Side Menu

Partagez | 
avatar
火 | Konoha no Genin
火 | Konoha no Genin
Kaiju Tetsuya
Messages : 127
Date d'inscription : 15/03/2016
Localisation actuelle : Konoha

Fiche Shinobi
Rang: D
Ryos: 303
Expérience:
88/100  (88/100)

Se salir les mains    Dim 19 Juin - 2:25
Mission:
 

Tetsu


Aujourd’hui est un jour nouveau, un nouveau levé de soleil de soleil, et un futur couché de celui-ci dans moins de quinze heures. Tout ceci, équivalait à une nouvelle tâche à accomplir pour moi en tant que shinobi. Plus tôt la veille, assez tard dans la nuit, j’avais reçu un nouvel ordre de mission de la part de la part de Tsunade-sama. Elle devait avoir choisi la mission à m’accorder avec minutie, puisque celle-ci est parfaitement en accord avec ma vraie nature. Avant d’être Genin de Konoha, je suis avant tout paysan. Les cultivassions, la terre, les animaux, c’est sans doute ce que je connais le mieux. Est-ce une simple coïncidence, ou est-ce que l’hokage en avait tenu compte pour m’assigner la mission. Quoi qu’il en fût, maintenant que j’étais en charge, je me devais de mener à bien mon devoir. Soutenir des agriculteurs, non loin du village, dans leurs taches.

Cela faisait bien longtemps que je n’avais plus accompli de tache agricole, C’était là l’occasion idéale de renouer avec le vrai moi. En plus, grâce à l’expérience acquise en tant que shinobi, ça devrait être assez facile. Sans emporter quoi que ce soit avec moi, je quittais le chez-moi, avant de m’arrêter en cours de route quelque minutes plus tard. Ce n’était pas très sur de s’en aller comme ça sans rien. Vaux mieux prévenir que guérir. Je retournais alors à l’appartement récupérer ma sacoche d’équipements. Pas très bien garnis, je devrais déjà penser à la mettre à jour. Les différentes utilisations ne l’avaient pas épargné. J’en profitais aussi pour remplir légèrement mon sac à dos, juste au cas où. Alors que je finissais de le faire, je pouvais entendre plusieurs claques contre la toiture, qui gagnait lentement en intensité. La pluie. Ça faisait vraiment longtemps déjà qu’il n’avait plus plu à Konoha. Je n’avais donc pas d’autres choix que de me changer de nouveau. Pas de grand changement, et je terminais en rajoutant un pull à capuche sur le tout. Direction les portes du village. Après tout ce que j’ai déjà pu voir et vivre, ce n’était certainement pas une pluie que m’arrêterais aujourd’hui.

Arrivé aux portes du village, je présentais mon ordre de mission aux gardiens. Un laissez-passer venu de la plus haute autorité, était certainement suffisant pour laisser sortir un genin. En plus, la première cultivassion se trouvais en périphérie extérieure du village. Les gardes de patrouille à l’extérieur garderaient assez facilement un œil sur moi. Les portiers me laissaient alors sortir sans faire d’histoires. Je m’en aussi sans rajouter un seul mot, regardant droit devant moi. L’odeur de la forêt, et de l’extérieur du village, ne me faisait pas vraiment le même effet que les premières fois. C’était à présent une habitude, si on peut dire ça comme ça. Bondissant d’arbres en arbres, je me rapprochais assez vite de la cultivassions. Comme prévu, je sentais de l’agitation autour de moi. Des Konohajins qui ne restaient pas au même endroit plus de deux secondes. Ils n’étaient nullement intéressés par moi, il accomplissait juste leur tache, qui consistait en la surveillance de l’extérieur du village.

En moins de temps qu’il ne fallait pour le dire, j’étais arrivé à destination. Faisant un bond jusqu’au sol, je traversais lentement la clôture en bois, en marchant. Je m’arrêtais une fois bien à l’intérieur de la clôture, les pieds bien campés dans le sol, j’inspirais profondément. Je vis alors un vieillard, bien portant, et assez musclé, s’approcher de moi. « Excusez-moi, vous êtes sur une propriété privée ici » me dit-il. « Huh. Désolé. Je me nomme Kaiju Tetsuya, Genin de Konoha. Hokage-sama, m’envoie vous donner un coup de main avec les cultivassions. » Lui répondais-je en me rapprochant de lui avec assurance, en appréciant les variétés de plantes qui m’entouraient. À première vu, ils étaient loin d’être des débutants en la matière. Le vieillard, lâchant un grand ricanement, s’exprimait ensuite, « C’est ce cafard, que Konoha nous envoie. Désolé, je n’ai rien contre toi, mais ici il n'y a pas de poupée. » Dit-il en posant son énorme bras sur mon épaule. Pour être franc, heureusement qu’il l’a juste posé. S’il y appliquait la moindre pression, j’étais bon pour être considéré comme handicapé le reste de ma vie.

« Je vois que vos produits sont bien à maturité, et leur étalage aussi est excellent. Le travail est bien fait, ça me facilitera la tache. Vous pouvez aller vous réchauffer, si vous ne voulez pas attraper un rhume ou une mauvaise grippe. » , Lançais-je dans un monologue, en regardant la plantation, sans prêter attention à ses remarques. Je dis paraissais alors, le laissant un tronc d’arbre en main, et réapparaitre face au champ. Visiblement, les outils étaient toujours sur place. Ce n’est pas que je n’étais pas d’humeur, mais je devais me dépêcher. Me saisissant de la faux, je me lançais dans le champ. Une entaille à gauche, deux à droite, trois en face, on avance de quelque pas, et on reprend. Voilà la formule que j’appliquais, pour récolter aussi vie que je pouvais, les productions du vieux costaud. En allant aussi vite que je pouvais, en finir avec le champ du tout de même me prendre environ neuf heures, surtout dues à son immensité. Ça doit être un grand plaisir de posséder un tel joyau.

Me dirigeant vers le bâtiment principal, c’est le musclé que je trouvais adossé contre un mur, une tasse de thé aux lèvres. « Je me suis visiblement trompé sur ton compte. C’est un travail de pro que tu viens d’accomplir là. Tu m’appeler Shôza Tonta. ». « Ce n’est pas grave monsieur Tonta, l’important, c’est que le travail soit fait. Ça a été un réel plaisir de vous servir. Je dois à présent me rendre auprès d’autres agriculteurs. Dans les mêmes besoins que vous. » , « Au plaisir de te revoir jeune Tetsuya. ». Sur ces mots, je mis en route vers la prochaine ferme. J’y passais la nuit, et continuais ma mission le lendemain. En sept jours, je m’étais rendu dans environs douze fermes différentes, et je pouvais à présent retourner à Konoha. Le trajet retour pour le village, était certainement la chose la plus facile que j’ai faite cette dernière semaine. Après quelque heures de trajet, j’étais désormais à l’intérieur du village. Il était temps pour moi d’aller faire mon rapport.
avatar
創業者 | Personnage Non-Joueur
創業者 | Personnage Non-Joueur
Correcteur
Messages : 179
Date d'inscription : 15/05/2015


Re: Se salir les mains    Jeu 14 Juil - 20:13

Correction

Positif - Tetsuya


Petit rp sympa. Qui dit petit rp, dit peu de fautes, mais ça se voit que tu t'appliques à ce niveau ^^


Négatif - Tetsuya


Au niveau de la mission, je trouve regrettable que 80% du rp ne traite pas la mission en soit, mais ce n'est qu'une mission de rang D donc pas grave x)
Il y a tout de même quelques fautes :

"Vaux mieux prévenir que guérir"
->Vaut*

"Je m’arrêtais une fois bien à l’intérieur de la clôture"
-> Je m'arrêtai* vu que c'est une action brève.

"Hokage-sama, m’envoie "
-> Il n'y a aucune raison de mettre une virgule là **

"Tu m’appeler Shôza Tonta"
-> ??

Essaye de te relire la tête reposée, je suis sûr que tu peux faire mieux !



Gains - Tetsuya


+5 PE

Kirua~

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pour ceux qui ne veulent pas se salir les mains
» Lorsqu'il faut se salir les mains...
» 112 mains serrées—Fanfic by Sacchan AKHTS!
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» Nain et armes a deux mains

Sauter vers: