Side Menu

[Flashback] Une simple question d'insolence [Feat Takeshi]
Partagez | 
avatar
土 | Iwa no Genin

土 | Iwa no Genin
Zenku
Messages : 20
Date d'inscription : 06/12/2015
Age : 23

Fiche Shinobi
Rang: D
Ryos: 730
Expérience:
33/100  (33/100)

La ville marchande et festive de Tanzaku accueille de jour comme de nuit, dans une certaine allégresse, les plus notables marchands du pays de feu, mais pas que. Barons de la drogue, trafiquants, criminels, tous avaient un rôle à jouer dans la vie de cette ville à la quiétude sournoise. Cette mission serait ni plus ni moins qu'une promenade de santé pour le membre de la Racine. S'assurer de la protection d'un marchand véreux à la perfide éloquence, s'exerçant principalement dans le domaine de la contrebande et doté d'un capital assez colossal qui plus est, voilà la mission dévolue à l'Aburame. Bien que cela ne l'enchantait pas forcément, il avait également comme objectif secondaire de l'éliminer une fois le paiement effectué. Double prime donc puisque ledit marchand était recherché « mort ou vif » dans plusieurs territoires reculés. Voilà un moyen de renflouer facilement les caisses de la Racine. Mission donc. Torune se tenait sous couvert de l'obscurité, immobile, sur le toit de la bâtisse défiant l'animation clandestine de celle qui était en face et dans laquelle le marchand s'adonnait à la boisson et aux jeux d'argents. Cette mission serait une promenade de santé, mais le risque zéro n'existait pas et il fallait être prêt à parer à toute éventualité et c'est pour cette raison qu'un bunshin métamorphosé de Torune était directement sur place.

Les secondes qui s'écoulaient et demeuraient interminables laissaient à Torune un amer sentiment d'injustice et d'iniquité dans l'attribution des missions. Il pouvait être employé à autre chose qu'a ce genre d'absurdité. Il réprima bien vite ce sentiment. Se laisser influencer par ses sentiments engendre généralement la discorde, le doute et la déraison. La responsabilité qu'il avait au sein du groupe était indéniablement liée à sa faculté et surtout sa facilité à proscrire ces sentiments-là. Il avait su vendre une certaine image de son efficience avec le temps et ce n'était d'ailleurs pas pour rien qu'il était un haut placé de la Racine et même tenu en si bon estime de l'homme aux sharingans. Peu de temps après s'être remis de ce travail introspectif, l'attention du shinobi fut accaparée par un troublant personnage défilant dans la rue, semblant faire fi des convenances et du respect d'autrui. Un homme méprisable et dévergondé qui trahissait définitivement l'apparente quiétude des lieux. La ruelle s'animait au rythme de son avancé. Le ninja de Konoha, bras croisés, scrutait attentivement la scène qui se déroulait sous ses yeux. Peut-être qu'il s'agissait d'un chasseur de prime, d'une pure et simple mise en scène visant à attenter à la vie du client de la Racine. Son grinçant chahutage excédait commerçants comme villageois, et à tout bon semeur de trouble il lui fallait donc quelqu'un pour le recadrer avant que les choses ne s'enveniment définitivement.

Quittant son toit en se rendant derrière l'individu par le biais d'un shunshin, les gens semblaient s'écarter à la vue du masque animalier et de la tenue caractéristique portée par les shinobis de la Racine : un long manteau noir à capuche. Il apostropha l'individu en faisant taire toute sympathie que provoque généralement une nouvelle rencontre.

    « Vous semblez un peu trop bruyant à mon gout. Je vous mets en garde avant d'entrer dans une négociation musclée, cette ville n'a pas besoin de chahuteurs comme vous »
avatar
水 | Kiri no Jônin
水 | Kiri no Jônin
Wuzuki Emiko
Messages : 129
Date d'inscription : 04/01/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 330
Expérience:
116/300  (116/300)

... ... ...
J'suis un Pirate




∞ Un combat à sens unique



Tanzaku. Belle cité et surtout pleine d’alcool de femmes et de plein de trucs super !!! MOUAHAHAHAHAHA le paradis sur terre cet endroit je vous dis. J’avais déjà explosé mon budget en quelques jours. La vache d’habitude mes vacances duraient plus longtemps que ça mais là j’étais à court j’allais devoir rentrer à Suna. Ceci étant, je pouvais bien me permettre de passer une dernière petite journée de débauche avant de retourner chez moi, n’est-ce pas ? Puis qui allait m’en empêcher hein ? Personne !


Déjà de bon matin, je pris soin de dilapider le peu d’argent qu’il me restait dans le plus de bouteilles d’alcool qu’il me fut possible. La spécialité du coin était visiblement la saké. Ce fut donc au saké que je me mis minable. Je respectais parfaitement ma réputation de plus grand pirate du désert, même si j’étais quand même vachement loin de mon sublime navire. Ivre en pleine rue, je faisais chier tous ceux qui s’approchaient de trop près. Et comme la rue principale était bondée, bah je faisais chier à peu près tout le monde hahahaha. C’était drôle. Rien qu’avec mon odeur pestilentielle, je faisais fuir un paquet de monde. Le reste, je m’en occupais avec mes manières piratesques. J’étais le roi de ce cloaque. Par inadvertance, je fis tomber mon bandeau frontal de ma besace. Zut ! C’était mon mien, fallait pas que je le perde ! Bon je le mettais jamais mais ce serait la honte de le paumer quand même...


Puis là, soudain, un gugusse fit son apparition face à moi. Oh la vache, mais je vous raconte pas comme il avait l’air ridicule. Je n’aurais su dire en quoi il était déguisé, mais je vous jure que c’était minable. Peut-être bien que c’était un gamin du coin qui partait faire une fête ? Il était super grand ce gosse alors, il bouffait quoi ici ? Non mais ça pouvait pas être un gamin avec cette voix, bordel ça non. QUOI ?!? Il osait défier la Capitaine Takeshi ce merdeux ? Il allait voir de quel bois je me chauffais. Ni une ni deux, j’armais mon poing et me ruait vers l'inopportun. Malheureusement, il semblait être d’une puissance phénoménale et me fit chuter (En réalité, Takeshi était déjà tellement éméché qu’il se casse la gueule tout seul en trébuchant sur une pierre à peine démarrait-il sa course vers Torune, sacré pirate....). Face contre sol, je hurlais de rage sans m’apercevoir que mon bandeau avait atterri aux pieds de mon ennemi.


« Bordel il est fort ce con ! J’ai rien vu venir, certainement une technique de fourbe... J’VAIS TE DÉFONCER FACE D’ASTICOT ! YOHO !!!!!!!! »




© .JENAA
avatar
土 | Iwa no Genin

土 | Iwa no Genin
Zenku
Messages : 20
Date d'inscription : 06/12/2015
Age : 23

Fiche Shinobi
Rang: D
Ryos: 730
Expérience:
33/100  (33/100)

Spoiler:
 

Exalté par l'alcool qu'il avait au préalable ingurgité, l'individu pauvrement sapé ne semblait pas très enclin à la coopération. À aucun moment ce dernier n'avait envisagé la possibilité de faire face à un Anbu de Konoha, pourtant l'accoutrement de Torune était l'incarnation même de son grade. En règle générale toute personne sensée s'évitait à une confrontation avec l'un d'entre eux, jugés peux commodes, mais on ne pouvait pas en dire autant de cet éméché dont le culot n'avait d'égal que son imbécilité et un esprit incontestablement tarit. Intérieurement, l'Aburame demeurait surpris face à la réaction quelque peu "agressive" et irraisonnable du ninja de Suna. C'était un dommage collatéral comme tout ce qu'il y'a de plus normal dans une mission, mais que faisait-il si loin de chez lui ? Son bandeau frontal l'avait trahi. À ce compte-là, quand on est loin de son pays on essaye de ne pas trop attirer l'attention sur soi ou on le fait d'une manière plus discrète. Il jette l'opprobre sur lui, son village et sa famille en se conduisant de la sorte et Dieu seul sait qu'il n'existe pas de plus terrible peine ou condamnation pour l'homme que celle d'être jeté en discrédit, frappé de la sorte par cette anathème. Torune s'empara du bandeau frontal qui avait atterri à ses pieds, le scruta pendant quelques secondes sans porter attention à l'individu qui gisait face contre terre et fini par saisir un kunaï dans l'une de ses poches. Il avait élaboré un astucieux stratagème pour mettre fin à cette rencontre inopportune, car il avait tout sauf envie d'avoir un mort sur les bras bien que ça ne lui déplaisait pas d'envisager la possibilité de mettre un terme à son existence. Personne ne s'en rendrait compte, personne n'y ferait attention ou même personne ne le remarquerait. Il devait bien être insignifiant pour son village pour que ses pas l'aient amené si loin. En attendant, sa disparition n'attristerait peut-être personne, mais il se faisait remarquer par son éreintante incivilité. Trop. Braquant le bandeau frontal à la vue de l'individu à terre, la pointe du kunaï logée à l’extrémité du symbole, Torune rétorqua au coléreux sans perdre son sang froid et sa patience.

    « Vous n'êtes pas le bienvenu ici, larbin de Suna. Faites un pas de plus et je vous affiche en déserteur et vous flanque une raclée, ou pire.. Retournez d'où vous venez et je n'en ferai rien. En attendant, vous attirez un peu trop l'attention sur vous et ça m'incommode grandement. Ce n'est pas dans mes habitudes d'être diplomate, mais si vous avez envie de vivre, faites taire votre fierté et votre grande gueule, éméché ou non. Je vous tuerai si vous ne me laissez pas le choix »
avatar
水 | Kiri no Jônin
水 | Kiri no Jônin
Wuzuki Emiko
Messages : 129
Date d'inscription : 04/01/2016

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 330
Expérience:
116/300  (116/300)

... ... ...
J'suis un Pirate




∞ Un combat à sens unique



Face contre terre, je regardais mon opposant. Nan mais pour qui se prenait-il ? Sans rie c’était toujours pareil. Où que j’aille, il fallait toujours qu’un sale empêcheur de tourner en rond vienne me briser les gnocchis. Comment ça c’est quoi ? C’est des pâtes. Vous connaissez pas la pub ? Les gnognos les... Ouais bref pas grave. Je me demandais pourquoi les gens avaient toujours un problème, j’étais pourtant sympa non ? (On peut pas vraiment dire ça je pense....)


Énervé de m’être fait attaqué par une saloperie de fourbe dans son genre, je me relevais, prêt à en découdre. Ses menaces ? Vaines. Mon bandeau entre ses mains ? Je m’en fout... QUOI ?!? Mais il avait volé mon bandeau en plus ce connard !!! Fourbe et voleur, bah bravo, c’étaient vraiment des gens sympa à Konoha. Bravo les gars. Bref, toute façon rien à faire, j’aurais qu’à dire que je l’avais perdu dans un bar, ce serait pas la première fois après tout. Hé hé hé, je me rappelais de cette soirée arrosée où... Ouais c’est vrai on est pas là pour ça. Qu’il garde mon bien, je n’en avais pas grand chose à foutre, tout ce qui comptait à mes yeux c’était mon navire, tant que je le gardais en ma possession tout allait pour le mieux.


Par principe, je devais néanmoins lui casser la gueule comme il se devait. C’était bien ce que j’allais faire, mais mon odorat attira mon attention sur un stand non loin. Le type vendait des takoyaki. Il sentaient bon je vous dis même pas. En fait, ce serait impossible de le faire. C’était si succulent que j’en oubliais tout le reste. Tournant le dos à l’inconnu, j’en oubliais sa présence. Seul mon ventre en train de gargouiller m’importait. Tout en titubant, je me rendais face au marchand pour lui en prendre un plat. J’y laissais mes derniers ryos, mais bon sang ça valait le coup. J’enfournais alors une bouchée de ce délicieux plat dans mon gosier en reprenant ma route, toujours chancelant dans les rues de Tanzaku et faisant chier les gens sur mon passage. Malgré tout, j’avais un mauvais pressentiment, comme si quelqu’un m’observait. C’était étrange, j’avais oublié quelque chose peut-être ? Mais non, j’avais une mémoire d’éléphant après tout, comment cela pourrait-il être possible ? Tout allait bien dans le meilleur des monde.




© .JENAA

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Go Habs Go - Simple Plan
» Le débat sur la question du protectorat
» Question à nos historiens
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Réflexion sur la question constitutionnelle aujourd'hui

Sauter vers: