Side Menu

Partagez | 
avatar
Invité
Invité


Discussion en hauteur (PV Tobi)    Mar 12 Avr - 21:58

Konan

Tobi

Visite surprise

L'écho affaiblit du marché retentissait péniblement jusqu'aux oreilles de la belle. La fine fenêtre laissait admirer la vue entre-coupée par ces immenses immeubles, une légère foule s'était rassemblée en ce jour prospère et la pluie, si incessante, n'était présente que dans les souvenirs en ce jour partiellement ensoleillé. Cette haute tour dans laquelle la belle avait élue domicile le temps d'une nuit, lui laissa le luxe de méditer sur les nombreuses aspirations la tirant vers ces sombres desseins, hantant ses rêveries de tumultueuses interrogations.

Son regard hivernal s'attardait inlassablement sur ces habitants rongeaient par le souffle nostalgique des guerres passées, tous empreints de cette similaire crainte tatouant le cœur torturé de Konan : quand connaîtraient-ils leur prochaine peine ? Quand viendrait cette irrésistible envie de conquête qu'enfantaient ces arrogantes nations ? Combien de familles épouseraient le deuil a qui tant d'autres il jura fidélité sans jamais faillir à son devoir de concubin pourfendeur ? Entre tous ces hommes, toutes ces femmes, qui priait chaque soir voir s'accomplir l'idyllique fantasme de leur Dieu protecteur ? Tous, inévitablement.

Son propre reflet l'extirpa de ses songes et ses yeux de braises vinrent se poser sur la cime bétonnée d'une tour. Une ombre semblait déjà s'y trouver, fixant depuis cette arrogante hauteur, les ruelles pauvrement animées. Son visage commença à se scinder en plusieurs rectangles, un léger froissement sonna l'éparpillement et l'envol soudain de la fleur qui, dans un lourd silence, abandonna ce repaire emplit de pensées solitaires.

Le bruit de ses talons raisonnait sur l'armature en acier, s'approchant lentement du mirage, elle lâcha un léger soupir, décrochant sans mal le drap envolé que les mains d'Eole avaient déposé dans l'idée, sûrement amicale, d'amuser l'enfant qu'il regardait se mutiler. L'empoisonnante crainte de voir Ame devenir le champ d'honneur, abusa ses sens le temps de cette envolée spirituelle.

Surplombant à son tour les hauteurs du village, elle sentait les tendres caresses faisant virevolter sa tunique, rafraichissant sa nuque, décoiffant quelques mèches bleutées. Les projets de l'Akatsuki lui revenaient en tête, l'organisation serait l'inquisitrice, l'inestimable dévouée, l'inégalable combattante qui porterait à bout de bras ce but pour lequel tant de personnes s'animaient. Chaque visage, chaque personne défilait dans sa tête, se remémorant même jusqu'aux tout premiers membres, bien avant qu'elle ne porte cette tenue, chaque nom teintait clairement dans son esprit... Tobi... L'exception à la règle, seul un masque orange ou blanc tatouait les murs de son esprit. Un être intangible, un esprit du monde, un bruit qui court, un collaborateur, un ennemi, un chef, une personne suscitant sa méfiance...

avatar
暁 | Chef secret d'Akatsuki

暁 | Chef secret d'Akatsuki
Tobi
Messages : 25
Date d'inscription : 18/03/2016

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 0
Expérience:
0/1000  (0/1000)

Re: Discussion en hauteur (PV Tobi)    Lun 18 Avr - 15:14
Réunion au sommet
« L'ombre avance»

C'est lors d'une journée pluvieuse que je me décidais d'aller à la rencontre de certaines personnes avec lesquelles je devais travailler mes projets. Bien entendu, ces dernières connaissent une partie, mais pas la part la plus importante. La manipulation était un art et tirer les ficelles dans l'ombre était une œuvre. Ame no kuni se dressait devant moi. Une ville construite d'immeubles en tous genres et de toutes tailles. Elle variait en de multiples couleurs allant du pourpre, couleur du sang qui avait tant coulé dans ce pays, à des teintes bleu nuit remémorant la perpétuelle pluie qui s'abat sur cette terre obscure. L'une des tours avait d'ailleurs une hauteur plus élevée que les autres. Tellement que l'on aurait pu croire que celle-ci se perdait dans les nuages. L'effet d'optique était vraiment particulier, car ce n'était que l'abondante pluie qui masquait le sommet de cette structure. C'est à cet endroit d'ailleurs qu'avait élu domicile quelques-uns des membres de l'Akatsuki. Konan, la shinigami ou la déesse de la mort, et son collaborateur, Nagato. Du moins, c'est ce que j'avais cru comprendre.

Une étendue d'eau me bloquait le passage pour atteindre cette citée désolée par l’effroi et les guerres passées. J'étais arrivé sur un îlot en plein milieu de cette mer mouvante et après avoir scruté ce tableau qui était aussi beau que désolant, je fis usage de mon kamui pour me déplacer sur la terre ferme et humide d'Ame. Les rues étaient toutes parsemées de flaques aussi larges les unes que les autres. Les gouttières ne cessaient de cracher des jets d'eau provenant des toits et l'éternelle averse, tombant sur les immeubles, faisait un bruit sourd et saccadé. Une chose était certaine, le soleil ne pointait pas souvent le bout de son nez. Par conséquent, les gens étaient moroses et tristes si bien que personne ne regardait devant soi.

Je continuais le cours de ma marche pour enfin arriver à proximité de la plus haute tour de la ville. Des grillages métalliques l'entouraient. Peut-être étaient-ils électrifiés ? Je ne voulais pas vraiment le savoir à vrai dire, mais je pouvais le déduire car lorsque l'eau la touchait de faibles lueurs bleues se projetaient aux alentours. Une pancarte attira mon attention et je m'en approchais afin de la lire.

*Défense d'entrer »

J'étais donc au bon endroit, c'était certain. Observant l'édifice de métal, de poutre et de béton, j’aperçus sur l'un des toits voisins, une silhouette portant des vêtements ample. Le vent les faisait virevolter à sa guise ce qui donnait un air fantomatique. De qui pouvait-il bien s'agir ? Nagato ? Konan ? Ou une personne que je ne connaissais pas ? Il fallait que j'aille voir cette ombre, car s'il s'agissait d'un membre de l'Akatsuki, cela m'éviterai de chercher pour rien. En revanche, si ce n'était pas le cas, ce dernier était bien trop proche de cette tour et son heure était donc venue.

-Kamui !
prononçais-je ma voix grave

Je sentais mon corps se tordre rapidement sans aucune douleur pour enfin être projeté dans un autre monde. Un monde parallèle qui  me permettait d'aller à l'endroit désiré en une fraction de seconde . La dématérialisation de mon dojutsu était bien pratique pour cela, mais aussi pour les combats.
Je me matérialisais derrière cette ombre et là, un éclair brisa la pénombre et me permis de voir la personne face à moi. Une grande veste noire d'encre tachée de nuages rouge sang que je reconnus très rapidement. En levant l’œil, je me rendis compte que la chevelure de celui portant la tunique n'était ni rousse, ni rouge sombre, mais un brun bleuté.

-Konan. Tu te fais arroser ? Pourquoi ?
Demandais-je d'une voix ironique et criarde

Je la scrutais de mon œil valide afin de pouvoir réagir à la moindre attaque de sa part. En effet, arriver derrière un membre de l'organisation sans même le prévenir peut être un acte très risqué. La majorité de ces membres, de mes membres qui plus est, peuvent avoir des réactions inattendues ou même agressive.

-Pourquoi te fais-tu arroser ? C'est pour laver cette tunique ? Ou est ce par simple plaisir ? Ah non ! J'y suis ! C'est pour trouver une façon d'apprendre le raiton, hein ? C'est ça ? Tu sais, ce n'est pas ainsi que tu y arriveras, les éclairs ne vont pas te donner le pouvoir de la foudre. Je te dis ça juste pour que tu le saches. Au mieux des cas, tu auras les cheveux ébouriffés et la peau noircie.

Cette voix criarde et enfantine ne me ressemblait en aucun cas, mais c'était une astuce pour cacher mon jeu.

Mon vrai moi, la scrutait pour déceler le moindre signe d'agressivité. Je m'avançais derrière la shinigami à pas feutrés et postais mon visage masqué juste à côté de son épaule.

-Toujours aussi dépressive ! Tu n'es pas drôle. Allez ! Fais moi un petit sourire au moins, même une esquisse, ça me va.

Décidément, Konan était la plus renfermée de tous. Rien ne la perturbait et cela en faisait une alliée de choix. Je décelais en elle une concentration constante et cela pouvait me permettre d'avoir un avis pertinent sur de nombreuses décisions.  

- Trêve de plaisanterie. Je suis d'accord, faire l'idiot est un rôle qui ne me va pas du tout. Cela a même tendance à m'énerver. Bref, nous avons besoin de discuter de certaines choses importantes. Qu'en penses-tu ? Restons-nous ici, sous ce déluge  ? Je serais d'avis d'aller ailleurs.

Un nuage à faible altitude s'amenait vers le lieu où nous nous trouvions et la pluie tombait encore plus fort que lors de mon arrivée sur cette terre que l'eau avait entièrement recouverte.

____________________________________________

avatar
Invité
Invité


Re: Discussion en hauteur (PV Tobi)    Dim 24 Avr - 20:19

Konan

Tobi

Entretient Céleste

L'intense réflexion dans laquelle la jeune femme s'était plongée vit rapidement fin, une voix familière, juvénile et moqueuse, retentit dans son dos. Elle le reconnaissait, Tobi se manifestait et la raison de cette soudaine venue ne demeurait pas anodine. Le chef de l'organisation se cachait de tous et ses apparitions, bien que rares, annonçaient toujours du chamboulement, de nouveaux projets ou bien des missions d'une urgence capitale. Personne ne semblait pouvoir échapper à sa surveillance, le Big Brother de l'Akatsuki paraissait omnipotent et s'assurait que tous, accomplissent son devoir. Seulement lui, qui le surveillait ? Qui pouvait prétendre le connaître ? Qui serait en mesure de connaître ses moindre faits et gestes ? Il échappait à tous les regards et même le rinnegan demeurait incapable de le suivre des yeux.
Je commence à croire que ce rôle d'imbécile te plaît plus que tu nous le fais croire, Tobi. Mais je te connais et ça me paraît toujours aussi forcé...

Son regard se tourna vers le masque qui survolait son épaule. Son visage, à quoi pouvait-il bien ressembler et pourquoi le garder continuellement caché ? Quels sombres secrets pouvait-il renfermé et pourquoi sceller son identité ? Cette question la taraudait une fois encore. Se tournant vers son interlocuteur, son corps commença à se scinder à nouveau, des feuilles tournoyaient autour d'elle, ses jambes et ses bras se dissipaient peu à peu au vent.
Tu as raison — souffla-t-elle...

Disparaissant entièrement, elle trouva refuge à l'intérieur d'une autre tour, une salle lugubre mais propice aux réunions de ce genre. Isolée et méconnue des membres de l'Akatsuki, cette pièce était devenue l'antre de leurs assemblées en comité restreint. La pluie s'intensifia, le ciel grondait dans chacune de ses déchirures, la foudre venait de s'abattre sur la cime d'un bâtiment voisin, faisant écho dans tout le village.

Rapidement l'homme masqué la rejoignit. Ses talon claquaient sur le sol et Konan vint s'installer dans l'un des fauteuils. Ses bras étaient soigneusement posés sur ses genoux, sa tunique masquait l'intégralité de son corps, seules sa tête et ses chevilles pouvaient sentir la fraîcheur ambiante de la pièce. Ils devaient discuter et la jeune femme devait s'assurer qu'aucune embûche ne viendrait entraver leur route.
L'Akatsuki est sortie de l'ombre, Suna en sont les premiers informés. Ils ne tarderont pas à enquêter sur nous et Konoha risque d'envoyer des troupes pour les soutenir. Les tensions grandissent et si l'organisation devient la cible prioritaire de toutes les nations, la capture des démons sera bien plus complexe. Nous n'avons encore rien à craindre, mais nous devons nous préparer, tu ne crois pas ?

Konan manifestait clairement ses impressions, Ame demeurerait paisible encore, mais combien de temps  ? Le village ne pourrait pas batailler sur tous les fronts, ni la Lune Rouge : traqués et pourchassés, les groupes ne pourraient pas se focaliser efficacement sur la capture des Bijuus et à long terme, certains pourraient même y perdre la vie. Certes ils demeuraient tous des ninjas d'exceptions, mais ils ne pourraient pas s'amputer d'un ou plusieurs membres au risque de perdre en efficacité et puissance.

L'organisation devait mener un autre combat, une confrontation militaire mais également tactique, économique, sans quoi ils se feraient aisément balayer.

avatar
暁 | Chef secret d'Akatsuki

暁 | Chef secret d'Akatsuki
Tobi
Messages : 25
Date d'inscription : 18/03/2016

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 0
Expérience:
0/1000  (0/1000)

Re: Discussion en hauteur (PV Tobi)    Ven 29 Avr - 23:57
LA SALLE OBSCURE.
« L'ombre avance. »

La pièce était sombre et le froid s'était invité dans les lieux. Il était inutile de faire un feu pour plusieurs raisons. La première étant de garder le secret de cette salle de réunion et donc limiter la lumière projetée à l'extérieur. Le second était plus personnel, je ne voulais tout simplement pas que la pénombre s'évanouisse, car je m'y sentais à l'aise. Une table était en place au centre de cette salle dissimulée du regard de nombreuses personnes et de hauts fauteuils l'entourait. Konan avait pris l'un d'eux et je m'asseyais à mon tour dans celui qui lui faisait face. Un éclair brisa l'obscurité une fois de plus, permettant d'apercevoir les lieux. Des tableaux étaient accrochés aux murs de couleurs noir avec, me semblait-il, Hanzo, la salamandre. On pouvait distinguer aussi l'âtre d'une vieille cheminée, qui n'était plus utilisée depuis des années et au plafond un grand chandelier d'une envergure étonnante.

Où me trouvais-je ? Était-ce la salle de réunion de l'ancien chef d'Ame ? Je m'étais déjà retrouvé dans cette pièce, mais jamais encore, je ne m'étais demandé cela. Je n'en avais que faire en temps normal, mais la courte luminosité avait piqué ma curiosité. Le fait d'avoir cru voir Hanzo sur l'un des tableaux, m'avait fait poser cette question. Cela était ironique. La shinigami se retrouvant dans l'antre du chef qui les avait trahis, elle et ses compagnons. À moins que cela ne fût qu'une vengeance à cette duperie ? Afin de lui montrer, par de-là la mort, qu'ils sont arrivés au sommet, elle et les siens malgré sa fourberie.

Konan me regardait de ses yeux froids et me donnait l'impression qu'elle observait la moindre gestuelle de mon corps. Peut-être même essayait-elle de me sonder l'esprit. C'était peine perdue, personne n'arriverait à savoir ce que j'avais dans le crâne, je m'étais entraîné afin que cela ne se produise jamais. Mon œil se posa sur elle et elle s'empressa d’entamer la conversation.

- L'Akatsuki est sortie de l'ombre, Suna en sont les premiers informés. Ils ne tarderont pas à enquêter sur nous et Konoha risque d'envoyer des troupes pour les soutenir. Les tensions grandissent et si l'organisation devient la cible prioritaire de toutes les nations, la capture des démons sera bien plus complexe. Nous n'avons encore rien à craindre, mais nous devons nous préparer, tu ne crois pas ?

Ainsi donc les premiers événements avaient commencé. Suna avait été pris pour cible et j'espérais qu'une chose, que la mission soit un véritable succès. Si dès le début de cette gigantesque partie d'échec, l'organisation arrivait à un tel exploit, alors cela était de très bonne augure. Mettre à terre un Kage, jinchuriki de Ichibi, semer davantage le trouble et perturber la stabilité de cette nation était un avantage qui pourrait être décisif. En effet, Konan n'avait pas tort. L'allié de ce village, Konoha, enverrait sûrement des renforts et peut-être même des ninjas de type sensoriel. Il fallait faire quelque chose, car l'union des deux hameaux pourrait très vite devenir problématique. Je tapotais avec mon index sur le bois laqué de la table tout en réfléchissant à une solution rapide et efficace, même si pour le moment, il n'y avait aucune urgence. Que pouvait-on faire pour les dissuader de faire des recherches sur nous et sur notre objectif. Bien sûr, attaquer et capturer un jinchuriki ne va pas permettre de cacher notre intention, mais il ne fallait surtout pas qu'il sache le but ultime. La ligne d'arrivée de mon plan ne devait en aucun cas se montrer pour les villages cachés. Si cela venait à se produire, alors des complications pourraient subvenir dans un avenir plus ou moins proche.

- Suna ? Je comprends mieux certaines choses.

Me parlant à mi-voix.

- En effet, je suis d'accord avec toi. Il va falloir impérativement sécuriser notre avancée sur les bijuus. Nous ne pouvons permettre d'être immobilisés dans la capture de ces bêtes. En ce qui concerne les tensions, c'est une très bonne chose. La confiance en leurs dirigeants risque d'être ébranlée et la moindre recherche mettra un certain temps à débuter. Cela nous donne donc un délai pour agir et enrayer le pistage à notre sujet.

Je m'arrêtais brièvement afin de regarder les fenêtres afin de vérifier qu'aucun espion ne se trouvait aux abords des grandes vitres . Cela ne m'aurait absolument pas gêné de tuer un quelconque agent infiltré ou de surveillance, mais je ne me trouvais pas dans ces lieux pour faire cela. Il y avait beaucoup plus important.

- Faire des préparatifs de défense ? Est-ce bien ce à quoi tu pense ? Je suis relativement d'accord avec ton jugement, mais il ne faut absolument pas tout miser là-dessus. De plus, la plupart de nos membres sont en perpétuel mouvement et donc quasiment impossibles à localiser. En sachant une chose importante, nous sommes des ninjas d'exception et peu de shinobis liés à un village ne nous égalent. Ils ne sont donc pas une grande menace. Que proposes-tu ? Je sais que tu as déjà pensé à plusieurs plans.
La pluie ne cessait de s'abattre sur les carreaux de la salle obscure dans une mélodie dissonante et grave. Je me levais afin d'aller devant l'âtre de la cheminée.

- Si je suis mon intuition, je pense que tu as déjà tout transcrit, toutes les idées auxquelles tu as pensé, me tromperais-je en affirmant cela ?
Mes bras se croisèrent et mon dos faisait face à la seule femme de l'Akatsuki.

____________________________________________

avatar
Invité
Invité


Re: Discussion en hauteur (PV Tobi)    Lun 2 Mai - 3:49

Konan

Tobi

Entretient Céleste

L'homme au masque n'était pas dupe mais son absurde confiance mènerait sa tyrannique conviction vers un échec cuisant. La belle Akatsuki, la forte Akatsuki, l'inatteignable organisation, fourbe et vipérine, puissante et transparente, oppressante et libératrice, elle regorgeait de savoirs et d'un arsenal ayant pour seules limites la maladive folie de ses membres, mais une arrogance trop inutilement insufflée la rayerait du monde. Tobi semblait avoir placé de grands espoirs en ces hommes prêchant leur parole, l'Ange demeurait moins confiante quant à cette force militaire, craignant voir leur resplendissante épée s'émousser contre celle des Nations. Ils n'étaient que de simples renégats volés à ces peuples, mais combien d'autres talents, tels que les leurs, avaient vu le jour au sein même de ces terres que l'homme masqué ne semblait plus craindre ?

Fatidique prétention. Konan n'était très certainement pas la mieux placée pour lui faire ouvertement par de cette vision, son rôle ne s'y prêtait pas plus et l'envie ne demeurait pas au rendez-vous. Elle se remémora brièvement ceux ayant trépassés, portant fièrement leur couleur et pourtant vaincus, considérés eux aussi comme de puissants shinobis. La Lune Rouge portait également son lot d'erreurs, à commencer par un recrutement probablement trop laxiste ou du moins par une confiance abusée, comme cet Orochimaru demeurant une épine au pied, les dupant sur ses véritables intentions.

L'Ange se peignait un triste et risible tableau du groupe, pourtant ses réflexions gardaient en ligne de mire le centre de leur cible : réussir. L'absurde idée de se fourvoyer rongeait son âme et dans l'ardent désir d'écarter tout échec, elle jetait d'intenses regards sur ce plateau d'argent, jugeant avec malice quelle pièce déplacer, quel pion prendre, quel coup jouer pour agenouiller ses adversaires.
Ce n'est pas la confiance en leur dirigeant qui doit être ébranlée, ils trouveront toujours une nouvelle tête pour les guider, un autre homme se dressera pour leur redonner foie. Ce sont leurs alliances qui doivent être fragilisées, sans accord, sans aide, un pays affaiblit devient une terre à conquérir pour ses voisins.

La pluie claquait intensément contre les fenêtres, Tobi semblait suspecter une quelconque écoute ennemi : comme si cela était possible. Pain serait immédiatement informée de toute intrusion, fauchant sans l'ombre d'un doute l'âme du misérable intrus. Cette subite inquiétude interpella la belle, une entrevue aussi inopinée ne pouvait décemment pas être surprise par des oreilles adversaires, mais davantage par celles d'alliés probablement trop curieux ou surgissant au mauvais moment. Dans tous les cas, il était certain que ce comportement aux allures légères recouvrait peu habilement une méfiance aiguisée.

L'homme sembla éprit d'un plaisir malsain à sonder Konan, sûrement convaincue de pouvoir écorcher son esprit pour en extraire toutes les connaissances utiles à sa compréhension, persuadé sans l'ombre d'un doute qui elle était, ce à quoi elle aspirait, se délectant voracement de cette lecture spirituelle, jouissant de cette main mise sur le cœur et l'âme de l'Ange.
Tu ne te trompes pas... — lança-t-elle dans un souffle glacé — Je pense qu'on devrait se concentrer sur nos propres ressources, étendre davantage notre réseau et s'assurer qu'aucune information ne nous échappe. Plus simplement, disparaître quelques temps... — elle suivi un bref instant son interlocuteur.

Une va-t-en-guerre en puissance se dessinait dans l'écho assourdissant de l'orage. Bien que perpétuellement cachait dans l'ombre grandissante et écrasante de Nagato, elle ne demeurait pas moins une des principales figures et, en l'absence volontaire de son compagnon, elle se devait d'honorer son rôle, ce statut de main vengeresse de Dieu.

L'ingrat faciès d'Hanzo scrutait de ses mirabelles figées la discussion. Konan tourna son regard vers ce visage qu'elle détailla le funeste jour de sa mort : Ame ne souffrait plus d'un tyran égoïste qui encrassa de son souffle empoisonné, les poumons percés du pays. Dans la reconquête de ce titre justement dérobé, l'incommodant rôle de politicien, d'économiste, de marchand, de conquérant, venait décorer leur noire tunique. En tant que tel, l'Ange et le Divin s'attelaient à vêtir leur arc de diverses cordes nécessaires à la prospérité du pays.

Cette simple requête allait sûrement à l'encontre des souhaits de son hôte, mais étendre leur emprise faciliterait sans nul doute leurs prochains assauts. Tournant son attention vers Tobi, elle brisa la pluvieuse mélodie qui s'installa dans la pièce.
Mais peut-être as-tu d'autres projets en tête ?

Après tout, c'était lui le véritable leader de l'Akatsuki...

avatar
暁 | Chef secret d'Akatsuki

暁 | Chef secret d'Akatsuki
Tobi
Messages : 25
Date d'inscription : 18/03/2016

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 0
Expérience:
0/1000  (0/1000)

Re: Discussion en hauteur (PV Tobi)    Lun 16 Mai - 12:41
« L'ombre avance »

Spoiler:
 

Konan se dressait à quelques pas derrière moi et je sentais son regard tenter de perforer mon âme. De la scruter comme pour en déceler la moindre parcelle de vérité sur le projet. Mais quelle âme ? Celle qui s'est volatilisée depuis des décennies ? J'écoutais avec attention ce que la Shinigami avait à dire afin d'en étudier chaque proposition. En effet, elle avait raison sur un point.

C'était effectivement les alliances qu'il fallait mettre en morceaux et non les dirigeants. Ces derniers n'étaient qu'un bonus dans la déstabilisation. De même, s'il trouvait un kage en qui les peuples avaient suffisamment confiance, alors il serait prompt à les mener à la bataille contre nous. Suna avec un meneur comme leader, n'ayant aucune frayeur face à nous serait fâcheux. La machine de mon cerveau s'était mise en fonction rapidement afin de trouver une façon d'annihiler l'alliance Suna/Konoha.

- Je vais réfléchir à la meilleure façon de détruire la bonne entente entre ces deux villages. Ne t'en fais pas. Tu as pu remarquer ce dont j'étais capable.
Je me dirigeais vers l'un des tableaux afin de l'observer de plus près. Il représentait Hanzo sur le dos de sa salamandre, ce qui d'ailleurs, lui valait ce le surnom de Hanzo, la salamandre. Celui-ci se trouvait sur un champ de bataille face à une foule de personnes. La représentation de l'ancien dictateur le montrait en train de faire exploser une quantité faramineuse de parchemin explosif devant les assaillants qui le dévisageaient. Ce tableau était très bien réalisé et voulait probablement retracer les exploits de cet homme poison.

-Tu ne te trompes pas... Je pense qu'on devrait se concentrer sur nos propres ressources, étendre davantage notre réseau et s'assurer qu'aucune information ne nous échappe. Plus simplement, disparaître quelque temps...

Les ressources… Autant territoriales que financières. Il était vrai que le village d'Ame n'avait pas réellement de système économique ni même de matières premières à revendre aux nations avoisinantes. Cela n'avait pas été toujours ainsi, bien au contraire, tout changea des années auparavant. Les grandes nations en ont profité pour récupérer ce dont ils avaient besoin lors de la 3e grande guerre ninja. De ce fait, ils ont pu s'enrichir sur le dos des villages se trouvant au cœur du conflit. Ces derniers se sont vus être pillés sans pouvoir se défendre. Évidemment, ce n'était guère mon souci, mais à cause de cela, Ame et l'Akatsuki n'avions plus aucun moyen de se développer et de s'étendre correctement.

- Effectivement. Les matières premières et l'économie sont des éléments clés pour notre avancée. La vente d'éléments que seul Ame possède peut nous rapporter et contribuer à l'employer pour diverses choses. Je me doute aussi pourquoi tu me lances sur ce sujet. Tu espères que le village renaisse de ces cendres grâce à nous. Me tromperais-je en affirmant cela ?
Ne t'en fais pas pour cela, si nous arrivons au terme du plan, l'argent et la situation d'Ame sera totalement différente. Cette ville pourrait même être le centre de ce monde. Pour le moment, il va falloir développer tout ceci, afin d'avoir plus de moyens. Ton raisonnement est bon. En ce qui concerne ton affirmation ou plutôt ta question, j'ai effectivement quelques idées. Dont l'une d'elles qui pourrait être redoutablement efficace.

Le fond sonore s'était amplifié. En regardant dehors, il était à peine possible d'apercevoir le bâtiment se trouvant en face. L'averse s'était intensifiée si bien qu'en dehors de ces murs, la vue était quasiment impossible. Un rideau d'eau tombait sur tout le village sans discontinuer. La tempête se couplait aux innombrables gouttes d'eau fouettant les vitres et le vent s'engouffrait par le conduit de cheminer rendant l'air ambiant encore plus glacial. La présence de l'obscurité et de ce froid donnait l'impression que la mort et les ténèbres s'étaient invitées à la réunion. La température descendait peu à peu à cause à cette intrusion glaciale pour tenter de rejoindre celle extérieure.

- Konan. As-tu du papier qui ne t'est d'aucune utilité ? Je vais en avoir besoin.

La réunion commençait à devenir une planification des projets à venir.

____________________________________________

avatar
Invité
Invité


Re: Discussion en hauteur (PV Tobi)    Sam 2 Juil - 15:42

Konan

Tobi

Entretient Céleste

Une mélodie déchainée s'abattait contre les parois glaciale de la pièce, l'aura assassine des deux compères étouffée sans mal la chaleur diffuse peinant vainement à réchauffer l'atmosphère. Toujours assise, figée telle une statue, gardienne de l'antre maudit, protectrice d'une nation affamée, étendant ses chaînes lacérantes jusqu'aux contrés les plus éloignées de son pays, elle demeurait silencieuse tandis que ses iris marbrés fixaient l'entrée principale. Sa main se leva délicatement, la manche de sa tunique se froissa, libérant dans sa tendre gestuelle quelques feuilles de papiers venant alimenter les flammes voraces et meurtries de la cheminée.

L'homme lisait parfaitement bien entre les lignes, si Ame pouvait se relever un jour ce serait notamment grâce à l'organisation : puissante arme de dissuasion, véritable source de force, conséquent réseau. Tobi, emplit de malice, rassura la belle, certain d'offrir à son peuple une gloire jamais atteinte, honorant sa nation de centre du monde... De magnifiques paroles et si ce doux venin ne provenait pas d'un être aussi énigmatique que perfide, elle serait prête à croire à ces promesses mensongères.
Si nous soumettons les autres nations, Ame pourra se relever seul. — annonça-t-elle sans plus de détails.

Ses feuilles continuaient de nourrir le feu crépitant. L'homme masqué possédait donc plus d'un projet en tête et le prochain ferait prendre une tournure sûrement décisive à l'Akatsuki. Bien que curieuse d'en savoir davantage, elle prenait son mal en patience, il n'était pas de ceux dévoilant aussi aisément leurs songes et elle se contentait d'exécuter les ordres transmis, suivant dans une éternelle fidélité son meilleur ami, Nagato.

Son absence lui laissait la triste impression d'agir sans son consentement, pourtant elle était certaine de le tenir informé de cette macabre entrevue. Après tout, lui seul était à même de prendre des décisions pour le bien commun, mais malgré tout, son rinnegan se soumettait honteusement au sharingan pourfendant de Tobi. L'héritier du Père Fondateur laissait un Uchiha utiliser ses talents, mais pour combien de temps encore ?
« Nagato et moi nous tenons prêt à agir si le besoin s'en fait sentir. »

Si tant de projets s'heurtaient inlassablement dans le crâne malicieux de l'homme, alors il n'hésiterait pas à envoyer ses troupes sur le terrain, quitte à faire parler la puissance divine dont regorgeait son binôme. Pour l'heure, elle assimilait méticuleusement toutes ces informations, sachant sans l'ombre d'un doute que la Lune Rouge ne tarderait pas à faire parler une fois encore d'elle...

Spoiler:
 

avatar
暁 | Chef secret d'Akatsuki

暁 | Chef secret d'Akatsuki
Tobi
Messages : 25
Date d'inscription : 18/03/2016

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 0
Expérience:
0/1000  (0/1000)

Re: Discussion en hauteur (PV Tobi)    Lun 4 Juil - 10:51
L'Akatsuki s'élance de nouveau.
« L'ombre avance.»


La pénombre nous enveloppait de ses bras, la noirceur de la nuit nous servait de camouflage ce qui permettait de pouvoir se cacher et discuter des plans. Konan voulait voir Ame se relever, être une des puissances de ce monde, un village devenant ville et où la situation des habitants s'améliorerait. Il n'y avait aucun doute là-dessus. Sa phrase affirmative sur le fait de soumettre les autres régions était raisonnable, mais pour le moment cela ne nous était pas forcément possible, et ne faisait même pas partie de nos priorités. Déjà, le dessein de l'organisation n'était pas de faire de ce village jonché d'immeubles une super-puissance, mais de capturer les bijuu disséminés entre les villages cachés principalement.
Le feu crépitait doucement, éclairant la pièce d'une faible lueur. Nos ombres semblaient danser dernière nous.

-Nagato et moi nous tenons prêt à agir si le besoin s'en fait sentir.

Voila des mots qui me plaisait. Konan et Nagato ne discutaient pas les ordres du moment que ces derniers étaient bénéfiques pour l'organisation. Pain avec ses pantins de chairs, d'une puissance remarquable lorsqu'ils sont ensembles et Konan, l'intelligente shinigami, permettait d'avoir une vue d'ensemble plus poussée que la moyenne, mais cela faisait d'elle la personne dont je me méfiais le plus. C'était la seul de tous qui pouvait découvrir le véritable objectif où je voulais mener l'Akatsuki.

-Bon, Konan, je vais te confier une information qui sera totalement officieuse. Les seuls au courant seront Pain et toi. Si cela venait à se savoir, je vous en tiendrais responsables. En ce qui concerne les alliances, je vais faire exploser l'alliance Suna / Konoha,  ainsi ce village sera seul et à notre portée. Peut-être même pourrons-nous infiltrer un des nôtres à la tête de Suna et nous permettrait d'avoir le contrôle du village du sable. Mais ceci reste de l'extrapolation. En premier, je vais m'atteler personnellement à cette tâche. Je sais ce que tu vas dire, mais je sais comment m'y prendre. Il ne faut surtout pas qu'il reçoivent de l'aide et qu'en plus de ça, ils commencent à faire des recherches sur nous.

Je m’arrêtais un moment, regardant le feu puis l'extérieur. L'idée de mettre un des villages sous notre coupe me plaisait fortement, mais cela ne pouvait se faire dans l'immédiat. Avoir un des Cachés dans notre poche permettrait d'avoir une force militaire et économique plus importante, sans même que les habitants ou leurs voisins ne s'en rendent compte.  

- Pour le moment, je n'ai pas de mission à te confier, tu es libre de faire ce que bon te semble. Bien évidemment, il y a toujours les Bijuu à rechercher.

Une manière subtile de lui indiquer que trouver des informations sur les bijuu est toujours d'actualité. Ce n'était que lui soumettre l'idée après tout.

-Sur ce Konan, je te laisse.

Je marchais en direction de la porte et au fur et à mesure de mes pas, mon corps s’emportait dans cette spirale habituelle avant de disparaître complètement de cette pièce lugubre. Je me demandais bien ce que la Shinigami pouvait penser de ce plan. Je l'avais travaillé et je savais qu'il ne pouvait pas échouer. De nouveau matérialisé, une étendu de sable s'étendait à perte de vue avec une chaleur insupportable. Suna et son sable connaissait probablement leurs derniers moments de calme.


____________________________________________

avatar
創業者 | Personnage Non-Joueur
創業者 | Personnage Non-Joueur
Correcteur
Messages : 179
Date d'inscription : 15/05/2015


Re: Discussion en hauteur (PV Tobi)    Dim 17 Juil - 16:30

Correction de Tobi

Positif


Ohayo Tobi

Discussion et projet d'avenir, simple et efficace.


Négatif


Quelques petites fautes ça et là pense à bien te relire pour éviter des étourderies. 


Gains


12 PE


Cordialement Asyiah

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans la hauteur de la solitude...
» [Discussion]Le Site Du Zéro
» flood discussion
» POWERFUL : Forum de discussion
» Une discussion privée [Pv Eva]

Sauter vers: