Side Menu

An offer you can't refuse ▬ Feat Yotsuki Aa
Partagez
Gekitsu Kyôshi
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Gekitsu Kyôshi
Messages : 1531
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation actuelle : Partout.

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 687
Expérience:
An offer you can't refuse ▬ Feat Yotsuki Aa NJ7MbV0772/500An offer you can't refuse ▬ Feat Yotsuki Aa Up4Qf5Y  (772/500)







   

    An offer you can't refuse
    Feat The Thundergod
   




En une fraction de seconde, l'avenir peut être altéré. Positivement ou négativement, ce même avenir change à chaque instant, chacune de nos décisions vient apporter son grain de sel dans le balancier de notre destin. Voilà pourquoi il est de la plus grande importance de peser, lorsque possible, les éventuelles conséquences de ces dites-décisions. Une fois l'équilibre atteint, la gloire vous appartient. Être en parfait contrôle de son existence est une chose merveilleuse. Bien qu'abscons, le secret de la réussite est bien simple. Il suffit de se relever plus souvent que nous tombons et si possible, éviter de chuter trop souvent. Tout le monde le sait, tomber, ça fait mal. Pourquoi, diantre, je vous parle de cela ? Tout simplement, car j'avais reçu une offre qui risquerait de déstabiliser ma durement acquise équilibre. Je me devais cependant, en tant qu'habile chef d'orchestre de ma destinée, d'évaluer le tout prudemment. Qui sait, je pouvais y gagner gros, très gros. De plus, qui n'aime pas gagner ?

La mystérieuse missive provenait d'un homme à la réputation légendaire. Au courant de mon existence, il m'avait été donné de rencontrer des personnes exceptionnelles et impressionnantes. Cependant, cet homme était dans une ligue à part. Le rencontrer était une occasion que ne pouvait décliner sans longuement y réfléchir, avenant que j'aurais repoussé du revers de la main la proposition de ce personnage, j'aurais probablement eu des regrets. Les regrets, c'est mauvais. Évitons. Qui est donc cet homme ? Rien de moins que le Yondaime Raikage, Aa Yotuski. Ne faisant normalement pas affaire avec les villages cachés, cela représentait une occasion en or pour mon organisation de proliférer en dehors de nos terres de prédilection. Étendre mon emprise sur les pays environnants ne déplaisait pas à mes envies mégalomanes. Certes, je ne suis pas fou. Je ne me lancerai pas dans une épopée du genre sans prendre quelques précautions. Aucun pas ne sera fait avant d'avoir les informations nécessaires. Comment avais-je eu vent de cette invitation ? J'en étais flatté, cela voulait signifier que ma réputation était désormais énorme, en avoir des échos jusqu'au pays de la foudre était impressionnant. Pour un petit garçon ayant commencé comme homme à tout faire de la pègre, j'étais fier. J'étais certes un homme qu'on pouvait qualifier de ''gros'' dans le milieu, mais lui, il était énorme. La partie s'annonçait fort amusante.

Qui dit gros joueur, dit grosses précautions. J'avais l'avantage de recevoir l'imposant dirigeant dans un de mes humbles établissements. Il voulait de la discrétion, il allait en avoir. Je voulais de la sécurité, j'allais en avoir. Afin de ne pas éveiller les soupçons aux yeux de ses concitoyens, la rencontre allait se tenir dans un club du pays des sources chaudes. Limitrophe au pays du feu qui était mon fief depuis des années, je m'y étais récemment établi afin d'agrandir ma clientèle. Clientèle qui ne serait pas présente pour la rencontre, bien évidemment, le club étant fermé spécialement pour l'occasion. J'avais pris la peine de déployer quelque mesures de sécurité afin de s'assurer de celle de mon invité et de la mienne, je garderai cependant secrètes celles-ci, pour simple raison qu'elles demeurent secrètes et sécuritaires. Désert, le club, avec à sa porte d'énormes gorilles, attendait la venue du ténor paisiblement. De mon côté, ayant tout préparé méticuleusement, je me reposais dans mon bureau, dans un merveilleux fauteuil en velours rouge. Savourant un thé exquis préparé par mes soins, pour moi. En arrière-plan de cette somptueuse scène jouait un morceau de musique classique qui agrémentait joliment le tout. Tic-tac, tic-tac... Il ne restait plus qu'à patienter, l'heure fixée par le titan approchait. Let's make business.




   
Note:
 
 
   Fiche par (c) Miss Amazing edit by Bigboss

____________________________________________

If you want to shine like sun first you have to burn like it

征服者 Seifukusha
Anonymous
Invité
Invité


feat. Kaibutsu
An offer you can't refuse

Avoir le choix suppose qu'on puisse en même temps faire et ne pas faire une chose. Pouvoir choisir entre plusieurs propositions, plusieurs voies. Dans la vie, chaque choix s'oppose, et de nombreux choix s'offrent à vous. Sans cesse, vous devrez choisir. Le choix est l'une des bases de la vie. Il peut être bon ou mauvais, mais les choix que nous prenons auront toujours des conséquences, des répercussions. Parfois, les choix que nous définissons sont sans conséquence, banales, choisir entre manger des céréales ou des tartines de confitures. Mais parfois, certains choix font que ceux-ci peuvent changer notre futur, comme des choix de carrière, d'orientation. Dans ce cas-là, le cas de cette rencontre, le choix qu'a entrepris le Raikage n'a pas de réelles conséquences pour ses ninjas, mais elles sont contre ses valeurs, ses idéaux. Devoir demander de l'aide à un renégat, à un homme qui n'a aucune valeur à par le profit. D'habitudes, lorsqu'il doit régler certaines choses, il le fait de lui-même, avec son armée. Mais là, le risque étant trop grand pour ses hommes, il préfère envoyer une personne qui ne l'intéresse point. Et dont il n'aura aucun regret si sa vie lui serait enlevée.

Voilà le pourquoi du comment de cette future rencontre. Une mission, une requête. Évidemment, qu'aurait-il pu lui proposer d'autres ? De prendre sa place ? De devenir l'un de ses ninjas ? Il n'a pas besoin d'insectes, de vils serpents. Et vous avez aussi pu noter que cette mission serait dangereuse. Mais vous en savez déjà trop, ne pas en dire beaucoup dès le début émet un suspense et une envie de savoir la suite. En ces temps de tension entre les villages, entre certains groupes et entre de nombreuses personnes, les saisons futures s'annonçaient sombres. Certaines redoutables nouvelles têtes faisaient leur entrée, certains groupuscules plus ou moins dangereux pointaient le bout de leur nez. Et parmi ces êtres, certains villages d'innocentes personnes sont en danger. En ces temps ténébreux, Kumo doit se protéger et ne peut se permettre d'attendre que tout ce passe. Le Raikage est sans doute l'un des premiers à se mettre en action, à prendre les devants pour ne pas subir ce qui va arriver très rapidement. Et pour cela, il est prêt à tout mettre en oeuvre afin que son village puisse avoir la défense nécessaire pour combattre l'ennemi qui arrive. Le temps devient un redoutable adversaire qu'il ne peut négliger.

Le Yondaime avait, pour l'une des rares fois, laissé le bénéfice du terrain à son interlocuteur. Contre-nature, il avait pour habitude de toujours tenter d'avoir les meilleures cartes en mains et les meilleures chances d'étendre son champ d'action. Mais il voulait lui montrer qu'il n'avait pas peur d'un homme comme lui au point de venir lui-même sur ses propres terres. En effet, l'un de ses clubs. C'était sans doute l'un des endroits qu'il allait choisir, Aa ne s'attendait pas à autre chose. Il connaissait les lieux et les différentes cachettes. Mais rien ne pouvait le forcer à utiliser ses connaissances, car la rencontre se voulait calme, en théorie. C'est alors que deux formes transperçaient l'une des forêts du pays des sources chaudes. De leurs pas vifs, ils allaient à une allure très rapide. Moins que la vitesse simple du Raikage car celui-ci devait s'habituer à celle de son compagnon. Leurs visages étaient camouflés par l'ombre que formait la capuche qu'ils portaient. Celle-ci était reliée à une longue tunique camouflant la totalité de leur corps, d'une teinte blanc cassé. Les pas lourds du premier se stoppèrent peu loin du lieu de rendez-vous. Abaissant sa capuche d'un signe de la main, il se tourna vers son acolyte.

Aa ▬ Je présume qu'il a dû mettre en place un service d'accueil. Occupe-t'en. On se rejoint ensuite à son bureau.

Et c'est alors que le "Dieu de la Foudre", communément appelé par les jeunes enfants inconscients du village, s'avança vers le bâtiment où la rencontre allait avoir lieu. Il marchait calmement sur le sol terreux, n'ayant crainte de rien, son visage sans émotions fixait longuement la porte. Arrivé à celle-ci, il voyait que cette porte en bois semblait costaud. Même si elle reste trop faible pour le force du Raikage. Ouvrant calmement la porte, le sol devant lui était jonché de tapis rouges, ce club avait des allures classes. Peu de temps après, depuis le bureau du rendez-vous, l'homme à l'intérieur pouvait entendre deux gros "boum" à l'extérieur. Ce bruit était facilement reconnaissable, c'était le bruit de deux corps assez costauds tombant au sol. Soudainement, la porte finit par s'ouvrir pour laisser entrer un homme capuché. Relevant sa tête pour regarder autour de lui, il laissa tomber sa capuche afin que sa chevelure dorée puisse être libérée de ce bout de tissu. Quelques secondes après, le Raikage fit son entrée. Une armoire vivante. Il s'avança lentement au centre de la pièce, à quelques mètres du bureau. Relevant la tête, il posa son regard vers l'homme qu'il avait décidé d'engager.

C ▬ Raikage-sama, il n'y a plus personne dont on devrait se préoccuper. Nous sommes seuls.

Sans répliquer après la phrase de son garde du corps, il continuait à fixer l'homme assit sur le fauteuil. D'un regard transperçant le sien, il fixait longuement cet homme afin de créer un sentiment de gêne et de crainte sur celui-ci. C'est alors que peu de temps après, il scruta la pièce de son regard. Tirant sur le nœud à son cou, il détacha sa tunique beige afin de la rattraper de sa main gauche. La tendant à C, il laissa sa réelle tenue faire face à l'individu. Puis, prenant la parole, son émotion furieuse s'afficha sur son visage.

Aa ▬ Ne vous ai-je pas dit de venir seul ?

HRP:
 

by Sánsa


Dernière édition par Yotsuki Aa le Ven 28 Aoû - 0:50, édité 2 fois
Gekitsu Kyôshi
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Gekitsu Kyôshi
Messages : 1531
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation actuelle : Partout.

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 687
Expérience:
An offer you can't refuse ▬ Feat Yotsuki Aa NJ7MbV0772/500An offer you can't refuse ▬ Feat Yotsuki Aa Up4Qf5Y  (772/500)







   

    An offer you can't refuse
    Feat The Thundergod
   





*TOC* *TOC*


Il était enfin arrivé. Ce bruit, c'était celui des corps de mes deux portiers tombant au sol. Ils n'avaient rien vu venir les pauvres. D'une facilité déconcertante, un homme qui m'était, pour le moment inconnu, avait assommé mes massifs, mais visiblement faiblards, employés. J'aurais aimé un peu plus de résistance de leur part, se laisser mettre hors d'état de nuire aussi facilement est pitoyable. Quand on se fait attaquer, on réplique, non ? Bref, mon invité voulait probablement s'assurer que personne ne puisse entendre ni voir notre conversation. Je comprenais évidemment sa logique. Reste qu'il n'aurait même pas eu besoin de "tapocher" mes sbires, ceux-ci l'aurait laissé passer, car tel est leur travail. De plus, je m'étais assuré de leur fidélité. S'ils parlaient ou n'obéissaient pas, eux et toute leur famille seraient assassinés dans la journée. En commençant par leur famille, question de les faire souffrir un peu. On peut dire que comme première impression, il ne manquait pas son entrée ce mec. Démontrant une évidente puissance et un sérieux dans la discrétion, il gagnait des points dans mon estime. Désormais, il était temps de voir ce qu'il avait à offrir. Moi qui étais pourtant dans mon luxueux bureau. On peut dire que comme première impression, il ne manquait pas son entrée ce mec. C'est très simple, j'ai des yeux et des oreilles partout dans mon établissement. Pourtant, comme convenu, je suis seul. Mystère, mystère...

Après la petite démonstration de force, l'inconnu fut rejoint par le mastodonte qui m'intéressait, Aa Yotsuki. On pouvait aisément reconnaître sa massive silhouette à travers son accoutrement. Parcourant mon club, il s'approchait peu à peu de mon bureau. Voyant la porte s'entrouvrir, je décidais d'arborer mon plus beau sourire. D'un regard de glace, je plongeais dans celui de mon interlocuteur. Il était venu le temps de se jauger. C'était la première fois que je le voyais en personne, même si j'avais eu une pléthore de renseignements sur lui avant cet entretien. Nul besoin de décrire physiquement le mythique personnage, sa réputation s'en était déjà occupée. Ce qui intriguait le plus mon être en ce moment, c'était qui il était. Il semblait effroyablement confiant, cet homme dégageait une prestance quasi-royale. Il ne se laisserait visiblement pas marcher sur les pieds. Ça serait assurément amusant comme rencontre, sur le plan psychologique. C'est alors qu'après un bref mais intense échange de regard, il tenta de me faire plier, de se montrer supérieur à moi. Croyait-il être en mesure de me faire peur en haussant la voix ? Si oui, il ne savait pas à qui il avait affaire. Bien évidemment, physiquement, il pouvait m'écraser tel une puérile bestiole, mais cela ne serait pas à son avantage. Cependant, psychologiquement, il avait devant lui un maître. J'avais vu les pires atrocités dans ma vie, j'en avais d'ailleurs commis et ordonné plusieurs, je n'étais donc pas une âme sensible qu'on pouvait terroriser aussi aisément. Quand même..

Venir seul ? Il osait me narguer de la sorte quand lui-même ne respectait pas les termes de son propre engagement, étrange personnage. Je n'allais pas en faire un plat, car je savais pertinemment qu'on était seul dans la bâtisse, hormis son acolyte. C'est donc en regardant à gauche puis à droite, afin de m'assurer que je n'étais pas fou et que je n'étais bel et bien pas accompagné que je regardais l'homme devant moi en lui rétorquant :

▬ Vous-voyez quelqu'un avec moi ? Je ne pourrais pas en dire la même chose pour vous.


Non pas que son acolyte m'importunait, loin de là, mais s'il tenait à une totale discrétion, cela serait favorable que ce dernier quitte. Non pas que j'avance qu'il n'est pas digne de confiance, je n'en ai pas la moindre idée. Je crois tout simplement que dans une telle situation, on ne peut faire confiance à personne. Il ne venait pas vers moi de gaîté de cœur. Il n'allait évidemment pas me proposer d'aller promener le chien de la vieille de son village. L'offre qu'il allait mettre sur la table risquait de s'avérer immorale, voir dégradante, et même inhumaine. Sinon, pourquoi ne pas l'avoir refilé à un des subalternes ? Pour l'instant, ce bras de fer psychologique était neutre. Il m'avait lancé une flèche et j'avais répliqué, naturellement. Entre deux hommes de notre stature, il était normal de s'évaluer ainsi. Je ne m’attendais pas à voir entrer dans mon bureau un chien piteux me suppliant de l'aider, j'aurais été grandement déçu. Avec ma dernière intervention verbale, je lui avais subtilement fait comprendre en regardant son compagnon qu'il pouvait lui demander de partir s'il voulait s'assurer une pleine discrétion. Le choix lui revenait, je n'allais pas être avare sur ce point, car je n'avais rien à y gagner. C'est donc ainsi qu'après que le quatrième du nom ait fait son choix, j'intervenu de nouveau afin d'amener le vif du sujet sur la table. Autant, j'aimais prendre le thé, cela n'était pas le moment de tergiverser infiniment sur des banalités.

▬ Maitre Raikage, vous savez comme moi que nous nous rencontrons pour parler affaire, je suggère donc de commencer à mettre nos cartes sur table afin d'établir ce partenariat qui s'annonce prometteur.





   
Note:
 
 
   Fiche par (c) Miss Amazing edit by Bigboss

____________________________________________

If you want to shine like sun first you have to burn like it

征服者 Seifukusha
Anonymous
Invité
Invité


feat. Kaibutsu
An offer you can't refuse


| “Ne négocions jamais avec nos peurs. Mais n’ayons jamais peur de négocier.” |


Sombre. Voilà le mot qui définissait l'être qui était en face de lui. Oui, l'"être". Son âme peu commune pourrait le faire confondre avec un démon, et non un humain. Certes, son physique ressemble beaucoup aux vivants, mais l'aura qu'il émet défait totalement cette idée de lui. C'était la première impression que le célèbre Raikage avait de lui. Non pas qu'il en avait peur, il lui en fallait beaucoup plus, mais il appréhendait la personne qu'il avait devant lui et préférait l'analyser avant de faire des négociations avec lui. Ce n'était pas dans ses habitudes, au combat, d’analyser la situation avant de faire quoi que ce soit. Partisan du "je fonce dans l'tas en voyant comment le combat évolue", la seule stratégie pour lui est de frapper l'adversaire sans relâche jusqu'à qu'il ne puisse plus continuer le combat. C'est une vision très peu intelligente du dirigeant de Kumo mais malheureusement, c'est une des grandes vérités de ce mastodonte. S'il fallait le faire correspondre à un animal, beaucoup opteraient pour un taureau. Fonçant vers l'ennemi sans réfléchir, avec sa puissance et sa force légendaire. Cette fois, l'analyse se faisait sur le plan psychologique et physique. Cet homme aux yeux rouge sang, créer un sentiment déstabilisant pour tout êtres s'approchant de lui. C'était un adversaire psychologique de taille et Aa le savait. Il n'allait pas le faire plier aussi facilement, il n'avait d'autres choix que de foncer, sans réfléchir.

Un physique particulier. Différent des autres personnes avec qui le Raikage avait fait affaire. D'habitudes, ils étaient moins sombres, essayaient de se faire le plus beau afin d'amadouer le dirigeant. Mais là, cet homme n'avait pas l'air de vouloir utiliser son physique à son avantage. Outre ses yeux, son sourire semblait ressembler à celui d'un... Attendez, n'est-ce pas des canines qui ressortent d'entre ses lèvres ? Flippant. Cela intéressait davantage notre protagoniste, qui n'espérait pas moins qu'une difficile négociation avec son interlocuteur. L'ambiance de cette pièce était assombrie par la noirceur de la nuit, traversant les vitres afin d'obscurcir cet endroit déjà peu lumineux par le choix de la décoration. Le lieu reflétait parfaitement son propriétaire, d'un fort côté gothique. Cet homme pourrait facilement devenir l'une des personnes que déteste spécialement Aa. Un homme qui n'a aucune émotion, aucun sentiment. Il ne le connaissait pas mais avait déjà cerné qui il était. Ce n'était pas difficile pour un homme qui en avait vu beaucoup durant sa courte vie. C'est pour cela, qu'il n'aurait aucune hésitation à l'envoyer en pâtures aux animaux. Qu'il n'aura aucune rancœur à le voir mort de sa faute. Il dormira toujours comme un bébé après cela.

Fixait-il ce qui lui servait de bouche, il écouta alors les paroles de l'homme. Une voix aussi sombre que son regard. Mais comment osait-il lui tenir tête en utilisant le ninja qu'il avait emmené pour anéantir sa garde personnelle ? Croyait-il qu'il avait la mainmise sur les négociations ou sur l'homme qui était devant lui ? Pensait-il vraiment pouvoir renverser la situation à son avantage . Il était vraiment mal tombé s'il croyait qu'Aa était l'une des personnes dont il avait l'habitude de fréquenter. Surtout que le ton de sa phrase n'apportait aucun respect envers le dirigeant qui était devant lui. Certes, le Raikage avait lui-même utilisé un ton assez agressif pour l'aborder mais lui en avait la stature et le potentiel. Cet homme n'était autre qu'un vil serpent comme il y en avait tant d'autres. S'il le voulait, le mastodonte pourrait l'écraser comme un vulgaire insecte. Il aurait ainsi tout intérêt à se faire petit avant de devoir réparer son mobilier... Ou son visage.

Aa ▬ Sachez qu'il restera ici. Que vous le vouliez ou non. C'est une personne digne de confiance, plus digne de confiance que vos deux insectes allongés devant la porte. Et puis, soyez content qu'il soit ici. Car s'il ne s'était pas occupé lui-même de vos hommes, ça aurait été moi. Et ils ne seraient pas dans le même état qu'ils le sont maintenant.

N'est-ce pas tout ce qu'il voulait entendre ? Une personne qui lui tenait tête ? S'il voulait en avoir, il allait être servi. D'un ton agressif et autoritaire, il avait répondu à sa phrase. C'est alors qu'il choisit de laisser son garde personnel dans la pièce. Personne ne serait maître de cette négociation à part lui. C'est ses règles et non celles de l'homme sur le fauteuil. C'est ainsi, qu'après un long combat du regard, il se redressa afin de tendre sa main gauche vers son shinobi proche de lui. Celui-ci sortant un document de sa tunique, il la tendit à son dirigeant avant de rallonger son bras le long de son corps. Prenant alors ce dossier, il le déposa fermement sur la table. Le tournant pour que celui-ci soit face à son interlocuteur, il l’ouvrit devant lui. Tout en haut, une photo. Le reste contenait d'innombrables lignes d'informations.

Aa ▬ Cet homme que vous voyez est âgé de cinquante-six ans et n'est autre que l'un des anciens conseillers du Tsuchikage. Provenant d'Iwa, il est maintenant l'un des Juunins Spéciaux de ce village. Pour faire court, il possède d'innombrables informations sur son village. Et d'après l'un de mes espions, même s'il n'est plus conseiller, il est toujours au courant des dernières nouvelles. Ton ordre de mission est donc d'aller le chercher et de me le ramener vivant. Et j'ai bien dit, vivant. Car s'il est mort, il ne me serait plus utile et tu finirais par rapidement le rejoindre. Tu dois te demander pourquoi je te confie une mission aussi simple en soi j'aurais pu le confier à l'un de mes ninjas. Tout simplement parce que le Tsuchikage a eu la bonne idée de renforcer son territoire ainsi que ses frontières. Il est donc très dangereux d'entrer sur ses terres et de capturer l'un de ses ninjas sous son nez. Et toi qui n'est pas lié à mon village, il n'y aura ainsi aucune répercussion contre Kumo si cette mission venait à tourner au désastre. De plus, je n'aurais aucun regret si tu venais à mourir, contrairement à mes hommes. Cette discussion ne doit pas sortir de cette pièce et doit rester entre nous. Si tout venait à se savoir autre part ou si la mission est un échec, je n'aurais d'autres choix que de te tuer.

by Sánsa


Dernière édition par Yotsuki Aa le Ven 28 Aoû - 0:50, édité 3 fois
Gekitsu Kyôshi
忍 | Nukenin
忍 | Nukenin
Gekitsu Kyôshi
Messages : 1531
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation actuelle : Partout.

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 687
Expérience:
An offer you can't refuse ▬ Feat Yotsuki Aa NJ7MbV0772/500An offer you can't refuse ▬ Feat Yotsuki Aa Up4Qf5Y  (772/500)







   

    An offer you can't refuse
    Feat The Thundergod
   






L'ambiance était glaciale. Sombre, luxueux voir même ténébreux, ce décor venait mettre son grain de sel dans la tension qui régnait au sein de la pièce. On était à des années-lumières d'une ballade dans un champ de tulipes sous le soleil. Ici, se déroulait fréquemment des soirées méphitiques où la dépravation était de mise. Le plancher habituellement foulé par une multitude d'être tous plus puérils les un que les autres étaient totalement désert. Un calme plat semblait régner en ces murs. En réalité, il n'y avait jamais eu autant d'électricité dans l'air dans cet humble établissement de divertissement pour adultes. Dans la pièce maîtresse, d'où se gérait les affaires de ce club, se tenait trois personnages hauts en couleur et des plus influents du monde shinobi. Deux voyageurs en quêtes d'un service inhabituel et en face d'eux, celui qui pourrait leur rendre le dit service. Cette rencontre semblait devenir de plus en plus intéressante, les premières cartes avaient été jetées. Il était maintenant le temps d'assister à la suite de cette macabre rencontre au sommet.


***


Je dois l'avouer, ce mec, il m'amusait. Il avait émis une contradiction qui faisait rigoler mon subconscient, même si je demeurais de marbre face à lui. Il avait mentionné que j'avais de la chance que ce soit son acolyte et non lui qui avait neutralisé mes deux portiers. Il laissait suggérer qu'il aurait froidement tué ces mêmes gardes sans remords et froidement, tel un vil criminel. Cependant, il se présentait comme étant un être qui exécrait ce genre de personne semait la mort tel un être sans cœur et émotion. Paradoxal, non ? De mon côté, je savais pertinemment que j'étais prêt à tuer qui il fallait pour atteindre me but et je ne m'en cachais pas. J'étais certes du mauvais côté de la loi, mais j'étais cependant bien moins hypocrite que tous ces hauts-dirigeants sacrifiant des gens pour leur but personnel. Fermant les yeux, ils se déculpabilisaient en prétendant être des défenseurs se la veuve et de l'orphelin en quête de gloire pour leur pays. Que ce soit pour la paix, la gloire ou bien le plaisir, tous ces êtres tuaient sans relâche, chaque jour, des innocents. Certes, nous étions aux antipodes de l'échelle "moral" de cette société, mais nos moyens et nos buts étaient similaires. Notre vision des choses, de la vérité et de la liberté différait, mais beaucoup de choses se ressemblaient. Et ça, c'était terriblement effrayant, une fois compris, beaucoup de choses devenaient plus claires à l'esprit. Bref, il n'était pas le temps de se perdre dans une réflexion pour une énième fois, car j'avais devant moi un demi-dieu qui me présentait une occasion en or, accordons-lui un minimum de sérieux.

Son intervention sur la présence de son compatriote me faisait presque rire, bien évidemment, je n'en montrais rien, hormis peut-être un léger sourire en coin. Dans mon cas, ce genre d'expression ressemblait plus à de démence qu'à un réel amusement, il ne devrait donc pas en théorie remarquer grand chose. Il pensait se montrer supérieur à moi en pensant me dire que je n'avais pas le choix d'accepter la présence du garde du corps ? Il faisait faux bon. Je lui avais suggéré le tout pour lui, pour sa, si importante discrétion.. De mon côté, je m'en branlais royalement. S'il prétendait que son accompagnateur était de confiance, ainsi soit-il. Si un jour cet homme venait à m'importuner, je le ferais tuer tout simplement. Tout cela n'est que des suppositions qui n'arriveront probablement pas, arrêtons donc de tergiverser là-dessus. Intervenons plutôt. Encore une fois, j'allais tirer sur la corde que me tendait cette brute.

▬  Je n'ai rien à faire de la présence de votre acolyte, je suggérais le tout pour vous, si vous lui faite confiance, ainsi soit-il. Pour mes portiers, je m'attendais à ce que vous les neutralisiez, ça m'évite de le faire, je vous en remercie.

C'est alors que mes mains s'étaient jointes ensemble et que mes doigts s'entrelaçaient. Encore une fois, un léger sourire s'était dessiné sur mon visage, révélant ma dentition de carnassier. Plus cette rencontre avançait, plus je l'aimais. L'homme devant moi me fascinait. La psychologie humaine est quelque chose de si mystérieux et intriguant. Le Raikage était un être unique en son genre et j'allais assurément sortir grandi de cette aventure. Jamais je n'avais rencontre d'être aussi en pleine possession de leur moyen. Puissant et fier, il ne fléchissait pas devant le sombre personnage que j'étais. J'adorais. Un homme aussi puissant possédait assurément maintes choses que je désirais. J'allais pouvoir gagner beaucoup de cette rencontre et de cette mission qu'il allait m'offrir. Parlant de celle-ci, il venait de mettre l'offre sur la table. Finalement, il était temps de l'analyser et de négocier, car je n'allais évidemment pas offrir mes services gratuitement.

Iwakagure no Sato? Ambitieux le mec. Je n'avais pas mis pied dans ce rude pays depuis des années, le voyage s'annonçait assurément intéressant. Les motivations de mon interlocuteur s'étaient clarifiées très rapidement, il avait dévoilé son jeu tout d'un coup. Je ne ferais pas la même chose bien évidemment. Il voulait des informations, ces informations le mèneraient à détenir un avantage considérable sur ses rivaux pour en faire, je ne sais quoi. Une guerre ? Peut-être, tant mieux si c'est le cas, les affaires sont toujours favorables en temps de guerre. Bref, cela n'était pas ce qui primait dans l'instant présent. J'avais déjà ma bonne idée de comment j'allais procéder, le comment n'était pas un problème, le pour quoi pourrait s'avérer en être un. Il voulait quelque chose de gros, un homme haut placé dans la hiérarchie de la roche, vivant de plus est. Il allait devoir se montrer généreux au niveau de la récompense. Ce genre de travail, ce genre de risque, ça se paye, pas que monétairement d'ailleurs. La discrétion semblait vraiment obnubilée cet homme, il avait visiblement une certaine honte à venir me voir pour ce service. J'allais le rassurer sur le tout en tant que bon partenaire d'affaire et clarifier le dernier point qui titillait mon esprit avant de me lancer dans ce périple titanesque. Très sérieusement et froidement, mais toujours avec mon charisme indéniable semblant sorti d'outre-tombe, je m'adressais encore une fois à celui qui me faisait face.

▬ Ce qui se passe ici, reste ici. Jamais vous n'entendrez parler de ce qui va se passer à Iwakagure no Sato. Mes méthodes resteront secrètes et votre nom ne sera jamais mentionné, de même que celui de votre village. Je suis certes un être peu recommandable selon certain, mais je peux vous assurer que lorsqu'il est temps de parler affaires, je m'y connais. Sur ce, j'aimerais savoir ce que vous m'offrez en échange de ce service. Nous pourrons par la suite conclure ce marché et se séparer pour ne se revoir qu'une fois la mission effectuée, maître Raikage.





   
Note:
 
 
   Fiche par (c) Miss Amazing edit by Bigboss

____________________________________________

If you want to shine like sun first you have to burn like it

征服者 Seifukusha
Correcteur
創業者 | Personnage Non-Joueur
創業者 | Personnage Non-Joueur
Correcteur
Messages : 179
Date d'inscription : 15/05/2015


Correction de Gekitsu Kyôshi




Positif,

Simple et clair un rp sans ambiguïté




Négatif,

Un petit manque d'originalité par rapport à l'habitude laissée par tes rps, rien de bien méchant néanmoins.


Note: (6 / 10 = 16)  (2606 mots /140 = 18.)
Résultat final: 16 + 18 = 34 PE
Félicitations!
Cordialement Uesugi Assia


Peak of Shinobi
Correction de Yotsuki AA




Positif,

Simplicité et bonnes tournures sont au rendez-vous.




Négatif,

Répétions un peu trop conséquente le terme "choix" est souvent utilisé au cours du même paragraphe alourdissant la lecture.  


Note: (5 / 10 = 15)  (2022 mots /140 = 14.)
Résultat final: 15 + 14 = 29 PE
Félicitations!
Cordialement Uesugi Assia


Peak of Shinobi

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» the Great Conversation [feat Zak]
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung
» Gratte quelques cordes {- Feat Ulysse}
» Follow me (Feat. Crèp')
» « I would like that the past becames the present... » feat. Eltan J. Symens. [PM]

Sauter vers: