Side Menu

On the way [PV Kakashi, Riigaru, Hisoka, Ikki, Naruto]
Partagez | 
avatar
風 | Suna no Jônin ▬ Haut conseiller
風 | Suna no Jônin ▬ Haut conseiller
Kayaba Akihiko
Messages : 533
Date d'inscription : 24/06/2015
Age : 21
Localisation actuelle : Quelque part, perdu dans mon esprit.

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 689
Expérience:
365/500  (365/500)

RP 01
ON THE WAY
Orb of winter


En ces temps sombres et obscurs, l'heure n'était ni aux jérémiades, ni aux pleurs. Le monde Shinobi venait de se faire poignarder par son plus grand ennemi mis il restait debout, vindicatif. Nous croyions tous en nos propres convictions et c'est ce qui faisait notre plus grande force, celle qui nous permettrait de venir à bout de l'ennemi. En grand animal blessé, cette cicatrice nous rendait plus fort et notre hargne envers l'opposant n'en était que plus nourrie. La guerre appelle la guerre, et Suna répondra ! La Lune Rouge avait déposé son voile sanglant sur notre paisible village. Celui-ci serait bientôt levé et nous montrerons à ces moins que rien qu'il ne faut en rien sous-estimer Suna. Blessé mais non moins dangereux, nous avions déjà préparé notre plan de contre attaque, le tout avec l'aide de Konoha qui nous avait envoyé l'équipe numéro sept. Ainsi, Hatake Kakashi et Naruto Uzumaki allaient nous être d'une aide des plus précieuse lors de cet énorme raid sur l'Akatsuki.
Il y avait, néanmoins, un fait plutôt étrange dans toute cette pagaille. Chacun pouvait y trouver son compte, bizarrement. Certains se complaisaient dans le malheur des autres et, je ne vais pas le cacher, cela m'était souvent arrivé. Mais pas cette fois. Je m'étais trouvé touché, littéralement, par cette bataille et ne pouvais que leur en vouloir. Ceci dit, je ne le montrais pas et parvenais à me canaliser. J'intériorisais tout cela de manière à ne pas biaiser mon jugement, mes pensées et mes actions. Afin d'exécuter le plan pré établi à la perfection, il fallait limiter les déboires et pertes humaines au possible. Malheureusement, il y a un point que je n'avais pas prévu qui était venu se raccrocher à nous ; Hisoka. Ce drôle de personnage était la définition même de la déviance et de l'instabilité. Une constante intention de tuer l'entourait malgré ses efforts pour tenter de la masque. J'avais toujours appris à la reconnaître, en vue de mes fonctions, et la sienne ne m'avait pas échappé. Ses idéologies ressemblaient aux miennes, dans une certaines mesures. Lui aussi trouvait que les alliances qu'entretenait Suna avec d'autres pays étaient d'une futilité sans pareille et que nous devenions de plus en plus dépendant des autres. Cela causerait notre perte et j'en étais bien conscient. Pour en revenir à Hisoka, son unique but dans la vie était de tuer – car affronter ne suffisait pas – les Shinobis les plus forts que ce monde pouvait porter.
Deux choix s'étaient offerts à moi lorsque je sentis sa présence. L'ignorer et sévir en revenant de mission, au risque qu'il fasse de nombreuses bêtises au sein du village – ou du moins ce qu'il en restait – ou le prendre avec nous afin de toujours avoir l’œil sur lui, au risque qu'il me gêne. Qu'il NOUS gêne. Avoir un monstre assoiffé de sang dans les jambes ne serait pas évident à contrôler, je le sais. Mais d'un côté, ses capacités nous seraient fortement utiles... C'est en réfléchissant à tout cela une une poignée de seconde que je le fis entrer dans ma chambre d'hôpital, alors que tout le monde me regardait, en attendant la suite. Le clown diabolique fit son entrée, feignant la surprise. Non, Hisoka. Cela ne marche pas avec moi, tu le sais. A quoi bon t'évertuer à porter un masque en ma présence ? Pour épater nos alliés ? Que cherches-tu à obtenir, encore une fois ? Je le fixai d'un regard inquisiteur, bien que mon visage, lui, était d'une neutralité et d'une impassibilité sans faille. A présent guéri, je pouvais me redresser et je dois bien avouer que Sakura avait fait là un excellent travail. Une pointe d'ironie et de cynisme se faisait ressentir dans sa voix, mais ce qu'il affirmer aurait presque pu se montrer convainquant si l'on ne connaissait pas le ninja. Ce qui n'était pas mon cas, bien évidemment. Il pouvait s'estimer heureux que j'eusse fait mon choix avant qu'il ne soit convié à nous rejoindre. Je remarquai alors que ses intentions meurtrières se dissipaient peu à peu et qu'il se contrôlait un minimum. J'espérais que cela serait constant jusqu'à ce que l'on arrive et qu'il ne dégénère pas lorsque nous arriverons sur le champ de bataille. Une chose était sûre : je n'hésiterai pas à nous en débarrasser s'il nous mettait des bâtons dans les roues.
 Tes paroles sont des bonnes augures, Hisoka. Je me permets néanmoins de pointer le doigt sur tes véritables intentions, tu ne m'en voudras pas 」 dis-je en le toisant et jaugeant du regard, ce genre de regard qui veut tout dire ».  
En toute amabilité, je fis sortir tout le monde de la pièce à l'exception des quelques infirmières restant et de Hakaze. Elle était inquiète, encore, mais je devais partir. Il était en mon devoir de sauver Gaara et de le ramener sur son trône de sable. Lorsque tout le monde fut dehors, je m'habillai convenablement et donnai quelques directives. Je devais passer chez les Kusaribe afin de récupérer mes affaires, celles qui me permettraient de combattre et qui nous seraient fort bien utiles. Néanmoins, je ne m'y rendis pas directement. Je m'inquiétais pour lui, dans une certaine mesure. Il était comme Gaara, un hôte malgré lui qui n'avait rien demandé à personne. Il avait été renié, considéré comme un monstre, exclus, et j'en passe. Je m'étais toujours porté garant de Gaara et pouvais comprendre sa peine. Moi aussi, j'abritais un monstre en mon sein... Alors que tout le monde se dirigeait vers les vestiges du bureau du Kazekage, j'étais grimpé sur le toit où se trouvait le jeune Uzumaki afin de lui toucher deux mots. Je me mis accroupi et le regardai dans les yeux. Mon regard était grave, mais franc, sincère. Un regard que peu ici présents avaient été déjà capables de voir... pas même Riigaru.
 Naruto... Je me suis mal exprimé un peu plus tôt et comprends tout à fait ce que tu as pu ressentir. D'un côté, je suis un peu comme toi. J'ai quelques secrets dont je suis peu fier qui continuent de me hanter. Je comprends ce que tu as pu traverser lorsque tu étais plus jeune ; moi aussi j'ai quelque chose d'enfermé malgré moi. De plus, je me suis toujours porté garant de Gaara et ai toujours fait mon possible pour le protéger. Malheureusement, ce n'était pas assez puisqu'à l'heure actuelle... 」 Je m'arrêtai, sec, déglutissant. 「 Je ne pourrai jamais me le pardonner 」repris-je d'une voix plus faible avant de reprendre mon sourire habituel. 「 Allons-y, ils vont nous attendre 」 terminai-je en me redressant.
Naruto me suivait tandis que je rattrapai les autres. Il semblait avoir pris conscience du fond de ma pensée et espérai que cela l'aiderait à se canaliser un tant soi peu sur la mission, sans laisser sa hargne exploser et mettre le groupe en péril. De mon côté, j'allais devoir surveiller une bête, un monstre assoiffé de sang qui ne vit que pour le combat et la puissance, tandis que de l'autre, Kakashi allait devoir surveiller l'hôte de Kyûbi. Cela n'allait pas être évident, pour l'un comme pour l'autre, mais nous en étions capables. Nous allions réussir. Nous n'avions pas le choix.
L'assemblée plénière était à nouveau réunie. Je les regardai tour à tour, réfléchissant brièvement à la stratégie qui allait être utilisée. Il fallait que j'ajoute Hioka et le fardeau qu'il représentait. Ce n'était pas une mince affaire... Nous étions sept, mais nous avions besoin d'aide au village même pour soigner les blessés. Les pauvres Kusaribe était complètement débordées et ne pouvaient s'occuper de tout le monde en même temps. Je trouvai donc judicieux de laisser Sakura au village. De plus, elle ne serait pas seule. Ces autres abrutis du conseil trouveront bien quelque chose à lui redire, qu'elle ne s'en fasse pas. Nous possédions, d'ailleurs, deux senseurs. Un dans chaque équipe était une alternative tout à fait logique et cela nous apportera une aide considérable. De mon côté, je prendrai Riigaru et Temari avec moi, je n'avais pas le choix. Ikki, le deuxième senseur, se retrouvera donc avec Kakashi et Naruto qu'il faudra bien surveiller. Je m’éclaircis la gorge et élevai la voix.
 Bien. Leur repaire se trouve au Nord du désert 」 annonçai-je. Mon regard croisa celui de Kakashi et je lui fis comprendre que je lui en toucherai deux mots lors du voyage. 「 Ils ne devraient être que deux, les deux qui ont ramené le Jinchûriki afin d'en extraire le Bijû ; Akasuna no Sasori et Deidara. Ces deux être perfides et sans âmes sont dangereux et à ne pas prendre à la légère. 」 Je fis une courte pause, le temps de m'allumer une cigarette. 「 Le mieux à faire, corrigez-moi si je me trompe Kakashi-dono, serait de se séparer en deux équipes de trois. Ikki-san et moi sommes deux senseurs, nous ferons alors bande à part. L'équipe d'Ikki sera composée de toi, Naruto, ainsi que de vous, Kakashi 」 expliquai-je en prenant une taffe avant de recracher la fumée. 「 Quant à moi, j'aurai Temari et Riigaru à charge. Je prendrai la tête aux côtés de Kakashi. Temari et Ikki, vous nous suivrez tandis que Naruto et Riigaru fermeront la marche. Compris ? 」 J'attendis que tout le monde acquiesce et me mit en route vers le nord. 「 En tant que numéro deux de Suna et par les pouvoirs qui me sont conférés en l'absence de notre Kazekage, je décrète cette mission de sauvetage comme étant une mission de rang S. Il ne faut pas faillir ! 」 Clamai-je, tout en me rapprochant peu à peu de Kakashi. Il avait des questions à me poser, je le savais, mais j'attendais qu'il prenne la parole, toujours souriant.

____________________________________________

Tu veux m'aider? Click! ♥️



Il y'a plus de choses dans le ciel et sur terre, Horatio, qu'il n'en est rêvé dans toute votre philosophie.


Dernière édition par Kayaba Akihiko le Jeu 10 Mar - 17:47, édité 4 fois
avatar
風 | Suna no Jônin
風 | Suna no Jônin
Buraian Riigaru
Messages : 57
Date d'inscription : 14/12/2015
Localisation actuelle : Abords du désert de Suna, dans le repaire d'Akatsuki.

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 24
Expérience:
142/500  (142/500)

Let's go

Tandis que je m'adresse principalement aux deux autres Sunajin présents dans la pièce, l'un des trois étrangers présents s'est déjà éclipsé. Il semble en effet que la discussion ne soit pas le fort du Jinchûriki de Konoha, celui-ci s'étant éclipsé sans un mot. Je ne peux que le comprendre étant donné la situation ; si nous avons perdu notre dirigeant, lui a perdu son ami. Ce n'est pas la même chose, mais la conséquence en découlant reste identique : partir sur le champ. Ikki me répond ainsi du tac au tac, déclarant que les coupables de la destruction de Suna peuvent avoir été rejoints par d'autres membres de l'organisation criminelle, tels qu'Uchiha Itachi ou Hoshigaki Kisame, par exemple. Je m'apprête à lui concéder ce point mais à rétorquer de nouveau lorsque la jeune fille médecin de la Feuille, disciple de Tsunade-hime, s'avance brusquement en direction du numéro deux du Sable, prête à l'action. Je recule alors d'un pas, en silence, gardant ma réplique pour moi. Après tout, si le temps n'est pas aux rapports, il ne l'est encore moins aux débats.

L'opération délicate effectuée par la remarquable kunoichi est brève mais intense. Tandis qu'elle inspecte douloureusement chaque partie du corps meurtri d'Akihiko-dono afin d'en extraire le poison mortel, nous autres sommes contraints de le tenir fermement. J'ai cependant la sensation que je pourrais le maintenir immobile seul, déjà du fait de mon importante puissance physique, mais aussi grâce à sa grande faiblesse due à son état n'ayant fait qu'empirer depuis ces deux derniers jours. Enfin, tout cesse et le conseiller du village s'apaise. Aussitôt, alors que je lâche mon supérieur à l'instar de l'amie de ce dernier et des deux autres hommes, la conversation reprend entre l'espion et le ninja copieur. Reprenant la place que j'estime être la mienne, je recule de nouveau afin de me placer dans un coin de la chambre, à l'ombre, suivant silencieusement l'inquiétant échange sur Akatsuki.

Celle-ci s'achève et Akihiko se redresse, péniblement mais visiblement en meilleure santé. Sa bienfaitrice, quant à elle, s'est éclipsée afin de préparer un antidote efficace contre l'arme de Sasori, celui qui fut parmi mes compagnons à l'Académie. Il a également suivi avec intérêt les propos du chef des espions du village, mais sans plus. Lorsqu'il prend la parole, toutefois, c'est pour demander à quelqu'un d'entrer. C'est avec surprise que j'observe la porte à ma gauche s'ouvrir soudainement pour laisser entrer un homme étrange que je n'ai encore jamais vu. Il est rare pour moi, étant donné mon âge, de rencontrer pour la première fois un shinobi de Suna de la génération d'Akihiko-dono. Mais après tout, pourquoi pas ? Après dix ans sans en voir un seul, rien ne devrait me surprendre. Ce qui m'inquiète davantage, en revanche, c'est le regard de cette homme. Il a beau s'exprimer mielleusement en souriant, parler d'honneur du village et d'entraide, quand je regarde fixement son visage, je ne vois rien de tout cela. A vrai dire, je ne vois rien du tout, je n'arrive pas à le cerner. Moi qui ai passé de nombreuses années à apprendre à lire sur les visages en prison afin de déterminer les mauvaises intentions et qui suis parvenu à discerner aussitôt le faux sourire du plus proche conseiller du Kazekage lorsqu'il vint m'annoncer ma libération, cette fois-ci je ne vois rien d'autre que de la malice pure et cela m'inquiète. Pouvons-nous avoir pleinement confiance en cet homme ? Un frisson parcourt mon corps à cette idée, c'est étrange.

Hisoka - tel est son nom - rejoint donc nos rangs. En un sens, c'est un bonus, cela fait un membre de plus pour cette mission périlleuse de sauvetage qui s'annonce. Etant congédiés par le nouvellement guéri, nous partons tous dans une direction qui nous est propre afin de nous préparer. Pour ma part, je retourne au plus vite au sein du village, ou le chaos règne toujours. Ce n'est pourtant pas chez moi que je me rends, je n'ai plus de chez moi. Avec tristesse, mes jambes m'amènent à l'endroit exact où, quelques jours auparavant seulement, se trouvait la tombe d'Arishia recouvrant la carcasse décomposée qu'il reste d'elle. Aujourd'hui, l'ensemble du cimetière est dévasté et recouvert de débris, et il est bien probable que la dépouille de ma bien-aimée ait elle-même été détruite. Un autre crime pour lequel je jure de vaincre Deidara d'Iwa et Sasori. Étant fin prêt car n'ayant besoin de rien d'autre que ce que j'avais déjà sur moi, je retourne au domaine du clan Kusaribe où se trouve déjà une partie de l'équipe, notamment nos alliés de Konoha. Lorsque nous sommes tous réunis, c'est le leader de la mission qui prend la parole, naturellement.

Sakura, la seule spécialiste en Irôjutsu, reste au village à la demande d'Akihiko-dono. Est-ce bien sage d'abandonner notre seul atout face aux poisons du Nukenin de Suna ? J'ai, personnellement, de quoi me protéger en grande partie de cela, mais je sais que ce n'est pas le cas de tout le monde, et nous ne pouvons compter entièrement sur une poignée de fioles curatives. La Konohajin accepte volontiers de prêter main-forte au village, ce qui est néanmoins particulièrement généreux et utile, raison pour laquelle je la regarde acquiescer avec un sourire. En espérant qu'elle sauve un maximum de vies, après toutes celles perdues ... Par ailleurs, l'étrange Hisoka n'est pas là, il nous est communiqué comme quoi il est finalement retenu au village. Je ne sais pas si cela doit me réjouir ou m'inquiéter. Afin de le remplacer, c'est la jeune Temari, fille du Yondaime et soeur du Godaime, qui nous rejoint, plus déterminée que jamais. il s'agit après tout de son frère et, si Kankurô s'avère plus expérimenté qu'elle, il est également plus fougueux et imprudent. Enfin, le Jônin haut gradé annonce deux équipes de trois individus, lui-même étant associé à Temari et à moi. Je ne serais pas étonné qu'il s'organise ainsi dans l'hypothèse où les deux criminels seraient amenés à se séparer. Il ne faut cependant pas oublier qu'Akatsuki fonctionne par duo et qu'il ne serait pas étonnant qu'ils soient plus efficaces ainsi, comme l'ont déjà prouvé Itachi et Kisame. Nous devons nous préparer à tout. Après avoir fini d'exposer la marche à suivre, il part donc, Kakashi à ses côtés. Temari et Ikki les suivent de très près tandis que Naruto et moi-même fermons la marche. Je ne suis pas étonné de ma position lors de notre avancée ; je suis le mieux placé pour nous défendre en cas d'attaque surprise par l'arrière. Avec Akatsuki, nous devons nous attendre à tout. Il reste à voir si le jeune blondinet va rester suffisamment calme sur le chemin pour rester en retrait de cette manière.

Tandis que nous nous élançons dans ce vaste désert protégeant et dissimulant Suna, je ne peux m'empêcher de jeter un regard à ce garçon, à quelques mètres sur ma droite. Il regarde droit devant, concentré, déterminé mais également perdu dans ses pensées. Je ne peux imaginer ce qu'il ressent, lui-même étant une cible de ces hommes à cape noire. Il n'a cependant pas peur, c'est évident et cela se lit sur son visage. Il est, notamment, le seul que je n'ai pas encore entendu parmi tous. Je me permets donc d'engager une conversation insignifiante de prime abord, mais pouvant me permettre de cerner l'individu. Observant les compagnons courant devant nous, je peux voir que les deux leaders de cette mission sont eux-même en grande discussion.

- Naruto, l’interpellé-je, j'espère que tu n'as pas mal pris les propos d'Akihiko, plus tôt. Il est direct et manque parfois de tact avec autrui, mais il est bien déterminé à récupérer Gaara-sama ... et pas seulement pour Ichibi, ajouté-je afin de clarifier les choses. Mon regard sincère et bienveillant le fixe, tandis que je ne cesse de courir, mes poignets liés devant mes corps. La route est encore longue pour rallier le repaire présumé de l'organisation.


HRP:
 

NenaKonstanZ


____________________________________________

"I promise never to use these hands in battle again."


Dernière édition par Buraian Riigaru le Sam 5 Mar - 14:38, édité 1 fois
avatar
風 | Suna no Jônin - Chef des Espions
風 | Suna no Jônin - Chef des Espions
Totoro Ikki
Messages : 133
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 24

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 258
Expérience:
242/500  (242/500)



Mission de Sauvetage!.

Mission / Feat. Aki/ Riigaru/ Equipe 7/ Hisoka

Après m’être adressé à l’assembler afin de partager nos informations avec la Feuille, je ressentais quelques remords à déballer mon rapport dans une telle situation d’urgence. Il fallait parler de tout cela mais sans doute le moment était mal choisi. Mon discours semblait dénué de sens et je sentais qu’il me faudrait prendre les devants sur ces dossiers et les faire progresser rapidement. En attendant, je patientais laissant le haut-conseillé prendre les décisions quant à la suite des événements. Il prit un bref instant pour réagir à mes propos et fis entré un homme curieux. Hisoka, un Juunin de Suna pas vraiment réputé pour ses bonnes actions. Il fit une brève apparition ainsi qu’un semblant de discours qui me laissait perplexe quant à ses intentions. Akihiko fit de lui le nouveau membre de l’équipe de sauvetage, un rôle qui ne lui allait pas forcément bien. Le haut-conseillé prit aussi la décision de laissé le ninja médecin de la Feuille au village afin d’aider les plus mal en point, son aide serait surement bénéfique, mais elle l’était tout autant pour les habitant de Suna.

La réunion prit fin et nous fîmes congédier afin d’aller nous préparer au mieux pour cette délicate mission. Je pris directement la direction du QG des espions, un des rares bâtiments du village à tenir encore debout. Le grand hall que Narsus avait aménagé pour cette situation servait à accueillir les enfants dont les parents étaient portés disparus. Ils avaient fait demander deux équipes afin de veiller à leur bonne santé. Mobiliser deux équipes en ces temps chaotique n’est certainement pas très prudent, mais il fallait protéger le futur de notre village. Je ne pus que constater que la bienveillance de mon ami avait porté ses fruits, l’atmosphère y était bien meilleur qu’à l’extérieur. Je montais à l’étage dans mon bureau accompagné de mon second. Notre conversation fut courte mais pleine de sens, je lui avais transmis mes directives afin de pallier à toutes les menaces. Il enverrait l’équipe Assassin dans le Pays de la Pluie pour une longue mission de surveillance et de renseignement. L’équipe d’Ayame et de Cuchulainn surveiller le reste des frontières, les autres grandes nations aurait peut-être envie de profiter de notre faiblesse du moment. Je lui laissais le loisir de lire le reste des choses à faire, de toute manière il était mon ami et ma confiance en lui était totale. Il avait les pleins pouvoirs durant mon absence, il en avait l’habitude de toute manière.

Mes pensées se penchaient sur un tout autre problème, rarement j’avais perdu mon sang-froid depuis l’époque de cette nuit terrifiante dans le Pays des Montagnes. Cette situation-là me faisait bouillir, je contenais je ne sais comment toute cette haine que j’éprouvais pour ces criminels qui venait de railler de la carte notre chez nous. Il y avait tant de perte que je n’osais imaginer quel avenir notre village aller avoir. Il nous fallait pourtant relever la tête, Akihiko gérais parfaitement cette crise que je n’aurais su contenir. Il avait rassuré et prit la décision de contre-attaqué pour reprendre notre Kazekage des griffes de l’organisation Akatsuki. Une lueur d’espoir dans ce paysage chaotique. Je l’aidais du mieux que je pouvais en envoyant mes meilleures équipes sillonné les frontières afin de prévenir une éventuelle attaque. Il avait surement déjà pris ces mesures, des renforts étaient tout de même les bienvenus. Le fait est que je ne pouvais me pardonner de ne pas avoir pu protéger mon village, nous aurions peut-être pu faire la différence… Mais qu’importe, je n’avais qu’un seul objectif, prendre la tête de Deidara de l’Akatsuki et la planter sur pique devant la planque de ces fous en guise d’avertissement ! Un objectif réalisable compte-tenu de la puissance de frappe que le Haut-Conseiller avait envoyé, une équipe dont il faisait lui-même partie, ainsi qu’une flopé de shinobi très puissant. Nous allions vaincre et sauver Gaara-sama !

Je regagnais rapidement le point de rendez-vous, il ne fallait pas perdre de temps, car il jouait fortement contre nous. L’équipe était déjà réuni, le haut-conseillé pouvait enfin se lever et semblait avoir tout comme moi récupéré de ses blessures. Il fit un petit discours d’avant départ afin de composer deux équipes au cas où nos cibles déciderait de se séparer. Difficile de savoir, ils étaient imprévisible et qu’ils soient séparés où ensemble nos difficultés seraient les mêmes. Akihiko, Riigaru et Hisoka composaient la première équipe, Kakashi, Uzumaki Naruto et moi-même feraient partis de la seconde équipe. Malgré cette méfiance que je ressentais à l’égard des shinobis de la feuille, j’étais enchanté de faire partis de cette équipe, j’aurais l’occasion de vérifier leurs intentions durant cette mission. Ils me paraissaient évident que ces deux Konohajins étaient bien différents de cette ANBU que j’avais pu croiser lors d’une mission. De toute manière les coéquipiers importaient peu tant que le sauvetage du Kazekage était un succès. Pour finir le second de Suna indiquait les positions de chacun lors du voyage, je fermais la marche avec le plus jeune d’entre nous. Je ne connaissais rien de lui, d’après les dires j’avais affaire à un jeune homme impulsif et imprévisible. Toutefois, j’avais pu remarquer lors de la précédente réunion son attachement sincère envers Gaara-sama. Il avait vécu les mêmes choses que lui et je me demandais si ce garçon pouvait être celui qui avait fait changé notre leader. Je l’observais brièvement, malgré toutes les révélations que j’avais fait lors de la réunion j’étais peu bavard et je me contentais d’avancer sans discuter. Plongé dans mes pensées, mon visage se fermaient et laissais apparaître une certaine inquiétude sur ce que nous allions trouver une fois là-bas.

@ Gumi


avatar
Jinchûriki de Kyûbi | 火 Konoha no Genin
Jinchûriki de Kyûbi | 火 Konoha no Genin
Uzumaki Naruto
Messages : 55
Date d'inscription : 01/09/2015

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 765
Expérience:
203/500  (203/500)

On The Way !
Feat Kakashi / Ikki / Aki / Rii & Saku
Difficile pour notre petit blond de retenir ses émotions dans un moment pareil. Perché sur son toit, le gamin de la Feuille semblait éteint par rapport à l'habituel joie de vivre qui l'animait. Après tout, il n'y avait rien de plus logique que de ressentir une si vive tristesse en contemplant l'étendu des dégâts. Le village du Sable, qu'il voyait pour la première fois, n'était qu'un amas de pierre et de débris, peu importe dans quel sens il pouvait regarder.  Cette vision apocalyptique n'avait guère de quoi se réjouir, bien au contraire. Ses pensées allaient naturellement vers Gaara, lui qui avait tant fait pour son village, le voilà à présent le front au sol, perdu quelque part dans ce monde bien trop dangereux pour les Jinchûriki. Cette seconde réflexion le faisait immédiatement penser à ce qu'il arriverait à son village si demain la sombre organisation décidait de s'en prendre à lui. Konoha subirait-elle le même sort et cela, en partie parce qu'il possède en lui le démon Renard ? Pouvait-il seulement vivre avec un tel fardeau sur les épaules ? Voilà le genre de question qui fusaient dans la tête bien souvent considéré à tord comme celle d'un jeune adolescent naïf sans aucune réflexion sous-jacente que celle qu'on qualifierait de primaire. Pourtant, il était certainement le premier concerné par cette histoire et le premier à s'en soucier en secret.

Que devait-il choisir ? Fuir le village pour le protéger ? Rejoindre ces mercenaires et se livrer épargnerait sans doute toutes les souffrances que vivaient actuellement le village de son ami. Et puis, il ne se livrerait pas aussi facilement, car il tenterait probablement de tout son être quelque chose, s'engagerait dans un combat même perdu d'avance, comme un dernier bras d'honneur fait à ces enflures en capes noires. Est-ce que cela lui ressemblait ? Pas du tout. Il était loin d'être le genre à se laisser si facilement prendre. Alors, il lui fallait un plan probablement. Vaincre Akatsuki à tout prix. Mais comment faire lorsqu'on ne sait pas par ou commencer ni comment ? Cela commençait à chauffer à l'intérieur de son petit crâne, il ne faut pas trop lui en demander. Devait-il rejoindre Sasuke avant d'imaginer être capable de vaincre ces types alors que ce dernier se battait actuellement pour vaincre son frère, faisant lui-même partie de la Lune Rouge ? Cela devenait réellement trop compliqué pour notre jeune héros. Naruto était en pleine ébullition. Il savait au moins une chose dans tout cela : il fallait à tout prix récupérer Gaara, peu importe ce qu'il se passait. Et l'attente se faisait de plus en plus longue … Quand soudain, l'homme aux cheveux longs et blonds, dont il avait encore un peu de mal à reconnaître, se posa à ses côtés, venant lui glisser quelques mots. Bien sûr, c'était l'homme qui venait d'avoir des mots assez durs envers lui, le jugeant bien vite sans réellement le connaître.

D'ailleurs, Kakashi avait eu la bonne phrase qui ne l'avait finalement pas fait monté dans les tours et aurait provoqué une phrase de la part de notre tête brûlée. Qui n'aurait fait que confirmer qu'il devrait être canalisé, ironiquement. Akihiko lui apporta un début d'explication sur ses propos. Il cherchait a être rassurant également, tout en essayant de lui expliquer qu'il pouvait d'une certaine manière comprendre lui aussi ses problèmes. Naruto le scrutait du regard, plongeant ses yeux bleus comme l'océan dans ceux d'Akihiko, comme cherchant la vérité à toutes ces paroles flous. En réalité, il n'y voyait que la confiance que Gaara avait pu lui porter jusque-là. Si son ami lui faisait confiance pour être son bras droit, après tout ce qu'il a enduré, après les peines communes qu'ils ont tout deux portés, c'est que cet homme avait quelque chose de différent, quelque chose de spécial. Lorsqu'il se laissa porté par un nouveau sourire, le gamin se frotta alors le menton, avant de sourire à son tour.

« T'en fais pas, Ojii-chan, j'ai l'habitude maintenant. On va retrouver Gaara et leur botter les fesses ! Comme ça, ni toi ni moi n'auront à se pardonner de ne pas avoir su être là pour lui. »

Comme de nouveau remplit d'entrain, notre renard à deux pattes se releva de son perchoir et suivi à la trace le conseiller de Gaara qu'il venait affectueusement de surnommé papy. Alors qu'il n'était probablement pas plus vieux que Kakashi, voir certainement plus jeune … Ce n'était pas vraiment un manque de respect, c'était du Naruto tout craché. Le genre à ne même pas se rendre compte de sa boutade, sortie aussi naturellement qu'un bonjour. Enfin au point de rendez-vous avant le départ, la petite bande était enfin réunie au complet. Naruto passa les bras derrière sa tête, écoutant attentivement – mais pas trop – seulement excité à l'idée de repartir au plus vite. Une fois le discours fait, il était attribué à l'équipe composée notamment de son senseï, Kakashi. Il répondit vivement à la question d'Akihiko lorsque celui-ci leur demanda s'ils avaient tous comprit, lâchant un « Yosh ! » plein de détermination. Ce n'était pas plus mal, il aimait le travail d'équipe avec son professeur, bien qu'il soit très imprévisible et difficile à gérer pour ce dernier. Ikki était la troisième personne de l'équipe. Il n'avait encore aucun opinion à son propos mais il semblait avoir l'air de quelqu'un de confiance. Finalement, il fermerait la marche avec eux, position difficilement supportable pour notre Uzumaki. C'était une véritable punition et il se doutait que d'une manière, c'était une façon de plus de le canaliser, lui qui aurait voulu mener la danse et pousser les autres à se dépasser en accélérant le pas. Un pas qui se faisait déjà pressant puisqu'il fallait rallier Suna au nord du désert. Les kilomètres défilèrent, bientôt, il arriverait sur place et aurait certainement fort à faire.
code by Summer's Desire pour Epicode
avatar
火 | Konoha no Jônin
火 | Konoha no Jônin
Hatake Kakashi
Messages : 21
Date d'inscription : 20/07/2015

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 495
Expérience:
105/1000  (105/1000)




Méfiance et collaboration, deux notions des plus antithétiques, deux leçons que le shinobi apprenait dès le plus jeune âge et ne maîtrisait qu'au fil de sa vie. L'une comme l'autre, employées avec tempérance, étaient nécessaires à la survie de toute chose. Prises à la légère ou aveuglément respectées, elles pouvaient entraîner de terribles ennuis en des circonstances dramatiques ; ignorées, une mort certaine. Comme tout le monde, je l'avais appris à mes dépens et l'amère pilule de la culpabilité me restait en travers de la gorge de ne pas avoir appliqué ce que plus sage que moi m'avait enseigné. À présent que j'avais la voix de l'enseignant, je voyais clairement que cette mission était l'occasion ou jamais d'apprendre à mon élève la méfiance et la collaboration raisonnables. Or, tout était affaire de gestion du doute et Naruto, au nombre de ses multiples qualités et de ses quelques défauts, manquait cruellement de doute. Sa propension particulière à se laisser guider par ses instincts me laissait croire que cette mission ne serait pas aisée et que ma tâche, en tant que chef, serait à la hauteur des risques que représentaient ses fortes émotions.
À mesure que nous courions à travers les étendues sablonneuses du Vent, j'étudiais la situation, son contexte, ses possibles développements. Nous étions menés par un homme dont nous ne savions rien. Il connaissait l'emplacement du repaire d'Akatsuki et semblait certain que Sasori et son acolyte Deidara s'y trouvaient. Naturellement, je m'interrogeais sur la source de cette information. La première possibilité était qu'il eût fouillé lui-même : en tant que senseur, ce n'était pas impossible. Or, puisqu'il avait été présent et blessé lors de l'attaque, il eût fallu qu'il effectuât ses recherches une semaines plus tôt environ, ce qui lui eût laissé le temps de transmettre l'information à Konoha. De plus, il était plus probable qu'il envoyât l'un de ses hommes étant donné son rôle au sein du village : Totoro Ikki peut-être, mais encore une fois, puisque celui-ci revenait tout juste d'Amegakure no Sato, Konoha eût été au courant bien plus tôt. Pour être tout à fait honnête, je trouvais facilement des conjectures qui indiquaient une forme de déloyauté envers la Feuille à cause de mes instincts qui, au cours de la conversation au village, m'avaient chuchoté que partager leurs découvertes ne les enchantait guère. Toutefois, je ne devais pas confondre intuitions et préjugés. Peut-être n'avaient-ils simplement pas eu le temps de nous informer, tout simplement. Nous devions de toute manière travailler ensemble en ce jour, et pourtant, quelque chose que je ne comprenais pas me laissait perplexe. Méfiance et collaboration. Le plus simple était de demander la réponse au grave et obséquieux personnage.

« Kayaba-dono, dis-je de ma voix sans ton, puis-je vous demander de m'indiquer clairement où se trouve le repaire d'Akatsuki où vous nous menez ? Nous ne devons pas évincer le risque d'un piège qui pourrait vous coûter la vie sur le chemin ou encore nous séparer, auxquels cas nous devrions être aptes à terminer le trajet sans vous. Par ailleurs, comment avez-vous découvert son emplacement ? Êtes-vous certain qu'ils seront seuls sur place et même qu'ils se trouveront dans ce repaire et non un autre ? Et enfin, dites-nous ce que vous savez sur les deux renégats que vous avez évoqués. Je ne connais que de nom l'un d'eux — Akasuna no Sasori — et j'ignore tout de l'autre. Puisque vous avez affronté le premier et sans doute observé le combat du Kazekage, vous devez sans doute être en possession d'informations qui nous permettront de nous préparer à la bataille, peut-être même à établir plusieurs stratégies au sein de nos deux groupes. Pardonnez mes multiples questions, je tiens simplement a avoir une vue d'ensemble sur le terrain où vous nous menez. »

Il était en effet essentiel que nous apprenions un maximum de faits. La puissance d'Akatsuki résidait principalement dans le secret de la force de ses membres. Je repensais à Uchiha Itachi et à Hoshigaki Kisame, l'état dans lequel ils m'avaient laissé, la pire des blessures que j'eus connues depuis la perte de mon œil gauche. La norme n'avait pas sa place au sein de la Lune Rouge et là où il n'y a plus de standards, les possibilités sont infinies. Ma priorité serait, comme toujours, d'assurer la protection de mes partenaires. Après tout, le Kazekage devait être sauvé à tout prix, excepté celui de la vie de Naruto — il était, après tout, celui qui prenait le plus de risques en se joignant à cette mission. Face à de tels monstres, il n'y avait aucun espoir de sortir indemne, d'autant plus que nous avions laissé Sakura, notre seul ninja médecin, derrière nous. Cela ressemblait à s'y méprendre à une mission suicide. Aussi, il nous fallait mettre toute notre intelligence au service de la limitation des risques. Le découpage des équipes proposé par Kayaba-dono était intéressant : lui-même accompagné de Buraian-san et de Temari-san, Naruto et Totoro-dono à mes côtés. Toutefois, je ne pouvais être certain que cela était la meilleure possibilité sans savoir ce qui nous attendait. Kayaba-dono semblait savoir ce qu'il faisait mais ses choix manquaient cruellement de justifications.

« Totoro-dono, lançai-je par-dessus mon épaule, j'aurai besoin de connaître vos capacités également afin de mieux coordonner les combinaisons possibles. Je connais bien Naruto et nous sommes habitués à travailler en équipe, mais nous ignorons tout l'un de l'autre et cela pourrait nous coûter cher. Lorsque nous serons arrivés et avant de passer à l'offensive, nous discuterons rapidement de nos talents respectifs. »

Nous approchions du but et à mesure que la distance s'allongeait depuis le Sable, l'appréhension croissait au sein du groupe. J'espérais sincèrement qu'aucun d'entre eux ne perdrait de vue l'importance de garder son sang-froid et d'agir uniformément.
avatar
風 | Suna no Jônin ▬ Ambassadrice
風 | Suna no Jônin ▬ Ambassadrice
Temari
Messages : 34
Date d'inscription : 01/03/2016
Age : 20
Localisation actuelle : Dans le désert de Suna à la recherche de Gaara

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 154
Expérience:
12/500  (12/500)

Retrouver le Kazekage, retrouver Gaara.
feat. Kakashi | Naruto | Akihiko | Ikki | Riigaru

C'était un véritable cauchemar, une catastrophe. En dix-neuf ans je ne m'étais jamais sentie aussi effacée et démunie, et pourtant seuls mes frères savent à quel point je n'ai peur de rien. Pourtant, cette fois, je dois bien admettre que plus rien ne pourrait me rassurer. En un passage, une personne avait réussi à dévaster mon village, et avec un peu d'aide il avaient fait pire encore : Gaara s'était fait kidnapper et je n'avais même pas été là pour le secourir à temps. J'étais en plein désert, revenant par la frontière entre le pays du vent et le pays du feu, lorsque j'ai entendu ce qui m'a semblé être d'abord des feux d'artifice. Or, rien ne se fêtait au village caché du sable. Dans la précipitation je suis revenue jusqu'au village sans même avoir aperçu ces fameux ennemis en tuniques noires et rouges. Non, j'ai découvert bien pire. J'y ai constaté mon village totalement ravagé par ces explosions que j'avais entendu au loin. Des blessés, des morts, des ruines, de la panique et surtout, Kankuro à bout de souffle qui aidait Baki-sensei. Je me souvenais encore si bien de ses mots. De ses explications, de sa rage, et puis de cette phrase : "Ils ont enlevé Gaara", c'était un véritable électrochoc interne, voilà ce que j'ai ressenti en cet instant. Et puis, le duel entre la colère et la tristesse bouillonnaient en moi. Mais je ne pouvais pas baisser les bras. Mon petit frère avait été emmené pour une raison que je ne souhaitais même pas connaître, mais j'étais persuadée qu'il était encore vivant et que je devais tout faire pour le secourir.

A la seconde où je compris qu'une mission de sauvetage avait été exigée par l'intendant du village, de mes indignations je n'avais laissé aucun choix à mon cadet ou mon sensei : Je partais sur le champ. C'est devant les restes de ce qui pouvaient ressembler le plus à un hôpital que je me rendis pour attendre la sortie du haut-conseiller. Complètement intenable, je suivis ensuite la petite troupe qui était prévue pour la mission jusqu'aux portes du village. Il y avait quatre shinobis de Suna -en me comptant parmi eux- et deux de Konoha. Parmis les sunajins il y avait notre cher intendant Kayaba Akihiko mais également deux autres juunin : Totoro Ikki et Buraian Riigaru. Je n'en savais pas vraiment sur eux. Il faut dire que je ne suis pas de celles qui sont très sociables et lorsque je rentrais de mes mission en tant qu'ambassadrice, je n'allais pas vraiment me balader dans les rues. C'est sans étonnement que je voyais la tignasse blonde ébouriffée de Uzumaki Naruto s'approcher aux côtés d'Akihiko-sama. Je soupirai avec un léger sourire nerveux sur les lèvres. Naruto à nos côtés était-il vraiment une bonne chose ? A dire vrai nous pourrions en débattre longtemps mais Gaara n'avait jamais eu un tel ami à ma connaissance alors je savais que le petit blondinet ne pourrait être qu'un atout volontaire pour le sauvetage de mon petit frère. Le deuxième konohajin était Hatake Kakashi. Je connaissais ses exploits par le biais de rumeur mais s'il était le sensei de l'équipe de Naruto, alors j'avais une grande confiance aveugle en lui. Nous semblions être une bonne petite escouade.

Nous étions déjà en formation, les deux chefs devant, moi au milieu avec Totoro Ikki et Naruto derrière accompagné de Riigaru. Je tenais encore mon éventail bien en main sans même vraiment m'en rendre compte, comme prête à dégainer si quiconque osait se dresser devant nous. Je n'avais eu que des information élémentaires au sujet de l'ennemi par le petit débriefing que Kankuro m'avait soigneusement fait. Pourtant, les informations supplémentaires énoncées par Akihiko me donnèrent des frissons. Ces monstres voulaient extraire Shukaku de son hôte. Quelle folle idée. Mais l'importance des explications de l'intendant était cruciale et je ne pouvais pas me permettre de m'évader. Calme-toi Temari, tout se passera en bonne et due forme et Gaara reviendra sain et sauf. L'équipe avait déjà son impulsif, ce n'était absolument pas le moment de se laisser envahir par ses sentiments. Il fallait que je fasse abstraction d'un seul petit détail : Gaara était mon frère mais il était avant tout le Kazekage du village de Suna. Je laissai alors de côté mes doutes pour observer chacun de mes partenaires. Nous étions six contre deux. La formation proposée par Kayaba-sama était plutôt judicieuse pour un point important : Il fallait au minimum un sunajin dans les rangs de l'équipe de Kakashi et de Naruto car le désert de Suna n'est pas de tout repos et nous étions les mieux placés pour nous repérer dans toute cette étendue sablonneuse. Au-delà, je n'avais pas vraiment connaissance des capacités de mes coéquipiers. Je scrutais la moindre informations qui pourraient venir de devant, et j'attendis les questions du sensei du village de la feuille et reportai mon regard sur celui de mon supérieur. En attendant, je pris mon éventail fermé pour le remettre à sa place sur mon dos. J'étais silencieuse mais déterminée à retrouver mon petit frère et à faire regretter l'attaque du village caché du sable.

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
avatar
風 | Suna no Jônin ▬ Haut conseiller
風 | Suna no Jônin ▬ Haut conseiller
Kayaba Akihiko
Messages : 533
Date d'inscription : 24/06/2015
Age : 21
Localisation actuelle : Quelque part, perdu dans mon esprit.

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 689
Expérience:
365/500  (365/500)

RP 02
ON THE WAY
Still alive


Si un jour une diseuse de bonne aventure était venue me dire que j'aurais à collaborer avec Konoha, je ne l'aurais jamais crûe ; ravaler ma fierté, mon égo et surtout bafouer mes valeurs et mon propre Nindô ? Impossible ! Il fallait, cependant, croire qu'en de telles circonstances, je n'avais pas le choix. Nous ne possédions pas les troupes nécessaires pour effectuer ce sauvetage seul et j'avais dû faire appel à Tsunade afin qu'elle envoie une équipe pour nous aider dans cette lourde tâche qui consistait à récupérer Gaara – et me sauver du poison de Sasori, accessoirement. Ainsi, Hatake Kakashi, Haruno Sakura et Uzumaki Naruto nous avaient rejoint dans les plus brefs délais afin de nous porter main forte. C'était, certes, appréciable, mais je m'en serais bien passé. Cela risquait de consolider l'alliance entre nos deux nations et je n'en avais pas spécialement envie.
Quoiqu'il en soit, je n'avais pas spécialement pesé mes mots lorsque j'eusse parlé de Gaara en la présence de Naruto, si bien qu'il s'en alla de colère et de tristesse sans pour autant écouter ce qu'on nous avions à nous dire avant de partir à l'attaque. Une fois rétabli, alors que tout le monde se dirigeait déjà en direction des portes du village – ou du moins, ce qu'il en restait – je m'étais dirigé vers Naruto afin de lui toucher deux mots, histoire de le rassurer. Je n'avais pas choisi mes mots à la légère, cette fois, et pensais réellement mes paroles. Naruto était à présent réconforté et d'autant plus déterminé à aller sauver son ami. Parfait.
Une fois que nous eûmes rejoint la petite assemblée, j'expliquai brièvement la tactique à adopter. Tout le monde semblait d'accord et avoir compris où je voulais en venir ; parfait. Nous partîmes donc dans la foulée, Kakashi et moi en tête. A peine partis, j'entendis déjà l'ancien prisonnier prendre la parole, comme pour clarifier la situation vis-à-vis de Naruto, par rapport à moi. Il est vrai que je n'avais pas fait preuve d'énormément de tact mais j'avais été en mesure de réparer ces déboires. C'était un homme bienveillant et je le remerciais pour ce qu'il pouvait faire, même si je ne le montrais que trop rarement.
Le Ninja Copieur était discret, pragmatique. Il semblait beaucoup plus concentré sur les étendues dorées que nous traversions depuis quelques temps que sur ce que j'avais bien pu dire auparavant. Peut-être était-il lui aussi en train de préparer un plan ? Après tout, il avait un certain palmarès et n'était pas du tout à prendre à la légère. C'est pourquoi je préférai ne pas le déranger et continuer de me concentrer et focaliser sur nos deux ennemis. Cela dit, je ne pouvais empêcher mon esprit de se perdre dans les méandres abyssales, à l'intérieur des quelles se trouvaient un lot de question sans pareil. Etait-il encore vivant ? Je m'efforçais d'y croire mais ne voulais pas non plus me faire de faux espoirs. A la manière du chat de Schrödinger, le Kazekage n'était ni mort, ni vivant. Il avait été capturé, voilà tout. Nous aurons, malheureusement, la surprise une fois arrivés à destination. Et je ne vous cache pas que le stress commençait à s'emparer de chacun de nous, petit à petit. Il ne fallait cependant pas céder à nos pulsions ; nous avions déjà un impulsif à gérer, l'heure n'était pas aux dispersions.
Le Konohajin à mes côtés finit par enfin m'interpeller. Il possédait quelques questions, toutes légitimes et il était de mon devoir de lui répondre. Il fallait cependant que e fasse attention à certains détails, mais ça, ce n'était pas le plus difficile pour le coup. L'argenté voulait savoir où se trouvait concrètement leur repaire. Sans pour autant perturber mon rythme de course, je plongeai ma main à l'intérieur de ma veste afin d'en sortir une carte sur laquelle toutes les indications nécessaires avaient été tracées par l'Uchiha. Il énonça ainsi plusieurs arguments qui en auraient convaincu plus d'un ; bien que je n'avais à l'être. Je comptais, depuis le début, tout lui dévoiler. C'est pourquoi je pris de la vitesse afin de m'écarter légèrement du peloton de base sans pour autant les quitter. Il y avait toujours une certaine distance de sécurité. Sans réelle surprise, le Konohajin me rejoint bien rapidement et je pus lui faire part de tout ce que je savais concernant le repaire, ainsi que les moyens employés. Je soupirai alors longuement et fixai gravement l'horizon avant de m'éclaircir la gorge pour enfin prendre la parole.
Veuillez pardonner mon silence, Kakashi-dono 」 m'excusai-je d'une voix grave et profonde. 「 Il est vrai que je vous dois quelques explications 」 annonçai-je en baissant un peu le volume sonore. 「 Il s'avère que j'ai rencontré, alors que je visitais le tombeau de Yondaime-sama, un sombre criminel qui était pourtant un élément important de votre village. 」 Je pris une courte pause, m'allumant une nouvelle cigarette. 「 Uchiha Itachi 」 repris-je. 「 J'ai eu beaucoup de chance, ce jour-là, pour être honnête. J'ai vraiment cru que mon heure allait sonner. Cela dit, il semblait plus enclin à la discussion et, de par ma fourberie, ai pu lui escroquer de précieuses informations concernant le fameux repaire. Cela dit, je n'avais pas été mis au courant de l'attaque qui allait éclater à Suna et je suis désolé de n'avoir pu le faire parler à ce sujet avant que l'heure ne fusse tardive... 」 M'attristai-je. Je lui tendis alors la carte. 「 Voici la carte qui mène au repaire, elle a été tracée par ses soins. Cependant, je ne me suis encore jamais embarqué dans des fouilles ; je ne voulais pas risquer ma vie seul en de telles circonstances, comprenez-vous ? 」 Lui demandai-je sans réellement attendre de réponse avant de ralentir à nouveau mon rythme. Il était à présent temps de dévoiler ce que je savais sur le blondinet et Sasori. 「 Je vais maintenant vous dévoiler, à tous, ce que je connais vis-à-vis des deux freluquets qui se sont attaqué à notre terre sacrée 」 tonnai-je avec une légère pointe de sarcasme dans la voix. 「 Le premier, de son nom Deidara, semble jeune et était à bord d'un espèce d'oiseau blanc, fait d'un matériau spécial. Ceci dit, il utilise le Bakuton qui est fait à base de Doton. En effet, grâce à mes capacités de senseur, je suis apte à découvrir l'affinité d'une technique utilisée. Cet homme est pour vous, Kakashi-dono 」 repris-je avec le sourire. 「 Quant à l'autre, il répond au nom d'Akasuna no Sasori, comme déjà dit. Surprenant, n'est-ce pas ? Bref, je ne connais pas grand chose de ses capacités, si ce n'est qu'il est enfermé dans une immense armature des plus solides et qu'il reste un maître du Kugutsu. Je n'ai pas réussi à en venir à bout, c'est pourquoi je compte sur toi, Riigaru 」 lâchai-je en tournant la tête en direction du concerné. 「 Temari pourra également contrer sa queue de scorpion dont chaque coup peut s'avérer mortel. Heureusement pour nous, Sakura a pu nous fabriquer une dose d'antidote chacun. Il ne faudra pas la gaspiller et y faire très attention. Malheureusement, c'est tout ce que je peux vous dire, vous m'en voyez navré de ne pas en savoir plus 」 dis-je en baissant le ton alors que nous arrivions à destination. 「 Nous y voilà 」 affirmai-je finalement.
avatar
創業者 | Personnage Non-Joueur
創業者 | Personnage Non-Joueur
PNJ
Messages : 81
Date d'inscription : 16/05/2015






On the way



PNJ : Akatsuki, joués par Sōun

"Ils arrivent... Deidara, Sasori, vous savez ce qu'il vous reste à faire." Des mots simples, des ordres qui furent les derniers mots de l'image de leur supérieur. Le rituel d'extraction était terminé et le duo ayant attaqué Suna aurait pu simplement fuir les lieux, mais... La fuite n'est pas dans les habitudes du plus grand des marionnettistes. Il avait ordonné à Deidara de rester avec lui pour donner un message. L'Akatsuki pouvait frapper un village, vaincre son Kage et repartir impunément, Jinchuriki dans la poche, tout en étant à même d'écraser la misérable résistance qu'opposerai les poursuivants.

Les fameux poursuivants étaient là. Le Nuke-nin d'Iwa avait utilisé la quasi-totalité de son argile dans son combat contre le Kazekage à Suna, mais le temps qu'ils ont eut à attendre tranquillement les ennemis lui a donné l'opportunité de remplir quelques peu ses réserves de nouveau.

~Maître, je vais me rendre au prochain point de rendez-vous, je vais vous laisser vous amusez avec nos invités et vos petites marionnettes~

A peine Deidara eut-il terminé sa phrase que la queue de métal d'Hiruko vint chatouiller sa joue. Un réflexe de dernière minute de la part de l'Iwajin venait de lui sauver la vie. Drapé des couleurs de la lune rouge, le génie du sable le fixait d'un regard noir.

~Deidara... Hors de ma vue, avant que je ne te tue~

Sans se faire prier, le plus jeune des deux "artistes" créa un de ses oiseaux fétiches à partir de son argile avant de monter dessus et de s'envoler vers la sortie de la grotte, toujours scellée. D'un signe, le membre de l'Akatsuki fit se relever le rocher, se révélant aux ninjas étant assemblés là. Leur esquissant un sourire mesquin, il ne tarda pas à s'échapper aussitôt.

Plus loin, à moitié caché par la pénombre de la grotte où Ichibi a été extrait du corps du Kazekage, Sasori tenait la dépouille de l'ancien hôte du démon à une queue enveloppé dans le membre métallique de sa marionnette fétiche.

~Je suis plutôt pressé... Lequel d'entre vous veux mourir le premier ?~


Recap:
 



avatar
風 | Suna no Jônin - Chef des Espions
風 | Suna no Jônin - Chef des Espions
Totoro Ikki
Messages : 133
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 24

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 258
Expérience:
242/500  (242/500)



Akatsuki VS Suna

Mission / Feat. Akihiko

La mission démarrait enfin, après une brève préparation l’équipe était prête à partir et combattre de toutes ses forces pour ramener le Kazekage ! Je fus particulièrement silencieux pendant le trajet, à ma grande surprise, ce n’était pas Hisoka qui s’était présenté au point de rendez-vous, mais Temari, la grande sœur de Gaara-sama. Je me demandais s’il était judicieux de l’intégrer à cette périlleuse mission, après tout nous ne savions pas sur quoi nous allions tomber et le pire scénario était envisageable. Quel serait sa réaction face à un tel choc ? Enfin, les choses étaient ainsi et je savais au moins qu’elle allait se battre plus que n’importe qui pour sauver son petit frère. Il fallait être optimiste sans pour autant se faire d’illusion, dans tous les cas de figure, les épreuves auxquelles nous allions faire face seraient rude pour chaque membre de l’équipe. Sur le chemin, Kakashi questionnait le numéro deux de Suna sur la source de ses informations, il n’était pas le seul à être curieux sur ce sujet, sa réponse fut assez surprenante, car j’étais curieux  d’apprendre avec quelles fourberies le Haut-Conseillé avait extirpé des informations si capitale à un tel homme. Le moment était mal venu et Akihiko avait habilement refermé le sujet sans donner plus de détail. En tout cas, il donnait de précieuses informations sur les capacités de celui qui avait détruit le village, l’autre homme était un renégat du village dont j’avais déjà entendu parler, mais je ne savais que très peu de chose sur son cas !

Une fois arrivée sur place, nous fîmes face à un énorme bloc de pierre barrant l’entrée du repaire de l’organisation criminelle ! Qu’allions-nous trouver à l’intérieur ? Peu importe, il fallait vaincre tous les ennemis et ne laisser personne s’échapper ! En prenant le Kazekage et en détruisant le village l’Akatsuki envoyait un message, mais laissait aussi Suna dans une situation délicate !  Il fallait répondre par la force et reprendre le dirigeant de notre village ! Face à cet énorme rocher, je restais un peu en arrière et saisissais mon arc. Rapidement le rocher se mit à se soulever, c’était l’instant de vérité, je ne sentais plus le chakra du Kazekage, mais bien deux autres présence très puissante. J’aperçus directement le premier homme, vêtu de sa tunique au nuage et se déplaçant sur un étrange oiseau. Aucun doute possible, celui-là était celui qui avait détruit Suna et vaincu Gaara ! Il nous regardait le sourire aux lèvres ! Je saisissais une fléche à laquelle j’accrochais un parchemin explosif et mettais l’homme en joug !

« Celui-là est à moi ! »

Le renégat de la Roche commença à prendre la fuite, il n’en était pas question ! Je décochais une flèche dans sa direction ! Un tir guidé visant à détruire sa monture directement afin qui ne puisse plus s’échapper ! La filait en direction de l’homme que j’espérais surprendre avec une réaction rapide ! La flèche passée devant la cible, tir raté ? Non, je ne ratais jamais ma cible ! L’homme serais surement distrait par cette flèche et allait regarder dans ma direction afin de regarder le nombre de ses poursuivants, il serait dans tous les cas surpris de voir cette flèche revenir se planter dans l’aile de sa monture !

« Boom ! »

Etait-ce suffisant ? Je ne pouvais pas encore le voir, mais me préparant à une riposte je profitais de la confusion afin de créer un clone d’ombre, il prenait ma place et commença à avancer vers l'ennemi! Quant à moi j’utilisais le déplacement pas le vent afin de camoufler ma présence et filer en direction de l’ennemi ! Je m’étais engager dans un combat sans consulter mes camarades, la situation faisait qu’il fallait agir vite !


Spoiler:
 

@ Gumi



____________________________________________

avatar
火 | Konoha no Jônin
火 | Konoha no Jônin
Hatake Kakashi
Messages : 21
Date d'inscription : 20/07/2015

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 495
Expérience:
105/1000  (105/1000)




L'effet de surprise. L'une des méthodes fétiches du shinobi expérimenté. On prépare à la moindre occasion un coup auquel l'adversaire ne s'attend pas afin de le prendre de court et de provoquer un maximum de dégâts, qu'ils soient physiques ou psychiques. Le ninja expérimenté l'affectionne ; le ninja avisé le redoute. Pour ma part, je m'y préparais toujours et craignais pour mes compagnons qu'ils ne l'aient pas anticipé. Nous nous tenions trop près de cette entrée et nous avions trop vite foncé sur ce bloc de pierre. Tandis que la pierre bougeait, nos mouvements resteraient limités si nous restions trop proches d'elle.

« Naruto, recule ! »

Je fis un bond de trois mètres en arrière, découvris mon sharingan et observai calmement. La figure séraphique se glissa sur-le-champ par l'interstice grandissant dans une onctueuse envolée. De toute évidence, le personnage juché sur son dos ne semblait pas vouloir attaquer de front. Je vis alors Totoro-san se tourner vers elle et préparer son attaque.

« Shimatta... »

Tandis que la flèche fusait à toute allure à côté de sa cible, je saisis dans ma sacoche un kunai auquel était attachée une note explosive. Sans attendre, je balançai mon bras en arrière tout en mesurant quasi-instantanément la distance et l'angle de mon attaque puis lançai de toute mes forces le projectile. Une formidable explosion retentit lorsque mon arme se heurta à la flèche et que les deux parchemins s'embrasèrent de concert. La flèche missile n'avait pas pu faire mouche. Nous l'avions échappé belle.
C'était ce que j'avais redouté et j'avais limité les dégâts. L'effet de surprise avait porté ses fruits : nous avions eu une réaction automatique et hautement risquée. Je lançai un regard sans expression à Totoro-san qui avait manqué, bien malgré lui, de nous condamner tous à une mort déflagrante en amorçant la bombe d'albâtre. Ceci était preuve de l'intelligence de notre ennemi, lui qui nous invitait à tenter des actions pures d'intention mais radicales pour mieux nous amener à une dramatique issue. La situation n'était pas à prendre à la légère.
Pendant ce temps, Buraian-san entrait dans la caverne qui nous appelait sournoisement. Temari le suivit bientôt. Avant même de savoir ce que ferait Naruto, je passai devant lui. Placé devant l'entrée, j'entraperçus un scintillement sur le mur d'obscurité, comme un rai de lumière miroité sur une surface métallique. Chacun d'eux semblait figé et leurs visages criblés d'effroi semblaient indiquer que nos pires attentes étaient la plus tragique des réalités.

Résumé:
 




Dernière édition par Hatake Kakashi le Dim 27 Mar - 19:45, édité 1 fois

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» kakashi sensei
» Ikki Tousen : Shuugaku Toushi Keppu-roku
» kakashi signe a pacte avec son ami gamakitchi
» Les 19 ans de Kakashi...
» ~ Un Garage peu Ordinaire ~[PV Hisoka Sâto]

Sauter vers: