Side Menu

Partagez | 
avatar
火 | Konoha no Chûnin
火 | Konoha no Chûnin
Chiwa Aimi
Messages : 104
Date d'inscription : 09/05/2016
Localisation actuelle : Les rues de Konoha

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 472
Expérience:
35/300  (35/300)

En scène !    Sam 2 Juil - 12:47
Spoiler:
 





En route vers le chapiteau

Partie 1

Il était environ quatre heures trente du matin quand la jeune Aimi se réveilla, elle s'étira et se leva de futon. Celle-ci ne devait pas traîner. En effet, la Chiwa devait se rendre à Tanzaku afin de réaliser sa mission au mieux. Elle se prépara tout en se rappelant de la veille, lorsqu'on lui avait confié cette tâche.

• • •
La Chûnin regarda son intendant incrédule, venait-il vraiment de lui confier ce type de mission ? Lui demandait-il sincèrement de faire le « pitre » devant une foule ? La jeune Chiwa s'inclina à nouveau avant de sortir du bureau dans un silence de mort. Ce n'était pas très poli de ne pas remercier son supérieur, mais la rousse n'avait point envie de dire quoi que ce soit à ce moment précis. Le crépuscule régnait sur Konoha et le numéro de cirque ne commencerait qu'à la tombée de la nuit du jour suivant. Il fallait que la Chûnin rentre dormir et qu'elle parte très tôt le matin, il y avait trois/quatre bonnes heures à faire avant d'arriver là-bas. L'épéiste se contenta donc de rentrer chez elle et de tomber dans les bras de Morphée.
• • •

Une fois prête, elle rangea Hinoken dans son fourreau. Malgré tout, elle accomplirait cette mission avec assiduité et s'investirait un maximum.
Sa première tâche consistait donc à se rendre au village jovial et animé du pays du feu, ce n'était pas le genre de lieu où Aimi aimait vagabonder : on oyait dire que beaucoup d'hommes mûrs s'y rendaient pour jouer et s'abreuver de délicieuses liqueurs tout en courtisant de somptueuses créatures faites de chair et de sang.

Aimi sortit de son taudis et fila expressément vers la sortit du village de la feuille. Durant plusieurs heures, la jeune fille parcourra les bois du pays du feu. Son but : atteindre Tanzaku le plus vite possible. Sautant de branche en branche, les minutes passèrent et la Chiwa ne savait pas quelle heure il était, seul le soleil montrant le bout de son nez prouvait que la matinée était entamée. Les arbres se resserraient de plus en plus entre eux et il était de plus en plus difficile de passer par le haut de la forêt. La rouquine allait donc devoir continuer au sol. La spécialiste du Kenjutsu se précipita dans le vide, se protégeant de ses avant-bras afin d'éviter toute lacération au niveau du visage que les fines branches lui auraient infligées.  Ses pieds rencontrèrent le sol délicatement, puis elle reprit sa course vers son objectif.

C'est avec soulagement que la flamboyante Aimi arriva à Tanzaku. La ville était entourée d'une muraille grisâtre, le petit chemin de terre menait à une entrée dégagée. C'était la première fois que la belle arpentait ses lieux, elle n'avait pas le temps de visiter l'endroit, mais le dynamisme des rues et le nombre incalculable de visiteurs n'étaient pas qu'une légende. C'est en observant de gauche à droite les marchands et les tavernes où hommes chantaient à tue-tête, que la jeune rousse découvrit au loin le sommet d'un toit en tissus blanc, elle mettait enfin la main sur cette tente titanesque !

Aimi se hâta vers sa principale destination. Une fois arrivée, les rubis de la belle s'agrandirent au maximum. Devant elle se trouvait un chapiteau blanc gigantesque, celui-ci était décoré des rayures rouges et dorées et le sommet ornait un drapeau de la même teinte. On pouvait voir les fils solides qui étiraient la forteresse un maximum pour que celle-ci tienne toute la journée. Fin de la contemplation, la kunoichi remarqua une jeune femme drôlement vêtue. Intriguée, Aimi scruta de haut en bas cette artiste : ses nus pieds caressaient le sol, ses guibolles couvertes d'un collant à résille, son fessier était habillé d'un petit short d'un beau satin noir. Le haut de son corps drapé d'une queue-de-pie rouge satin, le devant attaché par un simple bouton. Le veston recouvrait un chemisier blanc et un petit nœud noir rendait le tout élégant. Sa tenue se complétait d'un haut-de-forme noir qui déguisait sa longue chevelure blonde. La créature extraordinaire se dirigea vers l'arrière du lieu du spectacle, elle la suivit donc légèrement intimidée.

Une fois arrivée derrière, la jeune fille aperçut une dizaine de personnes qui travaillaient sur les préparatifs du concours. Debout, bras croisés, un homme d'une cinquantaine d'années observait la scène avec attention.  Sa tête était habillée d'un chapeau haut-de-forme noir et sa queue-de pie lui offrait une carrure aristocratique. Sa moustache grise était soigneusement coiffée et son regard fatigué accusait d'un travail acharné durant de longues années. La jeune Aimi comprit qu'elle devait se diriger vers lui. Avançant lentement mais sûrement, celui-ci remarqua sa présence, son regard intrigué perçait celui subjugué de la shinobi.  La jeunette s'inclina rapidement avant de se présenter à lui :

▬ Aimi : Bonjour, je me nomme Chiwa Aimi. Je suis ninja de Konoha et suis ici à votre demande. Je viens vous aider pour le spectacle de cirque.


Les microscopiques pupilles sombres de son aîné s’éclaircirent et ses lèvres froissées s'ouvrirent présentant un grand sourire à la rouquine. Il joint ses mains ridées et les posa sur les frêles épaules de la konohajin, celle-ci sursauta n'appréciant guère ce genre de contact à son encontre.

▬ Vieil homme : Fantastique, Formidable, Grandiose.  déclara-t-il avec vivacité, apeurant la rousse. Nous nous demandions si quelqu'un viendrait. Viens mon petit, nous allons t'expliquer ta mission.


© Naely

____________________________________________


Spoiler:
 


Viens goûter à ma lame ♥


Dernière édition par Chiwa Aimi le Lun 18 Juil - 21:20, édité 3 fois
avatar
火 | Konoha no Chûnin
火 | Konoha no Chûnin
Chiwa Aimi
Messages : 104
Date d'inscription : 09/05/2016
Localisation actuelle : Les rues de Konoha

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 472
Expérience:
35/300  (35/300)

Re: En scène !    Dim 10 Juil - 16:42




Les préparatifs

Partie 2

La femme aux cheveux rouges flamboyants se fit embarquer sans pouvoir dire quoi que ce soit. L'homme âgé avait passé sa main vers son dos afin de la faire avancer vers les artistes. Sur le rapide chemin, celui-ci s'excusa poliment de ne pas s'être présenté, il répondait au nom de Takushi. Ils s'arrêtèrent devant la troupe et Aimi se permit de détailler chacun d'eux. Un clown ramassait son faux nez rouge, une femme s'étirait les jambes au point d'en faire souffrir mentalement la jeune Aimi. La belle était agile, elle savait se faire souple quand il le fallait, mais écarter ses gambettes de cette manière, ce n'était même pas envisageable. L'artiste de tout à l'heure semblait caresser quelque chose dans une cage, sûrement un animal de cirque.

Le meneur du groupe présenta la Chûnin au groupe présent, ceux-ci s'inclinèrent poliment face à elle et la rousse en fit de même. Le chef de la troupe expliqua qu'ils n'avaient pas beaucoup de temps pour expliquer et entraîner le spectacle. Il fallait seulement que la jeune fille fasse mouche devant tout le public, elle devrait sûrement se servir de ses talents de ninja pour amadouer la foule. Le maître de cérémonie s'arrêta deux petites secondes, il précisa avec fierté que le nom de leur troupe était "Taiyō no sākasu" ce qui signifiait le cirque soleil.

Avant de commencer quoi que ce soit, ils devaient montrer les numéros qu'ils présenteraient le soir même.
Premièrement, le saltimbanque nommé "Piero" ferait plusieurs tours de magie. Ensuite, entrerait en scène un jongleur surnommé "Jagurā" qui œuvrera pendant que les danseuses gambilleront autour de lui. Troisièmement, la belle femme dont l'élasticité était ahurissante réalisera son numéro de trapèze avec son partenaire, on l'appelait "Tora". Pendant ce temps, ils déploieront le lion sur scène afin de produire leur délicat numéro. Le directeur du cirque se concentra sur la jeune fille, lui expliquant que ce serait donc à son tour de montrer ce dont elle était capable.

L'épéiste de Konoha acquiesça, il y avait beaucoup de boulot se dit-elle, on pouvait remarquer que cette victoire était importante pour eux. Aimi fera en sorte que ce soit eux les gagnants.
L'élégante blonde qu'elle avait suivie tout à l'heure l'invita à venir avec elle : celle-ci devait lui présenter son compagnon de cirque. Elle se présenta d'ailleurs auprès de la kunoichi, Torēnā, c'est comme cela qu'elle était étiquetée.

Intriguée, elle s'appliqua, s'approchant d'une grande cage recouverte d'un drap blanc, sûrement pour cacher son habitant du soleil éclatant.
Les lèvres de l'artiste à la tenue étrange s'amincirent dans un doux sourire, elle retira la pièce de laine et la Chiwa s'avança très intéressée. Un rugissement fit sursauter la rousse, elle se retrouva face à un magnifique lion, celui-ci se promenait de gauche à droite dans sa géante niche. La belle Torēnā lança un gros morceau de viande au félin qui ne se fit pas prier pour la dévorer. La dresseuse proposa à Aimi de s'avancer un peu plus, il fallait que l'animal se fasse à son odeur afin qu'il n'y ait pas de problème lors de la représentation.

La Chunin obéit sans grande conviction, le fauve ayant terminé son repas s'était couché de tout son long contre les barreaux, Torena se permit de caresser son pelage et celui-ci semblait très content de ce geste. Ce n'est pas la rouquine qui aurait dans l'idée de bichonner la bête. Une fois près de la tête du brave lion, celui-ci flaira la personne qui venait de s'approcher, il fit cela pendant de longues secondes avant de cesser, il n'avait aucunement l'air préoccupé par la nouvelle présence. C'est ainsi que la blonde lui indiqua qu'elle pouvait poser sa main sur lui. La jeune fille ne voyait pas souvent d'animaux de cette carrure, elle était impressionnée et quelque peu craintive, mais l'attitude du lion rassurait Aimi. C'est délicatement qu'elle avança ses fins doigts vers la bête, une fois le contact fait, la douceur de son pelage donnait envie de le caresser, ce qu'elle fit. Les fines lèvres de la fille aux yeux rubis s'étirèrent dans un grand sourire.

Il était temps de s’entraîner. Takushi appela les demoiselles les invitant à passer sous la tente. Une fois l'entrée passée, Aimi s'arrêta pour contempler les lieux. C'était tout bonnement magique ! Le centre du chapiteau formait un grand cercle, le sol beige illuminait l'endroit. Au nord de l'auréole se trouvait une petite porte où chaque côté était vêtu d'un splendide rideau rouge, les artistes entraient sûrement par celle-ci. Tout autour étaient posés des bancs afin d'installer les spectateurs. Le plafond était recouvert d'éclairage et on pouvait aussi apercevoir du matériel comme le trapèze et des cordes. Tous avancèrent vers le centre, Aimi les suivit en silence.
Le plus important était de préparer la jeune fille à ce qu'elle pourrait faire. Le metteur en scène lui présenta plusieurs cibles éparpillées dans la salle, il y en avait cinq au-dessus des spectateurs. Il s'était dit qu'avec ses talents de ninja, elle pourrait leur faire une démonstration de lancer d'outils de ninjas. La Chiwa était surprise, elle observait que l'homme avait tout prévu. Un grand sourire apparut sur ses lèvres :



▬ Vieil homme : Ce numéro sera le dernier, j'ai prévu une petite surprise pour les spectateurs et ce sera toi qui leur offriras. J'ai préparé trois piñatas remplies de confettis, tu devras les faire exploser grâce à tes talents : ce sera notre bouquet final.


Ils comptaient vraiment sur elle pour faire le show, la jeune fille sentait une pression monter en elle. Ce n'était pas bien difficile ce qu'il lui demandait, elle utiliserait premièrement ses kunais et shurikens (qu'elle pourra récupérer à la fin) puis avait une petite idée quant à la crevaison du récipient. La jeune fille la proposa au directeur de la troupe. L'air intéressé de l'homme soulagea Aimi, de peur que ça ne lui plaisait pas. Bien au contraire, il adorait le plan et trouvait qu'il ferait sensation. Trêve de bavardage, l'heure était à l'entraînement.

Pendant que les artistes s'affairaient à leur occupation, la Chiwa observa les alentours, elle se demandait comment elle pourrait lancer ses armes et à partir d'où. La jeune fille s'imaginait sauter sur le petit muré qui était devant les premiers rangs (question de sécurité), elle pourrait faire un saut et lancer le premier, continuer avec un salto latéral pour les trois cibles qui seraient le plus au milieu, puis dans un salto arrière vers le centre, elle lancera ses shurikens de façon à ce qu'ils volent de façon circulaire vers leur cible. La jeune fille sourit satisfaite de son idée, les deux poings sur ses hanches. Quant à son plan à l'encontre des boules de surprises, elle préférait garder le suspense pour le spectacle.

Entra dans le cercle beige la dompteuse avec des confrères, ils mettaient en place la scène pour s’entraîner. Le matériel était installé en cercle, deux petites estrades rondes de part et d'autre d'un petit pont. Deux autres plates-formes sont installées un peu plus loin. Entre les deux, un cerceau suspendu à une tige. Le but était de faire monter le lion sur le premier échafaud puis lui faire traverser la fine rambarde afin d'atterrir de l'autre côté. L'épreuve suivante était la plus difficile, il fallait faire sauter le fauve dans un cerceau en feu. Et c'est là que la troupe ne savait pas comment s'y prendre. En effet, la dernière fois le cerceau s'était éteint, car il n'y avait pas assez eu de flamme, décevant le public. C'est alors qu'Aimi eut une brillante idée. Elle s'avança vers le groupe, intimidée et prit la parole.


▬ Aimi : J'ai remarqué que vous cherchiez un moyen d'allumer le cerceau correctement. Je me suis dit que je pouvais peut-être vous aider, j'ai comme affinité le Katon, je pourrais lancer des flammes de chaque côté du cerceau, il faudra juste bien imbiber celui-ci. De plus, cela impressionnerait les visiteurs.



Les artistes de cirque se regardèrent et hochèrent machinalement la tête. La femme blonde approuva l'idée, elle voulait tout de même vérifier que c'était plausible. Elle prit du produit inflammable exprès pour le numéro et avec un chiffon en éparpilla sur tout le cercle. La jeune Aimi se demandait comment pouvait-elle mettre en scène cette mise en feu. Tout d'abord, elle arriverait sur le ring et s'inclinerait. Puis tournerait sur elle-même avant de sauter en l'air et d'une main lancerait un léger katon, lâchant des petites flammes qui couvriraient le disque du feu de sa technique. Une fois qu'elle aurait fait cela, elle s'en irait laissant place à la star du numéro.

La soirée arrivait à grand pas, il était temps pour tout le monde de se préparer physiquement et mentalement. Leurs rivaux étant invités sur les lieux débuteraient les hostilités et notre belle troupe suivra, un jury départagera alors les deux cirques. Aimi soupira un grand coup, elle avait un peu le trac, ce n'était plus son habitude de se faire remarquer, mais la rousse aimait la compétition, elle voulait gagner et ils triompheraient.




© Naely

____________________________________________


Spoiler:
 


Viens goûter à ma lame ♥


Dernière édition par Chiwa Aimi le Lun 18 Juil - 21:25, édité 2 fois
avatar
火 | Konoha no Chûnin
火 | Konoha no Chûnin
Chiwa Aimi
Messages : 104
Date d'inscription : 09/05/2016
Localisation actuelle : Les rues de Konoha

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 472
Expérience:
35/300  (35/300)

Re: En scène !    Ven 15 Juil - 13:04




Que le spectacle commence

Partie 3 et fin

La foule remplissait petit à petit les gradins qui encerclaient le cœur du chapiteau. Les rivaux de notre troupe étaient arrivés depuis une heure, il fallait qu'ils se préparent ne connaissant pas les lieux. La tension était à son comble, dès leur arrivée, cette maudite troupe tentait de montrer sa supériorité vis-à-vis des artistes du pays du feu. Aimi voyait ses adversaires d'un mauvais œil, ils étaient sûrs de gagner et n'avaient pas l'air fair-play. Elle se devrait d'être très méfiante et attentive : c'était aussi son rôle en tant que shinobi de Konoha, de veiller sur les civils.

Alors que les compétiteurs opposés se préparaient à entrer en scène, la dompteuse s'avança vers la rousse avec quelque chose d'inconnu entre les mains. Celle-ci tendit la chose vers elle en souriant, la jeune femme prit la parole en expliquant qu'elle avait trouvé cette petite tenue pour l’épéiste, qu'elle lui irait à merveille et que ça serait idéal pour le spectacle.  La Chunin sentit ses joues rosirent, elle était très touchée du geste de l'artiste blonde, elle hocha positivement de la tête, remerciant celle-ci et prit les vêtements afin d'aller se préparer. Une fois à l'écart, la kunoichi se dessapa et mit l'habit sur elle, c'était un magnifique petit kimono rouge brodé de fleurs roses et orangées, la ceinture noire  lui serrait sa fine taille de guêpe. De longs collants recouvraient ses élégantes gambettes tandis que deux petits élastiques onyx attachaient ses beaux cheveux rouges en deux couettes hautes. Aimi était très embarrassée de se voir dans cet accoutrement, la sabreuse se découvrait d'innocentes formes qu'elle ignorait depuis toujours. Pourtant, elle appréciait l'habit, d'autant plus qu'il venait de ses amis de la troupe. La Chiwa soupira, elle installa Hinoken sur son dos et sortit de la petite pièce.

Quand Aimi arriva derrière les rideaux, les artistes étaient tous réunis formant un cercle fermé. Tous regardèrent dans sa direction, plusieurs regards se formèrent en observant l'artiste de quelques heures : sympathie, admiration, tendresse, la jeune fille était splendide et adorable, c'était indéniable. Le chef de la troupe s'avança vers tous, ayant observait le numéro de leurs rivaux. Il leur expliqua que celui-ci n'était pas bien différent du dernier, il avait de l'espoir et si tout se passait bien, la victoire serait à eux cette fois-ci. C'était une ovation dans la salle de spectacle qui se fit entendre jusqu'aux oreilles de nos artistes. La partie de la soirée était bien entamée, il ne restait plus qu'à faire ses preuves et à envoyer tout ce qu'ils avaient. Leurs adversaires firent leur apparition dans les coulisses, un sourire presque victorieux arborait leur visage. Comme si c'était déjà gagnait d'avance...

L'un des artistes s'avança vers eux un air confiant qu'Aimi n'appréciait guère. C'était certain qu'il allait balancer un pique afin de décontenancer la troupe.


- Rival : Je ne vais pas vous mettre la pression, mais essayez au moins de rendre un spectacle potable, quitte à perdre avec honneur...


L'un de nos artistes prit au premier degré la remarque de l'idiot et s'avança vivement vers lui, la ferme intention de le remettre à sa place. La Chunin de Konoha soupira, il ne fallait surtout pas se laisser impressionner par ces artistes de bas étage. Alors, avec une rapidité déconcertante, elle se glissa entre les deux hommes faisant face au chercheur d'embrouille, il sursauta et fixa la jeune fille méchamment.


▬ Aimi : Tu ferais mieux de préparer mentalement ton équipe à la défaite, crois-moi, vous allez le sentir notre triomphe. Ah et, je vous ai à l’œil.



Le regard rouge sang de la jeune femme restait imperturbable, ce n'est pas ce genre de minet qui allait l’impressionner. Son fin sourire espiègle au coin, elle se retourna vers son coéquipier et lui en offrit un plus doux. Les paroles de la rousse avaient remis d'aplomb le cirque soleil. Il était temps de montrer leur numéro.

Une musique dans les tons du cirque fit son apparition, ce fut le meneur de la troupe qui fit son entrée sur la scène. Il ôta son-haut-de-forme tout en s'inclinant à la foule en ébullition. Il salua le public et leur promit un spectacle dont ils se rappelleraient toujours.

Il annonça alors l'entrée de Piero, notre clown. Celui-ci salua tous les regards admiratifs se présentant à lui. Il commença par un numéro très connu, le saltimbanque prit son chapeau dans ses mains et sortit une baguette qu'il brandit vers le plafond, il regarda avec suspense l'assemblée. L'homme au nez rouge leur présenta le creux du chapeau bien évidemment vide. Puis, de son bâton magique, il tapota les bords du chapiteau de tête, il passa légèrement la baguette dans celui-ci et de façon miraculeuse, un petit lapin blanc sortit de celui-ci. Les enfants étaient admiratifs face à l'animal, l'artiste fit passer le lapereau au public ravi de ce partage. Le clown s'arrêta net sur la scène et se mit à tousser, de plus en plus fort, le public se faisait inquiet face à l'état du drôle d'homme. Celui-ci passa sa main dans sa bouche avant de tirer la chose qui semblait l'étouffer. Un tissu rouge fit son apparition, il lança un regard interloqué à ses fans qui se mirent à rire. Il tira alors le bout de soie, plusieurs sortirent d'entre ses lèvres formant un magnifique arc-en-ciel.

Le public applaudit Piero, celui-ci leur lança aussi la brochette de soie. L'homme prit un micro et fit toute une ribambelle de boutades, faisant participer la foule, c'était très chaleureux.
Au tour du jongleur et de ses danseuses de faire leur numéro. L'artiste arriva sur un monocycle, saluant et acclamant son public. Tous criaient de joie, de belles danseuses firent leur entrée, vêtues de kimono jaune et rouge. Le lanceur de quille commença son numéro de jonglage roulant devant les regards impressionnés. Il ajouta un objet de plus pour corser le numéro. Équilibre et agilité étaient mis à rude épreuve et les magnifiques étoiles possédaient leur chorégraphie comme personne.

C'était maintenant au tour des exceptionnels trapézistes, la lumière se dissipa laissant la foule agitée. Une douce musique calma les civils et de gros spots blancs apparurent en l'air. La jeune femme était accrochée par les genoux sur le trapèze, ainsi que son partenaire. C'est alors qu'un balai de figures acrobatiques se déclencha sous les yeux admiratifs d'Aimi, c'était la première fois qu'elle voyait un spectacle de cirque, c'était magnifique, extraordinaire et très égayant.  Les deux artistes  jouaient de chaque membre de leur corps pour partager une histoire, c'était si beau que le public en était muet.
Une ovation éclata à la fin de leur doux numéro, ils avaient fait mouche et en étaient ravis.

Il était temps de faire entrer le fauve en scène. Les artistes mirent en place le matériel sous le regard curieux des spectateurs. Ils étaient tous impatients de voir l'animal faire son apparition. Mais avant cela, la jeune fille dans son élégant kimono rouge se plaça à l'entrée, c'était à elle de faire une petite démonstration afin d'allumer le cerceau, leur mascotte était juste derrière elle, attachée et surveillée de près.

Une fois que le signal fut envoyé, la jeune fille soupira, c'était maintenant ou jamais. Elle fit son entrée en scène devant tout le monde, ce n'était vraiment pas le moment de perdre ses moyens, il fallait qu'elle prenne ça comme un entraînement ! Elle s'inclina face à la foule et ferma les yeux, elle tourna vivement sur elle-même, faisant virevolter son magnifique vêtement et sauta en l'air. Le public lâcha un cri stupéfait. Elle décida d'improviser un petit tour, de sa main droite, elle invoqua des petites boules de Katon qu'elle envoya dans le haut de la pièce, les faisant tournoyer en rond pour finir par recouvrir le cerceau, elles étaient puissantes et tiendraient. Les yeux des civils brillaient sous la luisance des flammes, la jeune rousse se posa à terre et s'inclina à nouveau. Sous la surprise, son cœur rata un battement lorsqu'elle entendit les mains claquer entre elles, elle sortit de la scène, c'était au félin de faire son numéro.
Aimi se cala contre un mur et respira fortement, elle secoua vivement la tête, ses joues rouge pivoine. Elle avait perdu l'habitude de se montrer en spectacle, voulant être discrète et n’interférer avec personne.

Le lion entra en scène et le public applaudit la bête tant attendue. Celle-ci fit son numéro de façon exemplaire et calme, ils pouvaient se féliciter d'avoir trouvé cet adorable fauve. Il n'eut même pas peur des flammes et sauta dans le cercle à plusieurs reprises. C'est sous de fortes acclamations qu'ils terminèrent le numéro.

C'était maintenant au tour de la Chiwa de clore le spectacle. De nouveau sur scène, elle eut le droit à quelques applaudissements qui lui firent plaisir. Comme prévu, elle commença sa démonstration en sautant devant la foule et lança le premier kunai sortit de sa sacoche, elle continua avec un salto latéral pour les trois cibles qui seraient le plus au milieu, à chaque lancée, le public sursautait de surprise. Pour finir, dans un salto arrière vers le centre, elle lança ses shurikens de façon à ce qu'ils volaient circulairement vers leur cible.

La rousse atterrit au centre de la pièce avec élégance, les yeux fermés. Le public commença à applaudir, mais fut interrompu par la belle, sortant son Hinoken de son dos. Personne n'avait remarqué les trois piñatas suspendues. Parfait. Elle brandit son katana vers eux, abasourdit. Puis alors qu'elle prépara ses mudras de sa main gauche, elle lança son fuuton tranchant tout en faisant un coup de sabre latéral magistral. Le vent tranchant sortit de sa bouche trois fois en direction des boules de surprise. Il fallut que la brise frôle le bas des
piñatas pour qu'elles s'ouvrent, offrant au public d'innombrables confettis. Celui-ci était ébahi et joyeux, ils levaient les mains en l'air pour attraper les petites rondelles de papier. Aimi était heureuse, elle avait réussi à conquérir la foule.

L'équipe au complet se rassembla pour saluer une dernière fois leurs spectateurs qui applaudissaient chaudement. Ils furent rejoints par leurs rivaux qui ne payaient pas de mine. Le juré caché dans le public délibéra pendant quelques minutes. La tension était à son comble. Deux d'entre eux arrivèrent. L'un avec un parchemin dans les mains et l'autre, le beau trophée doré pour le gagnant entre ses doigts.
L'homme ouvrit le vieux papier enroulé sans attendre avec le nom de la troupe victorieuse inscrite.


- Juré : Je vous demande d'offrir un tonnerre d'applaudissements pour la troupe... Taiyō no sākasu !


C'est dans un élan de joie que la troupe sauta en l'air criant leur bonheur. Aimi frappa dans les mains un sourire ravi accroché aux lèvres. Elle était si heureuse !
La coupe entre les mains, tous étaient euphoriques, ils avaient enfin montré de quel bois ils se chauffaient.

Le public disparaissait petit à petit, la troupe était revenue dans les coulisses, le trophée à leur main. Étrangement, les rivaux n'avaient rien dit, ils étaient partis dans un silence de mort. Le patron du cirque se tourna vers Aimi qui le regarda interloquée, il prit ses petites mains entre les siennes et la remercia de tout son cœur. La jeune fille surprise de ce geste fut très touchée. Elle s'inclina et fit comprendre que c'était tout à fait normal et qu'elle recommencerait avec plaisir. La troupe l'invita à festoyer avec eux, elle les remercia mais devait rentrer, elle avait beaucoup de marche. Mais avant de partir, elle devait récupérer ses armes ninjas sur les cibles.
Alors qu'elle ramassait le dernier Shuriken, elle entendit Torēnā crier au vol. Les sourcils de la kunoichi froncèrent. La jeune fille se lança à la poursuite du fauteur de troubles. Une fois arrivée à sa hauteur, elle atterrit en face de lui, le faisant tomber avec la coupe qu'il avait essayé de voler. Aimi attrapa le jeune homme par le col et le plaque contre la toile de tente, le regard furieux.


▬ Aimi : Est-ce si difficile d'accepter sa défaite ? Ou doit-on rendre des comptes ensemble à l'intendant de Konoha ?



L'homme baissa les yeux, lorsque la rouquine le lâcha, il prit ses jambes à son cou. Désespérée, Aimi prit la coupe et la ramena à ses amis artistes. Elle fut une fois de plus remerciée par la troupe et espérait qu'ils garderaient contact. Une chose était sûre, ils n'oublieraient pas la belle et elle non plus.
L’épéiste se souviendrait pour toujours de cette aventure humaine, peut-être qu'elle essaierait de s’ouvrir un peu plus aux gens.
La jeune fille prit ses vêtements, trop pressée, elle ne pensa pas à se changer. Elle s'aventura alors vers Konoha.



© Naely

____________________________________________


Spoiler:
 


Viens goûter à ma lame ♥
avatar
創業者 | Personnage Non-Joueur
創業者 | Personnage Non-Joueur
Correcteur
Messages : 179
Date d'inscription : 15/05/2015


Re: En scène !    Lun 18 Juil - 21:29

Correction de Aimi

Positif


Sincèrement, pour une mission de rang C, je ne pouvais pas demander mieux. Une très très bonne longeueur! Sans parler de la qualité qui est au rendez-vous, tu amènes très bien le tout, tu gères les préparatifs et tout habilement, sincèrement, je te félicite, une des meilleurs missions de rang C que j’ai vu ici!


Négatif


Le texte ne peut pas être parfait, c’est normal que de coquilles s’y glissent, mais c’est minime, surtout pour du rang C. Je ne chipoterai pas


Gains



22 PE
220 ryos.


Cordialement Don Geki

Contenu sponsorisé


Re: En scène !    
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Répétition et Mise en scène - Morgan Ciallmhar (Rp)
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» Cavalia
» 2x07 : "Servir ou mourir"
» Wyclef Jean blessé dans une fusillade (PAS CONFIRMEE)

Sauter vers: