Side Menu

Partagez | 
avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Gekitsu Kyôshi
Messages : 1531
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation actuelle : Partout.

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 687
Expérience:
772/500  (772/500)

Curriculum Vitae     Mar 11 Aoû - 15:37






   

    The interview
    Feat  Yato
   




La force est dans le nombre, n'est-ce pas ? Prenons l'exemple des fourmis. Une fourmi seule ne vaut pas grand chose. Malgré sa force étonnante et ces diverses capacités, elle ne fera pas long feu sans partenaire avec qui s'allier dans un but commun. Dans ce monde, il y a toujours plus gros que nous prêt à nous piétiner dès la première occasion. Cependant, prenons cette même fourmi et ajoutons lui un grand nombre de ses semblables. La situation change drastiquement. Une armée de fourmis peut accomplir d'énorme chose, en prenant le tout en perspective, bien évidemment. L'union fait la force. Celui qui sera se retrouver à la tête de cette armée deviendra redoutable. Prenons encore l'exemple dès fourmis. Leur reine, sans lever le doigt, elle est supporté par une pléthore de subalternes à son service. Son royaume est érigé par ceux-ci. Maintenant, prenons cette idée et appliquons là à notre monde. Remplaçons la reine par moi. Remplaçons le royaume par un empire. Remplaçons les fourmis par des humains à mon service d'une façon ou d'une autre. Voilà une sacrée bonne recette du succès. Bien évidemment, tout cela n'est pas exactement pareil, mais grosso-modo, le principe y était. Se développer un réseau et des contacts afin de construire quelque chose de grandiose. J'étais certes puissant, je pouvais probablement terrasser plusieurs shinobi en combat singulier, mais face à une nation, je n'étais rien. J'ai compris très tôt dans la vie que pour réussir, je devrais bien m'entourer. Non pas que je voulais m'en prendre à une nation, détrompez-vous. Je voulais tout simplement devenir puissant. Selon mon humble avis, la réelle puissance passe par tout ce que j'ai énuméré plus tôt et non simplement par mon unique force de frappe. Sans bouger le doigt, je pouvais faire assassiner quelqu'un à l'autre bout du pays, n'est-ce pas de la puissance ? Afin de maintenir cette puissance et de l'accroître, je travaillais constamment à entendre mon emprise sur le milieu. Une de mes tactiques de prédilection était l'espionnage. La récolte d'information, car de nos jours, des informations ça vaut de l'or.

J'avais des "recruteurs" éparpillés un peu partout sur mon territoire. Ils se chargeaient de trouver de jeunes talents qui pourraient s'avérer utile pour atteindre nos buts. Des moins jeunes aussi d'ailleurs, cependant les plus jeunes étaient plus facilement attirés vers nous, leur attrait pour l'argent et le pouvoir rapide étant plus grand. Bref, les yeux et les oreilles que représentaient ces hommes trouvait de temps à autre des hommes et des femmes qui pouvaient m'intéresser, leur dernière trouvaille avait attiré mon attention. Yato. Ancien Junnin de la feuille, il avait quitté le village lors de la mort du grand Hiruzen Sarutobi. Il aurait par la suite erré dans ce monde avant de suivre des enseignements auprès de samurai. Depuis peu, il s'était converti en mercenaire. Il travaillait pour un riche homme d'affaires, faisant divers boulot pour lui. Sa principale motivation semblait être l'argent. Tant mieux, car j'avais de l'argent à profusion. De plus, mes "boulots" seraient assurément plus enrichissants pour lui que ce que devait lui proposer le vieil homme. J'allais donc tenter de mettre le grappin sur cet homme. J'ai ma petite armée de mercenaires, mais peu sont capables d'user des arts ninjas, avoir à mes côtés un shinobi de sa trempe serait évidemment une carte de choix de plus dans mon jeu déjà très bien fourni. J'étais presque convaincu, il était venu le temps de le convaincre.

Je ne me présentais jamais directement à mes partenaires, je les laissais faire les premiers pas. Travaillant par intermédiaire, je minimisais donc ainsi les risques. Pour lui, j'allais faire une légère exception, j'allais le rencontrer personnellement. Je n'allais cependant pas me montrer en position de faiblesse, j'allais l'inviter à se présenter dans la gueule du loup. On allait voir s'il était intéressé. J'avais donc chargé un de mes sbires de lui livrer un message. La missive écrite d'encre rouge sur un noble papier contenait que très peu de détail, elle signifiait que le Seifukusha désirait rencontrer le dénommé Yato, une adresse, une date et une heure. Rien de plus. Le tout scellé de mon symbole fétiche. L'invitation était lancée. Selon les informations que j'avais eues sur lui, il serait inévitablement intrigué. Personne ou presque ne me connaissait vraiment. Mon surnom était cependant répandu dans le milieu et ma réputation n'était plus à faire. Il viendrait donc assurément à ma rencontre.


♛♛♛


La date et l'heure fatidique étaient finalement venues. L'invitation était lancée. J'avais décidé d'amener l'homme à me voir en terrain familier. Le tout allait se dérouler dans un de mes établissements de divertissement pour adultes du pays du feu. J'y étais implanté depuis des années, j'étais en sécurité ici. De plus, l'endroit était sous haute surveillance et j'avais piégé le tout allègrement. Il serait donc très difficile de m'entuber ici. J'étais roi et maître des lieux. Outre la question de sécurité, ce lieu était amusant et je crois que le tout mettra à l'aise mon futur interlocuteur. De plus, s'il ne représentait pas un partenaire adéquat pour moi, ma soirée ne serait pas gâchée, je pourrais au moins le divertir en regardant de jolies demoiselles se dandiner pour mon plaisir personnel. C'était d'ailleurs ce que je faisais en attendant que mon invité daigne se présenter sur place, nous allions voir s'il était un homme ponctuel. Assis dans un luxueux fauteuil, positionné dans ma loge personnelle qui était en hauteur, afin de bien observer l'ensemble des lieux, j'attendais le dénommé Yato en sirotant un verre de whisky. Mes gorilles s'occuperaient de le guider jusqu'à moi. Maintenant, patientons.





   
Note:
 
 
   Fiche par (c) Miss Amazing edit by Bigboss

____________________________________________

If you want to shine like sun first you have to burn like it

征服者 Seifukusha
avatar
Invité
Invité


Re: Curriculum Vitae     Ven 14 Aoû - 16:24







“A genius that had everything will never understand... I just want to become myself”



 En appui sur son séant, un homme observait attentivement devant soi le magnifique paysage qu'offrait le village caché de la pierre. Soufflé par une brise incessible, sa chevelure violacée ne faisait que virevolter. Et ses yeux d'azures fixaient un point précis: la tour du Tsuchikage troisième du nom. Voilà un être qu'il assassinerait bien et sans remord. Couvert par un manteau noir, de haut en bas, ne laissant déborder que son ciboulot, des gardes se rapprochaient à petit pas tandis qu'il décida de se relever.

Ce faciès n'était pas méconnu. Il s'agissait là d'un mercenaire qui ne cessait d'accroître sa réputation. On le surnommerait Yato. Notre protagoniste comprit très vite qu'il était pourchassé par les forces d'Iwa et s'en retira immédiatement en suivant des raccourcis qu'il avait déjà localisé bien avant sa venue sur ces terres. Dans son élan, d'une main il remit sa capuche et de l'autre il empoigna ce qu'on appelait un kunaï. Armé, il savait qu'il n'avait plus rien à craindre, de qui que ce soit. Du moins, c'était son jugement.

Il pouvait avoir raison comme avoir tord. Tout dépendait bien évidemment de la ou les personnes qui tenteraient de le traquer et heureusement, ce n'était que de simples guetteurs. Ils étaient trois exactement. Leurs nombres et leurs niveaux n'étaient pas de taille et c'était en un instant qu'il immola ces sujets. Pour lui, il ne s'agissait que d'un avertissement pour la nation de la terre. Et pourtant, les hauts placés ne se rendaient même pas compte de la haine que pouvait éprouver un mortel à leurs égards.

Il franchit les frontières afin d'atteindre son ancien village où il avait effectué sa formation: Konohgakure no Satô. Que des bons souvenirs que lui procuraient ces lieux, mais il n'était pas venu spécialement pour ça. Une personne patientait sagement à Tanzaku. Il attendait l'arrivé de Yato qui s'y était prit de façon à débarquer à l'heure à l'endroit convenu. Ses lèvres s'entrouvrirent pour ne lâcher qu'un: « J'y suis... » lorsqu'il se stoppa dans sa course à haute vitesse pour se placer devant les gigantismes portes.

Comme à son habitude, les mains dans les poches, il s'avança d'une physionomie ennuyée à l'idée de savoir dans quel genre de bâtiment il se retrouverait dans les quelques secondes qui allaient suivre. Des veilleurs lui faisaient face lorsqu'il atteignit l'entrée. On l'escorta tranquillement vers ce mystérieux personnage qui désirait le rencontrer. Heureusement pour eux, aucun geste brusque n'avait été signalé de leurs part, car le diablotin avait senti qu'il pourrait tous les terrasser. Mais c'était mieux ainsi.

Des femmes se trimbalaient presque nues, d'autres n'arboraient même pas le bas de sous-vêtement, le paradis pour les gangsters. À l'heure, positionné devant la loge du dit gérant de cet établissement, les portes s'ouvrirent et les gorilles entrèrent tandis que Yato fit une petite pause histoire de réfléchir encore quelques instants à divers sujets qui lui turlupinaient le cerveau. Il s'exhiba enfin, ses yeux d'azures portèrent sur les pupilles rougeâtres de son antagoniste, des regards qui en disaient long et surtout les mêmes.

Peut-être avaient-ils tous les deux les mêmes ambitions ? Yato était avare, certes, mais il avait bien d'autres objectifs encore que les billets. Pour lui, tout ceci n'était qu'un rôle qu'il jouait à la perfection. L'atmosphère tendue, les gardes en tremblaient, le jeunot n'attendait que les premières paroles de son interlocuteur.

▬▬▬▬▬▬







s.d ©
avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Gekitsu Kyôshi
Messages : 1531
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation actuelle : Partout.

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 687
Expérience:
772/500  (772/500)

Re: Curriculum Vitae     Sam 15 Aoû - 6:01






   

    The interview
    Feat  Yato
   




La société contemporaine est similaire à la chaîne alimentaire. Les moyens poissons mangent les petits poisons qui eux se régalent des minuscules poissons. Tous ces gentils animaux marins finissent dans la bouche des gros poissons qui a leur tour se font cruellement dévorer par les énormes poissons. C'est logique non ? La loi de la jungle est universelle. C'est manger ou être mangé. La loi du plus fort règne en maître dans notre monde. D'un point de vue sommaire, cela s'applique très bien à ce que l'on voit tous les jours. Bien évidemment, le tout est légèrement plus complexe que ça et quelque variables entre en jeu. La hiérarchie ninja est grandement inspirée de ce processus primaire, en ce qui concernait le milieu criminalisé, c'était un véritable copié-collé. Les petits truands de bas-étage courent les rues à la recherche d'un peu d'argent à faire facilement. Ceux-ci font régulièrement affaire avec le type qui "connaît quelqu'un" du coin. Ce légèrement plus influant bandit n'est en réalité rien de plus qu'un vulgaire pion pour celui le dirige. Cet habile manipulateur avec à son service quelque soldat n'est d'ailleurs, lui aussi, rien de plus qu'une marionnette pour un gros bonnet qui l'utilise afin de se graisser davantage le porte-feuille. Il est très important de garder en tête que peu importe qui nous sommes, il y aura toujours quelqu'un plus fort que nous qui attend que le moment propice pour nous engloutir. Où nous en venons avec tout ce charabia ? À la rencontre entre un moyen et un gros poisson. Un dénommé Yato et le Seifukusha, je vous laisse deviner qui est le gros poisson.


♛♛♛



Les portes de ma somptueuse et lugubre loge s'ouvraient, laissant pénétrer le bruit ambiant jusqu'à mes tympans. Mes deux énormes portiers ne laissaient apercevoir entre leur massive charpente un jeune homme. Il me semblait bien plus frêle que ce que mes recruteurs me décrivaient, dommage. Certes, les titans me servant de garde du corps faisaient de l'ombre sur son physique visiblement inférieur au leur. Vêtu sobrement, il n'attirait nullement mon œil de par sa tenue vestimentaire. Son visage quant à lui était légèrement plus intéressant. Des traits fins et élégants, il marquait des points, même si je me foutais un peu de son apparence. C'était ces qualités en tant que shinobi et ce qu'il pouvait m'apporter en tant que soldat qui attirait véritablement mon attention. Tentant de me déstabiliser visiblement, il me fixait du regard avec ses yeux azures. Très peu impressionnant. Les miens étaient grandement plus intimidants. Bleu.. Cela faisait très jeune garçon portant encore des couches. Ça me rappelait les belles après-midi à prendre le thé avec ma maman sous un soleil radieux. Il tentait bien de paraître stoïque et confiant, mais il comprendrait très rapidement qu'ici, je suis roi et maître. D'un regard perçant qui en avait déjà terrifié plus d'un, je le fixais, froidement. Puis je souris. Oui, il me faisait sourire. Ça m'amusait voir de la viande fraîche tenter de montrer qu'elle avait des couilles. Je l'avais espionné, je l'avais mis sous filature, je l'avais invité ici. Puis lui, il était venu, comme je l'avais ordonné, tout simplement. Cela ne démontrait-il pas qui avait le gros bout du bâton entre nous ? D'ailleurs, je devais mettre la première pierre de cette rencontre. D'un ton toujours aussi merveilleusement charismatique et ténébreux à la fois, je prononçais :

▬ Assis toi, Yato.

J'avais tout spécialement aménagé un fauteuil pour lui. Une luxueuse pièce en cuir rougeâtre, fait d'un bois noble et massif. Il ne pourrait qu'aimer. Sa chaise demeurait cependant un tantinet moins tape à l'œil que la mienne qui était ornementée de différents motifs rappelant le style gothique. Une fois que mon désormais interlocuteur avait fait son choix, je continuais à le fixer tout en sortant un dossier de mon bureau, puis deux. Sans dire le moindre mot, j'avais ouvert le premier et je commençais à le balayer. Le tout colligeait des informations sur l'homme me faisant face. Plusieurs rapports d'observations notant ses endroits de prédilection, les personnes avec qui il se tenait et divers renseignements qui m'étaient parvenus à la suite de différentes misions données à mes sbires. Sans devoir prononcer un mot et sans devoir exhiber mes capacités shinobi, je venais de lui passer un message très clair : je connais tout sur toi et toi, tu ne sais rien sur moi. Puis après avoir parcouru légèrement son dossier, je l'avais fermé en levant mon regard sur lui. Sa réaction serait prometteuse. J'allais donc enchaîner, car oui, j'avais les rennes de cette rencontre. Il était chez moi, je devais de bien servir mon invité. Je repris donc la parole, toujours du même ton.

- Yato, tu sais très bien pourquoi tu es ici. Tu n'aurais pas osé venir dans la gueule du loup sans être confiant envers tes moyens. Je possède une panoplie de choses que tu désires. Et toi, tu possèdes des qualités pouvant être utiles à mon entreprise.Marquant une pause, je le fixais quelque secondes, avant d'enchaîner. Je suis celui qui te permettra d'atteindre tes objectifs, je peux te financer et te fournir en armes et en informations. Bien évidemment, je ne suis pas une œuvre de charité. Tu devras travailler pour moi en échange. Ta première mission commencera à l'instant où l'on se quittera. Je veux te voir à l'œuvre.

Je ne lui donnais pas le choix. Il avait voulu accepter mon invitation, il avait osé pénétrer dans mon repaire et avait vu mon visage. Il en savait bien trop pour que je le laisse s'en aller sans rien avoir en échange. S'il voulait partir sans accepter ce que je lui ordonnais, je le tuerais tout simplement. Plus personne n'entendrait jamais parler de lui, il ne serait qu'un autre déserteur porté disparu avec comme unique mention de son existence une note dans un bingo-book poussiéreux. Je me doutais fort bien qu'il allait accepter cependant. J'avais une immense fortune, de ce que je savais, ce mercenaire était avare, il aimerait donc crouler sous mon argent. De plus, il semblait vouer une rancœur au village de la roche et au monde shinobi. Peu importe qui et quoi il voulait détruire, je pouvais lui fournir les moyens de ses ambitions via des armes et des informations. En échange, il n'avait qu'à être un bon petit soldat et il se verrait propulser vers la gloire et la puissance. Alléchant non? Quand on veut devenir un gros poisson, il faut se tenir avec des plus gros poissons que soit, c'était sa chance. À lui de la saisir. J'allais donc le confronter à tout cela, en espérant avoir un résultat positif, autant pour lui que pour moi.


▬ Si tu as bien compris, ce n'est pas une proposition que je te fais, mais bien un ordre. Tu en sais beaucoup trop sur moi pour que je te laisse partir bredouille. Je t'offre les moyens de tes ambitions. Si tu acceptes, je te donnerai ta mission, qui je te le promets, sera sanglante et amusante pour un homme comme toi. Si tu refuses, je te tuerai. Donc, quel est ton choix, Yato?





   
Note:
 
 
   Fiche par (c) Miss Amazing edit by Bigboss

____________________________________________

If you want to shine like sun first you have to burn like it

征服者 Seifukusha
avatar
Invité
Invité


Re: Curriculum Vitae     Dim 16 Aoû - 12:22

CURRICULUM VITAE.
(KYÔSHI) ▽« THERE'S SOMETHING INSIDE YOU. »





Il le scrutait de ses pupilles écarlates et Yato faisait de même avec ses yeux d'azures tandis que la couleur se dégradait gentiment. C'était étrange, mais tout simplement magnifique. Son côté obscure prenait doucement sur sa personnalité et l'on distinguait cela par son regard. Il émanait une lueur blanche, c'était dingue, mais bien réelle. Cette façon d'être, ce comportement et ce blanchissement soudain de ses pupilles. Le mercenaire exhibait tout ces détails seulement lorsqu'il ressentait qu'en face de lui était opposé un homme de sa trempe, voir plus fort.

Cette fois, ce n'était plus ses yeux d'enfants joyeux qu'il offrait en spectacle à son futur patron donc, mais que la mort pourrait frapper à tout instant. Une ambiance lourde pesait dans cette salle. Deux présences qui en grelottaient plus d'un et quant aux deux hommes, tout ceci n'était rien de plus qu'un spectacle des plus banals. Et dire qu'il y avait encore d'autres monstres plus éminents que ces mortels. Du moins, pour le moment. Car malgré qu'il était de ces poissons moyens, Yato avait pour but de grimper jusqu'à ne plus pouvoir le faire. Devenir Roi, voilà tout.

Il visait plusieurs objectifs. Certains étaient à sa portée, d'autres pas encore. Avec le temps, il les réalisera. Notre homme était loin d'être stupide et si il interprétait le rôle de l'homme à tout faire avec les gros poissons, c'était dans l'unique but de les renverser. Mais qu'en serait-il de cet antagoniste ? Il ordonna à notre bretteur pro de s'asseoir qui refusa brutalement sa proposition. Non qu'il parla, loin de là, l'orphelin n'émit aucun son, mais simplement qu'il rétorqua par sa gestuelle. Notre homme au faciès éphèbe ne bougeait pas et continuait de fixer son interlocuteur.

Quant au ténébreux, il poursuivit avec l'ouverture d'un placard dans lequel il put prendre un petit dossier qui semblait concerner Yato d'après son aspect. Le message était clair et pourtant notre protagoniste ne s'en souciait guerre. Il resta immobile, le scrutant continuellement, la main près de la poignée de son sabre tandis que les gorilles ne faisaient que l'observer. Kyôshi s'exprima aussitôt. Comme tout bon patron, il dévoila les avantages de son entreprise et les arguments de ce mortel intéressaient fortement notre petit être au corps svelte.

À la fin de ce magnifique discours, le mercenaire n'eut qu'une seule réaction. Il n'y avait pas de réponse à fournir. Il laissa alors sa main libre, près de son katana, agir et se rapprocher de celle-ci avant qu'elle ne pénètre sa poche. Les veilleurs s'étaient tout bêtement agités, ce qui esquissa un léger sourire sur le visage du déserteur. Celui-ci en ressortit une cigarette et un briquet. Il profita du moment de silence pour allumer sa petite clope. Une fois exécutée, un autre discours vint déranger les oreilles de Yato qui tira quelques barres.

D'ailleurs, depuis le début, il n'avait pas encore parlé une seule fois. La voix de notre épéiste était encore inconnu à son patron qui terminait tranquillement tout son blabla. Le Nukenin de Konoha put retenir qu'il avait devant lui quelqu'un de bien bavard contrairement à lui qui détestait s'exclamer pour un rien. Cette proposition alléchante, notre protagoniste la refuserait-il ? Mais aussi, qu'était-ce cet ultimatum qu'il venait de faire ? C'était ce qui dérangea Yato. Il adorait lorsque tout se faisait calmement, mais là, Kyôshi parla d'assassinat.

Voilà un domaine dans lequel notre orphelin était pro. C'était alors qu'à son tour, l'homme à la chevelure violacée tira un petit bouquin et feuilleta rapidement les quelques pages. Son regard assoiffé de sang tourna aussitôt vers son antagoniste avant d'émettre enfin ses premiers mots depuis son arrivé dans ce repaire. « Tu as de la chance. Tu n'es pas répertorié dans le Bingo Book. » Il usait un ton glacial comme à son habitude. Il démontra là qu'il n'avait absolument pas peur de lui. D'ailleurs, étrangement, cet homme n'était pas inscrit dans la liste noir.

Le spectacle n'en devenait que plus intéressant. Rangeant ce livre dans lequel était marqué tous les criminels du monde, Yato continua aussitôt. « J'accepte ton offre. » Une bonne affaire qui se présentait pour le ténébreux de s'allier avec notre jeunot qui conclut par quelques mots de plus. « À la première trahison, je te tuerai. » Que nous réservait la suite ?

(c) AMIANTE




Dernière édition par Yato le Dim 23 Aoû - 20:13, édité 2 fois
avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Gekitsu Kyôshi
Messages : 1531
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation actuelle : Partout.

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 687
Expérience:
772/500  (772/500)

Re: Curriculum Vitae     Mar 18 Aoû - 5:52






   

    The interview
    Feat  Yato
   




“The lion cannot protect himself from traps, and the fox cannot defend himself from wolves. One must therefore be a fox to recognize traps, and a lion to frighten wolves.”
Niccolò Machiavelli



Savoir tirer les ficelles est un art. La manipulation est mon gagne-pain, j'en suis le maître, voilà pourquoi je suis riche comme crésus. Montrer aux gens ce que tu veux qu'ils voient afin d'agir d'une manière "x" est un habile moyen de parvenir à ses fins. Semer une graine dans l'esprit d'une personne à son insu et l'arroser via diverses actions afin de faire germer une idée qui assurera la pérennité de mon entreprise est, d'ailleurs, une de mes pratiques habituelles. En sortant ce tas de feuilles à propos de mon interlocuteur, j'avais un but bien précis. Sans que celui-ci n'en ait la moindre idée, je le poussais à agir comme je le voulais. Pour le moment, il répondait très bien à mes diverses provocations. Attention, ne pas prendre le mot provocation au sens péjoratif. Celles-ci sont bénéfiques pour l'orphelin, tout autant que pour moi et notre éventuel partenariat. Ma petite démonstration l'avait amené à également en faire une. Il voulait m'impressionner, intéressant. Bingo-book à la main, il le feuilletait, en espérant probablement me trouver. Il perdait son temps le pauvre. Je n'y suis nullement répertorié, tout simplement, car je n'ai déserté aucun village, n'ayant jamais appartenu à aucun d'entre eux. De plus, même si j'étais un gros bonnet du crime, je prenais mes précautions afin de ne pas m'y retrouver, travaillant par intermédiaire, j'évitais donc de me brûler. Donc comme mentionné par mon interlocuteur, je n'avais pas de "chance", mais bien un savant mélange d'ingéniosité et de talent.

Après sa petite scène théâtrale de "mon papa est plus fort que le tien", il prononça finalement les mots que tout le monde attendait : il acceptait mon offre. Voilà, enfin, je pouvais passer à la prochaine étape. Autant lui que moi savions qu'il allait accepter l'offre. Il ne serait jamais sorti d'ici vivant sinon. Ce repaire était mon principal au pays du feu. Il était truffé de pièges et un grand nombre de gardes du corps fidèle et puissant se trouvait dans tous les coins de l'établissement. J'avais également quelque armes secrètes dispersées un peu partout, mais je n'en dévoilerai pas davantage, un peu de mystère est toujours favorable. Voilà que mon opposant avait prononcé quelque mots qui m'ont bien fait rire. Intérieurement, car à l'extérieur, je démontrais toujours le même visage effrayant et mystérieux. Un léger sourire en coin s'est peut-être dessiné sur mon visage, sans plus. Il était très confiant de lui, il m'amusait. Il pensait réellement pouvoir me terrasser, quand c'est lui qui se retrouvait en position de faiblesse. Devais-je lui rappeler qu'il se trouvait dans l'antre du monstre ? Il mentionnait qu'il me "tuerait" si j'osais le trahir. Intéressant. Si je voulais le trahir, il serait mort avant même de pouvoir penser à se venger. Je ne lui laisserais pas cette chance, ça serait bien trop imprudent. Sans que celui-ci ne le sache, j'allais l'empêcher de me trahir, bien qu'il acceptait mon offre, je ne savais pas exactement ce que ce dernier avait derrière la tête. De mon côté, je n'avais pas avantage à la trahir, tant qu'il serait un bon soldat utile à mon entreprise, je prendrais "soin" de lui. Maintenant, je me devais de tester la marchandise.

Sa mission. Définitivement, ce type était un bourrin. Il aimait le sang et la baston. Son cerveau n'était visiblement pas son point fort. L'utiliser dans des dossiers d'espionnages, d'infiltrations et de filatures serait une grave erreur. Il ferait foirer l'affaire et je devrais l'éliminer bêtement, une perte regrettable pour absolument rien. Les meurtres, les passages à tabac et les interrogatoires seraient beaucoup plus appropriés pour ce jeune homme en quête de puissance et de gloire. Pourquoi ne pas faire une pierre deux coups en rendant l'utile à l'agréable ? J'avais la main mise sur la majorité de l'illicite du pays du feu, cependant certain jeunes loups tentaient parfois de tirer leur épingle du jeu et de me mettre des bâtons dans les roues. Je l'enverrais donc chasser le louveteau. Un petit groupe de bandits vendait de la drogue dans un restaurant de Tanzaku, se servant de ce dernier comme façade. Je voulais le nom de celui qui dirigeait le tout. L'ordre de mission était très simple. J'avais donc remis le dossier au jeune Yato et lui avait expliqué la mission très clairement, tout en prenant bien soin de rétorquer à ses précédentes interventions.

▬ Merci de nous sauver du temps en acceptant tout de suite. Tant que tu es un bon soldat, efficace et loyal, je n'effleurerai même pas l'idée de te tuer. Si par mégarde, tu oses penser me trahir, tu seras mort sans même t'en rendre compte. J'espère que tu le comprends bien. Je t'offre une opportunité en or, ne la gâche pas.

Je pris une pause question d'amplifier le moment et de bien lui faire comprendre qu'il n'avait pas devant lui un de ses anciens patrons misérables et sans réelles ambitions. J'avais de la vision et des moyens pour parvenir à mes buts. S'il commettait la moindre erreur, s'en était fini pour lui. Un court laps de temps s'était écoulé, je poursuivais ainsi :

▬ Un concurant vend de la drogue dans un petit restaurant de cette ville, je veux que tu trouves le nom de son patron en torturant, tabassant ou peu importe le chef du groupe, sans le tuer. Je veux que tu tues des deux hommes de main, question de faire passer un message. Selon mes informations, ils sont trois. Je ne veux aucune perte civile et le tout doit se faire loin des yeux du public. Je ne demande rien de plus, exécute le tout avec succès et celui-ci viendra à toi. Échoue et tu seras mort avant le crépuscule. Tu donneras ton rapport de mission au portier de ce club, il me le remettra. Pour nous, ça s'arrête ici. Je te recontacterai quand j'aurai besoin de toi. Tu peux disposer, Yato.

Rien de plus, rien de moins, la balle était dans son camp. Je ne doutais pas de la réussite de la mission, ça ne devrait être que simple formalité pour un nukenin de sa trempe. Le résultat était quasi garanti, cependant, c'est ses méthodes de travail qui m'intéressaient davantage dans ce cas. C'est donc ainsi que mes deux portiers escortèrent Yato hors de mon bureau, refermant les portes de celui-ci, me laissant continuer mes activités quotidiennes. Aka la business.






   
Note:
 
 
   Fiche par (c) Miss Amazing edit by Bigboss

____________________________________________

If you want to shine like sun first you have to burn like it

征服者 Seifukusha
avatar
Invité
Invité


Re: Curriculum Vitae     Lun 24 Aoû - 20:45

 

 
« THERE'S SOMETHING INSIDE YOU.. »
FunEpicode


Voilà un bon moment qu'il bossait en tant que mercenaire et combien d'hommes déjà lui avait fait ce pitoyable discours totalement inutile ? Je te tuerai si tu échoues. Cette phrase était parvenu à ses oreilles tellement de fois qu'il ne les comptait même plus. Les plus forts sont simplement stupides. Yato pensait ainsi. Ils croyaient tous avoir le pouvoir sur tout le monde, mais ils se trompaient complètement, en tout cas pour notre orphelin qui ne se laisserait abattre par personne. Et d'ailleurs si jusqu'à présent il n'avait pas encore tué cet individu qui se proclamait comme un Boss, c'était sûrement pour sauver sa peau.

Le bretteur avait tout à fait raison. Il pourrait très bien fendre l'air et décapiter le ténébreux pour ne laisser que son enveloppe corporelle et prendre sa tête, mais le pire restait à venir. Avec toutes ces personnes qui l'entouraient, il n'y avait aucun échappatoire. Mais c'était une bonne leçon. Pendant leurs discours, il réfléchissait tranquillement dans un coin neutre de son esprit où il stockait toutes les informations récoltées jour après jour. Il comprit rapidement qu'aller à un rendez-vous n'était pas une si bonne idée, surtout là où l'autre le désirait. Oui, car pour son interlocuteur, le lieu était juste parfait. Il n'y avait rien à dire là-dessus.

En cas d'attaque, celui-ci était protégé. Quant à Yato, il se retrouverait seul, sans personne pour le secourir. Il préféra donc ne pas rétorquer au provocation de ce mortel et se résigna à acquiescer. Le déserteur du village caché de la feuille attendit sagement la fin du long discours qu'apportait le ténébreux. Le jeunot ne lui avait pas encore dévoilé son vrai faciès. Il patientait afin de choisir le bon moment. Kyôshi expliqua sa mission qui était de pister un groupuscule afin de faire parler le leader pour connaître la position du véritable patron. Ce troupeau se chargeait de vendre de la drogue. Sûrement que le Boss était donc un baron, mais il ne se contenta que de ces détails.

Les questions viendraient plus tard, lorsqu'il attrapera les malfrats. À cet instant, il procédera certainement à sa propre interrogation. Les mains dans les poches, son regard toujours aussi perçant sur celui de son nouveau Don, Yato ne bougeait pas jusqu'au moment où une légère fumée blanche fit son éclat, camouflant entièrement l'apparence de notre prodige. Les gorilles pris de peur agirent d'instinct et lancèrent un assaut. La fumerolle se dissipa, un tout nouvel homme apparut à la place du mercenaire à deux doigt de se faire couper en rondelle.


▬ Je n'ai pas votre temps bande de misérables insectes insignifiants. Dégagez !

Le décor se mit à trembler alors qu'ils étaient sur le point de planter leurs lames dans le torse et le dos du nouveau. Sa chevelure blanche s'éleva à la pression qu'il provoqua dans la pièce. Un tatouage tirant sur le rouge sous forme de croix était gravé sur son faciès, traversant son oeil gauche. Qui cela pouvait-il bien être ? Les veilleurs cessaient de gigoter. Ils reculaient même à l'arrivé de ce type, de la sueur coulant le long de leurs visage. Quant à celui qui aguicha cet événement, il se retira de pas lents, se faufilant entre ces gardiens avant qu'il ne lance un dernier regard au ténébreux assis sur son siège depuis le début de la scène.


▬ Voilà ma véritable apparence. Je reviendrai dans deux jours, au plus tard. Tâche d'avoir l'oseille.

Spoiler:
 
avatar
水 | Kiri no Jônin ▬ Administratrice

水 | Kiri no Jônin ▬ Administratrice
Misaki
Messages : 1178
Date d'inscription : 02/05/2015
Age : 24

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 1368
Expérience:
408/500  (408/500)

Re: Curriculum Vitae     Lun 31 Aoû - 14:52
Correction de Gekitsu Kyôshi




Positif,

Rp intéressant, j'aime beaucoup la façon que tu as de les commencer ! On est tout de suite dans l'ambiance et on comprend où tu veux en venir immédiatement. Un joli codage très personnalisé aussi, avec musique et tout, j'aime bien.




Négatif,

Attentions aux fautes ! Il y en a quelques unes mais rien de grave tout de même.


Récompense PE = 31 PE

Peak of Shinobi
____________________

Correction de Yato




Positif,

Rp tout aussi intéressant, plutôt facile et agréable à lire. Joli codage également ! Et pas mal ta sortie ! xD




Négatif,

Idem, attention aux fautes même si ce n'est pas bien méchant.


Récompense PE = 20 PE

Peak of Shinobi

____________________________________________


Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que pensez-vous de cette intervention de Levaillant Louis Jeune au Nouvelliste
» Un CV ? Cékoiça, cépourki et cépourkoi ? (+ exemple)
» Nami Soriou - Curriculum Vitae
» Curriculum Vitae - Isobel Catharina Selwyn
» [TERMINE]Hic locus est ubi mors gaudet succurrere vitae. Nina R. Harris.

Sauter vers: