Side Menu

Partagez | 
avatar
雷 | Kumo no Jônin

雷 | Kumo no Jônin
Yotsuki Mitsui
Messages : 158
Date d'inscription : 19/06/2015
Age : 20
Localisation actuelle : Kumokagure no Sato

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 408
Expérience:
157/300  (157/300)

One Master for Lightning Sadist    Lun 13 Juin - 22:33
One Master for Lightning Sadist

feat Aa
"Je dois habiter mon nom. Je dois habiter mon corps. Je dois habiter mon style de combat. Sinon, je ne suis pas digne d'être une Kumojin."

C'est ainsi que Mitsui arrive à aboutir à ses créations de jutsu. Celles-ci ne sont pas très puissantes et ne consomment pas beaucoup de chakra. Cependant, pour des victimes ayant le même niveau qu'un gennin de rang D, ils subiront davantage de dégats que s'il s'agit d'un adversaire tel que le raikage. Oui, ces techniques ne le chatouillerait pas.

Grâce à un bunshin no jutsu ordinaire, elle teste la puissance de ses techniques. Voici l'aboutissement de sa première technique: Lightning Snakes. Elle crée des serpents de foudre rampant sur le sol. Une fois arrivés aux pieds du clone de la sublime kunoichi, ils l'électrifie et ils s'en vont.

Mitsui crée un autre clone pour tester sa seconde technique: Lightning Rabbit. Une boule électrique en forme de lapin bondit et électrocute sa cible, puis disparait avec le clone. Ensuite, Mitsui crée encoe un clone pour voir si elle arrive à utiliser Lightning Squirrel. Une boule électrique en forme d'écureuil grimpe sur le dos de sa cible en l'électrisant. Puis cet écureuil l'electocute aux omoplates. Le clone et l'écureuil de foudre disparaissent.

Mitsui crée 3 clones. "Lightning Rosenstones". Des graines de foudre sont lancées sur ses cibles. Quelques instants plus tard, elles éclosent en roses électriques qui les paralysent. Les clones et les roses disparaissent.

La jeune jônin s'agenouille sur le sol du terrain. "C'est épuisant quand on fait un bunshin pour s'entraîner. Un entraînement solo est plus fatiguant que de s'entraîner avec quelqu'un. Si seulement j'avais demandé à Aa-sempai de m'aider. C'est vrai, il m'a demander de venir ici. Ils sait que je compte devenir la chef de l'interrogatoire et de la torture de Kumo. "

Mitsui boit de l'eau puis elle se relève. "J'habiterais également mon prochain rôle, père. Grâce à Aa-sempai. Vous devez être fier de moi."

inaliastrid

____________________________________________



Dernière édition par Yotsuki Mitsui le Jeu 7 Juil - 22:25, édité 3 fois
avatar
雷 | Yondaime Raikage

雷 | Yondaime Raikage
Aa
Messages : 50
Date d'inscription : 30/05/2016

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 0
Expérience:
18/1000  (18/1000)

Re: One Master for Lightning Sadist    Mar 14 Juin - 8:01


Flash-back: One Master for Lightning Sadist
Pv : Mitsui




La fierté d’un clan réside dans de nombreuses choses. Pour certains, cela peut être le savoir, la connaissance. Pour d’autre, cela peut être leur richesse ou leur situation politique. Pour les Yotsuki, outre le fait que nous bénéficions depuis quelques années de plusieurs Raikage en notre sein, et j’en suis l’un d’eux, pour nous se sont « force », « honneur » et « ténacité » qui sont nos leitmotivs.

Bien qu’étant appelé à occuper de hautes fonctions, bien qu’étant accaparé pour de nombreuses taches, des plus banales aux plus secrètes, j’ai toujours gardé, en tant que chef actuel du clan, un œil sur les membres de la famille. Et cet œil tourné vers les miens est toujours aussi affuté lorsqu’il s’agit de surveiller les talents des ninjas et kunoichis de talents. Tout le monde ne saurait être un fier guerrier, seulement à mes yeux, chacun est en mesure d’apporter sa pierre à l’édifice.

Mais aujourd’hui le sujet concerne directement un talent naissant, un bourgeon qui ne demande qu’à s’épanouir en une sublime fleur, un ciel nuageux qui attend d’être balayé par le vent pour illuminer de sa splendeur, de sa chaleur et de sa force ceux sur qui son regard se pose. Mitsui était donc ce genre de personnes, de celles qu’il faut prendre en main, non pas pour faire de l’ingérence dans ses désirs ou de la pousser dans telle ou telle direction, mais bel et bien pour l’aider et la soutenir dans la voie qu’elle s’est elle-même fixée.

Dans cette optique, lorsque j’estime que certains du clan méritent une attention toute particulière, tout comme Bee il y a maintenant des années, je n’hésite pas à m’investir, misant sur un futur des plus radieux plutôt que de rester focaliser sur des défauts ou des échecs qui pourraient rebuter plus d’un sensei.

J’avais donné rendez-vous à celle qui deviendrait peut être mon élève en fonction de ce qu’elle saurait montrer sur l’un des terrains d’entrainement du village. Chacun le savait dans la ville, lorsque je mettais le pied à l’étrier, il fallait un certain espace de liberté pour éviter les imprévisibles dommages collatéraux.

À ma grande satisfaction, lorsque mes pas se posèrent à l’orée de la zone de combat, une petite falaise surplombant le secteur, Mitsui était déjà là à s’entraîner avec passion, avec ardeur voire même un peu trop. Elle ne lésinait pas sur ses techniques et montrait une certaine diversité dans la maîtrise des arts ninjas qu’elle avait développés. Pour moi, c’était une satisfaction que de pouvoir observer sans être vu. De cette manière, ceux que j’encadrais se montraient authentiques. Il m’était donc relativement facile de séparer ceux qui en voulaient vraiment de ceux qui ne cherchaient qu’à attirer mon attention sans réelle passion – même si au final en quelques minutes d’entraînement avec moi la différence était également toute aussi visible.

Bien, semblant faire une petite pause, c’était donc à moi d’entrer en jeu comme il se doit. En somme donner le ton de ce que serait ces quelques heures passées en ma compagnie. Si d’ors et déjà, mon élève ne fuyait pas à mon entrée, c’était un bon point pour elle.

Sautant depuis la falaise, je laissais la vitesse de chute me gagner. Un grand « boum », « bang » ou je ne sais quoi d’autre se fit entendre à mon atterrissage. Le sol venait de trembler et lorsque le nuage de poussière se dissipa, j’étais là, un genou à terre, un poing enfoncé dans le sol, une auréole craquelée d’une dizaine de mètres autour du point d’impact.

Le ton était donné. L’ambiance était désormais toute autre. Ni le gazouillis des quelques oiseaux dans les arbres ni la douceur de cet après-midi printanier ne sauraient refréner l’ardeur qui animait désormais cette arène naturelle.

- MATSUI !
Bien ! Commençons par un test ! Si tu le passes, je t’apprendrai deux ou trois choses. Sinon, faudra trouver quelqu’un d’autre jusqu’à ce que tu sois en mesure de réussir mon petit examen.


Me relevant enfin, j’époussetais mon haori avant de le retirer et de le jeter au sol, dans la poussière.

- Et merde !

Devant celle qui avait le même sang que moi, je m’approchais doucement, un pas après l’autre, prenant le temps de faire craquer mes articulations une à une. Les doigts d’abord, puis les poignets et enfin, une fois à moins d’un mètre d’elle, les cervicales.

- Bon ! Balance-moi ta technique la plus puissante. Si tu arrives à me blesser je t’entraînerais, sinon, tu pourras toujours demander à Bee comment faire.
Allez, c’est parti. Et surtout ne te retiens pas, ce serait une grossière erreur.

inaliastrid


Dernière édition par Aa le Jeu 23 Juin - 21:39, édité 1 fois
avatar
雷 | Kumo no Jônin

雷 | Kumo no Jônin
Yotsuki Mitsui
Messages : 158
Date d'inscription : 19/06/2015
Age : 20
Localisation actuelle : Kumokagure no Sato

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 408
Expérience:
157/300  (157/300)

Re: One Master for Lightning Sadist    Mar 14 Juin - 22:32
One Master for Lightning Sadist

feat Aa
Au moment où elle se lève, l'arrivée spectaculaire de Aa fait attirer l'attention de la jeune femme. "Aa-sama est toujours aussi badass. Son arrivée est trop badass. Un homme si musclé, si classe, si bourrin, j'adore. Je suis prête à recevoir ses enseignements après ce test." Et oui, face à ce si grand homme, Mitsui reste très calme.

Elle regarde son Boss avancer vers elle. Puis elle sort son fouet extensible pour se préparer. Elle utilise la pratique du le whip cracking, qui consiste à faire claquer son fouet dans le vide afin de produire un son. Dans ce cas là, il s'agit du signal de départ pour le commencement du test. "Sa manière d'avancer vers moi est tellement badass. J'adore." Ce dont Mitsui ne s'attend pas est qu'elle doit utiliser sa technique la plus puissante sur lui. Elle le regarde dans les yeux et pense ainsi: "Vous êtes dingue! Votre corps de rêve sera abimé! Bref, je ne dois pas le contredire. Dans ce cas, je n'ai qu'une technique à utiliser à part ce que je pense. Je ne retiendrais pas ce coup là."

• Dans ce cas, Boss, voici pour vous. Je m'excuse par avance pour mon sadisme.

Mitsui range son fouet, puis elle concentre du chakra raiton dans ses poumons. Elle recrache ce chakra sous forme de laser foudroyant sur son supérieur. "J'espère que je vais réussir à ne pas trop amocher son corps de rêve. Avec un peu de chance, je vais recevoir mon entraînement intensif grâce à ça." Ensuite, une fois le laser craché, Mitsui fonce puis elle tente de donner le coup le plus sadique qu'elle peut faire: le coup de genou dans le bijou de sa cible. "Tout les hommes ont ce point faible, Aa-sempai n'est pas une exception à la règle. Si je ne le touche pas avec le laser, je l'aurais ainsi. Ainsi, je pourrais devenir la big boss de l'art de la punition." Son aura devient de plus en plus imposante.

• Excusez-moi. Il me faut cet entraînement pour exterminer les criminels. Je ne pardonnerais jamais les péchés de mes ennemis. Le seul moyen d'expier leurs fautes est de mourir de ma main.

inaliastrid

____________________________________________

avatar
雷 | Yondaime Raikage

雷 | Yondaime Raikage
Aa
Messages : 50
Date d'inscription : 30/05/2016

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 0
Expérience:
18/1000  (18/1000)

Re: One Master for Lightning Sadist    Ven 17 Juin - 7:43


Flash-back: One Master for Lightning Sadist
Pv : Mitsui




Elle était là, se tenant fièrement devant moi comme un soldat galvanisé par la présence et les paroles d’un général avant le départ au front. Figure de proue du village, figure de proue du clan, j’étais habitué à un tel ressenti devant ma personne. Il fut un temps où ce genre d’approche m’émouvait encore, même si je ne l’ai jamais trop montré afin de garder une certaine posture. Aujourd’hui bien que je voie d’avantage cela comme une marque de confiance des kumojins envers moi, cela n’avait plus guère d’affect. Telle était la dure loi de la banalité d’une situation.

Sans mauvais jeu de mots de ma part, l’ambiance était des plus électrique. Mes paroles proférées à l’instant mettaient un terme à une certaine frivolité environnante. Le ton de ce qui devait être la suite des événements était donné et les cartes entre les mains de Mitsui. C’était donc à elle de tout mettre en œuvre pour que cette rencontre qu’elle semblait tant espérée ne se solde pas par un fiasco des plus complets. Il en allait de son futur apprentissage que de ne pas me décevoir. Mais au fond de moi, à la regarder là, fièrement dressée devant moi dans une posture de quasi-défi, je ne m’attendais pas à ce qu’elle se dérobe. Non, tout dans sa posture transpirait l’envie de réussir malgré un certain respect envers moi, et pourquoi pas une certaine crainte.

- Ne t’excuse pas. Le pardon est l’apanage des faibles. Nous autres Kumojins sommes de fiers et puissants shinobis qui vont au-delà de toutes craintes. Mitsui, il y a un temps pour penser et un temps pour agir. Sache que ceux qui pensent trop ou qu’il est impossible d’agir dans une situation sont généralement interrompus par ceux qui agissent. Dans ce cas de figure, il est souvent bien trop tard pour réagir. Sache toujours te placer du bon côté de l’action.

Un discours, ma foi, ô combien, galvanisant, mais qui n’avait pas ce but. Non, mes paroles avaient pour vocation de rappeler à ma jeune future élève ce pourquoi elle était là et surtout dans quelle mesure elle devait agir.

Intérieurement, j’étais satisfait. Fini les jouets, terminés les fouets et les armes étranges. Je n’avais rien contre le Bukijutsu, mais j’imaginais assez mal cette spécialiste de la torture vouloir se mesurer à moi de la plus efficace des manières en maniant, aussi habilement soit-il son lasso.

À quelques mètres de moi, elle se prépare. Sa poitrine se soulève doucement à mesure qu’elle gonfle ses poumons. Nombreux sont les jutsus dans le monde shinobi et je n’ai pas la prétention de tous les connaitre. Pour autant, étant donné sa posture, il ne faisait nul doute que l’attaque qu’elle préparait malgré elle à mon encontre n’avait strictement rien à voir avec un assaut frontal au corps-à-corps comme je les affectionnais tant.

Une projection de Raiton semblait fuser vers moi. À mes yeux, le temps semblait comme figé. Je ne voyais plus les feuilles des quelques arbres au loin se mouvoir doucement dans la brise, je ne voyais plus ces rares oiseaux survoler au-dessus de nos têtes l’arène de combat improvisée, je ne voyais plus ces nuages, symbole de la nation traverser le ciel azur. Non, tout cela était comme suspendu dans le temps. Mon regard sombre et profond quant à lui était uniquement et à cet instant focalisé sur cette décharge d’énergie électrique qui se dirigeait à grande vitesse sur moi.

À mon contact l’attaque de cette chère Mitsui provoqua une explosion d’énergie d’une certaine ampleur, faisant soulever autour de moi un important nuage de poussière, projetant mon haori à quelques mètres derrière moi. Je dois cependant avouer qu’un point en particulier me surprit. Je ne m’attendais nullement qu’après avoir éminemment lancé son jujitsu, elle ait le désir de venir m’affronter sur mon terrain de prédilection, à savoir le taijutsu.

Pour autant, elle avait fait cet effort et s’était avancée. Peut-être avait-elle surpassé une certaine crainte, peut-être souhaitait-elle seulement donner le meilleur d’elle-même et me prouver que malgré l’adversaire qu’elle avait en face d’elle, elle ne reculerait pas. C’était fascinant. C’était cela que je recherchais. De la conviction et une force à toutes épreuves.

Petit à petit, la poussière se dissipa autour de moi. Les choses redevenaient à la normale et malgré le bruit assourdissant que notre confrontation venait de provoquait, la nature avait repris ses droits et continuait son petit manège quotidien.

Elle était forte, c’était indéniable. Il y avait aussi du travail à accomplir et des choses à améliorer, cela aussi, c’était indéniable. Pour autant, elle était sur la bonne voie. Ne tenait plus qu’à elle à se donner les moyens de réussir en persévérant encore et encore.

Pourtant, malgré cette satisfaction qui m’animait, elle ne pourrait qu’être déçue en voyant les résultats de son assaut. Redevenant ainsi visible, de ma main droite j’époussetais mon torse indemne, bien que légèrement irrité par l’attaque de front reçue volontairement de plein fouet. Quant à ma main gauche, elle bloquait fermement le genou qui avait tenté sournoisement de s’en prendre à une partie ô combien sensible de mon anatomie.

Gardant cette position, je m’adressais avec une certaine rigueur ou une certaine dureté dans la voie à cette vicieuse assaillante.

- C’est bien Mitsui ! Je ne m’attendais pas à ce que tu sois en mesure de me blesser, mais tu as su m’égratigner légèrement. Tu as donc passé mon premier test avec brio.

Marquant un temps d’arrêt, je retenais toujours son genou, et de mon autre bras, préparait ma riposte de manière suffisamment lente pour qu’elle puisse prendre toute la considération du coup-de-poing qui allait s’abattre sur elle d’ici les quelques secondes à venir.

- EN REVANCHE ! TON COUP DE GENOU N’ETAIT PAS APPROPRIE ENVERS MOI !
SI TU TE RELEVES, CONSIDERE-TOI COMME MON ELEVE !


À peine ces quelques paroles prononcées d’une voix grave et puissante que mon poing droit fusait en direction de celle qui se décrivait comme la spécialiste de la torture. Eh bien, voyons donc voir comme elle pouvait réagir face à la douleur provoquée par ce coup.


inaliastrid


Dernière édition par Aa le Jeu 23 Juin - 21:41, édité 2 fois
avatar
雷 | Kumo no Jônin

雷 | Kumo no Jônin
Yotsuki Mitsui
Messages : 158
Date d'inscription : 19/06/2015
Age : 20
Localisation actuelle : Kumokagure no Sato

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 408
Expérience:
157/300  (157/300)

Re: One Master for Lightning Sadist    Ven 17 Juin - 23:16
One Master for Lightning Sadist

feat Aa
Le genou de Mitsui étant bloqué par la main musclée du Raikage, elle manque de tomber mais elle se rattrape en mettant ses mains sur le magnifique torse musclé de Aa. "Je l'ai égratiné juste un petit peu. Mais j'ai réussi mon test. Ce poing qui se prépare à me châtier.. Je n'aurais jamais du essayer de lui porter ce coup fatal. Pouquoi se prépare-t-il lentement? Qu'il me punisse maintenant! De toute façon je ne peux pas fuir."  

Mitsui retire ses mains du torse du Boss quand il hausse la voix, puis elle se reçoit ce puissant coup de poing. Elle tombe, les genoux à terre, la tête baissée, la main gauche sur le ventre, la main droite à terre, devant elle, pliée en deux, par ce coup de poing monumental qui la fait haleter, limite la faire vomir. Et surtout, elle saigne du nombril à cause du coup porté à son piercing, qui d'ailleurs est en miette. C'est pour cela qu'elle  essaye d'arrêter l'hémorragie, bien qu'elle soit minime.

Elle essaye de moins montrer qu'elle se tord de douleur, afin qu'elle puisse la surmonter et se relever. Elle inspire et expire longuement afin d'essayer d'atténuer la douleur. "Magnifique bourrin. J'ai bien mérité ce poing. J'aurais appris une chose, il me faut un entraînement intensif pour être à son niveau."

Mitsui tente de se relever, quelques instants plus tard, après la réception du coup de poing. "J'ai compris. Je dois me relever pour montrer que je ne suis pas une lâche." Ayant toujours la douleur dans son ventre, Mitsui garde sa main gauche dessus. "Ce châtiment..." La jeune femme sourit. "C'est la plus belle punition que l'on puisse m'offrir. Je vais écrire mon journal de punition en y inscrivant celle-ci en premier. Cette sensation de douleur intense, je n'ai jamais rien senti de tel."

• Merci pour cette punition, Maître. Ce châtiment est le plus terrible que je n'ai jamais subi. Vous me donnez encore plus envie de devenir votre disiple. Bien sûr que je me lève.

Mitsui tangue un peu à cause de la douleur. Mais elle avance vers son boss, dans le but de lui prouver que même si elle subit de lourds dégâts, elle n'abandonnera pas. Ce serait indigne pour une Kumojin, une Yotsuki, de déclarer forfait.

inaliastrid

____________________________________________

avatar
雷 | Yondaime Raikage

雷 | Yondaime Raikage
Aa
Messages : 50
Date d'inscription : 30/05/2016

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 0
Expérience:
18/1000  (18/1000)

Re: One Master for Lightning Sadist    Dim 19 Juin - 11:05


Flash-back: One Master for Lightning Sadist
Pv : Mitsui




Malgré toute la lenteur de la préparation, le coup en lui-même était tout ce qu’il y avait de plus fulgurant. Si j’avais souhaité qu’elle puisse prendre en considération toute l’intensité de ce qui risquait de s’abattre sur elle, il n’était pas dans mes plans qu’elle puisse se soustraire à un impact de cette violence. Si Mitsui souhaitait si ardemment devenir mon élève, elle aurait à se soumettre à mon mentorat, aussi douloureux et dangereux soit-il. Ne prenant sous mon aile que les meilleurs, ceux en qui je voyais un potentiel qui ne demandait qu’à éclore, j’attendais de mes disciples qu’ils s’astreignent à une rigueur qu’ils n’auraient peut-être jamais eu le désir d’explorer sans moi.

Était-ce mon imagination ou bien n’avait-elle même pas émit le moindre désir d’esquiver mon poing ? Ses paroles à venir me donneraient la réponse. Eh bien oui, si je me fiais à ses mots, Mitsui percevait tout cela comme une punition. Quant à savoir pourquoi elle voyait out cela de cette manière je n’en n’avais malheureusement pas la moindre idée. Mais pour l’heure, elle était encore au sol.

Elle était là, au sol, à genou devant moi et malgré une certaine force de volonté, elle ne pouvait totalement cacher la douleur qui l’envahissait. Quelques gouttes de sang perlaient à l’endroit de l’impact, mais malgré cela, malgré le fait qu’elle semblait être sur le point de régurgiter son petit-déjeuner, elle se leva, tant bien que mal. Quelle que soit la douleur, une douleur que j’imaginais parfaitement, une douleur que j’avais mainte fois connu, elle était debout, quelque peu chancelante, mais bel et bien debout.

Elle était là devant moi et je savais parfaitement ce qu’elle supportait. Je me souviens moi aussi de ce passé douloureux. C’était il y a maintenant de nombreuses années. C’était un temps où je n’étais pas encore Kage. C’était un temps où je n’étais pas encore le shinobis que je suis aujourd’hui. C’était un temps où j’étais encore jeune, un enfant profitant, ou plutôt dans mon cas, subissant le difficile entraînement de mon paternel, le Troisième Raikage. Mais peu importe, tout cela était une histoire bien trop longue à raconter et je n’avais pas le temps de me perdre dans ma mémoire.

C’était donc maintenant, une fois redressée devant ma stature que son discours sur la punition s’immisça entre nous.

- Mitsui ! Pour devenir mon disciple, il faut bien plus que se relever après avoir subi l’un de mes coups. Tu es debout après l’impact reçu et je suis fier de toi pour cela. Pour autant, ton attitude me déçoit grandement. La torture est un art qui se perd, mais je suis satisfait que tu saches prendre un tel sujet à bras-le-corps. Pour autant, ce sont les autres qui doivent être torturés si nécessaires et non toi à subir celle des autres.
Même si cela t’était impossible pour l’heure, je me serais attendu à ce que tu tentes au moins d’esquiver mon coup, voire de le minimiser.
Tu as encore des choses à apprendre. Et puisque l’esquive ne semble pas être une notion parfaitement encrée en toi, nous allons faire en sorte que cela en devienne une.
Kumo est fière de ses shinobis. La fuite n’est pas dans nos principes, mais l’esquive n’en est pas une. L’esquive est un moyen de survie, un moyen pour que chaque Kumojin puisse poursuivre son combat.
Un sage m’a murmuré une maxime lors d’une cérémonie mortuaire honorant les morts au combat. « Tu ne peux tuer ce que tu ne peux toucher ». Songe à cette pensée, qu’elle soit un guide pour ta vie future.


Sans plus de cérémonie, je ramassais mon haori resté au sol et m’avançais vers la falaise à une trentaine de mètres d’où j’avais sauté tout à l’heure. Pliant mon vêtement, je le déposais sur un rocher à proximité, loin de toute l’émule qui allait s’abattre à nouveau.

Donnant un puissant coup sur la muraille naturelle, ramassant plusieurs blocs de pierre, je m’adressais une nouvelle fois à mon interlocutrice partiellement blessée.

- Bien, et maintenant, esquive donc et rejoins moi ici.

Sans d’avantage d’explications, avec force, je projetais en sa direction cailloux de diverses tailles. Voyons donc voir si elle mesurait la portée de mon discours. La suite ne dépendait plus que d’elle.

inaliastrid

____________________________________________

Avatar by Totoro Ikki


Dernière édition par Aa le Jeu 23 Juin - 21:44, édité 1 fois
avatar
雷 | Kumo no Jônin

雷 | Kumo no Jônin
Yotsuki Mitsui
Messages : 158
Date d'inscription : 19/06/2015
Age : 20
Localisation actuelle : Kumokagure no Sato

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 408
Expérience:
157/300  (157/300)

Re: One Master for Lightning Sadist    Dim 19 Juin - 21:41
One Master for Lightning Sadist

feat Aa
Mitsui écoute attentivement son Maître. "Dommage. Mon attitude le déçoit. Tant pis, je vais faire de mon mieux pour lui montrer que je peux changer. Je devais essayer d'esquiver son coup? Je croyais pourtant que c'était ma punition pour avoir essayé de porter un coup de genou dans sa partie sensible."

"Tu ne peux tuer ce que tu ne peux toucher." Mitsui a comprit le principe. C'est vrai, elle est encore trop lente. Elle doit progresser, ça doit passer par l'amélioration de son esquive. Elle inspire et expire un grand coup, avant de retirer sa main de son ventre. "Je ne dois pas m'occuper de ma douleur, sinon je ne peux pas avancer."

• Bien, Maître.

La douleur commence à vraiment s'en aller lorsque le grand homme commence à jeter de la caillasse. Enfin, de la grosse caillasse. Sans broncher, elle court, sans penser à la douleur qui est moins importante que tout à l'heure, en esquivant cette pluie de pierres qui tombe sur elle. Tel qu'on la voit, on dirait une danse. Une danse pour esquiver les cailloux. Mais pas la poussière qui lui salit les cheveux.

"Je m'en souviens. C'est à cause d'un rocher créé par un Iwajin que Momiji est mort, en me protégeant. Je ne dois pas penser à cette image, je dois arriver auprès de Monsieur Aa." Non, rien à faire, l'image ne sort pas de sa tête. Mais elle avance encore. Pour sauter et faire un salto avant pour atterrir devant son supérieur.

Lorsqu'elle atterrit, la douleur lui relance. "Shit, l'image de la mort de papa et de Momiji qui refont surface et la douleur qui revient. Et maintenant, la pensée que je ne reverrai plus jamais l'homme de ma vie, sans savoir pourquoi. Je ne montrerais pas ma tristesse, je ne montrerais pas ma douleur."

Mitsui, d'un calme intense, se redresse et elle se place auprès de Aa. Peut-être qu'il voit que son visage s'attriste. Enfin, ce n'est pas grave, vu qu'aucune larme ne coule de ses yeux, aucun gémissement de douleur ne sort de sa bouche. Juste l'expression de son visage qui s'attriste à cause de ces souvenirs qui reviennent. Mais elle sourit pour dire qu'il ne faut pas s'en faire si jamais il remarque le tristesse sur le visage de la jeune adulte.

inaliastrid

____________________________________________

avatar
雷 | Yondaime Raikage

雷 | Yondaime Raikage
Aa
Messages : 50
Date d'inscription : 30/05/2016

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 0
Expérience:
18/1000  (18/1000)

Re: One Master for Lightning Sadist    Ven 24 Juin - 22:35


Flash-back: One Master for Lightning Sadist
Pv : Mitsui




L’enfer rocheux pleuvait sur la demoiselle en détresse qui se pavanait devant moi, à quelques mètres de là, espérant pouvoir me rejoindre. D’un poing robuste, je pourfendais la masse montagneuse dans de puissant fracas qui résonnaient dans la vallée environnante. Confrontés à tant de vacarmes brefs, puissants et répétitifs, de ma position, je pouvais voir quelques nuées d’oiseaux cachés dans les faîtes des arbres prendre leur envol et s’élever loin dans le ciel nuageux de Kumogakure no Sato. De mon autre main, j’empoignais avec fermeté les monceaux rocheux qui se détachaient de la falaise. Une fois la prise bien assurée, c’est avec une certaine force que je projetais ces armes improvisées vers celle qui était l’avenir du clan.

Elle semble enfin déterminée. De loin, son regard semble fixé sur les cailloux venant dans sa direction. Cette scène avait presque quelque chose d’hypnotique. Ses mouvements étaient fluides, observant attentivement la trajectoire de chacun de mes projectiles.

Cette scène qui passait devant mes yeux expérimentés me remémorait ma jeunesse. J’avais moi aussi par le passé subi un tel entraînement. Les places étaient alors inversées. J’étais à cette époque celui qui malgré sa douzaine d’années subissait une attaque frontale rocheuse volante. En revanche, en face de moi se trouvait l’un des shinobis le plus puissant du monde à l’époque, un shinobi pour qui la défaite ne faisait pas partie de son vocabulaire. Mon paternel, le Troisième Raikage n’était pas du genre à jouer des sentiments et n’attendait de son fils, n’attendais de moi que je sois à la hauteur de sa réputation.

Je me souviens encore recevoir les coups avec une interdiction formelle d’éviter les attaques, tout cela dans l’unique but d’affirmer mon endurance et de me faire maîtriser l’armure de raiton, ou du moins à cette époque, les prémices de celle que j’utilise aujourd’hui. Ainsi donc aujourd’hui, j’étais celui qui faisait subir ce test. Cependant, à la différence de feu mon paternel, les projectiles étaient moins nombreux et surtout, ils n’étaient pas recouverts d’un chakra raiton rendant leur impact plus incisif.

D’ailleurs, ces quelques secondes perdues dans mes réminiscences d’un lointain, ardu et pourtant fier passé avaient permis à Mitsui de s’approcher bien plus rapidement que je ne l’aurais souhaité.

Ainsi celle qui à la fin de ce petit test aurait peut-être la chance de pouvoir se présenter comme mon élève se tenait fièrement devant moi malgré un regard perdu. Tristesse, peur, appréhension. Franchement, aucune idée, et entre nous, je n’en avais rien à faire, mais au moins elle avait su rester en vie.

D’une voix grave, affirmée et pourtant rapide, j’assenais quelques paroles à la survivante en sursis.

- Ainsi donc, tu n’as toujours rien compris. Je vois. Il faut donc que tu appréhendes mon enseignement dans la douleur. Après ce coup, j’attends donc que tu me dises quel était le but de ces lancés de cailloux ! De ta réponse pourrait dépendre ta survie et ton potentiel apprentissage à mes côtés.

À peine le discours terminé qu’une aura électrique bleutée apparaissait sur mon corps, quelques crépitements se faisant entendre au gré de minuscules éclairs parcourant mon corps. D’un geste vif, un coup de paume se profilait en plein torse de la jonin, sans la moindre considération pour les dommages ou la douleur que pourrait provoquer un tel coup sur sa poitrine. Dans un second temps, dans la foulée du premier assaut et sans prendre le temps de faire quoi que ce soit d’autre, je me déplaçais d’un pas vif dans le dos de ma victime qui je l’espérais serait déséquilibré par le premier impact. Ainsi positionné, c’est un coup semblable à celui que je lui avais envoyé précédemment que j’assenais, cette fois sans ménagement et sous l’impulsion de mon armure de chakra raiton.

Il était temps d’être sérieux. Qu'elle le devienne aussi.



inaliastrid

____________________________________________

Avatar by Totoro Ikki
avatar
雷 | Kumo no Jônin

雷 | Kumo no Jônin
Yotsuki Mitsui
Messages : 158
Date d'inscription : 19/06/2015
Age : 20
Localisation actuelle : Kumokagure no Sato

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 408
Expérience:
157/300  (157/300)

Re: One Master for Lightning Sadist    Dim 26 Juin - 22:20
One Master for Lightning Sadist

feat Aa
"Pas ça! N'active pas ton armure! Tu veux me tuer ou quoi? Tu ne m'auras pas! Je dois exploser ces criminels qui ont éliminé mon petit ami avant!" Mitsui se concentre, elle concentre du chakra raiton dans son corps. Ainsi, elle peut se "téléporter" deux mètres derrière elle, au même moment ou son supérieur tente de lui porter un coup sur la poitrine. Ce que la jeune femme ne s'attendait pas, c'est que son oncle lointain soit derrière elle. Elle essaye d'esquiver ce poing en commençant à courrir, mais il était déjà trop tard. Elle n'a pas réussi à esquiver ce coup. "C'est pas vrai..." Elle tombe et s'applatit par terre.

Mitsui, à terre, a très mal aux omoplates. "Merde. Si j'avais pu esquiver ça..." Sa volonté infernale lui permet, cependant de ne pas s'évanouir, même si elle n'arrive pas à cacher sa douleur. "Le courage est la magie qui transforme les rêves en réalité. Ceux qui rampent, s'enfuient ou supplient au premier signe de colère ne sont que des chiens. Voire pire. Suis-je une chienne, ou une femme? Je dois me lever. Non, je n'y arrive pas. Mais je ne suis pas lâche. Si je ne me lève pas, je vais rejoindre Ritsu. Pourquoi pas, après tout... Non, le suicide fait partie de l'apanage des faibles."

La belle Yotsuki arrive à se relever, sans trop se servir de ses bras, tellement la douleur aux omoplates est insuportable. Et encore, ça peut être pire. "Tu vois bien que je sais ce que tu veux que j'apprenne après cette pluie de caillasse sur moi. Tu veux que je m'améliore en esquive et que je mette en pratique ce que tu m'a dis."

• Cette pluie de caillasse m'a permis d'augmenter ma capacité à avoir le réflexe d'esquiver les coups, ainsi que de mettre en pratique la leçon que vous m'avez donné.

Bien que cette douleur aux omoplates soit peu supportable, Mitsui regarde attentivement Aa. On ne sait pas ce qui peut arriver. "Ma survie? Il va me tuer si ma réponse ne le convient pas? Alors, je vais rejoindre mon homme? Mais non! Pas tout de suite, même si c'est tentant. Bon, du calme, je suis sûre de ma réponse. Si ce n'est pas vrai, c'est quoi? J'attend sa réponse, et que la douleur de mes omoplates se calme."

inaliastrid

____________________________________________

avatar
雷 | Yondaime Raikage

雷 | Yondaime Raikage
Aa
Messages : 50
Date d'inscription : 30/05/2016

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 0
Expérience:
18/1000  (18/1000)

Re: One Master for Lightning Sadist    Mer 6 Juil - 22:20


Flash-back: One Master for Lightning Sadist
Pv : Mitsui





Quelle surprise. Je dois avouer que j’étais globalement surpris par la tournure que prenaient les choses. Et je parlais là d’une surprise dans le bon sens du terme. J’avais activé mon armure de chakra raiton et m’étais lancé. Mes actions avaient tout de même une certaine retenue, ne comptant nullement occire un membre de mon clan, mais je dosais suffisamment la situation pour la mettre dans une position de faiblesse où elle aurait à réagir promptement et efficacement si elle désirait s’en sortir en minimisant les dégâts potentiels.

Autant dire que son esquive était une bonne chose dans ce que j’attendais d’elle. Par ce geste qu’elle imaginait surement comme un aspect de sa survie, je voyais un potentiel certain. Elle me prouvait enfin qu’elle était en mesure de faire quelque chose et de devenir quelqu’un sur qui Kumo pourrait s’appuyer dans le futur.

Les fleurs ne s’épanouissent pas seules. Il faut une multitude de facteurs pour qu’elles développent leur si délicat éclat. Mitsui était désormais dans cette situation ou sans guide, sans contrôle, elle ne pourrait se déployer. La marge de manœuvre était encore grande, mais avec le temps, la motivation et un entraînement poussé, je n’avais nul doute quant à son avenir.

Pour en revenir à ce simulacre d’affrontement mon point, lancé avec force et à une vitesse pratiquement similaire à une attaque normale bien que plus faible n’avait pas fait mouche. Et c’est là où il fallait que ma future élève s’améliore, sur la suite à donner à chacune de ses actions. Anticiper, voir dans l’avenir, ne pas se contenter de ce que l’on pense que l’ennemi pourrait faire, mais envisager l’entièreté des possibilités. Une tâche ardue, mais voilà la vraie force de l’élite de Kumo. S’attendre à tout, tout le temps, être en permanence sur ses gardes.

En attendant, elle était là, à terre, affalée dans la poussière. À en juger par les rictus barrant son visage juvénile, la douleur était bien présente. Peut-être un peu trop. Mais c’est de cette manière que j’ai appris, dans le sang, les larmes et la douleur. Certains disent ne pas vouloir suivre les traces de leurs pères. Pour ma part, son enseignement était fidèle à nos traditions. Je ne serais pas celui qui renierait des générations d’histoire.

Maintenant qu’elle était enfin debout, tant bien que mal, je n’attendais qu’une seule chose. Avait-elle suffisamment de lucidité pour répondre à ma question ? Certains pourraient trouver cette démarche ridicule ou inappropriée dans un tel entrainement, mais c’était tout le contraire. Tout ceci avait une base bien fondée et expérimentée depuis des années. Le but était simple. Forcer le shinobi à réfléchir sur un sujet précis dans une situation, généralement de combat, qui ne s’y prêtait pas. Pourquoi ? Dans l’unique but d’accroitre sa résistance mentale. Si un jour elle était amenée à être capturée au terme d’un combat, elle saurait comment réagir. Elle ne serait pas prise au dépourvue et saurait maintenant son flot de pensée dans une situation aussi critique. C’est dans de tels moments de faiblesse, lorsque le corps est au bout de ses capacités que le mental flanche. C’est à cet instant que l’esprit est le plus vulnérable et la personne susceptible de dévoiler des informations. C’est cela que je voulais éviter. C’est à cela que servait cet entraînement. Au final peu m’importait la réponse. J’attendais juste qu’elle me dise quelque chose, qu’elle me prouve qu’elle avait réfléchi à la situation malgré ses difficultés.

- Bien ! Tu peux te considérer comme mon élève. En revanche, il est inutile de vouloir commencer avec quelque chose de trop difficile à maîtriser. Il faut connaitre les bases avant de penser à autre chose.
Mais ce sera pour une prochaine fois. Rentre chez toi, repose-toi, panse tes blessures. Cela ne rimerait à rien de commencer à t’apprendre quoi que ce soit dans ta condition actuelle. Si tu veux être en mesure de comprendre et retenir mon enseignement, il est impératif que tu sois reposée.
Je te ferais appeler lorsque j’aurais du temps à te consacrer.


Sans d’avantage de finesse, je détournais les talons et me rapprochais de la falaise. Récupérant mon haori poussiéreux, je quittais notre zone d’entraînement d’un pas rapide en direction du village. Veste posée sur mon épaule nue, c’est sans un regard que je laissais Mitsui à ses pensées. Quant à moi, direction mon bureau pour mes activités habituelles.


inaliastrid

____________________________________________

Avatar by Totoro Ikki

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Guitare Snaker THE Guitare Master !
» new dg lightning
» Quel sont les moyens de gagner des Master Stones ?
» Lightning Nova | Terminé
» CONFESSION DE BEAUVOIR JEAN EX-CHEF GANG DE MASTER B A MONTRÉAL-NORD

Sauter vers: