Side Menu

Arranger une alliance. [Mission rang B avec Fusasaki]
Partagez | 
avatar
火 | Konoha no Chûnin
火 | Konoha no Chûnin
Funami Hike
Messages : 136
Date d'inscription : 13/04/2015

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 836
Expérience:
173/300  (173/300)


La sécurité a un prix
MISSION DE RANG B - [0% effectué] Disponible

Un important commercial vivant à Yu no Kuni a de façon fort peu élégante suggéré que si je lui accordais un meilleur dessert lors de notre prochain dîner, il nous soutiendrait dans notre volonté d'alliance économique avec les Sources Chaudes. Je crois que vos atouts et ceux de Somei Fusasaki sauront conclure un marché plus honnête, mais il faudra la jouer fine. Nous avons récemment ouï dire qu'un ou deux shinobis semblaient rôder autour de son domicile dans le but probable d'effectuer un cambriolage ou pire peut-être. Ce serait l'occasion de lui prouver que ses gardes du corps ne valent pas les shinobis de Konoha en cas d'attaque ; ensuite peut-être Fusasaki-san pourrait-il user de ses talents d'homme d'affaires pour lui démontrer l'avantage d'un accord entre sa nation et la nôtre.


Objectif principal : protéger le commercial et le convaincre de soutenir Konoha auprès de l'administration de Yu no Kuni.
Objectif secondaire : effectuez une attaque combinée.





Arranger une alliance.


Ft Somei Fusasaki


Cela faisait maintenant un petit moment qu'Hike n'avait plus servi son village. Il passait la plupart de son temps à s'entraîner, se balader et mener une petite vie tranquille loin de son chez lui. Manquant d'argent et désireux de se confronter à une situation réelle, celui-ci s'était rendu chez la Hokage dans sa tour afin qu'une mission puisse lui être attribuée. Elle lui tendit un parchemin avec inscrit dessus l'ordre de se rendre à Yu no Kuni afin d'arranger un marché avec un important commercial. Pour ceci, il serait accompagné d'un Juunin qu'il connaissait relativement bien : Somei Fusasaki, un vieux marchand qu'il comparait quelque peu à une sorte de sage.

Sans plus attendre, il salua sa supérieure et se rendit chez le vieil homme, toquant à la porte de celui-ci pour lui glisser une petite lettre sous la porte, petite lettre sur laquelle était inscrit l'invitation à la mission et le rendez-vous qui était indiqué pour le soir même. En effet, cela imposait un rendez-vous relativement inattendu, mais il y avait un risque que ce commerçant soit pillé durant la nuit, il fallait donc partir au plus tôt, déjà que le trajet serait relativement long. En attendant l'heure du rendez-vous, Hike fila chez lui pour préparer quelques affaires, pour tenir les quelques jours qui suivraient son départ.


~~

- Fusasaki-san !

Son masque sur son visage, il fit un geste de main de loin à son coéquipier, lui indiquant où il se situait.

- J'espère que vous avez prit ce qu'il vous faut, nous avons longue route et de l'action qui nous attend.


avatar
火 | Konoha no Jônin
火 | Konoha no Jônin
Somei Fusasaki
Messages : 399
Date d'inscription : 16/07/2015
Age : 26

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 2848
Expérience:
442/300  (442/300)

Fusasaki ne se considérait pas comme étant un diplomate hors pair. Ses connaissances économiques et ses habitudes de marchand le rendraient trop agressif pour quelqu'un cherchant à satisfaire tout le monde tout le temps. Cependant, cette mission-ci lui semblait plus approchable. Tsunade semblait personnellement en colère contre ledit homme d'importance, et même si Fusasaki n'avait pas demandé à en connaître les détails, il avait deviné que l'ire de l'Hokage avait été provoquée par un comportement déplacé par quelqu'un contre qui elle ne pouvait se permettre de se fâcher ouvertement. C'était la pire des situations, évidemment, mais c'était une mission importante pour Hike et Fusasaki que d'aller voir ledit commerçant et négocier des termes plus raisonnables pour leur accord avec Yu no Kuni.

Hike attendait Fusasaki, ce qui rappela au vieil homme que ses partenaires de mission commençaient à être de plus en plus en avance. Il devrait penser à être prêt plus vite et se présenter plus tôt sur les lieux de rendez-vous pour ne pas perdre son image. Toujours masqué, le jeune homme n'en restait pas moins reconnaissable pour le ninja-marchand, qui avait déjà eu à travailler avec lui plusieurs fois. Les aptitudes du chuunin étaient plus qu'impressionnantes, et s'il faudrait en venir aux mains, Fusasaki savait qu'il pourrait compter sur son collègue.

À ce propos, l'ordre de mission évoquait une présence obscure rôdant autour de chez l'homme de commerce, si bien que traquer ces indésirables créerait un excellent argument en faveur du Pays du Feu, et Tsunade comptait là-dessus. Cette information était cruciale et facilitait extrêmement la mission!

"Comment allons-nous faire? Devons-nous surveiller la maison de la cible afin de capturer d'éventuels brigands au moment où ils frappent quitte à passer pour des intrus nous-mêmes, ou faudrait-il plutôt se présenter d'abord? Mais dans ce cas, on risque qu'il ne veuille pas de nous autour de chez lui... non?"

Les deux options se valaient, et Fusasaki craignait que la première n'était la meilleure, malgré le mauvais ressenti qu'il en avait. Que dirait Hike? Le choix était probablement à lui.

Ils se mirent en route afin de ne pas perdre plus de temps. Si les informations étaient vraies, la vie de quelqu'un était peut-être en danger, et sans cet avis en faveur de Konoha, l'alliance avec le Pays des Sources Chaudes risquait d'être compromise.
avatar
火 | Konoha no Chûnin
火 | Konoha no Chûnin
Funami Hike
Messages : 136
Date d'inscription : 13/04/2015

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 836
Expérience:
173/300  (173/300)


La sécurité a un prix
MISSION DE RANG B - [0% effectué] Disponible

Un important commercial vivant à Yu no Kuni a de façon fort peu élégante suggéré que si je lui accordais un meilleur dessert lors de notre prochain dîner, il nous soutiendrait dans notre volonté d'alliance économique avec les Sources Chaudes. Je crois que vos atouts et ceux de Somei Fusasaki sauront conclure un marché plus honnête, mais il faudra la jouer fine. Nous avons récemment ouï dire qu'un ou deux shinobis semblaient rôder autour de son domicile dans le but probable d'effectuer un cambriolage ou pire peut-être. Ce serait l'occasion de lui prouver que ses gardes du corps ne valent pas les shinobis de Konoha en cas d'attaque ; ensuite peut-être Fusasaki-san pourrait-il user de ses talents d'homme d'affaires pour lui démontrer l'avantage d'un accord entre sa nation et la nôtre.


Objectif principal : protéger le commercial et le convaincre de soutenir Konoha auprès de l'administration de Yu no Kuni.
Objectif secondaire : effectuez une attaque combinée.





Arranger une alliance.


Ft Somei Fusasaki


Les deux compères s'étaient donc retrouvés en temps et en heure à la porte de Konoha, à l'horaire indiquée par le rendez-vous. Hike appréciait particulièrement la compagnie de son supérieur lors de cette mission, il était en effet beaucoup plus expérimenté que lui en marchandage et peut-être que les négociations lui étaient bien plus aisées qu'au jeune Chuunin. Cependant, l'autre aspect qui concernait bien plus Hike était le fait qu'il était probable que ce même marchand soit sujet à de futures attaques. Il était donc indiqué par l'Hokage que le protéger était l'occasion parfaite pour que le village et lui puissent conclure une alliance. Une mission complète et intéressante mais qui nécessitait une certaine réflexion venant des deux shinobis, s'ils voulaient agir de manière pertinente. Les propositions de Somei étaient intelligentes, mais elles posaient en effet problème. Il fallait songer à une solution qui leur permettait d'agir sans paraître louche.


- Nous nous présenterons lors de l'alliance, et j'oublierai mon masque chez lui. Nous reviendrons ainsi pour le récupérer, mais nous croiserons comme par hasard des bandits qui veulent s'en prendre à lui. Je vous propose d'agir lorsque la situation est la plus critique, afin qu'il nous voit comme ses héros et qu'il ai envie de nous récompenser. Qu'en pensez-vous ?

A ses yeux, cette solution semblait être la plus sage. Peut-être que Somei aurait l'expérience de lui démontrer qu'elle n'était pas valable, mais elle semblait intéressante. Sans plus s'attarder sur cette discussion qui pouvait être continuée pendant le voyage, Hike indiqua à son camarade qu'ils feraient mieux de partir au plus tôt pour éviter de perdre trop de temps, ne sachant pas réellement quand les deux bandits devaient attaquer.

~~

- Bien, nous sommes bientôt arrivés maintenant. Je vous propose de commencer simplement par les présentations.

Après quelques jours de trajet, les deux shinobis étaient maintenant à quelques centaines de mètres de leur destination. Si le plan d'action était effectivement envisagé, les deux ninjas pourraient donc commencer au plus vite à agir.


avatar
火 | Konoha no Jônin
火 | Konoha no Jônin
Somei Fusasaki
Messages : 399
Date d'inscription : 16/07/2015
Age : 26

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 2848
Expérience:
442/300  (442/300)

Ils arrivaient! Hike avait proposé de se faire passer pour de simples négociateurs de Konoha et tenter de faire voir raison à leur homme avant d'avoir recours à de la manipulation par influence. Car oui, se faire passer pour des héros et en tirer un avantage diplomatique était de la manipulation. Autant Fusasaki comprenait que ce genre de méthode pouvait être nécessaire, autant il préférait commencer par de la négociation en bonne et due forme. Hike avait préféré cette stratégie également, proposant de surveiller la maison du marchand en cas de refus, afin d'attraper les voleurs qui s'en approcheraient trop.

En se rapprochant de l'habitation, ils aperçurent deux gardes armés les observer. Au moins, pensa Fusasaki, l'homme n'était-il pas complètement inconscient. Cependant, les rumeurs parlant de rôdeurs dangereux devenaient plus inquiétantes encore, car cela signifiait que la présence d'hommes prête à défendre la maison n'effrayant pas les potentiels malfrats. C'était sûr: s'ils devaient en venir à sauver le marchand chez lui, Hike et Fusasaki en deviendraient des héros à ses yeux.

Le marchand, justement. Il s'agissait d'Onsei Okane, un célèbre revendeur de riz. Oui, un revendeur de riz au Pays des Sources Chaudes. Il avait bâti un petit empire commercial en tirant profit de la proximité du Pays du Feu, en en contrôlant le passage des caravanes en direction du Pays de la Foudre sur son territoire. Soutenu par son daimyo, il est vite devenu très riche, et son nom s'est élevé au rang de ceux des héros nationaux. Son influence était tellement haute qu'il avait notamment rencontré les Raikage et Hokage à plusieurs reprises en tant que représentant des affaires économiques de Yu no Kuni. C'était le genre d'hommes qui savait mettre le sens des affaires avant tout le reste lorsqu'on lui parlait sérieusement... sauf que non. Il faisait preuve d'un tempérament parfois décalé, ce qui lui valait la popularité des classes inférieures dans son pays. En revanche, ce même trait lui coutait l'amitié des hauts placés étrangers, et même du daimyo de Yu no Kuni, d'après certains. Finalement, c'était cette caractéristique qui lui avait fait prononcer des mots... déplacés à Tsunade, alors qu'ils tentaient de négocier une affaire de haute importance. Grâce à son influence, Onsei Okane pouvait faire balancer l'avis du daimyo en personne au sujet de quelques points. Les relations économiques avec l'étrangère faisaient partie de ceux-là, puisqu'il était la première fortune de son pays, devant la nation elle-même, d'après certains.

Fusasaki donna une petite instruction à Hike:

"Je vais tenter d'obtenir ce que nous voulons, mais je ne pense pas qu'il se laissera facilement convaincre. Essaye pendant ce temps d'observer tout ce que tu peux, nous ferons le point une fois à nouveau sortis."

Ils s'avancèrent vers l'entrée de la résidence, où ils furent arrêtés par des gardes. Ils se présentèrent comme étant des envoyés de Konoha, et montrèrent même un document officialisant leur présence. On les fit patienter, jusqu'au moment où Onsei finit par leur trouver un moment. Comme ils étaient arrivés sans s'annoncer, il était normal de devoir attendre. Enfin, après une petite demi-heure, le maître de maison se décida-t-il à descendre se présenter à ses visiteurs.

Le marchand de riz était plus jeune que ce à quoi Fusasaki s'était attendu. Il ne devait pas dépasser la mi-trentaine et portait de riches habits colorés. Rien à voir avec la tenue bleu et or du clan Somei: il portait une tunique bariolée brodée de motifs en fils de métaux précieux, et ses pantalons étaient probablement tissés de la soie la plus fine de ce monde. Il portait des bijoux et autres ornements en grande quantité, qui ne paraissaient toutefois pas surcharger son image. Étrangement élégant, il n'en affichait pas moins un sourire satisfait qui piqua les nerfs du ninja-marchand. Il savait pourquoi ils étaient là, et c'était clair qu'il comptait jouer avec leur patience.

"Bonjour, mes chers amis de Konoha! Je ne vous attendais pas! Que me vaut cette visite?
-Monsieur Onsei, je vous prie de nous excuser d'arriver à l'improviste. Nous avons été envoyés par notre Hokage, qui souhaiterait voir créé un partenariat économique entre nos deux nations."

Il laissa à peine le temps à son interlocuteur de descendre une marche de plus qu'il continua:

"Permettez-moi de nous présenter. Voici Funami Hike, et je suis Somei Fusasaki.
-Ah, oui. Je vous connais, de nom."

Voilà qui était étonnant! Les avait-il fait surveiller? Il reprit pour expliquer ses pensées:

"En tout cas vous, monsieur Somei, on ne peut pas dire que votre patronyme passe inaperçu, dans mon milieu. Des membres de votre clan sont venus à plusieurs reprises par le passé pour me faire signer des accords... qui frisaient l'arnaque."

Voilà qui n'allait rien arranger. Fusasaki n'avait aucun souvenir de tels rapports de mission, aussi le plus récent devait-il remonter à au moins deux ans de cela. S'il parvenait à redorer le blason de son clan en même temps qu'il redonnait une bonne image de Konoha, il parviendrait à marquer deux points d'un coup. Et pour cela, mieux valait passer très vite aux choses sérieuses. Le vieil homme savait d'expérience que traiter avec quelqu'un qui avait un mauvais préavis demandait d'agir vite, sous peine de le voir se dégrader encore.

"Monsieur Onsei, notre Hokage nous a prévenue que vous n'étiez pas arrivés à un accord lors de sa dernière visite. Or, je crois savoir que la date à laquelle votre daimyo doit prendre une décision concernant un éventuel accord économique avance à grands pas.
-C'est vrai. Cependant, ce que vous a dit Tsunade n'est pas juste. Nous avions un accord... mais elle n'a pas semblé intéressée de le suivre."

Voilà le côté dangereux de l'homme qui refaisait surface. Il pouvait aussi bien les mettre à la porte tout de suite... Non, il fallait essayer.

"Vous comprenez très bien la situation privilégiée du Pays des Sources Chaudes. Toute route terrestre souhaitant relier les Pays de la Foudre et du Feu passe forcément par votre nation, ce qui force beaucoup de marchands - dont ceux de mon clan - à envisager le transport naval. En signant un accord avec nous, l'État financerait une partie des taxes de transport de votre territoire, ce qui agrandirait le flux de marchandises en direction du nord.
-Oui, c'est intéressant.
-De plus, si nous autres marchands n'avons plus besoin d'utiliser la voie maritime, nous n'avons alors plus de raison de passer par les Pays du Fer, du Son ou des Vagues, qui sont les autres possibilités. Ces nations proposent des navires afin de porter des marchandises et couvrent en général la côte jusqu'au port le plus proche de Kumo. Signer un accord avec le Pays du Feu permettra de baisser les taxes de votre côté, mais comme plus de marchands passeront par chez vous, y compris par la mer, je suis certain que vous n'y trouverez que du bénéfice."

L'autre homme d'affaires se gratta rapidement la barbe de ses doigts ornés et sourit franchement:

"Vous savez porter de bons arguments, monsieur Somei. Je vais vous dire une bonne chose: je parlerai en faveur de cet accord au daimyo dès que je le revois... à une condition."

Fusasaki fronça les sourcils, lui redonnant l'expression qu'il adoptait le plus souvent lorsqu'il perdait l'avantage des négociations. Il grinça les dents lorsque son vis-à-vis ouvrit la bouche, car il savait ce qu'il allait dire:

"Je lui dirai de signer cet accord, mais d'abord, je veux le dessert que votre Hokage m'a promis."

Voilà, c'était un échec. Il avait fait semblant de les écouter, visiblement. Était-il à ce point aveugle aux possibilités d'enrichissement qu'on lui promettait?

Fusasaki tourna la tête pour regarder son partenaire: ils allaient devoir passer à la deuxième partie du plan.
avatar
火 | Konoha no Chûnin
火 | Konoha no Chûnin
Funami Hike
Messages : 136
Date d'inscription : 13/04/2015

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 836
Expérience:
173/300  (173/300)


La sécurité a un prix
MISSION DE RANG B - [0% effectué] Disponible

Un important commercial vivant à Yu no Kuni a de façon fort peu élégante suggéré que si je lui accordais un meilleur dessert lors de notre prochain dîner, il nous soutiendrait dans notre volonté d'alliance économique avec les Sources Chaudes. Je crois que vos atouts et ceux de Somei Fusasaki sauront conclure un marché plus honnête, mais il faudra la jouer fine. Nous avons récemment ouï dire qu'un ou deux shinobis semblaient rôder autour de son domicile dans le but probable d'effectuer un cambriolage ou pire peut-être. Ce serait l'occasion de lui prouver que ses gardes du corps ne valent pas les shinobis de Konoha en cas d'attaque ; ensuite peut-être Fusasaki-san pourrait-il user de ses talents d'homme d'affaires pour lui démontrer l'avantage d'un accord entre sa nation et la nôtre.


Objectif principal : protéger le commercial et le convaincre de soutenir Konoha auprès de l'administration de Yu no Kuni.
Objectif secondaire : effectuez une attaque combinée.





Arranger une alliance.


Ft Somei Fusasaki


Les deux shinobi avaient fini par se rendre au foyer du dit marchand. Hike n'appréciait définitivement pas ces gens. Même s'il tentait de garder son calme car c'était primordial chez les ninjas, il détestait décidément ce genre de types qui se permettaient tout type d'avance sous prétexte que les moyens financiers les rendaient puissants. En réalité, le jeune Chuunin n'espérait qu'une chose : que ce marchand refuse le marché, pour que les pilleurs puissent l'attaquer et qu'Hike le voit ramper à ses pieds lorsque les deux shinobis viendraient le sauver. Un sourire narquois se dessinait derrière ce masque, un rictus qu'il devrait faire disparaître une fois son masque ôté devant le "seigneur".
Les deux shinobis étaient ainsi arrivés sans trop de problème. Pour cette étape de la mission, c'était à Somei de faire preuve de toutes ses compétences, Hike n'ayant pour ainsi dire aucune connaissance en commerce ou en négociation. Des gardes vinrent les réceptionner, comme quoi cet homme était bien gardé, et les deux shinobis durent dévoiler des pièces d'identité pour s'assurer de ne pas être des pillards. Décidément, la puissance devait rimer avec paranoïa. Une fois installé, le Chuunin retira par ailleurs son masque, qui devrait, comme l'annonçait le plan prévu, être oublié à la fin de l'entretien.

Une fois que le marchand se montra aux deux ninjas, Hike fut surement aussi surpris que le Somei, même si finalement cela correspondait bien aux personnages. Un jeune, bien bâti, bien habillé, qui profitait surement d'un héritage bien confortable. Finalement, cela correspondait bien au personnage, un jeune riche se permettant tout abus sous prétexte de sa puissance. Un parfait imbécile né avec de bons gênes. Cela dit, même s'il était aux yeux du Chuunin un parfait imbécile, il serait sûrement digne des plus grosses fourberies, et il ne serait pas surprenant que Fusasaki se fasse totalement berner ou ignorer par ce genre d'individu.
La discussion commençait par ailleurs entre les deux ninjas. Hike fut bien plus intéressé par les différents éléments qui entouraient les deux shinobis que par la conversation, bien qu'il l'écoutait d'une oreille. Il voulait surtout appliquer la demande du Juunin, qui lui proposait de récolter des informations pendant leur discussion. A écouter l'aisance et la confiance avec laquelle parlait de vieillard, mais surtout le contenu de ce qu'il avançait, il était surprenant que le jeune commerçant ne soit pas intéressé par l'offre du shinobi. Hike, à sa place, aurait largement accepté la négociation du Somei.

Bien, qu'importait. Ils avaient échoué, il fallait maintenant attendre la deuxième partie du plan. Une fois qu'ils eurent salué le commerçant avec un faux sourire, les deux Konoha-Jin sortirent de sa demeure, le masque ayant été bel et bien oublié dans la maison du commerçant.


- Bon, nous avons finalement du temps pour nous. Permettez moi de vous offrir un petit en-cas, Somei-san.

Ils avaient bien essayé, mais comme ils n'avaient pas réussi à conclure le marché, Hike trouvait juste de se contenter de prendre du bon temps. Ils ne devaient qu'attendre, après tout. Il se dirigea ainsi dans la ville à la recherche d'un petit restaurant, afin que les deux ninjas puissent se détendre avant l'action.

~~

Or, l'heure fut arrivée plutôt rapidement, vu qu'il semblait que la nuit même, les pilleurs étaient en mouvement. Installés sur un toit, observant les différents mouvements et les plans d'actions de tous les malfrats, les deux ninjas n'agissaient pas encore. Il fallait attendre avant de mettre de l'action, attendre même que les pilleurs commencent à s'enfuir de la maison pour leur mettre la main dessus et rendre la monnaie au commerçant.

Une petite heure passa lors de leur plan d'action, avant que les voleurs ne sortent de la demeure. Ils semblaient avoir bel et bien réussi, ce qui était assez surprenant étant donné de tous les systèmes de sécurités installés qu'il avait repéré pendant l'entretien de Fusasaki.

- C'est à nous d'agir. Je les coince dans un Genjutsu, vous les terminez. Ca ira ?

Même si le plan n'était pas adapté au vieillard, il fallait agir. Le jeune Funami toucha ainsi le bâton qui était sur son dos, faisant apparaître dans la tête de tous les voleurs une multitude de clones inconsistants et qui se dédoublaient une fois frappés, qui avait pour but de les désarçonner un maximum.
Hike ne pouvait pas utiliser ses flammes sous risque de brûler totalement les biens du commerçant, ce qui ne serait pas à leur avantage. Somei avait sûrement une technique bien plus adaptée afin de les mettre hors d'état de nuire et de récupérer les biens volés.


avatar
火 | Konoha no Jônin
火 | Konoha no Jônin
Somei Fusasaki
Messages : 399
Date d'inscription : 16/07/2015
Age : 26

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 2848
Expérience:
442/300  (442/300)

Sortis de chez le riche marchand, les konohajin rejoignirent une petite auberge où ils prirent un repas qui leur permettrait de tenir toute la nuit s'il le fallait. Ils allaient devoir patienter, se faire discrets, et surgir rapidement dès que les ennemis feraient leur apparition. Fusasaki avait encore en travers de la gorge le comportement de l'homme qu'ils devaient sauver. Parmi les gens de l'argent, il était communément admis que celui avec lequel on traitait était intéressé par le bénéfice plus que tout. C'était ainsi que fonctionnaient les affaires: en combinant les possibilités de deux partis, on pouvait générer un revenu pour chacun d'eux. Ceux qui laissaient interférer leurs préférences personnelles étaient des éléments trop aléatoires pour être traités avec sérieux. Motojime Aruji, par exemple, avait été un partenaire extrêmement sérieux, quoique légèrement dérangeant. Onsei Okane, lui était un contraire parfait: il agissait selon les codes des marchands, mais avait des exigences... particulières. Ce n'était pas criminel, mais Fusasaki imaginait très bien Dame Tsunade ordonner au Daimyo du Pays des Sources Chaudes de faire arrêter cet homme sous peine de sanctions internationales... à condition qu'ils ne réussissent pas à faire conclure cet accord au préalable.

La soirée se passa calmement, les deux hommes se préparant comme ils le pouvaient. Ils se rendirent ensuite dans des ruelles, observant l'ambiance des lieux environnants l'habitation d'Onsei. Le temps de se cacher arriva rapidement, et ils se réfugièrent sur un toit, d'où ils avaient un excellent angle de vision sur la maison cible, son entrée principale ainsi que l'un de ses flancs.

Lorsque la nuit tomba, des silhouettes obscures ne se firent pas attendre pour avancer discrètement vers la bâtisse, où elles semblèrent disparaitre, alors qu'elles se faufilaient dans les différentes ouvertures qu'elles y avaient créées. Pour une maison bien protégée, elle laissait passer beaucoup d'intrus à la fois.

Fusasaki fit un geste pour se lever, mais Hike ne bougea pas: il préférait clairement laisser sortir les voleurs et les prendre la main dans le sac. Si la vie d'Onsei Okane était peut-être en danger, il n'avait probablement rien à craindre, car l'assassinat ne semblait pas dans les mœurs de ces personnes. En revanche, comme elles restèrent dans la maison pendant une heure, avec une dehors pour monter la garde, le ninja-marchand supposa qu'elles devaient chercher pour quelque chose en particulier. Il commença à s'agiter alors que les brigands devaient prendre leurs aises... ce n'était pas bon.

Enfin, ils sortirent. Ils allaient vite, supposément car ils avaient réveillé le propriétaire et craignaient d'avoir également alerté d'autres habitants de la région. Hike s'était levé et proposait simplement de les enfermer mentalement avec une technique de genjutsu. Tous les arrêter devait être assez difficile, aussi Fusasaki approuva-t-il avant de descendre du toit sur lequel ils étaient perchés. Il remplit ses poings de pièces et profita de la soudaine fureur que les bandits mettaient à affronter des clones fantasmagoriques pour s'approcher d'eux. Il donnait un coup de poing ou de pied en passant à côté de l'un ou l'autre, mais il cherchait surtout à repérer ceux qui portaient les objets de valeur. En courant, il laissait tomber ses pièces, dessinant vaguement un nuage de points autour des positions des malfrats. Il recula ensuite, en étant sûr de rester hors de la zone comportant les nombreuses pièces dispersées: il ne voudrait pas se faire toucher par sa propre technique...

Lorsqu'il finit d'effectuer ses mudras, des éclairs jaillirent des pièces qu'il avait laissées et bondirent des unes aux autres. Les arcs électriques allèrent de plus en plus haut, formant ainsi une barrière de foudre autour de chaque bandit. Le bruit des éclairs était plus que gênant pour lui, et il était à présent certain que tous les voisins allaient venir voir ce qu'il se passait, s'ils n'étaient pas effrayés.

Les bandits, toujours dans leurs visions de combats acharnés, furent pris de court par l'apparition de murs électriques limitant leurs mouvements. Ils durent se rendre à l'évidence que tout mouvement brusque résulterait en un contact avec un arc vertical, et que le résultat serait douloureux. L'un d'entre eux poussa un cri de douleur qui perça au-delà du vacarme des claquements électriques et cela suffit visiblement à convaincre les autres de ne pas trop s'agiter. La foudre de cette technique ne permettait pas de tuer, mais ce n'était pas le but: les bandits se retrouveraient immobilisés, probablement paralysés par un contact parasite perturbant leur système nerveux. Après quelques minutes, quand la technique prendrait fin, ils finiraient probablement par se rendre, trop confus par l'enchaînement des événements pour tenter quelque chose.

Fusasaki n'avait jamais eu autant de facilité à mettre cette technique en place, et tout le mérite revenait au puissant genjutsu de son collègue, qui lui avait permis de placer les pièces en de bonnes positions. Habituellement, il devait les lancer, si bien que les cellules dans lesquelles ses ennemis se retrouvaient coincés pouvaient être trop grandes, et ainsi leur laisser assez de place pour utiliser des techniques de ninjutsu, par exemple. Il aurait très bien pu, dans ce cas, s'arrêter auprès de chaque ennemi et l'attaquer pour le mettre à terre, mais cela aurait été beaucoup plus long, et la douleur d'une véritable attaque aurait pu briser le charme auquel ils avaient succombé. Les petites tapes qu'il avait données en courant autour d'eux n'avaient eu d'autre but que de les désorienter encore plus en attendant la suite des événements.

En faisant le compte de leurs prisonniers, Fusasaki se rendit compte qu'il ne manquait aucun des sept hommes qu'ils avaient tenté de capturer. À présent, il ne restait qu'à les mettre KO à travers sa technique, ou à attendre qu'elle se termine afin de les mettre hors d'état de nuire pour de bon.
avatar
火 | Konoha no Chûnin
火 | Konoha no Chûnin
Funami Hike
Messages : 136
Date d'inscription : 13/04/2015

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 836
Expérience:
173/300  (173/300)


La sécurité a un prix
MISSION DE RANG B - [80% effectué] Disponible

Un important commercial vivant à Yu no Kuni a de façon fort peu élégante suggéré que si je lui accordais un meilleur dessert lors de notre prochain dîner, il nous soutiendrait dans notre volonté d'alliance économique avec les Sources Chaudes. Je crois que vos atouts et ceux de Somei Fusasaki sauront conclure un marché plus honnête, mais il faudra la jouer fine. Nous avons récemment ouï dire qu'un ou deux shinobis semblaient rôder autour de son domicile dans le but probable d'effectuer un cambriolage ou pire peut-être. Ce serait l'occasion de lui prouver que ses gardes du corps ne valent pas les shinobis de Konoha en cas d'attaque ; ensuite peut-être Fusasaki-san pourrait-il user de ses talents d'homme d'affaires pour lui démontrer l'avantage d'un accord entre sa nation et la nôtre.


Objectif principal : protéger le commercial et le convaincre de soutenir Konoha auprès de l'administration de Yu no Kuni.
Objectif secondaire : effectuez une attaque combinée.





Arranger une alliance.


Ft Somei Fusasaki


Une fois qu'ils furent installés sur leur toit, il ne fallait qu'attendre que les bandits ne sortent de la demeure du marchand pour pouvoir agir. Ils prenaient le risque qu'ils s'attaquent à lui, mais Hike persévérait à penser que s'il mourrait, c'est qu'il s'agissait de l'acte de son karma, étant donné le dégoût que lui provoquait cet homme. Somei semblait vouloir agir dès l'entrée des voleurs dans le bâtiment, mais ça ne devait pas être la bonne solution. Et puis, il ne fallait pas occasionner des dommages à l'intérieur de la bâtisse du grand homme, autant prendre le risque que les malfrats ne s'arrêtent qu'à le voler.
Une fois ceux-ci sortis du grand bâtiment avec leur butin, Hike fit signe à Fusasaki qu'ils pouvaient enfin agir. Attrapant son bâton dans son dos, Hike fit en sorte d'avoir toutes les cibles dans sa vision pour pouvoir tous les atteindre. Cela demandait plus de chakra que prévu, mais le combo avec Fusasaki serait largement suffisant pour tous les mettre hors d'état de nuire. Quoique.
Une fois le Genjutsu appliqué en faisant apparaître de nombreux clones immatériels qui se dédoublaient à chaque coup infligé, le vieillard se permit de sauter dans le tas, disposant des pièces sur le sol autour des cibles, un peu partout, faisant se demander au Chuunin si cela suivait un ordre particulier. Quelques temps après, le Juunin révéla sa technique, et plusieurs arcs électriques sautèrent d'une pièce à l'autre. Les ninjas qui furent blessés furent éveillés du Genjutsu, la douleur leur ayant soutiré l'illusion, mais rapidement, ils furent tous ramenés à la réalité. Le Juunin, lui, avait pu faire son petit tour parmi tous les ninjas, afin d'observer qui possédait le butin, avant de s'écarter du petit groupe afin d'être hors de la zone d'action de sa propre technique. Hike sauta avant d'agir pour le rejoindre, afin d'obtenir quelques informations en plus sur cette technique de Raiton, en vue de finaliser le combo de ces deux ninjas.

- Dites-moi, combien de temps dure cette technique ?

Somei lui répondit ainsi, affinant le plan du Chuunin. Il n'avait qu'à attendre quelques minutes pour utiliser sa technique de Surchauffe et ainsi utiliser la rapidité de ses mouvements avec des coups de bâton pour récupérer les biens du marchands, mettre hors d'état de nuire les brigands, et revenir auprès du client pour obtenir sa confiance et ainsi conclure le marché d'une manière plus équitable et respectable.
Les quelques minutes se terminèrent, et une fois que Somei lui fit signe qu'il ne risquait plus rien, Hike s'écarta un peu de son camarade, empoignant son bâton dans sa main droite.

- Donnez moi ... 10 secondes, ça suffira. Vous pourrez me rejoindre ensuite.

Il sourit au Juunin, et se concentra sur le chakra qui émanait de son corps pour le transformer en flammes ardentes. Très rapidement, il s'enflamma entièrement, son regard devin lui aussi brillant, comme s'il était possédé par un esprit. Il prit ses appuis, fléchissant ses jambes, et partis d'une ruée extrêmement rapide, voir indétectable par la vitesse, vers ses adversaires, bâton en main. Et c'était comme prévu et annoncé à son camarade, vu le nombre d'adversaire et l'efficacité de sa technique, il ne lui fallut qu'une dizaine de secondes pour effectuer un coup violent de bâton sur le crâne de chacun des bandits en vue de les assommer.
Une fois terminé, il désactiva sa technique, se retournant face à tous les voleurs qui étaient maintenant tous inconscients. Somei finit par se joindre au Chuunin, et une fouille commença. Ils finirent par trouver le butin, qui était enfermé dans plusieurs petits sacs situé sur plusieurs malfrats. Ils récupérèrent le tour et retournèrent dans la maison du marchand. Celui-ci s'était bien sur réveillé mais n'avait pas du tout été assez efficace pour poursuivre ses voleurs. C'était une fois que toute l'action était terminée que les deux Konoha-Jin le virent sortir en pyjama mais surtout en pleurs de sa demeure.

- Somei-san, je vous laisse conclure cette affaire, vous saurez mieux le faire que moi.


avatar
火 | Konoha no Jônin
火 | Konoha no Jônin
Somei Fusasaki
Messages : 399
Date d'inscription : 16/07/2015
Age : 26

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 2848
Expérience:
442/300  (442/300)

Tout s'était mieux terminé que prévu. En réalité, le plan avait été simple, mais personne n'espérait réellement que les faits s'y tiennent... mais cette fois-là, ils s'étaient tenus à ce qui avait été prévu, et cela avait marché! Fusasaki avait immobilisé plus ou moins les ennemis, et Hike avait terminé en récupérant le butin des cambrioleurs. Ils avaient été percutés par le savoir technique du chuunin, et s'en trouvaient totalement déboussolés, voir assommés. À présent que les ninjas avaient mis la main sur les objets volés, Fusasaki pouvait voir qu'il s'agissait de petites choses de grande valeur. Des statuettes, un tableau enroulé, deux parchemins signés de main de maître... les voleurs savaient ce qu'ils étaient venus chercher, et s'étaient préparés pour le ramener aussi discrètement que possible. L'un d'entre eux avait même pris une sorte de bourse épaisse dans laquelle il avait fourré un fatras de billets froissés.

Si le vol avait pu passer inaperçu au vu de la discrétion dont avaient fait preuve les malfrats, leur arrestation, elle, avait fait tellement de bruit qu'un groupe du voisinage s'était approché pour voir ce dont il s'agissait. Le vieil homme leva sa main et leur dit:

"Affaires officielles de ninjas, retournez à votre sommeil, merci."

Il pointa du doigt son bandeau frontal pour faire comprendre qu'il était sérieux, mais la petite foule ne se dispersa pas pour autant. L'arrivée d'Onsei Okane en personne sembla faire venir plus de monde encore, ce qui n'était pas pour arranger les deux militaires: il y avait là des hommes dangereux. Ils étaient certes sous contrôle, mais s'ils baissaient leur garde et si l'un d'entre eux se révélait disposer d'un moyen de s'échapper, il pourrait trop facilement prendre un civil en otage. Fusasaki s'approcha du marchand, qui n'avait dit mot, son expression confuse prenant la place de toute parole. Il lui dit, assez bas pour ne pas être entendu par les étrangers:

"Monsieur, je vous propose d'envoyer vos gardes s'occuper de ces voleurs pendant que nous rentrons chez vous parler... nous avons des choses à vous dire."

S'il trouvait étrange d'être ainsi abordé par le marchand qui avait tenté de lui faire accepter un contrat plus tôt dans la journée, Okane n'en montra rien. À la place, il obtempéra silencieusement, se retourna, et ordonna à celui qui semblait être son garde du corps le plus proche de prévenir les autres de s'occuper des sept bandits. Hike approcha, et suivit les deux marchands alors qu'ils rentrèrent. Les deux ninjas avaient récupéré le trésor volé, et sa restitution fut leur premier geste:

"Monsieur Onsei, vous reconnaissez certainement ces objets: c'était le butin que nous avons récupéré sur ces voleurs.
-En effet, il s'agit de possessions personnelles... et très chères, tant monétairement qu'émotionnellement. Je vous remercie de les avoir récupérés pour moi.
-C'est tout naturel, nous ne pouvions laisser faire une chose pareille. J'ai l'impression que ce groupe de malfrats était très bien organisé, et vous connaissait personnellement, du moins pour certains d'entre eux.
-Qu'est-ce qui vous fait croire cela?"

Fusasaki hésita un court instant avant de répondre:

"Ils sont entrés facilement, car je n'ai pas remarqué de trace d'effraction violente. De plus, ils ont récupéré des objets précis, et non n'importe quel élément de butin qu'ils auraient pu trouver. À mon avis, il s'agit là d'un coup qui a pris des jours à se préparer, voir peut-être même des semaines."

En vérité, ils savaient très bien, Hike et lui, que ce coup avait été longuement prémédité, car ils avaient reçu assez d'informations pour pouvoir prendre les brigands la main dans le sac. Comment la Hokage avait mis la main sur ces secrets, voilà un mystère qu'ils ne sauraient jamais, mais le fait était qu'elle avait su parfaitement tirer parti de ces manigances pour s'assurer de jouer un gros coup en faveur du Pays du Feu auprès de cet homme d'influence.

"Dites-moi, monsieur Somei... je me doute que ce n'est pas par hasard que vous avez aperçu ces voleurs, n'est-ce pas? Qu'est-ce qui m'empêche de croire que vous n'avez pas recruté cette poignée de voleurs non pas pour me soutirer des richesses, mais pour vous assurer de mon allégeance à votre Hokage? Vous pourriez très bien vous faire passer pour des héros alors que je vous suis redevable, et ainsi demander que je change d'avis concernant ce dont nous avons parlé cet après-midi.
-Vous ne parlez pas sérieusement. Si nous avions vraiment cherché à vous forcer la main cet après-midi, nous aurions pu faire preuve de plus d'originalité. Mon collègue dispose de techniques de genjutsu... je suppose que vous savez ce que j'implique par là. Cependant, faire preuve d'une telle bassesse serait indigne de notre Village Caché, et nous préférons faire preuve de diplomatie. Nous espérions vous convaincre de changer d'avis. L'attaque de ces voleurs n'a rien à faire avec nous... sauf en ce qui concerne sa fin, n'est-ce pas?"

Ce n'était pas vraiment de l'humour, mais il fallait amener le sujet sur la table: s'ils n'avaient pas été là pour lui, Okane aurait perdu un bon lot de richesses, et serait surtout devenu la risée de ses pairs. Un marchand volé en son domicile perdait beaucoup de crédibilité. Fusasaki se demanda pendant une seconde ce qui allait arriver aux voleurs: ils allaient probablement être jugés par la justice du Pays des Sources Chaudes, finissant par un emprisonnement long et pénible... mais ils n'avaient eu qu'à vivre selon la loi, et regretter leur choix de vie à présent était trop facile. Le vrai problème se trouvait devant eux.

Onsei Okane souriait, à présent. Avait-il trouvé quelque chose à proposer? Il était indéniablement quelqu'un d'intelligent, mais aussi une personne très têtue. Il pouvait tout aussi bien céder à leur requête que les faire sortir de chez lui car il se sentait oppressé. Cependant, son expression était très mystérieuse, et personne n'osa parler avant lui:

"Bon, chers Konohajin, vous m'avez coincé. Certes, je vous crois quand vous me dites que vous n'aviez pas prémédité ce vol, mais tout de même, après que vous m'ayez ramené mes possessions, je vous dois une faveur... et bien sûr, tout se passerait pour le mieux - pour vous - si je revenais sur ma décision de cet après-midi. Cependant, j'ai moi aussi quelque chose qui est à vous."

De quoi parlait-il? Fusasaki se tourna rapidement vers Hike, qui affichait une expression discrète de choc, comme s'il réalisait qu'ils s'étaient mis dans un pétrin, mais qu'il ne fallait tout de même pas le montrer. Leur vis-à-vis se leva et partit chercher un objet dans un tiroir. Il s'agissait du masque du chuunin. Ils l'avaient laissé exprès afin de se donner une bonne raison officielle de revenir au cas où leur présence serait questionnée... mais voilà que cet attribut risquait de se retourner contre eux!

"Voilà votre masque, mon cher."

Il le tendit à Hike en souriant poliment. Le jeune ninja tendit lentement la main pour le reprendre, et remercia leur hôte.

"Ne vous inquiétez pas, je ne comptais pas vous le rendre en échange de votre secours. Écoutez-moi bien. Je sais bien que tout ce qui s'est passé cette nuit est un peu trop beau (pour vous) pour être vrai. Du coup, je me doute bien sûr que votre Hokage est derrière quelque chose là-dedans. Elle ne vous a peut-être pas tout dit, mais qui sait..."

Fusasaki n'aimait pas ce que sous-entendait cet homme. Cela revenait au même que ce qu'il avait dit plus tôt. Son expression devait avoir changé perceptiblement, car l'autre marchand reprit immédiatement:

"Monsieur Somei, calmez-vous s'il vous plait. Je ne pense pas que madame la Hokage aurait réellement pris le risque d'organiser une attaque contre moi, alors qu'elle compte tant sur mon soutien dans la politique de mon pays. Si je venais à apprendre que ces voleurs ont été mandatés par Konoha, elle sait autant que moi où irait mon influence."

Nouveau silence.

"Messieurs, je consens à parler à mon Daimyo en faveur d'un accord avec le Pays du Feu. Il m'écoutera pour sûr, et vous pouvez rentrer chez vous l'esprit tranquille, vous avez atteint votre objectif. En réalité, ces voleurs n'ont permis que de vous rencontrer à nouveau, car j'avais déjà changé d'avis après votre départ: vous m'avez montré que les avantages pour mon pays, mais aussi pour moi, sont trop gros pour être laissés. De plus, aucun terme ne nous interdit de former un accord semblable avec Kumo, pour un commerce encore plus fluide."

Voilà qui était surprenant. Malgré lui, Fusasaki nota que cet homme manquait d'une rigueur professionnelle qui lui aurait fait envoyer un message à ses partenaires de discussion très rapidement en cas de changement d'avis. Laisser la décision planer pour le lendemain était déjà trop maladroit. Des histoires de marchands ne manquaient pas de raconter comment des malheurs arrivaient à ceux qui oubliaient de signaler à leurs partenaires un changement d'état de leur accord alors que ceux-ci étaient déjà partis annoncer de leur côté ce qui devait se faire, engrangeant de lourdes dépenses au final inutiles. Il ne s'agissait pas là d'un accord commercial à proprement parler, mais tout de même...

Non, il ne fallait retenir que le bon: Hike et Fusasaki avaient réussi leur mission, et l'accord entre les Pays du Feu et des Sources Chaudes allait vraisemblablement voir le jour.

La discussion prit un air plus détendu par la suite, et s'écourta alors que le sommeil se fit de plus en plus présent chez chacun. Avant de partir, les deux ninjas furent retenus par l'homme d'affaires qui leur avoua:

"J'espère que votre Hokage n'était pas trop en colère après notre dernière rencontre. Nous y avions bu un petit peu, et... je crains qu'elle ait mal interprété mon invitation à réitérer notre repas. J'y avais fait une allusion à un dessert exquis, puisque celui que nous venions de goûter était excellent, et j'ai peur qu'elle n'ait mal interprété mes mots... Son visage s'est renfrogné et elle s'est montrée légèrement plus distante après coup.
-Nous comprenons votre désarroi et lui feront part de vos excuses, monsieur. Sur ce, nous allons vous laisser profiter du reste de cette nuit. Au revoir!"

Des excuses? Il avait eu l'air d'un enfant pris la main dans le panier de sucreries alors que ses parents lui avaient interdit d'en toucher. Il avait pour sûr compris exactement ce qu'il avait laissé comprendre, tout comme Tsunade, mais il ne pouvait juste plus l'assumer, à présent qu'il allait probablement devoir la rencontrer à nouveau pour des raisons officielles.

Pour les deux ninjas, la soirée prenait fin. Alors qu'ils quittaient le domicile du riche marchand, ils ne virent plus les voleurs, et toute foule s'était dispersée, plus inquiète de trouver le monde des rêves assez vite que de savoir ce qui allait arriver à ces gens... chose qu'ils allaient probablement apprendre de toute manière dans les jours suivants.

Ils allaient pouvoir se mettre en route pour rentrer à Konoha et apporter une bonne nouvelle à leur Hokage. Mais d'abord, le repos appelait, et ils allaient profiter des bons lits d'une auberge.
avatar
創業者 | Personnage Non-Joueur
創業者 | Personnage Non-Joueur
Correcteur
Messages : 179
Date d'inscription : 15/05/2015



Correction de Hike

Positif


Un personnage fort intéressant, tu le joues très bien, tu ‘’drive’’ bien ta partie de la mission et tu amènes des éléments de réponses intéressants pour ton partenaire, grosso-modo, j’ai bien aimé!


Négatif


C’est un peu court par moment, pour un personnage de rang B, cependant, je crois que ça demeure complet, donc je n’en fait pas de cas.


Gains



29 PE
330 ryos.


Cordialement Don Geki


Correction de Fusa’

Positif


Du grand Fusa’. Tue s un excellent joueur, ton expérience de jeu se fait ressentir. Tu amènes toujours le rp plus loin, tu sais bien interpréter ton personnage, sincèrement j’adore te lire, continues ainsi!


Négatif


Ton premier post était un peu petit selon moi, mais bon, c’était une intro et les suivants ont été bien meilleurs. Je ne chipoterai pas sur les fautes, vu une telle longueur, c’est acceptable d’en échapper quelques-unes.


Gains


41PE
330 ryos


Cordialement Don Geki

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo]
» Chasse aux exhibitionnistes [Mission rang D avec Mamoru Ando]
» Le sourire dans la tristesse [Mission rang D avec Mirajane & Juvia]
» Anguille sous roche [Mission Rang C - Avec Altiel]
» [Mission Rang C]A la recherche du lapin sacré [Pv : Solo]

Sauter vers: