Side Menu

Cigarillos y Puros (PV Gekitsu)
Partagez | 
avatar
Invité
Invité


Cigarillos y Puros (PV Gekitsu)    Sam 12 Sep - 18:23


~ A story about smoke ~

Le cliquetis à l’ouverture du zippo souligna l’arrivée d’Asuma à l’un de ces restaurants en extérieur si typique du pays du feu. Il alluma une cigarette et commanda un bol de ramens en souriant. Rentrer d’une mission sans avoir à payer l’addition de Choji était suffisamment rare pour éveiller sa bonne humeur. Pour une fois, il allait pouvoir manger sans se préoccuper de la note.

Le Juunin appuya plusieurs fois sur la molette du briquet jusqu’à ce que les étincelles finissent par devenir la flamme qu’il attendait. La cigarette qui pendait à ses lèvres depuis son arrivée enfin allumée, il tira une bouffée de tabac avant de recracher un mince nuage de fumée. Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Voilà vos ramens !


Ses baguettes en mains, Asuma remercia le cuisinier et fit mine de commencer son repas. Rectification faite, tout irait pour le mieux lorsqu’il aurait le ventre plein. Un mouvement d’air perturba le nuage de fumée de sa cigarette. Le shinobi recula instinctivement. Une seconde plus tard et sa tête aurait subit le sort de son mégot : tranché en deux par un katana inconnu. Face à cette attaque surprise, le konohajin n’eut que le temps de saisir l’une de ses lames de chakra avant de heurter le sol. Tombé ainsi de sa chaise, il risquait de ne pouvoir contrer le prochain coup, aussi décida-t-il de riposter sans réfléchir. Son chakra fuuton recouvrit la lame et trancha tout ce qui se trouvait sur son passage. Ennemi, bar et bol de ramen comprit.

Merde...


Asuma attrapa sa cigarette taillée en pièce et la jeta sur le sol avec amertume en se relevant. Il avait du mal à comprendre comment les choses avaient pu aussi mal tourner. L’attaque de sa lame de chakra avait fait plus de dégâts qu’il n’imaginait. La moitié du bar était désormais coupé en deux sans parler de l’homme masqué qui gisait à ses pieds dans une marre de sang. Le ventre du ninja se mit à protester violemment. Pour lui, c’était surtout la soupe de ramens entièrement répandue sur le sol qu’il déplorait.

A croire que même sans Choji, Asuma finissait toujours par devoir payer une sacrée note.

DEV NERD GIRL

avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Gekitsu Kyôshi
Messages : 1531
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation actuelle : Partout.

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 687
Expérience:
772/500  (772/500)

Re: Cigarillos y Puros (PV Gekitsu)    Lun 14 Sep - 3:26





Smoke, blood & booze
自棄酒 Let's drink, esse.



Le divertissement. C'est important se divertir. Afin de ne pas sombrer dans la démence et la dépression, il est même primordial de se divertir. Ne pas s'amuser égalerait à une vie sans saveur. Une vie sans saveur, c'est gris. Le gris, c'est moche. Vous voyez ? En fait non, ce n'est pas totalement ça. Mais bon, le principe est là. Non ? Que ce soit en jouant aux cartes, en baisant une jeune dévergondée ou en s'intoxiquent avec diverses substances, il était impératif de s'amuser. S'exiler du quotidien pendant quelques instants, oubliant par le fait même tous nos tracas et problèmes. Tout le monde avait sa propre façon de sortir de sa petite vie et de vivre sa passion, ou du moins, faire quelque chose qui l'emmerdait moins que ses activités quotidiennes. Le gris, c'est moche. Celui qui serait en mesure d'offrir un exutoire temporaire à la morosité routinière des gens, en échange d'argent, ferait fortune. Ayant un plan bien défini pour atteindre le sommet, il était donc logique pour moi d'œuvrer dans ce milieu. En effet, j'y étais très bien implanté. En plus d'engraisser mon porte-feuille, cela me permettait à moi aussi, de sortir de mon quotidien quelques instants. Cependant, mon quotidien était tout sauf "gris", je le qualifierais plus de rouge et vert. Rouge pour le sang et vert pour le pognon.

Shukuba. Deuxième place forte de mon Empire. J'y œuvrais depuis un bon moment, j'avais une très bonne emprise sur la région. Club, bar, taverne, magasin, restaurant, clinique, école.. J'avais le bras long. Étant un village non-ninja, je pouvais assouvir mon pouvoir en tout impunité, et de, très facilement. Personne n'osait réellement s'opposer à moi. Tous ceux ayant osé bouffaient, aujourd'hui, les fleurs de par leurs racines. Trônant dans le secteur VIP de''Chez Réjean''. Le gérant était un chic type. J'avais acheté l'endroit il y a de cela quelques années, quand l'ancien propriétaire était mort dans de nébuleuses circonstances. Après une longue enquête sur chacun des membres de l'établissement, j'avais décidé d'en remercier quelque uns pour leur service puis j'avais offert une prolongation de contrat aux autres, moyennant un bonus pour une discrétion absolue. Aucun des employés ne savait réellement qui j'étais, heureusement, ils pensaient tout simplement que j'étais un gars bien placé qu'on ne devait pas faire chier. S'ils savaient... Bref. M'accordant un peu de repos pendant que le Banquier faisait les comptes de l'établissement, je sirotais un verre d'un délicieux whisky, tout en savourant un cigare importé du pays de la foudre.

Kishiku, mon fidel garde du corps. Sans lui, je serais probablement mort à l'heure actuelle. Il m'avait sauvé la vie à maintes reprises. Je lui avais donné une raison de vivre, lui m'offrait sa vie. Il était un peu comme un chien pour moi. Le meilleur ami de l'homme. Il était toujours content de voir "son patron", il était fidèle et protecteur. J'étais toute sa vie, tandis que lui n'était qu'une partie de la mienne. Il était cependant important pour moi, à ne pas s'y méprendre. D'ailleurs, il était mes yeux lors de nombreux moments. Comme maintenant. Je me trouvais dans une taverne banale, comme on trouvait des dizaines au pays du feu. On ne contrôlait donc pas les gens s'y présentant. Parfois, j'avais de belles et moins belles surprises comme invité dans ces établissements. Ayant remarqué un homme dégageant un fort chakra, mon homme avait fait ses recherches. Asuma Sarutobi. Il était dans le bingo-book. Cible facile : beaucoup d'informations sur lui. Il avait été un ninja gardien et était dorénavant junnin de la feuille. Ancien badboy, il figurait avoir une excellente prime sur sa tête. Je pourrais très bien lui enlever pour faire de l'argent rapide. Cible facile : un homme, masqué, avait fait éruption afin d'attenter à sa vie. Pauvre lui. Il s'était retrouvé tranché, gisant sur le plancher en moins de deux. Mon bar avait également subi les foudres du fumeur. Le voilà dans une fâcheuse situation. Heureusement pour lui, je ne voulais pas le tuer, comparativement à l'autre cadavre. Cependant, j'aimerais bien lui parler. Juste comme marché, non ? C'était la moindre des choses après avoir foutu le chaos dans mon établissement.

J'avais donné une série d'ordre bien précis à Kichiku: aviser le barman que j'offrais un nouveau bol de ramen à l'homme, mais que celui-ci devait venir à ma table. Puis je lui avais demandé de faire le ménage, ce corps devait disparaître. C'est donc ainsi qu'il s'était exécuté, toujours aussi efficacement qu'à son habitude. Le tenancier averti, il s'adressa au junnin:

▬ Hey vous, l'homme, là-bas, pointant Don Geki, vous offre un verre ainsi qu'un repas, il paraît qu'il a bien aimé le spectacle. Allez donc le voir, de toute façon, on doit faire le ménage ici, y a de la soupe, de l'alcool et du sang partout...


Asuma, devrait visiblement changé de place, l'offre était donc des plus alléchante et logique. De plus, qui ne serait pas intéressé par de la bouffe et de l'alcool gratuits ? À la seconde où l'ancien Gardien se leva, Kichiku entama le ménage, amenant le corps dans le "backstore" afin d'en disposer comme il se doit et d'en soutirer ce qu'il pouvait. De jeunes recrues s'occupaient de laver le plancher et réparer les dégâts pendant ce temps-là. Un peu plus loin, j'étais toujours assis paisiblement en savourant mon whisky et en fumant mon délicieux et précieux cigare. Une fois que l'homme avait pris place, je lui avais adressé de simples paroles afin d'amorcer de dia logique qui s'annonçait fort intéressant. Une fois mes quelques mots prononcés, j'avais continué de savourer mon nectar et mon bâton à fumé exotique.

▬ Merci pour le spectacle, c'était divertissant. Vous voulez un cigare ? Ils proviennent du pays de la foudre, ils sont de la meilleure qualité.

HRP: Simple, comme on avait convenu. Laissons l'alcool et la fumée enivrer nos pensées.

Code by AMIANTE EDIT BY BIG'BOSS
avatar
Invité
Invité


Re: Cigarillos y Puros (PV Gekitsu)    Ven 18 Sep - 19:07


~ A story about smoke ~

Les quelques secondes qui suivirent son règlement de compte avec un potentiel chasseur de prime furent les plus étranges de la journée. Aucun gros bras ne lui tomba dessus pour lui demander de rembourser les dégâts. Pas même l’attaque surprise d’un shinobi souhaitant venger la mort de son acolyte. En fait, on se contenta simplement de nettoyer le plancher et de faire comme si tout ceci n’avait jamais eu lieu. Asuma resta un moment abasourdi.

Hey vous, l'homme, là-bas, vous offre un verre ainsi qu'un repas, il paraît qu'il a bien aimé le spectacle. Allez donc le voir, de toute façon, on doit faire le ménage ici, y a de la soupe, de l'alcool et du sang partout…


Le ninja de Konoha soupira en baissant la tête. Puis il sortit son paquet de cigarette et alluma une nouvelle clope. Il inspira une bouffée de tabac et se tourna vers l’homme en question. De toute évidence, ce type était la raison pour laquelle les choses se passaient aussi « simplement ». Sur quel genre de psychopathe venait-il de tomber ? Il avait apprécié le spectacle ?! Qui d’autre qu’une ordure pourrait se délecter d’un meurtre de sang froid ?

Ce type n’était clairement pas net. Allez donc savoir pourquoi Asuma accepta l’invitation comme si de rien n’était. Souhaitait-il menait habilement sa propre enquête pour déterminer s’il avait à faire à un plus grand danger encore que ce chasseur de prime ? A moins que ce soit juste pour profiter de son hospitalité peu commune…

On peut dire que vous savez choisir vos invités…


Le Juunin le jaugea du regard avant de s’assoir. Ce type était un fumeur de première catégorie, il avait au bord des lèvres ce qu’Asuma considérait comme une dangereuse tentation. Dans son verre, un alcool ambré qu’il avait rarement eu l’occasion de voir. Ces quelques détails lui permirent de dresser un profil grossier de ce personnage. Il ne faisait pas partie du commun des mortels. Ce gars-là était au dessus de la masse. Sa veste cramoisie ajoutait une touche d’étrange à ce tableau déjà hors cadre. Personne à part lui ne portait un tel accoutrement, ce qui le rendait forcément, encore plus singulier.

Merci pour le spectacle, c'était divertissant. Vous voulez un cigare ? Ils proviennent du pays de la foudre, ils sont de la meilleure qualité.


J’ai déjà une dette envers-vous il me semble. Je préfèrerais donc ne rien ajouter à l’ardoise. Et puis.. j’ai déjà ce qu’il faut.


Comme pour illustrer son propos, Asuma tira sur sa cigarette et laissa s’échapper de ses lèvres et de ses narines un mince filet de fumée. Tout en observant le ménage des employés du bar, il déposa un mégot dans le cendrier sur la table, avant de revenir à leur discussion. Il laissa sa cigarette à moitié consumé sur le bord de l’objet et plongea le regard dans celui de son interlocuteur.

J’aimerais savoir à qui je dois ce service.


Le Shinobi montra du pouce le sol encore taché de sang en laissant volontairement paraître un air grave. Le détachement de ce personnage était désaccordé à cette situation. Même si d’habitude Asuma montrait toujours un air serein, il ne pouvait s’enlever de l’esprit l’idée qu’il était peut-être tombé dans un guet-apens sordide. Tout était beaucoup trop simple pour paraître réel. En tant qu’ancien Gardien du Daimyo du feu, il avait l’expérience de ce genre de mascarade. En règle général, elle dissimulait systématiquement quelque chose d’ignoble.

Asuma sentait que cet homme cachait un squelette dans son placard… voir même un cimetière tout entier. Tant que ses suspicions ne seraient pas démentis, il ne pourrait rien accepter de lui.

DEV NERD GIRL

avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Gekitsu Kyôshi
Messages : 1531
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation actuelle : Partout.

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 687
Expérience:
772/500  (772/500)

Re: Cigarillos y Puros (PV Gekitsu)    Ven 18 Sep - 22:10





Smoke, blood & booze
自棄酒 Let's drink, esse.




Une dette.. S'il savait. Il m'avait rendu service sans même s'en rendre compte. Ce type qu'il venait d'assassiner froidement. Il se nommait Shinji Takudo. Un chasseur de primes ayant déjà appartenu au village caché de la pluie. Depuis quelques années, il vivait en tant que nomade, se promenant d'un pays à l'autre en quête de contrat afin de pouvoir vivre et, surtout, assouvir sa soif de pouvoir. Il aimait tuer, être le meilleur. Voilà en partie pourquoi il avait été ''renvoyé'' du pays de la pluie. Il s'en était probablement pris à l'ancien ninja gardien pour l'énorme prime qui trônait sur sa tête. Pourquoi étais-je content de le voir mourir ? Tout simplement, car, il commençait à s'immiscer dans mes affaires. Il fouinait trop à mon goût. Qui sait ce qu'il voulait faire. On ne le saurai, vraisemblement jamais, car son corps était déjà en train d'être brûlé par mes hommes de main. Au moins, je n'avais pas eu a payé un homme pour l'éliminer, un autre l'avait fait sans que je lui demande et prétendait être en dette envers moi, c'est absolument merveilleux.

Choisir mes invités ? En effet, savoir bien s'entourer est primordial dans ce milieu. J'avais un cercle intime très petit. Les gens en qui j'avais réellement confiance se comptaient sur les doigts d'une main d'un Yakuza. J'avais certes énormément de connaissances, mais ce métier l'exigeait. Tout n'était que business. Je n'avais pas de réelles amitiés. J'avais un certain lien de complicité avec Ginkousha, mais ça restait fondamentalement pour le business. J'éprouvais aussi une certaine appréciation pour Kichuku, mon fidel garde du corps, j'avais partagé de bons moments avec lui. De là à l'appeler un ami ? Je ne sais pas. Le reste n'était que de la pure business. Sinon, je faisais Aijin à l'occasion, mais c'était purement sexuel. La seule personne à qui je tenais réellement était ma maman. Je l'aimais profondément, sincèrement. Cependant, je n'allais pas aller plus loin sur ce dossier, car il est classé secret défense. Tirant une bouffée de ce divin cigare puis la relâchant dans un torrent de fumée digne de ce cadeau de dieu, je répondais à mon invité.

▬ Vous n'avez aucune dette envers moi. Je vous remercie de nous avoir débarrassé de cette pourriture. Je ne demande que votre temps, j'aimerais vous parler.

Qui j'étais ? Mais il est fou. Jamais je ne dirais mon identité aussi facilement. Il tenait bien à me rendre un service cependant, j'allais m'en souvenir, un homme comme lui pouvait être utile, c'est certain. Pour l'instant, je n'avais cependant rien d'autre en tête que discuter. J'étais venu ici pour relaxer tout en buvant un verre et c'est ce que j'allais faire. Le monde pouvait bien s'écrouler dehors, je voulais boire et fumer mon cigare point. Avoir un interlocuteur intéressant ne serait que mieux afin d’assouvir mon esprit curieux et amant de la philosophie, cet homme avait assurément un truc intéressant ou deux à raconter. Il semblait s'inquiéter, il ne devrait pas, si je le voulais, il serait déjà mort ou sur une chaise en train de se faire torturer. Bref, ces ramens arrivaient, il allait être content. J'allais relancer la discussion, car cela était mon but, tout simplement.

▬ Cadeau de la maison. J'aimerais savoir que fait un homme comme vous ici ? Personnellement, je suis en ces lieux pour relaxer, me détendre, tout en profitant des plaisirs de la vie.

Code by AMIANTE EDIT BY BIG'BOSS

____________________________________________

If you want to shine like sun first you have to burn like it

征服者 Seifukusha
avatar
Invité
Invité


Re: Cigarillos y Puros (PV Gekitsu)    Dim 20 Sep - 22:04


~ A story about smoke ~

Les volutes de fumées évoluaient gracieusement dans l’air, formant un nuage artificiel au-dessus de leurs têtes brunes. Il y avait quelque chose de très cliché dans cet instant particulier. On aurait pu sortir la scène de son contexte et la glisser dans un film typique de gangster, sans que personne n’y trouve à redire quoi que ce soit. Tout y était, le cigare, l’alcool, la fumée et même le sang répandu allègrement sur le sol. Tout semblait annoncer un climax digne des plus célèbre film sur la pègre. Mais pour le moment, nous n’en étions qu’au stade de l’incipit.

Vous n'avez aucune dette envers moi. Je vous remercie de nous avoir débarrassé de cette pourriture. Je ne demande que votre temps, j'aimerais vous parler.


Asuma tiqua un instant. Pas de dette ? Un service rendu en échange d’une « pourriture » de moins à supprimer ? A chaque parole, cet homme en dévoilait plus sur lui qu’il ne le souhaitait visiblement. Il avait volontairement ignoré la question du Juunin sur son identité. Mais il était claire que c’était le propriétaire de l’établissement. Et certainement pas le genre à vouloir jouer carte sur table avec un ninja de Konoha. De toute évidence, il avait intérêt à demeurer dans l’ombre. Que pouvait-il bien cacher ?

Les ramens étaient là, Asuma finit par s’asseoir, son estomac était plus fort que ses suspicions. Sans lâcher des yeux son interlocuteur, il saisit ses baguettes.

Cadeau de la maison. J'aimerais savoir que fait un homme comme vous ici ? Personnellement, je suis en ces lieux pour relaxer, me détendre, tout en profitant des plaisirs de la vie.


Le Juunin haussa les sourcils et entama ses ramens sans dire un mot. Pendant plusieurs minutes il se contenta de dévorer ses pâtes, sans même jeter un regard à son hôte de marque. Il réfléchissait à la situation sans prendre la peine de répondre. Sans aucun doute c’était donc le propriétaire, et son offre était visiblement une sorte de « remerciement ». Son caractère hédoniste en faisait un personnage atypique et en même temps cela ne surprenait pas Asuma. Combien de gangster avait-il croisé lui ayant tenu le même genre de discours ?  Si ce type n’était pas un mafieux, il en avait de plus en plus les caractéristiques.

Cette ville est une étape obligatoire pour moi. Avant de rentrer à Konoha, il faut gouter les ramens de Shukuba !



Il se mit à sourire en avalant ce qui restait de la soupe. Peut-être avait-il à faire à un dangereux criminel. Peut-être était-il tombé dans son piège. Ou peut-être pas ? Dans tout les cas, mieux valait jouer le jeu pour le moment. Et qui sait, à force de paraître serein, il finirait sûrement par l’être vraiment.

Alors ici, c'est vous l'éminence grise ?


Asuma récupéra sa cigarette et la ralluma. Il se demandait si une question aussi direct allait le déstabiliser. Si ce gars était un animal à sang froid, il resterait totalement impassible. Ce qui ne ferait que confirmer les doutes du konohajin. Il inspira une bouffée de nicotine et paru bien plus à l’aise.

DEV NERD GIRL

avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Gekitsu Kyôshi
Messages : 1531
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation actuelle : Partout.

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 687
Expérience:
772/500  (772/500)

Re: Cigarillos y Puros (PV Gekitsu)    Lun 28 Sep - 3:36





Smoke, blood & booze
自棄酒 Let's drink, esse.



Un bon repas est toujours propice aux discussions et encore plus particulièrement aux affaires. J'y savais quelque chose, j'étais un fervent amateur de ces deux dernières. Quoi de mieux qu'un bon repas accompagné d'une succulente boisson pour discuter de choses sérieuses, ou moins sérieuses ? En tant qu'homme, nous réfléchissons bien mieux le ventre plein, c'est un fait. Essayer d'aller faire les courses le ventre vide, vous achèterez à perte, dépensant beaucoup trop pour ce que vous désiriez initialement. D'ailleurs, tout cela me rappelait un agréable souvenir, accompagné d'un mauvais. D'ailleurs, tout cela me rappelait un agréable souvenir, accompagné d'un mauvais. Je savourais un filet mignon d'une qualité remarquable, le tout avec un vin provenant d'un vignoble du pays de la Foudre, rarement il m'avait été donné de goûter à un tel délice sur le plan culinaire. Cependant, la merde que j'avais en face de moi m'avait posé problème et ainsi dérangé un peu ce somptueux repas que je m'offrais. Il posait trop de questions, de mauvaises questions. Puis à un moment donné, il avait prononcé une suite de mots que je n'avais pas apprécié du tout. Quoi de mieux qu'un bon repas accompagné d'une succulente boisson pour discuter de choses sérieuses, ou moins sérieuses ? Kichiku, qui était assis derrière lui avait sorti un fil de fer et l'avait étranglé, jusqu'à temps que mort s'en suivent. Puis moi, j'avais, enfin, pu savourer mon repas en toute tranquillité. Malheureux pour lui, heureux pour mon estomac. Comme on dit, le bonheur des uns fait le malheur des autres. Bref, j'avais un homme devant moi qui me parlais, je n'allais pas jouer le même jeu que lui et le faire attendre. Expirant une bouffée de mon divin cigare, je lui avais adressé les mots suivants :

▬ Ah, les ramens de Shukuba. En effet, ils sont délicieux. Nous voici ici pour les mêmes raisons, je reviens d'un voyage et mes papilles demandaient un tel délice. Un bon cigare et un repas digne de ce nom. Quoi demander de mieux ? J'avais pris une légère pause, faisant un semblant d'interrogation avant de répondre tel si une lumière avait allumé dans mon esprit. Ah oui, de l'alcool !

J'avais détourné le regard de mon interlocuteur quelques instants pour attirer celui d'un employé, bien évidemment, il n'avait pas fallu attendre très longtemps pour qu'un serveur daigne me regarder et attendre ma commande. Je lui avais donc commandé d'une voix plus que normal " une bouteille de Vodka s'il vous plaît !". Je m'assurais donc ainsi de passer une belle soirée, si mon interlocuteur voulait en faire partie, cela me serait que plus agréable. Il semblait méfiant, il ne devrait pas. Pour une rare fois, je n'avais pas comme but de faire le mal, je voulais que mon bien. Un moment de détente, tout simplement, parmi cette vie océan déchaînée qu'était mon quotidien. En tant que bon capitaine, il m'arrivait d'accoster mon navire de guerre pour le réparer. Il semblait inquiet, il voulait savoir si j'étais l'éminence grise de cet endroit. Oui. Tout simplement oui. J'ai nul doute que je représentais l'être le plus intelligent de cet établissement, le seul pouvant arriver à ma cheville étant le Banquier, cependant le ninja de la feuille ne saurait rien de la présence de mon vieil ami en ces lieux. Allais-je lui avouer que j'étais à la tête d'un Empire colossal qui s'étendait sur plusieurs pays possédant plus de richesse qu'un petit pays et une force militaire tout aussi équivalente ? Que je possédais des informations pouvant faire trembler les plus grands de ce monde ? Absolument pas. Il n'en saurait rien. Je pouvais très bien lui dire, mais il n'aurait jamais sorti d'ici vivant, et mon intention n'était pas de le tuer, comme j'avais mentionné à maintes reprises. J'allais donc y répondre une vérité à travers un mensonge, ou un mensonge à travers une vérité, tout dépend de votre façon de voir les choses.

- Ce soir, je ne suis personne. Je suis, tout comme vous, un voyageur en quête de repos à travers cette tumultueuse épopée qu'est la vie.

Sur ces magnifiques paroles dotées d'une profonde sagesse, notre bouteille de vodka était arrivée. Enfin. J'allais pouvoir me désaltérer un peu. Ouvrant la bouteille et versant deux verres, puis m'allumant un autre cigare, je m'adressais de nouveau à celui me faisant face avant de déguster mon verre et savourer mon merveilleux engin à cancer des poumons.

▬ Prenez un verre, je vous garantis que vous ne serez pas déçu, cette vodka provient d'une distillerie du pays de la neige, une bouteille très rare dotée d'un goût unique. Ah et... L'offre du cigare tient encore si vous voulez.

Code by AMIANTE EDIT BY BIG'BOSS

____________________________________________

If you want to shine like sun first you have to burn like it

征服者 Seifukusha
avatar
Invité
Invité


Re: Cigarillos y Puros (PV Gekitsu)    Ven 2 Oct - 17:36


~ A story about smoke ~

Un moment de flottement gagna la discussion des deux hédonistes. Après avoir engloutit ses ramens à la manière de Choji ou Naruto, il se sentait bien plus serein. Peut-être même trop serein. L’estomac rempli comme il se doit, son corps tout entier réclamait une sieste bien méritée. N’avait-il pas risqué sa vie quelques minutes plus tôt ? Et n’avait-il pas arpenté le pays du feu de long en large, pour accomplir la mission qu’on lui avait confié ? Un peu de repos ne serait pas de refus, mais dans un tel lieu, c’était rédhibitoire.

Asuma n’était pas né de la dernière pluie, il avait l’intime conviction d’être tombé dans un repaire de mafieux. Et en face de lui, le « Parrain » de toutes les crapules qui agissait dans l’ombre des grandes nations. Ceux qui ne vivaient que pour l’argent, mais suffisamment malin pour éviter d’attirer l’attention sur leurs magouilles. Konoha et les autres villages ninjas étaient bien trop occuper à défendre les frontières de leurs pays respectifs et à se faire la guerre pour se préoccuper de ce types de vermines.

Mais lui n’était pas un soldat comme les autres. En tant qu’ex-gardien du Daimyo du Feu, son principal ennemi avait été justement ces hommes d’affaires aux intentions criminelles qui visaient le pouvoir et le profit. Combien de tueur à gages, d’espions et d’agent doubles travaillant pour ces chefs de la pègre, avaient attentes à la vie de son protégé ? Même si Asuma n’avait jamais été confronté directement à ces hommes en costard-cravate, il avait régulièrement sentit leurs mains invisibles qui tiraient les ficelles de sombres desseins.

Et finalement, c’était un simple hasard qui l’avait mis sur la route d’un de ces hommes. Comble de l’ironie, il n’était coupable de rien et aucune preuve n’indiquait qu’il s’agissait bel et bien d’un criminel notoire. Pire encore ! Asuma se surprenait à éprouver de la sympathie pour cet inconnu qui semblait partager les mêmes goûts que lui. La vie avait un cruel sens de l’humour.

Ce soir, je ne suis personne. Je suis, tout comme vous, un voyageur en quête de repos à travers cette tumultueuse épopée qu'est la vie.


Ainsi donc, il confirmait ses soupçons. Sans mentir tout en éludant la question, il évitait habilement de se compromettre plus que de raison. Le shinobi savait exactement à qui il avait à faire désormais. Et cet homme en était tout à fait conscient. Mais comme aucune preuve autre que son intuition ne permettait de faire la lumière sur son identité, il pouvait tout à fait jouer la comédie jusqu’à la fin de leur discussion. Asuma sentit à cet instant précis, qu’il ne parviendrait jamais à arracher le moindre élément lui permettant de définir concrètement ce personnage. Il faisait face à un point d’interrogation, un mystère qui resterait intact tant qu’il essayerait de le percer à jour.

Prenez un verre, je vous garantis que vous ne serez pas déçu, cette vodka provient d'une distillerie du pays de la neige, une bouteille très rare dotée d'un goût unique. Ah et... L'offre du cigare tient encore si vous voulez.


La cigarette du Sarutobi lui donna sa dernière bouffée de nicotine. Il était toujours aussi calme et placide malgré l’ébullition de ses pensées. Sans la moindre réaction visible, il avait écouté son interlocuteur, l’avait regardé commander cette bouteille et fumer son cigare. Il passait au crible son comportement depuis le début de leur entretien. Rien ne l’avait trahi jusqu’ici. Asuma cracha un dernier nuage de fumée.

Refuser deux fois une telle merveille ? Je risquerais d’être foudroyé sur le champ par un Kumojin !


Avec un sourire, le Juunin écrasa sa cigarette dans le cendrier et se servit un verre de vodka pendant que son hôte lui préparait un cigare. Puisqu’il était impossible de déterminer à qui il avait à faire en l’interrogeant frontalement, Asuma allait entrer dans son jeu des convenances. A force d’échanger banalités, il recueillerait peut-être des informations qui le confondrait. Il vida d’un seul trait son verre et le posa sèchement sur la table.

Après une mission pareille, il me fallait bien ça pour récupérer !


DEV NERD GIRL

avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Gekitsu Kyôshi
Messages : 1531
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation actuelle : Partout.

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 687
Expérience:
772/500  (772/500)

Re: Cigarillos y Puros (PV Gekitsu)    Sam 3 Oct - 22:38





Smoke, blood & booze
自棄酒 Let's drink, esse.




En effet, les cigares de la foudre étaient une véritable merveille. Le tabac était cultivé avec soin par de vaillants fermiers, ces hommes étaient de vrais artistes, leur produit étant d'une qualité supérieure. Je m'approvisionnais, majoritairement, auprès d'un certain Shunkan, un vieux fou un peu bizarre. Cet homme était un drôle de personnage, grand farceur, il savait apprécier les plaisirs de la vie.  Bref, tout cela m'était venu à l'esprit, car l'homme avait mentionné la peur d'être foudroyé par un kumojin. Pensant d'abord à ce vieux sénile de Shunkan, mon esprit s'était, par la suite, tourné vers une autre de mes connaissances de la foudre : monsieur Raikage. Le dieu de la foudre en personne, en effet, l'insulter ou lui porter affront ne serait pas une bonne chose et le foudroiement serait le châtiment approprié. Je croyais tout de même à mes chances de le vaincre, mais ça, c'est une autre histoire hihihihi. Ce petit Sarutobi aux allures de badboy me rappelait de bons souvenirs, il marquait des points.

Comme à mon habitude, je jouais, j'étais un joueur. J'adorais jouer. Asuma semblait lui aussi vouloir jouer, nous bluffions et déposions nos cartes comme des pros, c'était amusant. De plus, il avait bon goût, autre point pour lui. Tel un malfrat kirien, il avait calé son verre d'une façon très mâle, j'allais faire pareil. Jouons. D'un trait, j'avais terminé mon verre avant de nous servir à chacun un autre round. Une mission ? Elle avait été exténuante, je devais en savoir plus. Il mentionnait cela comme si de rien n'était, comme s'il savait que j'allais mordre à l'hameçon. Était-ce désiré ? Était-ce désiré ? Honnêtement, je m'en foutais, je voulais savoir. Le savoir est mon arme de prédilection, bien au-delà de mes jutsus pourtant dévastateurs. J'allais donc mordre, comme un gentil poisson, même si en réalité, j'étais le pire des requins. Cependant, avant d'aller dans cette avenue, je devais respecter l'ordre des choses et lui fournir l'objet de sa convoitise : un merveilleux cigare. Quel hôte pitoyable je serais si je ne lui offrais pas ce que je lui avais avant promis. J'allais donc mordre, comme un gentil poisson, même si en réalité, j'étais le pire des requins.

▬ En effet, ils sont merveilleux. Les kumojin sont effectivement foudroyant.. Au moins, leurs cigares sont délicieux, on va leur concéder cela.

J'allais passer au prochain niveau du jeu, je m'amusais, lui aussi, visiblement, mais je me devais de faire avancer les choses, en tant qu'homme d'affaires, je flairais l'opportunité. À la base, je ne voulais que relaxer, mais si une belle occasion se présentait, je ne pouvais pas cracher dessus. Non. Je relaxerais plus tard, d'ailleurs, Aijin m'attendais dans ma chambre, j'allais passer une belle nuit en compagnie de cette plantureuse jeune femme au mille et un charme tout aussi dangereux les uns que les autres. Tirant une énième aspiration de mes feuilles de tabac divines, je relâchais le tout avant de regarder mon interlocuteur puis de prendre cul sec mon verre, de nouveau. Il avait du potentiel, il n'était pas con et connaissait les règles et le jeu. Il devait très bien savoir le genre de gars que j'étais, puis moi, je savais très bien qui il était et ce qu'il avait fait dans sa jeunesse. J'allais donc lui tendre une perche, analysons sa réaction. Puis, une fois terminé, j'allais me resservir un verre de cette vodka, diantre qu'elle était bonne !

▬ Je reviens moi aussi d'un long périple. Parlez-moi donc de cette mission, si cela n'est pas trop indiscret.

Code by AMIANTE EDIT BY BIG'BOSS

____________________________________________

If you want to shine like sun first you have to burn like it

征服者 Seifukusha
avatar
Invité
Invité


Re: Cigarillos y Puros (PV Gekitsu)    Mer 14 Oct - 18:30


~ A story about smoke ~

Un bruit sourd et répétitif résonnait dans tout le hangar. Chaque nouveau choc rompait le silence ambiant. Asuma s’alluma une clope et emboita le pas à cet homme trapus et totalement imberbe. Le juunin se demanda s’il s’agissait là d’un choix volontaire bien qu’un peu excentrique; ou peut-être une tare génétique ? Il inspira une bouffée de nicotine et sourit en pensant qu’il s’agissait là d’une tout autre forme de « kekkai genkai ».

Naguru…


Le tapage cessa définitivement. L’auteur avait terminé sa basse besogne. Inerte, gisant inconscient sur une chaise qui avait survécu miraculeusement à la déferlante de coups, la victime de ce fameux « Naguru ». A quelques pas de là, derrière l’entremetteur qui venait d’interpeller son leader, Asuma jetait un regard insensible à ce puching ball humain. En soufflant un nuage de fumée, il se tourna vers son interlocuteur. Une connaissance de longue date.

Débarrasse-toi de ça et laisse nous seul Ikan.


Le corps athlétique de Naguru rappela à Asuma la passion qu'il entretenait pour l’exercice physique. Un frisson parcouru son dos. Il se rappelait de ces heures d’entraînement interminables qu’il lui avait infligé par le passé. Pendant que le ninja continuait de fumer en repensant à cette époque, son hôte retirait ses poings américains et nettoyait le sang sur ses mains. Du haut de ses deux mètres il lança un regard glacial au shinobi de Konoha.

 Après tout ce temps… tu n’as pas changé d’un iota Asuma. C’est seulement lorsque tu as besoin de moi que tu daignes me rendre visite !


Les sourcils du Sarutobi se levèrent de stupeur, et ses yeux s’écarquillèrent en voyant arriver le poing du colosse. Un réflexe de survie instantané poussa Asuma à se mettre hors de portée d’un bond en arrière. Sa cigarette quitta ses lèvres, tombant au sol piteusement.

 Tu devrais reprendre l’entraînement. Il y a quelques années encore, tu n’aurais même pas laissé tomber une cendre. 


J’allais m’en débarrasser de toute façon.


Le Juunin se rapprocha de Naguru en écrasant du pied sa cigarette. Les deux hommes se jaugèrent quelques instants, avant de s’étreindre amicalement. Après quelques secondes, le géant blond se recula et l’expression de son visage parut bien moins joyeuse.

 Malheureusement, je ne peux pas t’aider. 


Tu n'as rien trouvé ?


 Crois-moi, j’ai fait mon possible pour rassembler un maximum d’information. Mais c’est comme essayer d’attraper de la fumée...


La lune rouge est un mystère pour nous tous...


 La seule certitude que j’ai, c’est qu’ils agissent comme des mercenaires. Le pays de Ci en a fait les frais, ils l’ont rasé pour qu’un pays voisin s’en empare. Cela leur a permis d’étendre leur réputation est d’empocher un bon pactole. 


Asuma sortit son briquet et alluma une nouvelle cigarette. La simple idée que ce groupe soit capable de réduire à néant un pays tout entier brisa sa nonchalance habituel. Il ressentit immédiatement le besoin de fumer.

Même si c’était un petit pays, une telle démonstration de force prouve qu’il ne faut pas les prendre à la légère...


 Reste à savoir leur objectif à long terme. Gagner en réputation pour agrandir leur trésorerie, je peux le concevoir. Mais à terme, cet argent devra bien servir à quelque chose ! 


Si le pays de Ci est tombé avec si peu de moyens, qui sait ce dont il seront capable avec les ressources suffisantes…


Asuma porta la main à son épaule. Même s’il n’avait pas eu de graves blessures lors de sa confrontation avec Kisame, ce requin lui avait laissé un souvenir indélébile. Sans l’intervention de Kakachi, il n’aurait certainement pas eu la moindre chance face à un ennemi pareil. Sans parler d’Itachi Uchiha… après cet altercation, il avait vite compris quel genre de monstre comptait l’Akatsuki dans ses rangs. Avec les fonds nécessaires pour lever une armée, cette organisation pourrait rapidement devenir un problème de taille pour les cinq grandes nations. Un sixième pouvoir susceptible de briser la paix fragile instaurée depuis la dernière grande guerre.

Merci pour ces informations Naguru. Je t’en dois une !


 Si je trouve mieux je te le ferais savoir ! 


Asuma tira une dernière fois sur sa cigarette avant de serrer la main de son vieil ami. Sa poigne de fer lui arracha une grimace. Il toussa, s’étranglant avec quelques cendres qu’il avait avalé par inadvertance.

Une quinte de toux extirpa le shinobi de ses souvenirs. En repensant à sa mission, il s’était perdu au fil de ses pensées et avait oublié qu’il fumait un cigare et non une simple cigarette. Il se servit un verre d’eau pour apaiser le feu dans sa gorge avant de poser les yeux sur son interlocuteur. Le temps était passé sans qu’il s’en rende compte, laissant la question de son hôte en suspens bien trop longtemps pour rester courtois.

Une mission de renseignement, du menu fretin pour un Juunin à première vu. A première vu seulement…


Asuma laissa le silence reprendre ses droits. Il se doutait que ce curieux poisson mordrait à l’hameçon. Il sentait que son interlocuteur était pendu à ses lèvres. Impatient d’en savoir plus, ou du moins, suffisamment intéressé pour attendre la suite. Le ninja de la feuille en profita pour reprendre la délicate consommation de son cigare.

Est-ce que le nom d’Akatsuki vous évoque quelque chose ?


Il sourit et ajouta un compliment sur le havane du pays de la foudre comme s’il s’agissait là d’un sujet tout à fait commun. Et pourtant, citer cette organisation de Nukenin réputée mais peu connu du grand public relevait de l’absurde dans une conversation anodine. Mais Asuma savait pertinemment qu’il ne s’agissait en rien d’une conversation anodine. Peu importe la réponse de son interlocuteur, il se trahirait forcément. S’il savait, alors il prouverait par la même occasion qu’il n’était pas n’importe qui. S’il feignait l’ignorance, il passerait à côté d’une belle opportunité…

Même si Shikamaru était meilleur que lui, le Sarutobi venait de prouver qu'il restait un adversaire redoutable au Shogi.

DEV NERD GIRL


avatar
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Gekitsu Kyôshi
Messages : 1531
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation actuelle : Partout.

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 687
Expérience:
772/500  (772/500)

Re: Cigarillos y Puros (PV Gekitsu)    Ven 16 Oct - 8:05





Smoke, blood & booze
自棄酒 Let's drink, esse.




Quittant l'antre éphémère que ma bouche lui procurait, la fumée émanait de celle-ci et de mes narines tel un dragon crachant du feu. En fait, j'étais un peu comme un dragon. Des plus dangereux et ayant une réputation quasi-légendaire, j'étais un mythe pour certain, partageant ainsi quelques caractéristiques avec ce divin animal. Bref, cette émanation de toxine provenant de mon merveilleux cigare était bien différente des précédentes. Certes, je me détendais visiblement toujours autant, mais je venais d'embarquer dans une nouvelle partie. Asuma Sarutobi, celui-ci commençait à parler beaucoup. Beaucoup trop ? Qui sait. Peut-être voulait-il consciemment me parler de tout ça. Était-ce possible qu'il ait été envoyé ici dans le but de me cuisiner ? Ce n'est pas impossible. Le plus probablement, cependant, c'était qu'il commençait à être un peu trop enivré par l'alcool et que sa langue se déliait. Pourquoi commençais-je à douter de tout ça ? Tout simplement, car il avait dit un mot qui avait retenu la moindre parcelle de ma, si précieuse, attention. "Akatsuki".

La lune rouge, une bande de mercenaires tous plus redoutable les uns que les autres aux ambitions des plus nébuleuses. Méconnu du grand public, il commençait à œuvrer à la lumière du jour, dévoilant toujours un peu plus à chaque apparition. Pour le moment, nous n'avions droit qu'à la pointe de ce sombre iceberg. Pour ma part, j'avais été en mesure de plonger un peu et de découvrir quelques petits détails intéressants. J'avais, il y a de cela quelques années, eu à faire avec des hommes de cette organisation. Deux immortels, se faisant appeler les frères zombis, ils avaient eu comme mission de m'assassiner, heureusement pour moi, j'avais vu venir le coup à l'avance et tel un maître, j'avais retourné la situation à mon avantage en les engageant. Le reste fait parti de l'histoire. Depuis le temps, je n'avais cessé de m'informer sur eux, d'analyser les échos venant à mon oreille. Mon voyage à Iwa m'avait d'ailleurs bien apprit sur leurs sombres desseins.. Certaines de mes alliances m'avaient aussi donné accès à des informations qui feraient frissonner le commun des mortels. Il ne me donnait rien de m'aventurer plus loin sur ce sujet pour le moment. Oui, j'en savais beaucoup, certes ce n'était rien comparé à mon habituel niveau de connaissance de mes opposants, mais vu la grosseur du poisson, le peu que je savais était énorme, surtout comparé au très très peu que le reste du monde connaissait.

Cet homme, ce Sarutobi, il parlait de renseignement. Le hasard faisait très bien les choses. Le renseignement était mon dada. Jamais ô grand jamais je ne serais dans une position aussi avantageuse et convoitée si je n'avais pas été un magnat de l'information. J'en devenais presque paranoïaque. Je devais tout savoir, toujours plus. Ma vie en dépendait. Chaque jour, des hommes tentaient d'attenter à ma vie sans que je le sache. J'avais fait de cet aspect mon principal cheval de bataille. J'avais, majoritairement, toujours un coup d'avance sur mes opposants, tout cela, je le devais aux informations que je possédais. En ce moment même, une pétrie armée travaillait pour moi afin de me faire parvenir des informations. Du simple dealer de drogue d'un coin de rue d'un quartier miteux, passant du serveur dans un restaurant quelconque, à un shinobi corrompu allant à un de mes espions personnelles, énormément de gens travaillaient continuellement à alimenter mon Empire en informations. Le tout m'assurait d'asseoir mon pouvoir, ma dominance et mon emprise sur ce milieu. Cela me permettait aussi de me créer d'intéressantes possibilités d'affaire, comme avec cet ancien ninja gardien. Asuma Sarutobi, débarquant dans un bar quelconque à la recherche d'un peu de répit en ces temps laborieux me tombait droit dessus, visiblement par hasard, m'ouvrant une porte énorme. J'adorais. Comme on dit, un bon joueur créé sa chance. En tant que bon joueur, j'allais jouer.

▬ Tout dépendant ce que vous pouvez offrir, ce nom pourrait en effet me dire beaucoup de choses.

Ma réponse était très claire, très vague pourtant, elle était directe pour celui ayant comprit le petit jeu qui se jouait entre moi et mon interlocuteur surprise. Il venait d'ouvrir une porte, une boîte de pandore même! J'allais saisir le tout, ô que j'allais m'amuser. L'alcool commençait à faire délier les langue, les grands esprits allaient se rencontrer. Commandant une autre bouteille, je savais que la soirée allait être longue, très longue. C'est donc ainsi qu'une belle histoire débuta, entre un verre et un cigare. Ah, c'est une merveille.

HRP: Ceci est la fin du rp, j'ai convenu avec Asuma de laisser la fin flou, la suite des évènements sera raconté ultérieurement dans un flashback d'un autre rp. Grosso-modo, les deux hommes parlent toute la nuit en buvant et fumant. Vala, the end.... for now.. (=

Code by AMIANTE EDIT BY BIG'BOSS

____________________________________________

If you want to shine like sun first you have to burn like it

征服者 Seifukusha

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La solution pour maigrir

Sauter vers: