Side Menu

Partagez | 
avatar
Invité
Invité


Rp solo - Yahata    Ven 21 Aoû - 18:21
... ... ...
YAHATA




∞ Mission avortée...


Le vent soufflait agréablement, caressant le pelage de Yahata. Il faisait bon, ni trop chaud, ni trop froid. La température était tout bonnement idéale. Ce mois d’avril était on ne pouvait plus printanier. Les oiseaux chantaient, perchés sur le cime des hauts arbres de la forêt. En tendant l’oreille, on pouvait entendre au loin le cri de loups, en quête de leur repas. Perchée sur l’épaule de son maître, la petite boule de poils de savait en sécurité. Rien ne pouvait lui arriver quand Gisei veillait sur elle. Curieux, le rongeur tendait l’oreille, réceptif au moindre bruit. Yahata était très observatrice. Aucun détail ne semblait lui échapper. Ici, un escargot avançait sur la mousse d’un rocher. Là-bas, un serpent furetait sur le sol couvert de feuilles mortes. Ou bien encore, des abeilles entraient et sortaient de leur ruche, quelques mètres plus loin. Les yeux de l’animal s’écarquillèrent. Elle adorait le miel, c’était sans conteste son péché mignon. Qu’importe que ce ne soit pas bon pour sa santé, ce goût merveilleux suffisait à lui faire tous les dangers encourus. D’un petit bond, elle descendit à terre et commença à se ruer vers l’arbre où se trouvait accrochée la ruche. Aidée de ses griffes puissantes, elle commença à y grimper, rapidement et habilement. Quand enfin elle arrivai à hauteur de son objectif, une force colossale s’empara d’elle. Ses petites pattes griffues tentèrent en vain de rester accrochés à l’écorce de l’arbre. Impossible. Paniquée, Yahata se retourna et commença à se débattre, jusqu’à ce qu’elle comprennent qu’elle était dans la main de son maître. Interrogatrice, elle lui jeta un petit regard, tout en se calmant.


*Non. C’est dangereux Yahata. Ne le fais plus.*


Comme toujours, la voix du bipède avait résonnée dans sa tête. Jamais elle ne l’entendait par ses oreilles. Bien qu’elle ne comprit pas le sens de ses paroles hormis son nom, elle comprit aisément le message. Visiblement elle avait fait une bêtise et son mettre la rappelait à l’ordre. L’animal détestait cela. Elle voulait faire ce que bon lui semblait et aller manger tout le miel de la ruche ! Se tortillant dans la main de Gisei, elle exprimait son mécontentement. Elle s’arrêta soudain quand ce dernier lui tendit un des bonbons au miel dont elle raffolait. L’écureuil sauta sur le bonbon et commença sans perdre une seconde à le dévorer. Qu’est-ce que c’était bon, elle en raffolait vraiment. Yahata troquait volontiers sa liberté contre un peu de bon miel. Chacun ses faiblesses, et Gisei connaissait très bien celles de son animal de compagnie.


*J’ai du miel. Ne va pas en chercher seule. C’est dangereux. Les abeilles tuent.*


Les paroles du nukenin étaient vaines, Yahata était déjà ailleurs. Lorsqu’elle dévorait ses friandises, elle semblait subitement vivre dans un monde parallèle, déconnecté de la réalité. Malheureusement, ce moment de calme ne dura pas éternellement. Une violente explosion eut lieu à quelques mètres. Yahata fut tellement surprise qu’elle en fit tomber son bon au sol. Paniquée, elle planta fermement ses griffes dans le pourpoint en cuir du bipède. Un sifflement métallique la frôla, suivi ‘un second, puis d’un troisième. Le maître de la boule de poils se déplaçaient rapidement dans diverses directions. Il sautait, avançait reculait, Yahata n’y comprenait plus rien. Des impacts sourds contre l’écorce des arbres se firent entendre. Quelques flèches sifflèrent, suivies de nouvelles explosions. Alors que le rongeur tentait d’aller se réfugier sous la veste de son maître, elle fut soudainement propulsée en arrière, prise d’une immense douleur. Une immense aiguille venait de la transpercer de part en part. Sous la force du projectile, elle avait été plaquée contre un arbre plus loin et y était restée accrochée. Yahata se débâtit quelques seconde pour se libérer malgré la souffrance. Impossible. Ses paupières lourdes commencèrent à se fermer toutes seules. La dernière chose qu’elle entendit fut le bruit d’un homme hurlant de rage.



*    *    *



Gisei hurlait. Il hurlait comme jamais il ne l’avait fait auparavant. Privé de sa langue, son cri semblait animal et primitif. C’était un hurlement rauque et bestial. Déchainé, il se battait comme un diable, épée à la main. En un rien de temps, il défit ses ennemis et les acheva tous sans aucune exception. Couvert du sang de ses adversaire, le shinobi se précipita vers le petit corps immobile de Yahata. Laissant tomber son cimeterre, il la décrocha de l’arbre et lui retira le senbon qui la transperçait. Usant de ses techniques médicales au maximum il se mit en quête de la soigner. Par miracle, aucune partie vitale n’était touchée. L’écureuil n’était pas condamné. Il allait vivre, si tant est que Gisei soit en mesure de correctement la guérir. Pendant quelques longues minutes qui lui semblèrent durer une éternité, le shinobi fit preuve d’une concentration ultime pour panser son animal. Lorsqu’il arrêta, son front suait à grosses gouttes. Il n’y avait pas prêté attention, mais il souffrait. Un mal lui tiraillait la poitrine. Interrogateur, il retira sa veste et ses mailles. Une fois son torse mutilé nu, il entreprit un rapide diagnostique. Étrangement et bien qu’il ne découvrit aucune plaie, son cœur lui faisait mal. Il ressentait une douleur qu’il n’avait jamais ressenti auparavant, mais son corps ne témoignait d’aucun maux. Gisei ne comprenait pas.



*    *    *



Yahata ouvrit péniblement les paupières. Son corps était endolori. Plongée dans une montagne de coton, elle se mit à bouger de manière fébrile. La pièce où elle se trouvait était sombre. Tendant l’oreille, elle entendit les légers glapissements de ses petits. Lentement, la boule de poils s’extirpa de la boite en carton où elle se trouvait. Balayant la pièce du regard, elle vit son maître. Gisei était allongé sur son lit. À l’aide de petits couinements, elle attira son attention. Ce dernier se leva immédiatement et se précipita vers elle. Le bipède la caressa et l’embrassa sur la tête. Il lui dit quelques mots qu’elle ne comprit pas, mais sa voix était douce et réconfortante. Yahata se frotta à sa main, et se rallongea. L’homme saisit l’écureuil et le souleva au-dessus du carton où se trouvaient les bébés. Le rongeur s’excita à leur vue et se sortit de l’étreinte de son maître pour aller s’occuper d’eux. Elle était contente de revoir ses petits. Son corps lui faisait pourtant toujours mal, mais elle n’y prêtait car attention. Après tout, elle était en famille. Elle, ses bébés et son maître adoré. La bataille ayant eu lieu précédemment lui semblant déjà si lointaine. Gisei offrit une impressionnante poignée de glands aux écureuils. Yahata leva vers lui un regard bienveillant. Souriait-il ? Elle n’aurait pas été en mesure de le dire.



© .JENAA
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]
» Entrainement et agrandisement avant le combat d'arêne {solo}

Sauter vers: