Side Menu

[FB]Mélancolie d'hiver et l'âme réchauffante~ [PV Hotaru]
Partagez | 
avatar
忍 | Nukenin - Jinchûriki de Rokubi
忍 | Nukenin - Jinchûriki de Rokubi
Akitake Kirua
Messages : 26
Date d'inscription : 13/02/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 440
Expérience:
75/500  (75/500)





J'ai le souvenir~





~La pluie et moi marchions
Bons camarades
Elle courait devant et derrière moi
Et je serrais notre trésor dans mon cœur
Elle chantait...
...pour nous cacher~



Nous nous retrouvons au temps où le temps vivait en harmonie, dans une mélancolique soirée d'hiver dont la pluie ne cessait de chuter. A 17h du soir, alors que le soleil n'allait point tarder à disparaitre dans l'horizon, les sombres nuages cotons se mélangeaient dans un spectacle grisâtre. Parfois, voire souvent, la scintillation des éclairs retentissants par-ci par-là venait colorier l'atmosphère d'une douce étincelle accorte. Pourtant de mauvais présage pour certains, les humains faibles comme ils étaient ne pouvaient que se consterner devant mère nature, trembler suite à ses faramineux grondements de tonner et subir sa colère. En guise de tempête enragée, forte, elle s'abat avec fureur, dévastant inévitablement tout ce qui l'entrave. Le vent emportait le solide et le liquide dans un élan de folie, combien de temps les arbres allaient-ils encore résister ? C'est dans de telles conditions climatiques qu'une terrible bataille avait lieux. Deux groupes de Shinobi s'affrontaient dans un sanglant échange de coups. Certains pour la gloire et le prestige de leur village, d'autres pour la simple reconnaissance, l'honneur ou voire même, cette pseudo paix, celle qui a valu tant de vies et de sacrifices, demeurant malgré tout, l'éternelle cause des conflits engendrés.

Brillant à l'éclat de chaque goutte de pluie, l'envol des dagues se faisait peu discret. Mélodieux crépitement d'une feuille dévorée, explosion artistique, les opposants s'acharnaient sur un champ en ruine, triste amas de décombres. Le sol trempé de marre putride de groseille péguante, reflétait une désastreuse manifestation écarlate. Son bandeau du village de la brume était peu visible, non pas seulement à cause de la météo, mais aussi des éclaboussures de sang jaillis des victimes par sa lame vicieuse. Mauvais pas, moindre malentendu, et l'ange reçoit la férocité perçante du leader des antagonistes en pleine cuisse, provoquant le cri de douleur d'une bête furieuse. Armé, il s'offrait lui-même comme appât avant d'abattre son coup fatidique au cou de l'assaillant.

En ce mauvais jour portant le sceau de la mort, l'homme de la brume allait mal. Tout retourné, abattu. Il parvint tant bien que mal à se reprendre, seul survivant du conflit. Les robinets de sangs atteignaient leur apogée, contrairement à l'arrosoir céleste qui lui doublait de recharge. Décidément, les champs étaient bien servis. Avec sa blessure et dans ces conditions, l'homme aux prunelles écarlates n'allait pas tenir longtemps. L'incertitude et la désolation s'emparaient de sa faible conscience refroidie, tandis qu'il traînait péniblement sa jambe inanimée en cherchant désespérément un endroit où s'abriter. Fort heureusement, le destin semblait l'apprécier puisqu'il ne tarda point à débarquer par pur hasard devant une grotte à l'entrée étroite. Saignant comme jamais, le blondinet se maudissait de ne pas avoir rapporté la boite de premiers soins, que tout Shinobi devrait avoir à sa disposition en temps normal. Tandis qu'il rampait presque à l'intérieur de ce refuge inespéré, il sentait comme si le toit s'abattait sur lui. Le jeune homme allait bientôt tomber dans les pommes tant il saignait terriblement. Les parois s'élargissaient pour offrir un espace en guise de protection étonnement chaleureuse. Bientôt, il compris qu'il avait atterrit dans une source chaude naturelle, il n'aurait pu rêver de mieux pour se réchauffer. Cependant, son ouïe affiné repéra une présence. Un ennemi ? Extrêmement faible, ses doigts s'emparèrent de la seule arme qui lui restait et qu'il tentait d'empoigner, le souffle saccadé, presque inconscient, il était en piteux état.




____________________________________________

avatar
忍 | Nukenin de Kumo
忍 | Nukenin de Kumo
Ogawa Hotaru
Messages : 28
Date d'inscription : 24/06/2016
Localisation actuelle : Vagabonde

Fiche Shinobi
Rang: B
Ryos: 0
Expérience:
0/300  (0/300)



Le temps d’un ouragan (seras-tu mon Richard Gere ? /sbaff)


Mère nature n’était décidément pas d’humeur, ce jour-là. De par l’étroite embrasure de la grotte on voyait les éclats blancs transpercer violemment le ciel qui grognait d’une rage sans borne. La pluie tombait avec force, on pouvait l’entendre frapper drument la pierre qui l’abritait. La nature semblait prête à annihiler tout ce qu’il y aurait dans son chemin.

---

Exténuée de sa longue journée de marche, ses jambes la faisant souffrir de plus en plus puisque la vagabonde passait la majorité de son temps à marcher, et bien peu à dormir. Habituellement, le mauvais temps ne l’aurait pas arrêtée, même qu’elle préférait ce genre de climat car elle croisait beaucoup moins de gens sur sa route. La vue de ces nuages menaçants et le bruit du tonnerre qui gronde ne l’avaient donc pas alertée outre mesure, ni même la pluie qui arriva sur elle sans préavis, comme une désagréable douche froide. Errant sous ce ciel gris, son ouïe fine a toutefois perçu des sons qui n’émanaient pas d’une simple tempête naturelle. Des branches qui craquaient, les contrecoups dans la bouillasse. La fuyarde accéléra le pas, même en ignorant d’où proviendraient les ninjas se dirigeant en sa direction. Affolée, Hotaru sillonnait au pas de course la forêt, à la recherche d’un endroit pour se mettre à l’abri des regards indiscrets. La tourmente s’intensifiait, si bien qu’elle voyait à peine devant elle. Ses pas la menèrent jusque sur une route boueuse et à ce moment, son regard croisa celui d’un ninja, ne fut-ce qu’une fraction de seconde, qui continua malgré tout sa route vers une destination qu’elle ignorait.

Son cœur battait à tout rompre, elle avait l’impression de sentir toute cette pression du sang sur son cerveau, mais peut-être n’était-ce que cette violente pluie qui pinçait la peau. Quittant la route, il était désormais tout à fait évident qu’elle ne pourrait continuer sa fuite dans la nuit, au risque de tomber d’épuisement. Alors que le désespoir commençait à l’envahir, son regard aperçut au travers des arbres une mince brèche noire, profonde, dans un tertre recouvert de lichen. Alors qu’elle se faufilait vers la douce chaleur que dégageait cette grotte, le son des lames s’entrechoquant se fit entendre, noyé sous le tumulte du vent et du tonnerre.

Le froid de cette pluie avait pénétré jusqu’à ses os. Frigorifiée, la nukenin s’était dévêtue pour mettre des vêtements plus secs… mais c’était impossible. Le peu de biens qu’elle possédait avait  évidemment été noyé dans ce déluge. Un long soupir s’échappa d’entre ses lèvres, mais cet abri était envahi par une douce chaleur naturelle, comment était-ce possible ? Dans un coin sec, elle fit un petit feu et ses yeux découvrirent alors ce que contenait cet endroit : une source chaude. Qu’espérer de mieux !? La chance venait-elle enfin de tourner en sa faveur ? Avant de sauter dans cette eau plus qu’invitante, la kunoichi déploya ses effectifs près du feu afin de les faire sécher, et grignota un maigre repas.

Dès qu’elle posa un pied dans la source, elle sentit une sensation de brûlure dû au choc de ses muscles endoloris et encore gelés contre ce liquide chaleureux. Dès qu’elle fut à son aise, elle s’amusa à immerger tout son corps et méditer avec le « bruit » de l’eau dans ses oreilles.

En remontant à la surface pour reprendre son souffle, elle perçut non loin de l’entrée de son abri le son d’un pas traînant. Rapidement, la luciole nagea jusqu’au bord pour éteindre son feu et rester cachée derrière une paroi rocheuse de la source. Elle attendit, mais les pas s’intensifièrent, signifiant que l’inconnu venait d’entrer dans son repère. En voulant s’avancer légèrement pour observer le visiteur, le mouvement dans l’eau alerta le shinobi. Se maudissant intérieurement de s’être trahie aussi facilement, elle cessa presque de respirer en fixant tous ses mouvements. Le voyant attraper une arme elle frémit d’être prise dans une situation si délicate, mais son corps se tenait à peine sur ses pieds, signe qu’il n’était pas dans un état pour se battre. Bien que les ténèbres de la grotte ne lui laissent pas voir grand-chose, la lumière blanchâtre des éclairs ont trahi l’état pitoyable dans lequel le ninja se trouvait. Elle vit son corps se pencher vers l’avant, puis s’effondrer au sol.

Sans même réfléchir aux conséquences, Hotaru s’élança jusqu’à lui, et c’est à ce moment qu’elle remarqua la flaque foncée et épaisse du sang qui coulait de sa jambe. N’importe qui en aurait profité pour le laisser crever là pour prendre la fuite, mais la luciole est trop attentionnée pour faire ça… Sans dire un mot, elle repoussa plus loin l’arme qu’il avait dans sa main et déchira le tissu sanguinolent pour libérer sa jambe blessée. Après avoir nettoyé sa plaie grâce à l’eau de la source, elle prit un bout de bandage qu’elle utilise normalement comme « sous-vêtement » pour penser la plaie. Il semblait si faible qu’elle n’était même pas certaine qu’il avait conscience de ce qui était en train de se passer. Soupirant, elle se dirigea vers ses effets pour se couvrir du premier qui lui tomba sous la main - une sorte de longue veste noire, qu'elle ferme normalement à l'aide d'une ceinture mais n'ayant pas vraiment le temps, elle la tiendrait avec ses mains - et se mit à genou pour refaire un feu, jetant quelques fois un regard vers l’arrière pour vérifier si le blessé tenterait une quelconque attaque à son égard.
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Le nouveau thème d'hiver !
» Design - Hiver 2011 | IMPORTANT |
» Le parfum des roses d'hiver
» prévisions pour l'hiver!

Sauter vers: