Side Menu

Partagez | 
avatar
暁 | Membre d'Akatsuki ▬ Taki no Nukenin

暁 | Membre d'Akatsuki ▬ Taki no Nukenin
Kakuzu
Messages : 81
Date d'inscription : 27/07/2015

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 175
Expérience:
170/1000  (170/1000)

Apogée [Mission rang S]    Mar 25 Aoû - 0:16

ENFIN! On avait finalement relâché les loups. Cela pris un certain temps, mais un fou enclencha le mécanisme, un dément ouvrit la boîte de pandore, libérant des choses bien pires que les terrifiants bijuus. Bref, la funeste Akatsuki sortait de son terrier, et s'apprêtait à croquer goulument dans la chair du monde.

Spoiler:
 

Les informations que Kakuzu avait glané lors de sa mission de reconnaissance s'étaient avérées, et avec un petit coup de pouce d'une certaine plante cannibale, il eut enfin une cible à sa hauteur. Cela faisait un moment que la lune rouge s'était assagie, et le centenaire était ravi de constater que ce n'était que le calme avant la tempête. Même s'il ne laissait rien paraître, cette mission avait su capter son intérêt. D'ailleurs, ce n'était pas tous les jours qu'il démarrait au quart de tour. À peine avait-il reçu son affectation qu'il s'était mis en route, accompagné de son immortel compagnon.
Non, ne vous agitez pas devant pareille appellation, car c'était bien là tout ce qu'on pouvait accorder à ce fanatique. Il fallait au moins cela pour être le partenaire du légendaire chasseur de prime, surtout lorsqu'on avait une si grande gueule que ce cher Hidan.

"La ferme..."

Ce commentaire n'était qu'un des nombreux exemples de ce que pouvait être une conversation entre un fanatique religieux et un matérialiste convaincu. Inutile d'essayer, les frères zombis ne pouvaient trouver un terrain d'entente, et cela était d'autant plus surprenant lorsqu'on constatait leur terrible complémentarité au combat. Par quelle magie était-il encore ensemble? Et ben disons qu'ils n'avaient pas vraiment le choix, aucune autre personne ne survivrait plus de vingt-quatre heures en leur compagnie.
Quoiqu'il en soit, Pain eut le bon goût de choisir un pays peu éloigné, Tsuchi no kuni étant directement au Nord de la terre des pluies. Cependant nous parlions tout de même de la plus grande contrée de ce monde, et de surcroît, nos prédateurs durent le plutôt possible emprunter le chemin des montagnes. Les reliefs escarpés rendaient bien plus facile la progression discrète d'un groupe restreint, mais cela ralentissait quelque peu leur rythme de marche.

Kakuzu ne savait exactement jusqu'où s'étendait le périmètre de surveillance des fils de la roche, mais il connaissait suffisamment le terrain pour éviter toute rencontre inopinée. Quoiqu'il en soit, il fit bientôt savoir à son coéquipier qu'ils arrivaient en territoire ennemi. Ils étaient encore bien loin du village, mais disons qu'ensembles, ils n'étaient pas ce qu'il y avait de plus... discret. Bref, trottant comme de fiers bouquetins, ils s'enfoncèrent rapidement au fin fond des montagnes. Loin de les ralentir, la nuit facilitait leur avancée, l'obscurité leur permettant d'accélérer le rythme tandis que les étoiles leurs servaient de guide.
On pouvait reconnaître cela à l’Apôtre de Jashin : il était sacrément endurant. Le centenaire n'avait nullement besoin de se soucier de modérer sa marche, et il ne se basait que sur lui même pour juger quand et où faire une pause. D'ailleurs, le moment arriva où le duo dut s'arrêter.

La nuit était déjà tombée depuis un moment, mais aucun nuage n'obscurcissait le ciel, et la lune timide n'offrait qu'une faible lumière en guise d'éclairage. Les deux hurluberlus s'étaient arrêtés sur un flanc plutôt escarpé, utilisant les arts ninjas pour défier la gravité. En pleine nature, le silence total n'existait pas, mais la vie formait une symphonie suffisamment discrète pour que le moindre élément perturbateur soit remarqué. Le fracas de l'eau sur la roche en faisant partie.

"Foutue cascade... J’espérais quand même la rejoindre avant le lever du jour. Kakuzu poussa un soupir aigri, puis repris de plus belle. Une chute d'eau se trouve dans ce bordel rocailleux. Il s'agit d'un coin à l’abri des regards, caché par l'ombre des montagnes. J'avais pensé passé la nuit là-bas, et accessoirement en faire une base arrière en cas de complication.

Comprenant qu'il n'arrivera à rien en se fiant à sa vue, Kakuzu relâcha sa prise, glissant jusqu'à une plateforme en contrebas.

"Le terrain d'entrainement d'Han se trouve sur un grand plateau, à quelques heures d'ici. Je vais continuer à chercher le point d'eau, tu te charges d'inspecter les alentours?"
avatar
Invité
Invité


Re: Apogée [Mission rang S]    Mar 25 Aoû - 1:27
RED
Immortal
Excité, Hidan l'était. Depuis toujours, il n'avait tué que de simples humains, des vermines qui n'existaient que pour être écrasées par son Dieu, et sa cible... était un humain aussi, mais un humain qui contenait en lui un Bijuu ! Il était sûr que sa cible pourrait lui offrir un putain de sacrifice ! Ho bien sûr, il pouvait pas aller la buter, mais bon, la faire souffrir un peu était dans ses options. Pain avait précisé de les ramener vivants mais il n'avait pas précisé de les faire rentrer en bon état. Ho, voir le Jinchu qui clamse au milieu du scellement serait hilarant mais bon, fallait y aller doucement donc.

Et c'est pour ça que ton vieux cul va finir en enfer, Kakuzu. Tu penses que l'argent te sauvera mais Jashin n'accepte pas des valeurs aussi viles que l'économie ! Je sais que t'es trop une tête de con pour le réaliser mais, quand tu seras en enfer, me blâme pas, pauvre connard !

Kakuzu était le genre de vieux ninjas qui avait perdu toute illusion concernant le monde, le fric seul comptait pour lui et encore, le mec se prétendait "trésorier" de l'Akatsuki, ça signifiait surtout qu'il gardait de l'argent pour lui-même, et allait engeuler quiconque osait faire des dépenses. Hidan n'aimait pas l'argent, les vrais cultistes vivaient par leur seul lumière, et Jashin leur donnait eau, nourriture et logis en échange de sacrifices. Pour avoir de l'argent, il fallait travailler dur, et toujours continuer à travailler en sachant que cette réserve s'épuisera, avec Jashin, il faut seulement trouver quelques victimes et c'est réglé. Le jour où Hidan se servira d'argent pour acheter des trucs (sa faux et ses armes ont été trouvées dans des repaires Jashinistes, il a qu'a y repasser si une se casse, c'est gratos), il s'exécutera lui-même.

Il était mécontent de l'endroit. Iwa était un pays de merde, avec tout pleins de montagnes difficiles à grimper, le fait d'avoir Kakuzu en partenaire était aussi difficile. Il était aussi agréable qu'un trou de balle abandonné, après tout. Son expertise en la matière était naturellement appréciable mais, bordel, ça faisait des heures qu'ils escaladaient ces putains de montagnes ! Il voulait du sang, des cris et des sacrifices, pas faire de l'escalade ! Aussi, la discrétion... huh, Hidan ne voyait pas pourquoi il devrait l'être. Aucun des ninjas de ces montagnes ne devait avoir la puissance de feu nécessaire pour le foutre hors d'état de nuire après tout.

Ça à intérêt à être un bon sacrifice, putain. Si ça continue pendant encore 5 heures, je te jure que l'autre connard de rouquin peut se foutre des pupilles dans le cul !

Sa conversation nocturne n'eut pas de réponse, Kakuzu était concentré, sans doute. Remarque, l'immortel était quelqu'un qui prévoyait son coup, pas Hidan. Ce dernier n'en avait rien à foutre, sinon. Han était allé s'entraîner là bas, dans ces montagnes escarpées, y'aurait sans doute ces connards de forces spéciales mais bon, un type qui sort comme ça pour s'entraîner doit pas trop valoir la peine, merde, si Hidan peut juger ça...

Donc, Kakuzu avait fait une base. Bien. Han était sur le databook lu par Hidan... mouais, lu serait sans doute le mauvais mot. Il avait juste regardé l'image puis avait jeté le livre au loins. Mais Han était gros, avec une putain d'armure. Le ramener serait difficile, surtout dans ces montagnes de merde. L'autre espèce de plante mutante pourrait le transporter mais il était sans doute en train de se repaître de corps ou une connerie du genre, saloperie de plante, vraiment.

Puis Kakuzu entreprit de glisser, Hidan se servit juste de sa faux pour faire de même. Kakuzu lui indiqua que, finalement, le terrain était prêt. Hidan leva les yeux au ciel, conscient que Jashin allait le regarder pour cette fois. Il allait défier une entité qui avait longtemps terrifié les humains, et ravagé les terres ou une connerie du genre, il devrait être nerveux... sauf que merde, il avait Jashin de son côté, aucune créature hideuse avec plus de queues que nécessaire pourra le tuer, il allait apporter la vérité à tout ces connards d'ignorants ! Aussi, il était immortel, utile.

Inspecter les alentours ? Ouais c'est ça, va vérifier la cascade, vieux con ! Je vais prier à Jashin avant le combat, sa protection divine m'aidera ! Alors que toi, avec ton argent de merde, tu vas te prendre une sacré correction, crois moi Kakuzu.

Il saisit son médaillon et pria donc, ce fut une fois son co-équipier partit qu'il observa les environs et réalisa qu'il pourrait y'avoir des ninjas à tuer ou un truc du genre, un amuse-geule avant le grand repas, donc. Le Jashiniste ricana et bondit hors de la plate-forme pour atterrir sur le sol, commençant à fouiller les alentours, pas pour obéir a Kakuzu, nan, il ne coopérait que lors des batailles, en dehors, le vieux débile utilisait des tactiques aussi vieilles et pourries que lui, mais s'il trouvait un mec... héhé, ça allait lui donner un sacrifice à faire, nan ?

► NOM- X - 24/12/13.
« X► NOM
Code by AMIANTE
avatar
暁 | Membre d'Akatsuki ▬ Taki no Nukenin

暁 | Membre d'Akatsuki ▬ Taki no Nukenin
Kakuzu
Messages : 81
Date d'inscription : 27/07/2015

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 175
Expérience:
170/1000  (170/1000)

Re: Apogée [Mission rang S]    Jeu 27 Aoû - 20:57


D'ordinaire, jamais Kakuzu n'aurait laissé passer ce genre de réflexion. Après tout, il était le plus vieux du groupe, et tout immortel qu'il soit, ce zélote fanatique devait apprendre à respecter ses ainées! Quoiqu'il en soit, après un voyage à supporter toutes sortes d'inepties religieuses, le centenaire préféra ignorer cette dernière pique. D'ailleurs, il était fort conscient qu'il était sans doute plus frustrant pour l'Apôtre de Jashin d'être ignoré!
Fermant les yeux, le couturier visualisa son dernier repérage. Il avait trouvé cet endroit tout à fait par hasard, et la particularité de ce lieux était justement qu'il ne fallait pas se diriger bêtement vers le bruit de l'eau. Bien au contraire, il fallait s'éloigner un peu, et repérer une légère faille dans cette muraille rocheuse. Fenêtre sur l'incongru, cette anomalie d'apparence bénigne signalait un minuscule sentier. Un homme agile y passait péniblement, mais nous parlions actuellement d'un ninja centenaire, pas d'un simple génin.

"Enfin!"

Après avoir navigué au sein même de la montagne, monsieur tomba finalement sur leur future repère. La cascade avait donné naissance à un petit bassin, qui lui même s'écoulait dans les interstices des rochers. L'entrée plutôt exigüe donnait à l'ensemble une allure de grotte. C'était suffisamment grand pour accueillir le rituel d’extraction du jinchuriki, et bien que Kakuzu espérait ne pas avoir à utiliser cet endroit, il était plutôt fier de sa trouvaille.
Après avoir fait le chemin en sens inverse, le vétéran attendit son partenaire, et lui signala l'itinéraire du sanctuaire. Bien qu'il ne soit qu'à quelques heures du terrain d'entrainement de leur cible, la nuit était déjà bien avancée, et tout bon chasseurs devaient arriver à une embuscade avant sa proie. Aussi Kakuzu mit-il rapidement un terme à toute conversation, avant de rejoindre, pour quelques heures, les bras de Morphée.

"On y va dans dix minutes."

Le soleil hésitait encore à se lever que le centenaire était déjà debout, doucher et prêt à partir. Il venait de revenir d'une rapide ronde matinale quand il signala à son partenaire qu'ils reprenaient la route. Pour deux shinobis expérimentés, circuler sur un terrain accidenté était un jeux d'enfant. Ils prirent un peu plus d'une heure pour arriver non loin du plateau où, en théorie, s'entrainerait leur proie.
Ce haut-plateau avait l'avantage d'être vaste, et suffisamment haut pour offrir une belle vision panoramique. Dès lors, les agents de la lune Rouge durent aller bien plus loin afin d’attendre leurs proies. Kakuzu jugea bon de profiter d'un mont particulièrement escarpé, dont une des aspérités permettaient de voir sans être vu. D'une telle distance, s'il pouvait voir et dénombrer ses adversaires, il ne pouvait avoir plus de détails.

"Je propose qu'on les attende ici. La vue n'est pas optimale, mais je doute fort que l'un d'eux réussisse à nous repérer d'aussi loin. Il devraient arriver d'ici une heure. Si tu trouves un moyen de t'approcher sans être vu, vas-y, je te ferai un signal quand tu pourras jouer avec ta faux."

Tout en disant cela, Kakuzu posa son regard sur son coéquipier. Il contempla l'arme écarlate de ce dernier, comme pour se rappeler qu'une fois lancer, ce type était une véritable machine à tuer. Il poussa alors un soupir, et corrigea son dernier conseil.

"Menfin, souviens-toi qu'on doit ramener Gobi vivant."

avatar
Invité
Invité


Re: Apogée [Mission rang S]    Lun 7 Sep - 18:27
RED
Immortal

[i]Kakuzu n'était pas très bavard. M'enfin, comme d'hab quoi. Le mercenaire avait vu assez de choses dans sa vie, et probablement subi assez d'insultes, pour ne porter qu'un intérêt relatif aux mots d'Hidan. Il s'énervait, bien sûr, Hidan avait bien souffert durant ces moments d'ailleurs, mais il était toutefois relativement passif en ce moment, plus que d'habitude. Le ninja centenaire, s'il avait cessé la gravité de ses attaques, sachant que son partenaire ne serait nullement affecté plus que ça, avait pourtant toujours eu l'habitude de lui défoncer la mâchoire, ou alors de lui briser les deux bras, ou alors, de le jeter au sol avant de solidifier son pied pour lui presser sur les entre-jambes.


Kakuzu était donc prudent, mouais, Hidan était en possession d'une immortalité plus authentique, et c'était pas un Bijuu qui allait lui faire peur. Il propageait la vision de Jashin dans le monde, bordel. Une sale bestiole n'allait jamais pouvoir se mettre sur son chemin ! Aussi, il n'était pas quelqu'un qui était aisément effrayé, l'immortalité lui prodiguait, bien entendu, peu de raisons de craindre les attaques. Faudrait être vraiment con pour penser que le Jashiniste était ne serait-ce qu'un tout petit peu craintif de la puissance du Jinchu !

Escalader des terrains était facile pour n'importe quel ninja, Hidan n'avait jamais reçu un entraînement officiel, après tout, Yu était en paix, et ne voulait pas utiliser de ninjas. Il avait appris sur le tas, disons-le. Suffisamment pour éviter de se faire honte en tout cas, pas comme si ça le gênait. Si jamais un seul de ces connards essayait de se moquer de lui, ils deviendront de nouvelles victimes. Pain pouvait aller se faire mettre son bâton noir dans le cul, et sa meuf sans émotion aussi, personne n'insultait sa religion et ne repartait vivant ! Personne !

Tu m'ignores ? Ha, pas de réponses à ce que je vois. Un centenaire passé à blasphémer t'aura ôté ta langue, Kakuzu ! Voilà la punition que l'on obtient quand on préfère de vils offrandes terrestres comme l'argent au lieu des massacres adoptés par Jashin !

Fallait croire que Kaku s'était soudé les lèvres et les oreilles car il réagit pas, même pas de "je te jette depuis le haut de la montagne", frustrant putain ! Ce Han et les connards d'ANBU qui l'accompagnaient allait se prendre une branlée monumentale ! Il devait pas le tuer, ouais, mais les autres forces spéciales vont se faire arracher la peau jusque au dernier, et Hidan prendra son temps ! Le rouquin à pu attendre trois ans, quelques heures le tuera pas.

Ils arrivèrent au point, surplombant le plateau où notre homme s'entraînait. Kakuzu était avantagé ici, de là, il pouvait voir ses ennemis et leur tirer dessus avec ses jutsus élémentaires, lui pourrait s'approcher discrètement avant, où alors attaquer pendant le chaos. La seconde option était favorable, l'immortalité ne demandait pas de précaution.

Une heure ? J'espère que t'as raison, vieux sénile. Si ça dure plus longtemps, tu seras ma victime !

Il saisit son amulette et se mit donc à prier, laissant à Kakuzu l'obligation d'observer le terrain.► NOM- X -  24/12/13.
« X► NOM
Code by AMIANTE
avatar
土 | Sandaime Tsuchikage
土 | Sandaime Tsuchikage
Ryôtenbin no Ônoki
Messages : 306
Date d'inscription : 16/05/2015

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 247
Expérience:
178/1000  (178/1000)

Re: Apogée [Mission rang S]    Dim 13 Sep - 16:31


❝Han X Ônoki

   ♡ Encounter


L’époque était paisible, la paix s’était installée depuis maintenant de nombreuses années. Il y avait certes, de petits conflits mais ils n’étaient pas dangereux. Ils n’étaient pas assez importants pour déloger la gracieuse colombe de son nid douillet qu’elle avait mis un certain temps à construire. Bien sûr, notre Mère à tous porta à son sein quelques âmes aptes à vouloir chasser cet oiseau princier pour qu’un corbeau aux desseins plus machiavéliques ne s’empare de son humble et modeste branche. Ce funeste volatile, actuellement tapi dans l’ombre, n’attend que le moment opportun pour resserrer ses serres autour du cou de la pureté planant au-dessous de nos pauvres esprits. Malheureusement, je ne pourrai chasser cet odieux plumage par la seule force de ma volonté. Celle-ci a beau être plus forte que n’importe quelle autre, j’aurais besoin de renfort. Et ce renfort n’est pas mon village. Non, ce n’est clairement pas suffisant. Il me faudrait m’allier aux autres remparts de ce monde. Mais comment en serais-je capable alors que je ne peux croire en mon prochain, celui qui n’est pas dans mon ilot ? Vous ne pouvez me comprendre… Vous ne savez pas quel traumatisme j’ai vécu, celui qui m’a fait perdre foi en mes comparses Shinobi… Vous ne serez jamais aptes à me comprendre. Jamais…

.oOo.


J’étais à mon bureau, assis bien au fond de ma massive chaise en chaîne. Venant tout juste de finir la paperasse administrative quotidienne, je quémandai un thé bien chaud et juste assez sucré à l’un de mes seconds qui passaient leurs journées à me surveiller jusqu’à ce que je leur donne une autre tâche. Cela ne devait pas être évident de passer toute la journée arc bouté à ne rien faire. Ces jeunes hommes avaient été entraînés à rester impassible quoiqu’il arrive, m’empêchant de lire leurs émotions. Je ne savais donc pas ce qu’ils pouvaient ressentir. Je les plaignais, mais pas trop. Si j’y pensais trop mes lombaires risqueraient de me lancer. Psychologie quand tu nous tiens…
Un peu trop bien installé et songeur, mes paupières finirent par s’alourdir et mon esprit s’embruma. Comme toujours depuis cette nuit fatidique, je me remémorais ma rencontre avec cet Uchiha. Ce déchet… Je ne rêvais que d’une seule et unique chose, celle qui m’avait rendu si aigri et haineux : la vengeance. Certes, cela peut paraitre cliché mais je ne cherche pas à le tuer. C’est impossible. Il est déjà mort depuis de nombreuses années. Je cherche à faire quelque chose de pire encore… Le village qu’il a si durement finit par contrôler et mener… Je vais détruire tous ses efforts ! Je suis bien accompagné et je possède quelques plans. Quelques tours d’avance. Personne ne pourra m’empêcher de mener cette unique mission à bien. PERSONNE !  
« Obéissez au village de la Feuille »« Tu veux encore danser ?! »« Susanô ! » Ces mots furent les derniers qui retentirent durant ma somnolence. Quelque chose venait de me réveiller. Je m’étais si profondément endormi que j’en tombai de ma chaise. Pathétique. Souriant de ma bêtise, je me relevai et me mis à léviter.

Emergeant doucement tout en me remettant de mes émotions, je tanguais légèrement du regard jusqu’à ce que mes deux pupilles se posent sur un papier que je n’avais pas encore rangé. Quel chanceux ! Il s’agissait du document relatant où se trouvait chaque Ninja actuellement, ainsi que leur état de disponibilité. Le parcourant rapidement, je m’arrêtai sur un Shinobi et pas l’un des moindres ; Han. Jinchûriki de Gobi. Il était intéressant d le connaître, lui ainsi que ses capacités. Grâce au démon qu’il maîtrisait totalement, il était capable de maîtriser la Vapeur et de l’utiliser à volonté, sans spécialement s’épuiser totalement. De plus, cela faisait quelques temps que je n’avais pas eu vent de ses prouesses et que je ne l’avais pas envoyé en mission. Il faut bien avouer qu’envoyer un Jinchûriki est une sacrée complexité. Je voulais savoir s’il avait progressé. Et pour cela, quoi de mieux qu’un petit affrontement entre les deux Shinobis les plus puissants du village ?
D’un claquement de doigt, j’ordonnai aux deux Jônins qui veillaient sur moi de se lever. D’une simple parole, ils partirent chercher l’objet de ma convoitise, accompagné d’une lettre. Je lui commandai de venir sur le champ au terrain d’entraînement afin de voir si ses efforts avaient porté leurs fruits et s’il en avait profité pour découvrir de nouvelles techniques. Cela allait être très enrichissant. Fort enrichissant.

Une quinzaine de minutes plus tard, ayant décidé de me déplacer à l’aide de la seule force de mes jambes portant mon corps vaguement atteint par l’âge, mon frêle corps arriva à l’endroit voulu. Comme je m’y attendais, Gobi no Jinchûriki n’était pas encore arrivé. Mais il n’allait pas tarder. Il était, certes, un peu rebelle, mais jamais il n’oserait énerver son grand-père. Jamais. Il tenait à la vie après tout. D’ailleurs, je ne donnais cher de la peau de l’autre blondinet aveuglé par ce qu’il osait grossièrement appeler « Art ». Certes, quand il était petit, c’était presque mignon. Mais plus à son âge. Dire qu’il a déserté à cause d’une futilité sans nom… Les motivations des jeunes ne cessaient de changer de génération en génération. La nouvelle était de plus en plus en déclin. Dire que nous avions fait tant d’efforts pour leur garantir une ère prospère… Et voilà tout ce que nous avions en guise de remerciements. Tous des ingrats !
Histoire de ne pas trop me fatiguer avant notre affrontement, je lévitai jusqu’à un rocher coupé à la perpendiculaire qui me servait à la foi de siège mais aussi de point de vue. De là, je pouvais observer quasiment tout le village ainsi que l’horizon. Quelle paisible et magnifique vision du village… La guerre était bien loin à présent. J’étais un vétéran mais je n’en appréciais que mieux le calme et la douceur de cette douce et mirifique colombe. Malheureusement, je la sentais battre de l’aile. Ses pattes bougeaient légèrement et ses ailes commençaient à se déployer. Du moins, elles se décollaient de son robuste corps. Etait-ce là la fin de ce que l’on avait eu du mal à construire ?

Le concerné finit par arriver dans un nuage de vapeur dont il avait le secret. Je l'avais en ligne de mire mais lui ne me voyait pas encore. Il faut dire que ma petite taille me permettait de me cacher. Des fois c'était positif. Mais souvent, non. Plus handicapant qu'autre chose. Le Jinchuriki finit par me trouver. Lévitant, je me dirigeai au niveau de son visage et commençai à lui expliquer le programme. Malheureusement, nos services secrets et e surveillances me coupèrent en plein élan ; deux intrus se trouvaient non loin de nous, à une heure tout au plus. Nous allions donc les rejoindre afin de les faire parler... ou dégager.
Nous partîmes en direction des montagnes rocheuses d'Iwa, près d'une cascade de ce que disait l responsable de l'escouade qui nous accompagnait. Un quart d'heure plus tard, les services secrets et de reconnaissances se dispersèrent. Certains se trouvaient derrière les montagnes, chakra masqué, d'autre sous la cascade et d'autres sous terre. Après avoir marché (ou lévité, selon les personnes) quelques temps, je pus apercevoir les deux silhouettes vêtues d'une robe noire. Avec des nuages rouges. Ils avaient donc fini par retrouver la trace de Gobi, ces enfoirés... A environ cinquante mètres des deux vilains, je les jaugeai attentivement. L'un portait une espèce de... coiffe avec le bandeau de son village d'origine. Je ne pouvais pas voir grand chose de plus. L'autre était un peu moins classique, les cheveux gris plaqués sur son crâne et sa nuque. Le jeunot avait également une arme des plus imposantes. Une faux à trois lames. Cela promettait d'être intéressant.

"Akatsuki... Vous voilà enfin. Enfin vous avez fini par mettre la main sur Gobi. J'espère, cependant, que vous êtes conscients que vous avez fait tout ce travail pour rien, hm ?" Les provoquai-je, un sourire narquois aux lèvres. Mes ninja, eux, attendaient qu'ils fassent le moindre pas pour es entraver de tous leurs mouvements. Nous avions l'avantage numérique, après tout.

❝ time is out of joint. ❞
made by MISS AMAZING.
avatar
創業者 | Personnage Non-Joueur
創業者 | Personnage Non-Joueur
PNJ
Messages : 81
Date d'inscription : 16/05/2015


Re: Apogée [Mission rang S]    Ven 25 Sep - 23:29



Apogée



PNJ : Han, joué par Meï

«  Le vieux veut me voir ? Hmpf. Ok. Allez, barrez-vous »

Je donnais un ordre cinglant aux deux Jônin qui me faisaient face, méprisant et arrogant. Les deux gamins pour l'homme d'un âge certain que j'étais tremblaient légèrement en me faisant face. Oui, il me connaissaient. D'ailleurs, qui ne me connaît pas dans ce foutu village. Petit fils du Tsuchikage, porteur de Gobi, le monstre de vapeur, Han. Ces trois lettres raisonnaient au pays de la Terre comme un danger potentiel même pour ses habitants, une menace et une source de pouvoir inégalée. La vie d'un Jinchûriki n'est pas simple, peu vivent aussi longtemps que moi. Mais c'était sans compter la  témérité qui m'a été transmise de génération en génération. Les chats ne font pas des chiens et dans cette famille, nous avons tous la tête dure comme les rocs qui nous ont vu grandir. Un peuple craint et respecté par delà toutes les frontières. Rester sur mon chemin n'était donc pas vraiment conseillé surtout lorsque quelque chose pouvait me contrarier. Et là, devoir affronter Ônoki dans un entrainement ne me donnait sérieusement pas le sourire. J'allais lui montrer, à ce vieux débris, qu'il n'était plus dans le coup.

La minute après que les deux trouillards aient délivré le message, je soupirais légèrement avant de finalement me mettre en route. Merde, pourquoi moi. Ne pouvait-il pas me laisser seul, profiter du silence et du calme de mes quartiers. J'enfilais cette lourde armure rouge feu, une protection impénétrable et d'une robustesse à toute épreuve. Le quart d'heure suivant, je partais en direction du terrain d’entraînement. Un nuage de vapeur plus tard, j'étais enfin là où devait m'attendre le vieux. Quoi ? Pas là ? Ce vieux ne m'avait tout de même pas planté là comme cela ? Tel un running gag, il apparu de derrière un rocher. Sa petite taille était sujette à bien des situations dans le genre et cela aurait pu me faire décrocher un sourire si je n'avais pas une exaspération totale pour le vieillard. Ônoki se faisait vieux, il était temps de laisser la place aux jeunes, cela devenait de moins en moins crédible. J'avais bien décidé de lui montrer qu'il était totalement périmé, même avec ses tours ridicules et son affinité d'un temps passé. Aujourd'hui, je serai le vainqueur, sans conteste.

Mais alors que nous nous apprêtions à entamer ce qui serait un combat de toute beauté, voilà qu'un autre insecte de l'escouade de reconnaissance venait subitement troublé notre petit jeu. L'Akatsuki venait d'être repéré pas très loin d'Iwa. Ils étaient deux, du moins, nous ne le savions pas encore, mais il s'agissait bien d'eux lorsque nous fûmes finalement arrivé sur place. Venir à deux seulement ? Se surestimaient-ils ou cherchaient-ils à nous rabaisser ? Ces abrutis allaient connaître ce qu'il en coûtait de venir poser ses sales pattes sur Iwa. S'ils n'avaient pas d'invitation, ils n'étaient pas les bienvenus. Et je reconnu bien le grand père que de se lancer à leur poursuite pour que nous puissions affronter deux intrus sur le territoire d'Iwa. Cela ferait un sacré échauffement, pas vrai ? Toujours muré dans mon silence, je suivais le vieux Tsuchikage jusqu'à être près du lieu indiqué par les équipes de repérage. Je savais pertinemment pourquoi ils étaient là : les Bijuu. Probablement le mien, c'était leur nouvel objectif depuis peu. Alors aller soit même combattre ceux qui tentaient de me capturer était un peu risqué, certes. Mais la meilleure des défenses et bien souvent l'attaque. En me mettant en danger, on évitait une attaque direct dans le village de la Roche, ce n'était pas plus mal. Je laissais le vieux présenter la situation, avant de finalement m'impatienter.

« Hm. Et si on arrêtait les blablas et qu'on en finissait là, tout de suite ?  Tu m'as convoqué pour un entraînement, je n'ai pas le temps pour jouer avec ces clowns.»



avatar
暁 | Membre d'Akatsuki ▬ Taki no Nukenin

暁 | Membre d'Akatsuki ▬ Taki no Nukenin
Kakuzu
Messages : 81
Date d'inscription : 27/07/2015

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 175
Expérience:
170/1000  (170/1000)

Re: Apogée [Mission rang S]    Dim 27 Sep - 15:19
I AM A MOTHERFUCKING
BEAST



Quelle ironie du sort hein? Alors qu'ils étaient venus en prédateurs, persuadés qu'ils bénéficiaient non seulement de la puissance, mais également de la tactique, ils furent bien vite rappeler à l'ordre. Kakuzu avait pourtant soigneusement étudié le terrain, mais qu'était une analyse assidue face à des décennies à arpenter ces montagnes? Ils étaient en territoire ennemis, et ce dernier le leur fit comprendre.
Cependant, des agneaux restaient des agneaux, et quand bien même ils tentaient de repousser vaillamment l'envahisseur, ils finiront quand même dévoré par le loups.

Cela faisait un moment qu'ils attendaient lorsque le vieillard se manifesta. En le voyant arriver, le chasseur de prime compris tout de suite que cette mission ne serait pas si simple. Il connaissait la Balance d'Iwa, car même si l'un d'eux avait beaucoup mieux résister au temps, ils restaient deux vieillards. Aussi, conscient de la ruse de son ennemi il s'attendait d’ors et déjà à ne pas le voir seul. Il y avait surement tout un plan derrière la tête de cet ancien, d'autant plus qu'il avait déjà fait appel à eux, et était donc conscient de leurs puissances.
Alors que le nain s'approchait des criminels, le centenaire balança rapidement une pierre sur la tête de son compagnon. Le message était clair : Attention, la fête commence.

"Pour rien? L'âge t'a rendu bien optimiste vieillard."

La provocation était une arme très efficace, mais ils n'eurent pas le temps de développer cette joute verbale, puisse que leur proie plongea d'elle même au milieu d'un piège. Tout le monde était en place. Perché sur son pic rocheux, Kakuzu avait une vision d'ensemble. Il y avait Hidan non loin du plateau, séparé de son coéquipier par un charmant précipice, Onoki dans les airs, et le jinchuriki qui avait couru vers sa propre mort. Son armure le rendait plutôt facile à identifier, mais qui pouvait le blâmer, les deux prédateurs n'étaient-ils pas eux-même en uniforme?

"Je ne le dirais qu'une fois. Nous ne sommes là que pour un seul d'entre vous. Vous avez surement des proches, de la famille, et autre chose à faire que de crever pour un Jinchuriki non? Fuyez maintenant, ou crevez comme des chiens."


Il avait parlé fort, sa voix grave et imposante s'étant amplifiée sous l'effet de l'écho. Il était presque évident qu'il ne s’adressait pas seulement aux deux fanfarons, même si lui même n'était sûr de rien. Ce n'était pas dans son habitude de se préoccuper des autres, et à vrai dire il s'en foutait royalement. Qu'il assassine ou commette un génocide, seul le montant de sa paye importait à cette ordure. Seulement le temps lui avait appris quelques trucs, l'intimidation et la subtilité en faisait partie.

[Il y a une A.C]

avatar
Invité
Invité


Re: Apogée [Mission rang S]    Mer 30 Sep - 19:20

"THE WILD HAN HUNT"
FEAT onoki, han, kak'zu, hidden rock


Hidan attendit, et attendit, et attendit. Seigneur Jashin, c'est quoi ce temps de réaction pitoyable ? Y'avait des intrus tout près de chez eux et personne venait, merde, y'aurait du avoir des kunais ou un truc du genre depuis le temps mais non, les membres du groupe restaient comme ça, à attendre qu'Han se ramène. Il aurait pu faire plein de truc pendant une heure, genre, un bon rituel ou un massacre ou plein d'autres offrandes, mais non, fallait rester là, embusqués.

Puis, un farfadet vint. Enfin, un farfadet avec assez de puissance pour détruire les montagnes qui allaient servir de champ de bataille mais toujours un petit nabot grincheux. Hidan fronça un sourcil alors que l'individu leur adressa la parole. Putain ! Leur plan était parti en couilles ! Enfin, Hidan s'en fichait vu qu'il comptait juste foncer dans le tas et attaquer mais Kakuzu devait être un poil soûlé devant l'échec de sa stratégie. Une minute de silence pour le plan de Kakuzu, allez.

Onoki, car c'était bien lui, vint les clasher comme un vulgaire rapper. Pour qui se prenait ce vieillard ? Le mec était sans doute assez vieux pour se désintégrer si jamais une mouche entrait en contact avec son crâne luisant et il faisait le fier ? Nan mais il allait le déchiqueter le vieux débile ! Le mettre en pièces ! L'éventrer ! Le...

Une pierre sur la tête vint lui rappeler qu'il était encore assis dans son coin : Kakuzu, qui avait fait ça pour prévenir Hidan que l'action allait commencée.

Ouch ! Kakuzu, connard !

Voyons voir. Le Kage avait des hommes du corps, obligé qu'il en ait. Ce n'était guère que des obstacles faciles pour le duo mais aller se mesurer à un Jinchuuriki et un Kage n'allait pas être facile, alors avoir plusieurs distractions sur le cul, ça allait empirer le truc. Pas qu'Hidan était inquiet, nan. Un Kage et un Jinchuuriki, c'était un grand blasphémateur et sa cible ! Jashin allait avoir un Kage dans son répertoire de victime cette fois, et le vieil homme mourra dans la douleur ! Il faisait un cadeau à Iwa avec cette tuerie, après tout, le vieux sénile devait encore s'imaginer comme combattant de la seconde grande guerre.

HAHAHAHAHAHA ! Le Kage ramène sa vieille face ridée avec son toutou, hein ? Ton village est si merdique que tu dois te ramener en personne pour mater des intrus ? Il était temps que le jugement divin de Jashin s'abatte sur toi, vieux plouc ! Vous allez tout les deux mourir au nom du seigneur !

Il fit lentement tourner sa faux au dessus de sa tête et se mit en position, prêt à frapper. Si Kakuzu avait un plan, il allait devoir le faire vite : le sang lui montait à la tête d'Hidan.

avatar
創業者 | Personnage Non-Joueur
創業者 | Personnage Non-Joueur
PNJ
Messages : 81
Date d'inscription : 16/05/2015


Re: Apogée [Mission rang S]    Ven 30 Oct - 19:36




Apogée



PNJ : Han & Onoki, joués par Sōun

«  Crever ? Vous pensez vraiment que des nabots comme vous sont suffisant pour me tuer ? Je crois qu'il est l'heure de la leçon ! »

Les paroles du géant étaient rudes et sèches, mais il n'imaginait pas un seul instant être vaincu alors qu'il se battait aux côtés du Tsuchikage. Il y avait fort à parier que dans la tête des 4 ninjas s'apprêtant à s'affronter, seule la victoire était envisageable. Bien que ce ne soit surement pas le cas des ninjas d'Akatsuki, Han avait le don d'intimider les autres, juste par sa présence et son gabarit hors normes. Haut de presque 2 mètres 30, il faisait plus de 50 centimètres de plus qu'un ninja comme Hidan. Une différence de taille qui était peut-être négligeable suivant leurs styles de combats, mais peut-être pas...

Onoki avait les bras croisés sur sa poitrine, tout en survolant la zone où un combat était sur le point d'éclater. Même si il n'avait pas d'informations sur les spécificités techniques de ces deux individus, il savait de quoi était capable l'Akatsuki, n'importe qui ne pouvait pas prétendre devenir l'un d'entre eux. Ils étaient dangereux, c'était certain. Mais de là à pouvoir annoncer avec certitudes pouvoir se défaire de la paire Han-Onoki, il fallait être tout de même très optimiste, d'autant qu'ils savent pertinemment ce qui les attend.

«  Vos succès vous montent à la tête, Akatsuki. Il est temps pour vous de redevenir la poussière insignifiante que vous étiez ! »

Étant arrivés sur les lieux après les membres de l'Akatsuki, il y avait fort à parier qu'ils n'avaient pas chômés depuis leur arrivée et que plusieurs pièges pouvaient tapisser la zone. Dans les airs, le Tsuchikage ne craignait pas grand chose, mais ce n'était pas forcément le cas d'Han, le seul au sol, face aux deux monstres de la lune rouge. Les forcer à faire le premier geste et réagir à partir de là était donc la meilleure marche à suivre. C'était surement la même vision des choses pour le Jinchuriki, qui malgré son tempérament, était toujours sur place et n'avait pas engagé lui-même les hostilités.

Bien qu'il avait habituellement une main dans sa veste, par dessus son armure, Han se délia pour pointer du doigt l'homme aux cheveux blancs gominés vers l'arrière. Repliant son index, il referma le poing pour ne laisser dépasser que son pouce, qu'il pointa vers le bas. Il annonçait clairement la mise à mort de celui qui avait l'air d'avoir le sang le plus chaud sur place. Les deux membres d'Akatsuki jouaient contre la montre. Chaque instant qui passait augmenter les chances d'interventions de forces d'Iwa supplémentaires. Il y avait fort à parier qu'ils seraient donc aptes à prendre les devant et passer à l'attaque les premiers.


avatar
Invité
Invité


Re: Apogée [Mission rang S]    Dim 8 Nov - 21:45

"THE WILD HAN HUNT"
FEAT onoki, han, kak'zu, hidden rock

Ho putain, le gremlin et le géant ensembles pour les affronter. Hidan se serait demandé si jamais ils avaient des ninjas avec eux, combien ils étaient, combien attendaient ne serait-ce qu'un souffle de la part des deux shinobis renégats pour mettre leur plan en marche et surtout, leur niveau. Kakuzu devrait sans doute le faire en tout, car Hidan...

De la poussière insignifiante ? Ha, regarde à ta face avant de parler, l'antiquité !

Han alla ensuite le provoquer en faisant le fameux geste du pouce baissé, qui indiquait qu'Hidan allait avoir son arme enfoncée dans un endroit où ça fait bobo, l'arrogance du Jinchuuriki, qui osait se présenter à lui et, en plus de cela, montrait qu'il avait l'intention de se débarrasser personnellement de l'immortel, déplut fortement à ce dernier qui adopta sa tactique intelligente habituelle : FONCER VERS L'ENNEMI BORDEL !

HAHAHAHAHAHA !

Fonçait-t'il contre un géant dans une armure ? PUTAIN MAIS OUAIS COCO ! Après tout, l'antiquité, en dépit de sa sénilité, n'oserait pas utiliser ses coups puissant avec Han tout près, et pis, il avait Kakuzu pour s'occuper, les deux vieillards allaient pouvoir faire des trucs de vieux genre, avancer lentement en se lançant des regards noirs, agiter leurs bras en l'air pour essayer de se frapper ou appeler des gens plus jeunes pour se casser la geule.

Il coulait de source, même pour Hidan, que l'armure d'Han allait pas être passée comme ça. L'immortel allait devoir lui faire une coupure au visage pour faire son rituel et tout, enfin, il avait la geule du genre de type qui pourrait bouffer ses camarades ninjas s'il le voulait, mieux valait la jouer aussi précisément que possible, et pour Hidan, précisement voulait dire qu'il allait être aussi bourrin que possible sans se faire toucher.

S'approcher serait déjà une énorme connerie, donc, Hidan déploya bien la corde sa faux et entreprit de faire un bond, suffisamment fort pour qu'il ne lance pas son attaque à 60 mètres, mais suffisamment loin pour que le gros lard puisse s'approcher, et il... envoya sa faux voler vers l'ennemi, enfin, c'était plus complexe, l'arme, guidée par la corde, prenait des mouvements bizarres mais toujours soigneusement manipulés, Hidan était fou, ouais, mais on n'était pas un Akatsujin sans savoir se battre.

L'arme bougeait d'une façon bien étrange, oui, mais Han allait devoir faire attention, car en dépit du mouvement qui semblait aléatoire, l'arme était quand même dirigée vers ses yeux, et quand une arme pointue rencontre des yeux, bah, ça finit assez mal. Pas que ce soit facile en tout cas, vu que le Jinchuuriki couvrait son visage de façon aussi méticuleuse qu'une starlette.

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo]
» [Mission Rang C]A la recherche du lapin sacré [Pv : Solo]
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)
» Un vol au colisée [Mission rang C]

Sauter vers: