Side Menu

Partagez | 
avatar
Invité
Invité


Dans l'ombre. [Osou]    Jeu 12 Nov - 16:46



In the Shadows


Journée ensoleillée, une légère bise pour ne pas être lassé par cette température cordiale, on reconnaissait bien là le pays du feu. Mais qui pouvait donc errer dans ces lieux généralement hautement sécurisés ? Un mystérieux personnage au visage éphèbe et à la carrure masculine avançait sans réellement trop se poser de questions. Sa silhouette n'était pourtant pas méconnaissable, du moins dans les environs et surtout à Konohagakure no Satõ. Une crinière blanche avec un tatouage rougeâtre sur son visage, disparu depuis deux ans, il s'agissait là d'un ancien ninja de la feuille: Gôsuto. Un surnom qu'il se donna et qui signifiait fantôme, pour la simple raison qu'on ne le remarquait jamais. Désormais déserteur, il commença à travailler pour un certain Don en tant que mercenaire.

Notre protagoniste était comme à son habitude camouflé par l'une de ses nombreuses techniques. Il ne désirait pas attirer l'attention et usait d'un jutsu sensoriel même si il était toujours sur ses gardes. La route n'était pas certaine. Personne ne pouvait prédire l'avenir. D'une fraction de seconde, un ninja de Konoha pouvait apparaître, mais tout ceci, Gôsuto en était conscient et faisait semblant de se comporter comme un voyageur machinal. Peut-être que ce n'était pas la meilleure solution, mais se fut tout ce qu'il trouva pour le moment. Son chef lui avait refilé une nouvelle quête. Quelque chose de grandiose se préparait dans l'ombre. Les préparatifs étaient presque terminées et pour cela, il manquait encore cette dernière requête que le Nukenin se devait d'exécuter avec succès. Elle était logiquement plus compliquée étant donné qu'il fallait se rendre directement vers le pays du son.

En tout cas, rejoindre son partenaire était la première étape. La mission allait être effectuée en binôme. Son compagnon serait de même rang d'après les dires du Don. Son nom était Osou, déserteur du village caché du son. C'était étrange, car jusqu'à maintenant, il n'avait jamais entendu quelqu'un avoir abandonné Otogakure no Satõ. De plus, des rumeurs circulaient qu'un vil serpent se cacherait dans ces horizons. Oui, cette fameuse personne que le monde connaissait sous le nom d'Orochimaru, l'un des trois Sannin légendaires. Est-ce que ce groupuscule de l'ombre serait de taille face à cet être des plus diaboliques que la terre n'ait jamais connu ? Pourtant, la bande ne regroupait que des ninjas de hauts niveaux ! Simplement, lorsqu'on connaissait réellement ce spécimen, on en avait toujours des frissons.

▬ Encore quelques mètres avant la destination prévue. exprima-t-il l'air décontracté.

Gosuto avait franchi les frontières du pays du feu depuis belle lurette. Une fois qu'il avait outrepassé ces barrières, celui-ci avait accéléré sa course en un instant avant de prendre une bonne vitesse, indétectable comme d'habitude. Lui qui assimilait bien le faciès du vil serpent, ne ressentait aucune peur, aucune crainte. Sa physionomie était resté la même alors qu'il se rapprochait pas à pas du pays du Son grâce aux informations que lui avait procuré Gekitsu. Était-ce de la confiance ? Avait-il atteint un stade où même les shinobis les plus crains sur cette terre ne l'intimidait plus ? Qu'était-ce ? Peut-être que le plan était juste parfait, tout bonnement, non ? Certainement pas vu que rien était sans aucun défaut dans ce monde. Difficile de savoir, il fallait attendre la suite pour le découvrir. Et brusquement, il parvint au lieu.

Le rendez-vous n'était ni trop loin, ni trop proche d'Otogakure no Satõ. Un point précis qui leur permettait tous les deux de dialoguer en toute tranquillité. Le problème était que son futur acolyte n'était pas encore sur place. Il patienta alors sagement durant deux voir trois bonnes minutes avant qu'une présence ne fit son apparition. Notre garçon à la chevelure blanchâtre acquiesça d'un sourire à son arrivé. L'homme en face de lui ressemblait étrangement à sa personne dans quelques berges. Des cheveux lactées avec un regard aux pupilles d'azures et peut-être bien que lui aussi était fumeur. Ce n'était bien évidemment qu'une hypothèse, mais ça restait à voir. À quelques mètres de distance, les bras le long de son corps camouflé par le manteau à capuche, Gosuto décida d'ouvrir la discussion afin de paraître plus amical.

▬ Mon nom de code est Gosuto, déserteur du village caché de la feuille. Es-tu celui dont le Don m'a parlé ?

Le blabla s'entama, mais se conclurait avec sûreté et très vite si notre protagoniste se trompait de personne. Dans le cas contraire, ils ne tarderaient pas non plus dans le but de clore cette affaire dans les plus brefs délais. Les deux individus se lançaient sur un grand projet et plus ils lambinaient, plus il y aurait de risque.

Spoiler:
 


Code RomieFeather



Dernière édition par Gōsuto le Lun 7 Déc - 19:32, édité 2 fois
avatar
Invité
Invité


Re: Dans l'ombre. [Osou]    Jeu 12 Nov - 19:45




Je suis un ninja, seul mes actes comptent. P.B

Le temps était léger, tranquille. Tel un calme bouffant précédant une tempête stupéfiante. D'un pas tranquille, voilà maintenant quelques jours qu'Osou préparait les lieux, entre cartographie mentale, estimation des différents positions cachées, des ruisseaux, différents types d'animaux, des différentes personnes entrants et sortants des couloirs du sous-terrain.
Puis, une présence particulière suinta des veines d'Era, un petit quelque chose qui attira la curiosité du chasseur, une petite étincelle, quelque chose d'instinctif. L'on lui avait un jour dit que ce sixième sens ne trompait jamais, surtout le sien. Le traqueur lui accordait plus d'importance encore que son ouïe ou sa sensorialité; il l'écoutait, s'il lui disait fuit, il fuyait, s'il lui disait tente, il tentait.

« Encore quelques mètres avant la destination prévue. » Pas un sentiment ne découla de cette affirmation. Osou écoutait, se baladait vivement, mais silencieusement, n'était attentif à rien d'autre que lui, mais à tout en même temps. Il esquivait habilement les nids d'oiseaux, ne dérangeait pas la faune, ne cassait pas la flore. On aurait dit un fantôme tant il n’interagissait avec rien.

L'homme accéléra, il perdit sa trace, incapable de suivre sa vitesse sans se dévoiler et voici quelque chose qu'il ne souhaitait pas. Il ne décelait aucun doute, rien qui alourdissait le pas. Rien ne démontrait par a+b qu'il était ici contre son grès; en effet, l'homme transpirait la suffisance, il était là pour une mission précise. Ses traits décontractées contrastaient avec des cogitations internes qui se perdront dans le méandre de ses doutes ou bien éclateront à la lumière comme une vérité qu'il croyait universelle, mais qui n'était en réalité que son simple avis.

Osou attarda de l'importance à la cicatrice du personnage, était-ce un papa trop violent? Une once de déconcentration dans un combat? La jeunesse? L'on ne s'en sortait jamais vivant après une blessure comme ça contre un ninja plus puissant, c'était forcément une erreur; qu'elle soit de la nature ou non. Un bâtard, certainement, il y en a tellement. Il pariait sur le gamin qui avait grandit trop vite. Excluant rapidement l'hypothèse de la famille, l'homme qu'il était était trop soigné et sûr de lui pour ça, un enfant battu préservait un certain doute sur chacun de ses gestes.

Ses habits étaient de bonnes qualités, cela démontrait du bon goût, l'enfant élevé par une putain qu'il était était parfaitement capable de reconnaître un produit du luxe; si ce n'était cette démarche, ces habits, c'était forcément un tout; il le ressentait au plus profond.

Qu'importait, Osou, quelle que soit le moindre pas qu'il faisait pour avancer dans la vie, il le faisait avec doute. Toujours habité par la mauvaise impression de se tromper, il n'avançait qu'au grès de ruminement, de certitudes et si cette homme se retrouvait là sans avoir une once de doute, cela voulait aussi dire que le serpent le fera tomber crû dans ses mâchoires avec facilitée.
Néanmoins, Don avait soufflé qu'il se ressemblait, cela attisait sa curiosité; était-ce cet homme? Il se disait Gosuto, mais qui était cet homme? Tous dans ce petit pays le connaissait comme celui qui avait déserté le village caché du son. Comment savoir si ce n'était pas simplement un sous-fifre d'Orochimaru? Ces hommes étaient parfaitement capable de tenir un tel discours, sans doute, même contre celui qui s'estima être le meilleur chasseur du village.

« Mon nom de code est Gosuto, déserteur du village caché de la feuille. Es-tu celui dont le Don m'a parlé ? »

Il se mortifia lui-même, quel imbécile qu'il était. Un détail aussi certain, mais indispensable, que celui de créer un signe distinctif pour ses hommes, comme être sûr que cet homme était celui qu'il recherchait, le nom coïncidait. Certes, mais les Konoha-jins sont adeptes de retournement de situation en tout genre et il refusait de se jeter dans la gueule du serpent sans certitude. Aussi hésitait-il à prendre la fuite immédiatement.

« Identification, now. » Laissa-t-il sa bouche susurrer, un sourire gourmand tordant dans d'indescriptibles rides son visage pourtant si doux.
Il n'y en avait pas, bien sûr, mais la certitude, le visage de son interlocuteur pouvait le renseigner sur la véracité de ses propos, ou non.
« Trouve un moyen de me prouver tes intentions, autrement, je rebrousse chemin, non sans effacer les traces de ma venue. »

Hors de question qu'il risque sa vie avec cet homme qu'il n'avait aucune chance d'identifier s'il n'y mettait pas du sien, dès qu'ils seront sur la même longueur d'onde, ils pourront alors se questionner sur la suite de la mission!



 


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cinéma : La valse dans l'ombre.
» Dans l'ombre des alcôves [Rôles Privés]
» Dans l'antre de la Dame d'Esgaroth
» ▬ dans l'ombre { season finale : groupe 4
» Axiomes et fuseau dans l'ombre totalement différents d'en dehors

Sauter vers: