Side Menu

Partagez | 
avatar
水 | Kiri no Jônin
水 | Kiri no Jônin
Uesugi Asyiah
Messages : 415
Date d'inscription : 11/10/2015
Age : 28
Localisation actuelle : Kirigakure no Sato

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 359
Expérience:
180/300  (180/300)

Mission de rang B ( Solo )     Lun 9 Nov - 0:53
Ordre de mission:
 


"Au pays des tourbillons "
Solo



La brume s'était dissipée depuis ma venue au bureau de Meï Terumi, entre les mains, mon ordre de mission, récupération et capture éventuelle. J'étais encore une néophyte de l'histoire du village, mais j'en savais suffisamment pour ne pas me tourner en ridicule à la moindre conversation dirigée sur le sujet. L'histoire des épées légendaires n'était pas qu'une simple fable comptée aux jeunes esprits en recherchent de mythes surnaturels pour attiser leurs imaginations balbutiantes, mais quelque chose de bien réel et ancré dans la culture de ce pays. Serrant le parchemin avec une certaine vigueur, je voyais dans cet acte une nouvelle fois la chance de me distinguer. Me faire bien voir n'était pas ma priorité, je cherchais plus la reconnaissance du travail bien fait, comme toujours jusqu'à maintenant. Retraçant le parcours que j'avais effectué un peu plutôt, je regagnais le petit appartement que j'avais pu acquérir. Poussant la porte avec difficulté, je me faufilais, les cartons des différents achats que j'avais fais pour meubler ce dernier encombraient encore la quasi- totalité de la surface habitable.

Mine déconfite et large soupire, dire que je devrais encore m'occuper de ça en rentrant le simple fait de l'imaginer me décourage totalement. Saisissant un paquet de nouilles instantanées, je me métais en tête de le déguster avant de me préparer pour partir accomplir ma mission. Arrivant dans ma chambre, j'enfilais pour la première fois l'uniforme officiel des ninjas du village, je ne trouvais pas cela très saillant hormis la couleur. Ayant toutes les peines du monde à faire épouser les courbes généreuses de ma poitrine au gilet, je prenais une grande inspiration avant de tirer un cou sec. Si le ridicule tuait de nos jours, je serais sans doute morte depuis longtemps. M'affublant ensuite d'une guêtre de couleur sombre qui m'offrait une liberté de mouvement suffisante. Contrôlant une nouvelle fois mon équipement me voilà fin prête. Passant mon haori, seul caprice vestimentaire que je me permettais, je lassais ensuite mon bandeau frontale, une pointe de fierté mon action terminée. La traversée pour se rendre à Uzu no kuni prenait facilement trois jours en bateau si le temps était clément.

Aucun problème, avec Sada, j'allais baisser facilement cette durée à deux jours me disais-je tout en arpentant les ruelles animées du village. Saluant même quelques têtes que je connaissais à connaître, cela me mettait du baume au cœur, le sentiment d'acceptation est une source dans laquelle puisée et j'en étais heureuse et motivée. Une brise venant faire frémir mes vêtements et ma crinière flamboyante, un regard pointé vers l'horizon après avoir franchie les portes du village. Coupant par la forêt, j'entamais une course plus rapide et habile, me propulsant de banches en branches avant d'atteindre une partie de l'île plus proche du lieu où je devais me rendre. Uzu no Kuni, un petit pays dont l'histoire était mystérieuse, pratiquement oublié et détruit lors d'une guerre. Je devais retrouver un informateur du village sur place qui allait certainement m'en dire plus. Laissant mes pieds touchés l'eau de cette plage je joignais mes mains avant d'effectuer quelques mudras accompagnés d'une touche sanguine.

-Kuchiyose no jutsu !

L'énorme masse s'écroula dans l'immensité aqueuse, ne manquant pas de créer un reflue suffisamment important pour m'asperger abondamment. Une veine venait se dessiner sur mon front pointant du doigt la créature que je venais d'invoquer.

-Sada ! Tu l'as fait exprès avoue le !

Un gloussement roque comme unique réponse, j'en déduisais qu'effectivement il ne s'était pas gêné pour me tremper histoire de me mettre de « bonne humeur ». Sautant sur le dos de ce dernier, j'expliquais vaguement la situation et la destination où nous devions nous rendre, je ne manquais pas de coller un coup de poing appuyé sur le sommet de son crâne. Les heures passaient, le chant des mouettes accompagnaient mon voyage pendant un moment avant qu'il ne s'éloigne, se perdant au détour de bateaux de pèche. Une solitude qui invitait à l'introspection, au questionnement, pourtant je ne me concentrais que sur le but de ma quête. Les Hozuki, une lignée prestigieuse qui semblait pourtant éteinte ou tout du moins, comptant encore bien peu de membres. L'interrogation qui me tiraillait actuellement était de savoir si la personne que je dois trouver voudra coopérer ou non. Un combat serait peut-être inévitable. En tailleur, venant croiser les bras sur ma poitrine, je gardais les yeux fermés, concentrée à être la plus calme possible pour me réapproprier le chakra utilisé avant mon arriver sur cette île. J'avais même le luxe de pouvoir dormir quelques heures, cela ne sera pas de refus ,car de nombreuses péripéties m'attendent certainement sur place.

Débarquant finalement deux jours plus tard conformément à mes prédictions, je gagnais une petite auberge ou m'attendait mon contact. Un échange de mot de passe venait confirmer l'identité de ce dernier, autour d'un verre, nous conversions discrètement concernant le sujet qui m'intéressait. Une ancienne carte posée sur la table, il m'indiquait l'ancien village caché du pays, à savoir Uzushiogakure.Il s'agirait d'une femme, vivant seule et isolée dans les ruines. Allumant une cigarette avant d'expulser la fumée grisâtre au loin, je la savourais avec un certain plaisir, une habitude avant un travail, toujours avec cette réflexion de me dire que c'était peut-être la dernière, me sous-estimer ? Pas du tout, j'étais juste suffisamment réaliste pour savoir que tout ne peut pas toujours se passer comme on le souhaite. Typiquement, quand j'abordais le réel objectif qui m'amenait ici, l'indique n'avait rien à m'offrir. En soit l'emplacement de la cible était déjà suffisant, j'aviserai le moment venu. Une nouvelle fois, après avoir écrasée ma cigarette, je me dirigeais vers le lieu indiqué. Un spectacle morne s'offrait à mon regard. Des vieilles ruines, ou la nature avait repris partiellement ses droits, coupées par une rivière. Dans cette jungle de pierre et de végétations, je me frayais un chemin, trouvant une position adéquate afin d'observer un petit campement dissimulé. Un feu de camp brûlait encore, mais pas signe de vie. Je devais prendre mon mal en patience.





Technique utilisée:
 

____________________________________________



Dernière édition par Uesugi Assia le Dim 15 Nov - 17:10, édité 1 fois
avatar
創業者 | Personnage Non-Joueur
創業者 | Personnage Non-Joueur
PNJ
Messages : 81
Date d'inscription : 16/05/2015


Re: Mission de rang B ( Solo )     Lun 9 Nov - 1:35












       Calme avant une possible tempête ?

     

     


Mizu Hozuki

     La demoiselle aux cheveux rose, furtive comme à son habitude se faisait discrète. Fière membre du clan Hozuki, pas besoin d'énumérer ses talents naturels. Pour se déplacer furtivement, celle-ci usait principalement des zones aqueuses, rendant impossible la détection, à moins d'être senseur, ou attaquer la zone. Mais honnêtement, qui attaquerait une rivière sous prétexte qu'elle est une possible voie de secours ? Comme à son habitude donc, la demoiselle était sous forme " liquide ", ménageant au maximum son chakra. Vivre caché était une chose difficile, mais avec le temps, la demoiselle s'y était faite.

Mizu Hozuki portait bien son prénom, car celle-ci était particulièrement douée avec son maniement du suiton. Cependant, celle-ci espérait avoir la paix depuis sa disparition. Simplement disparue, des parchemins servant de rapport n'affirment en rien sa mort, puisqu'à ce jour rien n'a été retrouvé. Elle a juste cessé de donner signe de vie du jour au lendemain. Lles raisons sont encore inconnues, mais même si rien ne l'affirme totalement, celle-ci est supposée déserteuse jusqu'à présent.

Le fantôme refit donc surface, regagnant sa petite cachette. Située dans une zone peu fréquentée, celle-ci espérait avoir un calme jusqu'à son idée de prochaine destination. En tant que ninja, celle-ci n'est pas à sous estimer étant une arme vivante. Le fait d'être du clan Hozuki lui donant des petits plus non négligeable. Pourtant, malgré cette dure réalité, elle n'est pas du genre à se battre pour le fun, mais plus par nécessité, sans quoi, comme son surnom l'indique, elle préfère la fuite en bonne et dû forme.

Si la jeune ninja cachée avait une vision parfaite et une attention à toute épreuve, celle-ci pourrait voir le miracle s'accomplir sous ses yeux. A environ deux-cent mètres, sur la gauche du feu de camp, un point de la rivière semblait devenir étrange. Sur le rebord de celle, une petite quantité d'eau se mis à gicler peu naturellement. La masse d'eau grossissait et prenait forme humaine. Dans un premier temps simple forme celle-ci semblait se solidifier avant de finalement prendre des couleurs. La jeune Mizu Hozuki se tenait là, en bonne forme jusqu'à preuve du contraire, sereine, ne se doutant guère du fait qu'une mission contre elle était en cours.
Vêtue de son habit peu commun - pour une ancienne ninja de Kiri - celle-ci avait revêtue une tenue sombre. Celle-ci semblait ample à certains endroits, susceptible de cacher des armes aisément, ou des outils pouvant aider en combat. La seule chose pouvant sembler étrange était la sorte de noeud imposant derrière sa nuque, prouvant que le design de cette tenue avait une touche de coquetterie. Mais quoi qu'il en soit, l'habit ne fait pas le moine et si la ninja de Kiri semble mignonne et gentille, elle n'en reste pas moins une fière membre du clan à la capacité de liquéfaction très prisée par le village de la brume.

Avançant vers son campement improvisée, celle-ci se réchauffe au coin du feu. D'un point de vue stratégique, celle-ci mettait en pratique son apprentissage de ninja. Le lieu en ruine offrait une multitude de cachettes, ou de recoins où agir rapidement et discrètement, de plus, de l'eau à proximité c'est de l'or en barre pour une ninja de son calibre. Bref, dans l'heure actuelle, tant que la nouvelle venue de Kiri ne faisait aucun mouvement et celle du clan Hozuki aussi, impossible d'affirmer qui prendrait l'avantage. Mais dans les deux cas, la moindre erreur pourrait être fatale.

Se mettant confortablement au sol, proche du feu, celle-ci fouilla son habit et sortit non pas une arme, non pas un parchemin, mais bel et bien... une petite gourde. Buvant de l'eau, celle-ci faisait comme bon nombre de ses compagnons Hozuki : elle s'hydratait. Sans eau, impossible d'utiliser les jutsus suiton du clan, sans doute un point fort, mais aussi un gros point faible de ce groupe tant redouté que respecté.
Après sa petite hydratation, se reculant un peu, mais gardant son habit aux allures d'armure à certains endroits, elle commença à casser la croûte. Deux conclusion s'offrait donc à l'espionne placé plus loin : Penser qu'elle était la personne avec l'initiative, ou alors, penser que l'Hozuki jouait très bien le jeu d'une déserteuse plutôt douée.

Les cartes sont en les mains d'Assia, mais pour combien de temps ?

     

     

     

   
 
Fiche by Pandawan, d'Epicode
     



HRP :
Comme tu peux le voir, tu arrives sur les lieux et tu n'es pas détectée par la cible fraîchement arrivée. Tu as donc la main, à toi de voir les hypothèses que tu fais. Es tu repérée auquel cas elle joue une comédie bien faite ? Ou bien est-ce que tu es clean et donc clairement en sécurité pour une quelconque offensive ? Quoi qu'il en soit, pas de doute sur le fait que ce soit elle, sauf si tu n'as pas remarqué son entrée via la rivière ( prouvant que c'bien une Hozuki et non une vulgaire copie, ou complice qui utilise un henge ).
La suite dépend de toi, mais tu peux clairement l'aborder gentiment, ou brutalement.

Attention, il y a une AC.


Dernière édition par PNJ le Lun 9 Nov - 15:39, édité 1 fois
avatar
水 | Kiri no Jônin
水 | Kiri no Jônin
Uesugi Asyiah
Messages : 415
Date d'inscription : 11/10/2015
Age : 28
Localisation actuelle : Kirigakure no Sato

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 359
Expérience:
180/300  (180/300)

Re: Mission de rang B ( Solo )     Lun 9 Nov - 12:12

"Diplomatie au détour d'un feu de camp"
solo


Le temps semblait s'écouler lentement, le bruissement des feuilles venaient troubler la douce mélodie du vent. Berçant mon attente et la rendant peut-être moins monotone, le regard fixé sur ce campement, comme happé sans le moindre intérêt pour une autre vision. Une vingtaine de mètres me séparaient de mon objectif, rendant ma position tout à fait adéquate et bien dissimulée de surcroît. La patience, une autre arme de l'arsenal du shinobi, quelque chose d'inné, difficilement enseignable qui prouve une certaine maturité. Pourtant, à ce moment précis, bon sang, je saignerai quiconque pour sentir le goût acre d'une cigarette m'envahir les poumons. C'était dans cette pensée que soudain , le tableau que j'observais semblait véritablement s'animer. Une ondulation à la surface de la rivière avant que cette masse aqueuse ne se forme entièrement, prenant une silhouette féminine. Ne quittant pas la scène du regard, j'en déduisais qu'il s'agissait de ma cible, peu de personnes pouvaient se targuer d'une telle maîtrise du Suiton que les Hozukis.

Pourtant, je ne devais pas agir dans la précipitation, foncer tête baissée pourrait entraîner une fuite prématurée et vu la topographie du lieu, les avantages étaient bien plus présents pour mon adversaire que moi. Un vieux tic refaisait son apparition, saisissant une mèche de ma chevelure entre les doigts, je la triturais avec insistance, cela m'arrivait souvent au moment d'élaborer une stratégie. Il y a certains ninjas qui ne réfléchissent pas et font confiance à leurs instincts, d'autre qui mise tous sur la ruse et l'élaboration de stratagèmes inventifs, je suis entre les deux. Je ne me vente pas d'avoir toujours des idées brillantes, mais jusqu'à aujourd'hui elles m'ont bien souvent tiré d'affaire. J'allais privilégier la diplomatie, pour le moment, je connais les capacités de son clan de manière théorique, mais en situation réelle c'était bien différent, de plus m'exposer directement alors que l'endroit pouvait dissimuler des complices serait de l'inconscience. Optons donc pour l'approche délicate, effectuant rapidement une série de mudras.

-Bakuretsu Kage Bunshin disais-je à demi timbre pour ne pas sembler vociférer toute proche de mon objectif.

Une copie parfaite de moi-même se matérialisait à mes côtés, gardant le silence je fixais toujours la demoiselle qui semblait tranquillement s'adonner à ses occupations. La possibilité d'avoir été repérée depuis un moment était toujours probable, dans ce cas, la future approche de mon clone couvrait quelque peu cette option. Ruminante a imaginer chaque scénarios consciencieusement je me laissais aller à mon plan, advienne que pourra, je gardais l'effet de pouvoir réagir le cas échéant depuis ma position initiale. Indiquant à mon clone le signal du départ, je le laissais s'exposer à terrain découvert, sans intention aucune de se cacher, se rapprochant lentement du campement et de cette kunoichi. Arrivant à portée de sa vue, mon double agitait un foulard blanc pour évidemment prouver sa bonne foi. J'étais tout de même assez proche pour entendre leurs conversations s'ils devaient en avoir. Laissant ses mains en évidences, ma copie engagea la conversation.

-Salutation, rassurez-vous je ne viens pas pour me battre, pouvons-nous prendre un instant pour discuter ?

Je serai étonnée que cette stratégie obtienne l'effet escompté, vu le contexte de la jeune femme, elle doit être sur le qui-vive, enfin si la situation tourne au vinaigre, la surprise de mon clone sera suffisante pour me laisser une ouverture si la confrontation est inévitable. Je dois garder en tête mes objectifs et tout mettre en œuvre pour accomplir ma mission. Le parchemin et la demoiselle devaient revenir au village entier, même si j'ignore les réelles raisons du désir de la capture de l'Hozuki, une kunoichi ne devait pas se poser de questions, Mizukage-sama devait avoir son raisonnement, je me dois d'accepter  et ne plus suivre mon unique opinion.



Spoiler:
 

____________________________________________

avatar
創業者 | Personnage Non-Joueur
創業者 | Personnage Non-Joueur
PNJ
Messages : 81
Date d'inscription : 16/05/2015


Re: Mission de rang B ( Solo )     Lun 9 Nov - 15:37












       Méfiance extrême

     

     


Mizu Hozuki

    La demoiselle restait là, contemplant le feu de ses yeux d'un rose étonnant. D'autant plus surprenant quand on sait de quelle clan elle est. De mémoire, sans doute est-elle la seule avec une telle chevelure, alors que Mangetsu avait principalement les cheveux gris léger, et Suigetsu plutôt bleu gris. Alors imaginez qu'une fille ait les cheveux rose... C'est une perle rare des Hozukis.

Seule, vivant telle une ermite, celle-ci admirait le feu, de façon pensive. Telle une personne qui cherche à brûler ses souvenirs à force de fixer ces flammes. Semblant démunie, elle était sans défense visiblement, du moins, en apparence. Cependant, le dicton n'est pas là pour faire joli : il faut se méfier de l'eau qui dort. Deux fois plus quand l'eau en question est une Hozuki. Et pour cause, alors que la demoiselle soigneusement cachée faisait un clone, le regard de la petite rose s'était dirigé vers sa position durant une brève seconde. Simple réflexe, trahissant presque son " atout " - bien qu'en soit, il était presque impossible de remarquer ce bref mouvement d'yeux depuis la position d'Assia - la demoiselle restait donc là, telle une proie qu'elle était.

Assia jouait au jeu du chat et de la souris et le rôle du chat lui allait à merveille pour ce coup, la petite souris ne se doutant visiblement de rien. Cependant, cela n'était qu'une illusion, car quand le fameux clone se postait face à la demoiselle à la chevelure rose bonbon, celle-ci réagit immédiatement. Sortant un tantô de sa tenue, se positionnant en garde, celle-ci recula contre un mur, faisant face de manière hostile.

" Qui es tu ? Que me veux tu ?  Et surtout... "


Toujours méfiante, celle-ci ne fixa plus le clone, mais bel et bien la direction approximative où se cachait la véritable Assia, ou du moins, la supposée. Car même si elle avait de quoi donner du fil à retordre à Assia avec son " atout ", elle n'avait rien de redoutable tel un sharingan, donnant un net avantage.

" Où es tu vraiment ? "


Malgré son jutsu, elle ne pouvait pas deviner s'il s'agissait juste d'un clone, ou si s'était bel et bien un collègue. Revenant à l'étrange entité face à elle, celle-ci gardait une position défensive. La tension était là et négocier une quelconque discussion n'était pas envisageable dans un climat de ce genre. Le regard de la rose prouvait une assurance à toute épreuve, cherchant le moindre détail à noter. Dévoilant de façon assez évidente son talent de senseur, celle-ci pris les devants en posant une ultime question.

" Combien êtes vous ? D'autres personnes se cachent-elles plus loin ?  Réponds... Ou j'attaquerais chacun de vous simultanément. "


Même si rien ne pouvait prouver ses véritable dires - puisque rien ne semblait menacer la vraie Assia dans l'immédiat - la jeune rose jouait la carte du bluff. Après tout, les options sont nombreuses : alliés caché dans un coin, bunshin, ou d'autres techniques. La demoiselle assez nerveuse cherchait à sonder son adversaire avant de prendre une décision sur comment la combattre, car se battre immédiatement, c'est prendre des risques, et la petite Mizu n'est pas du genre à prendre des risques inutilement.
Doucement, celle-ci ajoutait le geste à la parole, positionnant vers l'arrière son arme, prête à décocher un coup et qui sait quelle était sa force en matière de kenjutsu. Après tout, jusqu'à aujourd'hui, avec deux personnages tel que Suigetsu et Mangetsu, les Hozuki ont fait largement preuve de leurs talents au niveau de la maîtrise des armes blanches. Qui sait si cette Mizu n'était elle aussi une prodige en la matière.
D'ailleurs, la réelle menace qui pesait actuellement était que si cela se trouve, le parchemin contenait peut-être une arme légendaire perdue. Et qui saurait ce qui se passerait si tel était le cas.


     

     

     

   
 
Fiche by Pandawan, d'Epicode
     



HRP :
Surprise !!!
Doooonc, la demoiselle réagis assez rapidement à l'apparition de ton clone. Le pourquoi du comment ? Rien n'est sûr pour l'instant, mais la suite ne peux que te mettre face à la vérité ( qui était cachée derrière quelques indices ). La demoiselle est doué en jutsus sensoriel et d'ailleurs, elle en utilise un actuellement, d'où sa réaction et le fait qu'elle regarde vers toi. Attention cependant, elle ne sais absolument pas où est le clone et l vraie Assia. Si je voulais pousser un peu le bouchon, je dirais même qu'elle pourrait croire qu'il y a pas de bunshin, mais des jumelles. Ou simplement que vous êtes deux ninjas. Bref, elle sais approximativement où tu es cachée.
Elle dégaine un tantô et s'apprête à attaquer si tu ne réponds pas. Mentalement, la miss est sur ses gardes et exige des réponses. A toi de voir ce que tu fais.

Citation :


Mizu Hozuki :
Santé : Pleine forme
Chakra : 80 %
Jutsu actif :
Spoiler:
 
avatar
水 | Kiri no Jônin
水 | Kiri no Jônin
Uesugi Asyiah
Messages : 415
Date d'inscription : 11/10/2015
Age : 28
Localisation actuelle : Kirigakure no Sato

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 359
Expérience:
180/300  (180/300)

Re: Mission de rang B ( Solo )     Lun 9 Nov - 18:19

"Revendication"
Solo


La tension était palpable dans cette nouvelle attente, pourtant la réaction de la jeune femme ne se faisait pas attendre. Prévisible, elle se mit rapidement en garde face à un adversaire potentiel, pourtant, je sentais quelque chose d'étrange, une impression de déjà-vu, subrepticement un regard dans la direction exacte où je me trouvais, je l'avais relevé sans pour autant prendre cela vraiment au sérieux. Quand la jeune femme prenait la parole, tout cela prenait plus de sens. Elle demandait ou je me trouvais, sans une once d'hésitation malgré mon double face à elle. J'étais décontenancée pendant un bref instant, j'avais sans doute à faire à quelqu'un maîtrisant la détection de chakra. Comment en arriver à cette conclusion? Simplement, car lors d'un ancien combat je pensais surprendre un adversaire en l'attaquant dans son angle mort et pourtant il me stoppa, lors du dénouement de la bataille.

Asaka m'avait confiée qu'il existait un type de ninjas qui avaient développé un art pour déceler le chakra de leurs opposants, ce qui en faisait de formidables adversaires. Il ne manquait plus que ça, en plus d'être une Hozuki elle disposait de cette capacité. Sa deuxième phrases se voulaient plus menaçante, prétextant qu'elle serait capable de frapper à plusieurs endroits à la fois. Devais-je la prendre réellement au sérieux? J'ai été suffisamment minutieuse et méfiante pour m'assurer que personne ne se jouait de moi pendant ma planque, aurais-je commis une erreur? Trop de questionnements, que je reste cachée n'avait plus vraiment d'intérêt, alors je décidais de sortir de ma cachette par un petit bond agile, gagnant ainsi en rapprochement sans pour autant m'exposer avant que je ne prenne la parole.  

-Je suis seule et comme dit auparavant, je ne suis venue que pour discuter, pour le moment ….

Je laissais mon clone près d'elle, en garde également, la main posée au niveau de ses reins sur le ninjato qu'il possédait tout comme moi. Déplaçant légèrement ma jambe vers l'arrière, creusant un sillon dans le sol meuble, je stabilisais au mieux mon centre de gravité pour une position optimale. J'avais l'option du dialogue pour cette mission, je n'allais pas la négliger, même si le tout est très mal engagé. Je le savais au fond de moi depuis le début, mais qui ne tente rien n'a rien, c'est peut-être un défaut en tant que Kunoichi, je souhaitais pourtant rester moi-même. Posant mon regard émeraude dans celui de la jeune femme, je reprenais la parole bien décidée d'exposer mes revendications.

-Je suis une Jonin du village caché du brouillard, la Mizukage souhaite que tu reviennes au pays, les temps sont troublés et la glorieuse histoire des Hozuki mérite de continuer au sein de son foyer. Sache simplement, que mes ordres sont de te ramener de gré ou de force et également ton parchemin. Je fais en sorte de privilégier la diplomatie en premier lieu, mais je n'hésiterai pas à te combattre si c'est l'unique solution.

Je ne pouvais pas être plus claire, j'affichais un air sérieux, prête pour en découdre tout en ne montrant pas de signes d'agressivité préventive. Je ne venais pourtant placer ma main droite dans mon dos, bloquant son champ visuel sur cette dernière. Quand bien même qu'elle puisse ressentir le chakra, le temps de réaction était à mon avantage. Un silence morbide s'installa, perturbé uniquement par le clapotis de l'eau de la rivière qui s'écoulait sans se soucier de la confrontation qui allait peut-être se jouer ici-même. Si je devais faire le calcul de mes chances, je dirais cinquante-cinquante, malgré la renommé de son clan et son avantage de détection, je connaissais mes capacités, si je suis restée en vie jusqu'à présent ce n'était pas en me cachant, mais en me battant corps et âme.


HRP:
 
Spoiler:
 

____________________________________________

avatar
創業者 | Personnage Non-Joueur
創業者 | Personnage Non-Joueur
PNJ
Messages : 81
Date d'inscription : 16/05/2015


Re: Mission de rang B ( Solo )     Lun 9 Nov - 23:35












       Sauve qui peut

     

     


Mizu Hozuki

  Face à quelqu'un de méfiant, il n'y a pas quarante façons de procéder. Quand on est un inconnu, c'est plus aisé, mais quand il s'agit d'une ninja qui a fuis le monde shinobi et qu'on est un ninja, là, cela devient plus délicat comme situation. Sur ses gardes, prête à attaquer à la moindre seconde de trop, la rosette se contenta de fixer son adversaire du jour. La présence de deux être lui laissait plusieurs hypothèses, mais suite à ses dires, en supposant qu'elle dise la vérité, cela ne pouvais s'agir que d'un bunshin. Restait maintenant à savoir qui était qui. La logique voudrait que celle en retrait soit la vraie, tandis qu'en face ce soit un bunshin, cependant, bonne stratège qu'elle est, la petite Mizu pensait à d'autre scénarios possible, faisant qu'elle ne tirait pas de conclusion hâtive. Par exemple, certains auraient le culot d'avoir le raisonnement inverse, et de ce fait, un senseur comme elle pourrait se focaliser sur celui de derrière bêtement alors que la vraie personne est en face.

Se perdant dans des pensées chaotiques, la petite demoiselle revint à elle quand celle-ci annonçait la raison de sa venue. La Mizukage ? Vouloir la voir revenir ? Foutaise selon Mizu... Depuis quand on souhaite voir revenir un nukenin au sein du village. Parce qu'elle n'est pas méchante ? Qu'elle est une Hozuki et que ce clan est utile aux forces ninjas ? Non, elle n'y croyait pas, mais alors pas du tout sur le coup et se contenta de froncer les sourcils. Mais le pire était quand la belle rousse mentionna le parchemin. Sentant un pincement au coeur, la demoiselle accentua son froncement de sourcil, prouvant que son discours ne lui avait pas plus du tout.
Elle avait beau dire qu'elle ne voulait pas se battre en premier lieu - chose étonnante venant d'une guerrière du village le plus sanglant de l'histoire - cela ne changeais rien à la pensée de la rosette qui s'était braquée immédiatement et se fit comprendre oralement au cas où le message ne serait pas passé via son simple regard.

" Tu te fou de moi... Seul le parchemin vous importe. Vous allez me piéger au village, ou un de ses recoins, m'éliminer sans être vu et prendre le parchemin. Mais ça, je refuse... C'est un souvenir et personne n'a le droit de me le prendre de force. Ce serais profanner la mémoire de celui qui me l'a donner en me demandant de le garder à n'importe quel prix, y compris celui de ma vie. Hors de question de renoncer à ma parole. "

Suite à ces paroles, via une seule main, la demoiselle fit des mudras avant de gonfler les joues. Visant le ventre de son adversaire, celle-ci tira un jet d'eau à très haute pression, sans le but de la repousser. La technique était très simple et l'avantage était qu'elle ne coûtait pas énormément de chakra pour une efficacité qui n'est plus à prouver. S'écharnant sur le clone dans le savoir, celle-ci espérait gagner assez de temps, suite à quoi, une fois qu'elle jugeait son attaque suffisante, elle en vint à ranger son tantô d'un geste rapide et former d'autre mudras avant de lever une main vers le ciel.
Doucement mais sûrement, une importante quantité de brouillard commençait à masquer la visibilité de la zone. Le but ? Quand bien même certains penserait que la belle profiterait de son atout comme étant senseur pour combattre aisément la rousse, bien au contraire, celle-ci comptait fuir et le tout, sans tarder.

Attendant que le brouillard soit suffisamment épais pour bouger sans crainte, la demoiselle laissait une certaine ouverture, n'étant pas infaillible malgré tout.


     

     

     

   
 
Fiche by Pandawan, d'Epicode
     



HRP :
Visiblement, tu as touché une corde sensible et la réaction est immédiate. Elle s'en prend au clone, via un jutsu classique et pensant l'avoir repoussé, ou suffisamment mis à l'écart, elle débute un nouveau jutsu que tu dois bien connaitre ( en théorie ), pouvant sérieusement rendre ta tâche plus difficile.

Citation :


Mizu Hozuki :
Santé : Pleine forme
Chakra : 65%
Jutsu actif :
Spoiler:
 
avatar
水 | Kiri no Jônin
水 | Kiri no Jônin
Uesugi Asyiah
Messages : 415
Date d'inscription : 11/10/2015
Age : 28
Localisation actuelle : Kirigakure no Sato

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 359
Expérience:
180/300  (180/300)

Re: Mission de rang B ( Solo )     Mar 10 Nov - 1:42

"étincelle morale et physique"
Solo


Une bataille semblait inévitable, chaque seconde qui passaient rapprochait cette affirmation comme une fatalité. Toujours en garde, je ne lâchais pas du regard la jeune femme, cachant un geste préparé d'avance. L'hésitation de cette dernière semblait à son paroxysme jusqu'au moment ou j'avais fait mention du parchemin. Son changement d'attitude fût suffisamment radicale pour me le faire remarquer. Il n'était pas difficile de deviner toute l'importance qu'elle apportait à cet objet, je ne peu que la comprendre, moi-même certains objets que je possédais étaient des catalyseurs d'un souvenir passé. Un instant de notre vie que nous souhaitons ardemment défendre, qu'il soit triste ou bon, un morceau de nous-mêmes. La Kunoichi prenait la parole, visiblement agacée voir irritée, une réaction émotionnelle qui prouvait une certaine fragilité, je pouvais peut-être l'exploiter.

Ce ne fût sans compter sur l'action de mon adversaire qui effectua un mudra rapide pour lancer une technique qui commençait à projeter mon clone au loin. Instinctivement, de ma main droite dissimulée je déclenchais l'explosion de se dernier. Une forte détonation s'en suivie, je ne savais pas l'effet que cela allait produire, tant que cela ne la tuait pas cella me convenait. Malgré le flou de la situation laissé par une fumée et quelques débris voligeant ça et là, une brume que je connaissais bien commençait son apparition. Soit elle souhaitait profiter de son avantage de perception, soit elle voulait fuir. Je ne pouvais pas laisser la seconde hypothèse être la bonne, bondissant à bonne hauteur, je venais joindre mes mains et composer une série de mudras. Encore une fois cet instant me plongeait vaguement dans un souvenir de combat passé. Un Shinobi de Konoha, utilisant cette même technique contre moi. Sa voix résonnait dans mon esprit, prononçant ses quelques mots que j'allais mettre en pratique à l'instant.  

-Katon, Gōkakyū no jutsu !
Inspirant profondément, je crachais une boule de feu d'une taille conséquente en direction de la zone ou c'était produite l'explosion. Malgré tout on aurait pu penser que je visais exclusivement mon adversaire, foutaise, je visais bien plus à droite pour couper sa retraite en direction des ruines, espérant créer un éboulement suffisamment handicapant pour l'empêcher de fuir et la garder sous contrôle. La brume de la technique du Kirigakure n'était pas instantanée ce qui me permettait encore de distinguer un tant soit peu la zone visée. Cela n'allait pas durer, j'avais le mince espoir que la déflagration précédente avait suffi à la déstabiliser et que ma technique actuelle allait complètement la rabattre sur la gauche, à savoir la rivière. Permettre à une Hozuki de se battre dans son élément était certainement une aberration sans nom, mais je n'étais pas mauvaise dans cette configuration non plus, certainement pas à sa hauteur, mais lui tenir tête était parfaitement envisageable.

Retombant au sol un genou à terre, je me précipitais dans la direction de ma cible, ma visibilité fortement diminuée, par chance je connaissais parfaitement se tour de passe-passe, ce qui me donnait un avantage d'en connaître les limites. Me donner la vue aurai été bien plus appréciable, mais on fait avec malgré tout. Avalant la dizaine de mètres qui me séparaient de l'endroit, je me cachais derrière un muret fragilisé par l'onde de choc, je n'avais aucun moyen de savoir si elle se trouvait encore ici ni son état. Voix portante je tentais néanmoins de me faire entendre. La faiblesse émotionnelle de tout à l'heure me donnait peut-être une idée, par chance, je connaissais en partie l'histoire de son clan, notamment de son frère aîné, je n'avais rien à perdre.

-Si tu es là, écoute moi, je comprends ta méfiance, si mon but ou celui du village était réellement de t'éliminer pour ne s'intéresser que à ton parchemin, pourquoi j'aurai perdu mon temps à venir t'aborder de la sorte ? Au lieu de tout simplement t'attaquer de front ? De plus, pourquoi envoyer une Jonin à la place des Oinins si ta position de Nukenin était si grave ? Réfléchis donc ! Le village a changé depuis, il a évolué vers une conscience collective avec des intérêts communs grâce à Mei Terumi. Malgré l'enfer de la période que tu as dû vivre sous le règne de Yagura, ton frère lui à servi son village sans faillir ! Ne devient pas ce que tu n'es pas, à savoir une Nukenin, tu as fui ton foyer, car il était en crise, il est temps d'ôter ces oeillères et voir la réalité en face jeune fille !

Je m'étonnais moi-même de la conviction que j'avais mise dans ce monologue, peut-être, car elle me rappelait moi étant petite qui avait du fuir mon pays à cause de la guerre. Je ne pouvais plus qu'attendre en espérant que cela fasse mouche.



Spoiler:
 

____________________________________________



Dernière édition par Uesugi Assia le Mar 10 Nov - 2:28, édité 1 fois
avatar
創業者 | Personnage Non-Joueur
創業者 | Personnage Non-Joueur
PNJ
Messages : 81
Date d'inscription : 16/05/2015


Re: Mission de rang B ( Solo )     Mar 10 Nov - 2:26












       En souvenir d'un être cher.

     

     


Mizu Hozuki

  Elle le savait, seul le parchemin comptait dans la situation actuelle. Sa petite personne, son histoires, ses problèmes, personne ne s'en souciait. Tout n'était question que de pouvoir et d'arme ni plus ni moins, mais ça, elle l'avait juré : personne ne lui prendrait le dernier fragment de souvenir physique de Mangetsu Hozuki. Ainsi donc, elle avait lancé l'offensive. Cependant, tout ne se passait pas comme prévu, à commencer par une explosion, coupant le jet d'eau et projetant la demoiselle légèrement en arrière. Même si l'explosion n'avait pas été assez forte pour le faire s'écraser contre des débris et se blesser grièvement, la miss n'ayant pas activé son jutsu fétiche, c'est bel et bien un corps solide qui heurta quelques pierres, souillant ce corps jusqu'à maintenant en parfait état visuellement.

Malgré la douleur, la peur et le stress qu'elle ressentait, la fille fragile que pouvait être la demoiselle  ne perdit pas de temps à se lamenter. Une promesse reste une promesse et elle se donnerait corps, coeur et âme pour ne pas laisser tomber son ami d'antan. Ce parchemin, nul ne pourra lui retirer des mains, tant qu'elle est encore en vie tout du moins. Ainsi donc, animé par un instinct de survie à toute épreuve, la ninja sensoriel et aux talents multiples débuta un jutsu bien connu des Kirijin. Un épais brouillard commençait à se lever, mais très vite, son adversaire réagit.
Une boule de feu  empêcha la rosette de fuir comme elle l'aurait imaginé, cependant, elle se retrouvait vite dans une situation bien étrange. Tout s'enchaîne et sa seule porte de sortie était visiblement du côté de la rivière. La rivière ? Zone d'eau ? Cette certitude intriguait la demoiselle qui savait clairement qu'un endroit pareil en bataille était une bénédiction. Source presque infinie de matière à exploiter, c'est comme donner sa main à un lion affamé. Durant une brève seconde celle-ci se contente de foncer vers le lieu que lui imposé son adversaire, essayant de ne pas montrer son hésitation passagère. Avoir confiance, c'est la clé de la réussite lui disait l'héritier du démon.

Se cachant derrière un restant de mur, dernier rempart entre elle et la rivière, la demoiselle se mise à écouter les paroles de son bourreau du jour. Calme... elle restait calme, ou du moins, essayait alors que l'autre personne tentait de... la raisonner ? Drôle de ninja que voilà, mais elle n'en oubliait pas les fondamentaux du monde ninja : la manipulation. Serrant les dents, la demoiselle ne réussissait pas à rester impassible et c'est donc une voix semi brisée qui se fit entendre. Elle ne pleurait pas, cependant, si Assia était en face d'elle, la rousse pourrait admirer de jolis tremblements de la part de la belle.

" Tu mens, c'est obligé. Si tu es venue seule, c'est pour mieux me mettre en confiance et mieux m'avoir ensuite. Le village a beau être radical, cela ne l'empêche pas d'être fourbe quand cela est nécessaire. Cesse d'essayer de m'amadouer, cela ne marchera pas. Mangetsu est mort en protégeant son frère, mais le parchemin qu'il m'a confié peu de temps avant ce sauvetage, c'est un cadeau qui a de la valeur. Tant pour moi que pour le village. Et je refuse que sous prétexte de vouloir honorer sa mémoire, vous me preniez ce bien. Je ne sais pas ce que c'est et je m'en fiche, c'est à moi, vous n'avez pas le droit de me retirer ce bien.
Et le village... N'a pas changé. On a juste ôté la pseudo pub de ce dernier, sous prétexte que cela le rendrait peut-être plus humain, mais cela ne veut pas dire que les ninjas sont moins redoutable, que les méthodes sont dures et radicales. Que ce soir Yagura, ou Mei, cela ne change rien, tout comme le fait que Mangetsu soit mort. Rien ne le ramènera à la vie, RIEN !!! Et je ne compte pas faillir dans ma tâche. Si vous voulez ce parchemin... I... Il... "


Cherchant la force dont elle avait besoin, celle-ci s'enfouit dans ses souvenirs, repensant aux enseignements de ce dernier, les membres du clan, son admiration non avouée pour le Nidaime - qui était un membre du clan - et bien d'autre choses. Non, elle ne pouvait pas laisser ça être vain. Qu'elle le veuille ou non, elle était aussi un " rejeton du démon " et même si elle n'était pas particulièrement fan de cela, elle savait comment tuer.

" Il faudra me passer sur le corps !!! "


Visiblement décidée, sachant qu'elle ne pourrait pas fuir si aisément, finalement, elle préférait combattre plutôt que fuir. Lentement, son corps semblait devenir plus malléable. Quelques parties de son corps commençaient à " goutter ".  Devenant donc insensible aux attaques purement physique, la demoiselle sortit de sa cachette et chercha la demoiselle. Une fois trouvé - et jusqu'à preuve du contraire pas dédoublée - elle vint donc à pointer d'un index la position présumée d'Assia, avant de laisser filer une simple " balle " d'eau, à la capacité destructrice. Effectivement, celle-ci n'aurait aucun mal à endommager le mur derrière lequel elle était, si ce n'est pas carrément le percer si elle enchaîner les attaques de ce genre.

Sur le coup de la colère, la demoiselle en oubliait de maintenir son jutsu qui aurait pu lui être d'une grande utilité, à savoir le kirigakure no jutsu, faisant que la brume légère persistait, sans devenir plus épaisse, et le temps allant faire disparaitre cela.



     

     

     

   
 
Fiche by Pandawan, d'Epicode
     



HRP :
La demoiselle est têtue. Elle n'est pas gravement blessée physiquement parlant, en revanche, elle te livre quelques indices sur son état mental, à savoir, elle est clairement fragile. Malheureusement, elle n'a pas le temps de pleurer, sa tristesse devenant sa principale force pour se battre. Elle commence donc à utiliser non plus des technique classiques, mais bel et bien des jutsus typiques de son clan.

Citation :


Mizu Hozuki :
Santé : Légère égratignure, et instable psychologiquement ( chamboulée émotionnellement ).
Chakra : 52%
Jutsu actif :
Spoiler:
 
avatar
水 | Kiri no Jônin
水 | Kiri no Jônin
Uesugi Asyiah
Messages : 415
Date d'inscription : 11/10/2015
Age : 28
Localisation actuelle : Kirigakure no Sato

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 359
Expérience:
180/300  (180/300)

Re: Mission de rang B ( Solo )     Mar 10 Nov - 21:50

"Stratégie sur plusieurs fronts"
Solo


Je lorgnais par delà le muret, plissant les yeux pour tenter de distinguer la moindre forme qui pouvait m'alerter de la présence de la jeune femme. Malgré le fait que la brume n'était pas si épaisse que cela, elle handicapait tout de même suffisamment ma vision pour me mettre dans une situation délicate. Analysant un instant la situation, je restais sur le constat que mon adversaire était profondément perturbée par la mort de son frère, bien qu'elle soit une Hozuki, elle gardait les émotions d'une adolescente en pleine tristesse. Une émotion qui la pousse à être négligente, utilisant son chakra sans économie, notre différence de niveaux se focalisait premièrement sur ce point. Il n'en reste pas moins qu'une personne instable est potentiellement dangereuse, je ne pouvais pas me permettre de la sous-estimer pour ce simple prétexte.

Finalement, une confirmation tomba, elle était bien présente, je pouvais entendre sa voix, son discours était fermé, révolté, cela ne venait que confirmer ma théorie sur sa condition. Malheureusement, je me doute que je pourrais uniquement la convaincre par la parole, j'allais devoir user de la force. La belle pourtant faisait le premier pas dans ce sens, il ne fallait pas longtemps pour que je la voit apparaître tel un mirage face à ma cachette de fortune, le doigt pointé dans ma direction. Par réflexe, je me décalais vers la gauche, mais pas assez vite, le projectile véloce traversa le mur en transperçant le haut de ma clavicule droite. Un mince filet de sang s'échappait de la plaie et une grimace douloureuse venait accompagner une réaction. Perpétuant mon mouvement, je saisissais dans ma sacoche plusieurs Kunais avant de le projeter dans la direction de mon opposante.

Un parchemin explosif était relié à l'un d'entre-eux. Saisissant cette occasion, je poursuivais mon enjambé pour m'éloigner, l'adrénaline m'avais presque fait oublier que j'avais été blessée dans l'action. Cherchant un autre mur ou me dissimuler pour l'instant, je détournais mon regard sur ma blessure, superficielle, quelques centimètres plus à gauche et là ce n'était pas aussi banal. Posant ma main à sa surface, une douleur pourtant vive me lancinait, me battre dans cette configuration était un problème. La jeune Hozuki aurait toujours un coup d'avance vu que je ne peux que partiellement la distinguer au milieu de ces ruines, à contrario, elle pouvait aisément connaître ma position. Autant me battre à découvert dans ce cas.

-Décidément tu es une jeune fille bien égoïste, même dans l'adversité, ton frère Mangestu à toujours agis dans l'intérêt du village, peu importe son ancienne nature, de plus, tu juges sans savoir, en te braquant sur un passé révolu, mais soit, si tu ne veux pas ouvrir les yeux, je ne vais plus retenir mes coups.

Faisant acte de mes paroles, je me servais du sang appliqué sur ma main pour accomplir une nouvelle série de mudras, avant de me rapprocher un peu plus de la rivière, posant la main à sa surface.

-Kuchiyose no jutsu !

Un plan bien conçu en tête, je laissais Sada s'écraser dans la surface aqueuse à peine assez large pour l'accueillir avant de me retourner et fixer l'endroit où se trouvait ma cible, pourvu que cette utilisation de chakra aller porter ces fruits. Chuchotant à la grande raie la marche suivre d'une manière rapide, je passais maintenant à la seconde phase de mon plan. Évaluant la distance entre la demoiselle et moi-même, je ne perdais pas de temps à effectuer une nouvelle fois un unique signe avec une main.

-Shunshin no Jutsu !

Me déplaçant à une vitesse fulgurante pour réapparaître dans le dos à environ deux mètres de mon objectif, une nouvelle fois, deux kunais, le premier visant directement mon adversaire, le second, relier à un autre parchemin explosif visant le sol devant elle. Trouvant encore la force de me lancer derrière un autre abri de fortune, mon visage perlant de goûtes de sueur, une respiration saccadée, des gouttelettes de sang se rependant sur le sol, me voilà bien arrangée. J'espérais par cette combinaison d'actions rapides que cela perturberait suffisamment la jeune femme pour qu'elle ne sache plus ou donner de la tête



Spoiler:
 

____________________________________________

avatar
創業者 | Personnage Non-Joueur
創業者 | Personnage Non-Joueur
PNJ
Messages : 81
Date d'inscription : 16/05/2015


Re: Mission de rang B ( Solo )     Mer 11 Nov - 20:48












       En souvenir d'un être cher.

     

     


Mizu Hozuki

  Autant le dire la demoiselle avait lâchée prise. Une des règles d'un ninja est de savoir garder son sang froid à n'importe quel moment. Mais là, face à un sujet délicat - qui n'était même pas entièrement abordé - la belle venait de perdre pied, faisant le premier pas dans cet assaut. Cependant, à défaut de prendre un certain avantage si ses attaques réussissaient, celle-ci ne voyait pas le contre-coup venir, à savoir une consommation exagérée de son chakra, une prise de risque accrue. Et ça, si la quasi Kirijin en prenait conscience - ce qui est le cas - elle pourrait aisément prendre le contrôle du combat, ou l'avantage d'une quelconque manière que ce soit.

Bref, elle avait tiré. Maintenant sa détection de chakra actif pour pouvoir savoir où était sa cible ses chances d'être surprises étaient faible. L'erreur d'Assia était de ne pas brouiller les pistes en utilisant un clonage - à défaut d'ainsi conserver du chakra - et c'est ainsi qu'elle se fit toucher à l'épaule. En revanche, sa contre-attaque était excellente. Son gain de temps était assuré, bien que l'efficacité soit à revoir. En eau, la demoiselle ne craignait que peu de choses, et de ce fait, les kunaïs passaient à travers la cible. Quand à l'explosion, elle n'eut aucun effet, outre celui de " souffler " le corps aqueux de la belle. Point positif en revanche, s'était qu'explosion signifie aussi chaleur, or, la chaleur, c'est une faiblesse de la miss. Celle-ci perdait en hydratation, plus rapidement que la normale et ça, elle l'oubliait.

Tandis qu'Assia agissait, le corps de Mizu reprenait doucement une forme humaine et aqueuse, jusqu'à ce qu'elle entende la miss. Se retournant vers elle, elle vit alors que celle-ci usa d'une technique d'invocation pour le moins intriguante. Une raie ? Wow, c'pas commun ça et elle en resta sans voix durant un instant. Sa détection restait active pour l'heure et elle croyait d'ailleurs comprendre son idée : invoquer une masse de chakra pour brouiller les pistes ? Le raisonnement était aussi juste que mauvais, car malgré tout, si elle se concentrait, la miss n'aurait aucun mal à distinguer les deux entités de chakra. Malheureusement, dans un combat comme celui-ci, difficile de rester tranquille quelques instants. Bref, bien et mauvais à la fois, perdue dans ses pensées, l'Hozuki se fit avoir, mais heureusement, sa liquéfaction était encore active et de ce fait, comme tout à l'heure, le kunai simple n'eut aucun effet, quant au second - encore piégé - ce fut le même effet que tout à l'heure. Son corps partait en charpie aqueuse, avant de se reformer en douce. Cependant, si Assia ou Sada avaient les yeux fins, ils pourraient remarquer que sa remise en forme était plus lente. La raison ? Son hydratation.

Lors de sa restructuration, celle-ci décida de stopper sa détection de chakra, elle ne pouvait plus continuer ce petit jeu indéfiniement, elle se devait de faire des choix. Se mettant au même niveau qu'elle - avec pour handicap d'être à deux contre un - la miss voulait changer de stratégie. Ainsi donc, prenant vivement la gourde de toute à l'heure, celle-ci bu son contenu à la va-vite, prouvant que ceci était vital. Sans eau, pas de technique, voilà un des secrets de cette spécialité très efficace en combat. Et même si une rivière se trouvait pas très loin, encore fallait-il qu'elle l'atteigne, d'où l'utilisation de sa réserve personnelle d'eau. Se cachant tant bien que mal en se précipitant, la demoiselle vint donc à faire ce que son adversaire ne faisait pas : se cloner.

Cachée, la miss se " divisa " en trois. Une originale, et deux autres faites d'eau. Sortant toutes les trois de leurs cachettes, deux allèrent vers Sada, tandis que une seule se mis à chercher la miss. Visiblement, les clones cherchaient à faire quelque chose et pour preuve, l'un tentait de sauter au dessus de l'invocation pour atterrir derrière, tandis que l'autre restait devant, toutes les deux s'apprêtant à faire quelque chose.
L'originale quant à elle se mit à courir dans les ruines, cherchant sa cible avec la ferme intention d'en finir. Cependant, en courant dans tout les sens, celle-ci laissait voir qu'elle n'utilisait plus sa détection pour garder du chakra en réserve, d'où l'hypothèse facile à faire pour Assia : si elle l'a trouve, elle devra s'attendre au pire si elle n'esquive pas. En revanche, si elle loupe son coup, elle aurait une belle opportunité de gagner et la capturer.

Les deux clones sur l'eau, et l'originale restant proche de la zone d'eau pour s'en servir, le dénouement du combat approchait.
     

     

     

   
 
Fiche by Pandawan, d'Epicode
     



HRP :
Tes coups ne " semblent " pas avoir d'effet, mais c'pas totalement le cas. Bref, la miss se réhydrate très légèrement et désactive sa détection de chakra pour économiser du chakra. Elle se cache, use d'un mizu bunshin pour être désormais trois.
Deux vont vers Sada et tentent de la prendre en tenaille. L'originale te cherche. Tu t'en doutes, ça sent pas bon l'histoire, mais tu as la possibilité de prendre l'avantage si tu réfléchis bien à quoi faire et comment ^^

Citation :


Mizu Hozuki :
Santé : Légère égratignure, et instable psychologiquement ( chamboulée émotionnellement ).
Chakra : 30%
Jutsu actif :
Spoiler:
 

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mission de rang D: La tombe d'une mère
» [Mission de rang D] Conteur de merveilleux
» Mission de rang C solo: Le poison qui rend la trick
» Choppes le dealer ! [Mission de rang C, solo]
» Le culte du Renard [Mission de rang C - Solo]

Sauter vers: