Side Menu

Partagez | 
avatar
風 | Suna no Oinin
風 | Suna no Oinin
Kuzuki Ayame
Messages : 434
Date d'inscription : 20/03/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 1546
Expérience:
49/500  (49/500)

Un reptile extrêmement précieux    Sam 26 Mar - 0:48
En Route pour Oto


* Et bah, je n’ai pas le temps d’en placer une qu’il me claque la porte au nez, effets secondaires de l’andropause ou alors à cet âge là, le conseiller est déjà gâteux, c’est bien dommage pour lui. M’enfin, ce n’est pas une raison pour me traiter comme une moins que rien et me claquer la porte au nez à deux reprises, quel manque de tact… *

Énervée, Ayame resta quelques instants devant la porte mal refermée du bureau de feu le Kazekage et le désespoir montait dans ses narines, laissant de la peine traverser son esprit et l’entravant de quelque mouvement qu’il soit. C’était de la folie que de se voir ignorée à ce point par un membre du conseil, il était clair que ces gens là avaient une tache lourde qui les incombait mais pour un ancien, il aurait pu y mettre les formes et montrer ne serait-ce qu’une once de courtoisie. Par contre, la jeune sorcière mélancolique ne se sortait pas de la tête la disparition de Gaara et ses allées et venues dans les quartiers qui étaient ceux de son dirigeant la déstabilisaient au plus haut point. Elle n’avait de cesse de se rappeler des mots du sage qu’il était devenu et tant de pragmatisme de la bouche d’un jeune homme (à mi-chemin entre adolescent et adulte) nommé prématurément à la tête de tout un village était divin aux yeux de la demoiselle. Ayame balayait de son pied une rainure laissée par le battement de la porte lui faisant face, elle était bel et bien perdue dans ses pensées, visionnant dans son esprit les bons moments passés avec ces êtres qui lui étaient chers, sur du plus ou moins long terme, mais qui avaient laissé une trace indélébile dans sa mémoire. Le spectre entier de cette vision passé au peigne fin, elle reprit ses esprits et leva le regard vers l’horizon. Gênée par la lumière du jour, elle plissa les yeux juste assez pour ne laisser qu’un faible faisceau de visibilité, dégageant au maximum la lumière de sa vue.

Enfin sur le départ, Ayame passa par ses appartements pour y faire son sac et enfiler des affaires adéquates, de quoi tenir le voyage jusqu’au pays du riz, sachant que l’atmosphère et la température y seraient bien différents comparés à ceux du pays du vent, passant de sec et aride à humide et pluvieux. La mission était fort intéressante mais paraissait un brin suicidaire, rien qu’à l’idée d’aller récolter des informations sur Orochimaru, la Sanin le plus dangereux et donc certainement un des Nukenin les plus à craindre (bien qu’entre Akatsuki et Oto, l’addition au bingo book doit être assez salée). Quoi qu’il en soit, Ayame n’était pas du genre à reculer face au danger et/ou à la difficulté et cette situation l’excitait au plus haut point, elle qui avait ouï dire des talents de l’autoproclamé Leader d’Oto, entre expérimentations d’un nouveau genre et techniques interdites, le casier et la liberté de ce shinobi était d’un pedigree supérieur. Non pas que la magicienne ait des vues sur ce genre de personnage mais parfois, face à l’adversité et au pied du mur, on peut admettre que de tout envoyer en l’air et disparaitre sans devoir rendre de compte pouvait avoir son charme, surtout dans la situation aussi tendue soit elle dans laquelle se trouvait Ayame.

La route était longue, la carte le montrait bien, il allait falloir traverser deux pays avant d’atteindre la frontière visée par la mission. Beaucoup disaient que le village d’Oto était introuvable mais pour un Oïnin du calibre d’Ayame, l’impossible reste possible et tout ce qui paraissait inachevable trouve une fin en soi. Le temps n’était pas tant propice que ça pour une épopée de quelques jours, le vent soufflait déjà, ce qui ne pouvait présager qu’une arrivée prochaine d’une forte tempête de sable viendrait compromettre une avancée rapide pour la sorcière du sable. Heureusement pour elle, contrairement à son arrivée à Suna, cette fois ci, elle était prête à affronter la rage du désert.

* Encore cette fichue tempête de sable ?! Ça ne s’arrêtera donc jamais… Même quand je pars loin d’ici, je me fais court-circuiter, à croire qu’on m’a collé le mauvais œil, il faut que j’arrive à me virer ce malin avant qu’il me pourrisse la vie. *

La première nuit tombante, Ayame était à peine arrivée à vue de la frontière séparant le pays du vent et celui du feu, autant dire que son retard allait se ressentir dans son avancée car si ses calculs étaient bons, la jeune femme devrait avoir rejoint la frontière du pays du riz à la nuit prochaine. Le seul souci qui se posait restait sa méconnaissance de ce secteur car n’ayant jamais quitté son sanctuaire avant son arrivée à Suna, le monde extérieur lui était encore inconnu et son seul repère était cette carte sommaire or la partie sur la zone où devait se trouver le village d’Oto et donc le Sannin n’était pas clairement indiquée.

* Une bonne nuit de sommeil est la bienvenue, j’espère juste que je rencontrerai quelqu’un pour m’accompagner à Oto, ne serait-ce qu’un shinobi de Konoha Gakure No Sato. Je suis bien curieuse de rencontrer Sasuke Uchiha ou Orochimaru. *

Cela semblait bizarre mais Ayame portait un intérêt certain pour les deux noms suscités et se dire qu’elle avait été envoyée dans la gueule du loup la réjouissait, quelque chose d’assez paradoxal pour le coup. Elle installa la tente et mangea quelques céréales en barres qu’elle avait emmenées avec elle avant de rentrer se coucher. Bien qu’encore en terrain neutre et de base sans risque, la sorcière ne s’endormit que d’un œil après avoir vérifié les environs.

Spoiler:
 
avatar
風 | Suna no Oinin
風 | Suna no Oinin
Kuzuki Ayame
Messages : 434
Date d'inscription : 20/03/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 1546
Expérience:
49/500  (49/500)

Re: Un reptile extrêmement précieux    Sam 26 Mar - 21:36
Stucked in the Middle


Ayame s’était allumée un petit feu pour faire chauffer l’eau de son thé avant de reprendre la route, destination finale : le village d’Oto. Le goût était agréable, elle en profitait comme s’il était prévu un aller sans retour, se délectant du passage de la solution aqueuse entre ses lèvres, sur sa langue, contre les parois buccales avant de laisser filer tout ce liquide par une déglutition lente et savoureuse. Non pas que la description du thé dans le corps d’Ayame soit inintéressante mais je pense qu’un cours d’anatomie ne trouverait pas sa place dans une mission. Partie en direction de l’ancien pays du riz renommé de force par le Daimyô (soumis à la puissance d’Orochimaru), une histoire bien sombre quand on sait que le nouveau pays du son ne possédait avant l’arrivée du Sannin aucune armée ni aucun problème. Sous le joug de cette puissance, même les pays voisins ne pouvaient rien de crainte que le serpent ne les étreigne en échange. La puissance du monstre s’était faite sentir lors du troisième tour de l’examen Chuunin prenant un effet de siège alors que la pièce maîtresse du plan qui n’était autre que Gaara, sous la pleine emprise de son bijuu, était hors de contrôle…

Maître dans l’art de la manipulation et de la médecine interdites, Orochimaru ainsi que son bras armé Kabuto avaient créé une telle discorde dans le monde shinobi que deux Kages avaient perdu la vie lors de ces évènements, le Sandaime Hokage et le Yondaime Kazekage, tous deux frappés par la puissance de l’homme serpent dont le nom fait trembler la mort elle-même. A Konoha, les troupes n’étaient pas toutes présentes, beaucoup des personnages emblématiques étaient partis en chasse avec une équipe de Suna.

* C’est vraiment dommage, j’aurais bien aimé rencontrer Naruto, jinchuriki de Kyuubi, le démon renard à neuf queues ainsi que Kakashi, l’unique porteur du sharingan qui n’est pas du clan Uchiha. Apparemment, il pourrait copier n’importe quelle technique, même de Genjutsu ?! *

Toutes ces questions tournaient dans la tête d’Ayame, tous ces noms de shinobis maîtres de leur art et ayant marqué l’histoire et qu’elle souhaiterait tant rencontrer, bons ou mauvais, juste pour oublier les ouï-dire et enfant pouvoir graver sa mémoire d’une image et qui sait, échanger quelques paroles avec un d’entre eux. Tout paraissait beaucoup trop calme, l’intitulé de sa mission avait exigé de la sorcière qu’elle rejoigne un groupe de Konoha à la frontière du pays du riz, mais rien ni personne à l’horizon et vérifiant sa carte, elle se trouvait bien au point de rendez-vous. Après une réflexion de quelques minutes, se demandant si oui ou non elle devait continuer sa route, la jeune sunajin pénétra en territoire interdit et inconnu, une zone sombre entre marécageuse et forestière. Ne sachant pas vers où se diriger, Ayame s’enfonça plus profondément dans les lieux jusqu’à s’effrayer, la jeune sorcière se mit en position tailleur à en endroit improbable, sur un tas de feuilles posé sur la zone boueuse, les yeux fermés, elle attendait...

* Quelqu’un ?! Peut-être lui ? Non, l’aura est trop faible, mais qui alors ? *

Spoiler:
 
avatar
忍 | Nukenin

忍 | Nukenin
Yukimura Tsukiyo
Messages : 825
Date d'inscription : 19/06/2015
Age : 25
Localisation actuelle : Oto

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 134
Expérience:
107/500  (107/500)

Re: Un reptile extrêmement précieux    Jeu 31 Mar - 22:05


Halte là !

A ta santé Jack.:: Aux alentours du repaire d'Orochimaru, enfuie dans la fourrure de la forêt, une jeune fille aux cheveux blancs s'entraînait aux Lancés de projectiles. Divers Kunai et Senbon plantés ici et là sur de pauvres arbres qui ne lui avaient rien demandés. La pluie étant beaucoup plus rare dans la région en cette saison de l'année, la Yuki avait pris l'habitude de se lever très tôt pour s'entraîner là ou l'air était encore fraîche et agréable. Le pays du son étant un pays plutôt humide les températures étaient rarement excessifs, même en été. Elles dépassaient rarement les trente degrés. Toutefois, l'air étant humide, elle était beaucoup plus lourde que dans les pays secs comme au pays du feu. Or, la blanche détestait s'entraîner avec cet air irrespirable. Poursuivant son entraînement matinal, elle laissa tomber les cibles de lancés pour commencer une course d'endurance non en courant mais en sautant d'arbre en arbre. Ces entraînements lui permettaient de maintenir une certaine condition physique et surtout d'éviter à son endurance de s'amoindrir sous les jours où elle n'avait aucune mission.

.:: Soudain, alors qu'elle continuait sa course, elle vit des oiseaux prendre précipitamment leur envole. Un comportement connu chez eux pour fuir un danger. Toutefois, il était clair que le danger n'était pas elle. Les oiseaux fuyaient dans sa direction et leur envole avait été entrepris bien avant qu'ils puissent détecter sa présence. Quelqu'un approchait les lieux. Un ennemi ? Un allié ? Malheureusement, elle n'était pas senseur pour détecter le chakra en question. Elle allait donc devoir faire preuve de prudence sans attaquer le tant qu'elle ne pourrait pas apercevoir le visage de la personne en question. Elle prit avec prudence la direction dans laquelle venaient les oiseaux, s'assurant d'aucun piège et d'aucune embuscade. Perchée sur un arbre elle aperçut, plus bas, le corps d'une jeune femme accroupit et concentré. D'âge mûr, de longs cheveux mauves, cette silhouette ne lui était pas étrangère. Elle lui rappelait la curieuse Sunajin rencontré aux pays des ourses. Si ses souvenirs étaient bons, elle se nommait Ayame, du clan Kuzuki. Devait-elle l'attaquer ou profiter de leur dernière rencontre pour discuter et éviter un bain de sang ? La réponse fut rapide pour la manipulatrice du Hyouton, la diplomatie n'était pas son domaine et la Sunajin était beaucoup trop près du repère et ses actions étaient louches, cela suffisait pour faire d'elle une cible à abattre.

.:: Jugeant la situation, Tsukiyo évita le corps-à-corps ou même une attaque surprise mortelle. En effet, cette dernière jugea la position d'Ayame trop concentré, elle l'avait peut-être même déjà repéré et devait attendre que celle-ci charge. Elle allait donc user d'une faible attaque dans le but de la faire bouger de sa position. Sans composer le moindre signe, l'humidité dans l'air se cristallisa jusqu'à rapidement former deux hirondelles de glace qui foncèrent droit sur l'ennemie. Laissant les oiseaux faire leur travaille, la jeune fille sauta de son arbre pour atterrir sur le sol à dix mètres de la sunajin sa main posée sur le sol gela ce dernier dans un vaste rayon, ainsi la Yuki s'empara du terrain.

▬ Décidément je retombe encore sur toi... Que vient faire un Shinobi de Suna à Oto ? 

.:: Ouvrant son ombrelle, la blanche observa attentivement chaque fait et gestes de son adversaire, se préparant à la moindre offensive. Elle prit également la prudence d'observer autour d'elle pour s'assurer qu'elle était parvenu ici seule, ce qui semblait assez fou. Mais peut-être ses alliées étaient plus loin et si c'était le cas il fallait rapidement mettre fin à ce combat.



“ Résumé „


• Résumé •
Santé : 100%
Chakra : 80%
Elle est d'abord sur un arbre qui se trouve à côté d'Ayame quand elle commence à envoyer ses hirondelles puis pendant la course des oiseaux, elle saute sur le sol à 10mètre d'Ayame et gèle le sol.
 




• Techniques Utilisées •

Nom : Hyoton - Tsubame Fubuki
Type : Ninjutsu – Hyōton
Rang : B.
Portée : Moyenne (10 ~ 15 mètres)
Descriptions : L'utilisateur crée des hirondelles de glaces ayant des ailes tranchantes comme des lames et pouvant donc blesser un ennemi. Les hirondelles poursuivent l'ennemi jusqu'à rencontrer un obstacle ou toucher l'adversaire.

Nom de la technique : Hyouton Hyomen  
Spécialité/Affinité : Ninjutsu - Hyoton
Rang : B
Portée : Petite
Champ d'action : Moyen
Description : L'utilisateur pose ses mains sur le sol et le gèle. Si la surface est de l'eau, cela coûtera moins de chakra à l'utilisateur. Cette technique permet soit de déséquilibrer l'adversaire, soit pour permettre d’enchaîner une autre attaque à l'utilisateur en favorisant son terrain. La glace peu porter une épaisseur jusqu'à 1mètre. Peut-être désavantager face à du Doton ou puissant Katon.


____________________________________________

avatar
風 | Suna no Oinin
風 | Suna no Oinin
Kuzuki Ayame
Messages : 434
Date d'inscription : 20/03/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 1546
Expérience:
49/500  (49/500)

Re: Un reptile extrêmement précieux    Sam 2 Avr - 22:48
Tsukiyo is back


Le dédale infini de la psychologie venait de frapper à nouveau. Ces gens que rien n’atteint ont un manque évident sous-jacent, à défaut d’avoir une identité, ils se cachent derrière un comportement provocateur et une volonté de refuser tout rapport à l’autre, dessein visé par cette jeune nukenin apparemment. Ayame ne savait pas comment réagir face à une personne autant fermée, le but de la sunajin n’était pas d’en découdre par les armes mais celle qu’elle avait déjà croisé en avait décidé autrement. Concentrée sur la fluctuation du chakra de son adversaire, majeur et index collés à sa bouche, la sorcière comprit qu’une attaque se dessinait dans son angle mort, l’atmosphère était sanguinaire, la tension palpable entre les deux femmes ne descendait pas, elle l’avait reconnue, c’était la même femme qu’à la clairière.

« Tsukiyo, je ne suis pas venue me battre avec t… »

A peine Ayame eut entamé la conversation qu’elle sentit son sang se glacer, ses muscles se raidir et pendant que le sol se transformait en patinoire, elle échangea sa place avec la jeune Tsukiyo, poussant sur ses jambes alors accroupies et filant sur la branche d’où provenait son adversaire ; les oiseaux de glace vinrent s’écraser contre la banquise, une stratégie que l’Otojin avait déjà mise en place lors de leur première rencontre avec un kunaï. Alors qu’elle se trouvait au-dessus de la jolie blonde, Ayame se demandait si oui ou non son but était de tuer son adversaire. A vrai dire, elle n’en avait pas spécialement envie et si elle n’y était pas forcée, elle ne tuerait pas aujourd’hui. Sans plus attendre et hors de portée de toute cette glace, Ayame, d’une simple mudra, figea son adversaire dans un Genjutsu Shibari et alors que ce dernier ne pouvait plus bouger, elle prit la parole à nouveau.

« Comme je te disais, je ne te veux aucun mal, je veux juste te poser quelques questions. Ne me mens pas, je le saurai… Réponds simplement et je te relâcherai Tsukiyo, où est Orochimaru et comment trouver le village d’Oto ?! Ne rends pas la situation plus compliquée qu’elle ne l’est, une seule réponse et je disparaitrai… »

Fixant Tsukiyo alors restée figée, Ayame cherchait à comprendre cette jeune femme pleine d’entrain pour défendre son territoire. Tentant alors de rester pragmatique, l’enchanteresse comprit que son but n’était pas loin, sinon comment aurait-elle pu croiser à nouveau cette mystérieuse kunoïchi ? Ayame ne quittait pas des yeux son adversaire, ne la connaissant pas, même si elle ne pouvait pas effectuer de mudra pour se sortir de cette position, rien ne l’empêchait d’avoir d’autres ressources dans la manche. Il était évidemment certain qu’en territoire ennemi, la Kuzuki ne pouvait s’éterniser sur ce combat et que de toute façon, son but était juste de récolter quelque information sur Oto et son sannin.

Afin de paralyser musculairement son adversaire et de ne pas lui laisser de chance de riposter, Ayame ne prit pas de risque. 3 senbons entre ses index, majeur, annulaire et auriculaire, elle ne se fit pas prier. Visant des zones paralysantes au niveau du cou, du bras gauche (se rappelant cette agilité au kunai lors de la première entrevue) et de la jambe gauche. Fixant son vis-à-vis sans relâche, elle se demandait si celle-ci allait se résoudre à répondre ou allait choisir le trépas comme fin de non-recevoir aux questions qui lui étaient posées.

* Je ne sais pas de quoi est capable cette fille mais une chose reste sûre, elle est plus coriace qu’elle n’en a l’air, j’espère qu’elle fera le bon choix *

Spoiler:
 
avatar
忍 | Nukenin

忍 | Nukenin
Yukimura Tsukiyo
Messages : 825
Date d'inscription : 19/06/2015
Age : 25
Localisation actuelle : Oto

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 134
Expérience:
107/500  (107/500)

Re: Un reptile extrêmement précieux    Dim 3 Avr - 17:25


Négociation

A ta santé Jack.:: La jeune Yuki venait de commettre une belle erreur. Elle voulait paralyser son adversaire pour l'interroger mais finalement elle se retrouva prise à son propre piège à cause d'un Genjutsu. Maudit soit cet art ! S'il existait un art ninja par lequel elle était vulnérable c'était bien le genjutsu. En fait, il est plus ou moins facile de se libérer d'un genjutsu mais difficile de l'éviter. Son genjutsu consistait à paralyser le corps de son opposant de tous ses mouvements. Tsukiyo ne pouvait que bouger son corps de quelques centimètres et avec un très gros effort. Tout comme la jeune fille prévoyait de le faire si sa stratégie avait fonctionné, son adversaire usa de la même stratégie, c'est-à-dire : la paralyser pour privilégier le dialogue. La blanche l'écouta d'un sourire ironique. Lui vider son chapeau pour ensuite la laisser partir ? Pour qu'elle aille informer Suna et Konoha et voir débarquer tout un régiment ? C'était hors de question. Soit elle se ferait tuer par Orochimaru, soit elle se ferait tuer par Suna et Konoha voir emprisonnée et interrogée, dans les deux cas, il n'y avait aucun avantage à en tirer pour elle et elle ne trahirait pas Orochimaru aussi facilement.

.:: Ayame glissa entre ses doigts trois senbons prêts à plonger dans la chaire de l'Otojin. En toute logique la blessure briserait le Genjutsu, toutefois, si elle maîtrisait cet art elle devait le savoir et n'agirait donc pas aussi bêtement. Cela voulait donc dire que les senbons avaient pour but d'atteindre un point précis de son corps et peut-être même un point vital. La blanche était volontairement restée dans le genjutsu pour l'écouter et communiquer comme elle le désirait, en revanche elle était prête à en sortir en cas de danger. Étonnement, elle trouva une autre solution plus folle. Elle allait juste éviter que les senbons entrent en contact avec son corps tout en restant dans le genjutsu et pour cela elle allait simplement se servir de l'ombrelle de combat qu'elle avait entre les mains. Déjà ouverte depuis son action précédente, il lui suffit de forcer son bras à bouger afin que l'ombrelle, volumineuse, lui serve de bouclier, relâcher la pression de ses doigts suffit à réaliser le mouvement. Ainsi le senbon percuta l'ombrelle ricochant par terre. Le dialogue allait pouvoir véritablement commencer.

▬ Tout te dévoiler et trahir mon maître ? Me laisser partir ? Tu me crois idiote ou quoi ? Je sais que si je te dévoile tout, Suna et Konoha débarqueront ici et je me ferais emprisonner ou tuer. Tout ce que je peux te dire, c'est qu'Orochimaru n'est actuellement pas à Oto et il y est rarement, mentit-elle sur le dernier mot.

.:: En effet, Orochimaru se trouvait actuellement dans un autre repère, en revanche il n'était pas rare de le voir ici, bien qu'il ne reste jamais longtemps au même repère, mais depuis sa maladie, il y restait plus longtemps. Toutefois, les mots de la sunajin la rendaient soucieuse. « Ne me mens pas, je le saurai... ». Avait-elle un genjutsu qui permettrait de faire parler l'adversaire ? Cela paraissait peu probable, les seuls maîtres du Genjutsu que Tsukiyo connaissait capable de faire ça jusqu'à aujourd'hui étaient les Uchiha. Heureusement, la Yuki était maître de ses sentiments qu'elle contrôlait à la perfection. Sa personnalité d'ordinaire stoïque rendait difficilement percevable lorsqu'elle mentait ou même lorsqu'elle était inquiète ou satisfaite. Elle pouvait évidemment volontairement faire paraître ses émotions, mais si elle voulait les dissimuler, elle y arrivait à la perfection. Cela était possible car elle s'était retirée toute personnalité propre afin d'obtenir des masques sur commande. Seuls quelques éclats de sa propre personnalité perduraient, son humanité.

.:: Son ombrelle à la main gauche, couvrant tout son buste jusqu'à ses genoux, cachait les gestes que pouvait faire cette dernière avec ses mains. Sa main droite bougea difficilement jusqu'à son étui à kunai attaché à sa cuisse, là ou se trouvait également ses senbon. La paralysie ne lui permettait pas de le sortir un kunai de son étui, en revanche la pointe des senbon dépassaient de la pochette de cuir et il lui suffit de poser la main sur la pointe pour s'entailler le pouce. Néanmoins, elle ne le fit pas, elle s'y préparait simplement et reprit le dialogue.

▬ Écoute, je veux bien arrêter ce combat inutile si tu fais demi-tour maintenant. Orochimaru n'est pas ici et te rendre à Oto seule serait pour toi du suicide. Tu n'imagines pas les dangers qu'il se trouve là-bas, tu serais repérée et tuée quand tu poseras à peine un pied dans le territoire.



“ Résumé „


• Résumé •
Santé : 100%
Chakra : 80%
Arme : Ombrelle de combat (parapluie dans le bibliothèque d'arme)
Elle est toujours coincé dans le genjutsu d'Ayame, en revanche grâce à son ombrelle elle a évité les senbon en l'utilisant comme bouclier. Elle est prête à sortir du genjutsu au moindre danger.
 








• Techniques Utilisées •
Aucune


____________________________________________

avatar
風 | Suna no Oinin
風 | Suna no Oinin
Kuzuki Ayame
Messages : 434
Date d'inscription : 20/03/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 1546
Expérience:
49/500  (49/500)

Re: Un reptile extrêmement précieux    Mer 6 Avr - 18:56
Game Over


Ayant été formée dans un endroit sombre et fermé comme celui où elle se retrouvait aujourd’hui, la kunoïchi avait déjà eu affaire à ce genre de personnes qui même sous l’emprise d’un genjutsu et à la merci de sa volonté, n’avaient pas parlé. Dans d’autres circonstances, elle aurait torturé la personne montrant un quelconque refus à répondre à ses questions mais les lieux lui étant hostiles, elle ne tenait pas à attirer l’attention d’un acolyte de sa rivale et encore moins un sbire d’Orochimaru ou le serpent lui-même. La mission pouvait être compromise à tout moment par la survenance aléatoire ou non d’une tierce personne, c’est dans cette optique qu’il fallait agir au plus vite. Analysant la situation actuelle, se battre n’était pas une fin nécessaire en soi, l’essentiel étant d’accomplir ce pourquoi le conseil l’avait envoyée…

* Il ne me reste pas beaucoup d’alternatives, il faut prendre une décision et vite. Je ne pourrai pas la vaincre si simplement et le temps m’est compté, le sablier a suffisamment coulé, je dois vite prendre ce qu’il y a à prendre, garder cette position de force avant que le rapport ne s’inverse. *

La jeune Tsukiyo avait tenté de dissimuler la vérité, peut-être n’avait-elle jamais eu affaire à un Oïnin sensoriel mais quoi qu’il en soit, même si sa prise de parole transpirait le mensonge, elle restait impassible et son visage ne trahissait pas ses dires. Cependant, les deux filles étaient loin d’être alliées et s’étant récemment croisées, Ayame savait qu’étant sur le territoire de son opposante, celle-ci ne lâcherait aucune information, quitte à y laisser la vie. La sunajin fut surprise que des mots soient prononcés de la part de la blondinette et même si elle avait pu l’espace d’une seconde croire ce qu’elle avait entendu, elle n’allait pas laisser le doute planer très longtemps. Membre d’Elite de son village, la sorcière n’avait pas pour habitude de faire les choses à moitié, cherchant toujours à parfaire le déroulement de ses missions au péril de sa vie. Elle n’avait pas prévu de tuer son vis-à-vis, le but de la mission était de récolter un maximum d’informations sur Oto et son Sannin et elle y était arrivée, bien qu’il lui manque quelque chose.

Concentrée sur les paroles de Tsukiyo, Ayame ouvrit son esprit et se concentra sur tout ce que disait son interlocutrice, comprenant très vite que certaines choses étaient erronées lorsque le Kagura Shingan s’occupa de filtrer les paroles, laissant transparaitre que la phrase « Tout te dévoiler et trahir mon maître ? Me laisser partir ? Tu me crois idiote ou quoi ? Je sais que si je te dévoile tout, Suna et Konoha débarqueront ici et je me ferais emprisonner ou tuer. Tout ce que je peux te dire, c'est qu'Orochimaru n'est actuellement pas à Oto et il y est rarement… » n’était en fait qu’un tissu de mensonges. Même en restant pragmatique (c’est-à-dire sans avoir recours à un quelconque jutsu), n’importe qui se serait rendu compte du mensonge, qui lâcherait une information sur son Maître alors qu’il vient de s’exclamer ne pas être naïf ? Personne, ou un fou peut-être, en tout cas, toute cette histoire était tirée par les cheveux et Ayame allait vite en venir à bout.

« Tu es plus coriace que tu n’en as l’air, ta combativité et ta ténacité font de toi un ninja de qualité mais tu devrais te méfier de qui tu côtoies et en qui tu as confiance. Bref, je n’ai pas le temps de m’éterniser à bavarder avec toi, à une prochaine fois Tsukiyo, je n’en doute pas, nous nous reverrons… »

Suite à ces quelques échanges, l’enchanteresse rebroussa chemin de branche en branche vers sa contrée, laissant son genjutsu se relâcher seul, lui laissant une longueur d’avance sur la fille à l’ombrelle. Le chemin du retour allait être long mais cette mission en valait la peine et ce court combat avait permis à notre championne de se remettre d’aplomb sur les basiques du combat à distance et surtout de sa maîtrise du genjutsu.


Spoiler:
 
avatar
創業者 | Personnage Non-Joueur
創業者 | Personnage Non-Joueur
Correcteur
Messages : 179
Date d'inscription : 15/05/2015


Re: Un reptile extrêmement précieux    Mar 10 Mai - 1:40

Correction d'Ayame

Positif


Ohayo Ayame,

Le combat est bien mené, d'une manière étudiée et réfléchit, cela rend la lecture agréable, bon point, tu respectes scrupuleusement ta mission.


Négatif


Pas grand-chose à dire, j'aurais aimé éventuellement que le combat dur un peu plus et que le suspens perdure plus longtemps.   


Gains


44 PE +440 Ryos


Asyiah



Correction de Tsukiyo

Positif


Ohayo Tsukyio,

On ressent bien ton oppression suite au genjutsu qui te piège, cela est très bien interprété.


Négatif


Quelques petites fautes d’inattention, rien de méchant.   


Gains


14 PE


Asyiah

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La solitude est un sentiment partagé par tellement de gens que ce serait extrêmement égoïste d'éprouver sa solitude tout seul ❧ Ashley Hannigan
» La Campagne "Royaume des Cieux"
» Présentation Cieux Orageux [FINI]
» Et je m'envole vers d'autres cieux !
» Discussion dans les cieux

Sauter vers: