Side Menu

Partagez | 
avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Gekitsu Kyôshi
Messages : 1531
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation actuelle : Partout.

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 687
Expérience:
772/500  (772/500)

Welcome to the Darkside (FB)    Lun 31 Aoû - 6:14






   

    Wanna play a game?
    Feat  the Undead & The Blondinette
   




▬ Maître, nos invités sont arrivés.
▬ Merci, Genzou, accueillez les comme il se doit.

Nous voici il y a environ 5 ans. Je venais de prendre le contrôle du milieu criminel du pays du feu depuis peu. Dans un simili-coup d'état, j'avais éliminé la majorité de mes rivaux dans une grandiose explosion. M'assurant ainsi le trône qui, je jugeais, me revenait. Usant de mes capacités de manipulateur et de stratège hors-pairs, j'avais mis échec et mat la compétition. Du moins, la plupart de ceux s'opposant à mon ''couronnement'' de ''parrain'' du crime. Travaillant comme un forcené afin de façonner mon Empire à mon image et à la hauteur de mes ambitions, je m'étais alloué des vacances. Un repos serait plus juste comme mot, car un ponte du crime comme j'allais devenir ne pouvait pas se permettre de se déconnecter complètement du milieu. Tout se passe très rapidement du côté sombre de la force, il est donc impératif de demeurer au fait des dernières actions et informations, si on veut rester au top. Qui part à la chasse, perd sa place. Un jour, un sage-homme m'avait dit ''prends ta place''. Cependant, et à son grand malheur, sa place était ma place. Cet homme était mon ancien patron, celui que j'avais, de sang-froid, tué. J'étais maintenant au sommet et j'allais tout faire pour le rester. C'est donc ainsi que sirotant un verre de vin sur le bord de la piscine en compagnie de plantureuses demoiselles (Demande spéciale de Deidei, il vouait des femmes, so.. Enjoi, pervers,), je me détendais tout en restant à l'affût de ce qui se tramait à travers mon Empire naissant.

Perdu en pleine campagne d'Hi no Kuni, moi et ma cours, nous retrouvions dans un manoir surplombant un luxueux domaine. Fait de pierres blanches, il représentait très bien le luxe et la prospérité. Une énorme piscine se trouvait à l'arrière de la prestigieuse propriété, j'étais sur le rebord de celle-ci avec d’agréables demoiselles lorsque mon assassin de prédilection, ce cher Genzou, était venu m'avertir de l'arrivée de futurs invités qui risquaient de perturber la tranquillité de mon après-midi. Heureusement pour eux et pour moi, j'avais eu vent de leur venue bien avant de décider de me retrouver ici. Ma tête était visiblement mise à prix. Probablement un compétiteur jaloux de mon succès que je n'avais pas encore éliminé. Malgré le fait que je n'étais à tête de cette entreprise fleurissante depuis peu, j'avais su affirmer ma supériorité face aux autres gros bonnets du crime en commettant quelques boucheries parmi les clans opposants. J'avais semé la graine de la peur dans l'esprit de mes ennemies, et même de mes alliés. Tous savaient que me trahir égalait la mort. Devant bien commencer leur recherche quelque part, ceux ayant osé prendre le contrat de m'assassiner avaient donc demandé des renseignements sur ma personne à des gens dans des milieux peu recommandable. Pauvre eux. Les murs ont des oreilles. Je suis au courant de tout ce qui se passe dans ce domaine, je me devais de tout savoir, ma vie et la pérennité de mon Empire étaient perpétuellement en jeu. Je ne lésinais donc pas sur la sécurité. L'information vaut son pesant d'or en ces périodes troubles. Par peur de se voir exécuter ou de perdre leur emploi, ceux ayant eu vent du complot monté contre moi avait fait remonter la nouvelle. Rapidement, j'étais donc au courant que bientôt, on tenterait de me tuer.

Ne pouvant éviter l'inévitable, soit la rencontre entre ma personne et mes supposés bourreaux, j'avais donc préparé le terrain pour leur venue. Je faisais principalement affaire à Tanzaku, mon repaire principal y étant érigé. Cela serait d'une énorme idiotie de les attendre sur place. Si on m'attaquait de front, un massacre en pleine ville ferait beaucoup trop de bruit, je gagnais grandement à rester incognito, ou presque, aux yeux de la populace. J'avais donc fait couler le mot que j'allais me retirer quelque temps dans ma résidence privée en campagne, afin de prendre des ''vacances''. Cette rumeur ne tomberait donc assurément pas dans l'oreille d'un sourd. Je savais quoi et où. Il ne me restait plus qu'à attendre de savoir qui m'attaquait, pourquoi et quand. Le quand devait arriver visiblement bientôt, mais le qui et le pourquoi demeurait une surprise, même si j'avais ma petite idée sur le pourquoi. Le qui, en revanche, m'intriguait grandement. Qui serait assez fou pour oser s'en prendre à un homme de ma trempe et sa garde personnel ? Afin de préparer l'endroit, j'avais, avec l'aide de mes précieux collaborateurs, fait piéger une bonne partie du terrain avec différent traquenard telle des bombes, des parchemins explosifs, des mines, des trappes et autre fourberie en tous genre. N'ayant pas une petite armée de truand à ma disposition, je m'étais toutefois assuré d'avoir à mes côté certain de mes hommes les plus efficaces, comme Kichiku, mon fidel garde du corps et Genzou, mon assassin personnel. J'avais éparpillé sur le terrain quelques mercenaires engagés au pays du feu afin de faire la garde, il n'était pas aussi puissant que ma garde rapproché, mais il pourrait assurément mettre des bâtons dans les roues de quiconque tentait de m'attaquer.

La mort allait tenter une fois de plus de me prendre et moi, j'allais réussir une fois de plus à la déjouer et à faire d'elle ma partenaire d'affaire. Notre contrat était rendu à échéance et nous devions que renégocier ses termes et conditions, tout simplement. Une fois que nos invités étaient arrivé, mes sbires (mentionné dans le spoiler) les escortèrent jusqu'à moi. Coupe de vin au bec, je les attendais, j'avais fait signe au dames de laisser les hommes discuter. De mon habituelle voix sinistrement charismatique et terrifiante, je leur adressais les mots suivants:

▬ Vous en avez mit du temps. Vous voulez un verre?





   
Note:
 
 
   Fiche par (c) Miss Amazing edit by Bigboss

____________________________________________

If you want to shine like sun first you have to burn like it

征服者 Seifukusha
avatar
暁 | Membre d'Akatsuki ▬ Taki no Nukenin

暁 | Membre d'Akatsuki ▬ Taki no Nukenin
Kakuzu
Messages : 81
Date d'inscription : 27/07/2015

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 175
Expérience:
170/1000  (170/1000)

Re: Welcome to the Darkside (FB)    Mer 2 Sep - 4:52

Des ryos, des centaines de ryos, plus d'un millier de ryos, voila ce qui obnubilait l'esprit du légendaire chasseur de prime depuis qu'on lui avait confié cette mission. Certes, un partie de son butin reviendrait à l'Akatsuki, mais n'était-il pas le Trésorier de cette association? Enrichir l'un équivalait à enrichir l'autre non?
Étrangement, il avait été plutôt aisé de trouver ce baron du crime. Un petit séjour dans le milieu de l'ombre leur apprit rapidement que monsieur leur cible avait prit des vacances. Pour un roi fraichement couronné cela signifiait soit qu'il était suffisamment fort pour dissuader toute mutinerie, soit qu'il était suffisamment fourbe pour la tuer dans l’œuf. Dans la pègre, un idiot ne montait pas sur le trône, aussi Kakuzu s'était d'office interdit de sous-estimer sa proie.

Comme d'habitude, le centenaire était accompagné de son impétueux partenaire. Beaucoup de choses séparaient ces deux hommes, mais leur surnom de frères zombis rappelait de façon explicite le pourquoi de leur association. Et puis quoiqu'on dise, tuer ensemble, ça créait des liens non?
Les deux assassins s'approchaient lentement de leur cible. On aurait pu s'attendre à un peu plus de discrétion de leur part, mais ce n'était pas vraiment le style de la maison. Ils ne comptaient pas non plus faire une entrée Hollywoodienne, mais disons qu'ils avaient suffisamment confiance en leurs capacités pour se passer d'effet de surprise. D'ailleurs, sur un terrain aussi dégagé, où pouvait-on se cacher?

"Passe devant."


Peut-être avait-il employé un ton trop impérieux, ou peut-être n'avait-il tout simplement pas parler assez fort, mais Kakuzu n'eut pas exactement la réaction souhaitée. Toutefois, en bon avare, il n'allait surtout pas se répéter. D'ailleurs il pouvait patienter, il avait toute l'éternité devant lui. Tant que le pieux paladin n'irait pas jouer au démineur, il restera au pied de cette colline. Après tout, où était l'avantage à être parfaitement immortel si ce n'était pour ce genre de situation?
Avançant au pas, le légendaire radin laissait son compagnon déblayer le terrain. Il restait toutefois attentif à la situation. Par deux fois il balança quelques shurikens dans des buissons, délogeant des tireurs embusqués.

Un homme surgit subitement de nul part, fonçant, un sabre à la main, vers le dos de son allié. Il ne fallut pas plus pour que Kakuzu se joigne à la bataille. D'un bond, il attrapa une tête en plein vol, et la plongea sans vergogne dans la lame du félon. Ironie du sort, c'était précisément la tête de ce dernier qu'il avait attrapé. Le chasseur de prime ne perdait pas de temps à neutraliser ses ennemis. Il tuait quiconque se trouvait sur sa route, trouvant des façons toujours plus efficaces d'en finir au plus vite. Il n'avait rien contre la bataille, mais l’appât du gain nourrissait son impatience.
Si les premières explosions avaient surement surpris l'immortel éclaireur, Kakuzu qui observait au loin trouva rapidement une solution pour ses pièges. Des filaments noirs s'échappèrent rapidement de ses pieds, rampant vers l'avant en une véritable petite armée. Les pièges se déclenchaient sous les yeux de soldats en panique, bref... tout compte fait, leur entrée s'avéra tapageuse à souhait.

Néanmoins, après avoir abondement tailler dans le tas, le carnage s'adoucit. Les deux assassins n'avait pas baissé la cadence, mais leurs opposants étaient montés d'un cran. Une tête enfoncée dans le sol ne suffisait plus pour tuer un homme, et certain se mettait même à esquiver les coups! Kakuzu n'avait pas spécialement envie de montrer ses capacités, mais à ce rythme il n'aurait peut-être pas le choix.

"Bon et puis merde. Hidan on fonce!"

Ils avaient déjà pénétré dans le manoir, et d'ailleurs, c'est bien là que les choses s'étaient compliquées. Les frères zombis ne craignaient pas pour leur vie, mais disons qu'ils devaient sortir le grand jeu, or si Hidan s'en foutait peut-être, Kakuzu tenait à garder un voile de mystère sur ses techniques. Repérant une ouverture dans la cohue générale, le centenaire esquiva un pitoyable coup de sabre, puis attrapa au niveau du cou deux malheureux sacs à viandes. Usant de ses malchanceux personnages comme d'un bélier, il fonça vers la sortie, défonçant littéralement la porte avec le corps de ses "boucliers".
Il lui fallut un certain temps pour s'habituer à ce regain de lumière, et après tout ce bordel, c'était une sacré surprise d'entrer dans pareil havre de paix. Une piscine dès plus agréable l'attendait, décorée par de plantureuses créatures. Leur cible se trouvait elle même au centre de ce paradis, et elle s'offrait le luxe de se plaindre de leur... Retard?

Il ne fallut que quelques secondes au banquier pour comprendre qu'ils étaient attendus. D'ailleurs, on sentait bien que tout ce qu'ils avaient affrontés jusqu'alors n'avait été qu'un amuse gueule. Il suffisait de regarder les hommes ici présents pour deviner qu'ils n'avaient rien à voir avec de la chaire à canon.
Son coéquipier ne tarda pas à arriver à son niveau, et chose rare, Kakuzu posa sa main sur son buste, lui signalant ainsi de ne pas faire de bêtises. Il n'y avait ni maître ni soumis dans leur relation, et s'ils jouaient souvent à se faire du mal, les frères zombis savaient faire preuve d'une synchronisation parfaite lorsque le moment l'exigeait. Ici, le moment l'exigeait.

"Tu dois être le maître des lieux. Ce n'était point une question. Non, je ne veux pas de verre ..."

Sa voix était grave, presque bouillonnante. Il fit d'ailleurs un pas avant, et l'once de folie qu'il avait dans les yeux fut surement ce qui poussa tout ce beau monde à ce mettre au garde à vous. Qu'importe, il ne prêtait pas attention au sous-fifre.

"Ce que je désire est bien plus simple. Je souhaite mettre la main sur un certain baron du crime. Je souhaite arracher à main nue sa petite tête de son pitoyable corps. Remarque, je peux aussi le découper et le mettre dans un sac, j'ai le choix de la méthode. J'aimerais attraper ce futur homme mort, tuer tous les témoins ici présent, et rentrer échanger ce cadavre bien frais contre une petite fortune."

Il n'avait pas hurlé, l'hystérie n'étant pas dans ses habitudes. Toutefois, l'intensité de son regard, son timbre glaciale, et l'agacement qu'on sentait dans sa voix empêchait quiconque de ne pas le prendre au sérieux.

"Peux tu m'offrir cela Seifukusha?"


Dernière édition par Kakuzu le Sam 5 Mar - 16:17, édité 1 fois
avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Gekitsu Kyôshi
Messages : 1531
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation actuelle : Partout.

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 687
Expérience:
772/500  (772/500)

Re: Welcome to the Darkside (FB)    Jeu 3 Sep - 8:20






   

    Wanna play a game?
    Feat  the Zombie Brother's
   




La route pour atteindre le succès est longue et ardue, je vous passerai mon parcours pour atteindre le sommet de la pyramide. Cependant, je peux vous affirmer qu'une fois l'échelle complètement escaladée, lorsque vous croirez pouvoir vous asseoir sur vos lauriers, vous devrez vous battre encore plus ardemment que ce que vous aviez fait pour atteindre vos buts. Vous avez beau traîner au sommet sur votre trône, une pléthore d'aspirants rois en tous genre seront perpétuellement en train de monter l'échelle avec un seul but en tête : vous prendre votre place. Il sera donc de votre devoir, si vous tenez à ce que vous avez durement acquis, de vous battre pour chaque once de votre gloire et de votre puissance. Il faudra vous montrer plus fort que ceux espérant vous voir faiblir. Il faudra savoir faire les bons choix pour demeurer au summum, et surtout, savoir assumer les conséquences de vos choix. Pourquoi je vous raconte ça ? Tout simplement, car il y a quelque temps, j'avais dû repousser un homme tentant de prendre ma place. Heureusement pour moi, je savais défendre mes acquis. Cette journée-là, j'avais appris certaine chose qui allait m'être fortes utiles dans le passé, voyons comment cela avait commencé.


۞۞۞



J'étais certes en simili-vacances, mais je n'étais pas fou. Je savais pertinemment que même lors de périodes de relaxation que des ennemis pouvaient tenter de faire rouler ma tête ou bien tout simplement de porter un dur cours à mon Empire naissant. J'avais donc fait piéger ce domaine avec divers trucs tous plus intéressants les uns que les autres. J'attendais des invités qui semblait vouloir ma peau, je leur avais donc réservé un comité d'accueil, composé de mercenaires en tous genre, allant du simple barge en quête d'un peu d'argent au shinobi d'expérience qui me vouait allégeance. Je m'assurais donc que ces hommes, s'ils parvenaient à moi, seraient un minimum intéressant. S'il se faisait stopper aisément par ce petit groupe de mercenaire, je me verrais grandement déçu. Cependant s'ils réussissaient à se frayer un chemin jusqu'à ma personne, je pourrais avoir une agréable conversation avec eux. De plus, j'espérais cette deuxième option, car s'ils échouaient, je devrais sortir de mes ''vacances'' pour aller exécuter moi-même celui ayant mis le contrat sur ma tête.


BOUM! BOUM! BOUM!


Je m'attendais certes à voir mes invités se rendre à moi, j'osais croire qu'ils n'étaient pas si mauvais s'ils avaient accepté un contrat de telle envergure. Me tuer n'était pas rien, tout de même... Cependant, je ne m'attendais jamais à voir les deux partenaires traverser les obstacles mit dans leur chemin avec autant de facilité. C'était déconcertant. Un être semblant être un albinos avait traversé le terrain miné sans même sembler se soucier de sa vie la moindre seconde. Les explosions fusaient de toute part et lui, il avançait, avec une attitude de ''je m'en foutisme'' incroyable. Il ne semblait pas user d'aucun jutsu, aucune protection. Il encaissait les coups comme un tank. Cela était plus qu'intéressait, mais qu'elle était donc son secret ? L'invincibilité n'était pas possible, non ? Pour une rare fois, j'étais perturbé, certes, je n'en laissais rien paraître, mais cet homme m’impressionnait. Par la suite, c'était son partenaire qui s'était illustré. Il avait terrassé mes sbires avec une aisance que je qualifierais presque d'élégante. Éliminant les obstacles dans leur chemin un par un, ils étaient finalement parvenus à moi. La partie pouvait dorénavant commencer.

Visiblement, l'homme aux yeux émeraude semblait être le chef du duo, il avait stoppé son partenaire d'un simple touché. Ce dernier semblait bien plus enclin au combat que ce premier qui semblait désirer parlementer. Excellent. J'étais certes apte à faire une boucherie et me mesurer à ces hommes, mais je n'étais pas idiot. Confiant de pouvoir les vaincre, je savais pertinemment que j'y laisserais des plumes et ça ne serait pas bon pour les affaires. De leur côté, même si mes informations laissaient à croire qu'ils voulaient ma tête, s'ils désiraient vraiment me tuer, ils l'auraient déjà fait. Du moins, ils auraient tenté et ne serais pas en train de parlementer avec moi. Je préférais cependant cette dernière option, la négociation étant mon fort.

Il me demandait si j'étais le maître des lieux ? En fait, non, il le savait, c'était évident. Mon attitude et la simple forte présence que je dégageais en faisaient foi. La seconde partie de son discours avait été bien plus intéressante. Sans perdre de temps, il m'indiquait très clairement pourquoi il était ici. Effectivement, mes éclaireurs n'avaient pas fait faux bond. On voulait bel et bien ma tête. Cet homme était très sérieux, froid et direct. Je n'allais donc pas perdre de temps pour lui répondre. Il voulait faire affaire ? Nous allions faire affaire. Il avait devant lui un maître des affaires. C'est donc ainsi que m'adressant à la sensuelle et plantureuse servante qui était non loin de moi, je disais ce qui suivait :

▬ Messieurs n'ont pas soif, mais moi oui, apportez-moi un autre verre.

La demoiselle s'exécuta avec une grande rapidité, le bar étant proche, le service avait été des plus rapide. Puis, prenant la consommation en main, je trempais mes lèvres dans cette dernière et pris une gorgée avant de reprendre la parole, mais cette fois-ci sur un ton beaucoup plus sérieux, toujours aussi sinistre et intimidant, cependant. Le tout étant digne de celui me faisant face.

▬ Quittez. Avais-je adressé à mes servantes, ne laissant que les deux hommes et mes sbires les plus importants sur place. Bien évidemment, je peux vous l'offrir.

Prenant une pause, je fixais mon interlocuteur, il était direct et imposant, j'étais de la même stature en ce moment. Je savais pertinemment que je faisais affaire avec des hommes de hautes importances, leur présence et ce qu'ils dégageaient ne mentait pas. Me passant des préliminaires, je leur proposais une offre qu'ils ne pourraient pas refuser.

▬ Cet homme, qui veut ma tête, je vous propose de vous donner le même montant qu'il vous offrait pour ce contrat. De plus, je vous propose d'aller lui rendre une ''visite'' surprise. Vous pourrez donc récupérer votre part du marché, ce qui vous fera le double de gain. Vous vous doutez que je ne suis pas un homme à prendre à la légère, je vous propose donc, en plus de l'argent, d'exterminer cette vermine de la surface de la terre. Nous ne gagnerions rien à nous affronter, autant vous que moi le savez. Nous serions donc gagnant-gagnant avec ma proposition. Donc, vous acceptez ou vous acceptez ?

Laissant s'esquisser un léger sourire sur mon visage, j'avais savouré une autre gorgée de mon délicieux breuvage. Laissant la parole à mes interlocuteurs. Je leur proposais un marché adéquat, ils feraient beaucoup plus d'argent avec moins d'effort qu’initialement prévu. De mon côté, j'éliminais un compétiteur et je montrais l'exemple pour ceux qui oseraient penser, pouvoir me déloger. Entre hommes d'affaires, nous allions surement nous entendre, un deal win-win était gage de succès. Celui-ci allait s'avérer payant et amusant, car cachons-nous le pas, écraser de la vermine était toujours plaisant.




   
Note:
 
 
   Fiche par (c) Miss Amazing edit by Bigboss

____________________________________________

If you want to shine like sun first you have to burn like it

征服者 Seifukusha
avatar
Invité
Invité


Re: Welcome to the Darkside (FB)    Dim 13 Sep - 14:59
RED
Immortal
Putain, un autre bourré de fric ? Hidan comprenait pourquoi Kakuzu était si désireux de prendre cette mission, maintenant. L'immortel aux fils noirs était des plus avares, après tout, le mec serait capable de tout cracher sur l'Akatsuki pour quelques ryos, tuer un mec supposément plein aux as et qui peut se commander une armée pour se défendre, c'était l'occasion idéale pour notre mercenaire masqué, après tout, il pourrait voler le fric de notre cher ami milliardaire pis aller se prendre la récompense.

Dire qu'Hidan se battait les steaks du fric, ce serait le sous-estimer. Le mec aurait pu leur offrir assez d'argent pour acheter le pays du feu, il aurait pas accepté. L'argent n'est qu'une valeur cupide que les ignorants ont adoptés afin de se sentir supérieur, Jashin croyait à l'égalité, lui. Riche ou pauvre, tout le monde pouvait se lancer dans un putain de carnage avec un objet suffisamment létal, mais le fric ? Pfff. Il n'en avait jamais eu besoin pour faire quoi que ce soit et n'en aura jamais besoin, bordel. La seule raison pour laquelle il était là, c'était parce que y'avait un massacre à porté de main.

Parce que le mec allait certainement pas se laisser tuer, et ça signifiait qu'il allait utilisé son fric pour s'acheter des guerriers ou une connerie du genre, et ça, c'était idéal : Il allait pouvoir buter plein de gens pour son dieu tout en allant exécuter un blasphémateur notoire qui osait se servir de pognon au lieu d'accepter la lumière de Jashin ! Lui qui était enragé de devoir faire cette mission au début, le voilà qui attendait son tour avec ferveur !

Kakuzu lui ordonna d'aller avancer vers la demeure du mec, qui était naturellement truffée de pièges. Un simple nigaud aurait sans doute paniqué mais Hidan se contenta de sourire : est-ce que cet homme croyait que de simples explosions pourraient ralentir la marche de Jashin ? Le blasphème devint de plus en plus grave alors qu'Hidan se contenta de prier un peu, observant son partenaire. Ce vieux radin voulait pas se mettre en danger, ce qui était naturel vu qu'il n'était immortel "que" 5 fois, alors que grâce à Jashin, Hidan l'était vraiment.

T'as peur de quelques petits pièges, Kakuzu ? Reste en arrière, vieux sénile, j'vais arracher la peau de ce connard blasphémateur.

Il marcha donc, de façon nonchalante, pas pressé. Il était conscient que y'avait des mecs qui l'observaient, et il voulait leur imposer la terreur divine en allant se manger leurs pièges sans accros, les explosions retentirent autour de lui, ne l'effrayant même pas alors qu'elles engloutissaient le corps du Jashiniste, ce dernier sortant sans problème du carnage alors qu'un large sourire commençait à se dessiner sur son visage, il sentit bien le con qui venait derrière lui mais Kakuzu s'en était occupé, et faisait exploser des pièges aussi.

HAHAHAHAHAHAHAHA ! MOURREZ ! MOURREZ TOUS POUR JASHIN ! HAHAHAHA

La frénésie s'empara de lui alors que sa faux tranchait littéralement dans le gras, il était moins prudent que son allié, c'est sûr, mais les lames dans son corps ne firent pour l'arrêter, merde, il se laissait toucher juste pour être en mesure de tuer les mecs, sachant que ces derniers étaient suffisamment proches. Il sentait le sang virevolter autour de lui alors que les derniers soupirs de bien des sbires résonnèrent, et ce fut avec un immense sourire qu'il continua son carnage.

Ho, bien sûr, les sous-fifres devinrent plus doués, ils tombaient toujours mais juste un peu moins, Hidan était couvert du sang de ses ennemis et n'écouta qu'a peine Kakuzu quand ce dernier lui ordonna de foncer, se servant de deux cons pour aller ouvrir les portes. Hidan trancha le bras d'un énième individu puis bondit après Kakuzu, avant d'être interrompu par ce dernier qui semblait vouloir "négocier". Ha, Kakuzu le lâche comme d'hab. Dès que y'a du fric, il abandonne la mission. Le Jashiniste, toujours trempé de sang, écouta leur conversation avec un ennui de plus en plus apparent.

Putain Kakuzu, faut toujours que tu stoppe tout juste pour avoir plus de fric ! Laisse moi faire un sacrifice convenable, bordel !

Sa faux était déjà levée quand il entendit la proposition : tuer le mec qui les avaient embauchés, deux fois plus de fric pour Kakuzu, une vermine à éliminer pour Hidan. Le Jashiniste observa tout le monde présent, mesurant la valeur qu'aurait leur sacrifice, puis entreprit d'aller baisser son arme, enfin, il l'accrocha à son dos, comme d'hab. Il laissa échapper un sifflement alors qu'il le fit.

Okay, juste parce que ça signifie que cette vermine blasphématoire va recevoir le jugement divin de Jashin ! déclara t'il, se demandant déjà comment il allait faire un sacrifice exquis. Ceux qui croient en les fausses valeurs de l'argent doivent tous crever, la mort d'un connard va montrer aux autres que le fric ne les protégera pas de la lumière sacrée !

Son regard fut porté vers Kakuzu et Gekitsu alors qu'ils parlaient des "autres", hum ?► NOM- X -  24/12/13.[/b]
« X► NOM
Code by AMIANTE
avatar
暁 | Membre d'Akatsuki ▬ Taki no Nukenin

暁 | Membre d'Akatsuki ▬ Taki no Nukenin
Kakuzu
Messages : 81
Date d'inscription : 27/07/2015

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 175
Expérience:
170/1000  (170/1000)

Re: Welcome to the Darkside (FB)    Dim 20 Sep - 0:31
I AM A MOTHERFUCKING
BEAST



Il y avait certaine rencontre qui sortait de l'ordinaire, celle-ci brisait littéralement les bornes de la normalité. Notre chasseur s'était attendu à un connard fini, à un parvenu prétentieux, à tout un tas de choses, mais point à un homme calme et réfléchi, négociant tranquillement avec la mort. Cette assise devant des messagers aussi funestes que les frères zombis avait le don de le séduire, et une fois n'était pas coutume, il se mit presque à estimer sa proie.
Bon, n'exagérons rien, il n'irait pas jusqu'à lui écrire un sonnet, mais disons qu'il était moins enclin à déchausser son crâne. De plus, plus le discours avançait, et plus monsieur devenait intéressant.

"Le double hein..."

Ce ton évocateur pouvait aisément porter à confusion, laissant penser que le légendaire Avare était déjà convaincu, il n'en était rien. Il prenait simplement le temps de choisir ses mots, plaçant son regard dans le vide avant de le reposer lentement sur son interlocuteur. Sa main droite se posa lentement sur le verre du baron du crime, usant de la douceur féline du prédateur avant son attaque.
Hélas, le monde n'était pas parfait, et il fallait toujours, lorsque deux brillants esprits avaient finalement l'occasion de converser, qu'un énergumène s'interpose. Je vous laisse deviner l'identité de ce dernier.


*Bordel... j'ai oublié de lui mettre sa laisse c'est ça?!*



Non seulement il les avait interrompus, mais il avait eu la délicatesse d'un éléphant dans un magasin de porcelaine. L'ancien chasseur de prime remarqua rapidement la faux levée, et ce fut sans doute pour cela qu'il n'envoya pas valser son compagnon. Il fut presque déçu lorsque l'immortel abaissa son arme, lui privant par la même occasion de voir le beau parleur en action.
Et puis franchement, il était bien plus doué pour se battre que pour négocier... POURQUOI IL ACQUIESÇAIT A SA PLACE?!

"L'argent est la chose la plus puissante dans ce monde, elle peut tout acheter... Les amis, les femmes, et même la vie. Kakuzu lança un bref regard à sa proie, puis reprit de plus belle. Qu'est-ce que ton Dieu crève la-faim a déjà accompli dans ce monde? Je veux dire à par créer un bambin d'un mètre quatre-vingt ignare et turbulent?"

C'était la énième fois qu'il échouait à donner un peu de crédibilité à leur duo, car oui, ce genre de dispute était monnaie courante, et elle tendait bien plus vers le comique que le tragique. Malgré sa voix grave et posée, on pouvait bien sentir l'exaspération du centenaire, et comment en serait-il autrement? Vous n'étiez pas celui devant subir toute la journée les jérémiades ésotériques de ce très pieux assassin...  
M'enfin, tout ceci aura au moins eu le mérite de couper court aux négociations. Kakuzu aurait pu chipoter sur l'importance de la confiance, sur le fait qu'une trahison pourrait influer sur ses nouveaux contrats. Foutaises que tout cela. On ne demandait pas ses services pour son intégrité, on faisait appel à lui parce qu'il était le meilleur.  

Ne laissant point le temps à son partenaire de répondre, le chasseur de tête se tourna de nouveau vers leur auditeur, massant ses paupières comme pour chasser ce triste épisode de son esprit.

"Bref... Félicitation, tu viens de gagner un sursit salutaire."

Son regard se posa alors sur les autres vies présentes en ce lieu. Il n'appréciait guère la compagnie, et s'il s'était plus ou moins fait à la présence de son partenaire, cela ne signifiait pas qu'il accepterait un tas d'insectes à ses côtés. Le troupeau était le propre des proies, le prédateur lui n'avait besoin d'aucune aide.

"Par-contre, n'espère pas t'adjoindre ta petite troupe de saltimbanques. Je viens d'épargner une vie, et j'ai bien l'intention de voir ce qu'elle vaut."

Quoi, ils n'étaient pas content? Les macaques faisaient la grimace? Et ben allez-y, ils ne pouvaient imaginer à quel point le centenaire se foutait de leur existence. Il tuerait chacun d'entre eux pour une poignée de ryos, et sans doute moins, si la requête provenait d'un client fidèle.
D'ailleurs il n'avait pas toute la journée, et si quelqu'un avait à redire de son attitude, ils pouvaient toujours demander le prix du sang.

"Où allons-nous?"




Dernière édition par Kakuzu le Sam 5 Mar - 16:21, édité 1 fois
avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Gekitsu Kyôshi
Messages : 1531
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation actuelle : Partout.

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 687
Expérience:
772/500  (772/500)

Re: Welcome to the Darkside (FB)    Jeu 24 Sep - 22:12






   

    Wanna play a game?
    Feat  the Zombie Brother's
   




L'argent. Cette pute régnait sur le monde tel une dictatrice sans scrupule. Imposant sa loi et poussant à la soumission son peuple. Heureusement pour moi, j'avais rapidement appris à faire de cette dernière ma soumise, mon amante. J'étais certes devenue accro, mais tout cela était lié à une de mes plus grandes addictions, sinon la plus grande, le pouvoir. L'argent était une façon et un chemin évident à emprunter si je voulais parvenir à mes fins. Je m'en tirais plutôt bien, très bien même. J'avais appris à faire travailler l'argent pour moi, à utiliser les failles du système à mon avantage et à partager ma vie avec elle, m'assurant ainsi de devenir ce que je voulais. Grâce à elle, je pouvais avoir à ma solde une armée d'homme se battant pour moi et qui, pourtant, ignoraient tout de moi, ils ne se battaient que pour le fric. J'avais bâti un Empire grâce à elle. Encore une fois, aujourd'hui, elle m'avait empêché de possiblement mourir, non pas que je doutais de mes capacités, mais ces deux charmants jeunes hommes ne semblaient pas être de simples vermines que je pouvais écraser sans le moindre effort. Donc, malgré le fait qu'ils étaient venus pour me tuer, je les avais accueillis à bras ouvert, avec un comité d'accueil. Heureusement pour eux, ils avaient accepté mon offre.

Cependant, je pouvais voir que ces hommes étaient très différents l'un de l'autre. Celui qui semblait la tête du binôme avait immédiatement arrêter tout hostilité quand j'avais parlé d'argent. Visiblement, il aimait le pognon et il était un être intelligent. Ils pouvaient certes être des mercenaires hors-pairs avec je ne sais quel pouvoir, ils étaient chez moi. De plus, ils avaient pu constater que tout ici, était piégés. Bien évidemment, ils n'avaient vu que la pointe de l'iceberg. Je les attendais, mon réseau avait fait son boulot et mon équipe avait faire les préparatifs nécessaires. Genzou et Kichuku étaient prêts à tuer à la moindre réelle menace, tout comme moi. Même si cela n'était pas dans mes plans, ni dans mes intérêts, j'étais paré à toutes éventualités. Je ne pouvais pas baisser ma garde face à une telle menace. Cependant, je dirigeais la conversation, tel le maître d'orchestre que j'étais, je faisais jouer les instruments de ma mélodie de sorte à ce que le tout sonne bien à mon oreille. L'autre membre du duo, lui, semblait beaucoup moins réfléchi, quelques instants de plus et j'aurai dû lui livrer bataille. Heureusement, son coéquipier l'avait arrêté, attiré par l'appât du gain. J'allais donc pouvoir procéder, comme prévu, à l'épurement de la compétition. J'allais donc pouvoir procéder, comme prévu, à l'épurement de la compétition.

La probabilité que tout cela part en couille était désormais très mince, je pouvais donc procéder à la suite de mon plan. Sans dire la moindre parole, le Banquier avait comprit ce qu'il devait faire. Il avait sorti de sa veste un dossier. Puis il me l'avait donné. Ce dossier contenait une partie des informations que mon réseau avait recueillies sur celui qui désirait m'assassiner, elles seraient utiles pour le traquer, puis le tuer. J'allais lui rendre la pareille, le tout avec comme ''partenaires'' ceux qu'il avait engagés. Je trouvais le tout merveilleux. J'adorais étendre mon emprise et démontrer ma supériorité. C'était du bonbon pour moi. Remettant le dossier à mes partenaires, j'avais pris le temps d'expliquer la situation. Ce dossier contenait une partie des informations que mon réseau avait recueillies sur celui qui désirait m'assassiner, elles seraient utiles pour le traquer, puis le tuer.

▬ Excellent. Nous pourrons passer aux choses sérieuses très bientôt. Comme vous pouvez le constater, je suis un homme très bien informé. Vous êtes les experts, cependant, je vous laisse donc le plaisir d'élaborer un plan pour terrasser ce vil personnage et ainsi pouvoir conclure cette affaire. Donc, que proposez-vous?

J'avais terminé mon incise avec un léger rictus faciale s'apparentant à un sourire, j'aurais très bien pu leur imposer un plan, mais je voulais les voir à l'œuvre, la chimie entre les deux phénomènes était particulière. J'étais un habile stratège, mais pour une fois, j'allais regarder les autres faire, ils ne semblaient pas être des néophytes dans le domaine, tout cela était prometteur. En attendant, je me contentais de boire une gorgée, voir deux, de mon verre. Let's the fun begin, hesse.



HRP: Dsl pour le temps de réponse et la qualité médiocre de ce rp, j'ai eu de la difficulté, je dois l'avouer, merci pour votre compréhension. Nous pouvons enchaîner avec le massacre et commencer la partie finale de ce rp (=






UN PETIT MOT SUR L'AVATAR
Nom : Inconnu
Prénom : Inconnu
Surnom : 古強者 Furutsuwamono (le vétéran)
Sexe: : Masculin
Âge : La cinquantaine




Description


▬ Cet homme est grand et svelte. Son dos commence à courber avec l'âge. Cependant, il demeure tout de même imposant. Il se pavane la pluspart du temps dans des habits riches et noble, arborant une toge blanchâtre fait d'un tissu riche. Souffrant de calvitie, il est coiffé d'une tignasse blanche et porte un bouc de la même couleur au menton.




Localisation


▬ Le Vétéran opère principalement à Tanzaku, au pays du Feu. Il y passe la majeur partie de son temps actif, se promenant entre ses différents commerces. Il semblerait affectionner une maison close et s'y adonner au plaisir de la chair avec de jeunes femmes, voir même de jeunes garçons à l'occasion. Lorsque il ne s'occupe pas de ses affaires, il passerait la majorité de ses temps libres dans son palais, perdue en campagne du pays du feu, longeant une rivière.





Autre


▬ Il est toujours accompagné de sa garde personnelles, hormis lorsqu'il va au bordel, il semblerait vouloir garder cela secret.
▬ Il a une fille, dans la vingtaine, elle pourrait être utile pour le faire chanter.
▬ Il a déjà été dans les rangs ninjas et selon les rumeurs, il maîtriserait le taijutsu
▬ Il ferait affaire dans des commerces douteux et obscures, selon plusieurs.
▬ Vieillissant, il semblerait avoir besoin de bon nombres de médicaments pour tenir la route.



©Shaneliae | Never Utopia




   Fiche par (c) Miss Amazing edit by Bigboss

____________________________________________

If you want to shine like sun first you have to burn like it

征服者 Seifukusha
avatar
暁 | Membre d'Akatsuki ▬ Taki no Nukenin

暁 | Membre d'Akatsuki ▬ Taki no Nukenin
Kakuzu
Messages : 81
Date d'inscription : 27/07/2015

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 175
Expérience:
170/1000  (170/1000)

Re: Welcome to the Darkside (FB)    Jeu 22 Oct - 21:20
I AM A MOTHERFUCKING
BEAST



Durant sa longue vie, le centenaire avait eut l'occasion de rencontrer moult personnes, la noblesse fut également l'une de ses fréquentations. Ce type lui rappelait, par son assurance, par son contrôle absolu, et par ce petit air hautain qu'il trainait malgré lui, un compte pour qui il avait, autrefois, travailler. Oui, ce jeune homme était un compte aux mains tachées de sang, une étincelle de noblesse au fin fond du sépulcre.

Comme on pouvait s'y attendre d'un homme aussi méticuleux, monsieur ne manquait pas d'informations. Ce petit dossier contenait suffisamment d'indices pour une bonne dizaine de plans. Cela semblait presque trop facile, car disons-le, ainsi préparé, n'importe quel assassin avec un minimum de talent pouvait s'acquitter de cette tâche. Cependant ils n'étaient pas n'importe qui, et l'entrée fracassante qu'ils venaient de faire en disait suffisamment long sur leurs méthodes. Leur nouveau commanditaire n'avait apparemment aucune préférence sur le modus operandi, aussi pouvaient-ils prendre aussi bien l’exubérante voie du massacre, que le félon sentier de l'assassinat.

"Autant en finir tout de suite. Pour l'instant, notre proie attend encore notre visite, et accessoirement votre tête encore chaude et tout juste détaché de son socle. Profitons donc de son hospitalité. Je ne doute pas qu'un parrain de l'Ombre soit capable de la plus grande discrétion."

Effectivement, de tous les plans disponibles le meilleur était tout simplement de faire comme si de rien était. Ce monsieur n'était pas sensé savoir que le légendaire chasseur de prime avait retourné sa veste, aussi le duo pouvait-il s'incruster au cœur même de sa maison, avant de lui ôter la vie. Cela manquait d'honneur, cela manquait de classe, mais ni l'un ni l'autre intéressait le sinistre Kakuzu.
Quand à son partenaire, tant que ce dernier pouvait faire ses inepties religieuses, il était partant pour tout et n'importe quoi. Il faut dire qu'être immortel lui permettait un certain laxisme au niveau de la prudence.

Vu que personne ne contesta son plan, le meurtrier considéra ce meeting improvisé comme terminé. Il attrapa une chaise et s'assit négligemment, redonnant toute cette paperasse à qui de droit, tout en gardant pour lui une photo de sa cible. Il analysait ce dernier, remarquant au passage que malgré son age ne l'empêchait point de jouir d'une excellente musculature. C'était bon à savoir, même si sincèrement, au corps à corps, peu d'être humain était capable de tenir le choc face aux frères zombis.

"Je suppose que vous avez déjà une solution pour nous emmener là-bas?"  


avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Gekitsu Kyôshi
Messages : 1531
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation actuelle : Partout.

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 687
Expérience:
772/500  (772/500)

Re: Welcome to the Darkside (FB)    Mar 29 Mar - 6:42






   

    The one who laugh last
    Feat  the Zombie Brother's
   




Ahhhhh. La subtilité. Ainsi soit-il. Le leader du duo avait parlé. Il avait marqué un bon point lorsqu'il avait mentionné que nous jouissions de l'effet de surprise. Le Vétéran les attendait, eux, pas moi. Leur présence en ces lieux étaient tout à fait normal, voir même voulu. Cela, leur retour, voulait signifier, à l'esprit de ce vieux fou, que ma tête et mon corps était dissocié. Malheureusement pour lui, nous lui avions organisé une fête surprise, avec en prime, un plat de résistance qui allait être composé de son jolie petit corps tout fripé.

Une solution? Moi? Mais pour qui me prenait-il!? J'étais le roi des solutions. Je créais parfois des problèmes tout simplement pour pouvoir appliquer mes solutions, mais ça... c'est une autre histoire. Bref. Un moyen de transport, j'avais le choix. Via les airs? Non, trop flamboyant, même si rapide. J'allais utiliser un moyen plus conventionnel qui allait maximiser notre sécurité. D'un ton amusé, un rictus s'apparentant à un sourire diabolique aux lèvres je prononçais les mots suivant:


- Coché! Attelez les chevaux, préparez le carrosse, nous partons!


Prenant un martini au passage, je murmurais quelques indications à mon sbire en chef avant de prendre le chemin du carrosse et de dire: ''Suivez le guide''.Massif, luxueux et imposant, ce moyen de locomotion était un de mes préférés, Taillé dans du bois nobles et ornementé de décorations en or, meublé de siège en velours et de rangement contenant diverses provisions, il avait tout pour faire mon bonheur. La route, non pas si longue, allait être confortable. De plus, la teinture des vitre me permettrait de me cacher des regards indiscrets et ainsi de pouvoir œuvrer à ma petite besogne pendant que les deux immortels s'afféraient à la leurs. Pendant le trajet, je pris à nouveau la parole afin d'expliquer le plan. Le tout entrecoupé de gorgées de ce délicieux martini que m'avait préparé Makkura avec ses doigts de fées.


- Bon, selon mes renseignements, une dizaine d'homme devrait se trouver sur place. Rien de bien compliqué. La maison est configurée sur deux étages, selon les plans d'architectures que j'ai pu obtenir en soudoyant ce vieux Renji. Ah... ce bon vieux Renji.. Il a pris de l'âge, mais son art demeure solide, non pas comme son corps. Il a toujours aimé les sucreries et les femmes. On ne peut pas lui en vouloir, c'est si délicieux.. Bref. Je vous laisse sortir en premier, faîtes distraction. Moi, je sortirai par derrière et je pénétrerai dans l'édifice, aucun prisonnier. Nous nous retrouvons dans la pièce centrale, normalement il devrait s'y retrouver, protégé par ses gardes, car oui, l'alarme risque de sonner. Mais... On s'en fou, non? Je peux me permettre d'affirmer que notre puissance de feu est supérieure. Donc, amusons-nous.


Buvant d'un trait le reste de mon verre, j'aperçu à travers la vitre l'édifice qui se rapprochait de nous. Je devrais dire nous qui nous rapprochions de l'édifice, en fait.. BON.

Nous voilà enfin à destination. Comme prévu, les deux déserteurs firent leur chemin et procédèrent à leur façon. Pendant que moi, je procédais selon la mienne.J'avais pris pour habitude de laisser les autres travailler pour moi. Laissant mes sbires faire le boulot. Non pas que j'étais rouillé, mais c'était devenue une exception de mettre la main à la pâte ainsi. Il ne fallait pas négliger mes capacités, cependant. Je ne m'étais pas rendu aussi haut dans la hiérarchie et je n'avais pas créé un Empire sans valoir moi-même mon pesant d'or niveau habilité.  C'est donc ainsi, que tel un ninja digne de ce non, je m'étais esquissé de mon carrosse et que j'avais longé la chic maison afin de me frayer u chemin vers l'arrière. Oh, dommage, mon premier obstacle. Un garde. Pauvre lui. Perdu dans sa routine, il patrouillait linéairement une zone. Le prenant par surprise, je n'avais pas perdu la moindre seconde pour l'égorger d'un kunai et de disposer de son corps dans un buisson. One down.

Pendant ce temps, mes éphémères collègues devaient bien se débrouiller et suivre le plan, je l'espère. Me faufilant, désormais, à l'intérieur de l'habitation, je cherchais quelque chose de bien précis. Car, oui, j'avais un tout autre objectif que la mort de cet homme en venant ici. Oui, sa perte m'arrangeait. Mais un homme mort ne vaut plus rien. J'allais donc prendre possession de quelques petites choses qui ne lui seraient plus utiles bientôt. Trouvant son bureau, j'avais fouillé ses tiroirs à la recherche de... YES, VOILÀ. Son carnet de contact. Ceci valait bien plus que la somme que j'offrais aux déserteurs qui faisait en ce moment miroiter le Vétéran en leurrant ma mort.

Faisant le ménage en rejoignant mes convives, j'avais éliminé trois gardes. Un en lui cassant le cou et les deux autres en les faisant se poignarder mutuellement. Bande d'idiots. J'étais un peu déçu de l'opposition qui nous faisait face. Mais bon... Bref, la scène qui allait se dérouler devant moi allait être des plus amusantes.Voyant mes deux nouveaux copains parant avec notre cible, je fie une entrée fracassante dans la pièce en faisant un beau petit discours:

- Furutsuwamono, on croirait que tu viens de voir un fantôme? Dis-je avec un sourire carnacier. Qui est pris qui croyais prendre. Tu n'aurais jamais dû jouer avec moi. Maintenant, ces messieurs vont s'occuper de toi. Moi, je me suis occupé de tes sbires, ils m'ont déçu, sincèrement. Au revoir.

Messieurs, il est à vous. Ne laissez personne vivant ici. Une fois le travail terminé, mettez le feu à la maison. Votre paiement se trouve dans un sac se trouvant à l'extérieur de la maison, à l'emplacement où nous avons débarqué. Amusez-vous. Ça sera tout pour moi. Dis-je en m'allumant un cigare et en me retournant avant de poursuivre. Nous nous reverrons.


HRP: Voilà, j'ai conclu le rp, dsl pour l'attente... Je vous laisse pas mal de liberté pour gérer vote partie comme vous le voulez, amusez vous, faites un massacre, as you wish. Nous nous reverrons inrp dans un dossier bien plus gros prochainement <3





   Fiche par (c) Miss Amazing edit by Bigboss

____________________________________________

If you want to shine like sun first you have to burn like it

征服者 Seifukusha
avatar
暁 | Membre d'Akatsuki ▬ Taki no Nukenin

暁 | Membre d'Akatsuki ▬ Taki no Nukenin
Kakuzu
Messages : 81
Date d'inscription : 27/07/2015

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 175
Expérience:
170/1000  (170/1000)

Re: Welcome to the Darkside (FB)    Lun 18 Avr - 16:03
I AM A MOTHERFUCKING
BEAST



Un carrosse hein? Décidément ce Seifukusha avait un véritable talent pour la mise en scène. Un ninja digne de ce nom n'aurait jamais opter pour un moyen aussi voyant, mais il faut croire que ce roi de la pègre avait ses propres règles. Le centenaire ne fit donc pas d'histoire, et pour tout dire il prenait même un certain plaisir à ces façons princières.
Fidèle à lui même, le légendaire chasseur de prime ne fut guère prolixe. S'il daignait regarder son interlocuteur, il ne lui offrit pas l'honneur d'une réponse. Cependant, ses yeux de prédateurs n'étaient-ils pas suffisamment expressifs? Il analysait son ancienne proie sans aucune pudeur, décryptant la fierté et la confiance en soi que cachait les traits du prince. Dire qu'il était fasciné serait exagéré, mais que quelqu'un suscite son intérêt était déjà un exploit, et on ne pouvait dire que ce sombre prince le laissait indifférent.

Pour des raisons évidentes, ils durent se fermer bien avant leur destination, leurs pieds agiles couvrant rapidement la distance manquante. Couverts par le fameux manteau rouge et noir, le duo marchait sur la route principale. Il s'agissait d'un simple chemin de terre coupant au travers d'un sous-bois peu fournie. Un énorme manoir brisa rapidement l'harmonie du paysage, muré par d'énormes barreaux qui rappelaient bien plus les palissades d'un camps romain que l'élégante délimitation d'une maison de campagne. Monsieur prenait ses précautions, tant mieux.
Un homme tout de noir vêtu arrivant rapidement à leur rencontre. Sa peau moite et ses yeux brillants trahissaient sa terreur, mais qui ne serait pas terroriser par les frères zombis? Au moins le viel homme avait eu l'élégance de ne pas les accueillir armes en mains. Judicieuse idée, car ce n'était pas un groupe de gros bras qui allait freiner ces démons.

"Bon retour chers messieurs. C'est une bonne surprise de vous revoir aussi rapidement! Souhaité-vous un petit rafraichissement?"

Les deux assassins avaient traversés la maisonnée sans encombre, et il se trouvait désormais dans une cour interne, baignée par la lumière de la lune. Leur commanditaire avait tenu à les accueillir personnellement, conscient que pareils invités méritaient la plus grande déférence. Cependant, alors qu'il désigna une table pleine de victuaille, Kakuzu arrêta son geste, n'ayant guère de temps à perdre en futilité.

"Stop. Ne me faites pas perdre mon temps. Où est là récompense? Dit-il d'une voie volontairement irritée.

-Du calme messieurs! L'argent se trouve dans un endroit sûr! Je ne doute pas de votre réussite, mais voyez-vous notre contrat parle d'une certaine tête, or je ne vois rien de tel à vos côtés non?

-Ah ça! Et bien le voici votre Seifukusha. Servi sur un plateau d'argent.

Fidèle à son talent de metteur en scène, le concerné fit son apparition. Nul besoin de décrire la réaction de l’assistance. Des armes sortirent rapidement de nul part, et si les quelques hommes présents furent subitement aux abois, personne n'osa faire un geste. Hidan qui s'était contrôlé jusque là riait déjà aux éclats, tandis que le voile se levait sur la mascarade.

Après une si belle conclusion, toute autre parole serait superflue. Kakuzu quitta la scène d'un bond, laissant son partenaire s'occuper des hommes ici présents. L'élu de Jashin était un maître du carnage, et il mettait temps de cœur à l'ouvrage qu'il serait presque regrettable de gâcher son plaisir.
Notre grand méchant loups s'était rendu sur le point le plus haut de ce manoir. Enlevant son manteau, il s'apprêtait à remplir se nouvelle mission. Son dos mis à nu se mit subitement à remuer. Baigné par la lumière de la lune, on aurait dit que quelque chose venait d'éclore sous sa peau. D'un coup sec, l'épiderme se déchira, laissant jaillir deux démons noirâtres du centenaire. L'un se posta au Nord, l'autre au Sud, empêchant à quiconque d'échapper à ce carnage.

Bercé par les cris de morts, le centenaire effectua calmement quelques signes de mains, puis s'éjecta brusquement de son piédestal. Au même moment, les créatures ténébreuses crachèrent deux calamités. Le feu et l'air s'associèrent dans un ballet destructeur, annihilant sans coups de semonces toute traces de vie de cette grande bâtisse. En quelques secondes, la demeure de Furutsuwamono devint son cimetière. Les bestioles responsables de ce carnage était déjà retourné dans leur hôte, et ce dernier contrôlait en ce moment même la récompense promise par son nouveau commanditaire.
Hidan? Il fallait bien plus que cela pour tuer un frère zombi, tant est que cela fusse possible. Le duo avait encore frappé, d'une façon dès plus magistrale. Aucun survivant, aucune preuve, l'Akatsuki prouvait encore une fois la redoutable efficacité de ses membres.

Spoiler:
 


____________________________________________

avatar
創業者 | Personnage Non-Joueur
創業者 | Personnage Non-Joueur
Correcteur
Messages : 179
Date d'inscription : 15/05/2015


Re: Welcome to the Darkside (FB)    Lun 18 Avr - 17:44

Correction de Kyôshi

Positif


Hello Kyo,

Tu commences à peser dans le milieu Lol. J'ai corrigé ça en classique par contre, une mission doit être officialisée par une demande préalable.


Négatif


Toujours les classic' Kyo, on ne va pas te refaire à ce niveau o/ ^.^ 


Gains


24 PE


Aya

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Resident Evil Chronicles HD Collection
» RESISDENT EVIL : The Darkside Chronicles
» The Darkside of Jillian O'Neill [Terminé]

Sauter vers: