Side Menu

Not even close, not even a little bit, not even at all. Pv Shin Raïma
Partagez | 
avatar
Invité
Invité




I Hate The Way I Can't Hate you


Feat Raïma Shin


Cachée entre les arbres sous cette brume épaisse, la kunoïchi se trouvait en territoire ennemi à titre personnel. Rien à voir avec Danzô cette fois, même si ce qu'elle y faisait semblait être un ordre donné de sa part. Reina était à la recherche d'informations sur l'organisation appelée Akatsuki, mais plus principalement, celle-ci cherchait des informations au sujet de l'un de ses membres. Itachi Uchiha. Selon certaines rumeurs, on raconte que le premier repère de cette organisation criminelle aurait été à Kirigakure et aussi, c'était le dernier endroit où l'on avait signalé la présence de l'homme qu'elle recherchait. Pour quelle raison Reina en avait après lui ? Cette dernière souhaitait en savoir plus sur ce qui s'était réellement passé cette fameuse nuit. Beaucoup trop de mystères, trop de secrets, l'ANBU en voulait le cœur net. Évidemment, cette dernière s'attendait à ce qu'il soit difficile à trouver et que lorsqu'elle arriverait à le trouver, ce n'était pas forcément dit qu'il lui répondrait, mais si elle n'essayait pas, Reina ne le saurait probablement jamais et au risque de se répéter, la jeune femme voulait ces informations. C'est alors que rapidement, la femme avait profité de partir directement après son rapport de mission pour ne pas évoquer de soupçon sur son voyage un peu long. Elle était fatiguée, mais si Reina souhaitait faire avancer les choses, celle-ci devait se faire du temps.

La femme avait laissée beaucoup d'informations dans sa chambre. L'uniforme ANBU, son masque, ses bandeaux de Konoha. Reina ne souhaitait pas être repérée ou être reconnue comme étant un ninja du Pays du feu ce qui la trahirait et qui ne rendrait pas son maître paranoïaque très heureux. Avant de partir, Reina s'était habillée autrement. Des vêtements plus classiques et plus féminins qui excluront les hypothèses vites faites qui feront croire qu'elle était ninja. Mais bien entendue, Reina s'était assurée de remplir ses sceaux avant de partir, des kunaïs et des shuriken pouvaient dont être à sa portée en cas de besoin. Pour s'assurer de ne pas être repérée à distance, la kunoïchi dissimulait son chakra pour le rendre in-détectable, ce qui empêcherait les senseurs de la remarquer et la traquer. À L'aide d'une technique de base, la jeune femme avait légèrement changée son apparence pour la cause. Ses cheveux roux éclatant n'étaient pas très subtiles et très peu de femmes ninjas avaient une telle chevelure. Noir, c'était une belle couleur pour sa lourde tignasse. Une simple mèche rousse pour rendre son apparence unique. Cependant, pour le reste de ses traits, la femme ne s'était pas trop compliquée la vie, rien n'avait changé, ni même sa cicatrice, cependant, un peu de maquillage aidait à la faire passer pour une civile si elle devait passer dans des villages côtiers.

Par où chercher ? La kunoïchi n'avait pas réussi à mettre la main sur le rapport de mission pour s'orienter, cependant, la femme se doutait que ce soit loin du village et dans un endroit plutôt abandonné. Si Itachi avait été aperçu près du village, s'était sans doute pour y retrouver quelque chose non ? Enfin, quelque chose l'amenait à croire qu'elle trouverait des informations ici. Pour certaines missions de reconnaissances, la jeune femme était déjà passée sur les terres de Mizukagure, mais pas assez souvent pour connaître tous les endroits cachés de ce Pays et loin de là. Ses connaissances géographiques de la place étaient limitées, cependant, ses pas la menaient vers un endroit plutôt isolé qui l'avait beaucoup intrigué lors d'une de ses visites. Sur l'une des îles du Pays, la femme se faufilait entre les arbres pour monter une montagne. Pas très haute, mais assez pour cacher un paradis. Oui, un paradis puisque devant elle après avoir escaladé, ce trouvait des geysers. Était-ce la provenance de cette brume si téméraire ? Peut-être. Plusieurs petites étendues d'eau très claires entre les rochers plats qui recouvrait le sol. Ces petites étendues n'étaient pas profondes, peut-être aurait-elle de l'eau jusqu'au tibias si elle voulait s'y mouiller. L'eau était chaude et beaucoup de vapeur se changeait en brume au niveau des montagnes, mais lorsqu'on y entrait, c'était clair et dégagé. Si Kiri devait perdre son nuage brumeux, ce serait sans doute le plus beau Pays malgré sa réputation.

Lentement, la jeune femme s'aventurerait entre les geysers profitant de la tranquillité qui régnait en ces lieux. C'était une ambiance chaleureuse, il n'était pas du tout désagréable de s'y traîner en route. Qui sait, Akatsuki aurait peu s'être localisé ici. Reina admirait les couleurs qui l'entouraient. Les eaux étaient d'un bleu très clair et d'un turquoise magnifique. À quelques endroits, l'eau bouillait se préparant à expulsé cette vapeure accompagnée d'une fontaine naturelle. Le bruit que la nature offrait, couvrait les sons extérieurs, comme si elle était maintenant seule au monde. La kunoïchi ne se préoccupait donc pas des éventuelles menaces quoi pouvait se trouver autour d'elle. Bien entendue, en premier temps, la jeune femme tenterait de se faire passer pour une civile qui venait tout simplement passer du bon temps en ces lieux paradisiaques et si en cas d'urgence elle devait user de la force, Reina avait de quoi se défendre et s'enfuir si besoin. Le plus important était de ne pas être identifié.




Dernière édition par Saisoku Reina le Mar 29 Sep - 2:09, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité




Not even close, not even a little bit, not even at all


Feat Reina

Shin, après être rentré de sa mission à Konoha, avait fait son rapport à Meï Terumi, la Godaime Mizukage. D'après le compte-rendu il avait fait un bon travail. La preuve du bandeau avait suffit. Tout allait bien, une mission couronnée de succès en plus à son actif.
Avant, pour lui les missions n'étaient que des tâches fastidieuses qu'il accomplissait sans satisfaction et encore moins de fierté, cela le répugnait même de les accomplir. Aujourd'hui c'est différent, il a acquis un véritable patriotisme depuis l'arrivée au pouvoir de la Terumi. Il est heureux d'accomplir ses missions, ce ne sont plus des noms sur une liste mais des ennemis de sa nation dont le cas est préoccupant et qu'il élimine pour le bien de Kiri. Les missions qui lui sont attribuées actuellement ont un bien-fondé, un sens pour lui. Il sait pourquoi il le fait, il comprend et il ne se contente pas d'obéir mais prend chaque élimination comme un devoir qu'il s'impose personnellement, pour ses convictions.
Il n'est plus une machine à tuer à ses yeux, juste un ninja qui connaît son travail et qui le fait bien, c'est pour cela que maintenant, les compliments qu'on lui fait sur son travail sont devenus importants pour lui.

Après cela, il rentra chez lui pour se reposer. Non pas que le voyage ou même la mission l'ait épuisé, il avait vécu bien pire mais le repos est primordial pour quiconque et, même habitué, il permettait à l'être entier que ce soit le corps ou l'esprit de se sentir mieux.
Comme à son habitude, son appartement était simple et légèrement froid : le strict minimum au niveau du mobilier, quelques effets personnels en nombre très limité mais c'était tout ce qu'il possédait. Il n'avait pas l'occasion de beaucoup utiliser cet endroit, juste après les missions pour dormir, sinon il ne l'occupait que très peu de temps, passant le plus clair de son temps à s'entraîner lorsqu'il n'était pas en déplacement. Il appréciait cependant beaucoup ces moments de solitude, qui lui permettaient de réfléchir, de penser et en cette fin de soirée, il repensait à sa mission. Très peu de fois cela lui était arrivé, mais sa collaboration avec le village de Konoha l'avait perturbé. Il n'en avait pas fait part à Meï, ne souhaitant pas la déranger dans son travail et n'avait personne d'autre à qui en parler au village, la la jolie femme aux longs cheveux auburn étant l'une de ses seules réelles amies. Il repensait notamment à Reina, une femme qui lui avait fait un effet tel qu'il y repensait après leur rencontre. Elle lui avait plu dans son comportement mais aussi par son caractère très insolent mais qui lui ressemblait beaucoup et son physique.

Pour ne pas y repenser plus longtemps, il décida de dormir un peu après avoir déposé l'Alligator près de lui, mangé des nouilles instantanées qui était l'un de ses premiers repas depuis un bon moment, pourtant ce n'était que des nouilles à réchauffer mais il appréciait ce moment comme l'eau chaude sur son corps de son bain qu'il avait fait avant d'aller se coucher. Un plaisir qui lui permettait de ne penser à rien d'autre.

Quand il se réveilla, peu après l'aube, il décida de ne pas rester à ne rien faire à son domicile. Il s'habilla en tenue "civile" soit son jean noir, sa veste noire ainsi que l'Alligator et descendit dans les rues afin de trouver un endroit où prendre son petit-déjeuné. Même s'il n'appréciait que peu l'activité du village, les ragots, les bagarres, les petites choses du quotidien, il souhaitait quand même les supporter, se rapprocher des gens de son village et essayer de partager quelques moments avec eux.  Il trouva un petit restaurant chaleureux et s'installa dans le fond. Il commanda, mangea mais ne resta pas très longtemps. Trop peu habitué à la foule qui venait manger en famille, seul, en couple ...
Il avait décidé de partir s'entraîner un peu sur les îles environnantes. Il atteignit rapidement une petite île réputée pour ses geysers. Il appréciait cette atmosphère chaude mais calme, reposante et tranquille. Il avait prévenu les gardes de la porte afin qu'ils sachent où le trouver s'il devait repartir en mission.

Après avoir atteint cette fameuse île, il se remémora les nombreuses fois où il était venu en compagnie de sa mère mais aussi seul. C'était son endroit de prédilection pour s'entraîner et se reposer. Pour lui, cet endroit renfermait beaucoup de souvenirs, il se remémora les nombreuses fois où il avait pleuré et supplié sa mère d'arrêter pendant leurs entraînements, les fois où il s'était entraîné au maniement de l'Alligator mais aussi les premières fois où il avait utilisé le ninjutsu mais aussi les nombreuses heures qu'il avait passé ici à méditer sous la cascade d'eau froide qui se trouvait près du centre de l'île, au travers de la flore limitée mais très belle avec des espèces qui ne peuvent vivre qu'ici grâce à la chaleur plus importante qu'ailleurs mais aussi l'humidité présente.

Il s'entraîna avec l'Alligator mais aussi à mains nues en se bandant les yeux, afin d'améliorer sa faculté à ressentir la présence des gens ainsi que d'anticiper des mouvements qui pourrait lui être plus qu'utile en combat. Après de nombreux coups dans le vent, il décida d'aller méditer sous la cascade comme après chaque séance qu'il faisait sur cette île.

***

(Pendant ce temps là, au village)

"- Une personne a été détectée près du village ! Une femme en civil ! Peut-être un ennemi ! Il faut prévenir quelqu'un pour qu'il aille vérifier ! Elle se trouverait, d'après nos dernières informations sur l'île aux geysers !

-Aslan est déjà sur place, nous n'avons pas à nous inquiéter. Il déterminera lui-même si c'est une menace et si c'est le cas, il l'éliminera rapidement."

***

Shin, dans sa méditation entendit quelques bruits de pas non loin de lui. Une personne était-elle venue ici, qu'est-ce qu'elle pouvait bien rechercher ? Etait-ce une personne du village pour lui assigner une nouvelle mission ou était-ce un ennemi ?
Il décida d'en avoir le coeur net et sortit de sa transe afin d'aller vérifier. Il emporta ses effets avec lui puis se dirigea vers l'endroit où il avait cru entendre du bruit. Il y avait bien quelqu'un, il n'aperçut d'abord qu'une masse de cheveux noirs puis un silhouette s'affina pour qu'un corps de femme apparaisse, d'une jolie femme. Quand il arriva au point précis où se tenait la femme, il la dévisagea puis reconnut Reina. Elle avait teint ses cheveux et avait des habits plus "civils" mais il avait réussi à la reconnaître sans trop de mal grâce notamment à sa cicatrice. Il lui lança :

"Qu'est-ce que tu viens faire là toi ?"


avatar
Invité
Invité




I Don't Want To Leave And I Don't Want To Stay


Feat Raïma Shin


Ses pas résonnaient contre la roche sous ses pieds et l'écho tremblait entre les montagnes. Ce sentiment de solitude ne lui était pas habituel, seule et pourtant, Reina se sentait observée. Autour d'elle, cette dernière ne ressentait aucune émanation de chakra pourtant. C'était étrange, comme si quelque chose ce préparait. C'était beaucoup trop calme pour être vrai et le demeurer. Alors qu'elle s'aventurerait plus creux dans la brume, Reina se faufilait entre les geysers qui explosaient autour d'elle. Difficile de croire qu'un tel paradis était si peu fréquenté. La femme contournait les bassins d'eaux turquoise et prêtait attentions aux montagnes rocailleuses. Que cherchait-elle ? Une entrée, un espacement non naturel ? Ces montagnes étaient silencieuses et devaient forcément cacher un grand mystère. Depuis les derniers siècles, celles-ci devaient avoir entendu beaucoup de secrets, mais que quelques-uns intéressait la kunoïchi. Ce kunoïchi qui se perdait lentement dans ses pensées.

Et si elle tombait nez à nez avec Itachi ? Comment réagirait-elle ? Oui c'était lui qu'elle recherchait, mais tomber sur lui ici, s'y en attendait-elle ? Après tout, le dernier endroit où sa présence avait été signalée, c'était dans ce Pays. Il n'était pas impossible de le voir ici. Pourtant, ce n'était pas ce qu'espérait Reina. Ce serait trop rapide, trop spontané… Pas comme elle le souhaitait. Était-elle un peu trop méthodique au point d'en affecter sa vie privée ? Peut-être bien. Après tout, depuis plus de dix ans celle-ci n'avait pas connu une telle liberté, une telle intimité. Il était donc normal qu'elle soit identique sur le terrain qu'à l'extérieur. Sillonnant les parois rocheuses en rêvassant, la kunoïchi en oubliait les dangers. La jeune femme n'était pas concentrée et ne pensait pas à faire un petit tour d'elle-même question de savoir s'il n'y avait un intrus dans les parages. La tête haute, les yeux grands ouverts rivés sur l'horizon, cette dernière laissait sa longue cicatrice en évidence ce qui la trahissait.

Non loin, une voix s'adressait à elle. Les mots étaient clairs et la voix également. Oh oui, si clairs que Reina pouvait la reconnaître. Celle-ci s'immobilisait en l'entendant. Un frisson parcourait sa colonne vertébral pour ensuite la chatouiller jusqu'à la nuque et au bas du ventre. Son estomac s'était contracté et son souffle s'était coupé. Surprise ? Non, on ne pouvait pas nommer cela ainsi. La kunoïchi se souvenait de leur dernière rencontre. Lorsqu'ils s'étaient frôlés, touchés et effleurés, c'était ce même frisson qui la saisissait. Un frisson mal-aisant, mais pourtant pas désagréable. La femme tournait alors la tête vers celui qui l'interpellait. Devant elle, Shin sortait de la vapeur des geysers pour se rapprocher. Il ne portait pas son masque cette fois, simplement ses vêtements d'ANBU. Il ressemblait donc à ça sans cet objet symbolique ? Ses traits étaient doux à quelques exceptions près. Il semblait sévère à cause de son regard. Des yeux bleus ou gris, perçants. Une telle violence dans son regard. Non pas qu'il démontrait de la haine, mais c'était naturel chez lui. C'était une autre chose qui la faisait frissonnait. La chaleur de son regard sur sa chaire la rendait mal à l'aise.

- Je suis ici à titre personnel, rien qui n’est digne de solliciter ton attention.

Suite à cette phrase brève et sans émotion, la femme se mordait la lèvre inférieure. L'avouerait-elle ? Il était beau, séduisant. La femme ravalait sa salive. Il la rendait mal à l'aise. Était-ce possible ? Reina devait rêver, être aussi facilement déstabilisée face à un homme n'était pas dans ses habitudes, même que c'était l'unique fois dans toute sa vie. Pourquoi ? Enfin, il n'était pas l'heure des questionnements personnels. La kunoïchi était face à un ANBU de kiri sur son territoire et elle devait s'en sortir du mieux qu'elle le pouvait. Reina se pinçait la lèvre entre les dents avant de faire place à un léger sourire. Sarcasme ? La femme baissait un instant les yeux pour regarder son interlocuteur de bas en haut avant d'arrêter son regard dans le sien.

- Enfin, je vois que mon déguisement n’a pas réussi à te berner.

Rétorquait-elle en glissant ses mains dans ses cheveux en commençant de son front vers les pointes. Au passage de ses mains, sa chevelure redevenait graduellement rouge. D'un mouvement naturel, la kunoïchi ébouriffait sa chevelure pour la rendre plus naturelle avant de baisser les mains. Même si sa chevelure était redevenue la même, son maquillage et ses vêtements civils restaient.  La femme s'approchait d'un pas décidé vers Shin, ses hanches serpentaient de gauche à droite lorsqu'elle avançait avant de s'arrêter à la droite de l'homme, épaule à épaule, celle-ci tournait la tête pour le regarder en levant les yeux et les baissaient lentement vers sa gorge, suivant le long de sa trachée vers son torse.

- Alors, je ne te retiens pas plus longtemps, on m’attend ailleurs.

Disait-elle avec insolence alors que c'était elle l'intru qui n'avait rien à faire ici. Ramenant sa tête d'un mouvement délicat pour regarder devant elle, Reina engageait le pas pour partir. Celle-ci savait très bien qu'il ne la laisserait pas partir aussi facilement ce qui l'amusait malgré le temps qu'il lui ferait perdre dans ses recherches. S'il voulait se battre, il sera servi, aujourd'hui, il n'était ni son coéquipier, ni son allié. Elle ne portait aucune emblème et n'était pas sous les ordres de son village, aujourd'hui elle était tout simplement Reina Saisoku, kunoïchi du village caché des tourbillons. Rien de plus.


avatar
Invité
Invité




Not even close, not even a little bit, not even at all


Feat Reina

Shin se tenait en face d'une femme étrangère. Il la connaissait cependant, très bien, trop bien peut-être alors qu'ils ne s'étaient rencontrés qu'une seule fois. C'était Reina, la Kunoïchi de Konoha avec qui il avait du faire équipe lors de sa précédente mission. Leur collaboration avait été assez mouvementée et, même si le fait qu'une ANBU d'un autre pays soit sur le territoire de Kiri clandestinement puisqu'il n'en avait pas été avisé mais aussi par son déguisement un peu léger puisqu'une personne l'ayant déjà rencontrée la reconnaîtrait facilement, il devait l'avouer il ressentait un certain plaisir à la revoir.
La jeune femme avait donc troqué son ardente tignasse pour une couleur plus sombre et des vêtements "civils" comparés à l'uniforme d'ANBU de Konoha qu'elle portait lors de leur dernière rencontre. Shin trouvait que ce déguisement lui allait très bien, mais il ne devait pas s'attarder sur cela. Il était sur son territoire et devait chasser toute personne qui n'était pas invitée à fouler le sol du pays de l'Eau.
Pendant qu'il la regardait elle répondit à sa question en lui expliquant qu'elle était ici pour des raisons personnelles et qu'il n'avait pas besoin de s'en mêler... Se moquait-elle de lui ? Elle pensait sérieusement que ce type de prétexte allait fonctionner ? A Konoha, on n'apprend pas aux ninjas destinés à l'infiltration qu'il fallait toujours avoir un prétexte crédible du pourquoi de sa présence sur le lieu ? En tout cas, cela n'allait certainement pas contenter notre protagoniste.

Shin aperçut un léger coup d'oeil de la part de la jeune femme vers lui. C'est vrai qu'elle ne l'avait jamais vu sans son masque. Que pouvait-elle bien penser de lui ? Etait-elle en train de l'observer ? De plus, Shin dans ses habits du quotidien devait changer par rapport à son uniforme d'ANBU classique. En effet, sa longue veste noire ouverte laissait apparaître le haut de son corps très musclé par la pratique des arts martiaux et du sabre et son pantalon, noir aussi et très près du corps permettait aux gens de percevoir ses cuisses endurcies par les nombreux efforts afin de devenir un bon combattant et un bon  shinobi en général. D'ailleurs, c'était la première fois que Reina voyait le visage de Shin tandis que lui avait pu le détailler lors de leur combat contre le Nuke-nin. Pendant un instant, leurs regards se croisèrent et Shin fut pris d'une gêne, d'un certain malaise ... Comme la dernière fois qu'ils s'étaient vus, comme une certaine attirance assez paradoxale puisqu'il ne pouvait pas supporter l'arrogance de son ancienne partenaire.

Reina comprit que son déguisement n'avait pas pu empêcher Shin de la reconnaître et décida donc de retirer la couleur de ses cheveux afin qu'ils reprennent leur teinte d'origine si belle et distinctive. Pour cela elle passa lentement la main dans ses cheveux qui progressivement laissaient place à un rouge ardent. Ce geste aurait pu être interprété comme sensuel dans un autre contexte que celui-ci où une certaine tension planait au dessus des deux ninja. Elle gardait cependant ses habits civils ainsi que son maquillage qui ne cachait que très peu la cicatrice qu'elle arborait à la joue qui permettrait de la différencier entre mille autres. Shin s'émerveillait presque autant devant cette beauté mais restait lucide sur la situation, elle restait une potentielle ennemie qu'il devrait peut-être abattre.
Peu de temps après, elle s'approcha d'un pas décidé vers le Raïma tandis que ses hanches ondulaient d'un côté sur l'autre, un mouvement agréable et très envoûtant, et s'arrêta à la droite de l'ANBU de Kiri, épaule à épaule. Reina était plus petite que Shin mais affirmait sa force mentale et sa détermination dans un rapport de force entre elle et le Kirijin plus grand qu'elle. Shin tourna les yeux vers elle tandis qu'elle l'analysait d'un mouvement vertical de la tête avant de lui lancer :

- Alors, je ne te retiens pas plus longtemps, on m’attend ailleurs.

Quelle insolence ! Le congédier avec qu'il est sur ses propres terres, qu'espérait-elle, qu'il la laisse partir sans demander son reste, sans en savoir plus ? Etait-ce de la naïveté ? Très peu probable, Shin pencherait plutôt pour une énième provocation, la connaissant un peu, il connaissait son caractère arrogant. Elle commença à enclencher sa marche et à partir dans le dos de Shin. Il n'allait certainement pas la laissait partir sans rien dire :

"-Je vois qu'il va falloir te faire parler par quelques coups de sabre, soit."

Pendant qu'il lui adressait ces paroles, Shin lui attrapa le poignet afin de la retenir. Rien que ce contact lui avait laissé un vague frisson antithétique puisqu'à la fois il était heureux de ce contact rapproché entre elle et lui mais en même temps, il savait qu'il ne faudrait pas s'attacher à elle. Il lui attrapa ensuite les épaules afin de la retourner face à lui et lui lança un direct au plexus, suivit d'un genoux fulgurant au visage, un coup de pied au menton ce qui l'envoya en l'air et la fin redescendre par une multitude de coups de poings.  A la fin de son enchaînement Shin laissa tomber sa veste qui pourrait le gêner dans un combat de ce niveau. Cette dernière s'affala sur le sol avec un bruit sourd dû à la plaque de métal cousue au niveau des omoplates.
Si la Kunoïchi de Konoha voulait se battre, elle serait servie. Aujourd'hui ils n'étaient en aucun cas alliés, il était parfaitement dans ses droits d'abattre un ninja étranger qui violait son territoire et il devait apprendre pourquoi elle était ici car ce n'était pas anodin, d'abord par curiosité personnelle mais aussi car ce qu'elle venait chercher pouvait être des informations primordiales pour son village.


...

Spoiler:
 
.
avatar
Invité
Invité




Between The Pleasure And The Pain


Feat Raïma Shin


Une fois de plus, la main de l'homme s'emparait de son poignet. Vis-à-vis l'épaule de l'homme la jeune femme baissait les yeux pour regarder la main qui se serrait sur le haut de sa main en frissonnant. Non cela ne la blessait pas, plutôt, cela créait un petit moment trouble et perturbant dans son état d'esprit la distrayant. Alors qu'il la retenait, Shin s'exprimait d'un ton clair lui disant qu'elle devrait s'expliquer… Par la force c'était ce qu'il insinuait. Pour la sortir de ses pensées, le shinobi l'attrapait soudainement par les épaules ce qui la surprit. Son regard turquoise plongeait brièvement dans celui de son adversaire. Cette seconde s'était presque qu'éternisé lors de ce contacte visuelle. Il l'a déstabilisait… Était-ce sa faiblesse ? Impossible, Reina n'avait pas de faiblesse... Enfin pas de ce genre, les sentiments, les plaisirs charnels... Non son corps ne pouvait pas désirer ou même se sentir faible face à ce qu'il ne connaissait pas. Peut-être était-ce le goût de l'aventure ou de découvrir qui l’ébranlait autant ?

Avant de répondre à cette question, les mouvements brusques la ramenaient à elle. Un coup au plexus que Reina n'avait pas parvenue à parer complètement l'impact. La pression contre sa cage thoracique la forçait à se replier sur elle-même. Au bon moment, la kunoïchi aperçue le genou de Shin se dirigeant sur son visage qu'elle parvenait à éviter en exécutant un salto arrière, mais dans son élan, le Kirijin s'était approché pour l'envoyer en l'air avec un bon coup de pied sous le menton alors qu'elle se relevait. Sa botte lui avait éraflé la lèvre. L'avait-il vraiment blessé ? Ce fut rapide et ce dernier se jetait sur elle pour l'attaquer avec des coups de poings assez violents. L'ANBU de Konoha tentait d'arrêter les plus importants pour protéger ses poings vitaux avant de s'écraser au sol et glisser quelques mètres plus loin sans gémir. Pas question de faire paraître la douleur. Bien sûr, Reina avait beaucoup trop d'orgueil et de fierté pour cela.

Sa chute avait relevé un peu de poussière qui se trouvait sur les rochers plats en dessous d'eux. La poussière se mélangeait à la vapeur autour d'eux. Trempée, oui, Reina s'était arrêtée dans un petit bassin qui l'avait complètement mouillé ou presque. À ce moment, ce n'était pas de la surprise, pas des frissons malaisants qu'elle ressentait, mais une certaine colère. La kunoïchi se tenait sur l'un de ses bras puis passait ses doigts sur ses lèvres avant de les regarder. Son sang glissait sur le revers de sa main. Refermant le poing la femme reprenait une profonde inspiration avant de se lever. Shin avait fait tomber son long manteau noir au sol pour se dégager de son emprise… Sans doute pour libérer ses mouvements. Peu importe la raison, la femme remarquait la musculature imposante de celui-ci… Elle avait raison la dernière fois… Aucun détail ne manquait et rien ne valait une déception.

Reina s'était imaginé un canevas identique à ce qu'elle voyait, mais cela ne le sauverait pas. Shin était peut-être un beau garçon, mais il l'avait blessé et à quelques reprises déjà. Il le paierait de son sang. L'ANBU de Konoha relevait le menton avant de fléchir les genoux et poser sa main sur ses cotes droites. Ce contact activait le sceau qui se trouvait sur sa peau et deux kunaïs déchiraient son haut à l'endroit où ils sortaient pour être attrapés. Maintenant armée celle-ci bondissait au même moment qu'un geyser explosait. Camouflée par cette vapeur épaisse, cette dernière en sortait rapidement en pointant la lame de son arme à l'horizontale pour lui faire une coupure mineure sur son biceps. La lame fendait la peau comme si c'était un simple tissu. Atterrissant un peu plus loin derrière lui puis en activant son chakra dans la plante de ses pieds, Reina se propulsait rapidement à l'aide de ses talents héréditaires de l'autre côté pour activer de nouveau son sceau et lui lancer deux shurikens ce qui déchirait une autre partie de son haut au niveau de sa taille. Maintenant une longue fissure avait totalement séparé le côté droit du bas de son habit. Se redressant ensuite, la kunoïchi donnait un petit coup vers le haut avec son menton pour lever la tête et replacer sa frange rebelle.

- Encore une fois, tu cherches à me contrôler par la force… Crois-moi, tu perds ton temps.


La femme se souvenait de leur dernière rencontre et de quoi était capable cet homme. Elle se souvenait qu'il avait déchiqueté son adversaire d'un seul coup à l'aide de cette lame dentelée. Reina tâcherait de se tenir loin de cette arme carnassière. L'idée de s'y frotter ne l'animait pas vraiment, la simple image de sa peau de pêche écorchée par un tel manque de délicatesse la faisait grimacer. À défaut de ne pas avoir combattu à ses côtés, l'ANBU de Konoha avait toutefois un avantage. L'effet de surprise était de son côté. Shin ignorait les capacités de Reina et c'était de cela qu'elle allait profiter. Il était un fin épéiste et rapide. Mais pouvait-il être aussi rapide que l'héritière de la vitesse ? La kunoïchi en doutait bien entendu. Il était temps pour les deux ninjas de danser. Autrefois partenaires, ceux-ci étaient maintenant des rivaux en raison de la présence non officiel de cette dernière en ces lieux.

Prête à engage le combat, la femme fléchissait ses genoux et disparaissait grâce à sa rapidité pour contourner Shin et s'arrêtait devant lui en lui envoyant plusieurs coups de kunaïs. Des coups verticaux et horizontaux bien agencés pour bloquer et attaquer. Le claquement du métal résonnait entre les montagnes rocheuses qui entouraient la vallée de geysers. L'après-midi était à sa pleine puissance, une certaine chaleur les entourait. Quelques rayons lumineux se faufilaient dans les nuages de vapeur pour illuminer les deux ANBU qui s'affrontaient. Leurs pas se mêlaient alors qu'ils tournaient puis s'arrêtaient avant de partir de l'autre côté. Leurs mouvements étaient naturels et circulaient aisément comme s'ils ne souhaitaient pas pour autant se blesser. Était-ce le cas ? Ce que désirait Reina était plus de sang, mais aussi… Plus de peau. L'envie de longer cette silhouette la rongeait. Curieuse ? De l'envie ? Du désir ?  


avatar
Invité
Invité




Not even close, not even a little bit, not even at all


Feat Reina

Il faisait beau aujourd'hui. Le ciel de Kiri, d'habitude voilé par une brume épaisse et dense, était visible puisque l'endroit où se trouvait Shin était à une altitude assez importante pour dépasser cette brume et apercevoir le ciel bleu qui s'étendait jusqu'à l'horizon.
Il faisait chaud aussi, une légère brise fraîche modérait cette température importante.
De plus, tous ces geysers de vapeur sous pression n'aidait pas à rafraîchir l'atmosphère. Il y en avait partout, on aurait pu croire que la plateau sur lequel se trouvait Shin était un orchestre, jouant en tutti ou alternativement, piano ou fortissimo en fonction des mouvements de la symphonie. Cet endroit était très beau, il était assez relaxant avec une vue splendide sur les archipels du pays de l'eau. Shin était un habitué du coin, il y allait souvent pour être seul et laisser ses pensées prendre le dessus.

Aujourd'hui il n'était pas seul à cet endroit, Reina était là. Elle était venue sur le territoire de Kiri sans que personne ne soit au courant. Elle n'était sûrement pas là par hasard, elle devait fouiner pour donner des informations à Konoha mais que cherchait-elle réellement ? Quel type d'information ? Shin l'ignorait encore et c'est pour cela qu'il s'était promis de la faire parler. Il avait déjà commencé par une série de coups rapides, puissants et violents qu'elle avait réussi à encaisser relativement bien. Elle répliquait maintenant par quelques coups de kunaï quelle avait sorti de sceaux apposés sur son corps. Il avait déjà remarqué qu'elle possédait des sceaux lors de leur mission commune mais il ne se doutait pas qu'elle en avait un peu partout et cela pouvait surprendre, ce qui fut son cas et c'est ce qu'il lui valut quelques coupures sur les bras puis, en s'éloignant elle lança deux shuriken encore une fois avec ses sceaux.

Quand elle se rapprocha, cela sonnait l'heure de la danse. Les deux ANBU virevoltaient, les lames s'entrechoquaient tantôt pour parer tantôt pour lancer une offensive, Shin avec l'Alligator et Reina avec ses kunaï. De loin, on aurait vraiment pu croire à une danse endiablée, qui dégageait une certaine puissance mais aussi qui pouvait être perçue comme sensuelle peut-être ? Le combat était intense, aucun des deux partis ne voulait laisser un avantage à l'autre mais pourtant, Shin ne se rendait même pas compte qu'il combattait. Ses mouvements, ses coups, ses parades ... C'était comme si son corps bougeait tout seul. Il était heureux de combattre un adversaire de cette valeur, ce n'était pas arrivé depuis longtemps et cela le faisait sourire. Oui, le combat le faisait sourire.
Un être cruel, un fou pensez-vous ? Oui un fou, un fou du combat. Il aimait ça et rien à part un vrai combat ne peut permettre à un ninja d'exprimer ce qu'il ressent, de prendre du plaisir.

A un moment, pendant un échange de coups, le kunaï de Reina toucha Shin à la main ce qui le fit lâcher l'Alligator qui se planta dans le sol rocailleux. A cause de cela, Shin ne pouvait plus de défendre avec une barrière métallique et il ne pourrait tenir longtemps aux assauts des petites lames de son adversaire en protégeant ses points vitaux avec ses avant-bras. Il devait écourter cette succession de coups. Il donna un coup de pied au niveau de l'abdomen de Reina afin que les deux combattants s'éloignent puis il prit appui sur une branche pour se propulser les bras en avant vers son adversaire : ses bras se refermèrent sur les hanches de la jeune femme et, grâce à l'élan donné par sa prise d'appui, ils redescendirent rapidement au sol non loin de là où s'était planté l'Alligator.
C'est alors qu'un piège électrique referma sur Reina l'immobilisant pendant un moment.
Comme l'avait prévu Shin, ils étaient bien retombé là où il avait préparé son piège un epu plus tôt sous les coups de l'ANBU de Konoha.

Le jeune homme serrait toujours la kunoïchi de Konoha dans ses bras et ce contact ne lui déplaisait pas. Sentir leurs corps si proches, leur contact. Il y voyait un côté attrayant puisque le fait d'être serré au corps d'un si belle jeune femme ne pouvait le laisser indifférent, le contact de leur peau, la chaleur de leur corps ... Mais d'un autre côté, il se demandait ce qu'il lui arrivait. Pourquoi s'attacher à elle alors qu'ils ne se connaissaient qu'à peine ? Elle n'était pas Kirijin et, même si cela restait secret, une telle relation ne pourrait pas être bien vue par les dirigeants des deux villages.Ce côté interdit, cet esprit de transgression ... Il l'avait oublié depuis la révolution fomentée à Kiri pour renverser le Mizukage lorsqu'il était jeune, pourquoi resurgirait-il maintenant alors que tout est stable ?


-Maintenant, tu vas pouvoir m'expliquer ... On peut parler tranquillement.


...

Spoiler:
 

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mÿ <3 __ Atelier [ - CLOSE - ]
» Attaque Close combat
» Close to the Edge ou le nouveau Floral Fascination
» Bug de close combat
» Un parisien et un cannois rentrent dans une maison close...

Sauter vers: