Side Menu

Partagez | 
avatar
Invité
Invité


Un Sombre Passé.    Jeu 6 Aoû - 14:20
Ordre De Mission :
 




Un Sombre Passé


Mission De Rang C

Cette femme semblait débordée, les tonnes de parchemins près de son bureau laissait croire que le travail ne manquait pas et que Konoha était populaire ces temps-ci. Ce n'était pas une mauvaise chose après tout. L'Hokage avait un air sympathique suite à l'entrer l'entrée de Reina, elle lui tendait un parchemin en y ajoutant qu'elle avait justement sa mission sous le nez. Évidemment, Danzô était rapide et ponctuel lorsqu'il s'agissait de missions desquelles il aimerait tirer profit. Sur ces mots, l'ANBU hochait la tête en prenant sa mission avant de quitter poliment le bureau. De l'autre côté de la porte, son maître l'attendait avec la main tendue. Son œil découvert la fixait d'un air autoritaire. La femme lui donnait alors le parchemin qu'il ouvrait aussitôt pour lire. De la part de n'importe qui d'autre, ceci aurait été plus qu'impoli, mais comme Danzô était le tuteur de Reina, il serait mal vu de lui refuser. Ceci faisait déjà quelques années que la jeune femme vivait ainsi et laissait l'homme fouiner dans ses contrats pour y ajouter ses conditions. Toujours aussi silencieux, son maître levait la tête en rendant le parchemin à la kunoïchi et s'assurait brièvement qu'il n'y avait personne dans les parages pour s'adresser à elle d'une voix atténuée pour ne pas être entendu de l'autre côté de la porte.

- Il y a quelque chose que je veux là-bas, une tablette très ancienne avec les récits de leur histoire… Tu sais ce que tu as à faire maintenant.

Comme à son habitude, Danzô posait sa main sur la joue de Reina, cette caresse délicate était signe pour elle de quitter les lieux immédiatement. La kunoïchi disparaissait aussitôt que l'ordre avait été donné. En direction vers ce lieu maudit, celle-ci n'avait nul besoin de regarder son parchemin pour savoir où elle devait se rendre. Depuis trop longtemps son maître faisait une fixation sur le clan Uchiha, il en devenait prévisible avec ses requêtes. C'est une fois sur les lieux que Reina déroulait le parchemin pour savoir qu'elle en était la mission. Le parchemin disait qu'elle devait se débarrasser d'une meute de loup dans les environs qui gênait les lieux de sa présence. Il était spécifié que ce devait être discret. Par ailleurs, il était dit que tout indice dévoilant un secret devrait être ramené afin de prévenir de toutes menaces. La kunoïchi rangeait son parchemin de mission dans son sac à dos pour en sortir du fil de fer et deux kunaï. Il était temps de se débarrasser de ces invités indésirables. La femme attrapait un lapin qui se promenait gaiement en bordure du temple. Énervée, celui-ci tentait de se sauver avec qu'elle lui attachait les pattes ensemble pour le faire crier et le laisser ainsi quelques instants pour attirer les prédateurs.

L'attente était brève, un de ces animaux sortaient des bois pour voir ce qui ce passait. De cette façon, Reina savait l'endroit d'où ils venaient. Rapidement, l'ANBU agissait sans pitié en lançant son kunaï à la tête de la créature qui tombait aussitôt en laissant s'échapper un petit cri de surprise qu'on reconnait très bien chez les chiens. Cette prise lui serait bien utile pour le reste de la meute. Reina allait ensuite détacher le lapin pour le laisser fuir avant de se diriger vers la carcasse du loup. La jeune femme retirait le kunai de son crâne avant de prendre sur son épaule et le ramener à son domicile. Une cachette offerte par dame nature sous des rochers parfaitement placés pour créer une petite grotte prête à abriter quelques loups. Devant l'entrée de celle-ci, des louveteaux s'amusaient entre eux et une louve guettait. Seulement arrivait Reina pour briser ce moment de bonheur pour laisser tomber la carcasse de l'animal devant eux. Les grognements de la louve forçaient les petits à se cacher et faisaient sortir les plus gros pour l'encercler. L'ANBU n'était forcément pas la bienvenue dans ce cercle, mais comme ceux-ci n'étaient pas les biens venus sur ce territoire, l'un d'eux devrait quitter l'endroit et ce ne serait surement pas Reina.

Armée de son fil de fer et de ses Kunaï, la jeune femme n'avait pas besoin de plus pour les effrayer ou les éliminer. Certes, les effrayer pour les forcer à partir aurait été plus facile sans louveteaux, maintenant ils avaient quelque chose à protéger et ils ne partiraient pas sans eux. C'est alors qu'un très grand loup sortait de sous les fougères en grognant. Celui-ci avait la queue très haute dans les airs, ses poils étaient dressés comme un aileron sur son dos, ses oreilles reculées ainsi que ses babines relevées montraient qu'il n'était pas très heureux de la voir ici. Il était sans doute le mâle alpha de la meute. Ce loup était noir, de nombreuses cicatrices décoraient son visage et lui donnait un air agressif. Le gros méchant loup voulait donc jouer avec le chaperon rouge ? Seulement cette fois, le petit chaperon rouge était plus préparé que dans l'histoire. La jeune femme laissait le fil pendre pour glisser sur le sol sans le lâcher pour autant, entre ses doigts, celle-ci tenaient fermement ses kunaï prête à l'affronter. Il ne manquait plus qu'à le provoquer. Ce qu'elle faisait en lui criant au visage. La bête s'offusquait et sautait à ses tibias pour la mordre et ainsi la déséquilibrer. Pas question de tomber sur le dos suite à cette attaque. Reina ne pouvait pas laisser un loup la mettre au tapis aussi facilement.

Cependant, il était trop gros pour être repoussé par un coup de pied. Donc rapidement, la jeune femme sautait pour l'esquiver et un autre loup se jetait sur elle. Il fallait s'y en attendre. En se jetant ainsi au centre d'une meute de loup, on ne pouvait pas espérer un combat loyal contre ces animaux. D'un coup de kunaï bien rapide, la femme tranchait la peau de l'animal pour le blesser et l'envoyer plus loin avant de retourner vers le mâle alpha. Celui-ci se jetait cette fois à sa gorge. Cette bête était énorme et encore plus lorsqu'il sautait agressivement vers elle, les crocs bien en évidences. Reina lâchait son kunaï pour se concentrer à le retenir alors qu'ils tombaient ensemble. La femme avait ses doigts entre les poils de la bête et le repoussait de son visage. Ce dernier mordait l'air qui pensait entre eux en grognant. Le claquement de ses dents envoyait de la salive sur la kunoïchi qui arrivait à prendre le dessus pour le repousser et le retenir par terre afin d'empoigner son arme qu'elle plantait aussitôt dans la gorge de la bête. Suite à son dernier soupir, on pouvait remarquer le désespoir qu'il y avait dans le regard des autres loups. Ceux-ci amenaient rapidement les louveteaux avec eux suivi de l'animal blessé. Maintenant, la femme pouvait retourner au temple pour y terminer sa mission.




Dernière édition par Saisoku Reina le Jeu 6 Aoû - 15:24, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité


Re: Un Sombre Passé.    Jeu 6 Aoû - 15:21


Un Sombre Passé


Mission De Rang C

En revenant sur ses pas afin de revenir au temps, Reina laissait derrière elle deux cadavres de loups et une meute en pleure. Son insensibilité lors de ce type de mission était exemplaire, beaucoup l'admirait pour ça et bien d'autres la méprisait pour cette même raison. Seulement, faire preuve d'hésitation ou de faiblesse face à son devoir n'était pas la façon dont un ninja devait fonctionner et peu de femmes ninjas en étaient capables. Elles étaient surtout entraînées à infiltrer les camps ennemis et récolter des informations en se servant de leurs atouts féminin, que ce soit leurs talents en cuisine ou autre chose. Mais n'ayant jamais mis les pieds à l'académie, cette kunoïchi n'avait donc jamais eu ce genre de cour et donc, ne fonctionnait pas de la sorte. Reina avait été éduquée et formée par Danzô faisant d'elle ce qu'il voulait. Une arme qui ne poserait pas de question peu importe ce qu'il lui demanderait. Il pourrait lui demander de tuer tous les enfants d'un village et il savait qu'elle n'en demanderait jamais la cause. Était-ce une véritable preuve de fidélité ou simplement de l'antipathie envers la race humaine ? Ça c'est le secret de Reina. Même son maître ne parviendrait pas à comprendre sa motivation s'il se posait véritablement la question. Oui, elle était cruelle et démontrait que très rarement de la pitié lors de ses missions. Mais au plus profond d'elle une douleur la ronge, un regret la consume lentement jusqu'à bientôt la pousser à la révolte. Son tuteur était quelqu'un d'atroce, un être venimeux et vil, mais son influence était trop grande pour tenter quoi que ce soit contre lui.

Contrainte de lui obéir comme elle l'avait toujours fait, la jeune femme arrivait sur le lieu du crime, là où tout avait commencé. En marchant sur ce pavé, Reina pouvait revoir les corps, les banderoles et tout ce sang. Elle pouvait s'imaginer la scène et en ressentait d'atroces frissons. Peu de gens étaient indifférents à ce qui s'était passé ici. Mais la jeune femme n'en faisait pas partit malgré qu'elle cachait bien son jeu. Les yeux de Sasuke, cette haine et cette tristesse, Reina s'en souvenait toutes les fois qu'elle revenait à ce temple, ce qui arrivait régulièrement lorsqu'elle voulait se réfugier et être seule. Mais aussi, pour se confesser. Reina croyait qu'ici, son vieil ami pouvait l'entendre de là où il était maintenant. Sans doute de la naïveté, mais cela lui était d'un grand recours et lui faisait du bien que de pouvoir parler et avoir l'impression d'être écoutée. Ce n'était pas sorcier que de ressentir des émotions parfois, après tout, Reina était une femme de chair et de sang, bien qu'elle était un membre important de l'ANBU, celle-ci ressentait beaucoup de choses. Surtout lorsqu'elle ressentait le chakra de Shisui lorsque Danzô se rapprochait. Au début, il n'était pas facile de faire son deuil lorsque cette odeur ne cessait de la suivre et lui ramener des souvenirs, même qu'aujourd'hui, elle ne l'avait toujours pas oublié et en souffrait toujours. Cet homme avait pris la vie de l'unique personne qu'elle appréciait, seulement pour posséder sa force, Reina lui en voudrait pour toujours.

En passant sous une poutre afin d'entrer dans la maison principale du petit quartier, la kunoïchi cherchait cette fabuleuse tablette ancestral qu'elle avait déjà vue près du mur. Celle-ci avait due tomber lorsque l'endroit avait été vandalisé. Mais ce morceau de pierre avait été abandonné sur place surement parce qu'il ne représentait aucune valeur pour ces gens. En regardant là où elle croyait l'avoir vue, celle-ci ne voyait que des débris et de la poussière. Avait-elle été volée ? Comment avait-elle peu disparaître ? C'est elle remuant la place que celle-ci remarquait au mur un kunaï de planté au centre de l'emblème du clan Uchiha. La femme glissait ses doigts sur la fissure et remarquait que la poussière de béton tombait encore, cette marque était récente de plus qu'elle se souvenait que cet emblème était intacte lors de sa dernière visite. Son poing se serrait avant qu'elle ne se décide d'empoigner l'arme. Reina le décrochait du mur pour le regarder de plus près. Quelqu'un était venu prendre la tablette en sachant qu'on la chercherait. Quelqu'un qui savait qu'elle était ici. Un Uchiha était donc revenu au Pays du feu. Itachi ? Sasuke ? Ou bien un autre qu'on ignorait l'existence ? Cet homme mystérieux qu'elle avait vu avec Itachi juste avant le massacre ? Cette nouvelle ne réjouirait pas son maître et loin de là. Ceci était donc un indice qu'avait trouvé la jeune femme, une preuve à rapporter à Tsunade. Au moins l'un des deux y trouverait son compte lors de cette mission. La kunoïchi devait retourner au village rapidement au risque de soulever des questions. À son retour, son maître l'attendait.

- Tu as ce que j'ai demandé ? L'homme prenait le temps de la regarder de bas en haut et remarquait l'absence de la tablette, en colère, celui-ci attrapait le poignet de Reina pour le serrer aussi fort qu'il le pouvait sans utiliser son chakra.

- Où est-elle ? Disait-il en serrant ses dents de frustration. La kunoïchi fermait les yeux pour lui répondre.

- Elle n’était plus là. Comme à son habitude lorsqu’il était en colère, Danzô utilisait la main avec laquelle il avait précédemment caressé la joue de Reina pour la gifler. Cette fois, il était beaucoup moins chaleureux. L’ANBU serrait la mâchoire pour ne pas montrer la douleur ou même une émotion. La femme ouvrait les yeux pour le regarder avec le menton levé.

- Je sais par contre qu’un Uchiha encore vivant est venu la prendre, j’ai trouvé ce kunaï récemment planté au centre d’un des emblèmes et si je n’aie pas entrepris les recherches de la tablette, c’est simplement pour ne pas éveiller les soupçons sur le délai. Danzô  relâchait aussitôt le poignet de sa protéger en lui souriant.

- Je savais que je pouvais compter sur toi… Alors, tu sais ce que tu auras à faire après ton rapport Reina…

Sur ces mots, l'homme quittait le dortoir qui menait au bureau de l'Hokage. Il n'était pas dans les habitudes de l'homme de frapper tous ses ANBU simplement Reina lui suffisait. Derrière ce visage patient ce cachait une personne aussi impatiente et insécure lorsqu'il était question de ses intérêts personnels. La peur d'être découvert ou trahit le mettait hors de lui et ça, Reina l'avait comprit depuis bien longtemps. La femme gardait alors son masque baissé pour ne pas dévoiler la marque rouge qu'elle avait maintenant sur sa joue et reprenait son souffle avant de franchir cette porte afin d'y faire son rapport de mission. La kunoïchi lui rapportait l’événement du kunaï sans lui parler de la tablette. Une tablette que Danzô désirait et qui refuserait de voir entre les mains du maître Hokage avant lui. Alors, la femme se contentait de dire qu'il y avait eu la présence de l'un des membres du clan Uchiha sans l'ombre d'un doute en se fiant à son instinct et ses expériences personnelles. Sans oublier de parler des loups qui avaient été déportés comme il en était convenu dans la mission donnée que la jeune femme remettait en main propre à l'Hokage.


avatar
水 | Kiri no Jônin ▬ Administratrice

水 | Kiri no Jônin ▬ Administratrice
Misaki
Messages : 1178
Date d'inscription : 02/05/2015
Age : 25

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 1368
Expérience:
408/500  (408/500)

Re: Un Sombre Passé.    Jeu 3 Sep - 12:58
Correction de Saisoku Reina


   

   
Positif,

   Mission intéressante, RP bien écrit et agréable à lire. On découvre un bout de la drôle de relation que tu entretiens avec Danzô aussi, je me demande ce que cela donnera en RP avec le concerné ! En tout cas la mission est remplie !  


   

   
Négatif,

   Quelques fautes quand même, surtout d'orthographe en fait et quelques fois tu as inversé, je pense, des mots qui se ressemblent, j'ai vu ça deux ou trois fois. Sinon dans l'ensemble cela reste très correct.


   
Récompense Mission = 200 Ryos + 20 PE

   
Peak of Shinobi
   

____________________________________________


Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le lourd passé de Nuage Sombre
» Sombre est mon passé.
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas

Sauter vers: