Side Menu

Partagez | 
avatar
風 | Suna no Jônin - Chef des Espions
風 | Suna no Jônin - Chef des Espions
Totoro Ikki
Messages : 133
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 24

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 258
Expérience:
242/500  (242/500)

Re: Passe frontière    Jeu 29 Oct - 19:00
Passe Frontière
Featuring
Hachiko&Nishiki








© A-Lice
Dissimulé sous le sable chaud du pays du vent je peux observer le chaos qui règne sur le champ de bataille. L’échauffement est enfin terminé, nous savons tous à qui nous avons à faire. De là où je me trouve je peux observer avec déception l’échec cuisant de mon offensive. Tout d’abord mon coup d’épée n’avait pas atteint sa cible qui avec un réflexe impressionnant et certainement une grande connaissance des pouvoirs de mon clan esquiva le coup. Se laissant porter par la vague de mon équipier de la brume, il évita les lames de vent, décidément ce type est doué, mais il semble évident qu’il sera l’adversaire d’Hachiko. Quant aux deux autres ils montaient un mur de sable et de pierre afin de parer les lames de vents, autant dire que ses nunkenins du sable sont eux aussi talentueux.

Je sens Aizen qui s’approche de moi peu à peu, il peut surement me repérer dans le sable. Pendant ce temps, je senti un changement claire de chakra chez Nikki, en quelques instants celui de la fille la retenant prisonnière disparu. La shinobi de Kiri cachait bien son jeu jusqu’à présent, je sens un chakra beaucoup plus sombre que précédemment et c’est assez troublant. Enfin le principal est qu’on ait plus à se soucier de la sauver. C’est un point important car il pourrait désorienter les deux autres s’ils l’ont ressenti et Hachiko soucieux pour sa partenaire pourra se concentrer sur son affrontement. Pour le moment j’ai mes propres soucis, Aizen se rapproche…

C’est la première fois que j’ai l’occasion d’affronter un membre de mon clan. Je suis impatient, l’adrénaline monte peu à peu, je suis déjà prêt à l’exterminé ici et maintenant. Il est mon aîné de quelques années et j’espère qu’il pourra m’offrir un affrontement digne de ce nom. Pour le moment il n’est guère impressionnant, alors je décide de me montrer et de lui faire face. Une dizaine de mètre nous sépare, il ne prononce pas un mot et m’envoie cinq grands Shurikens de sable. Il fonce sur moi à toute allure, je repense alors au mot de Narsus ; « Encore une chose Ikki-san, tu ne peux te dématérialiser lorsque tu uses du pouvoir de ton clan. Sois vigilant ! » Je n’aurais jamais pensé que ce conseil me servirai à contre-attaquer et en finir avec mon adversaire.

« Tu me déçois Aizen… »

Je suis préparé depuis un moment, ma concentration est extrême, j’use alors de mon atout, le Shunshin no Jutsu afin d’arriver juste devant mon opposant les mains encore liées pour les shurikens de sables. La surprise est totale, dans le même temps je saisi mon arc que je charge de chakra Fuuton, l’avantage de cette technique est qu’elle ne nécessite qu’une courte préparation. Je relâche la corde de mon arme tendu au maximum laissant partir ma flèche à une vitesse incroyable. A bout portant cette attaque peut occasionner des dégâts énormes. « Prends-ça traître ! » L’attaque rase tout sur son passage et créer un nuage de sable énorme, me laissant par la même occasion dans un flou totale quant au résultat de mon offensive. Je décide de rejoindre Nikki prêt du mur ayant servi à parer les lames de vent.

« Nikki, tu as battu la fille, je n’arrive pas sentir si j’en ai terminé avec l’autre gars reste sur tes gardes. Où est ton équipier ? »

Spoiler:
 



____________________________________________

avatar
創業者 | Personnage Non-Joueur
創業者 | Personnage Non-Joueur
PNJ
Messages : 81
Date d'inscription : 16/05/2015


Re: Passe frontière    Ven 6 Nov - 13:48



Une arrivée impromptue



PNJ joué par Meï:
 

Le dénouement se rapprochait petit à petit. Les techniques d'Aizen n'avaient pas atteint leur cible, non, bien au contraire. Les Shurikens n'avaient pas touché Ikki qui s'était soudainement déplacé à toute vitesse face au traître de Suna avait de tirer une puissante flèche. Le regard d'Aizen s'illumina de peur, comment avait-il peut se faire avoir aussi facilement ? Il joignit les deux mains l'une contre l'autre avant d'encaisser de plein fouet l'attaque, se transformant en sable à la dernière seconde. Cette attaque aurait pût lui être fatale, mais ne lui laissera aucune chance de contre-attaquer. En se mutant en sable dans le désert, il choisissait la fuite plutôt que de revenir à l'attaque. Il n'en aurait, de toute façon, pas les moyens. Son plus lourd tribut : laisser Eirin sur le carreau et l'abandonnée à un triste sort certainement. Quand à Daïro, il s'en fichait bien …

Ikki rejoingna Nikki et se posa à ses côtés, lui demandant où se trouvait Hachikô. La gamine regardait la scène se dérouler sous ses yeux, prête à intervenir. Son visage était légèrement abîmé, une traînée de sang avait lentement glissé sur son nez. Sa pose témoignait de son impatience, prête à bondir pour s'en prendre à l’Épéiste. Son regard était toujours aussi déterminé, même son timbre de voix avait changé :

« Il est là. Et ça va mal. Couvre moi, Suna-jin, je ne vais pas restée plantée là à ne rien faire ! »

De son côté, Daïro avait à faire face à un Mizu Bunshin créé pour porter secours au Juunin de Kiri. Lorsque ce dernier apparu et fonça sur le déserteur, un violent échange eut lieu. Mais bien vite, Daïro prit le dessus, maniant son arme avec efficacité. Alors que les deux katana des deux adversaires se croisèrent, le porteur de Shibuki eut un sourire démoniaque sur le visage, ses dents pointues sorties pour l'occasion. « CREVE ! » hurla-t-il au moment où l'explosif jaillit du plat de la lame, là où se trouvait le rouleau de parchemins faisant la force de l'arme … Et à ce moment là, Hachikô, farceur, provoqua le possesseur de la relique de Kiri. Sensible à cette provocation, l'ennemi de l'équipe serra le poing et effaça son sourire béant.

« Enfoiré … Je vais t'montrer ce que c'est que de te moquer de moi, le grand Daïro, le nouveau porteur de Shibu … »

Un lame virevolta dans les airs, touchant le Sunajin dans le dos alors qu'il essaya de se retourner. Déconcentré par la provocation d'Hachikô, Daïro n'avait pas ressentit le faible chakra restant de Nishiki, qui porta un violent coup de son sabre violet, qui ne fut malheureusement pas assez fort pour le vaincre. Le sang gicla sur le sable encore humide des précédents jutsus. Nikki posa un genou à terre, cherchant à prendre appui pour s'échapper rapidement.

« Salope ! Je vais commencer par toi ! Gwhahah ! »

Un violent coup de pieds partit et frappa la gamine dans l'estomac, la faisant déglutir un peu de sang et lui extirpant un cri déchirant le silence du désert. Une seconde après, ne lui laissant aucune pitié, le sabre explosif prit de court l'assemblée et fendit l'air, balançant une nouvelle explosion dans les cottes de la Kirijin.

« J'en ai marre de vous tous, je vais faire pêter ce putain de désert ! »

Il donna un violent coup de sabre dans les airs, ce qui fit sortir l'immense parchemin dans son ensemble, qui se déroula sur des mètres et des mètres tout autour de Daïro, étant à présent proche d'Ikki, d'Hachikô et également du mur où se trouvait Eirin, encore inconsciente … Il s'agissait d'une technique de rang S qui se préparait sous leur nez … Qu'allait-il faire à présent ? Allait-il perdre Nikki ? Qu'adviendrait-il d'Eirin ? Voilà ce à quoi ils étaient à présent confronté ...

Spoiler:
 


avatar
水 | Kiri no Oinin
水 | Kiri no Oinin
Hakkuru Hachikō
Messages : 447
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 23
Localisation actuelle : Mizu no Kuni

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 2368
Expérience:
103/500  (103/500)

Re: Passe frontière    Ven 13 Nov - 2:42

Enfer ou Paradis

Sur ma face emprise d'un cynisme tactique gonflé à l'adrénaline et soutenue d'excitation, d'exaltation, s'estompait le rictus provocateur précédemment armé.
Mon corps se déraidi et suivi l'expression de mon visage pour s'étendre de stupéfaction alors que mon âme se tordait de peine devant l'acte effronté mené par Niki, aussitôt corrigé d'un violent revers.

Le soleil tapait plus fort et ma vision semblait prompte à se figer, ralentie par le trafic intense d'émotions se bousculant tout à coup là où palpite mon cœur de Grand Con. Le poids de ma tête venait de prendre plusieurs kilos supplémentaire et mes muscles ramollis semblaient à présent peiner à tenir mon être sur ses deux jambes, tremblotant sans effort aucun. Je bouillonnais plus que jamais je n'avais cru ou imaginé bouillonner aujourd'hui et, doucement dans mon nexus cérébral émergeait alors le chant exalté d'une aversion absolue.

Le rythme de mon pouls reprit au grand galop après cet instant d'égarement. Mes crocs aiguisés se joignirent si fort que je réussi à m'en offenser la mâchoire et mes doigts, eux, se serrèrent à leur tour sur cette arme par laquelle j'avais promis de mettre un terme à la caricature théâtrale jouée devant nos yeux à tous.

Je n'abandonne personne et ma parole n'est jamais veine. Ça ne changera jamais.
Ce triste sire paraissait quant à lui ne pas s'inquiéter à l'idée d'emporter dans son manque flagrant de fibre sentimentale jusqu'à l'un de ses quelques derniers compagnons, laissé inconscient non loin de ce qu'il comptait rénover en cimetière. Un monument dressé à la gloire du ressentiment et de la misanthropie.

« Il cavalera à travers les terres et le temps pour trouver un chemin à travers cette nuit sans fin. Une tempête dans son cœur, et le feu qui brûle son âme, le rôle de celui qui ère est de cavaler seul » expliquais-je alors que le rouleau funeste de Shibuki s'étalait tout autour de lui.

Ma place à moi était toute autre et puisque je ne pouvais changer le passé pour éloigner quiconque de sa folie viscérale, je me devais au moins d'essayer une dernière fois de corriger le présent et de donner du miens avant que les songes ne recouvrent nos esprits pour de bon. Quitte à recevoir plus qu'il n'en faut; bouclier sommaire et utopique d'une pensée hypocoristique. La dévotion définitive et l'espoir interminable transporté par l'irascible sentence réservée à l'étroitesse d'esprit de Daïro.

Ainsi, d'une impulsion fulgurante, je m'emportais à la rencontre de cet homme duquel j'attentais à trancher la poigne porteuse afin de m'emparer de Shibuki, après avoir enfoncé le plat de mon pied dans son torse et ce pendant le court instant qui suivi la première lacération de ce dernier.
Les mouvements de ma chair en association avec ceux de la plume qui choit de l'oiseau en plein vol, élégants et mesurés car c'était là le seul chemin dont j'étais intérieurement persuadé de la fertilité. Mêler la beauté des gestes et de l'âme à la violence des coups et la volonté parfois rude qui porte nos idéaux, afin que l'un sublime l'autre et pulse à travers ce dernier...

Je semblais expert dans mon évolution guerrière et l'étais sûrement tant la discipline avait été le fer de lance de ma formation au maniement de l'arme et du combat rapproché.
Pourtant... Qu'importe que mes coups aient ou non pu jeter le glas sur mon adversaire comme je l'entendais, qu'importe qu'ils aient misérablement raté leur place au fond de mon sac à prières, l'heure était sans doute déjà trop avancée pour nous tous.

Il cavalera à travers les terres et le temps pour trouver un chemin à cette nuit sans fin. Une tempête au sein de son cœur, le feu pourléchant son âme...

Je m'attendais maintenant à m'embraser dans les entrailles des enfers, d'un demi-quart de seconde à l'autre, tel un échec affligeant.
Au moins aurais-je œuvré à protéger les miens...


By NenaKonstanZ



Résumé:
 

____________________________________________

avatar
風 | Suna no Jônin - Chef des Espions
風 | Suna no Jônin - Chef des Espions
Totoro Ikki
Messages : 133
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 24

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 258
Expérience:
242/500  (242/500)

Re: Passe frontière    Mar 24 Nov - 19:09
Passe Frontière
Featuring
Hachiko&Nishiki








© A-Lice
Nikki semble déterminée, elle est prête à s’engager dans un acte dangereux et irréfléchi, elle veut agir rapidement pour secourir son camarade en danger. Ceci dit la hâte de ses actions peut engendrer la perte d’un avantage que nous possédons actuellement. Je n’ai pas le temps de retenir la fougue de cette vaillante kunoichi qui se lance dans un assaut ô combien désespéré compte tenu de son état actuel. Je ne peux que constater le courage dont elle fait preuve, la situation est délicate. Le Kirijins se trouve être en mauvaise posture et l’homme qui se tient face à lui fait preuve d’une très grande force. J’observe cette bataille du mur de sable que Nikki vient de quitter, je la vois entreprendre une contre-attaque perdue d’avance. Elle touche néanmoins sa cible, mais c’est trop peu pour le faire flancher. Le contre coup est sévère et sans une once de pitié, le coup de pied du renégat frappe de plein fouet le visage de moins en moins innocent de cette fillette. Puis vient un coup de Shibuki qui expédie la kunoichi au tapis sans espoir de voir la fin de cet affrontement.

Son camarade n’est pas en meilleur état, mais il est bien plus tenace et vigoureux et malgré les assauts répétés de l’ennemi, il est toujours debout prêt à en découdre. Malgré cela, il n’a pas l’air d’avoir les moyens de réagir à la nouvelle menace du déserteur de son village. Cet homme est puissant et l’épée qu’il possède également. C’est pourtant sa folie qui est ce qui nous menace le plus, je peux ressentir toute la puissance de cette offensive qu’il s’apprête à mener contre nous. Les longs parchemins de son katana s’étendent sur toute la zone de combat, cette fois on ne plaisante plus, nos vies en dépendent. Hachikô se lance alors dans un dernier assaut au corps à corps ayant pour but de retarder l’échéance. Il ne pourra le faire très longtemps au vue de son état, mon combat à moi fut plus court que je l’avais imaginé et les forces employées pour celui-ci furent bien moins conséquentes que prévus ce qui me procure un avantage. Je vais employer toute mes forces dans un dernier assaut.

Très vite, je me hâte à effectuer les mudras nécessaire afin de déclencher une tempête de sable qui gagne peu à peu le champ de bataille. Doucement afin de ne pas attirer l’attention, mon corps constitué de sable lui devient de moins en moins reconnaissable dans cet océan de sable qui s’abat ici. Elle vient peu à peu comme si elle était naturelle, ce sable auquel j’ajoute mon chakra pour que celui-ci rende totalement invisible. Le déserteur avait un choix à faire se concentrer sur ma présence et perdre son avantage au corps à corps ou bien me laisser agir comme je l’entends et se laisser embarquer dans un combat au sabre. Je connais leur emplacement, la précision n’est pas nécessaire pour ce que je m’apprête à faire. Le son du fer se croisant me suffit, je me concentre brièvement et me déplace en fonction de bruit, je suis maintenant prêt. Hachikô sera certainement touché par mon attaque, je prie désormais pour que celui-ci ne succombe pas à mon attaque. Je vais faire en sorte de mettre toutes les chances de son côté.

« Que le ciel soit avec toi Kirijin, ne m’en tient pas rigueur… »

Je me déplace pour la dernière fois, je suis quasiment sur de me trouver dans le dos de mon adversaire, je saisi mon arc et place trois flèches sur la corde tendue de celui-ci, dans lesquelles j’insuffle du chakra Fuuton. Je tire en direction du ciel, au-dessus des deux combattant, les flèches montent vers le ciel alors que je pose mon arc et effectue les signes nécessaires. Elles se stoppent maintenant dans le ciel, commencent à retomber et enfin, elles se multiplient par centaine chacune charger de vent afin de les accélérer. Je tends alors la main vers le ciel pour la faire retomber violemment vers le sol, la pluie de flèches s’abat sur le champ de bataille. Elle vient disperser la tempête de sable ne laissant place qu’à un nuage de poussière et de sable dans lequel s’engouffre toujours plus de flèches. De nombreuses secondes se passent avant que l’assaut ne s’arrête, ne me laissant pas le loisir de voir le résultat de mon assaut infernal. Je m’écartais à quelques dizaines de mètres de la zone afin de ne pas subir la contre-attaque de l’ennemi, enfin si celui-ci n’est pas mort. Je ne peux maintenant qu’espérer qu’Hachikô est survécu à tout ceci…

Spoiler:
 



____________________________________________

avatar
創業者 | Personnage Non-Joueur
創業者 | Personnage Non-Joueur
PNJ
Messages : 81
Date d'inscription : 16/05/2015


Re: Passe frontière    Jeu 26 Nov - 21:57



Une arrivée impromptue



PNJ joué par Meï:
 

Daïro venait d'être blessé par Nishiki, un coup dans le dos qui ne lui fut pas fatal malheureusement et qui provoqua la colère du déserteur. Sa folie l'avait poussé à la folie, sortant ainsi la totalité du parchemin de Shibuki. Était-ce fini ? Alors que Nishiki semblait soudainement hors jeu, se traînant au sol, une partie des cottes bien abîmées par l'assaut de Daïro. Est-ce la raison ou la folie qui entraîna à son tour le Jûnin de Kiri ? Hachiko se jeta dans un assaut aussi imprévu que désespéré, face à l'homme tenant l'épée légendaire entre ses mains. Chose qu'il ne semblait pas avoir prévu. Alors que le parchemin commençait à exploser au plus loin de l'assaut, juste à côté d'Eirin, faisant ainsi s'effondrer le mur de terre et de sable à côté d'elle et la réveillant soudainement. Le déserteur rangea alors l'immense parchemin dans son écrin alors que le Kirijin lui donnait de puissant coups qu'il espérait parer. Ranger le parchemin était assez long, ainsi, pas moyen de ne pas se prendre les coups ou contre-attaquer. Quel imbécile faisait-il à ce moment là. Un coup le prix par surprise et soudainement, le déserteur lâcha sa précieuse arme pour reprendre le contrôle du combat et para un dernier coup avant de lui aussi tenter d'en asséner un. Pas question non plus de pouvoir se concentrer sur Ikki, se dissimulant dans une épaisse tempête de sable. Eirin, elle, réussit à se débattre et se défaire de ses liens. Elle avait été touchée, mais pas suffisamment pour la tuer. Voyant le trophée, Shibuki, tomber au sol, la Kaïgan se servit une fois de plus de sa technique afin de créer des sables mouvants sous la cible. Et c'était l'épée qui était visée ! Elle commença à lentement s'enfoncer dans le sable. C'était sans compter la ténacité de Nishiki. La petite agrippa de toutes ses forces l'épée et s'enfonça à nouveau dans les sables du désert. Un trou béant, suffisamment grand pour y faire passer quelqu'un là dessous, au pieds de Daïro et Hachiko.

« Je vais en finir avec toi, gamin !! »

Daïro tendit le poing en direction du Kirijin, près à le frapper. Mais soudainement, il retrouva ses sens de senseur et réalisa l'énorme chakra qui se trouvait au dessus de sa tête. Lorsqu'il leva les yeux au ciel, une pluie de flèches faites de chakra Fûton transperça de part en part la zone. Comme un dernier rictus, comprenant ses erreurs, il sourit, montrant ses horribles dents. C'était terminé. Le corps déchiré du déserteur gisait au sol, sans vie, après la déferlante de vent. De l'autre côté, Niki sortie du sable, aux côtés d'Eirin, tenant toujours entre ses bras frêles l'épée. L'un de ses avants bras est entaillé par la lame, témoignant de sa détermination sans faille. Les deux filles semblaient épuisées. Il n'avait plus qu'a cueillir la Sunajin. Si encore Hachikô avait trouvé un moyen de s'échapper.



avatar
水 | Kiri no Oinin
水 | Kiri no Oinin
Hakkuru Hachikō
Messages : 447
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 23
Localisation actuelle : Mizu no Kuni

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 2368
Expérience:
103/500  (103/500)

Re: Passe frontière    Ven 27 Nov - 18:07

Regarde bien droit dans le soleil

Aux prises, à la lutte avec mon adversaire, les choses tournèrent étrangement alors que nos coups fusèrent les uns après les autres, parfois d'un même élan, portés à l'unisson.

Le sable autour de nous s'éleva et se mis à tournoyer furieusement, formant un épais rideau opaque recouvrant notre opposition. L'adrénaline transpirait jusqu'au bout de mes doigts, le souffle de mon corps haletant d'effort, et Daïro lâcha son arme par mégarde, alors même qu'il s'employait à ravaler l'ensemble de sa tapisserie de manière à répondre à mes affronts physiques...

Il rugissait.
« T'es crevé, gamin!! Je vais en finir avec toi!! »
Guidé par la rage corruptrice qui gorgeait ses propres yeux de vaisseaux sanguins, assénant à son visage la dernière touche de monstruosité qu'il ne lui manquait pas vraiment, il porta à ma personne un coup de poing véloce.

L'impact me fit glisser, chavirer.
Étrangement, la douleur n'était pas si atroce et je me rendis compte quelques demi-secondes plus tard que sa frappe avait déviée. Sous quel prétexte? Je l'ignorais mais, alors que mon corps s'engouffrait malgré moi dans le trou béant qui s'était ouvert à côté de nous et qui venait d'engloutir Niki ainsi que Shibuki, une pluie de flèches, un mirage mortel et terriblement réel, s'abattait sur le sol où nous nous battions quelques instants plus tôt.
Mes yeux s'étaient fermés, je m'étais évanouis. Une flèche, puis deux, s'engouffrèrent à leur tour, perçant le sable jusqu'à quelques doigts de mon corps inanimé.

Dans mon rêve (était-ce seulement un rêve?) j'observais le ciel nuageux pleurer d'étranges pétales d'une fleur inconnue, des pétales réfléchissant la lumière d'un astre solaire, haut dans le ciel et terriblement éblouissant, devant lequel un aigle passa soudainement, masquant celui-ci de son ombre et de son vol aux allures nobles et légères, un court instant durant qui paraissait s'étendre des temps et des temps encore.
Sans que je ne sois en mesure de comprendre ou même seulement de m'en rendre compte, le paysage changea radicalement et le soleil s'assombrit radicalement pour enfin prendre l'aspect d'un visage, féminin. Je ne voyais que ses yeux, son regard mystique. Je devinais un sourire, pas enjoué, pas joyeux mais rassurant, puis mon être bascula dans cette dimension alors même que je pensais avoir reconnu Nishiki...
Et je me surprenais à me voir plonger comme un poids mort - les yeux bien ouverts - dans les tréfonds d'un océan à la surface duquel jaillissaient les faisceaux de lumière envoyés par le soleil lui-même. Et je sombrais. Lentement, longtemps, je me noyais sans le ressentir, alors que l'idée suffisait à me terroriser...

Les remous guideraient bientôt leurs prises hors de ce piège-utile, jusqu'à ce que le sol ne finisse par les rejeter après le passage de la tempête et de la faucheuse.
Le mien notamment. Qui ne dépasserait bientôt qu'à peine de tout ce sable, éteint.


By NenaKonstanZ



Résumé:
 

____________________________________________

avatar
風 | Suna no Jônin - Chef des Espions
風 | Suna no Jônin - Chef des Espions
Totoro Ikki
Messages : 133
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 24

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 258
Expérience:
242/500  (242/500)

Re: Passe frontière    Mar 1 Déc - 11:55
Passe Frontière
Featuring
Hachiko&Nishiki








© A-Lice
Le calme revient doucement sur le désert aride du pays du Vent, les bruits violents on cessés, désormais seul le chant d’une brise très agréable se fait entendre. Celle-ci balaye peu à peu le chaos régnant jusqu’ici sur la zone de combat. Forcé de constater que le calme est revenu, les croisements du fer ont cessés également. Le combat est terminé j’en suis persuadé, mais qu’en est-il de mes alliés de la Brume ? Aurais-je tués les deux shinobis de Kiri ? Je me concentre rapidement afin d’entrevoir le chakra de chacun. Je peux sentir celui de Nikki et d’Erin, ils sont assez faible, je cherche celui d’Hachikô qui se trouvait juste en dessous de la pluie de flèche. Après un moment j’aperçu enfin son chakra, encore plus faible que celui de sa coéquipière, en tout il est bel et bien en vie. Une chose de moins à devoir expliquer à mon Kazekage qui n’aurait certainement pas apprécié la mort d’un Kirijin de la main d’un de ses shinobis. Le nuage de poussière et de sable se disperse enfin, me laissant le loisir de pouvoir observer le résultat de mon attaque.

Sur la zone de combat, je peux apercevoir les centaines de flèches plantées dans le sable fin et chaud du désert. Au milieu de tous ceci, le corps sans vie et déchiqueté du renégat de la Brume. Le sang encore chaud de celui-ci repeint le sable d’un rouge vif. Je m’avance vers lui et le regarde sans la moindre compassion. Quand j’observe cet homme je ne peux m’empêcher de penser à Aizen le troisième déserteur. Son corps n’est pas là, il est parti, comme un lâche, il peut fuir, le village caché du Sable lui fera payé un jour ou l’autre sa trahison envers nous. Enfin j’aperçois non loin du corps sans vie de Dairo, celui d’Hachikô inanimé, mais bien en vie. Il est presque complètement enseveli sous le sable, alors je le sort de là et constate que son corps ne souffre pas de plaie causé par mon attaque, je suis un peu rassuré. Il se réveillera probablement d’ici peu.

« Je suis soulagé de te voir en vie Kirijin, repose-toi désormais, je m’occupe du reste. »

Mon regard se porte désormais sur les deux filles, Nikki qui semble faible, mais en vie également. J’avais encore des doutes sur son état, il me semble que cette fillette est bien plus forte qu’elle ne veut le montrer. Après avoir encaissé un tel assaut, elle parvient à se relever, sa combattivité est un atout formidable pour le village de la Brume, je suis vraiment surpris par sa détermination sans faille. Elle doit surement s’inquiéter pour son camarade, mais elle a d’autres problèmes pour le moment car la renégat de Suna est encore en vie et un peu moins diminuée que Nikki. Je décide d’aller à leur rencontre afin de mettre un terme définitivement à cette mission. C’est alors que je peux soudainement sentir le chakra d’Erin s’animer, que prépare-t-elle ?

Je me précipite, en utilisant le déplacement par le vent afin d’y parvenir plus rapidement. Elle est à genou sur le sable face à Nikki qui tient entre ses doigts Shibuki l’épée légendaire. Eirin lève la main en l’air elle veut certainement utiliser ses dernières forces dans un assaut désespéré. Je ne vais pas la laisser faire. Je me retrouve derrière elle et attrape son bras d’une main ferme et déterminée ! Elle semble totalement surprise, je pose mes yeux sur elle, mon regard est noir et sans pitié, elle paraît effrayée par celui-ci. De mon autre main je me saisis de ma lame courte et la place sur la gorge de la jeune femme pour lui montrer que je ne plaisante pas. Les yeux de la jeune femme me montrent un effroi sans pareil, elle a l’air de bien comprendre la menace qui pèse sur elle.

« Tu ne feras rien du tout, si tu bouges d’un pouce tu subiras le même sort que ton camarade de Kiri. Maintenant tu vas nous suivre et tu finiras ta vie dans une cellule de ton village natal. »

Je lui donne un coup derrière la tête avec la poigné de mon sabre afin de la mettre hors course. « Nikki, Hachikô est encore en vie mais il est faible nous devrions rejoindre Suna rapidement afin que vous y soyez soignés. »




____________________________________________

avatar
水 | Kiri no Oinin
水 | Kiri no Oinin
Hakkuru Hachikō
Messages : 447
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 23
Localisation actuelle : Mizu no Kuni

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 2368
Expérience:
103/500  (103/500)

Re: Passe frontière    Dim 27 Déc - 16:42



Fin de chapitre


Les choses étaient enfin terminées.
Mon corps n'en aurait peut-être pas supporté plus et il fallait bien avouer que nous étions passé à quelques doigts seulement de la catastrophe, mais Niki était en vie, et moi aussi. Dans cette histoire, nous devions beaucoup à notre contact du village caché du sable, il avait su se rendre élémentaire à bien des niveaux et il me fallait l'admettre.
Je l'en avais donc remercié, brièvement mais très sincèrement malgré tout.

Aussi, à plusieurs reprises et de manière très laconique, j'avais su adresser quelques regards des plus parlant à l'intention de Nishiki. Elle avait vraiment quelque chose de spécial, elle était épatante et je commençais à croire que c'était bien cette raison qui m'avait poussé, sur le chemin, à me comporter d'une manière aussi hésitante.
Bien sûr, je cherchais aussi quelques excuses à me donner, mais là encore il me fallait l'admettre. Ma jeune partenaire avait eu, à quelques égards, une certaine longueur d'avance.

Quant aux autres, à ceux que nous combattions, je ne m'en étais pas tout à fait préoccupé. Nous avions reprit l'épée des mains du premier moins-que-rien de ces vauriens, et c'était tout ce qui m'importait. Du reste, Suna semblait avoir lui aussi récupéré sa part même si je n'étais pas tout à fait parvenu à accepter de croire qu'une femme comme Eirin soit réellement destinée à croupir derrière les barreaux ou que sais-je encore.
Mais peut-être était-ce là le contrecoup d'une euphorie singulière.


Nishiki et moi avions rapidement retrouvé un état convenable. Notre chemin se séparerait donc enfin de celui d'Archer, et au même endroit que celui qui vu notre première rencontre, tout près des frontières.
«
Nous... Avons apprécié travailler avec toi. Encore une fois, nous te devons beaucoup et Kiri aussi. Je pense que ce dernier n'est pas près d'oublier ce qu'il s'est passé. »

Il m'intriguait en réalité de connaître l'avenir des relations entre nos deux parties. Et il m'intriguait peut-être plus encore de connaître l'avenir de cette épée que nous ramenions. Et celui de toutes les autres...
Je coulais un regard cérémonieux sur Niki et lui souriais. Mes yeux soulignés de rouge détaillèrent un instant son visage et je lui indiquais ensuite le chemin, d'un signe de la tête.

«
En route, jeune femme. Nous avons un bijou à remettre au Mizukage. J'espère qu'il lui plaira. »

Quelque chose avait changé chez elle. Elle était en contradiction quasi totale avec celle que j'avais cru commencer à découvrir en venant ici et je me heurtais maintenant à une sorte de mur, sec et droit jusque dans sa façon même de se tenir. Elle ne me rendrait pas mon sourire et ne plaisanterait pas d'une quelconque façon que ce puisse être.
Je l'acceptais, bien que tout ceci ne pique ma curiosité avec une intense insistance.

Mon attention portée à son égard se fit alors moins audacieuse durant le voyage de retour, et mes paroles à nouveau absentes de tout débat. Ce silence n'était pas si pesant que ce qu'il avait pu être à mes yeux, quelques temps auparavant et dans une situation presque semblable.

Nishiki, du clan Fūma. Elle cachait bien son jeu et quelque chose me plaisait dans ce comportement qui avait été le sien du début jusqu'à la fin de ce chapitre, quoi qu'on en dise, quoi que je puisse en penser.
Peut-être pourrait-elle un jour m'expliquer qui était-elle vraiment.




Fin de mission:
 

____________________________________________

avatar
創業者 | Personnage Non-Joueur
創業者 | Personnage Non-Joueur
Correcteur
Messages : 179
Date d'inscription : 15/05/2015


Re: Passe frontière    Sam 2 Jan - 20:24

Correction

Positif - Hakkuru Hachikō


Bien joué mon grand ! Tu as réalisé une belle mission avec ce RP. J'aime bien ta manière scrupuleuse de découper le récit en trois sujets pour tes trois étapes, c'est tout à fait logique et évident mais tout le monde ne l'aurait pas fait. On a une belle introspection sur ton personnage, j'aime =)


Négatif - Hakkuru Hachikō


Quelques fautes à droite à gauche. Je soulignerai surtout le fait que parfois, tu te perds tant en réflexions et analyses de détails que tu délaisses le récit. Du coup, tes partenaires doivent se charger de faire avancer l'action et le RP est ralenti. Cela dit, ce n'est arrivé à proprement parler que dans un ou deux posts.


Gains - Hakkuru Hachikō


Mission de rang B à plusieurs : 60 PE + 450 Ryos + 10% des Ryos pour l'objectif secondaire
Mission de rang B à plusieurs : 60 PE + 450 Ryos + 10% des Ryos pour l'objectif secondaire
TOTAL : 120 PE + 990 Ryos !



Positif - PNJ Nishiki (Meï-chan)


Je kiffe ce personnage =) Très sympa, vraiment, original et tout. C'est très bien écrit, belles envolées narratives... Pressé d'en voir plus à son sujet !


Négatif - PNJ Nishiki (Meï-chan)


Attention aux désinences des verbes, petites confusions récurrentes sur les "é", "er" et "ait" même parfois... Ah et comme vu tout à l'heure, il te manque un post pour la seconde mission Rolling Eyes


Gains - PNJ Nishiki (Meï-chan)


Mission de rang B (PNJ) : 30 PE
Mission de rang B (PNJ) : 30 PE -10 PE (deux posts sur trois) soit 20 PE
TOTAL : 50 PE !



Positif - Totoro Ikki


Belle intervention, tu as très bien su t'insérer. Comme toujours, j'aime ta façon d'écrire car l'action ne traîne pas, les détails dans les combats sont saisissants et tu sais garder le lecteur en haleine. Tu t'es aussi bien amélioré en correction !


Négatif - Totoro Ikki


Quelques fautes persistent encore que tu aurais dû pouvoir corriger puisqu'elles ne se trouvaient pas dans ton texte. Puisque c'est dans le combat, je devine que tu y prêtes moins attention car tu te laisses embarquer par le récit (forcément, il faut aussi et surtout veiller à ce que le combat soit compréhensible).


Gains - Totoro Ikki


Mission de rang C à plusieurs : 40 PE + 400 Ryos + 10% des Ryos pour l'objectif secondaire
TOTAL : 40 PE + 440 Ryos !



Positif - PNJ Renégats (Misamisa)


Courte intervention, tu as bien donné le ton à ces trois individus dont ensuite Meï s'est chargée. Je n'ai pas grand chose à dire, c'était sympa ^^


Négatif - PNJ Renégats (Misamisa)


Une ou deux fautes, je te laisse chercher si ça t'amuse ^^


Gains - PNJ Renégats (Misamisa)


5 PE


Félicitations et un grand merci à vous tous !

~ Tata


Contenu sponsorisé


Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» L'ambassadeur dominicain dément la fermeture de la frontière par son pays.
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Menace de paralysie des activités à la frontière haïtiano-dominicaine à partir d
» Qu'est-ce qui se passe en Haiti ?
» Que ce passe-t-il dans le tome 9 ?

Sauter vers: