Side Menu

MISSION RANG A | Avoir le goût du lucre.
Partagez | 
avatar
火 | Konoha no ANBU (Racine)
火 | Konoha no ANBU (Racine)
Fumijirō
Messages : 64
Date d'inscription : 21/01/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 0
Expérience:
0/500  (0/500)

MISSION RANG A | Avoir le goût du lucre.    Mer 17 Fév - 17:02

Une simple pèche aux infos ?
MISSION DE RANG A - [0% effectué] Disponible
Solo  

Comme tu le sais certainement, le village de Suna vient de subir une attaque majeure ... On parle ici et là qu'Orochimaru est impliqué dans cet événement. Nous allons l'interroger et lui demander de nous partager les informations qu'il sait à propos de l'attaque puisqu'il s'agit de notre partenaire ... Cependant, ta mission ne s'arrêtera pas là. Si tu peux t'infiltrer dans le repaire et tuer Sasuke sans que qui que ce soit ne t'arrêtes, ta mission sera alors complète.

Objectif principal : Obtenir des informations sur l'explosion de Suna
Objectif secondaire : Atteindre Sasuke.  


INFOS




SMACKTHAT

En tant que bras droit de Danzō Shimura, je devais me rendre à sa place dans le village le plus immonde que l'on pouvait rencontrer. Certaines personnes ne pouvaient penser comme moi, mais je n'aimais pas cet endroit répugnant dont le seul qui tissait les toiles était un ophidien mucilagineux. Cependant, c'était un ordre important de mon chef et je ne pouvais lui désobéir et encore moins rendre distinct mon insatisfaction. Bien qu'Orochimaru était un associé, je n'arrivais pas à m'y faire puisqu'il n'était qu'un animal fourbe et on ne pouvait que rester sur ses gardes lors de sa rencontre. Pour la première fois, j'étais déplu des ordonnances et tout le long du chemin je ne voulais que faire demi-tour. Ma mission était plutôt simple, il fallait que je parte récolter des informations à propos de l'attaque sur Suna ; d'après nos ressources, notre coopérateur ferait parti de cet assaut, du moins impliqué. Ce long chemin m'avait apporté un peu de philosophie, de quoi me poser une myriade de questions afin de trouver une certaine réponse personnelle : il n'était pas impliqué du tout, et je ne pensais pas qu'il irait faire ses coups en douce sans prévenir un tyran qui pourrait l'écraser à tout moment. Le temps était des plus onéreux, chaque bond que j'utilisais pour m'élancer d'un arbre à un autre me coûtait cher, je n'avais pas de temps à perdre et je devais oublier toute postériorité afin de me concentrer pleinement.

Outre ces nouvelles imbuvables, la journée s'annonçait plutôt chaleureuse. Les rayons de notre astre préféré perçait les  ramures qui ne manquaient pas dans cette forêt drue. Je n'arrivais même pas à percevoir autre chose que des feuillages épais, j'étais coincé dans une touffe infinie. Parfois mes vêtements s'accrochaient à des branches tenaces, mais à la vitesse à laquelle je traversais ce bois certaines ne pouvaient plus tenir face à la puissance de la pression apportée par la vélocité. La hâte que j'empruntais au dieu des routes et des carrefours était de bonne usage, d'une excellente utilité et par-dessus tout un véritable attribut que je bénéficiais. Toute allègre ne pouvait m'apercevoir tellement ma rapidité surpassait celle de la norme, je ne pouvais que remercier mes durs entraînements qui furent intensifs. En fait, ça ne pouvait qu'être un avantage lors d'un voyage, mais ça pouvait aussi être mauvais si je ne restais pas assez sur mes gardes ; tous les pièges étaient bons à construire surtout face à un shinobi qui partait de son village seul, loin et ayant une mission sur le dos. Avec un peu de précipitation, je pouvais me confronter à une horde de bandits ou de pièges mortels et personne viendrait me sauver, car j'étais seul et mon chef ne se souciait que très peu des morts de ses collègues. Cela pouvait aussi donner à une nouvelle querelle, car il pourrait se dire que notre reptile favori s'était mis à m'attaquer sans raison valable ou qu'il avait envoyé ses expériences pour m'anéantir dans le seul objectif de connaître si elles étaient un échec ou non. Toutefois, m'abattre était une tâche ardue que l'on ne pouvait qu'accomplir si on savait m'arrêter. Aucun corps n'était de taille à me rivaliser dans un combat de vivacité, non ça j'en étais sûr et certain. Ce qui me gênait par-dessus tout, c'était cette tenue qu'on nous avait assigné dès le début, elle était trop volumineux et incommode. Tout comme ce masque qui entravait ma respiration ; elle devenait de plus en plus étouffée et je crevais de chaud là-dedans. Cependant, je ne pouvais me débarrasser de mon arsenal, de cette armure de chevalier disons, car je devais rester dans l'anonymat complet. S'il connaissait mon identité ou mon faciès, ce serait comme un échec de la mission et je pouvais déjà dire adieu à ma carrière ou je devais assassiner l'homme qui m'aurait aperçu.

Je parvins au nid de la vipère. Mon corps s'arrêta sur une branche solide qui me donna vue sur l'entrée principale de la tanière. J'attendais avec impatience un accueil, car le dirigeant connaissait déjà mon emplacement et savait que j'allais débarquer aux entours. Je regardais cette bauge en analysant les alentours, étant attentif aux bruits sourds de la forêt afin de repérer tous les mouvements inconnus ; j'étais préparé à ce genre de choses, mon entraînement au sein de la Racine ne pouvait que m'apporter des avantages lorsque j'étais dans ce genre de situation. Je voyais déjà un sbire du serpent blanc ressortir de sa cachette tel le cerbère, je voulais me faire repérer pour avoir une discussion avec le chef.  
- « Toi. Amène-moi auprès de ton maître, j'ai des informations à prendre. Il est au courant de ma venue, ne sois pas sur la défensive ou je peux m'emporter assez rapidement. »
Mes paroles étaient directes. Ne pas aimer perdre du temps, et surtout pas du mien voilà comment les gens me connaissait. Il savait que j'étais là, mais pourtant il ne bougeait pas pour autant, à moins d'être en retard. Je ne pouvais que le savoir en pénétrant l'enceinte de l'antre.

Spoiler:
 


avatar
忍 | Nukenin de Konoha & Chef d'Oto | 音
忍 | Nukenin de Konoha & Chef d'Oto | 音
Orochimaru
Messages : 10
Date d'inscription : 31/12/2015

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 0
Expérience:
0/1000  (0/1000)

RP 01
AMI OU ENNEMI ?
Le serpent sort de son trou
Sasuke était un projet à plein temps. S'occuper de lui demandait énormément d'efforts pour Orochimaru, mais ça en valait la peine, et ce très largement. Entraîner l'enfant lui permettait de mieux jauger ses capacités de progression. Il comprenait de mieux en mieux comment l'Uchiha fonctionnait et se préparait donc au mieux à l'assimiler dans les semaines à venir. On était le matin, et le serpent avait prévu d'apprendre une nouvelle technique à son gamin préféré cette après-midi. C'était un peu leur deal après tout.

Cependant, plusieurs choses étaient récemment arrivées forçant Orochimaru à revoir certains de ses plans. Le ninja légendaire avait eut vent de l'attaque portée sur le village caché de Suna. Les contacts qu'il avait encore sur place font état d'une offensive de l'Akatsuki pour capturer le Jinchuriki : Gaara. Cette information était doublement intéressante pour le serpent qui pouvait désormais saisir un peu mieux les plans de l'organisation dont il avait brièvement fait partie, mais également qu'un des cinq pays majeur était à présent plus faible que jamais. Dans cette idée, il avait envoyé une de ses suivantes sur place pour obtenir des informations plus précises. Avec un peu de chance, il pourrait identifier quel membre de la lune rouge avait organisé l'attaque ainsi que leur localisation la plus récente.

Quelle ne fut pas la surprise du créateur d'Oto lorsqu'il aperçu, se rapprochant de son repaire actuel, un ninja portant la tenue des membres de la racine de Danzô. Amusé, il se demandait ce qu'il pouvait bien venir faire ici. Qu'est-ce que le vieillard de Konoha avait derrière la tête cette fois-ci ? Le serpent fut tout d'abord surpris qu'un potentiel ennemi était parvenu à trouver son repaire, mais ce n'était pas impossible après tout. La racine avait les moyen de faire parler les gens, et à force de questions, il serait forcément tombé à un moment ou un autre sur une personne au sein du pays du riz suffisamment renseignée pour lui indiquer ce qu'il recherchait. La curiosité d'Orochimaru était piquée à vif, et il s'approcha lui-même de son visiteur.

Il y a bien longtemps que je n'ai pas vu cette tenue... J'en serai presque nostalgique ~kukuku~ Que viens-tu faire ici ? Ton maître est mort et tu en cherches un nouveau ? Parle !
avatar
火 | Konoha no ANBU (Racine)
火 | Konoha no ANBU (Racine)
Fumijirō
Messages : 64
Date d'inscription : 21/01/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 0
Expérience:
0/500  (0/500)

INFOS




SMACKTHAT

Le vent doux caressait mes cheveux hirsutes, car oui je n'avais pas cette grosse capuche qui couvrait ma tête. J'avais horreur d'être couvert comme un marmot, je n'allais pas attraper froid à cause de la clarté du soleil ou encore des vents chauds qui parcouraient notre pays sans cesse. D'ailleurs, ce soleil qui remplissait une énorme partie de l'empyrée ne pouvait que bien tomber, car il donnait une excellente vue sur l'antre de la vipère et je savais exactement où il allait sortir pour venir à la rencontre de sa, peut-être, future proie. Malheureusement, il ne savait pas à qui se confronter ; j'étais un lion dans cette forêt, je ne demandais qu'à la conquérir. Roi comme si j'étais dans mon propre habitat, j'ordonnais à ce gamin, qui ressemblait à une expérience ratée du scientifique blanc, de me ramener son maître séance tenante. Mes yeux ronds n'attendaient qu'une sortie de ce type répugnant. Beaucoup craignaient cet homme aux courbes fines et à la langue bien pendue, mais pour moi ce n'était qu'une personne ordinaire qui ne cherchait que les ennuis. Ma folle envie de l'anéantir augmentait petit à petit.  

Le voilà en face de moi avec sa démarche provocante. Je n'avais qu'une envie, c'était de le  chasser comme un réel prédateur, mais ça ne pouvait que m'attirer des soucis. En réalité, je pouvais le tuer sans recevoir des coups de bâtons de la part de mes supérieurs, car il était un déserteur de Konoha, mais il était tout de même l'associé secret de mon chef. Alors je gardais ce sang froid en fixant d'abord sa tenue, sans pour autant le fixer droit dans les yeux. J'avais toujours détesté le regard des reptiliens, trop fastidieux, je ne voyais que fourberies de sa part lorsque je passais mon regard sur le sien en vitesse. Je voyais déjà ce long sourire boutefeu, qui inciterait à la haine et à l'envie d'être ce belliqueux sot. Je n'allais pas tenir une longue conversation avec lui dans tous les cas, s'il s'avérait que sa seule option était de réfuter sans arrêt, je pouvais m'éclipser sans rien dire et le laisser en plan  à tout moment. Mon avis de l'anéantir sur place s'agrandissait bien trop vite, alors je ne voudrais pas m'emporter comme un hystérique.

Il prît alors la parole d'un ton agaçant pour ma part, je n'aimais pas son élocution. Je voulais lui fermer son bec à chaque mot qu'il prononçait, oui cette haine envers lui n'avait rien de personnel, mais je le voyais comme une tâche dans la société. Les sourcils froncés, je m'intéressais à ses paroles avant qu'il devienne une vile créature irrespectueuse. Parlant de mon maître comme s'il était mort depuis des années alors qu'ils étaient coopérateurs depuis un moment ; cela m'énervait au plus haut point. De plus, il ajouta un ordre en fin de phrase, de quoi déclencher une tension compacte entre nous. Je relevais la tête, la main droite déposée près de ma cuisse et assez proche de mon arsenal. En plus de ça, j'étais un bon utilisateur des shurikens, alors les dégainer à une vitesse folle ne pouvait qu'être un jeu d'enfant. Sur mes mouvements visant à démontrer ma haine envers lui, j'ajoutais par la suite des paroles d'aplomb.

- « Mon maître, comme tu dis, n'est pas mort. Je suis ici pour récolter des informations sur l'assaut à Suna. Es-tu impliqué dedans ? »Ma mission était simple : récolter des informations. Personnellement, je devais aussi m'infiltrer et atteindre le jeune Uchiha déserteur, mais je ne voulais pas perdre de temps afin de continuer mon projet secret.


Spoiler:
 


avatar
忍 | Nukenin de Konoha & Chef d'Oto | 音
忍 | Nukenin de Konoha & Chef d'Oto | 音
Orochimaru
Messages : 10
Date d'inscription : 31/12/2015

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 0
Expérience:
0/1000  (0/1000)

RP 01
AMI OU ENNEMI ?
Le serpent sort de son trou
Il y avait honnêtement longtemps que le serpent n'avait pas eut vent des agissements de Danzô, aussi bien directement qu'indirectement. Même lors de l'attaque sur Konoha durant l'examen Chuunin, tout laissait porter à croire que le vieux bougre de la feuille n'était plus de la partie. Ainsi, la question initiale d'Orochimaru n'était pas totalement sarcastique, étant véritablement étonné qu'un des pions de la racine mette les pieds dans l'un de ses repaires au nom de celui qui convoite le poste d'Hokage.

Bien qu'il n'avait pas orchestré l'attaque sur Suna, Orochimaru possédait déjà des informations à ce sujet. Si il le désirait, il lui était donc possible d'éclairer la lanterne du ninja et par conséquent de Danzô. Mais le voulait-il ? C'était autre chose. Même si il était devenu sénile depuis leur dernière rencontre, le vieux de Konoha savait pertinemment qu'il n'obtiendrai rien de la part du serpent sans lui apporter quelque chose d'une valeur intéressante en retour. La question désormais était de savoir de quoi cela pouvait-il s'agir, dans l'éventualité où il n'avait pas oublié bien sûr.

L'assaut sur Suna ? Dit-il avec le sourire, qu'est-ce qui te fait croire que je sais ne serait-ce que de quoi tu parles, garçon ? Son sourire s'efface doucement avant qu'il reprenne, sur un ton plus sec : Dans l'éventualité où je sois impliqué, ou bien que je sache quelque chose, qu'as-tu à m'offrir qui justifierai que je réponde à ces questions ? Son aura devient alors incroyablement menaçante, puis il termine : Donne moi une seule raison de ne pas te tuer maintenant.
avatar
火 | Konoha no ANBU (Racine)
火 | Konoha no ANBU (Racine)
Fumijirō
Messages : 64
Date d'inscription : 21/01/2016

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 0
Expérience:
0/500  (0/500)


Droit comme un noble, je fixais Orochimaru attentivement sans pour autant pénétrer sous l'état d'apathie, car malgré cette physionomie d'ophidien, qui lui donnait de toute manière le simulacre d'une créature humaine, ses yeux pouvaient nous transporter dans une léthargie profonde jusqu'à l'hypnose. Son apparence sournoise, qui lui permettait de se mouvoir, de se comporter tel un reptile reconnu dans le monde pour sa dangerosité, se mariait avec harmonie avec sa psychologie fourbe, et visiblement comprise à mes yeux du moins suite à ses paroles qui pouvaient se traduire sans aucun doute en : je sais quasiment rien, mais je veux quelque chose quand même pour mieux t'escroquer. Ce qui était sûr : il ne mentait pas. Il n'était pas dans le coup, et ça ne pouvait rien lui apporter d'orchestrer un assaut sur un village aussi médiocre, enfin à côté des autres grands villages. Je n'avais plus rien à faire en ces lieux, je devais quitter séance tenante les entours de cette antre pathétique. « Je vais vous laisser. J'ai eu ce que je voulais. » disais-je en scannant complètement la zone pour être sûr de ne pas être épié par l'un de ses lampistes à qui l'on pouvait rejeter la bévue ; à qui la vie n'était pas du tout importante.

Après avoir analysé l'environnement plein d'arbres, je pivotais mon corps lentement en direction de la forêt afin d'entamer une nouvelle marche : mon retour. « Me tuer maintenant pourrait mettre fin à tes rêves. Danzô détient un pouvoir qui est ton point faible, n'est-ce pas ? » rétorquais-je à sa menace complètement ridicule. Il pensait que j'allais craindre l'homme qu'il est, juste parce qu'il détenait un titre légendaire... après tout ce n'était qu'un titre inventé par un vieux fou durant la guerre ninja. D'ailleurs, il ne méritait plus ce prestige après sa trahison et ses expériences sur personnes innocentes, ou peut-être me trompais-je ? peut-être qu'il en faisait seulement sur des corps morts, complètement éteints.

Je venais à trainer mes semelles sur un asphalte coupé par les herbes pour me diriger, me fondre dans la forêt. La main gauche était toujours en évidence, afin d'être prépare à une quelconque offensive. Je me posais une seule et unique question, serait-il fou à ce point pour m'attaquer ? Sûrement. Je pensais seulement à me barrer d'ici et à toute vitesse pour ne pas pouvoir perdre du temps avec ma prochaine rencontre, car pour un second d'une branche essentielle et bien j'étais pris fréquemment.

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo]
» [Mission Rang C]A la recherche du lapin sacré [Pv : Solo]
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» Mission Rang D: Sur les traces de l'Hokage
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)

Sauter vers: