Side Menu

La brute et l'artiste [Dans le rôle de la brute: Lao Ren]
Partagez | 
avatar
Invité
Invité



       
La brute et l'artiste

       
FT- Le mec en tailleur sur la statue de Madara


       

« On est de retour au point de départ apparemment hein gamin ? »

Il n’y avait pas de doute ! On n’est bien que chez soi. Pour la première fois depuis longtemps il se retrouvait avec un corps indemne et une tenue décente. L’air frais du pays du feu lui faisait un bien fou. Il était à quelques heures de Konoha, mais il était surtout avec un dilemme dans les bras. Aller se chercher à manger ou hâter son arrivée. Cela faisait trois ans maintenant, il fallait préparer un retour en grande pompe. Arriver l’estomac dans les talons n’était donc pas la bonne solution. Le jeune Uzumaki s’étira tout en souriant, profitant de chaque spasme de son corps, profitant d’un bien être que seuls quelques élus peuvent ressentir en s’étirant. Ses yeux bleus ciels défièrent tour à tour le ciel, les oiseaux et les arbres. Alors qu’il contemplait le paysage, son corps se paralysa soudainement. Anéantissant ainsi tout son étirement. Il n’était pas loin de la vallée de la fin, il serra les poings, pas de hargne, mais avec la résignation solide qu’ont les Hommes avant d’entreprendre de grandes choses. Il n’était pas du genre à croire aux signes ni à s’attarder dans des rituels. Mais il se sentait une humeur de poète. Et puis il était curieux de voir s’ils avaient totalement réparés les deux pieds de statue.

- C’est pas bon héhé… ça me rend un peu nostalgique tout ça.

Il se frotta le bout du nez avec son index en prenant un air gêné. Pour seule réponse de la nature, il reçut une fiente d’un mystérieux volatile en pleine tête. Il essayait d’être spirituel, d’être calme, de ressentir au maximum ses émotions, d’essayer de les comprendre et de finalement les utiliser pour faire le bien, ici le bien étant collé une raclée à Sasuke avant de le ramener à Konoha, et la seule réponse que l’univers trouvait, c’était une fiente ? Merde. C’était le cas de le dire. Il n’aurait qu’à se rincer là-bas ! Personne ne le verrait. Il pourrait ensuite préparer son retour parfait à Konoha. Il approuva avec de larges mouvements de tête ses propres idées ; avant de frapper la paume de sa main droite avec son poing gauche. Il n’aurait qu’à refaire une petite beauté aux statues d’Hashirama et Madara. Ils seraient sans doute beaucoup plus séduisants avec une coupe façon Naruto.  C’est sûr, les gens en voyant ça, seraient non seulement subjugué par la beauté de son œuvre, mais seront obligé de se rendre à l’évidence ! Naruto était l’héritier direct des plus grands ninjas de ce monde. Il n’était peut-être pas aussi naïf, mais il n’y avait pas de meilleure façon pour célébrer son retour pas vrai ? Et puis il allait s’amuser. Il n’y avait pas besoin de motif supplémentaire pour convaincre notre héros.

En dépit de l’excrément nauséabond sur sa tête, Naruto était plutôt à l’aise, il était heureux d’être là, impatient surtout. Il finissait par remettre en question son plan, il perdrait sans doute de précieux moments à réaliser son chef d’œuvre. Ses pensées s’envolèrent, les filles de sa promotion avaient-elles changés ? Elles étaient sans doute devenus plus jolie il se frotta les mains, son nouveau harem no jutsu version masculine ferait un tabac. Il les rendrait tous jaloux, même Neji, alias emmerdeur  populaires aux yeux bizarres numéro 2  s’inclinerait devant lui. Ce serait ensuite autour du numéro 1. Il se surprit lui-même. Ces derniers temps ses pensées finissaient toujours par revenir sur Sasuke. Cette omniprésence du brun dans sa   conscience l’énerva. Il ne manquait rien pour attendre. Mais à la pensée de revoir la team 7 au complet le fit sourire, il s’imaginait déjà les conversations qu’ils auraient. Sasuke était comme une ex difficile à oublier. Un n’importe quoi suffisait à le ramener en plein dans notre tête.

Il arriva finalement dans les lieux. En quelques secondes plusieurs émotions se succédèrent. L’excitation fit place à l’ébahissement la surprise, puis ensuite de la répulsion. Un homme avait mis les pieds dans son sanctuaire sacré ! Ce n’était pas vraiment un sanctuaire, et la zone ne lui appartenait pas, mais Naruto avait pensé être seul, de quel droit ce mec s’invitait ? Enfin il aurait bien aimé le voir avant de… Reprenons du début ? Naruto arrive donc sur les lieux. Son corps se rappela des sensations du combat, il sentait l’adrénaline monter en lui. Son cœur s’accéléra ses vaisseaux se dilatèrent et ses yeux bleus firent rapidement le tour du panorama. Il était juste derrière la statue d’Hashirama, le premier Hokage hein ?  Même la nature semblait reconnaître à quel point ce moment devait être protégé. Le vent souffla, il était léger, les pierres semblaient se déplacer hors du chemin du héros, et il n’y avait pas le moindre oiseau en vue. Il fut saisi par le vent solidement, agréablement, il se mit à courir vers la statue du Shodaime avant de prendre un appui solide et de sauter sur la tête de la statue. Il avait de là une vue imprenable, un vent ascendant monta apparut au même moment, amplifiant ainsi son sourire.

- Le roi des Hokages ! Ce sera moi ! Kechichichi !

Il avait de là une vue imprenable, il n’avait jamais vraiment perdu ses yeux d’enfants mais il avait d’autant plus l’air naïf en ce moment. Les deux bras levé aux ciels, le sourire jusqu’aux oreilles. Mais au fur et à mesure qu’il regardait la statue de Madara juste en face, il ne put s’empêcher de remarquer la ressemblance avec Sasuke. Encore lui. Il pointa du doigt l’ancêtre Uchiha, prit une posture défensive et cria avec férocité.

-Hoy Arrête de me suivre ! Je t’ai dit que je viendrai te récupérer ! Contente-toi d’attendre.

Il ne remarqua qu’à la fin de sa phrase qu’il y avait quelqu’un sur la statue de l’Uchiha. Qu’est-ce qu’il faisait ? Il méditait ? Ici ?  Il était l’un de ces beaux gosses qui ne pouvait s’empêcher de se faire remarquer hein ? Il n’y avait pas de doute là-dessus, tout ceux qui traîne autour de la statue de Madara ne pouvait qu’être louche de toute façon. L’étranger avait dû l’entendre, pire même le reconnaître. Sa fameuse entrée qu’il préparait depuis des semaines allait être ruinée. Pas moyen qu’il laisse passer ça ! Il y aurait sans doute moyen de négocier. L’Uzumaki rejoint rapidement l’autre sur la statue de l’Uchiha avant de se rappeler de quelque chose d’assez gênant. Il avait toujours l’excrément sur la tête. Ce n’était pas bon. Ce n’était pas la première fois qu’il était dans une situation aussi gênante, il avait l'habitude et il en fallait bien plus pour le décontenancer! Alors l’Uzumaki se contenta de parler d’une voix forte et assuré.

- Nanda ? Tu t’es perdu ? Héhé ça doit être une surprise pour toi de tomber ainsi sur moi hein ? Uzumaki Naruto, le Genin prodige, ça te dit quelque chose hein Ttebayo ?

Il voulait être intimidant, mais son naturel avait bien trop vite pris le dessus, il finit sa phrase avec un énorme sourire en tendant la main à son vis-à-vis.

       



       

       
(c) MEI

       

       
avatar
Jinchûriki de Nanabi | 忍 Nukenin
Jinchûriki de Nanabi | 忍 Nukenin
Lao Ren
Messages : 142
Date d'inscription : 08/07/2015

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 0
Expérience:
280/500  (280/500)



Deux hôtes réunis.


Concentration, concentration... Voilà quelques heures que j'étais arrivé en ce lieu et je ne pouvais pas m'empêcher de contempler la vue. Les pieds sur la tête d'un des hommes les plus puissant de l'ancienne ère ninja, je regardais la vallée de la fin d'un air impressionné. Mieux qu'une vue de montagne, meilleur qu'un vol grâce aux ailes de mon bijû, il n'y a pas à dire, c'est le pied que de se reposer ici. Je ne m'inquiétais guère, ne sachant pas si dans le pays du feu, les villages et notamment Konoha déploient des Anbus un peu partout. J'en doute. Loin de me douter de la barrière spéciale prévue pour éviter que des intrus pénètrent le village, je me contentais de croire que ces endroits étaient ouverts à n'importe quel visiteur, quel que soit ses intentions. Pour ma part, j'ai la carte abonnée à chaque pays et villages, car je ne suis pas censé être méchant, et sans doute que je ne le serais jamais.

Après un instant à me laisser impressionner par cette vue à couper le souffle, je vins à me demander quoi faire. J'avais entendu dire qu'à Konoha, il y avait un autre jinchuriki et pas des moindre, puisqu'il s'agit de l'hôte de Kyûbi. Le démon renard à neuf queues, donc le plus puissant des démons à queues en toute logique. J'avais aussi entendu parler de quelques exploits, comme son combat contre Zabuza, le démon de Kiri, ou le jinchuriki de Ichibi, nouvellement devenu Kazekage me semble-t-il. Diantre, tout ça me donne envie d'aller voir ces personnes et les rencontrer. Excité intérieurement, je ne savais pas par quoi commencer. Aller vers Konoha pour faire connaissance avec des gens de certains clans célèbres ? Ou bien rester là et profiter de la vue ?
Alors que j'allais me décieder, un ennemi invincible fit entendre sa voix. Cet ennemi de l'ombre se nomme " le ventre ". Son cri était clair et compréhensible : j'ai faim. Rhaaa... Me mettant en tailleur, je me mis à manger comme le premier des touristes. Sauf que le touriste, il est sur la tête de Madara Uchiha. Si ça c'est pas la classe, je connais pas alors ...

Une fois mon repas terminé, loin de me douter de la présence non loin d'une personne importante, je me mis en position de méditation, afin de me concentrer et discuter avec " Nanabîche ". Malheureusement, repas et concentration ne font pas bon ménage, et de ce fais, deviner ce qui se passais ?

Alors que le blondinet était arrivé sur la même statue que moi et s'adressait à moi, celui-ci eu droit comme réponse un simple et long silence qui en disait long sur mon état. Quand on regarde comme ça, on croirais que je suis un jeune homme qui se la pète et qui est en transe complète, mais la réalité était tout autre. Si on se penche un peu, on peut presque imaginer un bulle entrant et sortant de mon nez, signe que je dors profondément. L'hôte du Nanabi était là, sur la tête d'un monstre de l'histoire, en train de dormir, alors qu'un héros venait lui dire bonjour. N'est-ce pas mémorable comme rencontre entre deux hôtes ?
Alors que le jeune homme avait parlé, pour ma part, ce n'est que le simple fait de me faire de l'ombre qui me dérangea et me força à me réveiller. Grognant dans un premier temps, je vins à m'étaler au sol avant de m'étirer comme un chat le ferait. Baillant à m'en décrocher la mâchoire, ce n'est qu'en reprenant une position acceptable que je vis deux jambes, un corps et.. Oh, une personne !

" Hm ? "


Me redressant de manière nonchalante, je vins à replacer mes lunettes de soleil et le dominer de ma hauteur. Si jeune et pourtant, si prometteur d'après certains dires dans le monde entier. Craint et respecté, mais pas à sa juste valeur selon moi. Me grattant le menton, je vins à penser tout haut au lieu de garder ça pour moi.

" Taille normale, blond, des yeux bleu mer, un air de personne pas hyper intelligente mais dans la normale, sans doute jugé mignon par les filles... le signe du clan Uzumaki... Woh putain.... "


Me rendant compte de qui il s'agissait, je vins à sourire en coin avant de tendre doucement ma main.

" Uzumaki Naruto je suppose ? Moi qui voulais te rencontrer par simple curiosité, je suis servis huhu.  Je suis Lao. Ren Lao. Enchanté ".


Semblant sociable à première vue, je secouais la main, montrant que j'attendais qu'il la serre pour se saluer. Après tout, on n'allais pas se pencher l'un vers l'autre, au diable les bonjour trop sérieux, on est tout deux jeunes non ? Bref, attendant qu'il me serre la main, je restais là à le regarder, ne sachant pas que les bijû pouvaient se " ressentir ", voir communiquer ensemble. Quoi que d'un autre côté, d'après Nanabîche, Kyûbi n'était pas le plus sociable des bijû, pour pas dire un des plus violents, à différence du Ichibi m'ayant été présenté comme psychosociale... Bref, me frotter au démon renard me plaisait plutôt, et je me demandais bien comment faire. J'hésitais un instant à faire " cela ", mais je ne le fis pas, cette poignée de main serait normale. Pas question de lui dire mon petit secret immédiatement, ce serais pas amusant. Autant s'amuser vu la hauteur du lieu n'est-ce pas ?

" C'est dingue, on m'avais dit que tu étais plutôt petit... Tu as quel âge déjà ? Douze ans ? "


Quand bien même on pourrais croire que je le chambre, mon air démontrait bien que j'étais sérieux dans mes dires. Je ne voulais pas être méchant, mais je le traitais bel et bien de jeunot.

" Où se trouve Konoha hm ? J'aimerais bien y faire un tour. Oh... Il y a Kakashi Hatake là-bas non ? Oh et la fameuse Godaime non ? Qui d'autre de connu.. Hm... Les Hyûga, Yamanaka, Nara... J'en passe, il y en a trop. "


Enthousiaste, je ne me rendais pas compte que je pouvais passer pour quelqu'un de suspect, ou étrange. Que voulez-vous...

avatar
Invité
Invité



     
La brute et l'artiste

     
FT- Le mec en tailleur sur la statue de Madara


     


Il avait à peine eu le temps d’observer son vis-à-vis. Il le voyait maintenant de près, mais son opinion sur lui avait à peine changé. L’inconnu avait tout de même gagné un peu de sympathie, les cheveux rouges du jeune homme plaisaient à l’Uzumaki.   Ce qui lui plaisait moins en revanche était la fiente qui commençait à devenir liquide et à descendre lentement sur son front bien que l’odeur soit encore supportable. C’était ça la vie après tout, pleine d’imprévu ! Personne n’aurait pu prédire une telle rencontre dans de telles circonstances. Naruto faisait partie de ces gens qui étaient rapidement capable de dire s’il appréciait quelqu’un, mais là il avait besoin d’un peu plus de temps. Après qu’il eut finit sa phrase il ne put qu’entendre la douce et merveilleuse voix du silence. Est-ce que le Naruto Uzumaki venait de se faire ignorer ? Il n’était pas du genre à se frustrer par simple fierté, ni à se complaire dans la popularité, mettons-nous d’accord sur cela, et admettons qu’il n’est agréable pour personne de se faire ignorer ainsi. Le blond avait donc raison il faisait bien partie de ces gens prétentieux ? Même si sa coiffure nonchalante indiquait plutôt le contraire. Cependant l’Uzumaki laissa sa curiosité l’emporté et continua à observer l’étrange bête en face de lui, inclinant légèrement la tête et regardant l’intrus avec de gros yeux. Il reprit alors d’une voix plus convaincante en s’approchant.

- Hoy !

Il eut raison de ne pas se désintéresser de son vis-à-vis. La réaction de ce dernier stimula notre jeune héros.  C’est vrai que les filles trouvaient beaucoup de charme à Naruto, même si celles-ci avaient un peu de mal à l’accepter. Sous le coup de l’amusement il imita son interlocuteur en faisant apparaître un clone.

- Hmm alors les cheveux rouges pour se donner un style-non chalant rebelle, mais il est tout de même là à méditer sur la tête de Madara. Hoy ! Mon vieux, tu devrais choisir une personnalité et t’y tenir !


Mieux que de le snober, il n’avait apparemment même pas écouté les précédentes paroles du jinchuuriki de Kyuubi. Quel drôle de personne, il avait l’air plutôt paresseux, il tiendrait sans aucun doute la compétition avec Shikamaru. Mais il semblait en effet avoir entendu parler de Naruto, et vouloir le rencontrer. C’est étrange, autant qu’il s’en souvienne, personne n’avait exprimé cette envie. Il serra vigoureusement la main de l’étranger.

- C’est ça Uzumaki Naruto !Tu fais bien de retenir ce nom, après tout c'est celui du prochain Hokage! Lao Ren ? Hééééé, c’est un pas nom commun par ici ! Tu viens de loin ? C’est une habitude chez vous de hum… vous détendre dans des lieux aussi insolites ? Mah si t’as besoin d’aide tu peux compter sur moi.

Petit hein ? Ce n’est pas comme s’il était impressionnant non plus ! Il avait à peine l’air plus âgé, il devrait se méfier, certains homme sont très susceptible lorsqu’on aborde le domaine de la taille. Lorsqu’il dégagea finalement sa main il se tourna vers le cours d’eau avant d’y plonger totalement sa tête. Profitant de ce cours instant de rafraichissement pour se nettoyer les cheveux et boire, en même temps… Mauvaise idée. Il comprit un poil trop tard ce qui c’était passé, le coktail exotique et gouteux que la nature lui avait préparé quelques instants se retrouvait maintenant dans sa bouche. D’un même geste, il se redressa se retourna, et cracha la délicieuse mixture vers son Ren qui de toute façon avait besoin d’un peu d’eau sur le visage pour se réveiller. Se tenant le ventre avec ses deux bras, il étouffa un rire, et tenta de répondre sérieusement.

- Hé, un touriste alors ? Les grands ninjas ne sont pas des monuments que tu peux rencontrer comme ça tu sais. Et puis avec ça sur toi, je ne suis pas sûr que les Inuzuka apprécient ta présence !

Voulant tout de même éviter un conflit, il prit son apparence féminine en gardant ces vêtements, et exécuta une moue légère moue pour s’excuser !

- Alors je parie que j’attire plus ton attention comme ça hein ? Pour me faire pardonner je peux te conduire à Konoha si tu veux. Le vieux Ichiraku me fera sans doute crédit, je t’offrirai le repas Ttebayo !


Cette fois il sentait vraiment que rien n’avait changé, il était peut-être devenu plus grand et plus fort, mais au fond de lui, il aimait toujours rencontrer de nouvelles personnes, s’amuser et voir leurs réactions. Mais il est vrai que vu la situation, l’Uzumaki était une sorte d’ambassadeur pour Konoha, il faudrait qu’il se comporte mieux. Pas trop tout de même. L’ennuie était sans doute l’ennemi le plus dangereux dans ce contexte précis.


     



     

     
(c) MEI

     

     
avatar
Jinchûriki de Nanabi | 忍 Nukenin
Jinchûriki de Nanabi | 忍 Nukenin
Lao Ren
Messages : 142
Date d'inscription : 08/07/2015

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 0
Expérience:
280/500  (280/500)



Deux hôtes réunis.


Encore un peu dans les vaps, je ne faisais guère attention à quelques détails comme le fait qu'une merde de pigeon soit sur son crâne, ou que le jeune homme semblait se moquer de moi indirectement en m'imitant. Pour ma part, je restais sur le fait de lui proposer une poignée de main, et ce n'est que quand il serra vigoureusement ma main que je revins à moi. Ah !!! Enfin il me réponds me disais-je. Le fixant dans ses yeux bleutés, je m'y perdais un bref instant. Visiblement, le peu de dires que j"avais dit, ils arrivaient à l'intéresser. Tant mieux. Je pouvais clairement discuter avec lui désormais. Autant répondre à ses questions.

" Loin ? Pas énormément, enfin... Tout dépend du point de vue. C'est une longue histoire, mais peut-être que je t'en parlerais plus quand j'aurais plus de temps devant moi. Pour ce qui est de mon attitude, disons que je suis un paresseux et que la vue m'a ébloui, au point de m'endormir. "


Ouuuuuh, vilain menteur. La vérité était que je voulais communiquer avec mon ami, malheureusement, cela demande de la concentration et après un petit repas, ce n'est pas le top. Je m'étais endormi comme une merde, voilà tout. Mais je ne pouvais pas le lui dire ainsi n'est-ce pas ? Bref... Le regardant, je ne m'attendais pas à ce que l'histoire de la crotte de pigeon tourne ainsi. M'écartant de peu, histoire de pas me prendre une belle " huitre " sur le visage, je vins à le regarder. Il déborde d'énergie et ça, c'est plaisant à voir. Si jeune et pourtant si prometteur. Quoi qu'il en soit, je m'approchais à mon tour du rebord et passais une main dans l'eau afin de me rafraichir le visage. Bon dieu que cela fais du bien. L'écoutant d'une oreille attentive, je vins à sourire en coin.

" J'aime les canidés... Cela devrais suffire non ? Au pire des cas, tant pis, je me montrerais patient, même si avouons le, je ne le suis pas. En tant que ninja... Qui l'est après tout ? Pas moi en tout cas. Ninja voyageur, pour faire simple, je me trimballe où bon me semble, sans réelle mission. Enfin bref. "


Idiot de ma part que d'être aussi franc. Après tout, je suis considéré comme un Nukenin, et approcher ainsi d'un tel village serait peut-être une erreur non ? Boarf, le jeune homme n'est pas non plus une balance de première - ou du moins, j'espère - puis je ne porte pas mon bandeau rayé comme une évidence.

* Tu devrais garder ta langue parfois... *

* Rhooooo ... Il est cool, rassure toi. *
* C'est l'hôte de Kyûbi, pas du premier abruti du coin !!! *

Faisant un geste de la main pour dissiper les échos de mon ami, je vins alors à revenir au jeune homme. Oh wait.. Qui est cette fabuleuse miss devant moi ? Blonde, yeux bleues, poitrine intéressante. Rhaaaa. Secouant la tête, je vins alors à froncer doucement les sourcils, bien que sa proposition me tentait.

" Hey, j'ai que vingt-quatre ans, je voudrais pas qu'on m'accuse de pédophilie... Même si avouons le, t'es mimi sous cette forme. "


Face à une femme, je suis plus que franc. Mais une fausse... Je le reste. Sans doute est-ce sa ma future mort : une femme. Quoi qu'il en soit, je vins à m'approcher du bord et regarder la jeune fille intensément avec un sourire en coin, presque moqueur.

" Avant un bon repas, pourquoi ne pas s'amuser un peu hm ? Oh... Jte rassure, rien de pervers dans ma proposition, je te toucherais pas, même contre tout l'or du monde. Mais pourquoi pas... Se lancer un défi hm ? Le premier en bas gagne le droit de se faire inviter par l'autre au restaurant que tu as cité ok ? Tout est permis, ninjutsu, aide extérieur, corde, n'importe. Qu'en dis tu ? "


Regardant la hauteur qui nous séparait du sol, recouvert d'eau, je vins alors à sourire de plus belle. Osera ? Ou osera pas ? Quoi qu'il en soit, moi, j'avais déjà trouvé mon chemin pour arriver en bas. Faire peur aux gens, c'est une spécialité. Ainsi donc, je me rapprochais dangereusement d'un bout de mèche de Madara, puis je vins à tendre les bras.

" Prêt ? ... En avant. "


Ni une ni deux, je laissais basculer mon corps en arrière, m'apprêtant à tomber en chute libre, sans aucun artifice visible.

* Q... Que fais-tu ? Idiot !!! *
* Regarde, et admire *

Loin de savoir si le jeune homme allait tenter de me rattraper, pour ma part, je comptais user de mes deux queues pour m'arrêter au dernier moment et faire croire à un atterrissage miraculeux. Astucieux n'est-ce pas ?


avatar
Invité
Invité



     
La brute et l'artiste

     
FT- Le mec en tailleur sur la statue de Madara


     


L’Uzumaki passa sa main dans ses cheveux encore humides, les battements réguliers de son corps traduisait bien son état d’esprit. Il était serein, à l’instar de son ami il venait de se réveiller d’un long rêve. Être au contact avec des inconnus et décortiquer petit à petit leurs réaction afin de cerner leurs personnalités, ce petit jeu avait manqué à l’Uzumaki. Après un petit regard sur le coin d’eau, il fit une légère moue du visage, sa transformation n’était plus aussi parfaite, ses joues étaient légèrement trop grosse. La suite de la discussion serait plus dynamique, en majeure partie. Il écouta légèrement les explications de son vis-à-vis, tout à coup méfiant par rapport à un volatile qui passait par là. Il se contenta donc d’acquiescer de la tête à la réponse de l’inconnu. Il ne semblait pas blessé ni avoir besoin d’aide, s’il était aussi doué que son esquive précédente le suggérait, il n’aurait aucun soucis à se déplacer dans le pays.

Les yeux de Naruto s’ouvrirent grands quand il entendit que le ninja adverse était un ninja errant, sa première réaction fut de demander s’il avait des nouvelles d’un certain Uchiha. Plusieurs motifs l’arrêtèrent alors simultanément. Kyuubi lança un grognement sourd, suivi d’un petit ricanement, il n’apprécia pas l’idée que son vieil ami s’immisce à nouveau dans sa tête et finalement il avait assez gagné en expérience pour ne pas ainsi en parler à n’importe qui. Bien qu’il ne semblait pas dangereux, il n’était pas totalement inoffensif, et puis l’estomac du jeune blond le ramenait vite sur terre, il avait finalement fait tout ce détour sans même trouver de quoi à manger, à part évidemment le délicieux cocktail qui gisait à présent sur le sol.

- Tu fais une fixette sur l’âge ou quoi ossan ? Je te rassure tu n’es pas non plus mon style !


L’homme a la tenue orangée repris sa forme masculine tout en ouvrant sa veste, le vent ne cessait de souffler, et il comptait en profiter. Il cherchait déjà un raccourci pour rejoindre le village de la feuille lorsque Ren reprit la parole. La chute était haute mais l’Uzumaki y avait déjà survécu une fois, et puis il disposait d’une panoplie de jutsu pour amortir sa chute. Par contre l’étranger savait-il ce qu’il faisait ? Il avait l’air un peu paresseux, mais avec la tête bien sur ses épaules ; quelqu’un d’aussi imprudent n’aurait pas vécu bien longtemps dans ce monde de toute façon. Il devait bien préparer quelque chose. Naruto secoua énergiquement une dernière fois ses cheveux histoire pour se débarrasser des dernières gouttes d’eaux. A pas régulier il s’était approché du bord de la falaise, et s’était même penché vers l’avant avec un air sceptique. Allait-il risquer la vie d’un inconnu ?

Alors que son adversaire faisait dos au danger, Naruto prit le tout de face sautant, faisant une croix avec ses deux index.

- Kagebunshin no jutsu !

Deux clones apparurent derrière lui alors qu’il était en plein air le repoussant vers le sol, accélérant ainsi sa vitesse, tout en faisant attention à longer de près la statue. Vers la fin de la chute, il fit apparaître quatre clones devant lui, et quatre autres devant Ren, les deux premiers étant cramponnée à la statue à l’aide du Chakra attrapant Naruto par le bassin histoire de le ralentir, et deux autres clones se tenaient sur l’étendue d’eau, prêts à recevoir l’hôte de Kyuubi.
Il se tourna vers son vis-à-vis curieux de voir si ses clones avaient pu le freiner dans sa chute, mais apparemment ce dernier avait plus d’un tour dans son sac. Ce manteau rouge était bien trop familier au jinchuuriki pour laisser place au doute. Et puis ce malaise qui le traversait. Il n’y avait aucun doute l’homme en face de lui, ce ninja paresseux était l’un des neufs enfants qui avaient été maudits par cette génération, et pas n’importe lequel, celui-ci c’était affranchit de tout village. Se tenait devant lui, au milieu de la fumée des clones qui se disparaissait, Lao Ren, hôte de l’un des neufs Bijuu.

 Un tout autre sourire prit forme sur le visage de Naruto. C’était de l’excitation.

- Ça alors, t’es comme Gaara et moi finalement…  

Il s’approcha lentement de son homologue, le fixant droit dans les yeux, son regard n’était pas agressif mais plutôt curieux. De plus son vis-à-vis semblait bien mieux maîtriser sa bête. Bien que Naruto avait simplement décidé de ne plus recourir au pouvoir du renard. Ses pas lents s’accélérèrent, il finit par faire le tour du ninja, avant de s’arrêter, et d’éclater de rire. Il n’y avait vu que du feu.

- Nanda, croire que toi tu puisses être... Mais tu es sûr que ça va pour toi d’être ici ? Et surtout de montrer tes pouvoirs à un étranger ? Mais ce que je veux vraiment savoir... quels sont tes intentions envers Konoha ?



     



     

     
(c) MEI

     

     
avatar
Jinchûriki de Nanabi | 忍 Nukenin
Jinchûriki de Nanabi | 忍 Nukenin
Lao Ren
Messages : 142
Date d'inscription : 08/07/2015

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 0
Expérience:
280/500  (280/500)



Deux hôtes réunis.


Sauter d'une grande hauteur, c'est assez ressourçant. Pouvant voler, il n'est pas rare de voir un point noir dans les cieux tomber, puis disparairtre. Voilà un plaisir que j'ai découvert il y a peu et depuis, j'en suis devenu accro. Le shoot d'adrénaline est si puissant que cela en devient addictif. Ne résistant pas à cette envie je me laissais donc tomber en arrière, tel un homme qui abandonnait sa vie pour finalement mourir bêtement. Mais il n'en était rien. J'en oubliais tout le reste, je mettais de côté son commentaire presque vexant. Ne suis-je pas beau ? Quoi qu'il en soit, je me laissais tomber en chute libre la plus totale qui soit. La première personne qui admirerait la scène imaginerait directement une mort venir à grand pas. Mais il n'en est rien.

* Puis-je mon cher ? *
* Tu maîtrises suffisamment mon pouvoir jusqu'à ce moment, donc pourquoi tu demandes encore ? *
* C'est ton chakra, ta puissance... Ta possession. *

La créature semblait encore et toujours étonné de mes demandes, mais quoi qu'il en soit, je me permis de prendre de son chakra afin de libérer deux queues. La troisième queue était le maximum que je pouvais sortir sans me laisser aller. Plus loin, j'avoue avoir peur du résultat en plus du fait de ne jamais avoir tenté la chose... Une sorte de couche rouge me recouvrait, avant de finalement laisser apparaitre deux sortes d'ailes au niveau de mon dos. Une fois stabilisé, le chakra n'avait plus cette forme de manteau " liquide ", mais bel et bien la forme de deux ailes en chaire et en os. Volant sans aucun mal, je ralentissais à vitesse grand V avant de finalement m'écraser contre l'eau, créant presque une sorte d'onde de choc, laissant les clones s'évaporer sur le coup. Atterrissage réussis me disais-je, cependant, une donnée m'avait échappée : le regard de Naruto.

Il m'avait vu, cela était certain. Et pour preuve, alors que mes ailes disparaissaient, je vins à doucement me retourner pour lui faire face en souriant de manière amusée. Celui-ci semblait excité à l'idée de voir un autre hôte. Hm ? Le laissant faire, une fois qu'il eut terminé son inspection, je le fixais dans ses pupilles couleur saphir, le laissant parler. Trop de question pour mon pauvre cerveau... Soupirant doucement, je vins me masser le crâne avant de finalement me décider à faire une blague. Remettant bien mes lunettes, je vins alors à prendre un air noir et lui dire d'un ton presque sérieux.

" Détruire Konoha bien sûr ... "


Laissant un blanc se faire, je me mis à éclater de rire par la suite, me fichant bien de lui sur ce coup. Quel mascarade quand même. Ses questions étaient mignonnes tout plein et c'est donc en calment mon rire que je repris plus sérieusement et franchement cette fois.

" Vous n'allez pas vouloir me capturer je pense. Au pire des cas, j'irais m'expliquer avec votre Kage. Mais vraiment dans le pire des cas, j'utiliserais sans doute de mes dons pour m'en aller tout simplement. Pour ce qui est de montrer ou non mes pouvoirs, un jour ou l'autre, on finira par la savoir, que je suis l'hôte de Nanabi non ? Puis... Tu l'as dis toi-même avant, tu es Naruto Uzumaki, pas n'importe qui ? Non ? Mister futur hokage ? "

Lui mettant une tape sur l'épaule, je croisais doucement mes bras avant de finalement sourire et regarder la vue d'en bas. Magnifique comme statues, même si certains endroits semblent un peu vieux.

" Tiens... "


Tendant doucement la main, je vins à me concentrer pour cette fois-ci, faire ce que je n'avais pas osé faire tout à l'heure.

* Tu es prêt Nanabiche ? *


Me concentrant en douce, si le jeune homme collait son poing au mien, il serait " transféré " dans mon âme, pouvant ainsi rencontrer ma personne ainsi que mon fameux bijû, bien que ce dernier ne serait pas forcément très... causant. Attendant patiemment, je vins alors me retourer vers mon " ami ", et ce n'est que quand j'eus l'impression de ressentir une présence nouvelle que je vins à sourire doucement.

* Je te présente... Nanabiche. *


La bestiole restait stoïque, immobile, elle observait de toute sa grandeur les possibles personnes et visiteurs ici-même. Dans cette antre, il n'y avait aucune barrière quelconque, le bijû semblait très peu emprisonné, à l'exception de quelques " chaînes " qui le retenait au sol, sans l'immobiliser à 100%. Bien loin de la cage du kyûbi - bien que je ne l'ai jamais vu ou imaginer - qui plus est. Me retournant en douce, je me demandais comment le jeune homme allit réagir. Déjà au simple fait " d'accéder " à ce lieu de la sorte, mais aussi, se retrouver face à une chose pareil, autre que la sienne.


avatar
Invité
Invité



   
La brute et l'artiste

   
FT- Le mec en tailleur sur la statue de Madara


   


Naruto était convaincu qu’il était rare ou du moins peu commun de rencontrer un ninja aussi peu sur ses gardes et insouciant que lui. Cette nouvelle à ses yeux était presque aussi intéressante que celle de la découverte de la véritable identité de son interlocuteur. La solitude rendait les gens méfiant lui avait déjà son maître lors de leur voyage, il serait sans doute surpris en rencontrant Lao Ren ! Les porteurs de bijuu étaient vraiment des gens spéciaux. Une question simple traversa la tête de l’Uzumaki, cette même question avait sans doute dû traverser celle de son homologue, des deux qui étaient le plus fort ? Sa raison le ramena rapidement sur terre, ce n’était sans doute pas une bonne idée, s’il tenait à recevoir la confiance de Tsunade et ainsi participer activement aux missions de recherches, c’était une assez mauvaise idée d’engager un tel combat maintenant. Sa main droite vint se placer sur hanche alors qu’il écoutait la réponse de son collègue. Une blague hein ? Il se contenta de sourire d’un air amusé, pour quelqu’un qui n’avait pas la responsabilité de protéger les siens, sa famille cette question pouvait sans doute sembler naïve. Mais cette méfiance n’était qu’une preuve de plus de l’attachement qu’avait le futur Hokage pour les gens de son village.

- Hmm… j’espère que tu as autre chose que tes lunettes pour effrayer le village alors.

Lorsqu’il éclata de rire le blond fit de même. Il se demanda si le renard avait pu ressentir la présence de l’un de ses semblables. Etait-ce la cause de son grognement quelques instants plutôt ? Quels genres de relations pouvaient avoir entre eux ces bêtes ? Le fameux démon qui a ravagé Konoha avait peut-être une copine ? S’il devait émettre un jugement maintenant, Naruto dirait sans doute de Ren qu’il n’était pas quelqu’un de mauvais. Si leurs intérêts n’entre pas en conflit ils pourraient même devenir amis. Cette pensée ne plairait sans doute pas à tout le monde, mais il avait longtemps appris à ne juger les gens que sur les actes et non sur ce qu’ils représentaient. Il ne connaissait que très peu l’hôte, mais il était probable qu’il eut connu lui aussi quelques cicatrices qui n’étaient pas encore tout à fait fermé. Il partageait avec Naruto un lien, un simple point commun suffit à rapprocher deux personnes, essayez d’imaginer à présent à quel point ces deux ninjas pouvaient mutuellement s’intéresser à cet instant présent.  Il écouta donc attentivement la réponse plus sérieuse de Ren, il prit alors réellement conscience de la liberté dont pouvait disposer un ninja errant. C’est vrai que s’il avait confiance en ses capacités pour échapper au danger alors il ne risquait rien. Lorsque le nukenin finit sa phrase, Naruto souriait amusé et réajusta son bandeau avec sa main gauche.

- Héhé, je m’inquiétais pour toi, mais tu as l’air d’avoir la tête sur les épaules. Ren-san !

Lorsque Lao Ren tandis son poing vers l’Uzumaki, ce dernier sut instinctivement su quoi faire, même s’il ne pouvait se douter de la suite des évènements. Sa main droite quitta donc sa hanche pour entrer en contact avec celui de sa nouvelle connaissance. Ce n’est que lorsqu’il était trop tard pour s’arrêter qu’il entendit la voix rocailleuse et menaçante du renard.

« Oh… C’est intéressant. »

A l’instant du contact, il sentit l’ensemble de son corps s’engourdir rapidement, avant de s’en rendre compte il n’éprouvait aucune sensation. Petit à petit néanmoins quelques un de ses sens revenaient. D’abord sa vue, la zone semblait peu éclairé, le tout étant encore flou, il supposa que la silhouette la plus proche était celle de Ren, la seconde beaucoup plus imposante lui était inconnu, une sorte de mouche ? En parallèle l’ouïe, l’odorat et le goût revenait aussi. Il n’avait aucune notion du temps qui s’était écoulé, mais il reprit pleinement conscience exactement au moment où Lao commençait sa phrase et bien qu’il ait recouvré ses sens, cela n’empêcha pas ses yeux de s’écarquiller et son nez de s’emplir d’air. Avec un scarabée de cette taille il aurait battu Shino dans leurs combats d’insectes sans aucun doute.  Comme les idées volaient à l’intérieur trop vite pour que son cerveau fasse la circulation, il parla vrai.

- Hoy Sérieux ?! Attends, tu viens de l’appeler Nanabiche ? Tu lui as donné un surnom ?   Mah, je suppose que c’est à mon tour de me présenter. Je suis Naruto Uzumaki, l’hôte de Kyuubi.

Alors qu’il  finissait ainsi sa phrase, un rire suivit d’un étrange bruit d’eau se fit entendre. Sous l’apparence d’étranges bulles orangées, le dernier protagoniste de cette  rencontre venait de se manifester. Son aura tout entière recouvrait déjà le blond, la seule chose empêchant alors sa bête de l’écraser étant l’énorme cage qui n’avait pas quitté le renard.

- Toujours aussi insouciant… Tu n’as pas changé.

Naruto se tourna surpris, il se demanda si la phrase de Kyuubi lui était destiné, mais le regard de la bête ne lui semblait pas dirigé.
   



   

   
(c) MEI

   

   
avatar
Jinchûriki de Nanabi | 忍 Nukenin
Jinchûriki de Nanabi | 忍 Nukenin
Lao Ren
Messages : 142
Date d'inscription : 08/07/2015

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 0
Expérience:
280/500  (280/500)



Deux hôtes réunis.


Je voulais offrir à Naruto quelque chose de spécial. Bien entendu je partais du principe qu'il n'avais jamais fais cela, alors que si ça se trouve, il maîtrise parfaitement son bijû à différence de moi. Bref, me laissant aller à cette petite expérience, je vins délicatement attendre de le voir enfin entrer dans ce nouveau monde pour lui montrer mon ami enfermé. Le Nanabi se tenait là, presque en totale liberté. Nous jaugeant tout deux, cet insecte " blindé " restait silencieux, observant l'invité du jour. Il n'était pas habitué à la présence d'étranger, pas plus que la mienne d'ailleurs, mais passons. Faisant les présentations, je laissais le jeune blond s'habituer à cette expérience. Après tout, la première fois est toujours un peu spéciale pour n'importe qui.

Le blondinet ne semblait pas croire le fait que j'avais surnommé la bestiole. Croyait-il qu'il fallait faire preuve d'extrême respect envers eux ? Pour ma part, je jugeais cette chose comme un égal, alors pas besoin de le traiter avec un respect de trop dans notre relation spéciale. Laissant dire le jeune homme donc, je vins à faire un simple " oui " de la tête, afin d'affirmer le fait qu'il avait bien entendu. Se présentant à son tour, le monstre dans mon dos pencha ce qui semblait être sa tête l'air intrigué - bien qu'on ne puisse pas vraiment le voir - par ce jeune homme. Lui l'hôte de Kyubi, alias Kurama ? Pour le coup, le Nanabi, alias Chomei était rassuré de voir qu'il n'était pas le seul à être tombé sur un réceptacle pour le moins... spécial.

La suite n'en était que plus étonnante. En effet, alors que nous étions dans notre esprit et que seul Naruto était présent en ce lieu, très vite, une autre présence plus menaçante envahit le lieu. Ne contrôlant pas parfaitement ce " lieu " - sans même savoir si je pouvais faire cela - je vis derrière Naruto une sorte de cage apparaitre. Derrière celle-ci, une chose énorme s'y trouvait. Un renard en train de presque dormir nous fixait, ou du moins, il semblait fixer mon homologue. Hm ? Faisant des aller et retours entre eux-deux, je vins alors à poser la question conne du jour.

" Oh ? Vous vous connaissez ? C'est mignon. "
" ... Les neuf bijûs se connaissent oui... Toujours aussi égal à toi-même... Kur.."
" HOY HOY HOY !!! Nanabîche, vous allez pas vous engueuler hein ? On est là pour faire connaissance et simplement rigoler, pas se taper dessus. Puis bon... On le sais tous, JE suis le plus fort ici présent. "
" Je t'ai déjà dit de pas me nommer ainsi. Je m'appelle CH... "
" Rhoooo... Tu fais tout le temps le rabat-joie. "

Comme à mon habitude, mon ami n'avait jamais le temps de finir sa phrase et c'est ainsi que quoi qu'il arrive, nous n'apprendront pas le véritable nos de nos bijûs. Le Nanabi était exaspéré au plus profond de lui à cause du fais que je ne demandais que ça de le connaitre, mais sans le savoir, je ruinais ses efforts par le temps fait de lui couper tout le temps la parole. Bref, me retournant vers le blondinet du clan Uzumaki, je vins alors à m'approcher et passer derrière lui, faisant face à ces barreaux imposants. Regardant celle-ci, je vis un joli papier flottant en haut de la cage. Hm ? Un sceau ? Se pourrait-il que ce soit l'endroit où se trouve la " serrure " de sa prison ? Quoi qu'il en soit, m'y connaissant en jutsu de sceaux, je devais admettre que le démon renard était gardé bien en laisse et cela me faisais presque froid dans le dos. Serait-il si dangereux que ça ?
Lui faisant face, loin d'imaginer que d'un simple souffle il pourrait me faire reculer, ou d'un coup de patte, me faire sursauter, je vins alors à fixer ses deux orbites.

" C'est toi le démon renard ? Celui qui est capable de faire voler en éclat un bâtiment d'un simple battement de queue ? Le plus puissant des bijû, en supposant que vos queues soient signe de puissance ? Moi c'est Ren. "


Aussi bizarre cela puisse-t-il être, je tentais bel et bien de faire sa connaissance, discutant avec lui comme on parle à un passant. Insouciant est sans doute le mot qui me caractérise le mieux, mais passons.

" Recule toi de là pauvre idiot. Tu ne sais pas de quoi il est capable. "
" Oh, rassure toi mon cher, dans sa cage, il ne pourra pas faire tout ce qu'il désire faire. Puis bon... Je suis trop maigre pour attiser son appétit, enfin... je suppose ? "

Demandant limite l'avis au concerné, je me disais qu'au mieux, je serais un petit cracker pour lui. Un de ces biscuits qu'on croque au début de l'apéritif. Bref, faisant un pas en arrière, je ne cessais d'être intéressé par ce renard légendaire. Me retournant en douceur, je vins alors à sourire à Naruto en lui mettant une tape dans le dos.

" Je t'envie presque d'avoir un tel gars avec toi. Il est sympa au moins ? "


avatar
Invité
Invité



La brute et l'artiste

FT- Le mec en tailleur sur la statue de Madara




Plus il essayait de comprendre où il était et d’établir quelques notions simples, comme la taille de la zone ou la sensation qu’il avait lorsque ses doigts se touchaient plus il se perdait. Cependant peu à peu le Jinchuuriki se familiarisait avec son environnement, il avait déjà vécu cette sensation un bon nombre de fois, une fois l’effet de surprise passé il se senti aussi à l’aise que pouvait l’être quelqu’un qui venait de rencontrer le Nanabi en se promenant affamé près de son village natal. Le renard n’avait pas daigné prendre sa forme naturelle, l’amas de chakra formait d’immenses bulles d’eau d’un orange foncé qui formait son corps de substitution, seuls son immense sourire à la dentition parfaite et ses yeux qui semblaient tout transpercé étaient effectivement présent. De temps à autre une bulle éclatait pour rompre le silence, allant de pair avec les bruits de pas de Ren. Les deux Jinchuuriki eurent une réaction similaire, alors que l’hôte de l’insecte se dirigea vers le renard, Naruto en fit de même décider à observer de plus près sa nouvelle connaissance. Cette dernière semblait bien moins agressive le renard misanthrope. Lorsque sa curiosité fut satisfaite par la réponse de Ren et ses observations, il conclut que même parmi les bêtes à queues le renard ne devait pas être apprécié. Mais le fait était qu’aucun des deux bijuus ne semblaient vraiment s’impressionner l’un l’autre, ils semblaient se tenir en respect. En ce qui concernait les deux Jinchuuriki ? Malgré vos doutes, leur relation avançait.

- Alors comme ça, le pouvoir de ton Bijuu te permet de voler ? Ça doit être pas mal ! Tu dois avoir autre chose pour te permettre de parler comme ça hein ? Mr le deuxième plus fort d’ici.
- Voilà à quoi nous en sommes réduits hein…


Naruto venait effectivement de considérer respectivement Chomei et Kurama comme les deux plus faibles de cette pièce. Rapidement sa faim avait été reléguée au second plan, amusé par la tournure des évènements. Le renard quant à lui laissa sa tête posée sur ses deux pattes, allongé, lorsque le vagabond s’approcha de lui. Il y eut un temps, où il aurait sans doute essayé d’écraser l’humain qui s’approchait. Mais malheureusement pour Ren, celui-ci arrivait après des années de conditionnement de Kurama par l’impertinence de Naruto. Seul depuis maintenant plusieurs générations, il n’avait que très peu de nouvelles de ses anciens frères, même si ne l’admettait pas, le démon craint de tous appréciait cette rencontre. Ces différentes raisons le rendait sans doute d’humeur plus taquine qu’à l’habitude, il répondit à Lao en ces mots.

- Cela fait bien longtemps que je ne me nourris plus d’homme pour combler ma faim, humain. Néanmoins si tu parvenais à m’ouvrir cette cage, je pourrais te montrer des choses bien intéressantes.

Le renard finit sa phrase en envoyant un avant-gout de sa soif meurtrière. Le renard lança un dernier regard avant de refermer les yeux, Naruto remarqua néanmoins un sourire tout à fait différent de ceux qu’il avait d’habitude. Se pourrait-il que le Kyuubi se soit amusé ? Il y repenserait plus tard, la relation qu’avaient Ren et le Nanabi, était-elle uniquement due à la différence de personnalité entre l’insecte et le mammifère ?

- Qu’est-ce que tu racontes ? Tu sembles très bien t’en sortir avec ton… invité ? En ce qui le concerne, la seule chose qui l’intéresse semble être la destruction, il prend aussi un malin plaisir à se moquer de moi !

Naruto vit le sourire de Kurama reprendre sa forme moqueuse, pour une certaine raison il se sentait chamboulé, il fit quelques pas vers son « invité ». Il prit le temps de regarder le renard, et peut-être parce qu’ils étaient quelques parts en dehors du domaine du réel, la question qu’il posa à Ren sortie avant qu’il eut le temps de pleinement en comprendre le sens.

- Neh… Ren. Quel genre de relation as-tu avec le Nanabi au juste ?

Pour toute réponse, il sentit un énorme poids apparaître et se sentit ébloui par le surplus de lumière. Le léger bruit d’eau était devenu reconnaissable, ils étaient à nouveau aux pieds des deux statues.






(c) MEI


avatar
Jinchûriki de Nanabi | 忍 Nukenin
Jinchûriki de Nanabi | 忍 Nukenin
Lao Ren
Messages : 142
Date d'inscription : 08/07/2015

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 0
Expérience:
280/500  (280/500)



Deux hôtes réunis.


Naruto semblait impressionné du fait que je puisse voler. C'est vrai que de mémoire, chaque bijû a sa spécialité et aucun ne peux faire ce qu'un autre peut. De ce fait, mon ami est unique et donc moi de même. Souriant aux dires du jeune blonds, je ne remarquais même pas le fait que nos chers démons étaient exaspérés de part notre comportement. Nous nous disions fort, alors que sans eux, nous ne seront rien. Nous ne serions guère des réserves de chakra immense, des personnes aux pouvoirs redoutés, crains et convoités à la fois. Sans eux en nous, nous ne serions que des ninjas de classe normale et non des élites.

Continuant de fixer ce pseudo renard, j'imaginais chacun de ses traits. Son ton taquin me fais sourire malgré la menace qui pèse. Il est dangereux, cela ne fais aucun doute, moi le premier, je m'en rends compte, malgré les indications de mon bijû qui me met en garde. Retirer son sceau ? Sans doute que cela est dans mes cordes, cependant, sans l'accord du jeune homme, je ne peux pas me permettre cela. Ressentant cette sorte d'aura meurtrière émanant du chakra du démon renard, je vins simplement à lui répondre via un sourire avant de me reculer d'un pas.

" Une prochaine fois peut-être, ton offre m'intéresse, mais ... je ne suis pas assez gras pour toi. Il faut un certain équilibre entre la chaire et la graisse, là, je ne serais sûrement pas à ton goût. Mais je note tes dires. "
* ... Idiot. *

Narut se mit à me faire part de son comportement de manière générale et sans aucune gêne, je répondis d'un air moqueur, exprès pour donner raison au renard - uniquement pour cette fois - aux envies de destructions en tout genre.

" Se moquer ? Il y a de quoi à mon avis. "


Bref, il était temps de terminer cette réunion, je ne pouvais pas maintenir longtemps cette " transe " et de ce fais, alors que la question fatidique du jeune homme retentis, je me contentais de regarder le démon renard et lui lancer un certain sourire, l'air de dire "on se reverra ". De son côté, mon bijû fis une chose que je ne pensais pas : il répondit brièvement, de sa voix rauque.

* Une longue histoire... *


Hm ? J'aurais deux trois mots à lui dire. Mais quoi qu'il en soit, nous étions de retour à la réalité. Le bruit de l'eau qui s'écrase en bas se faisait ressentir et moi, je souriais au jeune homme, content de cette entrevue fortement enrichissante.

" Ma relation avec Nanabiche ? ... Je ne sais pas comment la définir à vrai dire. J'ai appris à discuter avec lui, bien qu'il soit très peu bavard. Intérieurement, je lui fais confiance, même si e ne sais pas si le contraire est réciproque, sans doute est-ce pour cela que je ne maîtrise pas entièrement son pouvoir, mais qui sait ce qui se passera un jour. Peut-être que j'arriverais à faire un bon duo avec, tout est une question de confiance je dirais. "


Rigolant de bon coeur, je devins un bref instant pensif avant de finalement reprendre la parole.

" Il suffit de prendre son temps et écouter ce qu'il nous dis. Ton compagnon a beau avoir une belle réputation à son sujet, je le trouve pas si menaçant que ça - navré de te décevoir Kyubibi - mais bon... je dis ça, je suis sûr que je dirais pas la même chose s'il se libérait de son ventre haha. "


Sachant très bien que le renard avait entendu mes dires, ainsi que mon compagnon à moi, je me contentais de rigoler de plus belle. Inconscient, trop sûr de moi, ou trop paresseux pour m'enquiquiner avec le fait de ressentir le danger, voilà ce que je suis. Mais alors que j'allais parler encore et toujours, je fus interrompu par Nanabi, celui-ci me demandant visiblement de bien l'écouter pour cette fois. Face à ce ton sérieux, je ne pouvais que me taire, alors que ce dernier me dit clairement.

* Ren... Un jour, il faudra que je te parle d'une chose importante ... *


Alors que je commençais à le harceler pour savoir le pourquoi du comment de la phrase, celui-ci redevint muet, ignorant mes dires. Beuuuuh, c'est pas gentil d'attirer quelqu'un avec un air si sérieux, pour au final nous faire mariner, mais passons. Revenant au jeune konohajin, je me décidais donc à bouger.

" Finalement, je vais repartie en voyage, mais quand je reviendrais... Prépare la monnaie, on se fera un bol de ramen quand tu voudras huhu. Tu m'accompagnes à la frontière ? Jte propose un deal, si tu arrives à me devancer lors de notre course jusqu'à la frontière, je t'apprendrais ce que tu voudras. Une technique, un conseil, un secret, n'importe. Si c'est moi qui gagne, hm... Je sais pas... Ou bien dix ramens gratuits, ou bien... insister pour que ma tête soit gravée sur votre mont prévu à cet effet huhu. Quoi ? Comment ça il n'y aura pas la place car monsieur a déjà sa tête de réservée dessus ? Bon ok... Les ramens, ou une entrevue spéciale avec hm... Kakashi ? J'ai toujours rêver de rencontrer le fils du fameux croc blanc. Tu penses que tu pourrais t'arranger pour faire ça ? "



Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» poemes et citations:un peu de finesse dans ce monde de brute
» Un peu de douceur dans ce monde de brute
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50

Sauter vers: