Side Menu

Une oasis ? Ça se trouve dans le coin ? ( Pv Aïko )
Partagez | 
avatar
Jinchûriki de Nanabi | 忍 Nukenin
Jinchûriki de Nanabi | 忍 Nukenin
Lao Ren
Messages : 142
Date d'inscription : 08/07/2015

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 0
Expérience:
280/500  (280/500)

En présence de la belle, nous voilà donc ici à attendre que la petite tempête se calme. Enfin... Petite, tout est relatif. Quoi qu'il en soit, il était hors de question de rester là à se regarder dans le blanc des yeux, non, je ne comptais pas faire ça indéfiniment, bien au contraire. Il me fallait faire un truc, ou alors dormir et dans l'immédiat, c'est donc la solution " sommeil " qui s'imposait. Cependant, capricieux comme je suis, j'étais jusqu'à demander un massage. Non pas un câlin, pas une berceuse, mais bel et bien un massage. Il n'y avait rien derrière cette petite idée et c'est pour cela que je me mis à attendre en douceur sans me soucier du regard que la belle pourrait me lancer. De toute manière, jugeant rapidement parfois, je me disais qu'au pire, elle se dirait : il manque pas d'air celui-là .

Ainsi donc, je me permis de re ouvrir un oeil quand celle-ci semblait bouger. Tendant l'oreille pour l'écouter, je ne pouvais m'empêcher de sourire. Haha... Elle me rappel ma soeur quand je lui demandais une pause, elle soufflait toujours avant d'accepter ( ou refuser ). Silencieux par la suite, je mis de côté son " excuse " par rapport au fait qu'elle acceptait uniquement en guise de remerciement, puis finalement, je vins donc me détendre en douce.
Moi un froussard ? Pourquoi avoir peur quand on est ninja ? Demain si ça se trouve, on peut mourir à cause d'une condition étrange, alors autant profiter comme si chaque instants était une fin non ? Telle était ma logique du moins.

Tandis que la belle se mis à débuter un doux massage, pour ma part, je me laissais fondre en douceur. Bon sang que c'est bon... Manque de chance, celle-ci se fit curieuse encore à mon sujet et je me détendais moins facilement au niveau des épaules et de la nuque. Réfléchissant à quoi répondre, je laissais celle-ci passer ses doigts habiles sur ma personne avant de soupirer d'aise et me permettre de répondre.

" Curieuse hm ? ... "


Baillant légèrement, je me redressais - laissant un son de craquement se faire entendre - et frissonnais sur le coup. Oh putain... M'étirant légèrement, aussi osé cela soit-il, je retirais alors mon haut pour qu'elle puisse masser à nue ma peau. Puis je me remis dans une position adéquate et le tout... sans rougir ou sembler déranger de mon action. Fermant alors les yeux, je repris doucement la parole.

" Je suis bel et bien un ninja errant sans rien de mal à mon actif... Outre le fait d'avoir quitté mon village, mais j'ai mes raisons. Je n'ai jamais tué, excepté pour survivre et lors de la chance... Aucun shinobi n'est tombé de ma main, pas même ceux qui ont tentés de me mettre la main dessus. D'ailleurs, si tu apprécies la vue, tu peux admirer un souvenir d'une ou d'un ninja. "


Lui laissant admirer une légère cicatrice au niveau des côté droites, je vins alors à sourire en coin. Je pouvais bien dire indirectement une certaine vérité non ? Donc, de manière énigmatique, je vins soupirer et annoncer quelque chose.

" Bien sûr, j'ai quelques secrets comme toutes les personnes de ce bas monde, sans doute comme toi aussi... Mais rien de moralement dangereux. Juste secret qui me rends... spécial. "


Aussi arrogant cela puisse-t-il paraitre, je vins donc à me "rendormir" doucement, ou du moins, essayer, en espérant pouvoir apprécier le contact de ses doigts à même ma peau.

" ... Tu masses bien, Aiko-chaaaan "


Je m'étais permis de simple compliment, entre deux petites plaintes plaisantes. Elle me faisait véritablement fondre sur place. Peut-être que je devrais me laisser piéger dans une tempête plus souvent tient...

____________________________________________

Lui et moi...

Nous iront loin .

Dita | Epicode
avatar
Invité
Invité





Une oasis ? Ça se trouve dans le coin ?

feat. Lao Ren




Aiko excessivement curieuse ? Que nenni, et même si cela était exact, qui s'essaierait à aller le lui reprocher ? Sûrement personne car sa curiosité en cet instant n'était en rien déplacée. Méditant sur son sens de l'indiscrétion, la jeune Sunajin esquissa un sourire. Par la suite, elle se recula un peu pour laisser à Ren la place pour se redresser, retirer son haut et se mettre à son aise. Ceci fait, le jeune homme se retrouva torse nu, ce qui permit à la demoiselle de voir sa musculature saillante et tout ce qui s'ensuivait. En voilà un qui doit en faire tourner des têtes, songea-t-elle en arborant un visage amusé. Dès que son camarade reprit une position plus seyante pour continuer les massages, la jeune femme revint à sa place. Poursuivant la séance fortuite de massages, elle prêta une oreille attentive aux paroles de son compère. Ce dernier la rassura sur le fait qu'il n'était pas quelqu'un de détestable.

Ren mentionna le fait qu'il avait quitté son village pour une raison, qu'il n'évoqua cependant pas. La partie qui suivit cette révélation raviva la curiosité d'Aiko, qui ne posa toutefois aucune question sur le pourquoi des gens cherchaient à lui mettre la main dessus. C'était un déserteur, il était donc tout à fait normal qu'il soit pourchassé, se dit la demoiselle qui ne tenait pas à laisser son esprit inquisiteur prendre le dessus. Savoir qu'il n'était pas un assassin sans scrupule était sympa, savoir où ce qu'il avait passé son enfance, comment il avait vécu après avoir déserté son village, combien de femmes étaient tombées dans ses bras etc... tout ça n'intéressait pas la jeune kunoichi, qui commençait à penser que moins elle en saurait sur ce Ren, mieux ce serait. Sur ce raisonnement, Aiko reprit le fil de la discussion pour faire ce que venait de lui suggérer Ren, apprécier un souvenir laissé par quelqu'un.

Posant ses yeux sur la cicatrice qui se trouvait du côté droit du dos de son camarade de mauvaise fortune, la jeune femme passa délicatement ses doigts dessus puis les laissa glisser le long du corps de son comparse. Celui-ci reprit la parole pour exprimer une phrase dont la chute arracha une risette à la demoiselle. Pour sûr ce jeune homme ne manquait pas de présomption. Après ceci, il la complimenta. La demoiselle fut flattée par cet éloge pas seulement en tant que femme mais aussi en tant que ninja-médecin. Comme elle était parfois emmenée à faire ce genre de choses pour soulager les maux de certains patients, elle était enchantée d'apprendre qu'elle apportait béatitude à ceux à qui elle prodiguait ce genre de soins.

« Merci, Ren... » Exprima-t-elle d'une voix très douce.

Aiko fit glisser ses mains le long des bras de Ren puis les remonta pour frictionner les deux côtés de ses épaules. S'appliquant de plus en plus, elle laissa son esprit se perdre dans une immensité de divagations où tout n'était que félicité. Cette attitude rendit ses mouvements bien plus exquis qu'avant. Elle maintint ce rythme un long moment. Sans doute atteint par la douceur qui se dégageait de la grotte où se trouvaient nos deux compagnons d'infortune, le temps finit par s'adoucir. La jeune Sunajin qui avait pris goût à ce qu'elle faisait, ne remarqua pas ce détail immédiatement. Ce n'est qu'au moment où elle ôta ses mains de Ren, à qui elle comptait demander s'il était détendu ou pas, qu'elle se rendit compte que les sifflements qu'elle entendait lors de la tempête, n'étaient plus.

« On dirait bien que ça s'est calmé dehors. » Dit-elle en jetant un coup d’œil vers l'entrée de la grotte. « Oui, la tempête s'est arrêtée. » Elle fit quelques pas qui l'éloignèrent de Ren. « Il va être temps que chacun reprenne sa route. » Elle se retourna vers son camarade à qui elle offrit un radieux sourire. « J'espère que mes massages t'ont vraiment fait du bien, Ren-kun ? » Elle inclina un peu le haut de son corps puis ébaucha un sourire éblouissant. « J'ai passé un agréable moment, merci de m'avoir tenu compagnie, de m'avoir sauvée... Et merci aussi de m'avoir soignée. Ce n'est pas dans mes habitudes de dire ça aux gens que je ne connais pas, surtout quand ils me semblent louches comme toi, elle esquissa un sourire amusé, mais j'espère que nous aurons l'occasion de nous revoir dans de meilleures circonstances... Si tu reviens t'égarer par ici. »

Après ses mots, Aiko se dirigea vers la sortie de la grotte. Un fois dehors, elle plaça sa main au niveau de son front puis leva sa tête pour regarder au-dessus d'elle. Le soleil brillait à nouveau merveilleusement. Et dire qu'il n'y avait même pas quelques instants, c'était l'agitation totale.

« Il est décidément aussi excentrique qu'une femme, ce désert. » Lança-t-elle dans un rigolant et en tournant sa tête pour voir si Ren l'avait suivi ou pas.  

A-Lice | Never-Utopia

avatar
Jinchûriki de Nanabi | 忍 Nukenin
Jinchûriki de Nanabi | 忍 Nukenin
Lao Ren
Messages : 142
Date d'inscription : 08/07/2015

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 0
Expérience:
280/500  (280/500)

Un massage, il n'y a rien de mieux et j'en profitais grandement sur ce coup. Ses doigts se faisaient doux et puissants à certains moment, à tel point que je manquais de m'endormir à chaque secondes qui s'écoulaient. Le temps passait et ni moi ni elle nous rendions compte de cela. Combien ? Une minute ? Une heure ? Aucune idée, mais la réalité était là, moi je succombais à cette douceur et elle, elle y prenait plaisir.

Ce n'est que lorsqu'elle s'arrêta que je m'extirpais de cette quasi flemmardise qui m'envahissait et je me mis à l'écouter. Celle-ci s'éloignait en douce et je ressentis un drôle de picotement au coeur, comme si le fait de s'éloigner créait une douleur en moi. La fixant en douceur, je remettais doucement mon haut alors qu'elle affirmait que la tempête était terminée. Faisant une légère mine boudeuse, je me redressais avant de faire craquer quelques os. Wow... Cela m'avait fait du bien, un bien fou même. Peut-être devrais-je la nommer masseuse personnelle ? Haha, pourquoi l'idée ne me déplairait-elle pas hein ? Secouant la tête face à ces pensées pour le moins... coquines, je revins à elle et m'approchais tandis qu'elle parlait déjà d'au revoir etcetc.

Quoi ? Déjà ? Bizarrement, d'ordinaire j'aurais simplement affirmé ses dires et espéré, mais ... je sais pas, je n'y arrivais pas. Réfléchissant à cent à l'heure, je vins alors à m'approcher d'elle alors q'elle sortait de la grotte en douceur. Moi ? Louche ? Haha, si seulement elle savait la vérité comme le fait que je suis un jinchuriki. Mais passons, me mettant à ses côtés, je mis une main au dessus de mes yeux pour les cacher du soleil, puis je souris en coin.

" Haha, effectivement, ce désert ne sait pas ce qu'il veut. "

La regardant du coin de l'oeil, je vins alors à lui tapoter une joue avec mon index.

" Hey hey hey ! Dis pas au revoir directement, qui a dit que je voulais partir tout de suite ? Tu veux me briser le coeur Aiko-chaaan ? "


Faisant une petite moue, je vins à reprendre mon sérieux avant de me frotter une épaule.

" Ma foi, j'aimerais te revoir au plus vite, mais bon... Tout deux, nous semblons être similaire sur un point n'est-ce pas ? "


Tendant une main vers l'horizon, je vins à bouger cette main dans le vide comme si j'essayais d'attraper l'air en lui-même, mais cela m'était impossible. Soupirant d'aise, je remis mon bras contre moi pour alors finir ma phrase et lever sur le mystère de notre point commun.

" Libre comme l'air. "


Lui faisant un clin d'oeil, je vins alors à la fixer et ouvrir la marche. Le soleil brillait de mille feu et en soit, je ne voulais pas partir immédiatement.

" Autant profiter encore un peu de notre temps n'est-ce pas ? "


Me stoppant face à elle, je la fixais droit dans les yeux. Aucun sous entendu, aucune proposition et pourtant, intérieurement, je me sentais étrange. Moi qui étais libre comme l'air, je sentais en elle quelque chose de spécial. Se pourrait-il que ? Secouant un bref instant la tête , je revins à moi avant de rougir légèrement. Continuant de m'approcher en douceur, jusqu'à ce que quelques centimètres seulement nous séparent, je vins à me pencher pour lui susurrer à l'oreille.

" Promet moi qu'on se reverra un jour ? "

____________________________________________

Lui et moi...

Nous iront loin .

Dita | Epicode

Contenu sponsorisé


Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Dans un coin discret...
» Dans un coin sombre
» RNDDH mande ankete senatè C. Gilles, J. Jean, R. Heriveau pou konbinn lwa dijans
» Créatures rares et nommés - Ered Luyn
» Abheleim ou Saphan et Sonak?

Sauter vers: