Side Menu

Partagez | 
avatar
風 | Suna no Jônin - Chef des Espions
風 | Suna no Jônin - Chef des Espions
Totoro Ikki
Messages : 133
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 23

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 258
Expérience:
242/500  (242/500)

Rebirth from the sand. [PvGeki]    Mer 8 Juin - 12:45


Rebirth from the sand.

Rencontre / Feat. Gekitsu Kyoshi

La convalescence allait être encore longue toutefois je récupérais convenablement. Refaire mes réserves de sable avait beaucoup aidé à mon rétablissement, il faut dire que pour nous les Kaigans le sable s’avère être presque aussi important que le sang. Après une longue discussion avec Akihiko et quelques jours de repos dans le domaine des Kurisabe, j’avais regagné le quartier général des espions. Malgré le fait que celui tenait encore debout, il avait subits des dégâts et nécessitait des réparations couteuses. Je n’osais imaginer combien d’argent la réparation intégrale du village allait nous couter. Il était évident que la richissime famille de Riigaru aller jouer un rôle déterminant dans cette reconstruction de grande ampleur. Toutefois, nous ne devions en aucun cas négliger la sécurité de notre territoire, bien au contraire nous devions redoubler de vigilance. J’étais, qu’on le veuille ou non le garant de la sécurité du village, le premier rempart face aux potentielles menaces qui nous guettaient. Malheureusement, nous étions en sous-effectif, je ne pouvais le nier, il nous fallait de l’aide.

Ceci me trottait dans la tête, je cherchais le moyen le sûr pour nos villageois. Je me souvins alors de cet homme Genzou. Je l’avais rencontré à l’occasion d’une sombre affaire concernant des enlèvements au sein du clan Kaigan. C’était un type étrange, mais très puissant qui travaillait très certainement pour un chef de la pègre. J’avais deux noms, Jintao et Seikufusha, un choix bien embarrassant s’imposait à moi, pourtant j’avais une intuition. Je suis le chef des espions et je sais ce qui se murmure en ce bas-monde et sur ces deux noms que j’avais obtenus l’un ressortait beaucoup plus souvent que l’autre, Seikufusha. Je sortais un bout de papier sur lequel j’adressais un message à cet homme que l’on m’avait décrit comme un fantôme, Genzou m’avais laissé une adresse et en profité pour convoquer Shiro et Saber.


Citation :
« A mon vieil ami masqué et son patron.

                          Buvons un verre, ici la chaleur est étouffante.
                                                                                   

Votre ami du sable. »



«Transmettez ce message et contrôlez la frontière, nous allons avoir des invités. Toutes les informations sont sur ceux parchemins. Shiro, Saber, je compte sur vous ! »
           
La disparition de Gaara-sama, la destruction du village, la défaite d’Ikki-senseï et de Kayaba-sama, nous vivions de sombres heures au sein du village caché de Suna. Nous les espions étions particulièrement sur les nerfs, il faut dire que nos journées étaient marquées par le contrôle des frontières, du désert et parfois même des patrouilles nocturnes lorsqu’il le faut. La défaite de notre supérieur et son état préoccupant ne nous avait pas aidés à rebondir. Pourtant je restais optimiste pour l’avenir, je suis comme ça optimiste peu importe les épreuves. Je ne cesserai jamais de garder espoir ! Ceci étant, je sentais que Saber arrivée depuis peu gérait difficilement cette épreuve, j’avais alors demandé à Daisuke-sempaï de nous mettre dans la même équipe afin de lui remonter le morale à ma façon. J’avais l’intime conviction que je pouvais y arriver, elle était de nature froide et distante, mais bizarrement elle avait l’air de m’apprécier. Enfin, après une journée plutôt tranquille pour une fois, nous fûmes contactés par Ikki-Sensei, j’allais pouvoir voir comment il allait car nous ne l’avions pas revu depuis son retour de la mission pour sauver le Kazekage.

« Hoy le vieux, tu t’es encore fait botter les fesses par l’Akatsuki ! Je t’avais dit de m’emmener j’aurais éclaté la face de ce blondinet qui a détruit le village ! »

« T’aurai même pas tenu 10 seconde face à lui abruti ! Si tu continus à m’emmerder c’est moi qui vais te botter les fesses ! Va accomplir ta mission avant que je ne dise à Saber de te faire ta fête ! »

« Ne me mettez pas dans vos histoires, si vous continuez comme ça je vous tuerez tous les deux aux moins j’aurais enfin la paix ! Allons-y Shiro ! »

Ah ces deux-là, je les appréciais de plus en plus même si ma façon de leur montrer s’avérait curieuse, je le conçois. Ils étaient ceux que j’appréciais le plus avec Daisuke-san et ils m’avaient intégrée à leurs « famille » très rapidement. Avec tout ce qui c’était passé Shiro avait vraiment été très réconfortant, de nature froide et silencieuse je me laissais curieusement aller avec eux. Je sentais que Shiro était soulagé d’un poids en voyant Ikki-san en vie et en bonne forme malgré les blessures, j’en étais également très heureuse et soulager de le revoir sain et sauf. Malgré tout, il n’avait pas réussi à ramener Gaara-sama ce qui me rendait triste même si je n’avais eu que rarement le privilège de le rencontrer, c’était un bon dirigent et un homme au grand cœur m’avait on dit. Pour pallier au manque de sécurité notre supérieur nous avez envoyez transmettre un message et surveiller l’arrivé du destinataire du message. Le message fut rapidement envoyez et nous étions assuré de le voir arrivé à bon port, il aurait été détruit si ça n’avait pas été le cas.

Saber était vraiment flippante quand elle s’y mettait ! Je lançais un regard apeuré à mon supérieur, elle me faisait vraiment flipper. Je la suivis à la trace lorsque m’ordonna d’y allez, lançant un « Oui m’dame ! » dépourvue de toute virilité. Enfin, après avoir envoyé le message nous prenions la route du désert parcourant les frontières. Evidemment nous ne pouvions pas couvrir l’ensemble des frontières à nous deux, nous avions prévu la zone de l’arrivé de nos hôtes dans une zone bien plus réduite que nous pouvions couvrir grâce au talent de Saber. Cette fille me fascinait, j’avais pu la voir à l’œuvre durant une mission et je peux vous assurer que sa puissance est monstrueuse. Elle ne s’arrêtait jamais et nous tournions sans cesse le temps de voir arriver nos hôtes. Nombreuses furent les heures qui passèrent en attendant notre objectif ! Pourtant Saber se montrait toujours aussi déterminée. Moi j’avais hâte de rencontrer ses gens qui allait nous aidés à relever la tête, il n’était évidemment pas le messie, mais ils seraient d’une grande aide. Soudainement Saber accélérait le pas, elle avança avec rapidité et silence, elle m’indiqua que nous avions de la visite, impossible de savoir si c’était notre invité. Elle dégaina son épée « invisible », enfin caché par un fuuton, puis lanca une puissante lame de vent servant à barrer la route à ceux qui avaient pénétré dans notre territoire. Grâce au pouvoir des Kaigan je m’approchais sans faire un bruit, nous nous retrouvions face à nos hôtes.

« Ne faites plus un pas où je tue chacun d’entre vous sur le champ ! » S’exclama Saber !

« Messieurs nous vous attendions, veuillez pardonner mon équipière, nous sommes un peu sur les nerfs ces temps j’espère que vous comprendrez. Veuillez nous suivre, ne seront votre escorte jusqu’au village.»

« Toi, le géant ! Ta tête ne me revient pas, si tu fais un écart je sépare ta tête de ton immense corps, tu es prévenu ! Allons-y ! »                                           

Spoiler:
 
[/color]

[/color]

@ Gumi



____________________________________________

avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Gekitsu Kyôshi
Messages : 1531
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation actuelle : Partout.

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 687
Expérience:
772/500  (772/500)

Re: Rebirth from the sand. [PvGeki]    Sam 11 Juin - 7:55



Building a sandcastle
業務Brick by brick





Le whisky, que c’est bon! J’adorais ces petits moments, où j’étais seul, dans mon bureau, les pieds sur le meuble d’acajou me faisant face, tranquillement assis dans un fauteuil recouvert de velours, drapé dans une ambiance luxueuse et apaisante. J’étais chez moi, dans mon bastion, et je me reposais, tout en sirotant un verre et regardant les messages à mon égard que m’apportait mes chauves-souris chéris. Je me servais de mes amies nocturnes pour échanger des informations précieuses et communiquer avec des connaissances lointaines.  Je feuilletais ainsi les missives : bilans, rapports, conseils, etc… Rien de bien particuliers. Tout roulait comme sur des roulettes. Mon verre descendait doucement et ma journée avançait tout aussi tranquillement. Et ce, jusqu’au moment où j’avais remarqué une lettre ne provenant pas de mes messagères personnelles. Une lettre ne venant pas de mon réseau? Qui réussissait à venir à moi? C’était chose rare. Je donnais la localisation de livraison des colis à très peu de gens hors mon réseau. Tengu? Non, elle m’avait déjà revu à cette lugubre soirée. Serait-ce un espion d’un des villages voulant passer le tout subtilement? Assurément pas, si oui, il était con. Alors, qui? Il ne m’en fallu pas bien long pour le découvrir. En ouvrant le contenu de la lettre, ma mémoire me l’avait rappelé. Il y a de cela un bon moment, Genzou, mon assassin de prédilection avait collaboré avec un homme afin d’éliminer une concurrence œuvrant dans un pays frontalier quant à la vente d’humain. Cet homme se nommait Totoro Ikki,  chef des espions de Suna aux dernières nouvelles. Voilà qui s’annonçait très intéressant. Genzou avait fait un travail formidable sur ce coup, il m’avait offert un contact très prometteur avec maintenant une offre de rencontre. Ça ne pouvait être que lui, ami du sable. Ouais, assurément, sans aucun doute même. J’avais fait convoquer Genzou, qui avait jahis dans l’immédiat. Il me confirmait que c’était bien l’écriture de cet homme, il l’avait étudié oui, il est parano’ à ce point. J’adorai comment notre hôte en devenir avait formulé son invitation. Il touchait assurément à une corde sensible en parlant de prendre un verre. Je me doutais certes que son but principal n’était pas réellement cela. Il voulait assurément bien plus. Tant mieux, car moi aussi. J’ai eu vent de certaines choses, disons cela comme ça, et il venait de m’ouvrir une porte immense. Peu importe l’offre qu’il allait me faire, j’allais lui en faire une meilleure, qu’il ne pouvait pas refuser.

Il ne m’en fallait pas plus. J’avais fait un arrêt chez Ginkousha afin de lui résumer la situation et vérifier quelques chiffres et détails et après une accolade avec mon fidèle ami, oui je pouvais le considérer comme tel, j’avais plié bagage vers le Pays du Vent. D’habitude, je prenais le carrosse, afin de faire un voyage confortable et qui me permettait de prendre mon temps. Cependant, aujourd’hui, j’étais attendu et vu les évènements récents, s’il avait osé faire appel à moi, cela ne voulait dire qu’une chose : ils étaient dans la merde. J’avais donc décidé d’utiliser le moyen de voyage le plus rapide que je connaissais et que je possédais : mon kuchyose. C’est donc ainsi que j’avais pris mon envol dans les cieux avec Genzou comme compagnon, car il connaissait notre nouvel ami en devenir et Kichiku car il ne me quittait jamais dans ce genre de rencontre. Je me savais en sécurité avec lui, en plus Genzou était un redoutable tueur, même en plein village ennemi, nous étions capable de nous enfuir en faisant de lourds dégâts. Avais-je donc peur? Du tout. Je savais très bien qu’il y avait un mini risque d’embuscade, mais ils se faisaient beaucoup de mal si tel était vraiment le cas. De ce fait, je ne m’en faisais pas plus que ça. Je me concentrais plus sur la vue, diantre que le ciel était beau et que la terre ferme était fascinante vu d’Ici! Les forêts et plaines du pays du feu laissaient tranquillement leur place à des étendus plus secs, plus arides, puis finalement au sable. Le voyage était assez long, je devais l’avouer, j’avais même fait une sieste du haut des airs. Par moment, j’avais conversé avec ma bête, lui parlant histoire et gastronomie. Cette grosse bestiole volante était forte sympathique! Très sage et possédant des connaissances énormes sur notre monde, elle était toujours d’agréables compagnie. Voilà, nous étions en plein dedans, du sable à perte de vue. C’était magniiiiifique. Rare sont les fois où j’étais venu en ces lieux. Pendant un instant, j’avais laissé toutes pensées relatives aux affaires de côté pour tout simplement profiter du paysage qui était ahurissant.

Bon, trêve de pertes de temps. Genzou avait remarqué des présences de puissantes non-négligeables au sol. Ça devait être notre communiqué d’accueil. Descendant des cieux à bonne distance, nous marchions les quelques lieux nous séparant d’eux. Puis, finalement, nous leur avions fait face. Amusants personnages dois-je avouer. Tenter d’attaquer leurs invités, assez stupides honnêtement. Heureusement pour eux, je n’avais aucune intention de les tuer, sinon, ça serait déjà fait. De un, nous étions trois, et visiblement, nous étions chacun supérieur à eux, nous les aurions donc massacré. Mais bon, cela n’était pas le point de la visite d’aujourd’hui, il devait nous escorter jusqu’au village. C’est donc ainsi qu’en tant que joyeuse troupe de troubadours, nous avions pris la direction qu’ils nous indiquaient, tout en faisant la conversation, afin de meubler le temps.

- Monsieur, madame merci pour cet accueil unique en son genre. Je suis enchanté de faire votre connaissance, allons, faisons route vers votre merveilleux village!

- Toi, la petite, redis ça et je t’écrase. Je mange des fillettes comme toi pour déjeuner.

- Oh, un peu de retenu mon ami, nous sommes en présence de gens importants pour Sunagakure!

- Pardon, boss.

- Hmph..


Ainsi la route se poursuivait jusqu’à Suna! Un Genzou stoïque et calme, se contentant d’avancer. Un Kichiku aux aguets et moi, amusez par tout ça, préparant mon discours et essayant d’en apprendre davantage sur ce qui allait se passer, sur la page d’histoire qui allait s’écrire sous peu.

Couleurs des perso':
 

Code by AMIANTE EDIT BY BIG'BOSS

____________________________________________

If you want to shine like sun first you have to burn like it

征服者 Seifukusha
avatar
風 | Suna no Jônin - Chef des Espions
風 | Suna no Jônin - Chef des Espions
Totoro Ikki
Messages : 133
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 23

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 258
Expérience:
242/500  (242/500)

Re: Rebirth from the sand. [PvGeki]    Dim 12 Juin - 1:06


Rebirth from the sand.

Rencontre / Feat. Gekitsu Kyoshi

Nos invités étaient aux nombres de trois, deux d’entre eux servant de garde du corps à celui qu’Ikki-san avait convoqué. L’un d’eux particulièrement imposant possédait un chakra particulièrement hostile, ça tête me rappelait celle de quelqu’un que je détestais.  C’était décidé je ne l’aimais pas ! Le deuxième ne parlait pas et restait camouflé derrière son masque qui ressemblait fortement à ceux des Oï-nins de la Brume. Qu’importe leurs histoire ne m’intéressait guère contrairement à Shiro que je voyais d’accueillir nos hôtes. Un garçon très sociable contrairement à moi, je leur avais montré d’emblée ma façon originale d’accueillir les inconnus trainants dans notre désert. Accueil que nos hôtes c’est permis de commenté, notamment ce chien de garde. Il osait me menacé ?

« Je te découperai en morceau avant que tu fasses un pas ! Tu commences réellement à me gonfler ! Shiro, je vais tuer celui-là ! Ce n’est qu’un chien de garde Ikki-san ne m’en voudra pas. »

Ce que je craignais arriva. Je soupirais un bon coup d’un air désespéré, je sentais peu à peu la pression monter chez Saber, on avait franchi un cap ! J’observais cet immense bonhomme répondre frontalement à ma coéquipière, erreur fatale ! Elle s’énerva immédiatement menaçant d’abattre le gros balourd d’un seul et unique coup. Son chakra se manifesta soudainement expulsant le sable l’entourant, j’étais stupéfait par cette puissance à la provenance inconnue. D’où tenait-elle une telle puissance ? Spectateur de la scène, notre autre calma son garde du corps et du même fait Saber qui reprit la direction du village sans dire un mot. Je poussais un ouf de soulagement, je ne voulais pas revivre un évènement malheureux après tout ce qu’il c’était passé.

« Je vous remercie monsieur ! » Dis discrètement à l’homme qui dirigeait les deux autres. « Veiller à ne pas l’énerver s’il vous plait, elle est terrifiante lorsqu’elle est en colère. Vous m’avez l’air sympathique, je ne voudrais pas qu’il arrive un malheur. »

Un brin ironique ? Oui car je sous entendais évidemment qu’il devait rester sur leurs gardes afin qu’ils ne tentent rien d’inutile qui n’apporterai que du sang. Je détestais ça, mais malgré tout je voulais protéger mon village et je devais faire tout ce qui était en mon pouvoir même répandre le sang. Enfin ceci n’était pas du tout mon but, j’essayais plutôt de détendre l’atmosphère en faisant la conversation à nos invités. « Vous connaissez bien notre chef ? » Je n’attendais pas spécialement de réponse, mais un voyage est tout de même plus agréable quand il y a des personnes avec qui discuter. « Dites-moi celui-là à l’air flippant. » Dis-je discrètement au grand manitou en montrant l’homme masqué. « Il ne parle jamais ? Oh pardonnez-moi peut-être à t-il problème étant plus jeune. »

Le voyage se passa finalement tranquillement une fois que le propriétaire de ce chien avait repris le contrôle de sa bête. Je restais silencieuse tout le long du voyage faisant attention au moindre mouvement des visiteurs. Shiro se chargeait de leur faire la conversation, il parlait beaucoup trop, mais il était comme ça, il parlait sans cesse. Il détendait l’atmosphère, si bien qu’il avait divertit nos hôtes durant tout le trajet. Nous arrivions rapidement sur place, saluant la garde, nous fîmes constater les dégâts à notre hôte. « C’est un désastre n’est-ce pas ? » Lança Shiro. Nous les menions ensuite à notre supérieur, qui attendait dans une auberge qui n’avait pas entièrement était détruite. Il y restait deux pièces ce qu’avait demandé Ikki qui ne voulait les recevoir au QG des espions ce qui pouvait ce comprendre. Shiro les invita à entrer dans un grand bar à moitié dévaster. J’invitais le principale intéressé à entrer dans la pièce du fond où l’attendez Ikki.

« Il vous attend à l’intérieur. » Dis-je au patron. « Vous deux vous restez là, si vous tentez d’entrer je vous pulvérise tous les deux ! »

« Pardonnez-là, mais ce sont nos ordres, Ikki-Sensei souhaite vous parler seul à seul.»

Voilà un moment que j’attendais au sein de cette auberge à moitié détruire par les monstres qui nous ont attaqués. Je connaissais bien l’homme qui tenait cet endroit, il comptait parmi les nombreuses victimes de ce massacre. C’était un homme bon qui m’avait beaucoup aidé lors de mon arrivé dans le village. J’habitais à quelques pas d’ici à l’époque, il faisait bon vivre dans ce quartier l’ambiance y était formidable et on servait ici le meilleurs alcool du pays du Vent. Particulièrement connu pour sa bière, je savais que ce bon vieux Sato avait une recette secrète pour confectionné un whisky d’une qualité formidable, le meilleur que j’ai jamais goûté. C’était un breuvage  divin qu’il ne servait qu’à ses clients les plus fidèles et je savais qu’il en conservait quelques bouteilles. Par miracle, l’une d’entre-elles était intacte pour mon plus grand plaisir. Mon hôte arriva quelques instants après cette intense recherche. Assis en tailleur devant une petite table, j’accueillais ce Seikufusha dont j’avais entendu parler.

«Je vous en prie entrez, cela fait un moment que je voulais vous rencontrer Seikufusha. »

Spoiler:
 
[/color]

[/color]

@ Gumi



____________________________________________

avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Gekitsu Kyôshi
Messages : 1531
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation actuelle : Partout.

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 687
Expérience:
772/500  (772/500)

Re: Rebirth from the sand. [PvGeki]    Jeu 16 Juin - 4:20



Building a sandcastle
業務Brick by brick





Ahhhh la joie de voyager en groupe. Une belle bande de joyeux lurons que nous faisions. Des gens tout aussi atypique les uns que les autres, aux personnalités contradictoires et aux caractères forts et visiblement mutuellement conflictuels. Comment ne pas avoir un voyage épicé avec un cocktail aussi explosif? ‘L’atmosphère était unique et malgré tout agréable, selon mon humble avis. Peu importe ce qui pouvait se dire, le paysage restait tout autant magnifique, des dunes de sables à perte de vue, un ciel pur et dégagé et un soleil puissant et fier se dressait à l’horizon. De plus, j’appréciais bien mieux la compagnie de gens comme eux que de personnes ennuyantes. Des gens sans couleur, morne et inutile, le voyage aurait été d’une platitude incroyable. J’aimais bien la tournure des choses. Certes, je n’étais pas débile, je sais que j’avais une ‘’mission’’ au bout de la route, je devais donc m’assurer de la faire sans réelle anicroche, je ne pouvais permettre à Kichiku et cette charmante demoiselle d’en découdre, en tout cas, pas pour le moment. Elle avait d’ailleurs des cojones pour oser défier un homme de cette taille et qui respirait la puissance par tous les ports de sa peau. Elle était inévitablement forte, cela n’en faisait aucun doute. Pour ce qui avait trait de l’autre accompagnateur, il devait aussi être un combattant aguerri pour avoir été envoyé à notre rencontre. Intelligent, visiblement, il réussissait en tenir en laisse cette prédatrice prenant mon beau Kichiku pour un morceau de viande géant.

Voilà qu’il me faisait la conversation, les choses allaient être encore plus amusantes, tant mieux, le voyage allait se passer plus rapidement, c’est connu, en agréable compagnie, nous ne voyions pas le temps passer.  C’est ainsi, qu’en tant qu’interlocuteur d’élite, j’allais lui répondre, afin de rendre son voyage à lui moins péniblement, également.

- Ikki? Non, du tout. Oh, vous êtes étonné? Moi aussi, en quelque sorte, mais ne vous en faites pas. Sinon, vous aussi vous m’avez l’air fort sympathique, vous n’avez rien à craindre de mon ami masqué, à moins que vous tentiez un truc stupide, mais en ce qui a trait à mon colosse, il vaudrait mieux ne pas l’énerver, comme vous dites,  car vu sa taille, je vous laisse imaginer la galère quand il se fâche.

Et voilà, nous étions parti pour un voyage fort divertissant. Une belle bande d’énergumènes vagabondant dans le désert. Heureusement, et comme prévu, le reste du périple à travers les sables s’était effectué sans réel bavure, hormis quelques vannes entre la belle et la bête, mais rien de bien méchant. Ma personne et l’autre éminence grise du clan adverse maîtrisions bien la situation. Je répondais à ses questions, il répondait au mienne, tout simplement, sans aller dans des sujets trop épineux ou sérieux, ce n’était guère le temps. Il n’était que le moment de tuer le temps, le laisser s’écouler tel un sablier. C’est ainsi que pas par pas, nous parvenions finalement au fameux village du Sable. Comme je m’y attendais, il avait perdu de son lustre, et pas qu’un peu. Il était même dans un piteux état, du ménage avait été fait, les corps ne jonchaient plus le sol, mais on pouvait aisément imaginer le carnage qui s’était déroulé ici il n’y a pas si longtemps que ça. Le tout avait probablement été d’une violence phénoménale. La majorité du village était défiguré. Heureusement pour eux, je crois que ma visite n’était pas sans lien avec cette tragédie. Comme on dit, le malheur des uns fait le bonheur des autres.

Et voilà, nous y étions parvenus. La rencontre n’allait pas de passer dans un lieu formel, et non, mais bien dans une auberge. Hormis le sable en quantité industriel et les ravages du duel de titan qui avait lieu ici, je me sentais presque chez moi. Il était dans mon habitude de rencontrer des partenaires dans ce genre de lieu. L’heure de vérité avait sonné, nous ne jouions plus maintenant, j’allais me séparer de mes acolytes afin de rencontrer ce fameux Ikki. Alors ainsi soit-il, que l’histoire s’écrive. Avant tout, je donnais quelques directives à mes chers compagnons, tout en remerciant mes hôtes.

- Je vous remercie pour votre hospitalité et ce voyage, monsieur, et madame. Genzou, tu sais ce que tu as faire, Kichiku également, ne me décevez pas. Sur ce, nous nous revoyons plus tard. Disais-je, pénétrant dans la pièce où se terrait mon futur interlocuteur.

- Toi, je t’ai à l’œil. C’est moi qui vais écraser chacun de tes os si tu tentes quelque chose, petite fille.
- Hmpff…

Kichiku, de ses grosses pattes de guerrier aimerait bien l’écraser, il le pourrait, mais il n’allait pas le faire, car cela n’était pas sa tâche, il n’avait qu’un seul et unique but : veillez à la protection de son maître et il n’allait pas y faire. Personne n’allait pouvoir entrer dans cette pièce, personne. De son côté, Genzou allait s’accoter contre un mur, bras croisé, en scrutant les environs de son esprit analytique, rien n’allait lui passer sous le nez. Rusé comme un renard et agile comme il ne faisait plus, il pourrait aisément intervenir en cas de besoin, mais d’ici là, il allait se tenir à l’écart, calmement, discrètement, comme à son habitude.

Il était là, tranquillement assis, un homme fort respectable et respecté, cela était évident. Il  semblait fort sympathique mais sérieux, un homme en possession de ses moyens, malgré les événements. J’appréciais le tout. Autre chose que j’appréciais en ces lieux, cette divine bouteille de whisky que j’avais immédiatement remarqué. Un très grand cru, vieilli en plus, que demander de mieux? Ce pays était reconnu pour son alcool de qualité, heureusement, l’hécatombe l’ayant frappé n’avait pas volatilisé ce délicieux plaisir de la vie.  J’y reviendrais plus tard, pour le moment, je devais de me présenter à l’homme. De toute ma splendeur et de mon élégance, je m’adressais à lui, non pas comme à un subalterne ou autre, mais comme à mon égal, avec ma touche de charisme bien à moi.

- Monsieur, il est d’un réel plaisir pour moi de faire votre connaissance. Je vous remercie de l’intérêt que vous portez à mon égard, je tâcherai de m’en montrer à la hauteur. Je me doute de ce qui a poussé ma venue ici, mais j’aimerais que vous éclairiez ma lanterne, que je puisse ensuite éclairer la vôtre.


Couleurs des perso':
 

Code by AMIANTE EDIT BY BIG'BOSS

____________________________________________

If you want to shine like sun first you have to burn like it

征服者 Seifukusha

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre de George Sand à Musset.
» Le 1er juillet... George Sand... ET TICHOU
» Resident evil (rebirth)
» Full Metal Alchemist Rebirth
» [Partenariat introuvable] Pokemon Legends Rebirth

Sauter vers: