Side Menu

Poulpe et Chat ont quitté l'animalerie [Feat. Bee]
Partagez | 
avatar
Jinchûriki de Nibi | 雷 | Kumo no Jônin

Jinchûriki de Nibi | 雷 | Kumo no Jônin
Waru Zeke
Messages : 41
Date d'inscription : 30/05/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 0
Expérience:
12/500  (12/500)


Poulpe et chat ont quitté l'animalerie

Waru Zeke & Killer Bee

Encore un entraînement fini pour le jinchuriki de Matatabi. Le blondinet déambulait dans les rues de Kumo la tête encore chargée d’images. Seul, au milieu d’un plateau des environs, le jeune shinobi n’avait pas fait que ronronner le démon chat. S’entraînant à déverser des flots de flammes brulants, Zeke avait transformer l’ensemble du plateau en une verrerie. Son souffle incandescent avait fait chauffer la silice présente dans la roche si bien qu’elle avait fini changée en verre.
Son entraînement fini il avait décidé de faire un tour en plein centre-ville de Kumo, cela faisait longtemps que le ninja ne s’était pas rendu dans le village. Le juunin avait faim et était parti en quête d’un endroit où se restaurer. Le centre-ville pullulait de restaurants, d’échoppes et de magasins où se rendaient souvent les habitants pour se retrouver et échanger sur leurs dernières missions et entraînements. En cette journée ensoleillée, où les nuages se faisaient discrets sur le pays de la foudre, les artères principales étaient noires de monde et il était difficile de progresser le long des rues. Zeke n’aimait pas vraiment ce genre de situation où il se retrouvait au milieu de la cacophonie habituelle. Il entendait hurler les marchands, ventant leur produits miraculeux et honteusement chers, les enfants se chahuter devant les étalages de confiseries et les rires gras des shinobis lambda s’avinant aux comptoirs des bars. Il avait l’impression d’être un minuscule insecte sans trop d’importance dans une gigantesque fourmilière bruyante.

« Qu’est-ce que tu branles ici avorton ? »
« Tiens tu dors pas toi ? »
« Avec ce vacarme ? Impossible. »


Si quelqu’un détestait encore plus cette situation que Zeke c’était bien l’immense chat nappé de flamme qui sommeillait en lui. Matatabi qui d’habitude était silencieux adorait ronronner ses plaintes au kumojin. Comme si celui-ci n’était pas déjà assez agacé de la situation.

« Tire-toi de là ça me gonfle vraiment. »
« Ecoute j’ai la dalle, et ya plus rien à manger à la maison. Donc que ça te gonfle, c’est le cadet de mes soucis. »
« T’as de la chance de ne pas être entre mes pattes toi… »
« Des fois je regrette de pas pouvoir te donner un pelote de laine histoire que tu me foutes un peu la paix. »


Le grognement désapprobateur de Nibi résonna dans la tête de Zeke après sa réflexion. Un autre grognement le ramena lui aussi vite à la réalité, celui de son ventre. Il avançait pour le moment mécaniquement sans pour autant avoir réfléchi une seule seconde à un endroit où s’arrêter pour remplir son ventre lacunaire et, perdu dans sa discussion avec le démon à deux queues, se trouvait désormais à la fin de l’artère principale. Il avait dépassé depuis longtemps la portion de rue jonchée de restaurant et se trouvait à présent dans un quartier commerçant où se vendaient aussi bien des babioles par centaine que des armes forgées du plus beau des aciers. Le garçon se stoppa net et tourna les talons pour revenir sur ses pas. Il passa devant une boutique de parchemin d’où émanait une puissante odeur d’encre, puis traversa la portion de rue où se trouvait la plus grande enseigne de vendeur de tissu de la ville. Il se retrouva donc de nouveau dans le quartier des restaurants. De multiples odeurs vinrent chatouiller ses narines à l’odorat aiguisé de chat. Des saveurs de bœuf mélangé à des épices relevées dansaient dans l’air avec celles de poissons grillés et de légumes marinés. Les flammes virevoltaient au dessus des woks et tout ce spectacle alléchant mit l’eau à la bouche du juunin et fit briller ses yeux qui avaient perdu leur éclat marine à cause de la faim. Il s’approcha d’une échoppe qui proposait des produits de la mer et commença à lorgner sur la carte. Tous les mets proposés semblaient délicieux. Le kumojin fit son choix, mais alors qu’il s’apprêtait à commander sa capacité naturelle de senseur l’arrêta net. Il venait de ressentir un chakra monstrueux. Comment celui-ci avait-il pu lui échapper ? La puissance colossale qu’il venait de ressentir l’aurait mis instantanément en état d’alerte s’il ne connaissait pas aussi bien se chakra. Il traversa la rue pour se rendre à l’échoppe d’en face qui semblait elle aussi servir des mets aquatiques. La source de ce chakra incroyable était assise sur un tabouret en face du comptoir. Le blondinet proposa son poing serré à la masse de muscle qui lui faisait face.

-Yo le poulpe ! Neko is in da place today bro’ !

© HELLOPAINFUL


_________________
avatar
Jinchûriki de Hachibi | 雷
Kumo no Jônin
Jinchûriki de Hachibi | 雷  Kumo no Jônin
Killer Bee
Messages : 40
Date d'inscription : 18/11/2015

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 404
Expérience:
26/1000  (26/1000)

Assis sur une chaise longiligne dans le style tabouret de bar, j’avais pris place à un comptoir d’une espèce de buvette non loin d’un des marchés de Kumo. Ici, se trouvait un restaurateur de renommé spécialiste de viande et poissons grillés à consommer rapidement sur place ou à emporter. Dans d’autres époques, ce type de restaurant aurait été appelé « fast food ». Mais aucun des deux concepts n’était réellement opérant. La bâtisse n’était guère énorme. Un fond de petit garage à l’intérieur duquel deux femmes s’activaient à cuire et à assaisonner des morceaux de viande ou de poisson à servir à quelques clients connaisseurs. Certains d’entre eux étaient assis non loin, sur des tabourets ou des caisses disposées autour d’autres caisses servant de table. Un plat garni de viande, d’oignons crus et d’autres mets à l’aspect délicieux. Aux pieds des gloutons, des bouteilles de liqueur ou de vins ou d’autres boissons accompagnant le poisson. Au devant de ce garage, une sorte de comptoir où étaient exposés quelques produits alléchants. Devant ce comptoir des tabourets. C'est sur l'un d'eux que j'avais posé mon postérieur.

Ichigo, le restaurateur, posa sur le gril une quinzaine de brochettes. Celles-ci m’étaient destinées. Je les regardais cuire d’un œil attentif tout en dégustant avec une certaine avidité les derniers vestiges des morceaux qui m’avaient été servis. Mon plat était désormais vide ; vide de toute chair bien entendu car à la place de celle-ci se trouvait désormais un tas d’os qui en disait long sur la quantité de viande que je venais de consommer. Un verre de saké à la main, je le portais à la bouche histoire d’en boire le contenu. Cul sec ! Un rot vient ponctuer mon geste après que la liqueur ait réchauffé mon intérieur. Sourire aux lèvres, Ichigo me servit un nouveau verre se saké tout en me taquinant sur ma grande faim. Je répondais à sa moquerie par un large sourire tandis que mes mains se contentaient de recueillir le saké. Et après un verre porté sur ma bouche, je remarquais la présence d’un homme que je connaissais bien à mes côtés : Waru Zeke, dit le félin, AKA le chat ! Le blondinet aux yeux bleus. Discret comme la brise, il était apparut avant même que je ne ressente sa présence. Il me présentait son poing en signe de salut. Le vieux briscard connaissait parfaitement mes habitudes !

_ Hey ! Zeke ! Greet the Rey ! Takin’


Mon poing vint se poser le sien. Comme figé dans le temps, ce moment prit l’allure d’une d’une pose photo à la différence que les deux hommes ne semblaient nullement regarder un quelconque objectif;, ils étaient plutôt tournés l’un vers l’autre. Mais ce n’était guère au niveau du visible à l’échelle humaine, que pouvaient se trouver les détails et impacts de cette curieuse attitude. En apposant mon poing contre celui de Zeke, je parvins à pénétrer son esprit jusqu’à faire face à Matatabi. Le Nibi était énorme, et son énorme chakra se faisait clairement ressentir. Hachibi s'était matérialisé dans ce monde parallèle. Je me trouvais sur son énorme museau. C'est lui qui s'adressa au Nibi.

_ Alors Matatabi ! Toujours aussi grincheux ?

Rupture ! Gyuki souhaitait saluer le bijuu-chat, eh ben, je n’avais fait que lui donner cette possibilité. Au-delà de cet aspect, j’avais pris connaissance des dispositions mentales de mon interlocuteur. Il semblait quelque peu harassé même s’il tenait parfaitement le coup. Je devinais qu’il s’était durement entraîné et qu’à présent, il désirait se refaire comme on dit. Cela commence par se restaurer évidemment, avant éventuellement de prendre le temps d’un repos mérité probablement dans un endroit calme. Ainsi font les chats n’est-ce pas ?

_ Viens, pas d’tracs ! Prend place !
_ Bee gère ton cas ! So' Claaaass !!!

Le signe de la victoire en guise de signa’ après ces quelques rimes de malades ! En moi montaient déjà le fameux « Ow Yeah ! » mais je le retenais malgré mais. Pourquoi ? je ne sais pas. Peut être pour ne pas faire trop classique. Un fan m’avait fait remarquer malgré lui que je lâchais un peu trop souvent ce mini cri de joie. Qu’est-ce que vous voulez ? Faut toujours chercher à se perfectionner.

_ Alors on te sert quoi Catman ?

Je regardais le « chat » derrière mes lunettes sombres en attendant sa réaction. Ichigo se tenait devant nous, mais derrière son comptoir. Il semblait que mes brochettes étaient sur le point d'être cuites.
avatar
Jinchûriki de Nibi | 雷 | Kumo no Jônin

Jinchûriki de Nibi | 雷 | Kumo no Jônin
Waru Zeke
Messages : 41
Date d'inscription : 30/05/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 0
Expérience:
12/500  (12/500)


Poulpe et chat ont quitté l'animalerie

Waru Zeke & Killer Bee

Bee salua Zeke en posant son poing contre le sien comme ils avaient l’habitude de le faire. Ce geste pouvait sembler lambda pour monsieur tout le monde, mais il constituait le pont entre leurs deux fors intérieurs. C’est ainsi que l’espace d’un instant leur pensée s’arracha à la réalité rocailleuse de Kumo pour se retrouver chacun trônant sur leur démon face à face. Gyuki salua Matatabi en le cherchant un peu. Le démon chat était constamment d’humeur exécrable et se contenta de grogner sur Hachibi. Le voile de flammes bleues et noires présentait ses canines au poulpe qui, lui, était d’un naturel beaucoup plus enjoué. L’hétérochromie des yeux de Nibi croisa le néant de son compagnon démon puis les deux poings se décollèrent pour un brutal retour à la réalité.
Son ancien senseï l’invita à s’asseoir à ses côtés, afin de se sustenter. Zeke posa ses fesses de manière nonchalante sur le tabouret défoncé à côté duquel se tenait Bee. Il avait utilisé beaucoup de chakra durant son entraînement et sa nature vorace commençait à refaire surface. « Le chat » commençait à décrypter la carte qui avait été griffonnée rapidement sur une ardoise sombre. Son regard fusa instantanément sur la rubrique poisson. La présence de l’énorme matou en lui avait certains effets secondaires : jouer avec ses proies, se prélasser durant son temps libre, les grands verres de lait et en plus de tout ça, une appétence toute particulière pour le poisson.

-Ichigo, tu me mets un mega-mix poisson, avec un grand bol de riz s’il te plait. Tu me remplaces l’anguille par du saumon, s’teuplait.


Commença alors la chorégraphie propre à ce genre d’échoppe. Bee reçu la quinzaine de brochette qu’il avait commandé tandis qu’un des employés commença à découper le poisson. La mélodie de la cuisine commença. Le crépitement de l’huile, le tintement des casseroles, le bruit sourd du couteau s’abatant sur la planche à découper se mélangèrent en un agréable brouhaha. Cependant la cuisson de la commande de Zeke venait à peine de commencer et c’est avec une douleur non dissimulée qu’il dit la phrase suivante :

-Bee attaque ça va refroidir…


Les effluves de soja, de thon, de saumon et de plein d’autres poissons vinrent chatouiller les narines du jônin. C’en était trop pour lui, il lui fallait de quoi patienter. Il interpella Ichigo qui s’affairait derrière le comptoir afin de lui demander la même chose que Bee, en pointa du doigt le godet de saké vide. Il sortit de sous le bar une énorme bouteille à l’allure authentique. Ici, le saké était maison et cela ne voulait pas pour autant dire qu’il avait bon goût au contraire, c’était un véritable tord-boyaux qui avait pour but d’enflammer l’estomac à l’approche d’une quantité insolente de nourriture. Le tenancier rempli un godet pour Zeke et en fit de même pour Bee qui était à sec. Le blondinet, malgré son visage juvénile, n’en était pas à son coup d’essai en matière d’alcool. C’est donc tout naturellement que celui-ci vida son verre d’une traite. Il tapota sur son godet pour signaler que celui-ci était vide. Ce signal ne passa pas inaperçu et Ichigo le rempli à nouveau. Il ravala le tout cul sec en fronçant les sourcils. Malgré le chat de feu qui sommeillait en lui, il était apparemment quand même possible de le brûler de l’intérieur.
Cela faisait un petit moment que le jeune Waru n’avait pas vu son ancien senseï et beaucoup de chose s’était déroulée depuis la dernière fois qu’il l’avait croisé.

-Hé, le poulpe ! T'as entendu parlé de ce qui est arrivé à Suna ?

Zeke faisait bien évidemment référence à l’attaque de l’Akatsuki. Ce qui s’était passé avait dépassé les frontières du pays du vent et était parvenu jusqu’ici. La cible de l’attaque était apparemment le Kazekage, qui plus est le Jinchuriki du numéro un, le démon du sable Ichibi. Cela positionnait donc Bee et Zeke comme premiers concernés par les enseignements que l’on pouvait tirer de l’événement. Avant d’aller plus loin le jônin se concentra l’espace d’une seconde afin de vérifier grâce à son talent de senseur que personne ne pourrait entendre sa prochaine phrase en les espionnant. D’un coup d’œil à droite à gauche il s’assura que leur conversation serait couverte par le brouillard sonore environnant et reprit avec sur un ton avec une gravité pesé et une voix un peu plus basse qu’auparavant.

-Apparemment, ils vont vouloir nous coller ensemble, je ne sais pas si tu es au courant…

Au moment où Zeke eu fini sa phrase, Ichigo commença à arranger de la manière la plus harmonieuse possible la multitude de brochette de poisson autour d’un gigantesque bol de riz. Le roi des félins allait bientôt être servie…
© HELLOPAINFUL


_________________
avatar
Jinchûriki de Hachibi | 雷
Kumo no Jônin
Jinchûriki de Hachibi | 雷  Kumo no Jônin
Killer Bee
Messages : 40
Date d'inscription : 18/11/2015

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 404
Expérience:
26/1000  (26/1000)

Derrière mes lunettes sombres j’observais le ninja à mes côtés. Waru Zeke ! Un brave gars. Un des rares qui avait su avancer sur la difficile voie des shinobis qui parviennent à terme au contrôle de leurs bijuus. Contrôle était peut-être un terme trop important. Car après tout il s’agissait plus de collaboration qu’une forme de domination de l’un sur l’autre. A la limite on pourrait parler d’influence, mais sans plus. Dans mon cas, ma relation avec Gyuki est de la pure amitié. Aussi paradoxal que cela puisse paraître. Pour certains une entente entre l’homme et les bijuus que d’aucuns considèrent comme des bêtes, des animaux, est impossible. Si seulement ils savaient que la seule chose qui nous distingue d’eux est notre forme physique et certainement nos puissances brutes respectives. Gyuki est mon ami, un ami qui sait devenir un parfait partenaire de combat. Un atout inestimable que beaucoup de jinchuuriki m’envient certainement. Lorsque mon poing s’est collé au sien et que nous nous sommes transposés dans ce monde parallèle, en un clin d’œil, j’avais remarqué ce petit truc que probablement Zeke ne savait pas encore. Dans le regard du chat Bijuu… Comme une pointe de respect envers son Jinchuuriki. Difficile à croire et pourtant, j’en étais persuadé. Tôt ou tard nous en aurions la preuve concrète.

_ Tu y vas fort sur le poisson catman ! Matatabi a fait de toi un Vegetarian’

Une tape dans le dos. Mouais. A bien y faire gaffe, le bonhomme avait beaucoup de potentielles similarités avec les chats. A moins que ce soit moi qui soit en train de me jouer des films. Je ne sais pas… Ce regard. Un peu plus félin. Troublant, déroutant. Difficile de deviner les pensées du bonhomme par ce simple médium. J’eus un doute sur ma théorie lorsqu’Ichigo me servit mes brochettes et que Zeke me suggéra de les manger. On aurait dit une pointe d’envie. Machinalement je lui proposais deux après avoir tiré une assiette propre tout près histoire de déposer les mets dessus. Sans m’intéresser plus que cela à ce qu’il en ferait, je commençais à déguster l’un après l’autre, l’ensemble des brochettes que je venais de commander. A peine le premier morceau de viande avait-il pénétré ma bouche, que je prenais plaisir à ce goût unique. Mes papilles gustatives me permettaient de capter toutes les variantes, les plus petites nuances de la saveur dégagée par ce met.

_ Je ne sais pas si Ichigo est aussi bon dans la préparation du poisson, mais ces brochettes sont extra !

Je parlais la bouche pleine. On aurait dit un petit gourmand. Je l’étais. Enfin surtout pour les petits plats de ce restaurateur. Il s’y connaissait lui ! Un bon je vous dis ! Et c’est bien pour cette raison que je venais souvent me poser dans le coin. Et pendant que je continuais à me restaurer avec ce petit glouton de ceux qui prennent leur pied en mangeant –sisi ça existe – Zeke aborda une discussion moins aérienne, plus politique on va dire : la destruction de Sunagakure no Sato. Oui j’étais au courant, comme probablement la plupart des ninjas de ce monde. Un événement de cet envergure passe difficilement inaperçu. J’avais même entendu les rumeurs. La capture du Shukaku et d’après ce que j’avais entendu, le décès du Kazekage. A voix basse, je répondais :

_ Mouais. Une sale affaire. D’après ce que j’ai entendu c’est après Shukaku qu’ils en voulaient…

Ils c’est bien évidemment ce groupe de terroristes qui en ont profité pour mettre à feu et à sang le village du Sable. Ils étaient diablement puissants et efficaces pour parvenir à vaincre un Kage, qui plus est un Jinchuuriki.

_ Tu penses qu’ils nous mettraient ensemble ? Ce serait une belle idée je pense en effet. Mais un pari risqué. Tu crois pas ? Deux Jinchuuriki ensemble… Enfin’, ça me botterait bien ! A nous deux je pense bien qu’on botterait un Kage les doigts dans le nez.

Je venais de mordre avidement dans la viande. L’idée était belle. Peut-être il faudrait creuser le tout et l’exposer directement à Brother. Car si la chasse au Jinchuuriki est ouverte, autant que l’on se protège l’un et l’autre et que l’on se serre les coudes. Partenaire de galère !
avatar
Jinchûriki de Nibi | 雷 | Kumo no Jônin

Jinchûriki de Nibi | 雷 | Kumo no Jônin
Waru Zeke
Messages : 41
Date d'inscription : 30/05/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 0
Expérience:
12/500  (12/500)


Poulpe et chat ont quitté l'animalerie

Waru Zeke & Killer Bee

Bee était bel et bien au courant des événements et n’était pas dupe. Il savait que la cible de ces nukenins bardés de robes noires constellées de nuage à la couleur sanguine en avait après les bijûs qui sommeillaient au sein des jinchurikis. Cela faisait d’eux des cibles potentielles de ces malfrats. Et bien que nul n’ait jamais vu des proies aussi dangereuses que Bee et Zeke, il devait tout de même rester sur leur garde et ne prendre à la légère cette menace qui pesait sur eux. Le mystérieux duo de Suna avait tout de même mis en déroute tout le village et capturé un puissant jinchuriki, le kazekage de surcroît, Sabaku no Gaara.

« Cet idiot d’Ichibi n’est qu’un déchet. Ce gros tanuki n’est même pas foutu d’écraser deux cafards. »

Le chat qui s’était fait jusque là bien discret venait de grommeler ces paroles, interrompant le songe de Zeke. D’un point de vu extérieur on aurait juré que le shinobi avait un moment d’absence, mais il conversait en réalité avec le chat nimber de flamme.

« Tiens tu roupilles pas toi ? Nibi ne sous-estime pas ces mecs, je pense que c’est ce qui a eu raison d’Ichibi et de son réceptacle comme tu le dis. Si un jour on se retrouve face à eux on devra se méfier. »

Le chat grogna en signe de désapprobation et indiqua d’une manière quelque peu vulgaire qu’Ichigo venait de déposer le saint Graal en face de lui. S’il avait oublié sa faim, le délicieux fumet se dégageant du plat qui venait de lui être servit déclencha un brutal retour à la réalité. Les yeux, plongés dans le vide, de Zeke retrouvèrent leur étincelle et celui-ci remercia maladroitement le tenancier qu’il n’avait même pas vu s’approcher. Le juunin commença à s’empiffrer avalant d’un trait les brochettes en faisant glisser le bois entre ses dents serrées. Les chats n’aiment pas les aliments chauds ? Foutaises, le riz lui brûlait l’œsophage et pourtant il adorait ça. Pendant que le seigneur des félins se laissait aller à sa gloutonnerie Bee s’exprima sur la possibilité que les deux réceptacles puissent être réuni pour pouvoir se défendre plus efficacement contre la potentielle menace qui pesait sur eux. Il semblait plutôt favorable malgré le risque que cela représentait.

-Ouais ch’est chûr qu’on les j’ekchplose…


Zeke se rendit compte qu’il avait commencé à parler la bouche pleine à ras bord. Le magnifique bar en bois était désormais constellé d’une kyrielle de résidus de riz, de poisson et de salive. D’un coup d’œil il vérifia qu’Ichigo avait les dos tourné et balaya du poignet sa projection. Il avala ce qu’il avait en bouche pour pouvoir parler plus distinctement.

-Ouais c’est sur qu’on les explose à deux. D’après les infos ils étaient deux contre un et il était vulnérable car il essayait de protéger son village, ca a du lui coûter une brèche dans sa défense et dans son attention. A deux, éloigné du village y’a pas de raison. Après je te dis ça, mais en soit on a aucune idée des capacités de ces types, de leur nombre réel et de leur puissance. J’ai entendu dire qu’il y a quelque années un des survivants du clan Uchiwa de Konoha avait eu le culot de se repointer là-bas avec un nukenin de Kiri, un épéiste apparemment. Si c’est vrai, on peut s’attendre à des shinobi de niveau inouï dans leur rang, et si ils se pointent avec des ninjas aussi puissants et en grand nombre, ça sera pas aussi facile de les tenir. De toute manière on est toujours plus fort à deux que seul, parce que même si il en choppait qu’un de nous, il reviendrait pour l’autre tôt ou tard. Il semble qu’on ai pas trop le choix en fait.


Zeke haussa les épaules avec fatalité et reprit l’assaut lancé plus tôt sur ce pauvre bol de riz qu’il aspergea allègrement de sauce soja sucrée. Son parcours avait rendu le garçon pragmatique et l’idée de devoir se battre contre des ninjas monstrueux ne lui faisait guerre peur, ni ne l’excitait. Il n’était pas vraiment blasé, il faisait juste preuve de l’indifférence propre au chat, celle qui apparaît quand un félin se retrouve face à de la nourriture et que tout le reste ne devient que secondaire.
© HELLOPAINFUL


_________________

____________________________________________

avatar
Jinchûriki de Hachibi | 雷
Kumo no Jônin
Jinchûriki de Hachibi | 雷  Kumo no Jônin
Killer Bee
Messages : 40
Date d'inscription : 18/11/2015

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 404
Expérience:
26/1000  (26/1000)

Sans piper mot, je continuais à mâchouiller mes morceaux de viande. J’étais tout prêt d’avoir terminé les brochettes. Il ne m’en restait plus que deux. Un coup d’œil vers l’assiette de mon compère, je décidais de ralentir un iota histoire de terminer en même temps que lui. Le Chat, pour sa part était chaud ! C’est peu de le dire. Je constatais qu’il avalait tel un glouton ce qu’on lui avait servi. Était-ce a cause du poisson qu'il faisait qu’il réagissait de la sorte ? Probablement. Un regard insistant sur le comportement de Zeke me permit de confirmer cette théorie en moins de 10 secondes. Décidément, Matatabi disposait d’une influence incroyable auprès de son Jinchuuriki. L’inverse était-il vrai également ? Question intéressante qui pourrait faire l’objet de plus amples investigations. Je m’intéressais à nouveau à mes brochettes de viande, tandis que Zeke, commençait une longue tirade sur l’attaque sur le village du Sable.

Jetant des regards de temps à autre vers Zeke, comme pour le soutenir dans son argumentaire, ou du moins, lui faire comprendre que j’étais toutes ouïes, malgré mon acharnement visible sur ce morceau récalcitrant, mes doigts tenaient fermement la fine pique qui servait à empaler les morceaux de viande l’un à l’autre. Mais Zeke avait dit quelque chose d'intéressant... Je rebondissais sur les propos du Chat. Il avait apporté des informations pour le moins intéressantes en ce qui concerne le combat entre le Kazekage et le groupe l’ayant attaqué. Un combat titanesque à n’en pas douter qui avait fini par causer des dégâts irréversibles au village du Sable. Tout de suite, j’entendis la voix de Gyuki qui résonnaient en mon for intérieur. Il approuvait les propos de Zeke. Lui aussi était certain qu’en cas de combat contre des ninjas capable de tenir tête à un Kage doublé d’un Jinchuuriki, il va sans dire qu’il y a des chances qu’un combat à plein potentiel soit nécessaire. Je le voyais de là tiens. Un combat gigantesque, titanesque qui aurait causé énormément de dégâts.

_ Clair ! Je te le fais ne pas dire ! Ces mecs doivent être des foudres de guerre ! Quoi qu’il en soit… On gère !

Un pouce levé avec assurance. En même temps j’ai toujours eu cette attitude. Sûr de moi au maximum. Pourquoi penser autrement lorsque j’étais parvenu à me connaître parfaitement ? Je connaissais mes limites mais surtout je connaissais parfaitement mes forces et atouts. A partir de là, quiconque me faisait face, avait affaire à un redoutable adversaire ; un adversaire qui s’était dominé lui-même depuis longtemps; un adversaire difficile à vaincre… Tiens en parlant de force, je sentais soudainement une inspiration venue d’ailleurs me poussant à montrer une des facette de ma personnalité.

_ Hey Zeke ! Don’t fear anythin’ ! Your master is here AKA
_ Da Bee’s Killer, stronger than Iron faster than lightning !

Une impro’ vite fait entre deux bouchées. Le tout dit sur un ton convaincant avec une mise en scène inspirée. Brochette à la main, j’imitais en me levant d’un bond, un épéiste qui affrontait en duel un adversaire invisible. Ma lame imaginaire oscillait dans l’air, tandis que mes déplacements, sur un petit périmètre, me conféraient l’occasion de sortir des bottes secrètes pour le moins inattendues. Oh je ne faisais guère toutes ces choses pour crâner. C'était un truc normal pour moi; chose normale qui pourrait paraître incroyable pour d'autres. Après tout j’étais un escrimeur aguerri. Dans mes mains, cette pique de brochette devenait de facto une réelle arme. Et comme si de rien n’était, l’instant d’après mon petit numéro, je me retrouvais à ma place à terminer à grandes bouchées mon plat.

_ Hey Catman, tu fais quoi ces jours-ci ? Je dois bouger tantôt, mais si tu es libre, un de ces 4 nous pourrions nous entraîner tous les deux. T’en dis quoi ?

Quelques mots après m'être repu, une invite à une opposition de style. Catman versus Mister Poulpe ! Ouais, un fight qui pourrait faire des étincelles, d’autant plus que je le pressentais, Waru Zeke avait progressé dans le contrôle de son bijuu. Au-delà de ses aptitudes personnelles, c’est-à-dire, de son savoir-faire en dehors de ses pouvoirs de Jinchuuriki, c’est bien sur le dernier aspect nommé que j’avais envie de me faire une idée du potentiel progression de mon compère. S’il était d’accord, je lui proposerai un fight d’entrainement hors du village dans une zone désertique, histoire de pouvoir nous lâcher un tout petit peu…
avatar
Jinchûriki de Nibi | 雷 | Kumo no Jônin

Jinchûriki de Nibi | 雷 | Kumo no Jônin
Waru Zeke
Messages : 41
Date d'inscription : 30/05/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 0
Expérience:
12/500  (12/500)


Poulpe et chat ont quitté l'animalerie

Waru Zeke & Killer Bee

Alors que Zeke se laissait aller à son appétit d’ogre Bee rebondit directement sur ce qu’il venait de dire. Son discours se voulait encourageant, il semblait persuadé qu’en conjuguant leur force, chat et poulpe serait invincible. Il avait sans doute raison, il n’y avait sans aucun doute personne dans le monde pouvant rivaliser à la force brute de deux jinchurikis. Trois jinchurikis peut-être ? Cependant le naturel méfiant des chats ne laissait pas de place à la certitude dans l’esprit du jeune homme, et même si la confrontation venait à se diriger sur une victoire du duo démoniaque, les dégâts collatéraux seraient monstrueux, comme à Suna où le village avait manqué de peu d’être définitivement rasé de la carte. La situation était bien plus complexe que ce qu’elle apparaissait et l’avantage tactique était clairement du côté des traqueurs.
Dans son entrain habituel le réceptacle d’Hachibi continua de galvaniser les troupes en poursuivant sur des punchlines dont seul le rappeur de Kumo avait le secret. Il accompagna le geste à la parole en improvisant une scénette d’escrime à l’aide d’un pique à brochette. Cela fit sourire Zeke qui connaissait l’homme et qui appréciait la candeur presque naïve de son senpaï. Il y avait une pointe d’inconscience chez Bee qui le rendait attachant mais qui cette fois faisait un peu peur au kumojin. Trop de confiance en soi et de légèreté n’était pas une bonne chose en ces temps de trouble. Bee était sans doute le shinobi le plus puissant que le jeune Waru connaissait et il était lui même plutôt confiant dans ses capacités, mais le blondinet ne pouvait s’empêcher de rester méfiant face à la sérieuse menace qui pesait sur eux.
Naturellement ses traits s’étaient durcis, ses sourcils s’étaient froncés sous le poids de la réflexion et le sourire qui s’était étiré sur ses lèvres avait disparu. Ce brouillard de questionnements intérieur se retrouva aussi vite chassé qu’il était arrivé par le vent nouveau que souffla la proposition de Bee sur la conversation. Le poulpe venait de proposer quelque chose de particulièrement intéressant, sortir du morose village des nuages où régnaient la tranquillité et l’ennui pour s’aventurer sur des chemins plus sinueux. Un entraînement de jinchuriki. Cela faisait bien longtemps que Zeke n’avait pas eu un partenaire d’entraînement de la qualité de Bee. Il avait pris l’habitude de s’entraîner seul dans des endroits reculés pour éviter de tout détruire ou d’amocher les rares shinobis acceptant de se faire martyriser par le blondinet. Un sourire emprunt d’arrogance fit s’arquer ses lèvres laissant apparaître ses dents blanches et pointues.

-Ces derniers temps qu’est ce que je fais, je m’ennuie à vrai dire. Et l’ennuie ça m’encrasse, je deviens rouillé.

Le jeune homme se redressa et commença à échauffer ses muscles, faisant des cercles dans les airs avec ses bras à moitié pliés. Il s’étira longuement puis frappa son poing droit dans le creux de sa main gauche dans une explosion de gerbes de flammes bleutées. Le shinobi était déterminé. L’excitation avait presque donné une dimension malsaine à son sourire qui ressemblait désormais presque à un rictus.

-Ouais Bee, il est temps de se décrasser, dès que tu es libre, on va aller exploser des montagnes.


Les flammes bleutées commençaient à danser doucement autour de ses bras et de son torse apparaissant ça et là en volutes et disparaissant aussi vite qu’elle était apparues. Cependant la théâtralité de la scène fut rapidement brisée par le bruit rauque du ventre de Zeke qui n’avait pas fini son repas. L’estomac du jinchuriki réclamait encore son dû. C’est donc en grimaçant que Zeke se rassit et enfourna à la vitesse de l’éclair le restant de riz dans son bol. Le garçon lâcha ensuite un rot sonore indiquant qu’il avait fini de manger.

-Patron, c’était un régal !

Zeke se leva ensuite précipitamment et vida le contenu de son maigre porte-monnaie qui contenait juste de quoi payer sa commande et un misérable pourboire. Il rappela à Bee une fois de plus qu’ils avaient désormais un entraînement de prévu puis disparu de l’échoppe en un saut, fuyant le village grouillant d’habitant. L’énergumène n’avait plus qu’une chose en tête, faire la sieste.
© HELLOPAINFUL


_________________

____________________________________________

avatar
創業者 | Personnage Non-Joueur
創業者 | Personnage Non-Joueur
Correcteur
Messages : 179
Date d'inscription : 15/05/2015



Correction de Zeke

Positif


 Bonsoir, alors voilà un rp assez original et très intéressant, j’ai vraiment aimé te lire vieux! Personnage unique et ambiance déjanté, rien à rajouter haha!


Négatif


  Malgré que c’était vraiment cool à lire, je dois avouer que ce n’est pas exempt de fautes. Tu oublies souvent des traits d’union ou bien la cédille sur le ‘’c’’, rien de bien méchant, mais fais gaffe à l’avenir et ça sera super!


Gains


12 PE


Cordialement Don Geki


Correction de Bee

Positif


 Yo Bee! Alors voilà un rp très intéressant! J’aime ta façon de jouer Bee, de l’interprété, grosso-modo, je suis satisfait, petite rencontre chillos, c’est bien!


Négatif


 J’aurais aimé un brin plus de rimes, mais ça va aller! Niveau orthographe, c’est très bien, j’ai buggé une fois sur un ‘’a’’ sans accent, mais je n’en tiendrai pas rigueur, bon boulot!


Gains


11PE


Cordialement Don Geki

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Sauter vers: