Side Menu

[ FlashBack ] " Un jour tu seras un homme mon fils "
Partagez | 
avatar
忍 | Nukenin de Kumo
忍 | Nukenin de Kumo
Kokuyô Shieru
Messages : 115
Date d'inscription : 18/07/2015
Age : 20

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 717
Expérience:
163/500  (163/500)




" Un jour tu seras un homme mon fils "



Le silence était de rigueur cette nuit, pas un bruit, pas un courant d'air.. Le calme et uniquement le calme. Une sorte d'harmonie se dégageait de cette endroit. Jusqu'à ce que.. Jusqu'à ce que un cri gronde dans la nuit, remuant ciel et terre, balayant les montagnes, déracinant les arbres. Qui avait-il de mieux ? Un silence naturel ou un silence provoqué ? La rage était le principal moteur de ce cri qui courrait dans la nuit. Pourquoi tant de ressentiments émanaient-ils de cette endroit ? Pourquoi tant de ressentiments émanaient-ils de moi ? Je ne savais plus quoi de penser, mon père était mort dans la soirée d'hier, tout le monde me détestait et me rejetait. Ma mère, quant à elle, possédait un chagrin incommensurable qui ne serait être comblé par tout l'amour que je pouvais lui apporter. Un vide immense commençait à se former dans mon cœur.. Je n'étais plus moi-même pour être franc. Qui étais-je au fond de moi ? Un homme ? Un réceptacle ? Une arme ? Un monstre ? Tant de questions se bousculaient dans ma tête que je ne savais plus où en donner. Ma vie était basée sur le fait qu'on est scellé en moi le démon singe à quatre queues, celui que l'on surnommait Yonbi. Il était là, au fond de moi, je pouvais sentir sa présence et sa haine ! Mon âme fut profanée au moment où ce démon élit domicile dans mon corps. Je me détestais, je détestais tout le monde et j'étais seul.. C'était sans doute mieux comme ça.
Je ne faisais qu'errer dans la forêt montagneuse sans but, à la recherche d'une maudite consolation pouvant faire cesser ma tristesse et ma rage. Tout y passait, arbres, animaux, plantes.. Je ne pouvais que dévaster mon environnement, je ne maitrisais rien. Je sentais mon sceau me faire mal comme jamais mais malheureusement la situation commençait à être critique, mon manteau de chakra avait fait son apparition suivi de quatre queues d'un coup..

* Vas-y gamin.. Laisse parler ta rage, laisse parler ta haine ! Tu es seul et tu resteras seul toute ta vie, tu détestes tout le monde et tout le monde te détestes. Tu ne survivras pas dans un tel environnement. Laisse moi sortir ! *

Ce démon n'avait rien de sympathique, il voulait ma perte et retrouver sa liberté. Une question me tracassait la tête tout de même, Yonbi était-il né comme ça ou alors le comportement des hommes avait-il eu une grosse influence sur ce dernier ? Il avait dû souffrir lui aussi mais je ne pouvais pas comprendre sa souffrance, lui au contraire avait déjà dû assister à un tel spectacle, à un tel élan de rage de son hôte. Je n'avais pas été le premier après tout ! Je tentais tant bien que mal de canaliser toute la puissance de ce démon pour ne pas qu'il puisse sortir, il se tenait en face de moi et la seule chose que je comprenais dans ses paroles et son regard c'est que ce dernier voulait me tuer. J'assistais au spectacle macabre de moi-même encore à l'extérieur. Il y avait des explosions de partout, les animaux de la forêt fuyaient au simple hurlement pousser par ce monstre miniature. Un chakra lourd et pesant avait réchauffé l'atmosphère, plus on pouvait s'approcher et plus cela devenait brulant. Un simple contact avec ce manteau de chakra pouvait vous calciner la peau, de quoi vous tordre de douleur pendant des heures si vous ne receviez pas de soins rapidement. Le singe géant se moquait de moi et de mon état, cela le faisait bien rire et jubiler. Il était hors de question que je lui donne le plaisir de se voir libérer du sceau.

* Allez humain, à quoi bon vivre de cette manière ? Tu sais très bien qu'avec ma puissance je pourrai te venger, faire en sorte qu'on se souvienne de toi. Tu auras été l'hôte le plus résistant que j'ai eu si cela peut te rendre heureux et te rassurer. *

Ma rage avait arrêté de se concentrer sur moi et les villageois d'Iwa, c'était ce maudit singe qui attirait toute mon attention. Il voulait m'attirer dans l'abîme le plus profond pour que je ne puisse plus jamais remonter à la surface mais je n'allais pas dire mon dernier mot ! Je me tenais droit, face à lui qui était enfermé dans sa cage, attaché par des pieux à un mur. Je ne pouvais pas détacher mon regard de ce dernier, mes douleurs à la tête avaient finit par s'estomper et toute ma concentration était retenue par la situation présente. Le nombre de queues commençait à diminuer, j'avais réussi à retomber à deux queues, la puissance du démon semblait avoir moins d'emprise sur moi. il suffisait simplement d'être lucide et d'avoir de la volonté pour ne pas se laisser dominer. Je continuais de le regarder pendant que son pouvoir s'estompait jusqu'à ce qu'il ne reste qu'un malheureux manteau de chakra ridicule.

" Maintenant écoute moi bien Yonbi, je ne sais pas ce qu'on t'as fait subir mais je ne suis pas comme ces autres barbares qui pensent que tout leur ait dû ! Tu devras t'habituer à cet endroit car tu 'en sortiras pas de si tôt tu peux me croire. Je me nomme Kazushige Mashima, fils de Ishida Mashima, ancien chef du clan Mashima. Souviens-en toi maudit singe ! "

Le manteau de chakra avait disparu dans sa totalité, je ne ressentais plus de rage en moi, elle aussi avait disparue en même temps que l'emprise qu'avait le démon sur moi ! Néanmoins, la tristesse n'était pas partie elle, elle était toujours présente.. Je venais de perdre mon père un jour plus tôt après tout. Mon paternel, celui qui m'avait tout enseigné que cela soit concernant les ninjas et leur univers ou que cela soit concernant la vie. Je me souviens encore de ses derniers mots : " Mon fils, retiens ce que j'ai à te dire, cela te servira toute ta vie, surtout que cela te concerne toi plus particulièrement.. Il n'y a rien de noble à être supérieur à ses semblables.. La vraie noblesse est d'être supérieur à celui que l'on était auparavant. " Ces mots allaient me marquer toute ma vie, je n'avais pu m'empêcher de ressentir un pincement au cœur à l'écoute de ces mots. Il avait même ajouté que ses mots lui furent transmis par son père, qui lui même les tenait de son père etc... Je devais à mon tour les transmettre en héritage à la prochaine génération des Kazushige pour ne pas que le clan s'éteigne avec moi et avant que je devienne un vieil homme aigri par le temps.
Je pensais tellement que j'avais finit par ne plus penser à ma douleur, je ressentais néanmoins l'effet du chakra du démon sur mon corps et ma peau. Je devais rentrer avant que l'on apprenne ma fuite, je voulais simplement décompresser après tout.. Cette mort avait causé un grand chamboulement au final mais les mots que m'avait transmis mon père allaient me servir toute ma vie, cette phrase m'avait marquée et je devais faire en sorte de rendre fier mon père, il m'observait depuis là-haut. Je me souvenais des bons moments passés en sa compagnie. C'était quelqu'un de rude et de très stricte, il m'avait inculqué de nombreuses valeurs tout comme ma mère et je devais me montrer reconnaissant envers lui ! Je n'avais même pas encore vingt-cinq ans et je devais déjà me débrouiller sans lui..

Il m'avait enseigné tellement de choses, comment lancer un Kunai ou un Shuriken, comment bien malaxer son chakra, il m'avait soutenu à l'académie et s'était dressé face à mon enseignant lorsque ce dernier m'avait traité d'incapable. Quand j'étais gosse, il m'emmenait faire de la balançoire, de la randonnée pour découvrir le pays et même après la cérémonie pour sceller Yonbi dans mon corps, c'était l'un des seuls à ne pas ressentir d'aversion auprès de moi car comme il me l'avait toujours dit : " Mon fils, retiens bien que j'avais je n'aurais honte de toi, jamais je n'éprouverai d'aversion à ton égard. Tu es la plus belle chose que j'ai pu accomplir dans ma vie et je suis extrêmement fier de toi ! Regarde toi, tu es un Juunin alors que tes anciens camarades sont Chuunin, tu as surpassé toutes les attentes des villageois et des dirigeants. N'oublies jamais que tu es ma fierté, mon sang et mon avenir mon fils. " Le fait de repenser à ses souvenirs m'avait chamboulé encore une fois.. Je n'ai pu retenir mes larmes à ce moment, moi qui m'étais juré de ne jamais pleurer pour quoique ce soit. Je dressai mon regard vers les cieux, le ciel était magnifique et incroyablement étoilé. Mes larmes coulaient sur mes joues.

" Merci Papa, merci pour tout ce que tu as fait pour moi ! Jamais je ne pourrais t'oublier.. Adieu père. "

Ce fut sur ses mots que je me remis en route pour le village, je ne voulais pas que l'on s'inquiète pour moi. Je n'avais pas besoin de dire à mon père que je l'aimais et inversement car un jour, il m'avait expliqué qu'entre homme on se comprenait, on ne parlait pas. Il nous suffisait de nous regarder pour comprendre ce que l'autre pensait, nous le monde disait que je lui ressemblais mais c'était tellement plus que ça. Je venais d'admettre le décès de mon père, je devais prendre de l'avant à présent et continuer de faire sa fierté même au delà de la mort et veiller sur ma mère surtout, car c'est ce qu'il aurait voulu que je fasse. Je partis le cœur léger, apaisé.. Le reste des larmes sur mes joues et le sourire aux lèvres.  
  
NenaKonstanZ


____________________________________________



Spoiler:
 

" Celui qui combat des montres doit prendre garde à ne pas devenir monstre lui-même. Et si tu regardes longtemps, fixement dans l'abîme, l'abîme regarde aussi en toi. "
avatar
水 | Kiri no Jônin ▬ Administratrice

水 | Kiri no Jônin ▬ Administratrice
Misaki
Messages : 1178
Date d'inscription : 02/05/2015
Age : 24

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 1368
Expérience:
408/500  (408/500)

Correction de Mazushige Mashima


   

   
Positif,

   Rp interessant qui nous ramène dans le passé de ton personnage dans lequel on retrouve une touchante histoire. Avec le titre, j'ai même cru que tu nous parlerais d'un éventuel fils à toi. :huhu:


   

   
Négatif,

   Même chose que le RP précédent, attention aux fautes !


   
Récompense PE = 18 PE

   
Peak of Shinobi
   

____________________________________________

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jour 5 ] "L'homme n'est qu'un enrobage de saloperie fourré à la saloperie"
» Nakamura Kazuya - un jour, tu seras à moi.
» hector • "Tu seras un roi ... mon fils"
» Proverbe du Jour: Les hommes ont 4 poches, les femmes n'ont 1 poche
» le jour fait semblant de se lever. mais c’est la nuit pour toujours. et je suis la seule à le savoir.

Sauter vers: