Side Menu

Une heureuse rencontre et un Changement (feat Geki)
Partagez | 
avatar
雷 | Kumo no Genin

雷 | Kumo no Genin
Akrillo
Messages : 325
Date d'inscription : 04/12/2015
Age : 22
Localisation actuelle : Pays de la Foudre

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 2771
Expérience:
141/200  (141/200)

Une heureuse rencontre et un changement

Akrillo feat Gekitsu Kyôshi




Le chemin jusqu'à la porte du village n'étais pas très long. En évitant habilement de cogner les habitants et marchants pressés, allant travailler ou chercher leurs cargaisons, je me frayais un passage jusqu'à l'entrée de notre village, là où toute les marchandises et habitants devaient passer pour rentrer, du moins légalement. Le regard vague, les bras ballants, je continuais ma marche.

J’habitais un de ces quartiers pauvres aux extrémités de la villes, à environ cinq rue de la Grande porte du village de Kumo. Il me fallait, normalement, même pas une vingtaine de minute pour y parvenir. Seulement, aujourd'hui, ces vingt minutes m'ont paru interminable. En effet, mon père avait enfin réussit à obtenir un rendez-vous avec les architectes, ou du moins  des constructeurs du Pays du Feu. Il devait les rencontrer aujourd'hui, et parler de se qu'il avait décidé de faire.
J'évitais une jeune femme portant deux caisses devant elle in extremis, puis je me replongeais dans mes pensées.
Il y a maintenant deux semaines, j'avais promis à mon père de récolter assez d'argent pour lui offrir l'auberge dont il rêvait tant. Situé dans le village D'Oratia, à quelques kilomètre de Kumo, elle était parfaite, grande, et extrêmement bien situé pour une auberge. Du moins, selon ces dires. Bien sur , les constructeurs lui ont dit qu'ils pouvaient la rénover, créer d'autres salles et tout remettre à niveau, mais contre une somme importante de ryo. Vraiment importante. Nous avions à peine assez d'argent pour nous en offrir une ici, bien plus miteuse, modeste, alors rêver de la-ba... Seulement voilà, j'avais promis. Et je tenais toujours mes promesses. En deux semaines, j'avais accompli un bon nombre de mission pour le village, et fit plusieurs petits boulots au seins de Kumo. Et j'avais récolté, ajouté à toute nos économies, à peine un dixième de la somme requise pour l'auberge magnifique...
Et me voilà maintenant marchant tristement vers la porte, chaque pas me rapproche d'une promesse brisée...
Il faisait doux, au moins il ne pleuvait pas, ça ne rajoutait pas une atmosphère dramatique à la journée. Je n'étais pas pressé que ces constructeurs arrivent, mais pourtant je regardais attentivement toute personnes pouvant être de leur groupe...
Mon père, lui, devait s'impatienter à la maison, avec tout notre argent, espérant convaincre en vain de nous fournir une meilleure auberge dans Kumo, puisqu'il semblait avoir deviner que je n'avais pas réussis à obtenir l'argent...

Je soupirai longuement et continuai de regarder les passants. Un vieille homme à la barbe hirsute et au physique imposant passait, une hache dans le dos, et poussant une brouette remplis de bois. Il devait sûrement avoir une scierie dans le village, et il allait travailler. Une personne au physique plus doux passa près de moi. C'était une jeune femme, entourée de deux hommes armées, sûrement des mercenaires. Elle devais avoir un peu d'importance, et donc elle traînait par ici. Peut être avait-elle eu un rendez vous avec le Raikage ? Ou alors c'était juste pour une visite à son entreprise se trouvant ici ? Je ne le serais jamais, pensais-je en la voyant disparaître par la porte.
Toujours aucuns signes des constructeurs, cependant je remarquai autre chose. Une autre personne.
Un homme. Était il vraiment un simple homme ? Cette idée me traversa l'esprit avant de me faire sourire par sa stupidité, non, se n'était pas aujourd'hui que j'allais rencontrer les dieux.
Vêtu de somptueux vêtements pourpres et noirs, de longue bottes ornés d'attaches dorées,  il semblait voler au dessus de la masse. Les cheveux noirs, fin et long, il ressemblait à un noble, mais ses traits, bien que lisse, laisser deviner des souffrances passés à ceux qui savent lire. Et moi, à force de regarder des gens et de les examiner à longueur de journée, je savais lire.
Il était riche, c'était indéniable. Ses vêtements le prouvaient, ainsi que l'homme qui le suivait de près, sûrement un garde du corps, ou quelque chose qui s'en rapproche.
**J'aimerais bien être aussi riche que lui, plus de problème d'auberge...** Je ne sais pas s'il pouvait lire dans les pensées, ou alors juste que je l'avais fixé trop longtemps, mais il me fixa. A son tour il me dévisagea, il avait sûrement vue mon bandeau accroché à ma ceinture, et mon état de stress ou du moins de tristesse quand à l'arrivée des constructeurs et au cassage du rêves de mon père qui, autant être honnête, était devenue le mien....
Je réfléchissais la tête baissée, lorsque je remarquai quelque choses à quelques centimètres de moi.
Des bottes.
Non .
Les bottes. Les botes de l'homme riche. Les bottes de l'homme mystérieux...
Je relevai la tête avec prudence en essayant de cacher mon étonnement, je plantai mes yeux dans les siens.
« Je... oui... désole...enfin... Qui êtes-vous ? » réussis-je enfin à sortir.


made by guerlain for epicode

____________________________________________



Dernière édition par Akrillo le Mar 19 Avr - 18:12, édité 1 fois
avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Gekitsu Kyôshi
Messages : 1531
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation actuelle : Partout.

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 687
Expérience:
772/500  (772/500)






Let's make business, kiddo.
商売Make your dream come true





- À mort, à mort!

Tel était le slogan de la foule. Des pugilistes se battaient violement. Coups de poing, de pied, de genoux et de tête, tout y passait. Dans le sang et la sueur, ces hommes se livraient d’ardues joutes. Le combat n'arrêtant que quand l'un des  deux trouvait la mort. Parfois, il y avait des armes. Un tel combat avec des couteaux était des plus brutaux. L'arène finissait, à coup sûr, maculé de sang, et parfois de morceaux humains. Le tout se déroulait dans une cage, tel des animaux, ces bêtes assoiffées d'hémoglobine se donnaient en spectacle devant une foule en délire. En délire est d'ailleurs faible pour décrire l'extase de la foule. Jubilant devant la mort, elle semblait jouir à chaque coup porté. Personnellement, ce genre de divertissement ne m'allumait pas plus que ça. Le niveau des combats étaient majoritairement médiocre. Ceux qu'on jetait dans l'arène étaient en grande partie des junkies devant payer leurs dettes, des truands de bas-étages ou des prisonniers. Cependant, comme pour l'entièreté de mes opérations, je prenais la peine de m'intéresser individuellement à chacune des sphères de mon Empire afin d'y assurer le meilleur succès possible. Ces combats organisés rapportait des sommes folles, les gens adoraient ce genre de divertissement, donc, si les gens payaient, j'offrais, tout simplement.

Étant un homme des plus occupés, je planifiais chacune de mes actions et chacun de mes déplacements. Nomade, l'organisation de ces combats sauvages s'était déplacée à Yu no Kuni en cette douce nuit. Pourquoi avais-je choisi cette journée en particulier pour m'y rendre? Tout simplement car le lendemain, j'avais une rencontre avec mon équipe d'architecte et une famille d'entrepreneur désirant démarrer une auberge. Je faisais donc une pierre deux coups en profitant de l'occasion pour faire ma ''visite'' dans deux sphères d'activités. La première étant totalement illégale et underground, la deuxième était toutefois un des domaines totalement légaux de mon vaste Empire. En effet, j'avais une filiale ''Construction'' qui me rapportait de généreuse sommes d'argent. C'est connu, il y a énormément de corruption dans la construction et la corruption, ça me connait. Avoir une façade légale de la sorte pour blanchir de l'argent était merveilleux. De plus, avoir des types pouvant vous faire des ''Demandes spéciales'' niveau construction est toujours agréable à avoir sous la main. Maintes fois j'avais fait construire des cachettes aux besoins particuliers, des donjons pour la torture ou autres endroits peu recommandable par ces hommes.

Bref, mon rendez-vous était prévu pour être avec un homme de Kaminari no Kuni. Plus précisément au village de la Foudre. Celui dirigé par mon vieil ami Aa, qui me devait toujours un service d'ailleurs. Mais ça, nous y reviendrons plus tard. Mes faux-papiers d'identité étaient prêt, je n'avais plus qu'à faire le trajet restant. Kichiku à la commande du carrosse, suivi d'un autre contenant les architectes, nous prenions la route de Kumo. Verres de vin au bec, je lisais un bouquin en patientant. Le trajet avait été fort enrichissant. J'avais lu quelques livres, parfaisant ainsi mes connaissances, et j'avais bu du bon vin, que demander de mieux? Des femmes? Du pognon? Cette dernière option allait venir plutôt rapidement, car nous étions enfin aux portes du village. Le contrôle de routine à l'accueil avait été un succès, mes amis étaient des maîtres dans la conception de faux-papiers, de plus, je venais avec une équipe d'architectes, qui eux, étaient totalement en règle, je ne m'étais pas trop fait questionné. Débarquant de mon royale carrosse, laissant à Kichiku le soin d'en disposer adéquatement, j'allais prendre une marche dans ce magnifique village afin de me rendre au rendez-vous. C'est alors, que sur mon chemin, j'avais remarqué un petit bonhomme qui me fixait. Il semblait voir un dieu. Adolescent, il n'était pas bien massif, il semblait cependant curieux et timide, va savoir ce qu'il me voulait. M'approchant de lui afin de poursuivre ma voie, il m'adressant la parole, bégayant presque, il me demandait qui j'étais. Amusant. S'il savait réellement qui j'étais, il n'oserait même pas me parler et il prendrait ses jambes à son cou, faisant dans ses culottes au passage. Mais bon, il posait une question, j'allais lui donner une réponse. Peut-être pas la vraie, mais une réponse. Ah et tiens, il semblait être un local, il allait pouvoir m'aider à m'orienter ici.

- Je suis celui que tu veux que je sois, petit bonhomme. Toi, dis-moi qui tu es.
Dis-je, en le fixant. Prenant une légère pause, je lui adressais la parole de nouveau. Tu sais où est le ''Verre Doré''? Je dois m'y rendre. Je te donne 5 ryos si tu m'y mène.


Code by AMIANTE EDIT BY BIG'BOSS

____________________________________________

If you want to shine like sun first you have to burn like it

征服者 Seifukusha
avatar
雷 | Kumo no Genin

雷 | Kumo no Genin
Akrillo
Messages : 325
Date d'inscription : 04/12/2015
Age : 22
Localisation actuelle : Pays de la Foudre

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 2771
Expérience:
141/200  (141/200)

Une heureuse rencontre et un changement

Akrillo feat Gekitsu Kyôshi





"Je suis celui que tu veux que je sois, petit bonhomme. Toi, dis-moi qui tu es. "
Je le fixais toujours ? Il venait de me dire ça. Déjà pourquoi était-il venu jusqu'à moi ?
Tu sais où est le ''Verre Doré''? Je dois m'y rendre. Je te donne 5 ryos si tu m'y mène.
Rajouta-t-il. Ahhhh, c’était donc pour ça, il voulait se faire guider.
Étrange, mon père attendais aussi à ce bar, le Verre doré. Un endroit calme, proche des résidences familiales. L'endroit respirait la sécurité, et se que voulait mon père pour rencontrer les constructeurs, il ne voulais pas les inquiéter en les amenant dans un bar sombre e miteux, au risque de les voir partir aussitôt arrivé.
« J' m'appelle Akrillo Kirigawa. Shniboi de kumo. Je peux vous y emmener rapidement, j'attends des personnes importante pour moi  et mon père. » Je commençai à partir en terminant par : « Allez, suivez moi »
Cinq ryos de plus ou de moins, ça ne changerais pas grands choses, mais on n'allais pas cracher dessus...
Je marchais à bonne allures, je voulais vite l’emmener là ou il voulait, pour rejoindre rapidement les constructeurs à la portes, le trajet allais durer que dix minutes aller-retour, si on se dépêchait, donc ça aller...
On traversait les rue de moins en moins bondé, loin de la clameur de la porte, et du méli-mélo d'individus s'y trouvant. Le lointain brouhaha n'arrivant plus à mon oreille, je brisai le silence par :
« Et vous, que faites vous ici à kumo ? Vous semblez être riche, sûrement propriétaire d'une ou plusieurs entreprise. Cependant, le verre dorée est géré par un Kumojin, donc il ne peux pas vous appartenir. »
Je lui laissai quelque temps pour répondre avant de rajouter « Je ne voulais pas être indiscret, désolé si je vous l'ai semblez. »
J'essayais tant bien que mal de casser un silence pesant, cet inconnu me mettais mal à l'aise , je ne savais pas pourquoi. Pourtant, je ne savais pas comment l'expliquer, mais je sentais qu'il était important, ou du moins plus qu'il ne voulais le faire croire.
**On tourne à droite, voilà , encore cent mètres.... on tourne à droite, des escaliers et nous y voilà.**
Une petite place pavés, avec une fontaine au milieu se trouvais devant nous. ** C'était bien un quartier de riche**  Des enfants jouaient près de la fontaine, pendant que je saluais de loin des individus qui m'avais reconnu grâce à mon bandeau à ma ceinture. Pour être franc, je n'avais pas vraiment de souvenir d'eux, je ne sais pas si je les avais aidé, ou si c'était juste par respect qu'il m'avais salué...
Nous fîmes quelques pas de plus avant de nous trouver fasse à une grande bâtisse, en bois, luxueuse. Un panneau était posé devant : « Le verre doré ».
« Voila monsieur.... monsieur comment ? » fis-je avec un sourire, en tentant vainement d'avoir un peu plus d'informations que ma curiosité naturelle me demandait.... J'en oubliais presque les cinq ryos, avant de relancer :
« Je vais allez voir mon père à l’intérieur, il en sais peut-être plus sur les constructeurs, s'il sont en retard ou... enfin je ne sais pas pourquoi je vous raconte ça. »
Il me fixait encore avec un sourire, comme s'il attendait de raconter la fin d'une blague dont la chute m'avais échappé.


made by guerlain for epicode

____________________________________________

avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Gekitsu Kyôshi
Messages : 1531
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation actuelle : Partout.

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 687
Expérience:
772/500  (772/500)






Let's make business, kiddo.
商売Make your dream come true





Définitivement, ce p'tit gars est bavard. À peine quelques minutes de marche et je savais un paquet de détails sur sa vie. Avec ces quelques infos, je pouvais faire un tas de choses, voler son identité, le rayer de la carte, le faire suivre, tuer ou peu importe. Donner un nom, une fonction, des membres de sa famille et une location aussi aisément pouvait être dangereux. À son âge, j'aurais fait le boulot en fermant ma gueule et je serais parti avec le pognon en courant, ou bien, j'aurais tenté de dérober le type. Cependant, il n'en faisait rien, et je n'en ferais rien. Pourquoi? Car il était sympa. Ce petit bout d'homme, du haut de son adolescence dégageait une bonté évidente. Il voulait bien faire. Il parlait et parlait pour combler un vide qui n'avait pas lieux d'être. Mon nom, la raison de ma venue ici, il était bien innocent de croire soutirer des réponses de ma personne sur ces sujets. J'aurais pu lui sortir une bombe. Lui dire que je m'appelais Gekitsu Kyôshi. Alias le ''Seifukusha'', chef d'un Empire du crime aux longs tentacules responsables du meurtre de centaines de personnes. Si ce n'est pas plus. Il me croyait riche? Cela crevait-il tant les yeux? Oui, en effet. Il n'avait pas trop. Le carrosse dans lequel je me baladais valait assurément le prix d'une petite maison avec tout le luxe qu'il y avait sur celui-ci. Parlant de luxe, mes vêtements reflétaient, en effet, l'image du richissime personnage que je pouvais projeter. De si nobles tissus ne pouvaient pas être trouvés chez l'artisan du coin.

Bref, un autre détail, qui était venu à mon oreille, avait attiré ma curiosité. Il semblait savoir ce qui allait se passer dans ce resto. S'il disait devoir y être, c'est définitivement car il y avait rapport. J'avais loué l'endroit au complet afin de pouvoir discuter tranquillement avec l'homme et assurer une confidentialité et une sécurité d'un niveau respectable. Même si le tout faisait parti de mes opérations légales, j'aimais mieux ne pas prendre de risque. Puis... c'est toujours plus agréable discuter affaire quand nous ne sommes pas importunés par des gamins pleurants, des couples se chamaillant ou des vieux ronflant. Donc, va savoir son rôle dans l'affaire, ce garçon accompagnait son père dans cette transaction. Un peu comme moi en fait. Sauf que lui, c'était pour apprendre; et moi, superviser. Le hasard fait bien les choses, non? Il avait fait se rencontrer deux personnes allant au même endroit, tout bonnement, comme ça.

Voilà, nous étions enfin sur place. Maintes interrogations en sa tête, j'allais lui offrir des réponses.

- Je vais répondre à vos questions d'un trait. Vous pouvez m'appelez Kenshi. Heureux hasard, je suis l'homme que vous attendez. Mes architectes seront là très prochainement. Amenez-moi à votre père. Ah et, tenez, vos 5 ryos, merci pour le service.


Hrp: Yo, rp court, qualité bof bof, mi scusi. J'aurais pu aller plus loin, mais je préfèrais te laisser jouer le bout avec ton père et ne pas empietter sur tes actions. Prochain post je me rattrape <3

Code by AMIANTE EDIT BY BIG'BOSS

____________________________________________

If you want to shine like sun first you have to burn like it

征服者 Seifukusha
avatar
雷 | Kumo no Genin

雷 | Kumo no Genin
Akrillo
Messages : 325
Date d'inscription : 04/12/2015
Age : 22
Localisation actuelle : Pays de la Foudre

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 2771
Expérience:
141/200  (141/200)

Une heureuse rencontre et un changement

Akrillo feat Gekitsu Kyôshi




Je tendis la main et pris le billet de 5 ryos qu'il me tendait en écoutant ces paroles. Comme quoi, le hasard fait bien les choses **Au moins, je ne serais pas en retard du coup.**
Du coup, ce Kenshi, ou l'homme Riche, comme j'aimais l’appeler dans ma tête, était celui qui dirigeait les architectes. Celui avec qui mon père avait rendez vous. Celui sur qui tout nos espoirs reposaient...
Et bha, c'est partit.

J'ouvris la porte en faisant un signe à mon père qui était sur une grande table au fond à droite. L'endroit sentait le riche, le neuf, le beau. Tout était nickel, aucun client, aucune saletés. Il y avait juste sur la table qui nous attendait quelques feuilles, des verres avec plusieurs pichets, contenant sûrement divers boissons. Et mon père.
Mon père attendait seul, sur une chaise, complètement ancré dessus , le visage baissé. Il avait levé la tête lorsqu'il entendis la porte s’ouvrir, la mine sombre. Lorsqu'il vit l'Homme riche qui me suivait, il lança un grand sourire, en faisant du mieux qu'il pouvait pour paraître accueillant, chaleureux, et il faut dire qu'il savait y faire. Il avait de l’expérience pour paraître heureux alors que tout vas mal, après ces dernières années...
Nous nous approchâmes de la table pour rejoindre mon père. Il se leva et salua Kenshi.
« Enchanté Monsieur, j'espère que vous avez fait bon voyage » lança-t-il, puis il se releva après un temps considérable, marquant une grande politesse, voir même du respect.
« Je vous sert quelques choses, il est toujours mieux de parler affaire un verre à la main ? » continua mon père, plein de confiance.

Après s’être installé, les choses sérieuses commencèrent . Je me tenais légèrement en retrait, debout, derrière mon père.
Se dernier s'interrogea sur l'auberge d'Otaria, la magnifique auberge.
« Est-elle toujours au même prix ? A-t-elle trouvé un acheteur ? » Il posait beaucoups de questions à ce sujets...
Puis il se souvenu que notre argent nous le permettrais jamais, même en baissant le prix de moitié...
La tête basse, il marmonna qu'il avait rassemblé assez d'argent pour acheter l'auberge se trouvant dans un coin de Kumo. Cet endroit n'était pas touristique, ni même très fréquenté. De toute façon, vue la taille du bâtiment, il valait mieux ne pas avoir plus de vingts personnes à l’intérieur...
Pendant que mon père parlait et divaguait sur les fonctionnalités de l'auberge, des questions diverses et variés, je sentis le regards de l'Homme riche se poser sur moi. Je tourna la tête légèrement en plantant mes yeux dans les siens, en soutenant son regard. Je ne sais pas à quoi il pensait, ni pourquoi il n'écoutait pas mon père, mais il était hors de question de se défiler. J'étais un Shinobi de Kumo.
Ce duel muet continua de longue secondes, qui me parurent des minutes.
Il fini par sourire très largement, et j'entendis même un petit rire de sa part , se qui coupa mon père dans ces questions.
« Que se passe-t-il, Kenshi-sama ? Mon fils vous dérange-t-il ? Je peux le faire sortir si vous voulez » Fit mon père, paniquer de perdre même l'occasion d'acheter l'auberge miteuse.
« Vous savez, c'est un bon garçon, il est Genin de Kumo, et en passe de devenir Chunnin, je peux vous l'assurer ! Si vous en avez besoin pour protéger vos constructeurs ou leurs faire visiter la ville, vous pouvez lui demander ! Je suis sur qu'il acceptera, hein Akrillo ? »
Je hochai la tête en signe d'approbation. Nous étions presque prêt à tout pour faire plaisir à cet homme, pour avoir peut-être une meilleure auberge, mieux placé, plus grande...
Je regardais toujours fixement l'homme d'affaires. Il semblait tout maîtriser, puissant. Bien plus qu'on le pensait. Il faisait pianoter ces longs doigts sur la table de l'auberge en regardant mon père cette fois si et en lui parlant.

Moi, j'attendais toujours derrière, en le fixant. Il semblait avoir eu une idée, mais je n'avais pas tout compris car il parlait vite, et avec sa voix douce, mais basse.
Je m'approchai un petit peu, pour en savoir plus, lorsque les yeux de l'homme riche se re plantèrent dans les miens. Quelque chose avait changé dans son regards Je pouvais y voir une nouvelle lueur, une idée, une envie.
Cela me concernait-il ? Je ne sais pas.
Cependant je vis mon père allait chercher de nouveau de la boisson près du bar, sur demande de Kenshi-sama. Il en avait sûrement pour quelques minutes, et l'homme le savait. Il me fit signe de la tête de m’asseoir, pour me parler.
J'attendais alors, assis devant lui, attendant qu'il commence.
Mon père me fit un signe de la tête qu'il allais chercher les architecte à la porte, en attendant que les pichets soient remplis. L'homme avait du le prévenir qu'ils étaient arrivé.
Mais pourquoi ne pas m'avoir envoyé ? Pourquoi mon père ?

Je n'étais qu'un Shinobi de Kumo, qu'un genin.

Mais peut-être que cela était justement la raison...



made by guerlain for epicode

____________________________________________

avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Gekitsu Kyôshi
Messages : 1531
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation actuelle : Partout.

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 687
Expérience:
772/500  (772/500)






Let's make business, kiddo.
商売Make your dream come true





Si je voulais à boire? Oui, définitivement. Si y'a bien un goût que j'ai développé dans le monde des affaires est celui de la bonne bouffe et du bon vin. L'alcool aide entre autre à la promiscuité général mais aussi à conclure d'excellentes affaires. Pourquoi parler avec rien quand nous pouvons parler avec un bon verre à la main? Boire relâche les esprits, les tensions. Boire dénoue les langues. De plus, prendre une gorgé permettait de mettre une pause dans son discours, de penser à la suite, d'accentuer le ''drama'', de mettre une certaine ambiance, chose que j'adorais faire.

Cet homme, le père de l'autre petit homme, bah, il semblait être quelqu'un de respectable et fort sympathique. Il me respectait, cela était évident. Il savait comment parler, cela crevait les yeux. Il m'avait gagné dès les premières secondes. Accueillant, chaleureux et doté d'un bon parlé, il devait être un excellent homme d'affaire. Cependant, même s'il s'avérait exceller dans la présentation de la chose. Le tout restait du business. Je n'avais pas fait fortune et accédé au pouvoir en étant généreux. J'étais ici pour parler argent, j’espérais pour lui qu'il en avait. Louer cet endroit m'avait coûté la peau des fesses. Bref, parlant d'argent, il n'arrêtait pas de me questionner sur Otaria. Otaria était une luxueuse auberge situé dans un lieu des plus stratégiques. Bâtiments construit avec le plus grand attention, il était ingénieusement construit, répondant aux besoins de quiconque en ferait l'acquisition. Moi-même avais regardé pour en prendre possession. Cependant, n'étant pas une personne moralement enregistrable, je devais faire affaire avec des prête-noms ou de fausses identités pour pouvoir acheter des établissements. Je n'avais pas pleinement analysé mes options concernant ce dossier, cependant cette conversation ravivait mon désir de s'y intéresser davantage. Avoir un pied au sol près de Kumogakure serait des plus utiles pour un Empire ayant des visés expansionniste comme le mien. Son prix? Le même. Un acheteur? Non, bien trop dispendieux pour la majorité des gens.

C'est alors que j'avais décidé de tester quelque chose. De tester ce petit garçon. Une idée m'était venue en tête suite à l'information du père qu'il n'avait pas assez de fonds pour obtenir l'auberge de son choix. Souriant, sachant très bien ce que j'allais faire, j'avais proposé gentiment au paternel d'aller nous chercher des boissons, lui mentionnant que la note pour l'alcool avait déjà été réglé. Il s'exécuta donc, me laissant seul avec sa progéniture. Le fixant du regard, je lui ouvris une porte qu'il appartenait qu'à lui de prendre.

- Akrillo. Dis-moi, genin de Kumo, tu réalises que ton père rêve de cette auberge, n'est-ce pas? Les étoiles dans ses yeux lorsqu'il en parle réussissent presque à m'émouvoir, presque! Il serait dommage qu'il ne puisse pas vivre son rêve. On se comprend, non? Alors, Akrillo, dis-moi, que serait tu prêt à faire pour aider ton père? Tu sais, les hommes comme moi sont ouvert aux propositions d'affaires. Allez, dis-moi, je t'écoute. Mais.. Fais vite, il reviendra bientôt, ça serait dommage de manquer cette opportunité, n'est-ce pas?

La perche tendue, la carotte à son bout, nous n'avions plus qu'à attendre....

HRP: Je ne me suis, finalement, pas rattrapé, j'ai fais aussi court x) Cependant, je crois que tu aimeras le post, au plaisir de faire affaire. <3


Code by AMIANTE EDIT BY BIG'BOSS

____________________________________________

If you want to shine like sun first you have to burn like it

征服者 Seifukusha
avatar
雷 | Kumo no Genin

雷 | Kumo no Genin
Akrillo
Messages : 325
Date d'inscription : 04/12/2015
Age : 22
Localisation actuelle : Pays de la Foudre

Fiche Shinobi
Rang: C
Ryos: 2771
Expérience:
141/200  (141/200)

[quote="Akrillo"]
Une heureuse rencontre et un changement

Akrillo feat Gekitsu Kyôshi




L'homme venait de parlait, et il me regardait , en attendant ma réponse.
Moi ? J'étais complètement plongé dans mes pensées...
Quelques semaines auparavant...


[...]

« Papa... papa, je vais faire tout mon possible pour récupérer l'argent qui nous manque pour obtenir se que tu veux. »   Voila mes mots. Ils étaient sortis, il m’était maintenant impossible de les reprendre.

[...]

En me rappelant cette promesse faites à moi même, à mon père, je regardai Kenshi-sama dans les yeux, et lui lança :
« Retournons plutôt la question, que dois-je faire pour que vous nous accordiez l'auberge ? »
Je le savais de puis le début, il était sûrement bien plus qu'un simple constructeur, ou chef d'entreprise, mais qui était-il donc ?

« les hommes comme moi » Oui, mais quoi ? Je ne savais pas, et je ne le saurais pas aussi tot, voir peut-être jamais.

« Si vous pensez à un travail risqué, je pourrais sûrement m'en charger, même si je veux vous rappelez que je suis qu'un genin, je serais bien moins efficaces qu'un Chunin ou Junin de notre village... »

Il fallait que j'ouvre la discussion, avant que mon père arrive. Pas une ouverture trop brutale, mais je voulais qu'il parle un peux plus.

« Si vous pensez à un autre travail, je pourrais sûrement aussi m'en charger, du moment que les termes du contrats soient bien clairs » Dis-je tout simplement, les mains sur mes cuisses, assis devant lui, bien droit, en le fixant toujours sans sourciller.

« Si vous voulez qu'on ai cette auberge, alors vous avez sûrement un intérêt vous aussi, mais quel est-il ? Vous voudriez une part des recettes ? Dans se cas vous m'auriez pas demandé jusqu'où j'étais prêt pour l'avoir... »

Je laissai ma phrases en suspend, le temps de ravaler ma salive, et de boire le fond du verre de mon père.
Oui, j'avais pris l'habitude de boire très tôt, sûrement trop tôt. Je n'aimais pas forcément ça, mais ma tête ne le montrait pas, le but était de paraître sérieux, et suffisamment mature pour négocier moi même, se qui était le cas.

« Alors que me voulez vous ? Sachez juste que je suis prêt à faire beaucoup de choses pour accomplir ce rêve, que se soit entièrement légal ou...


Je baissa légèrement la tête , en regardant mon bandeau, pour continuer en la relevant, à voix plus basse :


« ou un peu moins...»


[...]

Nous avons parlé pendant une petite dizaine de minutes, avant que la porte derrière l'homme s'ouvre et que mon père ainsi que trois autres mots sortent de celle ci.
J'avais repris ma place depuis une petite minute, à peine, nous avions parlé tout ce temps.
L'homme riche allai-t-il dire à mon père le sujet de notre conversation, ou passer sous tout silence ? A moins qu'il change un peu la vérité, pour la rendre plus agréable et plus facile à assimiler, tout dépendait de lui.
Allait-il dévoiler se que j'avais accepté ?


made by guerlain for epicode




HRP: à mon tour de faire court , déso >.< j'espère que ça te avs comme réponse héhé :)

____________________________________________

avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Gekitsu Kyôshi
Messages : 1531
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation actuelle : Partout.

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 687
Expérience:
772/500  (772/500)






Let's make business, kiddo.
商売Make your dream come true





Akrillo. Ce petit garçon était fascinant, voir amusant. Il semblait plus que déterminé. Sa fougue, son désir évident de plaire à son père et de lui faire plaisir réussissait presque à attendrir mon cœur. Il n’avait pas la moindre idée du genre d’homme que j’étais. S’il savait.. Il disait être prêt à tout, presque tout. Ah oui? Bien des hommes m’ont dit ça dans leur vie. Certains sont prêts à vendre leur propre mère pour avoir quelque chose. Un gars m’a déjà vendu un rein, contre de l’argent, un autre un poumon pour de la drogue, pauvre imbécile. Certains ont commis des choses abominables pour moi en échange de services tout aussi abominables. J’avais fait ma fortune, ma réputation sur des échanges de service. Quelqu’un voulait quelque chose? Il ‘avait qu’à venir me voir, tout simplement. Presque rien n’était refusé. Évidemment, certes je pouvais réaliser bien des choses, mais le prix payé devait être conséquent. D’ailleurs, quand je parle de prix, cela n’inclus pas que de l’argent même si j’aime bien garnir mon portefeuille. Un client pouvait très bien me payer avec des objets matériel tels des armes, des œuvres d’art, de la drogue, des établissements ou même d’autres humains. Il pouvait aussi obtenir le désir de leur convoitise en effectuant des services pour moi. Que ce soit un vol, un passage à tabac, un assassinat ou un partage d’informations, je savais trouver juste prix lorsqu’on cognait à ma porte. Donc, est-ce que Akrillo pouvait m’être utile, absolument. Même s’il ne comprenait probablement pas l’étendue de l’aventure dans lequel il s’embarquait. Cependant, il semblait ouvert d’esprit, proposant de son plein gré de faire des choses sortant de la légalité afin de parvenir à ses fins. C’est alors, que lui souriant, j’allais le rendre bien heureux.

- Ah oui? Ton rêve deviendra alors réalité mon jeune garçon. Assis toi comme il se faut et écoutes très attentivement ce que je vais te dire…

Et voilà. Pendant une dizaine de minute, j’avais déblatéré sur un de mes plans, je lui avais fait une offre qu’il ne pouvait pas refuser, tout simplement. Son contenu? Je lui débloquais les fonds nécessaires pour l’obtention de leur auberge de rêves, et en échange, il devrait effectuer maints services pour moi. Par services j’entends me laisser un libre accès total à cette auberge. Par libre accès, je veux dire avoir la main-mise sur chaque once d’informations qui parcourra ces murs. Car ô dieu le sait très bien, des informations circulent en quantité industrielle dans ce genre d’établissement. Des mercenaires et ninjas y venaient souvent afin de prendre un coup pour ce relaxer et s’évader de leur éreintante vie. Avec l’alcool, les langues se déliaient. J’allais donc ainsi avoir une belle source d’informations. De plus je lui avais exigé une pièce, au sol-sol, m’appartenant. Elle me servirait à ce dont je voudrais, que ce soit de l’entreposage de matière, une cachette ou autre, elle serait bien utile. Stratégiquement positionné, cette auberge m’offrait plusieurs avantages tactiques. De plus, elle faisait mettre officiellement le pied à mon organisation dans ce magnifique pays. Il y gagnait, j’y gagnais davantage. Mais ça, c’est toujours ainsi. Jamais je ne me mettais volontairement en position de faiblesse. Dans chacun de mes deal, je gagnais. En fait, tout le monde gagnait ici. C’est super, non? Il m’avait ouvert une porte, je l’avais saisi. Il avait accepté mon offre sans hésiter. Il avait signé un pacte avec le diable, le pauvre petit.

V
oilà. Le tour était joué. Ayant fini notre petite conversation, pile au moment où son père faisait son entré avec mes employés. J’allais donc l’accueillir de nouveau à la table, sur un ton jovial, je lui avais adressé les quelques mots suivants :

- Vous allez être ravi, mon ami! J’ai conclu une affaire avec votre fils. Payez ce que vous pouvez, la balance, je vous l’avance, en échange, il effectuera quelques petites missions pour moi. Rien de bien compliqué, des escortes de caravanes, de la sécurité, ce genre de trucs. Je suis bien heureux de faire affaire avec vous, je vous souhaite tout le succès du monde! Je dois malheureusement quitter, mais je vous laisse aux bons soins de mes architectes qui sont à votre entière disposition. Sur ce, à bientôt.


Enfilant mon chapeau, je leur serrais la main et je faisais demi-tour afin de quitter l’emplacement. J’y avais fait une sacré bonne affaire. J’avais menti au père, mais il semblait heureux ainsi, de plus, toutes vérités n’est pas bonne à dire. Il valait mieux le laisser ainsi dans sa bulle, le pauvre, il avait mérité d’être heureux. Pour son fils Akrillo, il allait devoir respecter les termes de notre engagement, car tout de même, il demandait beaucoup d’argent. Cela n’était cependant pas un problème, ayant un service en poche d’un certain Kage de Kumogakure no Sato, je n’allais pas avoir à débourser grand-chose pour ce deal. Ah que j’aimais ça, l’odeur de la victoire. C’est donc ainsi, que, triomphant, je retournais auprès de Kichiku, d’autre affaire m’attendaient…


HRP: Voilà. Je me décois un peu, je pensais faire mieux globalement. Je tiens tout de même à te remercier pour ce rp, la suite des choses promet. Note au correcteur, Aya probably, l'accord, le deal, passé est validé par le staff, cf Misa. Donc, c'est ça je crois. Good night <3


Code by AMIANTE EDIT BY BIG'BOSS

____________________________________________

If you want to shine like sun first you have to burn like it

征服者 Seifukusha
avatar
創業者 | Personnage Non-Joueur
創業者 | Personnage Non-Joueur
Correcteur
Messages : 179
Date d'inscription : 15/05/2015



Correction de Akrillo

Positif


Ohayo Akrillo,

Tu fais bien interagir ton paternel et toi-même ensemble sans compter Geki, tu mets du tien dans ton texte et cela se ressent, quand tu parles de ton rêve et que tu serais prêt à tout pour le réaliser.


Négatif


Quelques petites étourderies, de brèves répétions qui peuvent fragiliser la lecture, mais rien de notable dans l'ensemble.  


Gains


28 PE


Asyiah


Correction de Kyôshi

Positif


Ohayo Kyôshi,

On apprécie comment tu amènes doucement le jeune genin dans ton sens, c'est fourbe, mais c'est du Geki tout craché et on en redemande :huhu:


Négatif


Quelques petites fautes qui sont sans doute d'inattention "une dizaine de minute" minuteS. Rien en tous cas qui choque la lecture.   


Gains


35 PE


Asyiah

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Changement de tapisseries
» Changement de msn
» Peut-on Esperer Un Changement En Haiti ????
» Changement dans la diplomatie haitienne
» Pédagogie du changement

Sauter vers: