Side Menu

Partagez | 
avatar
土 | Iwa no Chûnin
土 | Iwa no Chûnin
Byakko Hibiki
Messages : 33
Date d'inscription : 15/05/2016
Age : 25
Localisation actuelle : Ronflant sous sa couette

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 44
Expérience:
8/500  (8/500)

Traque à l'Espion    Mar 31 Mai - 12:53






Spoiler:
 



Cela fait à présent quelques heures que la Tigresse traque sa proie. En recoupant les informations obtenues des forces de sécurité du village ainsi que le dossier compilé de la cible, la jeune Chunin a pu dès lors apprendre que sa future victime n'était guère un shinobi et se déplaçait dès lors à cheval afin de couvrir un maximum de distance en un minimum de temps. Cette idée en tête, Hibiki se dirigea vers les terres Arides entourant le village afin de se rapprocher indubitablement de sa proie, profitant du fait que seule cette zone était praticable par une monture; les pics escarpés et chemins de montagne étant bien trop dangereux pour un cheval lancé au galop.

De ce point de départ, la jeune femme se renseigna en prenant des informations sur les caravanes et routes commerciales traversant les contrées accidentées ainsi que différents postes de gardes connus seulement des forces armées du pays, mais s'enquit également d'éventuels cavaliers chevauchant en solo et ayant passé les différents checkpoint. Tirant avantage des contrées montagneuses et escarpées du paysage Iwajin, ces tours de guets avaient généralement d'excellents angles de vue sur plusieurs kilomètres à la ronde, limitant dès lors drastiquement les zones de recherche à une petite trentaine de kilomètres. Ayant dores et déjà une idée de sa position générale, la Tigresse s'était mise en chasse, mettant à profit non seulement la vitesse emblématique de son clan, mais également ses capacités hors pair de traqueuse.

Néanmoins, le pistage s'avéra bien plus ardu qu'elle ne l'avais supposé. En effet, le pays de la Terre étant principalement rocheux, il n'était pas des plus simple de pister un cheval à pleine vitesse, ne laissant dès lors que de maigres traces sur le gravier. Le challenge s'en retrouva encore plus périlleux lorsque la femme découvrit que son homme se servait des routes utilisées par les messagers et autres courriers rapides; tentant de brouiller ses éventuels poursuivant grâce aux dizaines d'empreintes partant dans toutes les directions possibles. L'attention tira un juron maugréé à la Shinobi, qui perdit plusieurs dizaines de minutes à examiner ces dernières afin d'en retirer celle qui l'intéressait.

Elle reprit néanmoins la traque, parvenant au bout d'interminables fausses pistes à déceler sa proie, qui semblait se diriger à vive allure vers des sentiers moins fréquentés. L'espion devait alors penser que sa précédente manœuvre avait égaré les traqueurs. C'aurait sans doute pu être le cas pour des shinobi peu initiés à l'art de la chasse ; mais les Byakko bénéficiaient d'un sens inné pour ce genre de choses. S'en suivirent quelques minutes d'intense vélocité pour la jeune femme qui se vit agrémentée d'un cadeau de valeur : un magnifique crottin ainsi qu'une flaque d'urine humaine. Souriant de tous ses crocs à la vue de cette erreur de débutant, elle pris quelques minutes afin de s'imprégner de cette fragrance délétère, ignorant l'inconfort instinctif à la vue de ces déchets naturels.

Le parfum en mémoire, elle passa un doigt dans la flaque, afin d'en examiner non seulement la fluidité mais également la chaleur. Nouveau sourire carnassier. Non seulement la pisse était encore très liquide, mais également tiède tandis que le crottin paraissait relativement frais, aussi bien à la texture qu'à l'odeur.

La chasseresse se rapprochait inexorablement. L'exécution ne tarderait guère ...

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤






____________________________________________

avatar
忍 | Nukenin - Jinchûriki de Rokubi
忍 | Nukenin - Jinchûriki de Rokubi
Akitake Kirua
Messages : 26
Date d'inscription : 13/02/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 440
Expérience:
75/500  (75/500)

Re: Traque à l'Espion    Mer 1 Juin - 1:26




MISSION escorte



Kirua commençait à se faire un nom au milieu du crime. Plusieurs requêtes lui parvenaient désormais. Des chasses à l'homme ou de simples escortes, les seigneurs des petits villages faisaient appel à lui en toute discrétion. Son statut actuel était fort payant. Cependant, Kirua choisissait très bien ses missions et n'avait rien d'un vulgaire chasseur de prime. Dans l'ombre, il agissait pour le bien de son village et faisait tout pour le protéger de l'extérieur.

"Une bière s'il vous plait."


Son contact travaillait comme serveuse dans un bar peu fréquenté. Elle lui ramena sa demande ainsi qu'une enveloppe qui contenait naturellement sa prochaine mission. Kirua ouvrit l'enveloppe pour lire le contenu en toute discrétion.

Mission :
 

Contrairement à ce qu'il laissait croire, pour Kirua, l'importance de cette mission dépassait largement les quelques ryos qu'il allait toucher. Les informations que l'espion risquait de fournir au village qui l'a accueilli et vu grandir pouvaient lui permettre d'avoir des coups d'avance sur son ennemi du jour : Iwa de la terre. Homme de terrain, il allait donc tout faire en sorte pour lui faire parvenir ces informations.

L'ancien héritier du Daimyo alla donc à la rencontre de son client. Membre important d'une organisation secrète et extrêmement riche travaillant pour le compte du pays de l'eau, il avait pour couverture un vieil entrepôt immobilier dont il se servait aussi pour divers magouilles criminelles. Migure était d'une soixantaine d'années et ne mesurait pas plus d'un mètre soixante. Les cheveux longs, lunettes de soleil ainsi qu'une canne à la main en permanence, il avait l'allure d'un mafieux venant tout droit d'un vieux films de mafia italienne. L'homme était insolent et bavard, tout ce que Kirua détestait. Il lui aurait bien cassé la gueule dans d'autres circonstances.

Soit. Ils ne tardèrent point à prendre la route pour quitter ces terres qui devenaient dangereuses pour l'informateur. Pendant qu'ils galopaient, un des fidèles aigles traqueurs du possesseur de Rokubi scrutait les environs depuis les cieux. Après quelques heures, Kirua apprit qu'ils étaient suivis. Leur traqueur était en réalité une femme  et portait le bandeau d'Iwa. Il fallait doubler de vitesse. S'arrêter n'était point une option.

La femme qui les suivait était douée, très douée. Elle les poursuivait depuis des heures sans relâche. Le jeunot allait tenter une dernière manœuvre pour la semer. Il s'arrêta et fit appel à son invocation la plus fidèle, Zena. Ainsi, après avoir ordonné aux chevaux de galoper sans s'arrêter, les deux hommes grimpèrent sur le dos de la monture et doublèrent de vitesse. Pourtant, Kirua savait que l'affrontement était inévitable...

Précisions:
 




____________________________________________

avatar
土 | Iwa no Chûnin
土 | Iwa no Chûnin
Byakko Hibiki
Messages : 33
Date d'inscription : 15/05/2016
Age : 25
Localisation actuelle : Ronflant sous sa couette

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 44
Expérience:
8/500  (8/500)

Re: Traque à l'Espion    Mer 1 Juin - 4:43






Spoiler:
 



La chasseresse s'immobilisa soudainement. Si, depuis le départ elle suivait une seule et unique monture, il semblait que son homme ait été rejoint depuis peu par un second cheval dont les traces rejoignirent rapidement celles de sa première proie. Maudissant les services secrets qui avaient pourtant assuré que sa victime allait être seule, elle s'était pourtant remise en chemin avec plus d'ardeur. Si l'individu avait à présent de la compagnie, c'était sans doute l'un de ses alliés.

Au bout de quelques centaines de mètres, plusieurs points incompréhensibles attirèrent l'attention de la traqueuse. Ce faisant, elle s'immobilisa pendant quelques minutes, observant les empreintes illogiques qui lui faisaient à présent face. Si d'aventure les deux cavaliers avaient jusque là fait le voyage en rangs serrés, à partir d'un certain moment, les empreintes devenaient chaotiques, comme si les chevaux avaient été pris de panique à la vue de quelque chose ... d'effrayant. Les traces qu'elle avait à présent sous les yeux s'éloignaient l'une de l'autre plusieurs mètres en amont. Elle les suivit encore quelques minutes, intriguée, avant de se rendre compte qu'à présent les montures suivaient visiblement un tracé tout à fait différent.

Non seulement cela, mais de plus l'odeur rance d'ammoniaque devenait de plus en plus légère, comme si la cible s'était évanouie ; envolée comme par magie. Stoppant net son avancée, Hibiki reprit son souffle quelques instants, sa course ayant passablement entamé son énergie. S'asseyant sur le sol, elle entreprit d'examiner plus précisément les empreintes de sabot, avant de les comparer aux précédentes. Et quelques allers retours plus tard, elle put tirer deux informations supplémentaires : d'une part les empreintes laissaient des traces moins marquées sur le sol, comme si les chevaux avaient été allégés d'une charge ; mais de plus, les cailloux, le gravier et différents débris avaient été repoussés tout autour d'une large zone et ce de manière uniforme, comme  si une bourrasque soudaine venue d'en haut avait balayé l'endroit.

Une observation plus approfondie des alentours lui signifia que seule une certaine zone avait été concernée et d'autre part; aucun vent ne soufflait en ce jour sur le pays de la Terre. Jetant un regard alentours, elle médita quelque instants sur ces nouveaux éléments: des chevaux allégés fuyant quelque chose qu'ils ne connaissaient pas. Et ce quelque chose a visiblement balayé une large zone d'un grand coup ascendant. Aucune technique Doton ne semblait avoir été utilisée en ces lieux car les reliquats de la technique auraient été bien trop visibles sur un sol plutôt plat.

En éliminant tous les possibles, ce qui reste, aussi invraisemblable qu'il puisse paraître est forcément la vérité. La piste terrestre avait été écartée, et la piste souterraine n'était pas plausible. Ne restait dès lors plus qu'une voie : la voie des airs, ce qui collait avec les traces laissées par les fugitifs. L'envol d'une immense créature aurait pu balayer toute la zone en une seule fois, effrayant les montures terrestres et les proies se seraient servies d'elle comme nouveau moyen de transport. Forte de ces nouvelles informations, elle entreprit de se précipiter vers le pic le plus proche, gravissant à une vitesse folle les hauteurs surplombant la vallée.

Et alors qu'elle scrutait l'horizon à flanc de falaise, elle la vit. Une créature volante. Au jugé, un oiseau, ou quelque chose de bien plus grand fendant les cieux à grande vitesse.Ayant tiré parti de son environnement et remerciant le ciel d'être dégagé en ce jour de chasse, la Tigresse estima à quelques kilomètres la distance la séparant de ces proies. La monture volante fendait l'air à une vitesse phénoménale et bien qu'il eut été possible de poursuivre des chevaux à pieds, il était inconcevable pour la majorité des gens de la rattraper. Il lui fallait dès lors ramener l'affrontement au sol.

Attrapant un parchemin explosif situé dans son fourre tout ninja, la Tigresse pris une intense inspiration avant d'effectuer un rugissement caractéristique de son clan : celui du Tigre qui, renvoyé et amplifié par les échos des montagnes environnantes, se répercutait comme une onde sans fin à plusieurs kilomètres à la ronde, alertant la multitude de postes de garde et de tours de guets qui pullulaient dans ces montagnes. Après quoi la jeune femme attrapa un caillou et, après l'avoir enveloppé dans le parchemin, le jeta le plus haut possible avant de le faire exploser en une immense gerbe de feu transperçant l'azur. En voyant l'explosion dans le ciel, les shinobi responsables de la garde de ces montagnes tourneraient machinalement leur regard vers le haut, le traumatisme et la peur engendrée par l'attaque de Suna planant encore dans les esprits.

Tous ceux ayant déjà combattu sous la bannière d'Iwa connaissaient l'identité de l'individu ayant attaqué le village du Sable; se battant par voie aérienne au moyens d'explosions : le nukenin Deidara. Et tous craignaient également qu'il ne jette son dévolu sur son ancien village. En conséquence de quoi une bonne partie des soldats tenant les postes de gardes dans les montagnes avaient été entraînés à à combattre les menaces venant d'en haut. Ils couperaient toute retraite aérienne et, le ciel étant parfaitement dégagé, disposeraient d'une fenêtre de Tir et d'une vision panoramique impeccable.

Dans quelques instants, tous les regards seraient tournés vers le ciel, obligeant les proies à se poser afin de passer le plus inaperçus possible, en profitant des couverts offerts par le relief escarpé. Une retraite qui, même si elle s'avérerait sans doute brève, permettrait à la brune de les rejoindre en peu de temps.

Savourant l'ironie d'avoir utilisé Deidara et son héritage effroyable comme leurre, la jeune brune s’élançe à nouveau à leur poursuite dévorant la distance qui la sépare de ses proies à une vitesse ahurissante, riant aux éclats et dévoilant une dentition de prédateur.

La Tigresse a soif de sang, et sa rage est impitoyable

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
recap:
 







____________________________________________

avatar
忍 | Nukenin - Jinchûriki de Rokubi
忍 | Nukenin - Jinchûriki de Rokubi
Akitake Kirua
Messages : 26
Date d'inscription : 13/02/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 440
Expérience:
75/500  (75/500)

Re: Traque à l'Espion    Mer 1 Juin - 15:26




L'aigle royale et le tigre affamé



Un cri féroce suivi d'une explosion, décidément, leur traqueuse n'était pas contente. Cette manifestation eut le mérite d'alarmer les gardes dispersés ici et là dans ces terres rocheuses. Sa fidèle invocation ne pouvait malheureusement pas prendre plus d'altitude vu qu'elle portaient deux corps. La situation était loin d'être à leur avantage.

"Aaaaaaaah.... Fais-moi descendre morveux ! TOUT D'SUITE !!" S'écriait le vieil homme comme une poule mouillée. Sa voix grave et son ton autoritaire commençaient à sérieusement agacer Kirua et au vu de la situation, ce dernier manquait vraiment de patience. La vie de cet homme ne lui importait en aucun cas, il l'aurait laissé crever s'il ne détenait pas ces informations dites cruciales. L'adulte dans le corps de gamin lui jeta un regard qui le fit aussitôt taire. Le genre de regard froid qui lui faisait voire sa mort dans des souffrances effroyables.

"Votre gueule si vous tenez à la vie !"

Le silence enfin rétabli, Kirua profita de ce calme pour entrer dans une profonde concentration. Plusieurs mélodies lui parvenaient aux oreilles. Celles du courage, de la colère ou encore, de la peur... Bientôt, ils se retrouvèrent nez à nez avec une dizaine de gardes armés de carreaux.

Les armes fusaient vers la monture qui esquivait tant bien que mal. Si Zena n'était pas alourdie, ceci aurait été un jeu d'enfant. Cependant la situation en était toute autre. Un carreau manqua de lui crever l'aile droit mais eut le mérite de lui faire perdre l'équilibre. Toutes ces perturbations finirent par faire chuter Migure, ce qui obligea l'hôte de Saiken de sauter à son tour. Fort heureusement, ils n'étaient qu'à dix mètres de hauteur et la chute ne fut point grave pour le mafieux, quelques égratignures ici et là ainsi qu'une blessures plus ou moins profonde au bras gauche.

"Zena, occupes-toi d'eux !"

Désormais déchargé d'un lourd fardeaux, l'aigle royale se déchaina. La créature fusa vers les soldats avec la vitesse digne d'un rapace en chasse. Déployant ses ailes, elle rugit tel un dragon contrarié, avant de cracher des vagues de flammes dont la puissance n'avait d'égale que la colère dont elle pouvait faire preuve. Rien ne semblait pouvoir arrêter ce brasier, forcené par un acharnement propre aux maîtres des cieux. Les cris de ces hommes qui eurent la stupide idée de leur barrer la route se faisaient entendre aux quatre coins du pays tant ils souffraient. Ils finirent carbonisés.

Pendant ce temps, Kirua était entrain de bander la blessure de son protégé du jour. Il ne pouvait pas se permettre de le laisser mourir par cette simple blessure au bras. Cependant, il le savait, leur traqueuse allait sans doute profiter de ces minutes précieuses pour les rattraper. Fermant les yeux, il entendait déjà les pas de la demoielle, suivie de près par les battements d'ailes de Ceros. Derrière cette colline... Elle s'approchait. Plus qu'une cinquantaine de mètres !

Zena s'abaissa jusqu'à atteindre le sol. Cette fois-ci, seul Migure grimpa sur son dos. Ce dernier compris la gravité de la situation et n'osait plus dire un mot. Le volatile reprit de l'altitude, à une vingtaine de mètres au-dessus de son invocateur. L'aigle femelle tenait à rester près de son maître pour lui venir en aide en cas de danger. Au milieu d'une vaste vallée, Kirua attendait la femme qui l'a suivit depuis des heures et qui l'a battu dans ce jeu du chat et de la souris. Le traqueur de Kiri comptait bien inverser les rôles.

"Tu es plutôt douée, kunoichi d'Iwa. Un conseil... Retournes d'où tu viens." Malgré sa voix enfantine, il dégageait une assurance peu commune. Des oreilles affutées comme celles de son adversaire sauraient qu'il n'était point un gamin ordinaire. La voix ferme, le regard imperturbable, l'aigle était furieux, très furieux.


Précisions:
 




____________________________________________

avatar
土 | Iwa no Chûnin
土 | Iwa no Chûnin
Byakko Hibiki
Messages : 33
Date d'inscription : 15/05/2016
Age : 25
Localisation actuelle : Ronflant sous sa couette

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 44
Expérience:
8/500  (8/500)

Re: Traque à l'Espion    Mer 1 Juin - 21:06






Spoiler:
 



A mesure qu'elle dévorait la distance la séparant de ses proies, les sens de la traqueuse se sublimèrent. Mue par cette féroce soif de combat et d'affrontements, son être tout entier se préparait à affronter une force inconnue. Sa vue, son ouïe et son odorat s’exacerbèrent alors que ses pas résonnaient dans la vallée chaotique ponctuée de râles d'agonie, de chairs calcinée et cris de désespoir. Contre toute attente, le shinobi adverse avait choisi l'offensive, plutôt que faire dans la discrétion, et s'était mis à ordonner à son animal de compagnie de cracher d'immenses gerbes de flammes, déclenchant l'enfer même sur les incapables constituant la garde extérieure Iwajin.

Si confiant en ses capacités, l'inconnu semblait même attendre la venue de sa chasseresse, s'immobilisant à une cinquantaine de mètres devant elle, prenant couvert sous une colline avoisinant les dix mètres de haut. Elle pouvait dès à présent sentir l'odeur rance du vieillard perché sur le piaf qui leur avait servi de monture volante jusqu'à présent. La fragrance du gigantesque oiseau éveilla tout particulièrement l'attention de la Tigresse car ce parfum lui était familier. Le proéminent volatile avait une odeur caractéristique mêlée à celle de son maître. Odeur qui empestait les lieux mais qu'elle avait pourtant noté tout le long de son périple, légère mais tenace; comme si ce dernier la suivait depuis le début.

Et c'est en gravissant la colline surplombant ses proies qu'elle compris, à la lueur du brasier, qu'elle compris la supercherie : l'ombre d'un autre oiseau situé à quelques mètres au dessus d'elle. C'était la source de cette puanteur. Cette sentinelle devait la pister depuis le départ, ce qui expliquait pourquoi la fragrance lui était familière. La Kunoichi tira tout de même un sourire carnassier car, grâce à cet allié de fortune elle eut tout le loisir de mémoriser ce parfum particulier, ce qui s’avérerait sans nul doute être un atout pour la suite des évènements.

Ramassant ses deux bras au niveau de son buste alors qu'elle courait, Hibiki fit en sorte de cacher le mudra qu'elle réalisait, de telle sorte qu'il fut impossible pour le piaf au dessus d'elle de prédire quel serait son prochain mouvement. Et tandis qu'elle ignorait les paroles que l'inconnu - ne pouvant pas encore le voir elle se répérait à l'odeur, la femme s'élança. Le positionnement était parfait pour ce qu'elle comptait faire. Légèrement surélevée par rapport à ses proies, la hauteur lui avait fait gagner un ou deux mètres sur la sentinelle encore présente au dessus d'elle, tandis qu'en face, moins de cinq mètres la séparaient de son adversaire. L'angle d'attaque parfait.

Et contre toute attente, la Byakko s'évapora dans les airs au dessus de ces proies.

En une fraction de secondes, elle reparu derrière le combattant du jour. Avec un mouvement d'une vivacité extrême profitant de l'effet de surprise, la femme trancha l'air de ses griffes, visant la nuque de l'autre shinobi. Mûe par ce mouvement, la brune fendit les airs telle une flèche, en une ligne parfaitement droite dont l'extrémité s'avérait être en face de sa némésis du jour. Ignorant si elle avait touché la cible qu'elle convoîtait ; la tigresse profita du couvert de poussière important qu'avait soulevé la friction du sol sous son freinage, et limitant la vue des protagonistes, puis s'élança à nouveau.

Faisant en sorte de garder le garde du corps de sa cible sur son chemin grâce à son parfum particulier, la kunoichi trancha à nouveau les airs d'un mouvement nouveau mouvement horizontal en visant ses mollets, ses griffes lacérant toute chair sur son passage. Mais cette fois, elle choisit de se réceptionner sous le couvert d'un relief escarpé. Nouveau nuage de poussière. La manoeuvre avait pour but non seulement d'atteindre son adversaire, mais de construire également un couvert visuel de fortune face aux deux entités volantes.

En son fort intérieur la bête qui l'habitait ronronnait de plaisir, la soif de combat et d'affrontement bouillonnait à ses oreilles, éveillant ses sens, sublimant sa vitesse pourtant déjà phénoménale. Mais il lui en fallait plus. Toujours plus vite. Toujours plus fort. Toujours plus loin. Ces techniques, déjà extrêments rapides, avoisinaient à présent sensiblement la vitesse d'un Sunshin. Hibiki le sentait, mais elle en voulait encore.

Elle traversa encore une fois la zone de combat en une fraction de seconde, de sorte de se retrouver à quelques centimètres à peine de son assaillant et, d'un revers époustouflant animé par l'intention de tuer,  plongea ses griffes là où devait se trouver la carotide de son adversaire. Le mouvement était parfait. D'une vitesse extrême et d'une précision ahurissante, camouflé du mieux possible par le nuage de poussière qui pourtant se dissipait rapidement du fait des courants d'air provoqués par les battement d'ailes du piaf au dessus d'eux ; tandis que les cris, les braillements et les suppliques provenant de l'enfer qui les entourait combinés aux déplacements quasi-instantanés de la femme aurait sans doute perturbé et rendu difficilement possible tout repérage sonore.

Telle était la philosophie des Tigres Blancs d'Iwa. Une Vitesse mortelle combinée à des déplacements imprévisibles et une précision démentielle.

L'assassin fait chair et sang.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
recap:
 







____________________________________________

avatar
忍 | Nukenin - Jinchûriki de Rokubi
忍 | Nukenin - Jinchûriki de Rokubi
Akitake Kirua
Messages : 26
Date d'inscription : 13/02/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 440
Expérience:
75/500  (75/500)

Re: Traque à l'Espion    Dim 5 Juin - 20:08




L'aigle royale et le tigre affamé



Ceros qui survolait l'Iwajin depuis plusieurs heures maintenant, poussa un cri pour prévenir son maître de l'arrivée de la traqueuse. Il maintenait désormais la même hauteur que Zena, guettant attentivement les mouvements de la Kunoichi.

Le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle était très rapide. Elle avait les moyens de déchirer le corps de gamin qu'il avait choisi comme apparence trompeuse, mais cela sans compter sur la vivacité d'esprit du jeune rapace. Les oreilles attentives et le regard perçant, Kirua s'était préparé à une éventuelle attaque surprise. Bien que cela semblait improbable à la vue de ce garçon de douze ans, il a fait bien plus de guerres et de batailles qu'Hibiki ne puisse concevoir ou imaginer. Notre jeune héros ne manquait point d'expérience et c'est ce que son adversaire du jour allait pouvoir constater au prix de la victoire.

Ce serait mentir que de dire qu'il a pu la suivre des yeux. Cependant, le traqueur confirmé qu'il était n'avait point perdu son odeur ni sa trace sonore. Au moment où les griffes du chat le transpercèrent, Kirua disparût laissant à sa place une vulgaire pierre. Hibiki l'aurait compris : Une substitution. Le véritable Akitake se trouvait désormais à dix mètres de son emplacement précédent, soit à une moyenne distance de son agresseur. A peine ses pieds eurent-ils le temps de toucher le sol, mudra établi, il disparût encore une fois mais cette fois en un nuage de fumée.

Le Jinchuriki le savait, il aurait besoin de vitesse dans ce combat. Il avait donc opté pour un déplacement instantané pour lui rendre la pareille. Apparaissant avec une vitesse fulgurante derrière le tigre, d'un mouvement sec et d'une précision digne du ninja de haut niveau qu'il était, il tentait de lui mettre le coup de grâce à l'aide du Kunai qu'il empoignait avec hargne, au niveau de sa colonne vertébrale. Était-ce la fin ?

Précisions:
 




____________________________________________

avatar
土 | Iwa no Chûnin
土 | Iwa no Chûnin
Byakko Hibiki
Messages : 33
Date d'inscription : 15/05/2016
Age : 25
Localisation actuelle : Ronflant sous sa couette

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 44
Expérience:
8/500  (8/500)

Re: Traque à l'Espion    Jeu 9 Juin - 21:01






Spoiler:
 


En une fraction de secondes, l'affrontement avait pris une tournure intéressante et potentiellement mortelle pour la kunoichi. Ne s'apercevant de la supercherie de la substitution que lors de l'ultime seconde, il n'en avait pas fallu plus pour son assaillant pour se repositionner dans son dos, préparant un assaut létal. La stratégie avait été admirable et menée de telle sorte qu'il avait réussi, par le concours de techniques de base, à tenir la vitesse pourtant démente que la Tigresse avait jusqu'à lors déployée. Sentant la menace imminente dans son dos provoquée par le mouvement et l'odeur de fumée caractéristiques d'un Sunshin, la brune afficha un sourire carnassier. Visiblement, le petit voulait tenter l'approche au corps à corps contre un monstre versé dans ce style de combat.

Mûe par des réflexes acquis au fil des années et boostée par l'adrénaline du combat, Hibiki se jeta sur le côté, esquivant sans grande peine le coup d'estoc qui lui était destiné. Profitant de cette ultime fenêtre, la brune saisit le bras de son assaillant, le maintenant avec force afin de lui couper toute retraite anticipée et, avec un rire démoniaque, entama sa funeste besogne au moyen de ses griffes acérées, visant d'abord la jugulaire afin de s'assurer de sa mort même s'il parvenait à se défaire de son étreinte. Puis vint le coeur, un estoc mortel, ensuite l'épaule pour le rendre incapable d'utiliser son bras droit et enfin le foie percé; causant des souffrances incessantes.

Telle une véritable prédatrice, la brune avait isolé sa proie, lui coupant toute retraite avant de l'achever à petit feu. Puis viendrait le tour du vieillard...

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
recap:
 







____________________________________________

avatar
忍 | Nukenin - Jinchûriki de Rokubi
忍 | Nukenin - Jinchûriki de Rokubi
Akitake Kirua
Messages : 26
Date d'inscription : 13/02/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 440
Expérience:
75/500  (75/500)

Re: Traque à l'Espion    Mer 22 Juin - 0:26




L'aigle royale et le tigre affamé



Le soleil se couchait comme pour mettre un linceul d'ironie sur les drames du jour. La brunante s’installait, il tissait sur sa peau blafarde un voilage crépusculaire. Tout ce que parvenait aux sens aiguisés du rapace était annonciateur de sang, de mort. L'hôte du démon était au milieu de cette aire déserte où se mêlaient dans un sentiment de mélancolie l'agréable mélodie des pas de la faucheuse aux âmes égarées, -glaciale mais oh combien délicieuse aux oreilles du prodige-, ainsi qu’une odeur mortuaire bien particulière le parcourir. Ce même mélange artistique qui lui parvenait à chaque fois que Kirua s'apprêtait à abattre une proie. Celle d'aujourd'hui se débattait comme un chat en rut.

Et la-voilà enfoncer ses griffes sur une réplique trompeuse et illusoire au moment où Kirua la contournait d'ores et déjà avec la ferme intention d'en finir. Elle serait naïve de penser pouvoir le localiser grâce à l'odeur, tous les sens de la bête la menaient vers cet appât d'illusion. Ceci, Hibiki allait s'en apercevoir à ses risques et périls. L'attaque qui la ciblait allait forcément lui remettre les idées en place tant elle était douloureuse. La vitesse ne manquait point à l'appel, encore moins l'effet de surprise. Ce Raiton était l'un des préférés du déserteur de Kiri.

Si la technique utilisée bénéficiait d'une capacité de perforation digne d'une attaque de haut rang, le flux de l'électricité relâchée, ayant visé ses quatre membres ainsi que l'arrière du crâne, bénéficiait d'un puissant effet paralytique. Les muscles de ses jambes devraient peiner rien que pour la tenir debout. Quant à ses mains, les joindre pour utiliser le moindre Jutsu était une mission digne des douze travaux d'Héraclès. Aurait-elle au moins le temps de comprendre ce qui se tramait ? Un véritable torrent de flammes s'abattait déjà sur elle. Zena brillait de mille feux.

Ceros ayant accompli sa mission, il disparut dans un nuage de fumée. Au même moment où Zena poursuivait son attaque, Kirua fit appel au noble des nobles, au seigneur des cieux, Ärion l'aigle royale. Le simple battement de ses ailes fit élever une épais nuage de poussière. A la vue de ses énormes pupilles jaunâtres  fuiraient les moins courageux tant son regard était ferme et perçant. Le dragon est contrarié.

Précisions:
 



____________________________________________

avatar
土 | Iwa no Chûnin
土 | Iwa no Chûnin
Byakko Hibiki
Messages : 33
Date d'inscription : 15/05/2016
Age : 25
Localisation actuelle : Ronflant sous sa couette

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 44
Expérience:
8/500  (8/500)

Re: Traque à l'Espion    Dim 17 Juil - 1:29
Traque à l'espion




Ses chairs brûlaient, ses nerfs hurlaient et de sa gorge sortait un hurlement animal. Il n'était plus à présent question de celui d'un prédateur affamé et dangereux, mais plutôt du hurlement de douleur d'un vulgaire animal brûlé vif. Une plainte gutturale et puissante, ponctuée de soubresauts à mesure que la chaleur pénétrait en elle, pitoyable et à la merci d'un véritable enfer ; et tandis que ses membres endoloris et paralysés refusaient de répondre à sa volonté, la Tigresse pouvait ressentir l'étincelle de vie qui l'animait se consommer à mesure que l'incinération progressait. L'odeur âcre de la chair brûlée brouillait son odorat, lui rappelant le fumet repoussant d'une viande calcinée , les cloques douloureuses se mirent à couvrir une bonne partie de son corps tandis que vêtements et lambeaux de peau se détachaient, laissant des brûlures béantes dans une plastique qui fut pourtant, quelques minutes auparavant celle d'une femme plus qu'attirante.

Ivre de douleur et à la limite même de l'inconscience, Hibiki ne pouvait pourtant que se résoudre qu'à une conclusion: la machine de guerre qu'elle pensait être n'avait été qu'une marionnette de bois manipulée sans difficulté par cet inconnu aux invocations volantes. A grand renfort d'illusions pernicieuses, l'individu avait savamment orchestré la débâcle de la brune, la menant pas à pas exactement où il avait voulu qu'elle soit, tel un virtuose faisait courir ses doigts sur l'ivoire d'un piano. Avait il vraiment bougé de sa place ne serait ce qu'une fois pendant ce bref échange ... ? Cependant que la conscience quittait peu à peu son être réduit à une vulgaire enveloppe de chair brûlée, l'orgeuil lui ordonna une dernière action désespérée, dictée par l'abyssale cicatrice que cette défaite cuisante avait marqué au fer rouge dans son égo.

Par la colère. Par le désespoir. Par dépit. La douleur avait fini par chasser toute sensation de paralysie dans ses membres, qu'elle ne sentait de toute manière déjà plus. Il lui fallait remonter à la source de l'immolation et, à défaut de pouvoir gagner cet affrontement, son honneur lui commandait un dernier essai. Un baroud d'honneur avant de s'abandonner à l'inconscience. Hurlant à s'en déchirer les cordes vocales pour se forcer à ignorer la douleur, La Tigresse se projeta... A une vitesse ahurissante. Dévorant un moins d'un clin clin d'oeil la distance la séparant de l'oiseau. Cette fois ci, il était virtuellement impossible de lire ce mouvement. Il s'agissait quasiment de sa vitesse maximale, que rares, même parmi les Byakkos pouvaient atteindre, mais cela suffirait il ? Quasiment inconsciente et maintenue uniquement grâce à la douleur et la colère, elle déchira l'aile de la monture volante, provoquant la chute du vieillard avant de l'égorger sans autre forme de procès. Sa besogne achevée, elle se laissa tomber, s'en remettant aux ténèbres, tout en se questionnant une fois de plus sur son assaut.

Avait elle la moindre assurance qu'il s'agissait cette fois de sa vraie cible ? Non. Aucune. Néanmoins, il s'agissait de sa dernière carte... Le corps de la Kunoichi s'écrasa, inerte et inconsciente avant même de toucher le sol. Elle devrait à présent s'en remettre au destin. Les renforts d'Iwa étaient sans doute en chemin... Sa vie ne tenait plus qu'à un fil et à la clémence de celui qui lui avait fait face.

Spoiler:
 

____________________________________________


Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Charte du Brigandage et de la Traque au Poitou
» Aferbas Baziageth [Assassin & Espion de la Dothka]
» Chasse, traque et discussion. [PV Knurgaod]
» Nalfein Nathrae [Espion/Assassin de la Dothka]
» La traque des preneurs d'otages

Sauter vers: