Side Menu

Payback time for terrorists (Naruto + Temari + Kakashi + Rigaru vs Sasori)
Partagez | 
avatar
風 | Suna no Jônin
風 | Suna no Jônin
Buraian Riigaru
Messages : 57
Date d'inscription : 14/12/2015
Localisation actuelle : Abords du désert de Suna, dans le repaire d'Akatsuki.

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 24
Expérience:
142/500  (142/500)

Payback time

Enfin, nous arrivons à destination après plusieurs heures de trajet. Suite à une brève conversation avec un jeune Naruto à la limite de l'explosion, je suis plutôt resté calme et discret, en retrait, gardant un oeil sur mon voisin et les quatre plus hauts gradés dont je ne voyais que le dos. Je ne connais rien des capacités du chef des espions ni de la soeur de Gaara, mais cette dernière n'est pas Jônin à son âge sans raison, tandis que le précédent a atteint l'un des postes hiérarchiques les plus hauts placés dans le village. Je n'ai donc aucune raison de douter d'eux. Par ailleurs, Akihiko est discutable sur bien des aspects, mais je lui fais toute confiance pour monter une équipe de sauvetage remarquable. Nous formons une bonne équipe, à nous six, je n'ai aucun doute là-dessus.

Peu de temps avant notre arrivée, le second de Suna nous détaille brièvement les membres d'Akatsuki ayant attaqué le village : un certain Deidara du village d'Iwa, utilisant un matériau inconnu ainsi que le Bakuton pour créer d'immenses explosifs - moi-même ayant été enterré sous une immense tête de l'une de ces créations durant plusieurs heures ; Akasuna no Sasori, l'un de mes anciens camarades de classe présumé mort depuis vingt ans, créateur et marionnettiste de génie. Ce ne seront pas des ennemis faciles à vaincre. Selon mon supérieur, le Nukenin de Suna est pour moi du fait de sa grande résistance. Nous avons du temps à rattraper, lui et moi.

Nous voilà à présent face à une caverne, imposante en largeur mais pas en hauteur. D'après Akihiko, c'est ici que sont sensés être les fuyards ainsi que - naturellement - notre Kazekage. Il est hors de question de les laisser fuir. Par chance, nous possédons l'effet de surprise étant normalement impossible qu'ils sachent pour notre arrivée en ce lieu sans embûche. Du moins, c'est ce que je m'imagine jusqu'à ce que l'immense rocher bloquant l'entrée à la grotte - et que je m'apprête à pulvériser - ne s'écarte brusquement. Aussitôt, un éclair blanc et, levant les yeux au ciel, j'aperçois un jeune homme blond juché sur le dos d'une créature ailée blanche comme neige, un sourire narquois sur son visage. Comme il y a trois jours, à Suna ...

Je n'ai pas le temps de dire ni de faire quoique ce soit qu'une voix s'élève de l'intérieur du repaire secret, amplifiée par l'écho. Mon attention se reporte sur l'obscurité de la caverne tandis que mes yeux y discerne une pâle silhouette, basse, courbée. Une seconde silhouette, inerte, est également légèrement visible, suspendue dans les airs et fermement maintenue par ce membre mécanique donc nous a déjà parlé le haut conseiller du sable et qui l'a envoyé à l'hôpital d'un simple contact. Cette seconde silhouette, je n'ai pas besoin de m'approcher davantage pour voir de qui il s'agit. Je n'ai pas non plus besoin d'être à coté de lui pour découvrir la vérité. Celle-ci me frappe de plein fouet à cette vue qui me fait monter le sang à la tête. Instinctivement, après m'être préparé, je m'avance, ignorant ceux qui m'entourent et me suivent, ignorant leurs propos, leurs voix et même l'Iwajin qui s'enfuit à tire d'ailes.

- Akasuna no Sasori, fais-je de ma voix grave en passant de la lumière du jour aux ténèbres de cet endroit lugubre digne de criminels de leur trempe. Tu as bien changé depuis toutes ces années. Cet individu que je vois face à moi n'a rien de comparable avec le jeune homme qu'il m'était arrivé de croiser des décennies auparavant. Ce que je vois là n'est qu'une forme sombre et courbée dotée d'un regard sanguinaire. Sa voix elle-même n'a plus rien de clair comme par le passé ; elle est grave et caverneuse, fidèle au physique de son possesseur. Cette forme, toutefois, je la reconnais. Je ne suis, certes, pas un grand spécialiste des pantins de combat, mais je sais encore reconnaître les plus célèbres d'entre eux lorsque je les rencontre. Malheureusement, seule son existence m'est connue, pas son nom ni ses capacités. Te voilà meurtrier d'un Kazekage et jouant avec son cadavre ... Mon regard se durcit tandis que mon avancée s'interrompt à plusieurs mètres de lui. La bienveillance d'ordinaire figée sur mon visage laisse place à une colère inébranlable lorsque je regarde de nouveau le corps sans vie du Godaime Kazekage ballottant à quelques centimètres du sol. La fin d'un règne, la fin d'une promesse d'une époque de paix et de stabilité. Ne sois pas si impatient, car tu seras le seul à mourir ici aujourd'hui !

J'ai fini par hurler, mélangeant alors cette colère qui m'habite ainsi que cette conviction de vaincre ce traître et criminel. Je ne sais pas quelles horreurs il a pu commettre ces vingt dernières années ; je sais cependant qu'il a commis là sa dernière.


Résumé:
 

NenaKonstanZ


____________________________________________

"I promise never to use these hands in battle again."
avatar
風 | Suna no Jônin ▬ Ambassadrice
風 | Suna no Jônin ▬ Ambassadrice
Temari
Messages : 34
Date d'inscription : 01/03/2016
Age : 20
Localisation actuelle : Dans le désert de Suna à la recherche de Gaara

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 154
Expérience:
12/500  (12/500)

Payback time.
feat. Kakashi | Naruto | Riigaru vs. Sasobitch ♥

Sur la route je n'avais pas été bavarde, mais alors vraiment pas. Je ne sais pas trop si je me préparais au proche combat, à ma préférence entre celui qui avait mis à mal mon petit frère ou l'autre qui semblait avoir suffisamment de ressource pour mettre hors d'état de nuire le second de Suna. Ou alors peut-être que je me préparais à toute éventualité, ou presque toute. Je n'avais pas peur de l'ennemi qui nous attendait, je redoutais davantage de la catastrophe qui pourrait se produire. Un petit moment d'égarement qui avait failli me faire trébucher, pas très professionnel. Mais mon regard sembla observer bien autre chose, un fait qui n'était pas normal. Pourquoi Akihiko-sama nous cachait-il quelque chose, à nous autres, ses compatriotes de Suna, préférant se confier à Kakashi. Peut-être n'était-ce absolument rien d'important, mais tous mes sens étaient aux aguets, et mon sixième aussi.

Nous arrivions presque à destination, et je pouvais le remarquer car le seul à connaître l'emplacement du repaire de la lune rouge ralentissait la cadence pour nous donner les quelques informations qu'il possédait. Un déserteur du village d'Iwa qui produisait des explosions, et apparemment monumentales au vue des ruines qui se trouvaient à Suna. Puis il y avait notre célèbre disparu, présumé mort, Akasuna no Sasori. Je ne le connaissais pas personnellement mais ayant déjà pu voir notre Bingo Book, nous n'avions pas non plus tant de renseignement à son sujet. Comment un natif du village du sable avait bien pu échapper à notre vigilance jusqu'à ce que nous n'ayons pas la moindre information à propos de ses méthodes. Quoiqu'il en soit, l'un ou l'autre n'était pas à prendre à la légère et tout le monde le savait.

Notre course s'arrêta brusquement. Je m'emparai de mon éventail, et avant même que nous ayons eu le temps d'analyser cette masse rocheuse à l'entrée, celle-ci s'écarta. Eh bien c'était loupé pour l'effet de surprise. Une géante chose blanche vola à l'extérieur et lorsque je levai la tête vers elle, je pus apercevoir une petite silhouette debout sur le dos de ce volatile. Son sourire m'énerva plus qu'autre chose et il aurait été probable que je débute les hostilités si cette voix roque et vieillie n'avait pas retenti depuis l'intérieur.

Peut-être n'aurai-je pas dû tourner la tête finalement pour venir sur le pallier de cette grotte. En une seconde je n'étais plus de ce monde. Mes oreilles sifflaient, je n'entendais plus rien. Mes membres tremblaient et se paralysaient, je ne pouvais plus bouger. Seule ma vue semblait trop excellente en cet instant. Une vision assombrie par la pénombre, une vision d'horreur, la vision du Kazekage sans un seul souffle de vie qui en dégageait. “GAARA !” Plus de cordes vocales non plus. Tout mes organes étaient écrasés et mes membres plus lourds que jamais. Et puis ma vue commença à faillir, à son tour. Ce n'était que des larmes qui montaient et qui brouillaient mes yeux. Ce n'était pas le moment, mais vraiment pas le moment.

Un cri transperçant me sortit de mon cauchemar, c'était Riigaru qui exprimait sa colère. Merci. Mes mains tremblaient toujours mais mes autres sens avaient repris du service. Mon regard fut même arraché au corps de mon petit frère. La bouche encore entrouverte, je pris mon éventail et toujours sans un mot je choppai mon arme pour le déployer avec une détermination que je ne me connaissais même pas. Mon visage se durcit, par tristesse certes, mais j'étais prête à venger mon village, ma famille, j'étais déterminée à faire regretter à ces monstres d'avoir touché un seul de ses cheveux.

Récapitulatif:
 
Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

____________________________________________

avatar
Jinchûriki de Kyûbi | 火 Konoha no Genin
Jinchûriki de Kyûbi | 火 Konoha no Genin
Uzumaki Naruto
Messages : 55
Date d'inscription : 01/09/2015

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 765
Expérience:
203/500  (203/500)

Payback  Time !
Feat Avengers Team

« Ne t'en fais pas pour moi ! Je vais retrouver Gaara et le ramener. Nous sommes pareil lui et moi. Nous sommes nés avec un démon en nous. Mais moi, j'ai eu de la chance comparé à lui. Il a toujours été seul alors que moi … Bordel, pourquoi c'est toujours lui qui déguste !!! »

Riigaru, sur le chemin, l'avait interpellé à propos des paroles d'Akihiko. Il venait de lui répondre avec toute sa détermination et son émotion dans la voix. Le gamin de la feuille avait le cœur lourd, ses mots reflets de l'intense sentiment qu'il ressentait à cet instant.  Pressé d'arriver à l'endroit où était retenu son ami, tout son corps semblait bouillir. Ses yeux auparavant bleus d'un ciel  pur s'étaient colorés d'un rouge sang et sa pupille étaient à présent celle du démon. S'il avait pu pleurer à cet instant, il l'aurait fait, mais ne pouvait se permettre un tel relâchement alors que Gaara était en souffrance. Ses joues elles aussi avaient prit un aspect différent, ses trois rainures bien plus marquées de chaque côté de son visage. Certainement créé-t-il une inquiétude pour son professeur à cet instant, mais peut-on lutter contre ses propres sentiments ? Même les soldats les plus aguerris ont bien du mal à combattre sans émotion et le petit blond est encore jeune et inexpérimenté.

Enfin, ils arrivèrent ensemble à l'endroit où était retenu Gaara selon leurs informations. La planque était gardé par un énorme rocher. Pas de temps à perdre cela dit. Il fallait agir rapidement avant que ne démarre le combat. Puis, le sentiment de pression qu'il ressentait dans sa poitrine s'accentua de plus en plus. La grande porte s'ouvrit pour afficher un spectacle plus que désastreux alors qu'un second membre . Une odeur de mort se dégageait de là alors que le petit groupe n'était plus qu'à quelques mètres de Gaara. Leur ami, leur frère, leur Kazekage, tous avait une bonne raison de se battre aujourd'hui, mais tous avait une incroyable rage pour ce qui se présentait sous leurs yeux. Son corps inerte entre les griffes de l'ancien membre de Suna, le dénommé Sasori. Naruto resta silencieux, ses yeux baissés vers le sol, n'ayant plus aucune réaction. Pendant que les autres se mettaient en garde et que l'un d'entre eux hurlait, lui resta sans mots … Jusqu'à ce que …

« Relâche Gaara ... »

Ces paroles étaient presque inaudibles, débitées d'une traite d'une voix sortie d'outre tombe. Le silence se fit de nouveau. La tension était palpable aux côtés du Jinchûriki de Kyûbi et peu importe qu'on le connaisse ou non, n'importe qui pouvait ressentir l'immense flot de chakra qui commençait à s'échapper de lui. Ses yeux prirent de nouveau la forme de celle du Démon Renard alors que ses cheveux se dressaient sur sa tête. Le chakra maudit et bouillonnant dégageait une chaleur digne de l'enfer. La situation dégénérait-elle déjà lentement alors que Naruto avait promit de se tenir ? La vue de son ami semblaient bien trop insupportable à ses yeux. De tout ses poumons, il hurla, laissant apparaître ses canines plus développées que la normale.

« Je t'ai dis de relâcher Gaara, enfoiré !!! »

Le disciple de Jiraiya entama une course, en direction du repère, fonçant droit sur l'ennemi. Mais bien vite, à peine sa course démarré … Il fut stoppé.

Spoiler:
 
code by Summer's Desire pour Epicode
avatar
火 | Konoha no Jônin
火 | Konoha no Jônin
Hatake Kakashi
Messages : 21
Date d'inscription : 20/07/2015

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 495
Expérience:
105/1000  (105/1000)




Kayaba-dono et Totoro-dono s'étaient donc lancés dans un affrontement direct avec le dénommé Deidara. Nous n'avions pas le temps de nous concerter, l'ennemi avait l'avantage de voler. J'écoutai Buraian-san s'adresser d'un ton plein de colère à une personne que je ne voyais pas encore. Lorsque je la vis, je ne crus pas à un homme. C'était une silhouette arquée, dotée d'une queue pointue métallique. Je n'étais pas surpris par cette forme inhabituelle, j'avais après tout croisé nombre de shinobis aux facultés exceptionnelles ; que cet homme soit plus large que haut était d'un bon sens formidable comparé au cou télescopique d'Orochimaru. Toutefois, je n'eus pas le temps d'observer très longuement ce personnage. Lorsque j'eus remarqué la présence de Gaara, dépourvu de vie, enveloppé de cette queue d'acier, je me tournai immédiatement vers Temari et Naruto. Elle restait sans voix, lui ne retint pas ses vociférations. Le manteau du Bijû commençait déjà à l'envelopper. Alors qu'il fonçait tête baissée vers l'adversaire, je l'interceptai dans un mouvement vif.

« Matte, Naruto. »

Debout devant devant lui, je regardai attentivement la scène d'une rare cruauté qui se présentait à nous. Sasori des Sables Rouges. Rien que son nom annonçait un dur labeur. Ses capacités, je n'en savais quasiment rien. En tant que membre de la Lune Rouge, à l'instar de ce que disaient les fiches de ceux de ses collègues qui avaient été identifiés, il devait être en possession de pouvoirs uniques, potentiellement monstrueux. C'était la norme dans l'organisation après tout. Buraian-san et moi avions l'avantage sur nos deux jeunes compagnons d'avoir de l'expérience au combat ; eux n'avaient que leur force technique qui pourrait rapidement se révéler insuffisante. Sasori quant à lui avait le double de mon expérience, détenait un poison ravageur à la moindre goutte et l'avantage d'utiliser un style de combat dont ni Naruto, ni moi-même n'avions une expérience aboutie. La situation était précaire.

« Garde ton calme. Si tu l'attaques de front, tu pourrais blesser Gaara. La priorité est de le récupérer afin de connaître son état. Ensuite, nous nous battrons. »

Sans quitter l'adversaire des yeux, j'interpellai Buraian-san et dis :

« Vous semblez le connaître. S'il vous plaît, communiquez-nous toutes les informations qui peuvent nous être utiles. Temari-san, Naruto, je sais que c'est difficile pour vous mais nous devons d'abord nous garder à distance et observer afin d'élaborer une stratégie. Cet homme est très dangereux. Et Naruto, tâche de garder le contrôle. »


Résumé:
 
avatar
創業者 | Personnage Non-Joueur
創業者 | Personnage Non-Joueur
PNJ
Messages : 81
Date d'inscription : 16/05/2015






Payback time for terrorists



PNJ : Sasori, joué par Sōun

Les uns à la suite des autres, vous entrez dans la grotte où se trouve Sasori. Seul, trônant presque au milieu de cette dernière, le corps inerte de Gaara enveloppé dans la queue métallique d'Hiruko. Le membre de l'Akatsuki se trouve à une vingtaine de mètres de vous. Le Sharingan de Kakashi, pouvant voir le chakra se rend compte qu'Hiruko n'est qu'une marionnette, apercevant les fils qui l'anime, bien que ceux de Sasori soient réputés pour être invisibles. Par ailleurs, quelque chose peut te sembler étrange. Les fils proviennent de l'intérieur du pantin, mais tu n'y vois aucune source de chakra te semblant humaine, rien que tu n'aies déjà vu, comme si le fameux Sasori n'était simplement pas ici. Une voix provient cependant du pantin en réponse aux paroles du premier Sunajin à avoir pénétré les lieux.

~Et... tu es ?~

Sans aucun doute Buraian, Sasori ne te reconnait pas, ce n'est pas une tentative de perturbation de sa part. Bien qu'il soit manipulateur sur les bords, le ton de sa voix ne laisse pas de place au doute à ce sujet, il n'a aucun souvenir de toi, peu importe la raison.

~J'ai tué de nombreuses personnes avant de jouer avec leur cadavres, mais je te laisse cette surprise pour plus tard, si tu survis...~

A peine termine-t-il cette phrase, presque te coupant la parole entre deux de tes interventions, d'innombrables pantins se dressent soudainement dans les airs de la grotte devant vous. Dans la pénombre, il vous est difficile de bien vous rendre compte de ce qui se passe, mais vous savez clairement qu'il vient d'en invoquer énormément. Kakashi pourrait certainement les compter, mais ça serait une perte de temps inutile, ils sont extrêmement nombreux, et ils se déplacent rapidement à travers la grotte pour couvrir l'espace. Le copy ninja aperçoit cependant une légère fluctuation de l'étrange chakra niché dans la marionnette, sans vraiment savoir ce dont il s'agit.

Au moment où Naruto commence à enrager, s'enveloppant du chakra de Kyuubi, Sasori pousse un léger soupir, avant de rétracter partiellement la queue de métal sous la veste d'Akatsuki qui recouvre Hiruko. N'ayant plus de chakra, étant sans vie, il est impossible à Kakashi de savoir ce qu'il advient du Kazekage à ce moment là.

~Vous parlez trop, tous autant que vous êtes... Préparez vous à disparaître !~


Recap:
 



avatar
風 | Suna no Jônin
風 | Suna no Jônin
Buraian Riigaru
Messages : 57
Date d'inscription : 14/12/2015
Localisation actuelle : Abords du désert de Suna, dans le repaire d'Akatsuki.

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 24
Expérience:
142/500  (142/500)

Payback time

Trois de mes compagnons m'ont suivi, c'est en étant surpris par la rage de l'un d'eux que je m'en rends compte. Regardant autour de moi, je m'aperçois bien vite que, naturellement, ce sont les deux êtres les plus proches du désormais défunt Kazekage qui sont entrés avec moi dans cette grotte : sa sœur et son ami Jinchûriki. Il n'en fallait pas plus à Kakashi pour se joindre à nous, visiblement contraint de garder un œil sur son élève blond. Je l'observe s'agiter à côté de moi tandis qu'il est retenu par l'homme au Sharingan à présent découvert. Son visage jusqu'à présent paisible quoiqu'inquiet a considérablement changé. Il est dorénavant animé par une rage littéralement animal. Même de profil, je suis capable de distinguer ces iris orangés qui ont remplacé ces prunelles d'ordinaires bleu océan. Kyûbi est définitivement bien présent. Je ne suis nullement senseur mais je n'ai pas besoin de posséder cette capacité pour sentir son Chakra démoniaque envahir l'atmosphère. C'est comme si je pouvais pouvait toucher ce fluide rougeâtre s'échappant en grande quantité du corps du Genin de Konoha. Sa puissance est indéniable mais peut-elle être utilisée dans ces circonstances ? Peut-elle être contrôlée ?

C'est certainement pour cette raison que Kakashi est encore là, laissant alors le second de Suna et le responsable des espions à la poursuite de l'homme à l'origine de la destruction de notre village. Il ne fait aucun doute que je souhaite les rejoindre dans leur lutte, mais je sais que mon utilité est plus importante ici. A quatre contre un, nous avons toutes les chances de notre côté. C'est le Jônin de la feuille qui me permet de reprendre mes esprits, me demandant à juste titre un maximum d'informations sur Sasori. Contrairement à ce qu'il semble croire, je ne peux pas dire que je le connaisse réellement, ni l'être ni ses capacités. Nous n'étions pas proches à l'Académie, seulement dans la même classe du fait de notre âge identique. Il est inutile de préciser qu'il fut diplômé avant moi. A plus d'une dizaine de mètre devant moi, le concerné ne bouge toujours pas mais me demande qui je suis. Rien d'étonnant à cela ; à mon arrivée à Suna, tous voulaient parler au "Prince Buraian", plus riche que l'ensemble de leurs familles réunies. Sasori était l'un des seuls à ne pas me remarquer, ce qui n'était pas déplaisant.

- Je ne sais que peu de choses, Kakashi-dono, commencé-je à répondre en reportant mon attention sur la silhouette de scorpion dans la pénombre. Sasori est le plus grand marionnettiste de notre génération. Ce que nous voyons-là n'est pas Sasori mais seulement un ancien pantin du village dont le nom m'échappe. Sasori lui-même est à l'intérieur, comme l'a dit Akihiko-dono plus tôt. Imaginez donc le talent nécessaire pour manipuler une telle marionnette de l'intérieur ... Je marque une pause lorsque notre adversaire prend la parole à son tour. Il semble en avoir marre d'attendre, raison pour laquelle je me mets aussitôt en garde. L'instant suivant, un son familier résonne à l'intérieur de la caverne. Il me faut alors plusieurs secondes avant de comprendre ce dont il s'agit : de nombreux pantins lévitant à un mètre du sol se mettent en mouvement en émettant ce bruit si reconnaissable. Nous sommes encerclés par plusieurs dizaines d'entre eux en l'espace d'un court instant.

- Ainsi que le talent nécessaire pour en contrôler autant à la fois, continué-je impressionné. Il n'a pas perdu la main. Prenez garde tout le monde ! Chacune de ses attaques peut s'avérer mortelle, le meilleur ami du marionnettiste étant le poison. Nous savons déjà que celui de cet homme est plus que redoutable. Observez chaque mouvement de ses pantins et de Sasori lui-même : leurs pièges sont difficilement prévisibles. Le temps n'est plus aux bavardages, le maître des Sables Rouges ne va certainement plus tarder à engager le combat. Je fais un pas en avant, puis deux. Tournant la tête vers le sensei et le Jinchûriki, je tente de leur faire comprendre ce qu'il faut faire. Il va nous falloir du nombre, fais-je simplement à leur attention maintenant que je connais davantage les capacités de mes alliés. La marionnette où se cache le vrai corps de Sasori est extrêmement solide, je m'en occupe. Couvrez-moi, s'il-vous-plaît ! Je m'élance alors en avant avec toute la vitesse en ma possession suite à mes années de perfectionnement au Taijutsu. La distance entre moi et l'ennemi semble bien courte ainsi. Naturellement, quelques pantins se dirigent vers moi aussitôt pour faire opposition et l'affrontement commence.

Les quelques uns d'entre eux se mettant sur ma route sont instantanément détruits par mes pieds ravageurs que je renforce grâce à mon don inné. Étrangement, leurs trajectoires respectives sont rectilignes, faciles à deviner, rendant la possibilité de les détruire d'autant plus aisée. Le contrôle d'une centaine de marionnettes est impressionnant mais il ne doit pas être total pour autant, même pour un homme de la trempe du membre d'Akatsuki. Ma lancée en avant est suivie par celle d'autant de Naruto qu'il n'y a d'ennemis présents. Le spectacle de Naruto est tout aussi impressionnant, chacun de ses clones étant animé d'une furie meurtrière. Ma cible, cependant, est le seul pantin immobile au milieu de ce chaos ; celui en possession du corps de Godaime. Arrivant rapidement à sa hauteur après avoir repoussé moins d'une dizaine de ses êtres sans vie, je bondis en avant et m'apprête à me débarrasser de cette armure gênante. Ma vitesse est impressionnante, il est vrai, mais je ne doute pas un seul instant des réflexes du criminel. C'est pourquoi, par sûreté, je révèle enfin mon don à part entière en changeant chaque centimètre carré de ma peau en un métal suffisamment solide pour contrer les attaques du marionnettiste.

- Aianhīru, crié-je avant l'impact en retombant sur lui.


Résumé:
 

Techniques utilisées:
 

NenaKonstanZ


____________________________________________

"I promise never to use these hands in battle again."
avatar
Jinchûriki de Kyûbi | 火 Konoha no Genin
Jinchûriki de Kyûbi | 火 Konoha no Genin
Uzumaki Naruto
Messages : 55
Date d'inscription : 01/09/2015

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 765
Expérience:
203/500  (203/500)

Payback  Time !
Feat Avengers Team



Le combat commençait enfin. L'équipe de récupération de Gaara ne semblait plus tenir face à l'extrême froideur et indifférence de la part de l'ennemi qui leur faisait face. L'homme aux cheveux bleus semblaient connaître cet homme qui n'en était pas vraiment un. Car oui, ce n'était peut être qu'un pantin qui leur faisait face. Un marionnettiste ? Naruto avait déjà eu l'occasion d'en croiser un. Et il ne s'agissait d'autre que le frère de Temari et Gaara, Kankuro. Ses techniques étaient effrayantes, capable d'être offensif sans jamais risquer son propre corps. S'il s'agissait bien d'un membre de l'Akatsuki et que cette organisation avait des membres à la hauteur de leur réputation, l'équipe allait avoir fort à faire face au scorpion. Et c'est ce que constata bien vite le fils du Quatrième. Ce n'est pas un pantin qui jaillit dans la grotte, mais bien un nombre incalculable, peut être une centaine. À première vue, cela pouvait être impressionnant voir même terriblement effrayant. Mais Naruto n'était pas aussi facilement impressionnable. S'il pouvait manipuler une centaine de pantin, lui pouvait créer un millier de répliques si besoin.

Stoppé dans son élan, le dos de son professeur lui faisait face. Dans son rôle de tuteur, le Juunin avait bien fait de se mettre en travers de sa route. S'il écoutait bien quelqu'un ici, c'était lui. Même si Naruto n'était pas le genre à être discipliné ou respectueux des aînés, il avait une profonde confiance en cette homme. Impatient, le jeune blond n'avait toutefois pas envie d'attendre et sa frustration le fit grincer des dents. Grâce aux avertissements de Kakashi, sa colère descendue légèrement, améliorant sa concentration pour ne pas perdre de vue l'objectif principal. Il avait raison, rien ne servait de foncer comme une brute dans le tas. C'était son erreur principale dans ce genre de situation. Qu'importe, il devait tout de même agir, quitte à y laisser des plumes. L'équipe devait récupérer Gaara et Sasori était l'obstacle qui se dressait entre eux et lui. Alors quoi de mieux pour se débarrasser d'un obstacle que le détruire ? Et alors que Riigaru se lance dans la bataille, il semble être de son devoir de le couvrir durant sa charge. Immédiatement, il l'accompagne.

« Taijû, Kage Bunshin no Jutsu ! »

Puisant dans les réserves du démon, procuré par l'élan de colère, le Genin fit apparaître une multitude de clones, proche de la centaine, suffisamment pour tenir tête à tout les pantins. Ces derniers s'élancèrent dans la grotte, constatant à leur tour le nombre d'ennemis présents. Pas question de rester là à les regarder. Immédiatement, les répliques de Naruto s'attaquèrent aux clones, frappant et brisant certains pantins alors que d'autres clones se faisaient avoir. Un des Naruto resta aux côtés de Temari, protégeant les arrières la princesse de Suna à côté de Kakashi …

Spoiler:
 
code by Summer's Desire pour Epicode
avatar
火 | Konoha no Jônin
火 | Konoha no Jônin
Hatake Kakashi
Messages : 21
Date d'inscription : 20/07/2015

Fiche Shinobi
Rang: S
Ryos: 495
Expérience:
105/1000  (105/1000)




Nous n'avions pas l'avantage. Une multitude de pantins nous faisait face et nous n'étions que quatre. Naruto avait produit à peu près autant de clones que d'ennemis mais il n'avait pas assez d'expérience dans le combat rapproché et risquait d'y perdre de l'énergie.

« Quoi qu'il arrive Naruto, dis-je à l'attention de l'original, ne te laisse pas toucher. Reste sur tes gardes, ces lames sont empoisonnées. »

Chacun de ces guerriers de bois était doté d'une arme dans chaque main. Épée, scie circulaire, lames en tout genre, elles étaient conçues pour blesser et tuer sans aucun doute. Bien entendu, nous pouvions nous attendre à ce que la moindre coupure nous mît dans un état semblable à celui de Kayaba-dono au début de cette journée. De plus, nous avions le désavantage d'être dans l'obscurité. Les pantins qui formaient pour mes camarades une masse menaçante sans mouvements précis n'avaient pas besoin de voir ; de notre côté, j'étais le seul à avoir cette chance grâce à mon œil gauche. Je perçus soudain une légère variation dans le flux de chakra extrêmement régulier émanant du pantin qui détenait Kazekage-sama — lequel avait disparu de mon champ de vision. Sasori préparait quelque chose. Buraian-san s'était lancé droit vers lui et je n'aimais pas cet empressement qui s'apparentait à de la témérité et non de la sagesse mais je n'avais pas de conseils à donner à un shinobi de sa trempe et de son expérience. Toutefois, en prévision d'une surprise regrettable, je plongeai sous-terre et disparus dans l'objectif de trouver l'emplacement du criminel et de lui porter un coup, sinon fatal, éprouvant. J'abandonnai donc mes deux jeunes compagnons, l'un les dents serrées, l'autre l'éventail apprêté, dans l'espoir que rien de grave ne leur arriverait. Le combat commençait.


Résumé:
 
avatar
風 | Suna no Jônin ▬ Ambassadrice
風 | Suna no Jônin ▬ Ambassadrice
Temari
Messages : 34
Date d'inscription : 01/03/2016
Age : 20
Localisation actuelle : Dans le désert de Suna à la recherche de Gaara

Fiche Shinobi
Rang: A
Ryos: 154
Expérience:
12/500  (12/500)

Payback time.
feat. Kakashi | Naruto | Riigaru vs. Sasobitch ♥

Je crois que je n'étais plus tout à fait présente. Je n'arrivais pas à sortir cette image de ma tête. Comment pourrais-je annoncer la nouvelle à Kankuro ? Et puis à Baki-sensei ? Et puis à tout Suna ! Tandis que je fixais la silhouette qui était celle de mon défunt petit frère, j'en profitais pour observer la chose qui le maintenait. Je ne voyais pas grand chose, pour ne pas dire presque rien en fait. Mais le peu de forme que je distinguais je pus le voir bouger. C'était lui Sasori des Sables Rouges ? Il était une légende chez les marionnettiste du village du sable. Mais il était censé être une légende morte.

Lorsque l'ennemi bougea, je bougeai également. Je jetai un regard vers mes compatriotes et il suffit ces quelques seconde pour que le corps du Kazekage disparaisse. Une légère angoisse se fit sentir, un ressenti que j'éteignis bien vite car ce n'était toujours pas le temps aux sentiments. Je crois que c'était le bon moment pour que les hostilités commencent. Si de mon côté je n'avais été qu'obnubilée par cette chose au fond de la grotte, mes compagnons n'avaient pas fait semblant, eux. En tournant la tête je vis Naruto vers l'avant, complètement englouti par une chose orange. Mes yeux s'écarquillèrent doucement car j'avais déjà vu ça, une fois et très vaguement. Naruto perdait donc si vite le contrôle ? Quoiqu'à sa place je pense que j'aurai été dans le même état. Mais Kakashi était là pour éviter les débordements. Il était devant son disciple, écoutant certainement ce que pouvait dire Riigaru. Mes sens à moi étaient tous porté sur l'ennemi. J'attendais le moment opportun.

Et puis la voix rauque du membre de l'Akatsuki retentit à la fois dans la grotte mais aussi dans ma tête. Puis soudain un nuage de fumée qui laissa place à plusieurs ombres que je ne distinguais pas parfaitement. Le peu que je pouvais en voir avait des tuniques rouges. Des marionnettes. S'il y avait bien une chose que j'avais retenu de mes entraînements avec mon cadet marionnettiste c'est que pour combattre il fallait comprendre ce style si unique et particulier. Nos entraînements dataient d'une époque lointaine maintenant, et je n'étais pas face à un novice, il avait l'avantage de l'expérience, c'était indéniable. Pourtant je laissai Riigaru se lancer à l'assaut, puis Naruto qui se multiplia en plusieurs dizaines de lui-même. Je regarda le Naruto qui resta à mes côtés et Kakashi qui en profita pour s'échapper. Quant à moi je restai en arrière, l'éventail grand ouvert, prête à un quelconque assaut de l'ennemi. Je ne pouvais pas me permettre de laisser un seul de ces pantins me blesser.

Récapitulatif:
 
Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

____________________________________________

avatar
創業者 | Personnage Non-Joueur
創業者 | Personnage Non-Joueur
PNJ
Messages : 81
Date d'inscription : 16/05/2015






Payback time for terrorists



PNJ : Sasori, joué par Sōun

A mesure que Buraian se jette vers Sasori, ce dernier envoi plusieurs de ses pantins en sa direction, qui sont aussitôt repoussés. Certains sont détruits sur le coup, mais pas tous. Le marionnettiste ne parvient pas à te toucher ainsi et semble abandonner l'idée de bloquer ton avancée, c'est donc sans difficulté que tu t'apprêtes à le rejoindre au corps-à-corps.

Naruto créer d'innombrables clones pour pouvoir combattre le nombre par le nombre. Les pantins étant dans les airs, il est difficile pour les Kage Bunshin de les combattre efficacement. Le combat ainsi lancé semble plutôt équilibré au premier abord, certains pantins tombent, certains clones disparaissent... Avec ça, Sasori a définitivement identifié sa nouvelle cible : l'hôte de Kyuubi.

Le déserteur du sable n'a pas manqué de noter que Kakashi avait disparu sous terre pendant le tumulte. Mais c'est bien l'attaque de son adversaire le plus proche qui a son attention à présent. Faisant preuve d'un multitask extrême évident, Sasori va réagir à plusieurs choses à la fois dans un laps de temps très court.

Le bras gauche d'Hiruko est éjecté de la marionnette devant lui, en direction du reste des adversaires de Sasori. Pendant que le projectile fuse dans la grotte, Buraian commence son attaque, élevant sa jambe dans les airs, s'apprêtant à pulvériser Hiruko d'un coup de talon. Cependant, le maître des pantins ne l'entendait pas de cette oreille. Il déplaça légèrement Hiruko sur le côté, s'éloignant de son adversaire, mais ce ne serait pas suffisant pour éviter l'attaque. Alors que cette dernière était sur le point de s'abattre sur son dos, la queue de métal vint lourdement se heurter sur la jambe du ninja. Si, recouvert lui-même de métal, il était insensible à cette attaque d'estoc, elle eut cependant l'effet de légèrement dévier la trajectoire du coup tout en repoussant d'avantage le corps d'Hiruko.

C'est alors que ton talon transperce fortement le sol que la tête de la marionnette se tourne vers la partie supérieure de ton corps et crache d'innombrables Senbons. Le masque recouvrant la bouche du pantin favori de Sasori est déchiré sur le coup et révèle donc sa véritable apparence. Naturellement, si tu es toujours dans ta forme complète de métal, tu ne risques pas grand chose, mais le maître des pantins reste dans l'optique habituel d'une simple éraflure signifie la mort. Par conséquent, à cette distance, tu es mort à ces yeux.

Pendant cet échange, toutes les marionnettes estampillées de la marque du sable rouge reculèrent à l'unisson légèrement, s’éloignant suffisamment des clones de Naruto pour les forcer à reposer pieds à terre pour ensuite bondir à nouveau en leur direction. Le bras d'Hiruko diffusa alors dans la grotte la multitude de senbons qu'il contient. Le piège de Sasori s'était ainsi libéré à une distance respectable des différents ninjas du groupe, les empêchant donc d'intervenir pour empêcher l'activation. Envoyé dans les airs, même Kakashi, plongé sous le sol, en serait incapable. Les clones de Naruto étant également en proie aux marionnettes dans les airs, leur faire esquiver ces attaques omnidirectionnelles pourrait s'avérer impossible pour la très vaste majorité des copies. Même l'original et Temari derrière lui, allaient se retrouver en difficulté pour éviter cet assaut.

~Mourrez !~

Recap:
 




Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» kakashi signe a pacte avec son ami gamakitchi
» Vous croyez tout savoir sur Naruto ? (petit questionnaire)
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"

Sauter vers: